Encyclopédie de l’Islam

Get access Subject: Middle East And Islamic Studies
Éditée par: P.J. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, E. van Donzel, et W.P. Heinrichs

Help us improve our service

The Encyclopédie de l’Islam en Ligne is the French edition of the new (2nd) The Encyclopaedia of Islam Online.  The Encyclopaedia of Islam Online (2nd) is generally acclaimed as one of the major scholarly enterprises of the twentieth century. Its more than ten thousand pages are a mine of valuable information for any student and researcher of the Islamic world. All entries in The Encyclopaedia of Islam French Online are linked to the Encyclopaedia of Islam Online so users can easily switch from one language to the other.

Subscriptions: see brill.com

Ibn Abī ʿAṣrūn

(455 words)

Author(s): Elisséeff, N.
, S̲h̲araf al-dīn Abū Saʿd ʿAbd Allāh b. Muḥammad b. Hibat Allāh b. Muṭahhar al-Tamīmī al-Mawṣilī, puis al-Ḥalabī et enfin al-Dimas̲h̲ḳī, fut le plus important personnage s̲h̲āfiʿite de son temps. Il naquit en rabīʿ I 492 ou 493/février 1099 ou 1100 à Ḥadīt̲h̲a, fit ses études à al-Mawṣil puis à Wāṣit, avec Abū ʿAlī al-Fāriḳī et, à Bag̲h̲dād, notamment avec Asʿad al-Mayhani et Ibn Burhān (voir la liste de ses maîtres dans al-Nuʿaymī, Dāris, 400). A partir de 523/1129, il enseigna à al-Mawṣil, puis alla s’établir dans la région de Sind̲j̲ār et fut nommé ḳāḍī de Sind̲j̲ār, Niçibīn et Ḥarrā…

Ibn Abī ʿAtīḳ

(592 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, appellatif courant de l’arrière-petit-fils du calife Abū Bakr, ʿAbd Allāh b. Muḥammad (= Abū ʿAtīḳ) b. ʿAbd al-Raḥmān b. Abī Bakr, dont on sait seulement qu’il épousa entre autres, après al-Ḥasan et al-Ḥusayn, la fille de Ṭalḥa b. ʿUbayd Allāh, Umm Isḥāḳ, et qu’il menait à Médine une existence oisive, partagée entre les réunions avec des poètes tels que ʿUmar b. Abī Rabīʿa [ q.v.] ou Kut̲h̲ayyir ʿAzza [ q.v.] et la fréquentation des ¶ amuseurs du genre d’As̲h̲ʿab [ q.v.] ou des musiciens et chanteurs comme Ibn ʿĀʾis̲h̲a [ q.v.]. Son appartenance à l’aristocratie ḳurays̲h̲ite lui per…

Ibn Abī l-ʿAwd̲j̲āʾ

(377 words)

Author(s): Vajda, G.
, ʿAbd al-Karīm, cryptomanichéen ( zindīḳ [ q.v.]) notoire, issu d’une grande famille (il fut l’oncle maternel de Maʿn b. Zāʾida [ q.v.]). Selon les renseignements les plus dignes de foi, il vécut d’abord à Baṣra où il aurait été (cela même est douteux) disciple d’al-Ḥasan al-Baṣrī [ q.v.] dont il se serait séparé en lui reprochant son inconsistance doctrinale quant au problème de la ¶ liberté et du déterminisme. Ce qui est plus sûr, c’est qu’il fréquenta un milieu très mêlé où se coudoyaient des Muʿtazilites comme ʿAmr b. ʿUbayd et Wāṣil b. ʿAṭāʾ [ q.vv.], des poètes mal vus par les Musul…

Ibn Abī ʿAwn

(422 words)

Author(s): Muʿīd Khan, M. A.
, Ibrāhīm b. Muḥammad b. Abī ʿAwn Aḥmad b. Abī l-Nad̲j̲m Hilāl, homme de lettres du IIIe/IXe siècle; sa kunya est indiquée comme étant tantôt Abū Isḥāḳ, tantôt Abū ʿImrān (al-Bag̲h̲dādī, Farḳ) et tantôt Abū ʿAmr (colophon du ms. de Médine de son Kitāb al-Tas̲h̲bihāt, n° 4 ci-dessous). La généalogie qui précède, d’après Yāḳūt ( Udabaʾ), est confirmée par al-Bag̲h̲dādī et par une mention dans le ms. de Berlin de son Lubb al-ādāb (n° 6 ci-dessous). Son arrière-grand-père Hilāl était bien connu comme poète et secrétaire, et son grand-père Aḥmad était un savant et un poè…

Ibn Abī L-ʿazāḳir

(10 words)

[Voir Muḥammad b. ʿAlī al-S̲h̲almag̲h̲ānī ].

Ibn Abī L-bag̲h̲l

(9 words)

[Voir Muḥammad b. Yaḥyā ].

Ibn Abī l-Bayān

(180 words)

Author(s): Vernet, J.
, Abū l-Faḍl Dāwūd b. Sulaymān b. Abī l-Bayān al-Isrāʾīlī, médecin juif caraϊte d’Égypte. Né au milieu du VIe/XIIe siècle, il fit ses études avec ses coreligionnaires Ibn al-Nāḳid, l’oculiste, et Ibn Ḏj̲āmiʿ, le futur médecin de Ṣalāḥ al-dīn. Il fut le médecin privé de l’Ayyūbide al-ʿĀdil (589-615/1193-1218) et professeur à l’hôpital al-Nāṣirī. On compte parmi ses élèves Ibn Abī Uṣaybīʿa [ q.v.]. Il mourut en 634/1236. Il a laissé les œuvres suivantes: — 1. al-Dustūr al-bīmāristānī fī l-adwiya al-murakkaba, édité par P. Sbath dans BIÉ, XV (1932-3), 13-80, qui traite de différent…

Ibn Abī l-Dam

(393 words)

Author(s): Rosenthal, F.
, S̲h̲ihāb al-dīn Ibrāhīm b. ʿAbd Allāh al-Ḥamawī, historien et juriste s̲h̲āfiʿite. Né à Ḥamāt le 21 d̲j̲umādā I 583/29 juillet 1187, il fit ses études à Bag̲h̲dād, enseigna à Ḥamāt, à Alep et au Caire et fut finalement nommé juge dans sa ville natale. Il se rendit en ambassade à Bag̲h̲dād, en 641, pour le compte du maître de Ḥamāt, al-Malik al-Muẓaffar et, l’année suivante, alors qu’il retournait à Bag̲h̲dād pour y annoncer la mort d’al-Malik al-Muẓaffar, il fut pris de dysenterie à al-Maʿarra et ren…

Ibn Abī Dāwūd

(7 words)

[Voir al-Sid̲j̲istānī ].

Ibn ʿĀbidīn

(143 words)

Author(s): Réd.
, désignation usuelle de deux jurisconsultes ḥanafites, qui vécurent en Syrie sur la fin des Ottomans. Le premier, Muḥammad Amīn b. ʿUmar b. ʿAbd al-ʿAzīz b. ʿĀbidīn, né en 1198/1784 à Damas, étudia d’abord le droit s̲h̲āfiʿite, puis le droit ḥanafite dont il devint un des maîtres les plus réputés de son temps; il mourut à Damas en 1258/1842; son ouvrage le plus connu est un commentaire du . Radd al-Muḥtār d’al-Ḥaṣkafī (m. 1088/1677; édité au Caire en 1299 et à Istanbul en 1307). Le second, son fils ʿAlāʾ al-dīn Ibn ʿĀbidīn, se rendit en 1285/1868 à Istanbul où il…

Ibn Abī Dīnār, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Abī l-Ḳāsim al-Ruʿaynī al-Ḳayrawānī

(109 words)

Author(s): Idris, H. R.
, chroniqueur kairouanais qui a écrit, en 1092/1681 ou en 1110/1698, une histoire de la Tunisie intitulée Kitāb al-Muʾnis fī ak̲h̲bār Ifrīḳiya wa-Tūnis, éd. Tunis 1286/1869-70; trad. Pellissier et Remusat, Paris 1845, très insuffisante. L’ouvrage, intéressant pour la période proche de la date où il a été composé, ne l’est guère pour les autres. (H. R. Idris) Bibliography A. Bel, Les Benou Ghânya, Paris 1903, Int. Roy, Extrait du catalogue des manuscrits de la Bibliothèque de la Grande Mosquée de Tunis, Tunis 1900 n° 4960, 50 Brockelmann, II, 457, S II, 682 F. Bustānī, D.M., II, 305.

Ibn Abī l-Ḍiyāf

(294 words)

Author(s): Abdesselem, A.
, Abū l-ʿAbbās Aḥmad, chroniqueur tunisien né à Tunis en 1217/1802-3, mort dans la même ville le 17 s̲h̲aʿbān 1291/29 septembre 1874. Secrétaire et conseiller des beys, il se vit confier des ambassades délicates à Istanbul en 1246/1830 et en 1258/1842, et accompagna Aḥmad Bey à Paris en 1262/1846. Il prit une part active à la rédaction du Pacte Fondamental et de la Constitution de 1861 [voir Dustūr], Après cette date, il tomba, semble-t-il, dans une demi-disgrâce dont Ḵh̲ayr al-dīn, premier ministre depuis 1873, ne le tira que pour peu de temps. L’œuvre d’Ibn Abī l-Ḍiyāf est constituée…

Ibn Abī Ḏj̲umhūr al-Aḥsāʾī

(503 words)

Author(s): Madelung, W.
, Muḥammad b. ʿAlī b. Ibrāhīm b. Ḥasan b. Ibrāhīm b. Ḥasan al-Had̲j̲arī, savant imāmite, né à al-Aḥsā, vers 837/1433-4, dans une famille possédant une tradition d’érudition. Il étudia d’abord avec son père à al-Aḥsā puis à al-Nad̲j̲af avec divers savants, parmi lesquels al-Ḥasan b. ʿAbd al-Karīm al-Fattāl; en 877/1472-3, il visita Karak Nūḥ, en Syrie, pour recueillir les traditions de ʿAlī b. Hilāl al-Ḏj̲azāʾirī. Après un pèlerinage à La Mekke et une visite à son pays natal et aux sanctuaires des Imāms à Bag̲h̲dād, il se rendit, en 878/1473-4, à Mas̲h̲had où il demeura chez le sayyid Muḥsin…

Ibn Abī Duʾād

(10 words)

[Voir Aḥmad b. Abī Duʾād ].

Ibn Abī l-Dunyā

(483 words)

Author(s): Dietrich, A.
, Abū Bakr ʿAbd Allāh b. Muḥammad b. ʿUbayd b. Sufyān al-Ḳuras̲h̲ī al-Bag̲h̲dādī, né à Bag̲h̲dād en 208/823, mort en 281/894 dans la même ville. Malgré sa qualité d’affranchi des UmayyadeS; il devint le précepteur de plusieurs princes ʿabbāsides et en particulier de ceux qui, plus tard, devaient devenir les califes al-Muʿtaḍid et al-Muḳtafī. Ibn Abī l-Dunyā fut un maître plein d’érudition, hautement respecté pour la vie exemplaire qu’il mena; seuls les S̲h̲īʿites le considèrent comme un traditionaliste «faible» (al-Māmaḳānī, Tanḳīḥ al-maḳāl, 7028). Il mena une vie pieuse et …

Ibn Abī l-Ḥadīd

(1,634 words)

Author(s): Veccia Vaglieri, L.
, savant d’une vaste culture dans les domaines de la linguistique arabe, de la poésie et de l’ adab, de la rhétorique, du kalām [ q.v.], de l’histoire ancienne de l’Islam; en outre juriste uṣūlī [voir Uṣūl] et éminent prosateur et poète.Né à al-Madāʾin le 1er d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a 586/30 déc. 1190, il mourut à Bag̲h̲dād en 655/1257 ou en 656/ 1258, donc immédiatement avant ou après la prise de la ville par les Mongols (20 muharram 656/27 janvier 1258); comme Ibn al-Fuwaṭī dit qu’il put se soustraire au massacre des envahisseurs en se réfugiant chez le wazīr Ibn al-ʿAlḳamī et fut même nommé kātib de…

Ibn Abī Ḥad̲j̲ala

(432 words)

Author(s): Robson, J. | Rizzitano, U.
Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. Yaḥyā S̲h̲ihāb al-dīn al-Tilimsānī, poète et prosateur arabe. Né à Tlemcen/en 725/1325, dans la zāwiya de son grand-père (qui aurait reçu le surnom d’Abū Ḥad̲j̲ala parce qu’une perdrix avait pondu un ¶ œuf dans sa manche), il quitta sa ville natale pour le Caire, accomplit le pèlerinage et alla à Damas étudier l’ adab, branche dans laquelle il excella. Il écrivit un certain nombre de maḳāmas et de nombreux ouvrages en vers et en prose dont quelques-uns existent encore (voir Brockelmann). Il devint le supérieur d’un couvent ṣūfī situé à l’ext…

Ibn Abī Ḥaṣīna

(516 words)

Author(s): Rikabi, J.
, Abū l-Fatḥ al-Ḥasan b. ʿAbd Allāh b. Aḥmad b. ʿAbd al-Ḏj̲abbār b. Abī Ḥaṣīna al-Sulamī, poète et prince appartenant à la grande tribu arabe de Banū Sulaym qui remonte à ʿAdnān. Né à Maʿarra (Syrie) en 388/998, il fit ses premières études dans sa ville natale, qui était un centre culturel important à cette époque, puisant sa connaissance aux mêmes sources qu’al-Maʿarrī, puis compléta sa formation à Alep, en y fréquentant les cercles littéraires. Agé de vingt ans à peine, il connut T̲h̲imāl b. Mirdās à Raḥba, lui dédia un poème révélant ses dons poétiques. Devenus gouv…

Ibn Abī Ḥud̲h̲ayfa

(10 words)

[Voir Muḥammad b. Abī Hud̲h̲ayfa ].

Ibn Abī K̲h̲ayt̲h̲ama

(247 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Bakr Aḥmad b. Zuhayr (= Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama) b. Ḥarb b. S̲h̲addād al-Nasāʾī al-Bag̲h̲dādī, traditionniste, généalogiste, historien et poète né à Nasâʾ en 185/801, m. à Bag̲h̲dād en 279/892 (les dates de 205/820 et 299/911-2 sont sans doute trop tardives). Fils d’Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama (m. 243/857), qui était l’auteur d’un K. al-Musnad et d’un K. al-ʿIlm (Fihrist, éd. Caire, 321), il fut l’élève d’Ibn Ḥanbal en ḥadīt̲h̲ et fiḳh, de Muṣʿab al-Zubayrī en généalogie, d’al-Madāʾinī en histoire et de Muḥammad b. Sallām en littérature. Le Fihrist cite parmi ses ouvrages: K. al-Muntamīn (?), K. al…
▲   Back to top   ▲