ʿImād al-Mulk
(751 words)

, G̲h̲āzī l-dīn Ḵh̲ān, Fīrūz Ḏj̲ang (III), fut appelé S̲h̲ihāb al-dīn en mémoire de son arrière-grand-père G̲h̲āzī l-dīn Ḵh̲ān, Fīrūz Ḏj̲ang Ier [voir S̲h̲ihāb al-dīn, Mīr]. Sa mère était la fille du wazīr Ḳamar al-dīn Ḵh̲ān (m. 1161/1748). Il avait huit ans lorsque son père, (Mīr) Muḥammad Panāh [q.v.], mourut subitement à Awrangābād en 1165/1752 alors qu’il tentait, sans succès, de s’emparer de la vice-royauté du Deccan. En partant pour le Deccan, son père avait confié S̲h̲ihāb al-dīn aux soins du ministre Abū l-Manṣūr Ṣafdar Ḏj̲ang [q.v.] à Delhi. Il semble avoir été un enfant…

Cite this page
Bazmee Ansari, A.S., “ʿImād al-Mulk”, in: Encyclopédie de l’Islam. Consulted online on 22 October 2018 <http://dx.doi.org/10.1163/9789004206106_eifo_SIM_3547>
First published online: 2010



▲   Back to top   ▲