Search

Your search for 'dc_creator:( "Davies, C. Collin" ) OR dc_contributor:( "Davies, C. Collin" )' returned 108 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Pand̲j̲āb

(2,954 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Talbot, I.
(p., “land of the five rivers”), a province of the northwestern part of the Indo-Pakistan subcontinent. In pre-Partition British India it comprised all that part of the Indian Empire, with the exceptions of the North West Frontier Province and Kas̲h̲mīr, north of Sindh and Rād̲j̲pūtāna and west of the river D̲j̲amna. Geographically therefore it includes more than its name implies, for, in addition to the country watered by the D̲j̲helum, Čināb, Rāwī, Beās, and Satled̲j̲, it embraces the table-la…

Baladiyya

(9,924 words)

Author(s): Lewis, B. | Hill, R.L. | Samaran, Ch. | Adam, A. | Lambton, A.K.S. | Et al.
, municipality, the term used in Turkish ( belediye ), Arabic, and other Islamic languages, to denote modern municipal institutions of European type, as against earlier Islamic forms of urban organisation [see madīna ]. The term, like so many modern Islamic neologisms and the innovations they express, first appeared in Turkey, where Western-style municipal institutions and services were introduced as part of the general reform programme of the Tanẓīmāt [ q.v.]. (1) turkey. The first approaches towards modern municipal administration seems to have been made by Sultan …

Bāonī

(146 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, formerly a petty Muslim state in the Bundelkhand Agency of Central India, is now administered as part of Madhya Pradesh (area: 122 square miles; population: 25, 256, of which only 12% are Muslims). Its rulers were descended from ʿImād al-Mulk G̲h̲āzī al-Dīn, the grandson of Āṣaf D̲j̲āh, the Niẓām of Ḥaydarābād. About 1784 G̲h̲āzī al-Dīn came to terms with the Marāthās who granted him a d̲j̲āgīr of 52 villages, the name Bāonī being derived from bāwan (fifty-two). This grant was later recognised by the British. Because of his loyalty during the 1857 revolt, the nawāb was granted a sanad

Nūr D̲j̲ahān

(432 words)

Author(s): Davies, C. Collin
name given to Mihr al-Nisāʾ the famous queen of D̲j̲ahāngīr, the Mug̲h̲al Emperor. She was born at Ḳandahār in 985/1577 when her father, G̲h̲iyāt̲h̲ Beg, was migrating from Persia to Hindustan ( Maʾāt̲h̲ir al-umarāʾ , i, 129). In the reign of Akbar she was married to ʿAlī Ḳulī Beg, a Persian who had rendered distinguished military service to the Emperor and who, because of his bravery, was known as S̲h̲īr Afgan. The assassination of her first husband will always remain a matter of controversy, ¶ some regarding it as a repetition of the story of David and Uriah, others holding t…

Arg̲h̲ūn

(812 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, name of a Mongol dynasty claiming descent from Hulāgū. (Raverty, Notes on Afghanistan , 580, refuses to accept this claim). The Arg̲h̲ūns rose to prominence towards the end of the 15th century when Sulṭān Ḥusayn Bāyḳarā of Harāt appointed Ḏh̲ū ’l-Nūn Beg Arg̲h̲ūn governor of Ḳandahār. He soon began to assume an independent attitude and resisted all attempts of the ruler of Harāt to coerce him. As early as 884/1479 he occupied the highlands of Pis̲h̲īn, S̲h̲āl and Mustang which now form part of Balūčistān. In 890/1…

Nāgpur

(951 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, the name of a city, district and division of the state of Maharashtra in the Indian Union, formerly in the Central Provinces of British India; the city lies on the Nāg river in lat. 21° 10’ N. and long. 79° 12’ E. The history of this area, which roughly corresponds to Gondwāna, has been profoundly influenced by the long range of the Sātpura hills through which the Burhānpur-Asīrgaŕh gap provided the chief route from Hindustan to the Dakhan. When the Muslim invaders first came into contact with Gondwāna, it contained four independent Go…

Mohmand

(1,153 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C.E.
, the name of a Pat́hān or Afg̲h̲ān tribe on the North-West Frontier of what was formerly British India, now forming the boundary between Pakistan and Afg̲h̲anistān. The Mohmands in fact straddle the frontier, and their members, estimated at ca. 400,000, are divided between the two countries. The Mohmand territories extend from northwest of the Pes̲h̲āwar district, with Mālākand and the Yūsufzay territories on the east, up to and beyond the Afg̲h̲an frontier on the west, and northwards towards the princely state of Dīr [ q.v.]. The Mohmand Agency, created by Pakistan (see below)…

Awrangābād Sayyid

(31 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, petite ville dans le district de Bulands̲h̲ahr de l’Uttar Pradesh, fondée en 1704 par Sayyid ʿAbd al-ʿAzīz, descendant de Sayyid Ḏj̲alāl al-Ḥusayn de Buk̲h̲ārā. (C. Collin Davies)

Dhārwār

(322 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, district de la division de Belgaum dans l’État indien de Mysore. Il a une superficie de 14 270 km2 (5305 milles carrés) et une population de 1 575 386 habitants dont 15% de Musulmans (recensement de 1951). Jusqu’au VIIe/XIIIe siècle, il demeura à l’abri des envahisseurs musulmans. Au siècle suivant, il fit partie du vaste empire de Muḥammad b. Tug̲h̲luḳ. Après le déclin du pouvoir des Tug̲h̲luḳs, ¶ sa situation géographique — en particulier sa proximité du Dōʾāb de Rāyčūr — en fit une pomme de discorde entre le royaume bahmanide du Deccan et l’empire hindou de…

Saʿādat ʿAlī K̲h̲ān

(602 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C. E.
, nawāb d’Awadh, ou Oudh (règn. 1798-1814). Son frère Āṣaf al-dawla était mort en septembre 1797, mais après un intérim de quatre mois, le fils putatif de ce dernier, Wazīr ʿAlī Ḵh̲ān fut écarté, et le gouverneur-général britannique Sir John Shore installa à sa place Saʿādat ʿAlī Ḵh̲ān, qui vivait sous protection britannique à Bénarès depuis 1776. Son règne est intéressant pour avoir coïncidé avec l’extension du contrôle britannique sur les territoires d’Awadh. Un traité conclu avec le dernier n…

Afrīdī

(1,687 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, nom d’une grande et puissante tribu Pathān comprenant un nombre de combattants évalué à 50.000, à la frontière Nord-Ouest du Pakistan. Le territoire occupé par les Afrīdīs s’étend des contreforts orientaux du Safīd Kūh à travers la moitié Nord de Tirāh et la passe de Khyber (Ḵh̲aybar [ q.v.]) jusqu’aux régions Ouest et Sud du district de Pes̲h̲āwar. Il est limité à l’Est par les régions colonisées du Pakistan, au Nord par le territoire des Mohmunds, à l’Ouest par les S̲h̲inwārīs, et au Sud par les tribus Ōrakzay et Bangas̲h̲. Les Afrīdīs se …

Ayyūb K̲h̲ān

(296 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, quatrième fils de S̲h̲ir ʿAlī, amīr d’Afg̲h̲ānistān, et frère de Yaʿḳūb Ḵh̲ān. Comme tous les souverains d’Afg̲h̲ānistān, S̲h̲īr ʿAlī éprouva des difficultés avec ses fils. Quand, en 1873, il désigna son fils favori ʿAbd Allāh Ḏj̲ān comme héritier présomptif, Ayyūb Ḵh̲ān s’enfuit en Perse. En 1879, lorsque Yaʿḳūb Ḵh̲ān succéda à S̲h̲īr ʿAlī comme amīr, Ayyūb Ḵh̲ān revint en Afg̲h̲ānistān et fut nommé gouverneur de Herāt. Vers la fin de la ¶ seconde guerre afghane (1878-80), le gouvernement de Lord Lytton choisit un prince Sadōzai, du nom de S̲h̲īr ʿAlī, comme wālī de Ḳandahār. Il fut…

Pānīpat

(669 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C.E.
, ville du Nord de l’Inde (lat. 29° 24´ N, long. 76° 58´ E.), à 86 km au Nord de Dihli. C’est aussi le nom du taḥṣīl le plus méridional du district de Karnāl, que constituait dans l’Inde britannique la province du Pand̲j̲āb [ q.v], mais est, depuis 1947, dans la partie orientale ou indienne de cette ancienne province, dans celle de Haryana de l’Union Indienne actuelle. A trois reprises, le sort de l’Hindustān s’est joué dans la plaine de Pānīpat: en 1526, quand Bābur [ q.v.], le Turc Barlās, battit Ibrāhīm Lodī [ q. v. ]; en 1556, quand Akbar [ q. v. ] écrasa les forces de Hēmū; enfin, en 1761, q…

Ḏj̲unnar

(127 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, ville de l’État indien de Bombay, à 90 km. au Nord de Poona. Sa proximité du col de Nānā a fait d’elle un centre commercial important reliant le Deccan à la côte occidentale. Le fort de Ḏj̲unnar fut construit par Malik al-Tud̲j̲d̲j̲ār en 840/ 1436. Le district qui l’entoure était un des tarafs ou provinces du royaume Bahmamde du Deccan sous l’administration de Maḥmūd Gāwān [ q.v.]. H fit ensuite partie du sultanat d’Aḥmadnagar. En 1067/ 1657, la ville fut pillée par S̲h̲īwād̲j̲ī, chef mahratte qui était né dans le fort de la colline voisine de Shiwnēr. Les co…

Akbar

(1,599 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, Abū l-Fatḥ Ḏj̲alāl al-dīn Muḥammad (15 oct. 1542-16 oct. 1605) le plus grand des empereurs mug̲h̲als de l’Inde, né à Umarkot, au Sind, alors que son père Humāyūn, qui avait été chassé par l’usurpateur afg̲h̲ān S̲h̲īr S̲h̲āh Sūr, fuyait yers la Perse. Petit-fils de Bābūr, il descendait à la fois des Turcs tīmūrides et des Mongols Čag̲h̲atāy. Sa mère, Ḥamīda Bānū, était persane. Après treize ans d’exil, Humāyūn, profitant du déclin de la puissance Sūr, décida de tenter la reconquête de l’Hindūstān. P…

Rād̲j̲pūts

(1,814 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, habitants de l’Inde, qui se prétendent les actuels représentants des Ks̲h̲atriyas de l’ancienne tradition. (Du sanscrit rād̲j̲aputra, «fils de roi». Sur le rapport entre Rād̲j̲anya et Ks̲h̲atriya, voir Macdonell et Keith, Vedic index, I, s.v. Kṣatriya). Le terme de Rad̲j̲pūt n’a pas de signification ethnique; il ne concerne qu’une tribu, un clan, ou une classe guerrière, dont les membres se réclament d’un rang aristocratique, cette prétention se trouvant généralement renforcée par une confirmation brahmane. L’origine des Rād̲j̲pūts est un problème hérissé de difficul…

Baladiyya

(10,069 words)

Author(s): Lewis, B. | Hill, R. L. | Samaran, Ch. | Adam, A. | Lambton, A. K. S. | Et al.
, municipalité, terme utilisé en turc ( belediye), et d’autres langues islamiques, pour désigner les institutions municipales modernes de type européen, par opposition aux anciennes formes musulmanes d’organisation urbaine (voir Madīna). Le terme, comme beaucoup de néologismes de l’Islam moderne et comme les innovations qu’ils expriment, apparut d’abord en Turquie; les institutions et les services de type occidental furent introduits dans ce pays dans le cadre du programme général de réforme des Tanẓīmāt [ q.v.]. I. — Turquie. Les premiers pas vers une administration muni…

Rāmpur

(1,137 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, ancien Etat princier musulman du Rohilk̲h̲and [ q.v.] dans l’Inde du Nord. A l’époque ¶ britannique, l’Etat était placé sous le contrôle politique du gouvernement des Provinces Unies. Dans l’Union Indienne (après 1947), Rāmpur devint un district de l’Uttar Prades̲h̲, limité au Nord par Nainī Tal, à l’Est par Bareilly, au Sud par Badāʾūn et à l’Ouest par les districts de Murādābād. Il couvre une superficie de 2 318 km2 et compte une population (1961) de 701 537 habitants; en 1931, 45% étaient musulmans. L’histoire ancienne de Rāmpur est celle du développement de la puissance des Rohillas [ q…

Bhaṭṭi

(167 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, forme en pand̲j̲ābī du mot rad̲j̲pūt Bhāti, nom d’une tribu rad̲j̲pūte largement répandue dans la zone s’étendant de Jaisalmer à la région occidentale du Pand̲j̲āb, entre Fatḥābād et Bhatnair. De nombreux membres de cette tribu, établis au Pand̲j̲āb, donnèrent leur adhésion à l’Islam. Selon une de leurs traditions, les Jādons de Jaisalmer furent amenés du Zābulistān au Pand̲j̲āb et au Rad̲j̲pūtāna, la branche fixée dans le Rad̲j̲pūtāna étant nommée Bhāti. Les références, fournies par le Čač-nāma, au roi bhaṭṭi de Ramai, dans le désert de Thar, confirment les légendes …

Ḏj̲ōd̲h̲pūr ou Mārwār

(344 words)

Author(s): Davies, C. Collin
était le plus grand des anciens États indiens de la Rajputana Agency, avec une superficie de 90 300 km2 et une population de 2 555 904 habitants (recensement de 1941). Il ne semble pas y avoir de preuves à l’appui de la légende rād̲j̲pūte selon laquelle l’État de Ḏj̲ōd̲h̲pūr fut fondé par les Rād̲j̲pūts de Kanawd̲j̲ après leur défaite aux mains de Muḥammad de G̲h̲ūr en 590/1194. Siyāhd̲j̲ī, le fondateur de la dynastie rāthōr de Ḏj̲ōd̲h̲pūr, descendait probablement des rād̲j̲ās rāthōr dont on trouve des inscriptions à Ḏj̲ōd̲h̲pūr dès le IVe/Xe s, La ville de Ḏj̲ōd̲h̲pūr date de 863/14…
▲   Back to top   ▲