Search

Your search for 'dc_creator:( "Hopkins, J. F. P." ) OR dc_contributor:( "Hopkins, J. F. P." )' returned 30 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ibruh

(294 words)

Author(s): Hopkins, J. F. P.
, esp. Ebro, l’Èbre. Beaucoup d’écrivains arabes mentionnent l’Èbre dans la topographie de l’Espagne, mais ils se contentent généralement de l’indication conventionnelle selon laquelle il prend sa source dans les montagnes de Nabarra ou des Rūm, traverse Tudèle (Tuṭīla) et Saragosse (Saraḳusṭa), et atteint la Méditerranée un peu au-dessous de Tortose (Ṭurṭūs̲h̲a). Les Musulmans ne dominèrent jamais le cours supérieur de l’Èbre, de sorte qu’ils le laissèrent dans le vague. Il en est de même pour le…

Ifrand̲j̲

(3,029 words)

Author(s): Lewis, B. | Hopkins, J.F.P.
ou Firand̲j̲, terme arabe désignant les Francs. Ce mot, transmis probablement aux Musulmans par les Byzantins, s’appliquait à l’origine aux habitants de l’empire de Charlemagne, avant de s’étendre aux Européens en général. Au moyen âge, il ne s’employait pas pour les Chrétiens d’Espagne [voir Andalus, Ḏj̲illīḳiyya], les Slaves [voir Ṣaḳāliba] ou les Vikings [voir Mad̲j̲ūs, II], mais par ailleurs s’appliquait de façon générale à l’Europe continentale et aux îles britanniques. Le territoire des Francs s’appelait Ifrand̲j̲a (en persan et en turc Firangistān). Les notions les plu…

Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt

(141 words)

Author(s): Hopkins, J. F. P.
, Abū Marwān ʿAbd al-Malik b. Muḥammad al-Bād̲j̲ī, auteur andalou d’une importante histoire des Almohades intitulée al-Mann bi-l-imāma ʿalā l-mustaḍʿafīn bi-an d̲j̲aʿalahum Allāh al-aʾimma wa-d̲j̲aʿalahum al-wārit̲h̲īn (éd. ʿAbd al-Hādī al-Tāzī, Beyrouth 1964). On ne connaît pratiquement rien de cet Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt, ni de ses rapports avec plusieurs autres personnes du même nom. Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt semble lui-même avoir été un ḥāfïẓ almohade, et il est évident qu’il fut mêlé de près aux événements qu’il décrit. L’affirmation de Brockelmann, probablement…

Ibn Ras̲h̲īḳ

(372 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Abu Muhammad ʿAbd al-Rahmān al-Ḳus̲h̲ayrī, seigneur de Murcie (474-81/1081-8). Il entre dans l’histoire comme ʿāmil de Ḥiṣn Bald̲j̲ (auj. Vilches) en 474/1081. Au cours de ¶ cette année, Ibn ʿAmmār [ q.v.], venant de Séville dans l’intention de prendre Murcie à Ibn Ṭāhir pour le compte de son maître al-Muʿtamid Ibn ʿAbbād, séjourna chez Ibn Ras̲h̲īḳ. Ibn ʿAmmār et Ibn Ras̲h̲īḳ formèrent une association au sujet de laquelle les renseignements diffèrent, mais qui eut pour résultat de faire d’Ibn Ras̲h̲īḳ le souverain indépenda…

Ibn Wāfid

(317 words)

Author(s): Hopkins, J. F. P.
, Abū l-Muṭarrif ʿAbd al-Raḥmān b. Muḥammad al-Lak̲h̲mī. théoricien de l’agriculture, médecin et pharmacologue andalou. On ne sait rien de sa vie, si ce n’est qu’il naquit en 398/1007 (selon Ṣāʿid) et résida à Tolède en 460/1067 après avoir étudié la médecine avec al-Zahrāwī à Cordoue. Il mourut en 467/1074. En dépit de ses connaissances pharmacologiques, dit Ṣāʿid, il préférait appliquer un régime diététique et, s’il était contraint de se servir de médicaments, il préférait les simples aux composés. D…

G̲h̲ubrīnī

(242 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, nisba des Banū G̲h̲ubrīn, fraction des Berbères Zawāwa qui habitaient autrefois l’extrémité orientale de la Grande Kabylie, en Algérie (Ibn Ḵh̲aldūn, Berbères, index s.v. G̲h̲obrīn) et qui sont encore représentés dans cette même ¶ région par les Ait Ghobri (Brunschvig, Ḥafṣides, I, 286). Deux G̲h̲ubrīnis jouèrent un rôle dans l’histoire des Ḥafṣides: I. Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAbd Allāh, né en 644/1246 à Bid̲j̲āya (Bougie), où il passa toute sa vie et parvint au rang de ḳāḍī l-ḳuḍāt. En 704/1304, il fut envoyé par le souverain ḥafṣide de Bougie, Abū l-Baḳāʾ Ḵh̲ālid. comm…

Ibn al-Ḥād̲j̲d̲j̲

(142 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
Abū Isḥāḳ Ibrāhīm b. ʿAbd Allāh al-Numayrī, savant et poète andalou ¶ du VIIIe/XIVe siècle. Né à Grenade en 713/1313, il quitta l’Espagne en 737/1337 et n’y rentra qu’en 759/1358, après avoir effectué deux voyages en Orient et été employé en qualité de kātib par les Marīnides et les Ḥafṣides. Jusqu’à sa mort (vers 785/1383), il occupa les fonctions de ḳāḍī et accomplit diverses missions diplomatiques pour les Naṣrides. De sa production littéraire, qui comportait vingt titres, seuls semblent avoir subsisté des fragments de poésie disséminés dans des anthologies, d…

Ḳalʿat Rabāḥ

(458 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
(en espagnol Calatrava), ville de l’Espagne musulmane dont les ruines se trouvent à Calatrava la Vieja sur la rive gauche du Guadiana, à 15 km. environ au Nord-Nord-est de Ciudad Real. D’après al-Rawḍ al-miʿṭār, la ville fut fondée à l’époque umayyade pour y installer les habitants de la ville d’Urīṭ (Oreto), à 40 kilomètres au Sud, qui tombait en ruine. On ne sait rien de l’éponyme Rabāḥ, et l’opinion courante selon laquelle la ville tirerait son nom du tābiʿ ʿAlī (ou ʿUlayy) b. Rabāḥ ne paraît reposer sur aucun fondement. Ḳalʿat Rabāḥ fut le chef-lieu d’une région étendue divisée e…

Ibn Farḥūn

(330 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Burhān al-dīn Ibrāhīm b. ʿAlī al-Yaʿmarī, juriste mālikite, naquit vers 760/1358 à Médine dans une famille d’érudits originaire d’Andalousie; après des voyages en Égypte et en Syrie, il fut désigné pour le ḳaḍāʾ de Médine en 793/ 1390 et passe pour y avoir fait revivre le rite mālikite. Il mourut en 799/1397. Des huit ouvrages (trois inachevés) qui lui sont attribués par Aḥmad Bābā, cinq ont survécu, dont deux ont été imprimés: 1. al-Dībād̲j̲ al-mud̲h̲hab fī maʿrifat aʿyān ʿulamāʾ al-mud̲h̲hab (imprimé à diverses reprises; l’édition la plus connue est celle qui accompagne le Nayl al-ib…

Ilbīra

(242 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, esp. Elvira, ville et province correspondant à Grenade ou à une région voisine. La question Iliberi/Ilbira/Grenade a été très discutée et peut se résumer comme suit: la ville romaine d’Iliberri occupait une partie de l’emplacement actuel de Grenade. A l’origine, les gouverneurs arabes de la région y résidèrent, et en arabisèrent le nom en Ilbīra; mais, vers 130/747, ils fondèrent à 12 km. au Nord-ouest de la Grenade actuelle une nouvelle capitale nommé Ḳasṭalla, Ḳasṭīla ou Ḳasṭīliya. Cependant, …

Ibn Ṭūmart

(2,083 words)

Author(s): Hopkins, J. F. P.
, mahdī [ q.v.] des Almohades et fondateur du mouvement almohade [voir al-Muwaḥḥidūn]. Les biographies d’un personnage aussi célèbre comportent inévitablement une grande part de légendes à côté d’évidentes contradictions. Il naquit entre 471/1078 et 474/1081 dans l’Anti-Atlas marocain; son père appartenait aux Harg̲h̲a, et sa mère aux Masakkāla, deux fractions du groupe tribal des Maṣmūda, et il ne fait pas de doute qu’il fut un pur Berbère contrairement aux diverses généalogies s̲h̲arīfīennes qui lui furen…

Ibn G̲h̲āzī

(84 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Aḥmad al-ʿUt̲h̲mānī, savant marocain du IXe/XVe siècle, naquit à Meknès en 858/1454 et mourut, en 919/1513, à Fès où l’on peut encore voir son tombeau. Parmi ses nombreux ouvrages (nomenclature complète dans Chorfa, 230, n. 2), le plus utile aux chercheurs de nos jours est al-Rawḍ, al-hatūn fī ak̲h̲bār Miknāsat al-Zaytūn (Fès 1326/1908; tr. partielle, Houdas, Monographie de Méquinez, dans JA, I (1885), 101-47). (J.F.P. Hopkins) Bibliography Lévi-Provençal, Historiens des Chorfa, Paris 1922, 224 (étude poussée). ¶

Ibn al-Zubayr

(135 words)

Author(s): Hopkins, J. F. P.
, Abū ʿAbd Allāh al-Zubayr b. Bakkār b. al-Zubayr b. al-ʿAwwām, généalogiste, né à Médine en 172/788. S’étant brouillé avec la faction ʿalide, il se rendit à Bag̲h̲dād où l’on sait u’il se trouvait en 235/850. En 242/856, il fut nommé ḳāḍī de La Mekke, où il mourut en 256/870. Plus de trente titres d’ouvrages lui sont attribués, mais il n’en subsiste que deux: al-Muwaffaḳiyyāt, recueil d’anecdotes réunies pour al-Muwaffaḳ, fils du calife al-Muttawakkil, et la fameuse [ Ḏj̲amharat] Nasab Ḳurays̲h̲ wa-ak̲h̲bārihā. En dépit de sa renommée, seule la seconde moitié du Nasab Ḳurays̲h̲ subsist…

Ifrāgha

(280 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
(ou Afrāg̲h̲a), forme arabe de Fraga, nom d’une petite ville de 9 000 âmes environ dans le Nord-est de l’Espagne, à 30 km. à l’Ouest-Sud-ouest de Lérida; le vieux quartier de la ville occupe l’abrupte rive gauche de la Cinca à 18 km. environ en amont du lieu où elle conflue avec l’Elbe; on n’y trouve pratiquement aucune trace de la domination musulmane. Fraga tomba probablement aux mains des Arabes lorsque Mūsā b. Nusayr s’empara de Saragosse en 96/714, et l’on peut supposer que, par la suite, elle partagea le sort de celle-ci, car elle est rarement désigné…

Ibn Tūmart

(2,016 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, the Mahdī [ q.v.] of the Almohads and founder of the Almohad movement [see muwaḥiddūn ]. The biographies of so celebrated a figure inevitably contain much legendary matter besides evident contradictions. He was born between 471/1078 and 474/1081 in the Anti-Atlas of Morocco. His father belonged to the Harg̲h̲a and his mother to the Masakkāla, both of which are divisions of the Maṣmūda tribal group and there can be no doubt that he was a pure Berber despite the various S̲h̲arīfian genealogies attributed to him…

Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt

(143 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Abū Marwān ʿAbd al-Malik b. Muḥammad al-Bād̲j̲ī , Andalusian author of an important history of the Almohads entitled al-Mann bi ’l-imāma ʿala ’l-mustaḍʿafīn bi-an d̲j̲aʿalahum Allāh al-aʾimma wa-d̲j̲aʿalahum al-wārit̲h̲īn (ed. ʿAbd al-Hādī al-Tāzī, Beirut 1964). Practically nothing is known of This Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt nor of his connexion with several other men of the same name. Ibn Ṣāḥib al-Ṣalāt seems himself to have been an Almohad ḥāfiẓ and clearly was closely ¶ involved in the events which he describes. Brockelmann’s statement, presumably taken from Amari, tha…

Ifrāg̲h̲a

(266 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
(or Afrāg̲h̲a ), the Arabic form of Fraga, name of a small town (pop. ca. 9000) in NE Spain 30 kms WSW of Lérida. The old part of the town is situated on the steep left bank of the R. Cinca some 18 kms above its confluence with the Ebro. Practically no traces of Muslim rule survive. Fraga fell into Arab hands presumably when Mūsā ¶ b. Nuṣayr took Saragossa in 96/714. Thereafter it may be assumed to have shared the fortunes of Saragossa, being rarely mentioned by name in the histories. At the beginning of the 6th/12th century it was still…

Ibn al-Ḥād̲j̲d̲j̲

(150 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Abū Isḥāḳ Ibrāhīm b. ʿAbd Allāh al-Numayrī , Andalusian scholar and poet of the 8th/14th century. Born at Granada in 713/1313, he left Spain in 737/1337 and did not return until 759/1358, having during his absence made two journeys to the East and served as kātib under the Marīnids and Ḥafṣids. Until his death in about 785/1383 he held the office of ḳāḍī and undertook various ambassadorial missions for the Naṣrids. Of his literary output, known by twenty titles, nothing is known to remain but fragments of verse scattered through various anthologies, biographical d…

Ilbīra

(236 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, Sp. Elvira , town and the associated province, near or identical with Granada. The Iliberri/Ilbīra/Granada question has been much discussed and may be summarized as follows: The Roman town of Iliberri occupied part of the present site of Granada. The Arab governors of the region at first resided there, Arabicizing the name into Ilbīra, but about 130/747 founded, 12 km north-west of modern Granada, a new capital which was called Ḳasṭalla, Ḳasṭīla, or Ḳasṭīliya. This however s…

G̲h̲ubrīnī

(252 words)

Author(s): Hopkins, J.F.P.
, nisba of the B. G̲h̲ubrīn, a branch of the Zawāwa Berbers who formerly inhabited the eastern end of Great Kabylia in Algeria (Ibn Ḵh̲aldūn, Berbères , Index s.v. Ghubrîn) and who are still represented in the same area by the Ait Ghobri (Brunschvig, Berbérie orientale , i, 286). Two G̲h̲ubrīnīs played a rôle in Ḥafṣid history: (1) Abu ’l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAbd Allāh, b. 644/1246 at Bid̲j̲āya (Bougie) where he spent all his life and attained the rank of ḳāḍi ’l-ḳuḍāt . In 704/1304 he was sent by the Ḥafṣid ruler of Bougie, Abu ’l-Baḳāʾ Ḵh̲ālid, as an emissary to establish frien…
▲   Back to top   ▲