Search

Your search for 'dc_creator:( "Bruijn, J.T.P. De" ) OR dc_contributor:( "Bruijn, J.T.P. De" )' returned 93 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

al-Kirmānī

(1,638 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
, Ḥamīd al-dīn Aḥmad b. ʿAbd Allāh, important dāʿī des Fāṭimides sous le règne d’al-Ḥākim bi-amr Allāh (386-411/996-1021), et auteur de nombreux ouvrages sur la théorie de l’imāmat et la philosophie ismāʿīlienne. De la vie d’al-Kirmāni, on ne connaît que les grandes lignes grâce à ce qu’il en dit dans ses propres écrits; quelques détails supplémentaires peuvent être tirés de sources ismāʿīliennes inédites, comme l’a fait notamment Muṣṭafā G̲h̲ālib (introd. à la Rāḥat al-ʿaḳl, 41 sq.) qui ne les précise cependant pas. Sa nisba indique qu’il est originaire de la province iranien…

Mahsatī

(485 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
(interprétation la plus probable des consonnes mhsty pour lesquelles d’autres lectures, comme Mahistī, Mahsitī ou Mihistī, ont été proposées; voir F. Meier, 43 sqq.) poétesse persane dont la personnalité historique est difficile à saisir. Elle doit avoir vécu à une époque située entre le début du Ve/XIe siècle et le milieu du VIe/XIIe. Les sources les plus anciennes la placent dans l’entourage de Maḥmūd de G̲h̲azna ou du sultan sald̲j̲ūḳide Sand̲j̲ar ou encore d’un roi légendaire de Gand̲j̲a en Ad̲h̲arbayd̲j̲ān. Le qualificatif de dabīr ou dabīra est souvent lié à son nom, mais …

Malik al-S̲h̲uʿarāʾ

(943 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
(a.) «roi des poètes», titre honorifique donné (également sous d’autres formes) à un poète lauréat persan. C’était la plus haute distinction qui pût être décernée à un poète par un protecteur royal. Comme d’autres titres honorifiques [voir Laḳab], il confirmait le statut de son bénéficiaire au sein de sa profession et était considéré comme une addition permanente à son nom qui pouvait même parfois devenir un titre héréditaire. A un niveau moins élevé, se situait le privilège, accordé parfois à des poètes de cour, de choisir un pseudonyme [voir Tak̲h̲alluṣ] fondé sur le nom ou sur l’un des la…

Mad̲j̲nūn Laylā

(5,529 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Bruijn, J.T.P. de | Flemming, B. | Haywood, J.A.
«le Fou de Laylā», ou Mad̲j̲nūn Banī ʿĀmir, nom donné au héros d’un roman d’amour dont le noyau primitif pourrait remonter à la seconde moitié du Ier/VIIe siècle. I. — Littérature arabe. Ce personnage imaginaire (même aux yeux de certains critiques arabes; voir Ag̲h̲ānī, éd. de Beyrouth, II, 6, II) a été doté par les ruwāt d’un ism et d’une généalogie complète: Ḳays b. al-Mulawwaḥ b. Muzāḥim b. Ḳays b. ʿUdas b. Rabīʿa b. Ḏj̲aʿda b. Kaʿb b. Rabīʿa b. ʿĀmir b. Ṣaʿṣaʿa, mais il se trouve que, si cette filiation peut être admise à partir de Ḳays b. ʿUdas,…

S̲h̲emʿī

(753 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
pseudonyme ( tak̲h̲alluṣ) d’un traducteur et commentateur turc d’ouvrages en persan de la seconde moitié du Xe/XVIe siècle. Dans ses propres ouvrages comme dans la plupart des sources biographiques, seul ce nom est mentionné. B. Dorn, citant «deux manuscrits» de Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḵh̲alīfa, affirme que son nom exact était Muṣṭafā Darwīs̲h̲. Le nom de ShemʿAllāh Perzerīnī que lui attribue Bursali̊ Meḥmed Ṭāhir est encore plus sujet à caution. Il y a peut-être confusion avec un autre S̲h̲emʿī, poète ṣūfī de Prizren [ q.v.] ou Perzerīn, qui appartenait à la tradition mystique de S̲h̲e…

ʿUnṣurī

(1,360 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Abū l-Ḳasim Ḥasan b. Aḥmad, poète persan de la cour g̲h̲āznavide, au début du Ve/XIe siècle. Les renseignements extérieurs sur sa vie sont avant tout anecdotiques. On dit qu’il naquit à Balk̲h̲. et qu’il fut orphelin dès son jeune âge; il gagnait sa vie en tant que marchand dans sa jeunesse. L’histoire, rapportée par certaines sources, selon laquelle il aurait été associé à une histoire de vol, lors de l’un de ses voyages, lui a été attribuée à tort (cf. Storey-de Blois, V/1, 234-5). Il débuta sa carrière de p…

Nūr al-Ḥaḳḳ al-Dihlawī

(267 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ou Nūr al-dīn Muḥammad al-S̲h̲āhd̲j̲ahānābādī, traditionniste et historiographe de l’Inde mug̲h̲ale, qui vivait au XIe/XVIIe siècle. Son surnom d’al-Turk al-Buk̲h̲ārī est une allusion au fait qu’il était originaire de l’Asie Centrale. Comme poète, il avait pour pseudonyme Mas̲h̲riḳī. Il était le fils de ʿAbd al-Ḥaḳḳ [ q.v.] al-Dihlawī, un s̲h̲ayk̲h̲ bien connu de la confrérie des Ḳādiriyya. Nūr al-Ḥaḳḳ lui succéda comme professeur de religion et fut nommé juge à Agra sous le règne de S̲h̲āh Ḏj̲ahān. Il mourut à Dihlī en 1073/1662. Dans la Zubdat al-tawārīk̲h̲, Nūr al-Ḥaḳḳ a comp…

S̲h̲ahrangīz

(2,820 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Halman, Talat Sait | Rahman, Munibur
(p.) ou S̲h̲āhrās̲h̲ūb («qui bouleverse la ville»), genre de courts poèmes d’amour sur les jeunes artisans, souvent associés au bazar d’une ville donnée. 1. En persan. Dans la littérature persane, ce genre est souvent désigné par la seconde appellation. L’affirmation d’E. J. W. Gibb selon laquelle ce genre fut inventé par la poète turc Mesīḥī [ q.v.] d’Edirne ( HOP, II, 232) a été contestée déjà par E. G. Browne qui, au vu de spécimens persans cités par l’auteur d’anthologie Sām Mīrzā [ q.v.] concluait : «Bien que ces pièces aient probablement été écrites postérieurement au S̲h̲ahr-angíz d…

Kās̲h̲īf

(308 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Muḥammad S̲h̲arīf b. S̲h̲ams al-dīn al-S̲h̲īrāzī (vers 1001 - après 1063/1592-1653), prosateur et poète persan qui utilisa le tak̲h̲alluṣ de Kās̲h̲if (on trouve également les formes de Kās̲h̲if-i Kumayt [cf. Rosen, Manuscrits persans, 285], et S̲h̲arīfā Kās̲h̲if [cf. Tad̲h̲kira-i Naṣrābādī dans le synopsis de A. Sprenger, Catal. Oud̲h̲., 91]); il vécut à Iṣfahān et plus tard à Rayy où il exerça les fonctions de ḳāḍī pendant 15 ans. Ses frères Ismāʿīl Munṣif et Muḳīma sont également connus comme poètes. De l’œuvre de Kās̲h̲if, il ne subsiste apparemment que …

S̲h̲iʿr

(25,898 words)

Author(s): Arazi, A. | Moreh, S. | Bruijn, J.T.P. de | Çiǧdem Balim, J.A. | Haywood J.A. | Et al.
(a.), la poésie. 1. En arabe, (a) La période classique. C’est le fleuron de la culture arabe et son discours le plus authentiquement représentatif. Les idées véhiculées par la poésie et les résonances affectives qu’elle transmet lui valent, même de nos jours, où de nombreuses formes littéraires nouvelles lui font concurrence, la faveur des lettrés et des petites gens. Malgré la ressemblance phonétique, s̲h̲iʿr n’a rien à voir avec le s̲h̲īr hébraïque; le ʿayn est une consonne «dure» qui persiste dans les racines communes aux deux langues. Le terme est attesté en arab…

Īrān

(87,351 words)

Author(s): McLachlan, K. S. | Coon, C. S. | Mokri, M. | Lambton, A. K. S. | Savory, R. M. | Et al.
, l’Iran, nom actuel de l’ancienne Perse. I. — Géographie. 1. — Caractères géologiques. Le tracé des principaux traits topographiques de l’Iran, représentés par le Kūhhā-yi Alburz et la chaîne du Zagros, va respectivement d’Ouest en Est et de Nord-ouest en Sud-est; l’Alburz continue les structures alpines européennes, alors que la chaîne du Zagros rejoint, en passant par Chypre, les Alpes dinariques (Fisher, 1956). La structure du pourtour montagneux du pays a fortement subi les effets des mouvements tectoniq…

Mat̲h̲nawī

(7,737 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Flemming, B. | Rahman, Munibur
(a.), poème composé en strophes rimées. I. — En arabe. Voir Muzdawid̲j̲. II. — En persan. « Selon le prosodiste S̲h̲ams-i Ḳays (VIIe/XIIIe siècle), «ce nom désigne un poème constitué de vers indépendants, à rime interne ( abyāt-i mustaḳill-i muṣarraʿ). Les Persans l’appellent mat̲h̲nawī parce que chaque vers exige deux lettres à la rime [...]. Cette forme ( nawʿ) est employée dans les narrations étendues et les histoires longues qui peuvent difficilement être traitées dans des poèmes ne comportant qu’une lettre spécifique à la rime» ( al-Muʿd̲j̲am, éd. Téhéran 1338p./1959, 418 sq…

Rāmī Tabrīzī

(612 words)

Author(s): Berthels, E. | Bruijn, J. T. P. de
, S̲h̲araf al-dīn Ḥasan b. ¶ Muḥammad, poète et rhétoricien persan dont l’activité se situe au milieu du VIIIe/XIVe siècle. On ne sait que très peu de chose sur sa vie, et les rares indications que nous avons sont imprécises ou bien ne sont pas fiables. Dawlats̲h̲āh déclare qu’il fut poète lauréat ( malik al-s̲h̲uʿarāʾ [ q.v.]) du ʿIrāḳ pendant le règne du Muẓaffaride S̲h̲āh Manṣūr (règn. 789-95/1387-93), mais les dédicaces de ses deux œuvres les plus importantes prouvent qu’il fréquenta la cour du sultan Abū l-Fatḥ Uways Bahādur dit aussi S̲h̲ayk̲h̲…

S̲h̲āʿir

(24,326 words)

Author(s): Fahd, T. | Moreh, S. | Ben Abdesselem, A. | Reynolds, D.F. | Bruijn, J.T.P. de | Et al.
(a.), le poète. 1) Dans le monde arabe. A. Epoques préislamique et umayyade. B. De l’époque ʿabbāside à la Nahḍa [voir au Suppl.] C. De 1850 à nos jours. D. En Espagne musulmane. E. Le poète folklorique en arabe. 2) En Perse. 3) En Turquie. 4) En Inde musulmane. 5) Au Soudan occidental et central. 6) En pays hausa. 7) En Malaisie et en Indonésie. 1. Dans le monde arabe. A — Epoques préislamique et umayyade. Parmi les détenteurs du savoir et du pouvoir dans l’Arabie ancienne figure le s̲h̲āʿir, dont le rôle se confond souvent avec celui de ʿarrāf (s̲h̲aʿara et ʿarafa ayant la même valeur sémantiq…

Rustam

(1,734 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Robinson, B.W.
, héros central de l’épopée iranienne, en particulier dans la version de Firdawsī [ q.v.]. ¶ 1. Dans la légende iranienne. Ni son nom, ni celui de son père Zāl n’apparaissent dans l’ Avesta. Dans les Yas̲h̲ts, Kərəsāspa (en persan Kars̲h̲āsp ou Gars̲h̲āsp) est la plus éminente figure de héros. Marquart supposait que «Rustam» n’était à l’origine rien d’autre qu’une épithète de Kərəsāspa, laquelle, par hasard, n’était pas attestée dans les textes avestiques connus. Les exploits attribués plus tard à Rustam auraient résulté d’un téle…

Muṣannifak

(317 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ʿAlāʾ al-dīn ʿAlī b. Mad̲j̲d al-dīn Muḥammad al-Biṣtāmī (ou al-Harawī), écrivain et théologien persan. Il naquit en 803/1400-1 à S̲h̲āhrūd, près de Bisṭām, dans une famille descendant du fameux théologien Fak̲h̲r al-dīn al-Rāzī [ q.v.]. Le surnom de Muṣannifak «le petit écrivain» lui fut probablement donné «par allusion à son œuvre précoce d’écrivain» (Storey). Il étudia à Harāt et demeura dans la Perse orientale jusqu’en 848/1444, date à laquelle il se rendit en Anatolie, Alors qu’il enseignait à Ḳonya, son ouïe se détériora a…

Sabk-ī Hindī

(1,703 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
(p.), le style indien, est le troisième terme d’une classification de la littérature persane en trois périodes stylistiques. Les autres termes, sabk-i k̲h̲urāsānī (appelé à l’origine sabk-i turkistānī) et sabk-i ʿīrāḳī, s’appliquent respectivement aux régions orientale et occidentale de la Perse médiévale. La conception sous-jacente à cette terminologie implique que le glissement du centre de l’activité littéraire d’une région à l’autre, récurrent depuis le IVe/Xe siècle, s’accompagnait d’une évolution stylistique, notamment en poésie. En gros, il s’est agi …

Taḳī Awḥadī

(451 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ou Taḳī al-dīn Muḥammad al-Ḥusaynī al-Awḥadī, auteur d’anthologies, lexicographe et poète persan. Né à Iṣfahān le 3 Muḥarram 973/31 Janvier 1565, d’une famille de tradition ṣūfie originaire de Balyān, dans le Fārs. Il eut pour ancêtre du côté de son père, S̲h̲ayk̲h̲ Abū ʿAlī al-Daḳḳāḳ, au Ve/XIe siècle. Au cours de son adolescence, il étudia à S̲h̲īrāz, où il présenta ses premiers poèmes à un cercle de poètes et il fut encouragé par ʿUrfī [ q.v.]. De retour à Iṣfahān, il attira l’attention du jeune S̲h̲āh ʿAbbās Ier et rejoignit ses familiers. En 1003/1594-5, Taḳī se retira pour …

Yūsuf et Zulayk̲h̲ā

(2,739 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Flemming, Barbara
, célèbre histoire de la littérature islamique médiévale. 1. Dans la littérature persane. L’histoire biblique de Joseph et de la femme de Putiphar, à qui l’on donna plus tard le nom de Zulayk̲h̲ā, entra dans la littérature persane principalement à travers des sources arabes, et en premier lieu par la Surat Yūsuf (XII) du Ḳurʾān, puis par des commentaires de cette «histoire parmi les plus belles» et par des traditions sur la vie des anciens Prophètes ( Ḳiṣaṣ al-anbiyāʾ [ q.v.]). Les nombreuses adjonctions à l’histoire telle qu’elle est racontée dans les écritures saintes pro…

K̲h̲araḳānī

(2,077 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. Aḥmad, mystique persan, m. le 10 muḥarram 425/5 décembre 1033 à l’âge de 73 ans. Sa nisba vient du village de Ḵh̲araḳān situé dans les montagnes au Nord de Bisṭām, sur la route d’Astarābād (mod. Gurgān); ce nom de lieu est diversement vocalisé, même dans les sources anciennes relatives à la vie de ce mystique, et la confusion peut fort bien provenir de l’existence d’autres toponymes dont le ductus consonantique est le même, notamment Ḵh̲arḳān, près de Samarḳand, et Ḵh̲anaḳān, entre Hamadān et Ḳazwīn. Dans les poèmes de ʿAṭṭār, la nisba de ce mystique est uniformément…
▲   Back to top   ▲