Search

Your search for 'dc_creator:( "Bulliet, R." ) OR dc_contributor:( "Bulliet, R." )' returned 3 results. Modify search

Did you mean: dc_creator:( "bulliet, R." ) OR dc_contributor:( "bulliet, R." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ṭars̲h̲

(456 words)

Author(s): Bulliet, R. W.
(a.), terme désignant une tablette gravée utilisée pour l’impression. Tout d’abord identifiées par J. Karabacek ( Papyrus Erzherzog Rainer, Führer durch die Ausstellung, Vienne, 1894, 247-50), plus de cent tablettes d’imprimerie sur papier et parchemin ont été identifiées dans les musées et les collections privées, et quelques unes ont été découvertes dans lesruines de Fuṣṭāṭ en Egypte. La plupart sont de longues bandes étroites, parfois imprimées à partir de plusieurs plaques, destinées à servir d’amulettes. Le terme ṭars̲h̲ apparaît dans deux poèmes consacrés aux prati…

S̲h̲ayk̲h̲ al-Islām

(3,154 words)

Author(s): Kramers, J.H. | Bulliet, R. | Repp, R.C.
(a.), titre honorifique utilisé dans le monde musulman jusqu’au début du XXe siècle, et attribué essentiellement à des dignitaires religieux. 1. Histoire primitive du terme. Le titre apparut tout d’abord dans le Ḵh̲urāsān à la fin du IVe/Xe siècle. Alors que les titres honorifiques composés avec le mot Islām (comme ʿIzz-, Ḏj̲alāl-, et Sayf al-Islām), étaient portés par des personnes détentrices du pouvoir séculier (notamment les vizirs des Fāṭimides, cf. van Berchem dans ZDPV, XVI [1983], 101), le titre de S̲h̲ayk̲h̲ al-Islām a toujours été réservé aux ʿulamāʾ et aux mystiques, co…

al-Māfarrūk̲h̲ī

(368 words)

Author(s): Bulliet, R.
, Mufaḍḍal b. Saʿd, auteur de l’histoire locale d’Isfahân en arabe intitulée Risālat Maḥāsin Iṣfahān, qui paraīt avoir été écrite sous le règne de Malik S̲h̲āh (465-85/1072-92). On ne sait rien de la vie d’al-Māfarrūk̲h̲ī mais, à en juger par l’abondance de la poésie contenue dans son ouvrage et l’usage fréquent de la prose rimée, il s’agit manifestement d’un adīb, qui parle de son père, Abu l-Fadl Saʿd, comme de son s̲h̲ayk̲h̲ et cite plusieurs de ses poèmes. Il prétend (p. 92) descendre d’un Māfarrūk̲h̲ b. Bak̲h̲tiyār, descendant lui-même d’Ād̲h̲urs̲h̲ābūrān b. Ād̲h̲urm…