Search

Your search for 'dc_creator:( "Watt, W. Montgomery" ) OR dc_contributor:( "Watt, W. Montgomery" )' returned 158 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḥirāʾ

(200 words)

Author(s): Weir, T. W. | Watt, W. Montgomery
(également écrit Ḥarāʾ et sans hamza), montagne située à trois milles arabes au Nord-est de la Mekke, et souvent mentionnée en même temps qu’une autre montagne qui lui fait face, T̲h̲abīr [ q.v.]. C’est dans son voisinage que se trouvait le s̲h̲iʿb ou quartier de la famille d’al-Ak̲h̲nas, à gauche de la route du pèlerinage du ʿIrāḳ. Muḥammad aurait eu l’habitude de passer un mois par an dans une caverne du mont Ḥirāʾ, plongé dans le taḥannuth, qui est probablement une forme de dévotion religieuse, et il y aurait reçu la visite d’un ange (Ibn His̲h̲ām, 152; cf. al-Ṭabarī…

al-K̲h̲azrad̲j̲

(495 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, une des deux tribus principales de Médine; avec l’autre, al-Aws [ q.v.], elle constituait les Banū Ḳayla de l’époque préislamique et les Anṣār [ q.v.] ou les auxiliaires (de Muḥammad) sous l’Islam. On trouvera la nomenclature des ancêtres d’al-Ḵh̲azrad̲j̲ sous al-Aws; voici les principales subdivisions de la tribu: Les deux tribus s’étaient établies ensemble à Yat̲h̲rib après avoir quitté le Yémen, et, pendant un certain temps, elles avaient été soumises aux Juifs qui s’y trouvaient. Le chef qui mit fin à cette soumission se nommait Mālik b.…

ʿAbd al-Muṭṭalib b. Hās̲h̲im

(527 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, grandpère paternel de Muḥammad. Lors de son passage à Médine au cours d’un voyage commercial en Syrie, Hās̲h̲im b.ʿAbd Manāf épousa Salmā bint ʿAmr, du clan Ḵh̲azrad̲j̲ite de ʿAdī b. al-Nad̲j̲d̲j̲ār. Il en eut deux enfants, ʿAbd al-Muṭṭalib (ou S̲h̲ayba) et Ruḳayya. La mère et le fils demeurèrent au domicile maternel, à Médine; telle semble avoir été la coutume dans la famille de Salmā, en conformité avec des pratiques matriarcales. Quelque temps ¶ après la mort de Hās̲h̲im, son frère al-Muṭṭalib tenta de renforcer sa situation, qui se gâtait à la Mekke, en faisant…

Makka

(28,107 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery | Wensinck, A. J. | Bosworth, C. E. | Winder, R. B. | King, D. A.
, La Mekke (dans l’usage courant: La Mecque; Mecca en anglais), ville sainte par excellence de l’Islam où le Prophète Muḥammad vécut près de 50 ans et où se trouve la Kaʿba [ q.v.]. I. — Période pré-islamique et premières années de l’Islam. Description géographique. La Mekke (21° 27′ N., 39° 49′ E) est située à l’intérieur du Ḥid̲j̲āz, à 72 km environ du port, sur la mer Rouge, de Djedda (Ḏj̲udda [ q.v.]); c’est aujourd’hui le cheflieu de la province ( manāṭiḳ idāriyya) de Makka, en Arabie saʿūdite. Sa population est, en temps normal, de 2 à 300 000 âmes, mais elle peut attein…

Ibn Fūrak

(647 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, Abū Bakr Muḥammad b. al-Ḥasan b. Fūrak al-Anṣārī al-Iṣbahānī, théologien et traditionniste as̲h̲ʿarite, naquit vers 330/941, peut-être à Ispahan. Il étudia le kalām as̲h̲ʿarite au ʿIrāḳ, à Baṣra et à Bag̲h̲dād, sous la direction d’Abū l-Ḥasan al-Bāhilī, en même temps qu’al-Bāḳillāni [ q.v.] et al-Isfarāyīnī [ q.v.], ainsi que les traditions avec ʿAbd Allāh b. Ḏj̲aʿfar al-Iṣbahānī. Il quitta le ʿIrāḳ pour Rayy, puis pour Nīs̲h̲āpūr, où une madrasa fut construite pour lui près de la k̲h̲ānḳāh du Ṣūfī al-Būs̲h̲and̲j̲ī; il se trouvait à Nīs̲h̲āpūr avant la mort du Ṣūfī Abū…

al-Aswad

(473 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
b. Kaʿb al-ʿAnsī, de la tribu de Mad̲h̲ḥid̲j̲. chef de la première ridda au Yaman. Son vrai nom aurait été ʿAyhala ou ʿAbhala; on l’appelait aussi Ḏh̲ū l-k̲h̲imār. «l’homme voilé» (ou Ḏh̲ū l-ḥimār, «l’homme à l’âne»). Après le ¶ meurtre de Ḵh̲usraw II Parvīz (ar. Abarwīz) en 628, mais peut-être pas avant la prise de la Mekke en 630, les Persans du Yaman, sous Bād̲h̲ām (ou Bād̲h̲ān). conclurent une alliance avec Muḥammad, car ils avaient compris qu’ils ne pourraient plus obtenir d’aide de la Perse. Les sources arabes ajoutent qu’ils …

ʿAḳīda

(4,378 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
(a.), croyance; mais parfois aussi doctrine, dogme ou article de foi; de là ʿ aḳāʾid (pl.), articles de foi, est aussi employé dans le sens de «foi». 1. Développement et emploi du mot. Les documents auxquels sont appliqués les termes de ʿ aḳīda ou ʿ aḳāʾid sont de longueur variable, et les plus longs se distinguent difficilement des traités généraux de théologie (ex: al-ʿAḳīda al-Niẓāmiyya d’al-Djuwaynī). Ces termes, cependant, peuvent être utilement pris dans le sens de textes dont le but principal est de formuler une doctrine ou un dogme, et non pas de pré…

ʿAbd Allāh b. Ḏj̲aḥs̲h̲

(139 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, des Banū Asad b. Ḵh̲uzayma, allié ( ḥalīf) des Banū Umayya de Ḳurays̲h̲. Sa mère était Umayma bint ʿAbd al-Muṭṭalib, tante de Muḥammad. L’un des premiers croyants ainsi que ses frères, ʿUbayd Allāh et Abū Aḥmad, il prit part avec le premier à l’émigration en Abyssinie. ʿUbayd Allāh devint chrétien et mourut sur place, mais ʿAbd Allah revint à la Mekke et fut le personnage le plus important d’un groupe de confédérés, comprenant sa sœur Zaynab [ q.v.], qui tous émigrèrent à Médine. Il mena le raid très critiqué de Nak̲h̲la où des Musulmans, pour la première fois, versèren…

Ibn His̲h̲ām

(315 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, Abū Muḥammad ʿAbd al-Malik, savant très connu pour son ouvrage sur la biographie de Muḥammad; sa famille, qui passe pour être d’origine ḥimyarite, avait émigré de Baṣra en Égypte où il naquit et passa sa vie. Sa connaissance des généalogies et de la grammaire était remarquable; il mourut en Égypte le 13 rabīʿ II 218/8 mai 833 ou en 213/828. Son Kitāb al-Tīd̲j̲ān sur les antiquités de l’Arabie du Sud existe encore, mais sa renommée provient surtout de son édition de la Sīra (Vie de Muḥammad) d’Ibn Isḥāḳ [ q.v.] qui est devenue l’ouvrage fondamental sur la matière. La Sīra d’Ibn Isḥāḳ n’existe…

al-ʿAṣlaḥ

(398 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, «le plus convenable ou opportun», terme employé par les théologiens dans un sens technique. Les «partisans de l’ aṣlaḥ» étaient un groupe de Muʿtazilites qui soutenaient que Dieu a fait ce qui est le meilleur pour l’humanité, mais la liste des membres de ce groupe n’est indiquée nulle part. Abū l-Hud̲h̲ayl soutenait que Dieu a agi pour le mieux dans l’intérêt des hommes; al-Naẓẓām introduisit la nuance selon laquelle il y avait un nombre infini d’alternatives également bonnes parmi lesquelles Dieu pouvait en cho…

Ḥalīma Bint Abī Ḏh̲uʾayb

(250 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, nourrice du Prophète Muḥammad. Elle et son mari appartenaient à la tribu des Saʿd b. Bakr, fraction des Hawāzin. Muḥammad lui fut confié peu après sa naissance, et elle l’allaita jusqu’à l’âge de deux ans, car les familles aisées estimaient que la vie au désert était plus saine pour leurs enfants que celle de la Mekke. Certains savants modernes mettent en doute la totalité de l’épisode, mais Muḥammad vécut probablement avec cette tribu pendant un certain temps. Après la bataille de Ḥunayn, il …

al-Madīna

(14,688 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery | Winder, B.
(Médine en français, Médina en anglais), résidence du Prophète Muḥammad après la hid̲j̲ra et l’une des villes saintes de l’Islam. Médine est située dans la province du Hid̲j̲āz (Arabie saʿūdite; 24° 28’ N., 39° 36’ E.), à 160 km environ de la mer Rouge et à 350 km au Nord de La Mekke. Elle s’est développée à partir d’une oasis située sur un terrain relativement uni entre les montagnes de Uḥud au Nord et de ʿAyr au Sud. A l’Est et à l’Ouest, s’étendent des coulées de lave (en ar. harra [ q.v.] ou lāba). Plusieurs wādis, qui traversent l’oasis du Sud au Nord, ne contiennent normalement de l’…

Maʿadd

(312 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, appellation collective des tribus du Nord de l’Arabie [voir al-ʿArab, Ḏj̲azīrat—, VI — I, 562 a]. D’après la généalogie courante, Maʿadd était un fils de ʿAdnān [ q.v.]; son fils Nizār [ q.v.] eut trois fils, Muḍar, Iyād et Rabīʿa. Les Arabes du Nord se disent pour la plupart les descendants de Muḍar et de Rabīʿa. Maʿadd et ses descendants auraient vécu pendant un certain temps dans les environs de La Mekke, où ils auraient contracté des mariages avec les Ḏj̲urhum[ q.v.]. Le nom de Maʿadd se retrouve chez les poètes préislamiques, comme, par exemple, dans les vers d’Imruʾ a…

Ḏj̲abriyya

(293 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
ou Mud̲j̲bira, nom donné par leurs adversaires à ceux qui, d’après eux, professaient la doctrine du d̲j̲abr «contrainte», c’est-à-dire selon laquelle ce n’est pas l’homme qui agit en réalité par lui-même, mais Dieu. Ce nom fut aussi employé par des hérésiographes postérieurs pour désigner un groupe de sectes. Les Muʿtazilites l’appliquèrent, en général sous la forme Mud̲j̲bira, aux traditionnistes, aux théologiens as̲h̲ʿarites et à d’autres qui rejetaient leur doctrine du ḳadar ou «libre-arbitre» (al-Ḵh̲ayyāt. K. al-Intiṣār, 18, 24, 26 sq., 49 sq., 67, 69, 135 sq.; Ibn Ḳutayba, K. …

Nak̲h̲la

(292 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, nom de deux vallées sur la route de La Mekke à al-Ṭāʾif appelées, pour les distinguer, l’une S̲h̲aʾmiyya (syrienne, septentrionale) et l’autre Yamāniya (yéménite, méridionale). Ce nom est probablement dû à une abondance de palmiers ( nak̲h̲l). Sur une hauteur de la Nak̲h̲la syrienne, il y avait une idole d’al-ʿUzzā particulièrement vénérée par les Ḳurays̲h̲ites et les Banū Kināna, et certains considéraient que les tournées autour d’elle étaient essentielles pour l’accomplissement du ḥad̲j̲d̲j̲ à la Kaʿba; trois gommiers ( samur) étaient étroitement associés à la déité, et…

Saʿd b. ʿUbāda

(438 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, chef du clan des Sāʿida à Médine. Ce clan semble avoir été réduit, car il n’est pas cité ¶ à l’occasion du combat ayant abouti à la bataille de Buʿāt̲h̲ [ q.v.], mais il pourrait avoir été plus influent que ses effectifs auraient pu le laisser penser, peut-être parce qu’il était riche. Seuls, deux membres du clan figuraient à la seconde assemblée d’al-ʿAḳaba [ q.v.] avec le Prophète, mais tous deux étaient comptés comme nuḳabāʾ (représentants). L’un des deux était Saʿd b. ʿUbāda, devenu Musulman depuis longtemps. Saʿd fut maltraité à son retour d’al-ʿAḳaba par certai…

al-Arḳam

(304 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, un des premiers Compagnons de Muḥammad, communément nommé al-Arḳam b. Abī l-Arḳam, avec la kunya d’Abū ʿAbd Allāh. Le nom de son père était ʿAbd Manāf, et il appartenait au clan influent des Mak̲h̲zūm à la Mekke. On n’est pas d’accord sur le nom de sa mère, mais on la fait généralement appartenir à la tribu de Ḵh̲uzāʿa. ¶ Comme on fixe la mort d’al-Arḳam en 53/673 ou 55/675, à plus de quatre-vingts ans, il doit être né vers 594; il doit être devenu musulman très jeune, puisqu’il fut l’un des premiers convertis: une source prétend qu’il avait sept ans,…

Ḏj̲urhum

(386 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
ou Ḏj̲urham, ancienne tribu arabe comptée parmi al-ʿArab al-ʿâriba [voir ʿĀrab, Ḏj̲azīrat al-, VI]. D’après la tradition arabe postérieure. Ḏj̲urhum descendait de Yaḳṭān(Ḳaḥṭān). La tribu émigra du Yémen à la Mekke et, après une longue lutte avec une autre tribu, Ḳatūrāʾ (également désignée sous le nom de ʿAmālīḳ), commandée par al-Sumaydaʿ, les Ḏj̲urhum, sous le commandement de leur chef (appelé Muḍāḍ b. ʿAmr, al-Ḥārit̲h̲ b. Muḍāḍ, etc.), établirent leur autorité sur la Kaʿba et la conservèrent jusqu’au mo…

Ḳays ʿAylān

(1,967 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery | G. Baer et M. Hoexter
, l’une des deux subdivisions de Muḍar, lesquels, avec les Rabīʿa, sont considérés comme constituant les descendants de ʿAdnān dits Arabes du Nord [voir al-ʿArab, Ḏj̲azīrat —, I, 561 b]; l’autre subdivision de Muḍar était Ḵh̲indif ou al-Yās. On dit parfois que ʿAylān est le père de Ḳays, mais il est plus vraisemblable que le nom double signifie Ḳays (propriétaire de) ʿAylān (c’est-à-dire un cheval, un chien ou un esclave). Voici un tableau généalogique abrégé: Les Ḳays ʿAylān ne semblent pas avoir constitué une unité avant l’Islam et, dans les récits des «jours des Ara…

Ḥums

(405 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery
, catégorie de gens qui observaient des tabous religieux rigoureux, surtout les Ḳurays̲h̲ites et certaines tribus voisines. Le mot est le plur. d’ aḥmas «dur, fort (au combat ou en religion)», mais un membre des Ḥums est appelé aḥmasī (fém. aḥmasiyya). Ibn His̲h̲ām (126) pense que le taḥammus, l’observance des tabous en question, était une innovation des Ḳurays̲h̲ vers l’époque de la naissance du Prophète, et des changements ont pu être apportés pour souligner la supériorité des Ḳurays̲h̲ sur les autres tribus; mais la nature des tabous mont…
▲   Back to top   ▲