Encyclopédie de l’Islam

Search

Your search for 'education' returned 22 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Zayn al-ʿĀbidīn

(245 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom de règne du sultan du Kas̲h̲mīr, S̲h̲āhī Ḵh̲ān b. Iskandar, le plus important de la lignée de S̲h̲āh Mīr Swātī, d’où son nom de Bud S̲h̲āh, «Grand Roi», r. 823-75/1420-70. Il eut le mérite de mettre fin aux persécutions instituées par son père, Sikandar But-S̲h̲ikan [ q.v.], qui avait forcé les Hindous à se convertir et avait détruit leurs temples. Zayn al-ʿĀbidīn, dans les faits, abolit la d̲j̲izya, autorisa la reconstruction des temples, etc. ¶ Le royaume connut la sécurité grâce à une action politique et militaire, très ferme, et la prospérité intérieure fut ré…

Dabīr

(313 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(P), scribe, secrétaire, est le terme équivalent à l’arabe kātib et au turc yazi̊d̲j̲i̊ que l’on emploie généralement dans le monde de culture persane, y compris l’indo-musulmau (où il tendit cependant, au cours des derniers siècles, à être supplanté par muns̲h̲ī; Yule et Burnell, Hobson-Jobson, Londres 1886, 328, signalent que, de leur temps, « dubeer » est tout à fait obsolète dans l’usage indien). Ce terme apparaît sous la forme dipīr/dibīr (orth. pchlévie dpy̲ (w)r; voir D. N. MacKenzie, A concise Pahlavi dictionary, Londres 1971, 26) dans la Perse sāsānide pour désigner …

Ibn Dārust

(637 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Tād̲j̲ al-Mulk Abū l-G̲h̲anāʾim Marzubān b. Ḵh̲usraw-Fīrūz S̲h̲īrāzī (438-86/1046-93), haut fonctionnaire dans l’administration des Grands Sald̲j̲ūḳides sous le sultan Malik S̲h̲āh [ q.v.], et dernier vizir de ce souverain. Né au Fārs dans une famille de secrétaires, il commença sa carrière administrative au service de l’officier esclave Sāwtigin qui finit par le recommander au sultan en le présentant comme un fonctionnaire d’avenir. Malik S̲h̲āh fit de lui l’intendant des études et des possessions de certains de ses enfan…

Ḏh̲ikris

(504 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Zikris, secte musulmane du Balūčistān méridional, particulièrement puissante chez les Balūč du Makrān [ q.v.], mais également représentée chez les Brahūis, plus au Nord. Le nom de la secte provient du fait que ses membres plaçaient la récitation liturgique de formules comprenant les noms et les titres de Dieu, c’est -à -dire le d̲h̲ikr [ q.v.], au -dessus du culte islamique régulier, la ṣalāt ou namāz. Hughes -Buller pense que les Ḏh̲ikris sont issus du mouvement hétérodoxe de la Mahdawiyya du Nord de l’Inde, constituée par les partisans de Sayyid Muḥammad Mah…

Ṣamṣām al-Dawla

(535 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Kālīd̲j̲ār Marzubān, S̲h̲ams al-milla (353-88/964-98), amīr Buyide et fils aîné de ʿAḍud al-dawla [ q.v.]. A la mort de son père en s̲h̲awwāl 372/mars 983, Ṣamṣām al-dawla accéda au pouvoir en qualité d’ amīr al-umarāʾ, mais sa position fut immédiatement contestée par un autre frère, S̲h̲araf al-dawla S̲h̲īrzīl, qui s’empara du Fārs et du Ḵh̲ūzistān. Depuis ses bases en ʿIrāḳ, Ṣamṣām al-dawla dut aussi combattre le chef kurde Bād̲h̲. ancêtre de la dynastie marwānide [voir Marwānides] du Diyār Bakr, qui s’était rendu maître de diverses villes d’al-Ḏj̲azīra. et occup…

Buḳʿa

(655 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.) signifie étymologiquement « parcelle de terre qui se distingue du terrain environnant par une différence de couleur », ou « région déprimée où stagne de l’eau » (voir Lane, s.v.); cette dernière acception est évidemment à la base du pl. Biḳāʿ [ q.v.], nom de la vallée marécageuse (à l’origine) qui s’étend entre les chaînes du Liban et de l’Anti-Liban; c’est également d’elle que provient sans aucun doute le nom d’al-Buḳay’a donné à une localité proche du Lac de Ḥimṣ [ q.v.] (voir Le Strange, Palestine under the Moslems, 352). A partir de ces acceptions, le terme acquiert le sens…

al-Ḳalḳas̲h̲andi

(2,439 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nisba de plusieurs savants égyptiens de l’époque mamlūke et du début de l’époque ottomane. Les plus importants sont les suivants: I. S̲h̲ihāb al-dīn Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAlī (ʿAbd Allāh?) b. Ahmad b. ʿAbd Allāh al-Fazārī al-S̲h̲āfīʿī, juriste, secrétaire de la chancellerie mamlūke et auteur de plusieurs ouvrages. Les principales informations concernant sa vie se trouvent dans les mentions assez succinctes des sources biographiques et historiques de la fīn de la période mamlūke: al-ʿAym, al-Makrīzī, Ibn Tag̲h̲rlbirdī, al-Sak̲h̲ā…

Sikhs

(6,925 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Iqbal, Muhammad
(< skr. s̲h̲is̲h̲ya, «disciple, adepte», groupe religieux de l’Inde du Nord dont les croyances et pratiques associent des éléments hindouistes et islamiques. Il fut fondé à la fin du XVe siècle par Nānak, leur premier Guru, ou maītre. 1. Généralités. Le rahit-nāma, manuel de Sikhisme faisant autorité depuis 1950, dit Sikh Rahit Maryada, définit un Sikh comme une personne ayant foi en Akāl Purakh («l’Eternel»), en les dix Gurus («précepteurs», identifiés à la voix intérieure de Dieu) et en leur enseignement, en l’ Ādi Granth («l’Ancien Livre», principal texte scripturaire des Si…

Mahisur, Maysūr

(3,257 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Andrews, P. A.
(orth. conventionnelle Mysore), nom d’une ville et d’un État princier de l’Inde britannique dont elle était la capitale. Cet ancien État constitue aujourd’hui le noyau de celui de l’Union Indienne nommé Karnataka (capitale Bangalore). L’État indigène occupait, dans le Sud de l’Inde, ¶ un territoire de 76 230 km2 sans accès à la mer (11° 36ʹ-15° 2ʹ N. et 74° 38ʹ-78° 36ʹ E.). Il comptait, en 1941, 7329140 habitants dont plus de 90% d’Hindous; la minorité musulmane était presque totalement sunnite. L’ancienne capitale, siège des maharad̲j̲as de Mysore, est située à une altitude de …

al-Ṣīn

(10,350 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Hartmann, M. | Israeli, R.
, terme désignant habituellement la Chine en arabe médiéval; il signifie, plus précisément, le peuple chinois mais est alors utilisé sans le mot bilād désignant le territoire de la Chine à proprement parler. 1. Le nom. A l’origine, la première consonne est le résultat de la transcription habituelle du persan čīm en ṣād de l’arabe ancien. Ainsi, les formes Činistān et Čīn apparaissent dans les Ḥudūd al-ʿālam persans (vers 372/982), la première remontant aux lettres sogdiennes du IIe siècle après J. C et apparaissant par la suite en moyen persan et en arménien; en persan m…

al-Ruhā

(5,442 words)

Author(s): Honigmann, E. | Bosworth, C.E. | Faroqhi, Suraiya
ou al-Ruhāʾ, appellation arabe d’une ville située au début de l’Islam dans la province de Diyār Muḍar [ q.v.] mais connue dans les sources occidentales sous le nom d’Edesse (classiquement Osrhoëne, Orrhoëne, Osdroëne; en syriaque Orhāy; en arménien Uṛhay). Elle se trouve actuellement dans la province de Diyarbakir, au Sud-est de la Turquie moderne, et porte le nom d’Urfa, qui n’est guère attesté avant l’arrivée des Turcs en Anatolie orientale. ¶ 1. Aux temps préislamiques. La ville est probablement ancienne, bien qu’il soit difficile de l’identifier avec l’Erech/Uruk b…

G̲h̲ulām

(13,748 words)

Author(s): Sourdel, D. | Bosworth, C.E. | Hardy, P. | İnalcık, Halil
(a., pl. g̲h̲ilmān), mot désignant en arabe un jeune homme ou un jeune garçon (ainsi sont appelés par exemple les princes ʿabbāsides al-Muʿtazz et al-Muʾayyad, fils d’al-Mutawakkil, au moment où leur frère al-Muntaṣir, calife, entreprend de les faire renoncer A leurs droits à la succession (al-Ṭabarī, NI, 1485), tandis que le fils d’al-Wāt̲h̲iḳ, que l’on hésitait à proclamer calife en raison de son jeune âge, est qualifié de g̲h̲ulām amrad «imberbe» (al-Ṭabarī, III, 1368); puis, par extension, soit un serviteur, parfois âgé (cf. Ch. Pellat, Milieu, Paris 1953, 69) et très souven…

al-S̲h̲aʾm. al-S̲h̲ām

(22,573 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Lammens, H. | Perthes, V. | Lentin, J.
, la Syrie, litt. «la région à main gauche», de l’ancien usage arabe considérant le locuteur comme faisant face au soleil levant, ayant ainsi la Syrie à sa gauche et la péninsule arabique, notamment le Yaman («la région à main droite») à sa droite (cf. al-Masʿūdī, Murūd̲j̲, III, 140-1 = § 992; al-Muḳaddasī, trad. fr. partielle A. Miquel, La meilleure, répartition pour la connaissance des provinces, Damas 1963, 155-6; les deux textes comportent d’autres explications plus fantaisistes). Dans l’usage islamique primitif, l’expression bilād al-S̲h̲ām s’applique à la zone que l’usag…

Sald̲j̲ūḳides

(49,634 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Bosworth, C.E | Hillenbrand, R. | Rogers, J.M | Blois, F.C.De | Et al.
, dynastie turque de l’Islam médiéval qui, au sommet de son pouvoir pendant les Ve-VIe/XIe-XIIe siècles, régnait, soit directement soit par des princes vassaux, sur une vaste région de l’Asie de l’Ouest s’étendant de la Transoxanie, du Farg̲h̲āna, du Semirecye et du Ḵh̲wārazm à l’Est jusqu’à l’Anatolie, la Syrie et le Ḥid̲j̲āz à l’Ouest. Du noyau de ce qui allait être l’empire des Grands Sald̲j̲ūḳs, des lignées subordonnées de la famille des Sald̲j̲ūḳs se maintinrent dans des régions comme le Kirmān (jusque vers la fin du VIe/XIIe siècle), la Syrie (jusqu’au début du VIe/XIIe siècle) et…

Nūba

(4,990 words)

Author(s): Hillelson, S. | Christides, V. | Bosworth, C.E. | Kaye, A.S. | Shahi, Ahmed al-
, forme islamique médiévale du nom de la Nubie et de ses peuples. I. — Définition. Nubie, Nubien, Nūba sont couramment employés sans précision scientifique, et ce n’est qu’au sens linguistique qu’ils présentent une signification exempte d’ambiguïté. La frontière séparant la Nubie de l’Égypte proprement dite est bien définie: c’est la première cataracte du Nil, près d’Aswān; et la zone dans laquelle le nubien est parlé à l’heure actuelle se termine au voisinage du 18e parallèle; la limite méridionale de la Nubie est cependant placée quelquefois plus au Sud, au confluen…

Tihrān

(15,364 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Minorsky, V. | Calmard J. | Hourcade, B. | C. E. Bosworth
, le nom de deux villes en Perse. I. Tihrān, une cité de la Perse septentrionale 1. Situation géographique 2. Histoire jusqu’en 1926 3. La croissance de Tihrān (a) Le développement jusqu’aux environs de 1870. (b) Urbanisation, monuments, vie culturelle et socio-économique jusqu’aux Pahlavī. (c) La ville depuis l’avènement des Pahlavī. II.Ṭihrān ancien nom d’un village ou d’une petite ville de la province actuelle d’Iṣfahān. ¶ I. Tihrān, forme ancienne utilisée jusqu’au début du XXe siècle Ṭihrān (Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, IV, 51, donne les deux formes, Ṭihrān étant la …

al-Ṣaḳāliba

(10,124 words)

Author(s): Golden, P.B. | Bosworth, C.E. | Guichard, P. | Meouak, Mohamed
, sing. Ṣaḳlabī, Ṣiḳlabī, dans les sources islamiques du Moyen-Age, désignation des Slaves et d’autres peuples d’Europe du Nord aux cheveux blonds et à la peau colorée (voir A. Z. Velidi Togan, Die Schwerter der Germanen, 19-38). 1. Les Ṣaḳāliba d’Europe du Nord et de l’Est. Le vrai nom des Ṣaḳāliba était «Slave», un mot d’emprunt du grec moyen ΣκλάβοΣ. Celui-ci, à son tour, est à relier à Slovĕne, appellation choisie par les Slaves eux-mêmes (cf. l’emploi par les Rus’ de Slovĕne, Slovyane, Sloven’skiy yazik «Slaves», «nation slave», dans le Povest’ vremyannik̲h̲ let, dans PSRL, I, 5-6, …

Makka

(28,107 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery | Wensinck, A. J. | Bosworth, C. E. | Winder, R. B. | King, D. A.
, La Mekke (dans l’usage courant: La Mecque; Mecca en anglais), ville sainte par excellence de l’Islam où le Prophète Muḥammad vécut près de 50 ans et où se trouve la Kaʿba [ q.v.]. I. — Période pré-islamique et premières années de l’Islam. Description géographique. La Mekke (21° 27′ N., 39° 49′ E) est située à l’intérieur du Ḥid̲j̲āz, à 72 km environ du port, sur la mer Rouge, de Djedda (Ḏj̲udda [ q.v.]); c’est aujourd’hui le cheflieu de la province ( manāṭiḳ idāriyya) de Makka, en Arabie saʿūdite. Sa population est, en temps normal, de 2 à 300 000 âmes, mais elle peut attein…

Miṣr

(43,144 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Wensinck, A. J. | Becker*, C. H. | Cristides, V. | Kennedy, H. | Et al.
, Égypte. A. — Éponyme de l’Égypte. B. — Premiers établissements islamiques. C. — Miṣr, l’Égypte et sa capitale. 1. — Miṣr, capitale de l’Égypte. 2. — Développement historique de la capitale de l’Égypte. a. — Les trois premiers siècles [voir al-Fusṭāṭ] . b. — Les rives du Nil, l’île de Rawda et l’agglomération voisine de Ḏj̲īza. c. La ville fāṭimide, Miṣr al-Ḳāhira. d. — La citadelle et Le Caire après les Fāṭimides. e. — Monuments [voir al-Ḳāhira]. f. — La ville de 1798 à nos jours, [voir Supplément]. D. — Histoire de la province à l’époque islamique et de l’État égyptien moderne. 1. — L’arrière-…

Ḥarb

(27,513 words)

Author(s): Khadduri, M. | Cahen, Cl. | Ayalon, D. | Parry, V.J. | Bosworth, C.E. | Et al.
(A.) «guerre». I. — Aspect juridique. Ḥarb peut signifier soit combat ( ḳitāl) au sens matériel, soit «état de guerre» entre deux ou plusieurs groupes, les deux sens étaient implicites dans l’ordre juridique de l’Arabie préislamique. A défaut d’autorité organisée, la guerre était devenue la base des relations inter-tribales, et la paix ne régnait que quand deux ou plusieurs tribus étaient convenues de la maintenir. En outre, la guerre servait à l’exercice de la vendetta et des représailles. Le désert, propi…
▲   Back to top   ▲