Encyclopédie de l’Islam

Search

Your search for 'education' returned 3 results. Modify search

Did you mean: (education basic education)." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Nikāḥ

(10,628 words)

Author(s): Schacht, J. | Layish, A. | Shaham, R. | Ansari, Ghaus | Otto, J.M. | Et al.
(a.), mariage (proprement: relation sexuelle, mais déjà dans le ḳurʾān employé exclusivement dans le sens de contrat de mariage). Dans le présent article, le mariage sera étudié du point de vue juridique. Sur les cérémonies qui l’accompagnent, voir ʿUrs. I. dans l’islam classique II. dans le monde islamique moderne 1. Les pays arabe, persans et turcs du Proche Orient 2. Dans l’Inde musulmane jusqu’en 1930 [voir ʿUrs] 3. Dans l’Inde musulmane après 1930 4. En Indonésie 5. En Afrique orientale 6. Au Nigéria I. Dans l’islam classique. 1. Les traits essentiels du droit matrimonial isl…

Maḥkama

(48,172 words)

Author(s): Schacht, J. | İnalcık, Halil | Findley, C. V. | Lambton, A. K. S. | Layish, A. | Et al.
(a.) «tribunal». Le présent article est consacré à l’administration de la justice et à l’organisation des tribunaux dans les pays musulmans, la fonction de juge ayant été traitée sous Ḳāḍī. I. — Généralités II. — Empire ottoman 1. — Jusqu’aux réformes 2. — Période des réformes III. — Iran IV. — Pays arabes et Israël à l’époque moderne 1. — Égypte 2. — Syrie 3. — Liban 4. — Irak 5. — Palestine et Israël 6. — Jordanie 7. — Arabie Saʿūdite 8. — Yémen et République populaire du Sud Yémen 9. — États du Golfe 10. — Maroc 11. — Algérie 12. — Tunisie 13. — Réformes du droit appliquées par les tribunaux du s̲h̲arʿ V. …

Waḳf

(50,069 words)

Author(s): Peters,R. | Behrens-Abouseif, Doris | Powers, D.S. | Carmona, A. | Layish, A. | Et al.
(a.), en Droit musulman, l’acte de fondation d’une institution charitable, d’où l’institution elle-même. Le synonyme, utilisé principalement par les juristes mālikites, est ḥabs, ḥubus ou ḥubs (souvent traduit en français par habous). L’essentiel, pour quiconque a l’intention d’accomplir une pieuse action, est qu’il ou elle déclare qu’une partie de ses biens immobiliers est désormais inaliénable ( ḥabs, taḥbīs) et qu’il ou elle désigne des personnes ou des services publics comme bénéficiaires de leurs revenus ( al-taṣadduḳ bi l-manfaʿa, tasbīl al-manfaʿa). Le S̲h̲īʿisme im…