Encyclopédie de l’Islam

Search

Your search for 'education' returned 19 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ibn Kīrān

(302 words)

Author(s): Réd.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad al-Ṭayyib b. ʿAbd al-Mad̲j̲īd b. ʿAbd al-Salām b. Kīrān

Bā Ḥmād

(346 words)

Author(s): Réd.
, grand-vizir marocain dont le nom réel était Aḥmad b. Mūsā b. Aḥmad al-Buk̲h̲ārī. Son grand-père était un esclave noir appartenant au sultan Mawlāy Sulaymān (1206-38/1792-1823) dont il était devenu le ḥād̲j̲ib; son père, également ḥād̲j̲ib de Sayyidī Muḥammad b. ʿAbd al-Raḥmān (1276-90/1859-73), avait accédé aux fonctions de grand-vizir sous le règne de Mawlāy al-Ḥasan (1290-1311/1873-94); il jouissait d’une piètre réputation, mais son immense fortune lui permit, en particulier, d’attacher son nom au palais de la Bāhiya de Marra…

Tunisie

(29,440 words)

Author(s): Brunschwig, R. | Sethom Hafedh | Mahjoubi, Ammar | Daghfous, Mounira Chapoutot-Remadi et Radhi | Chérif, Mohamed-Hédi | Et al.
, la région située au Nord-ouest du Mag̲h̲rib. Au Moyen-Âge, les Musulmans la désignaient en général comme province d’Ifrīḳiya [ q.v.]. Sous les Ottomans, une régence de Tunis fut instituée à la fin du Xe/XVe siècle et se poursuivit sous des Beys locaux jouissant d’une grande autonomie à l’égard d’Istanbul jusqu’à l’établissement du protectorat français en 1881, qui, à son tour, disparut en 1957, laissant place à l’actuel gouvernement indépendant. I. Géographie, démographie et économie (a) Géographie (b) Démographie et économie II. Histoire (a) La Tunisie antique (b) La période is…

al-Ḏj̲awād al-Iṣfahānī

(320 words)

Author(s): Réd.
, Abū Ḏj̲aʿfar Muḥammad b. ʿAlī (portait en outre le surnom honorifique de Ḏj̲āmal al-dīn), vizir des Zengides; après avoir reçu de son père une éducation soignée, il obtint de très bonne heure une situation officielle dans le dīwān al-ʿarḍ du sultan sald̲j̲ūḳīde Maḥmūd. Par la suite, il devint un des amis les plus intimes de Zengī, qui lui donna le gouvernement de Naṣībīn et d’al-Raḳḳa et lui confia la haute surveillance sur tout son empire. Après l’assassinat de Zengī, il fut bien près de partager le sort de son maître, mais il réussit à conduire les troupes à al-Mawṣil. Le fils de Zengī, Sayf al-dīn G̲h̲āzī, le confirma alors dans sa dignité. Pendant ce temps, Ḏj̲āmal al-dīn se signalait par sa charité si bien qu’on lui donna le surnom d’al-Ḏj̲awād «le généreux». Il mérita particulièrement la reconnaissance des Musulmans par de nombreuses et utiles améliorations qu’il apporta à ses frais dans les deux villes saintes, Médine et la Mekke. Cependant, il fut emprisonné, en 558/1163, à al-Mawṣīl par Ḳuṭb al-dīn Mawdūd qui, entre temps, avait succédé à son frère, et il mourut en prison dans le courant de l’année suivante. Son corps fut par la suite transporté à la Mekke, où on lui fit faire le tour de tous les lieux saints; puis on le transporta à Médine où on l’enterra. Ḥayṣa-Bayṣa et ʿImād al-dīn…

Maḥkama

(48,172 words)

Author(s): Schacht, J. | İnalcık, Halil | Findley, C. V. | Lambton, A. K. S. | Layish, A. | Et al.
(a.) «tribunal». Le présent article est consacré à l’administration de la justice et à l’organisation des tribunaux dans les pays musulmans, la fonction de juge ayant été traitée sous Ḳāḍī. I. — Généralités II. — Empire ottoman 1. — Jusqu’aux réformes 2. — Période des réformes III. — Iran IV. — Pays arabes et Israël à l’époque moderne 1. — Égypte 2. — Syrie 3. — Liban 4. — Irak 5. — Palestine et Israël 6. — Jordanie 7. — Arabie Saʿūdite 8. — Yémen et République populaire du Sud Yémen 9. — États du Golfe 10. — Maroc 11. — Algérie…

Ibn S̲h̲aḳrūn

(264 words)

Author(s): Réd.
(pron. S̲h̲uḳrūn) al-Miknāsī, Abū Muḥammad (ou Naṣr) ʿAbd al-Ḳādir b. al-ʿArabī al-Munabbahī al-Madag̲h̲rī. médecin et poète marocain contemporain du sultan Mawlāy Ismāʿīl (1082-1139/1673-1727), qui mourut après 1140/ 1727-8. Il reçut à Fās une éducation traditionnelle, étudia la médecine sous la direction d’Ādarrāḳ [ q.v., au Suppl.] Aḥmad b. Muḥammad, accomplit le pèlerinage et en profita pour suivre des cours de médecine à Alexandrie et au Caire, puis il revint se fixer à Meknès où il fut attaché au service du sultan, mais mena une vie plutôt austère et retirée. A côté d’un commentaire d’un ouvrage de grammaire et de divers poèmes qui révèlent un certain talent de versificateur, Ibn S̲h̲aḳrūn doit principalement sa renommée à une urd̲j̲uza de 673 vers sur l’hygiène alimentaire, la S̲h̲aḳruniyya qui jouit toujours d’une grande vogue dans le peuple; elle présente l’avantage de fournir des renseign…

Posta

(9,159 words)

Author(s): Réd. | Roswit̲h̲a Badry
(ital. posta, emprunté par le turc ottoman et l’arabe au XIXe siècle sous la forme p/bōsta, p/bōsṭa ¶ pour désigner la nouvelle conception des services postaux de style européen au Proche Orient. A une époque plus récente, le mot a été remplacé au niveau académique par

ʿArabiyya

(47,087 words)

Author(s): Rabin, C. | Khalafallah, M. | Fück, J.W. | Wehr, H. | Réd. | Et al.

Ibn ʿAzzūz, dit Sīdī Ballā

(269 words)

Author(s): Réd.
, appellatif d’un savetier de Marrakech du nom d’Abū Muḥammad ʿAbd Allāh al-Ḳuras̲h̲ī al-S̲h̲ād̲h̲ilī al-Marrākus̲h̲ī, à qui sont attribués des dons de thaumaturge et qui mourut en odeur de sainteté en 1204/1789. Son tombeau, situé dans sa propre demeure à Bāb Aylān, n’a cessé d’être visité, car il passe pour assurer la guérison des malades. Bien qu’il n’ait pas reçu une éducation très poussée, Ibn ʿAzzūz réussit néanmoins à laisser une œuvre abondante qui a trait principalement à la mystique et aux sciences …

ʿOt̲h̲mānli̊

(48,745 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Kramers, J.H. | Faroqhi, Suraiya | Alpay Tekin, Gönül | Köprülü, M. Fuad | Et al.
, nom d’une dynastie turque, d’origine og̲h̲uze [voir G̲h̲uzz], qui figure dans les sources européennes sous les formes Ottomans (angl. et fr.), Osmanlis (fr.), Osmanen (all.), etc. ¶ I. L’histoire politique et dynastique. II. L’histoire sociale et économique. III. La littérature. IV. La vie religieuse. V. L’architecture. VI. Les tapis et étoffes. VII. La céramique, le travail des métaux et les arts mineurs. VIII. La peinture. IX. La numismatique. I. L’histoire politique et dynastique, —1. Vue générale et chronologie de la dynastie. L’empire ottoman a été l’État islamique le …

al-K̲h̲ūrī

(541 words)

Author(s): Réd.
, Fāris (1875?-1962) homme politique syrien de confession chrétienne qui joua un rôle très important pendant près d’un demi-siècle. Né dans un village libanais situé sur les pentes de l’Hermon, il poursuivit ses études à Ṣaydā puis à l’école de Beyrouth qui devait devenir l’Université Américaine, non sans exercer entre-temps des fonctions d’instituteur. Des affaires familiales l’ayant conduit à Damas en 1899, il s’établit dans la capitale syrienne, apprit le turc et le français et fut notamment e…

Miskawayh

(1,572 words)

Author(s): Réd. | M. Arkoun
, philosophe et historien de langue arabe, né à Rayy vers 320/932. Son nom complet est Abū ʿAlī Aḥmad b. Muḥammad b. Yaʿḳūb, ce qui paraît donner tort à Yāḳūt, qui le qualifie de «Mazdéen converti à l’Islam», alors que c’est probablement un de ses ancêtres qui s’est converti. Miskawayh (Miskōye/Mus̲h̲kōye), et non Ibn Miskawayh comme on le désigne d’ordinaire, occupa des fonctions de secrétaire et de bibliothécaire auprès des vizirs al-Muhallabī (340-52/950-63 [ q.v.]), Abū l-Faḍl (353-60/954-71) et Abū l-Fatḥ (360-6/971-7) [voir Ibn al-ʿAmīd] et enfin du Būyide ʿAḍud al-dawla …

Ḏj̲arīda

(16,265 words)

Author(s): B. Lewis et Ch. Pellat | Réd. | P. M. Holt | Réd | Ph. K. Hitti | Et al.
, littéralement «feuille», terme dont l’adoption est attribuée à Fāris al-S̲h̲idyāḳ [ q.v.], et qui est devenu usuel en arabe moderne pour désigner un journal. Son synonyme, ṣaḥīfa, est moins employé au sing., mais le pluriel ṣuḥuf est plus fréquent que d̲j̲arāʾid. Dès le XVIIIe s., les Ottomans manife…

Muwallad

(1,551 words)

Author(s): Réd | Heinrichs, W.P. | P. Chalmeta
(a.), terme appartenant au vocabulaire des éleveurs et désignant le produit d’un croisement ( tawlīd) entre deux races animales différentes, donc un hybride, un sang-mêlé. Il n’est nullement surprenant qu’il ait été étendu aux humains à partir du moment où s’est manifesté le sentiment que la pureté de la race arabe s’était altérée par suite des conquêtes, de l’afflux d’éléments allogènes et des mariages mixtes. Dans un sens plus restreint, muwallad désigne un métis, un mulâtre ou encore, comme dit Dozy (

Ṣadr al-Dīn ʿAynī

(261 words)

Author(s): Réd.
, forme russe Sadriddin Ayni, l’une des grandes figures de la vie culturelle en Asie Cent raie et de la littérature tad̲j̲ike au XXe siècle (1878-1954). Il fut d’abord l’un des représentants du mouvement réformiste des Ḏj̲adīdīs [voir Ḏj̲adīd] parmi les Musulmans de la Russie impériale. Son éducation formaliste à la madrasa traditionnelle de Buk̲h̲ārā le laissa intellectuelle…

Mad̲j̲maʿ ʿIlmī

(10,583 words)

Author(s): Waardenburg, J.D.J. | Jazayery, M.A. | J. M. Landau | Réd.
(A.), Académie. I. — Pays arabes. Mad̲j̲maʿ pl. mad̲j̲āmiʿ(A.), «lieu de réunion, de rassemblement», a pris, dans la seconde moitié du XIXe siècle, un sens technique dans les expressions mad̲j̲maʿʿilmī «Académie des sciences» et mad̲j̲maʿ al-lug̲h̲a «Académie de langue [arabe]». Il y a un rapport étroit entre les deux sortes de mad̲j̲maʿ, car la recherche de la science s’effectue dans une langue arabe rendue propre à l’exprimer. Alors que mad̲j̲lis [ q.v.] était le terme courant dans la civilisation arabe pour désigner (le lieu où se tenait) une réunion littéraire …

Hind

(59,120 words)

Author(s): Réd. | Ahmad, Maqbul S. | Mayer, A.C. | Burton-Page, J. | NIzami, K.A | Et al.
, nom couramment employé en arabe pour désigner le sous-continent indo-pakistanais, dont le nom usuel en persan était Hindūstān, Hindistān «pays des Hindous» [voir Hindū], d’où le turc ottoman Hindistān. Le présent article comprend les sections suivantes: I. — Géographie du sous-continent vue par les géographes musulmans du moyen âge; II. — Ethnographie du sous-continent à l’époque moderne; III. — Langues; IV. — Aperçu historique (avec renvois aux souverains, dynasties, etc. qui font l’objet d’articles particuliers); V. — Expansion de l’Islam, répartition des sectes isl…

Ibn al-Sikkīt

(582 words)

Author(s): Réd.