Encyclopédie de l’Islam

Search

Your search for 'education' returned 603 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Tād̲j̲īkī.

(2,241 words)

Author(s): Steblin-Kamensky, I. | Bečka, J.
1. Langue. Le tād̲j̲īkī est le nom d’une langue iranienne (irano aryenne) désignant généralement la langue officielle du Tād̲j̲īkistān (ancienne république de l’Union Soviétique qui proclama son indépendance le 8 septembre 1991). Un certain nombre de dialectes proches, appelés Tād̲j̲īkī, sont utilisés par divers groupes ethniques (qui ne se considèrent pas toujours euxmêmes comme Tād̲j̲īks) en de nombreux endroits d’Asie Centrale, du Nord de l’Afg̲h̲ānistān, du Pakistan et de la province du Sinkia…

Muḥammad Bello

(1,559 words)

Author(s): Hunwick, J.O.
(1195-25 rad̲j̲ab 1253/1781-26 octobre 1837), leader d’Afrique occidentale ¶ qui était le fils du s̲h̲ayk̲h̲ ʿUt̲h̲mān b. Fūdī [ q.v. ], et qui lui succéda (1232/1817) en qualité d’ amīr-al-Muʾminīn de l’État dit «califat de Sokoto» (ou «État ʿut̲h̲mānien», dawla ʿut̲h̲māniyya comme l’appellent généralement les auteurs musulmans locaux) dans le Nord-ouest du Nigeria. Il venait d’une famille instruite des Peuls [voir Fulbe] Toronkawa originaire du Fouta Toro (sur les rives du Sénégal), mais depuis longtemps établie dans le pays hausa. Il fit ses études sou…

Zaydān, Ḏj̲urd̲j̲ī

(1,118 words)

Author(s): Wiebke Walther
, (né le 14 décembre 1861 à Beyrouth, m. le 21 juillet 1914 au Caire), représentant remarquable de la Nahḍa [ q.v.] ou renaissance culturelle et littéraire arabe du XIXe s. et du début du XXe s. Fils d’un cuisinier grec orthodoxe analphabète qui pensait que l’enseignement, hormis quelques rudiments de lecture et d’écriture, était inutile, Zaydān fut, plus que tout autre intellectuel arabe de son temps, un autodidacte. Son autobiographie (trad. ang. Th. Philipp, 1979, 1990) donne des renseignements sur une étonnante évolution intell…

al-Munad̲j̲d̲j̲im

(2,305 words)

Author(s): Fleischhammer, M.
, Banū —, nom d’une grande famille dont les membres furent actifs à la cour ʿabbāside comme savants, hommes de lettres et courtisans pendant six ou sept générations, du IIe/VIIIe siècle à la seconde partie du IV…

Ṣiḥāfa

(5,888 words)

Author(s): Floor, W. | Strauss, J.
4. Perse. Au cours de son existence d’un siècle et demi, la presse iranienne a subi plusieurs périodes d’expansion, puis de recul. De 1851 à 1880, elle n’eut qu’un public limité, car elle ne s’adressait qu’aux fonctionnaires. En tout, quelque sept journaux ( rūznāma-hā) ont été édités. De 1880 à 1906, la presse commença à s’adresser à tous les Persans, même si bien peu pouvaient se permettre d’acheter un journal. Vers la fin du siècle près d’une quarantaine de journaux et revues avaient été édités. De 1906 à 1925, le nombre des journaux …

Camondo

(370 words)

Author(s): Rosenthal, S.
, Avram, financier, philantrope et réformateur de la communauté juive ; d’Istanbul (m. 1873). Né à Venise, il se rendit à Istanbul et se lança dans les affaires bancaires à partir du milieu du règne de Mahmûd II (1808-39). Son influence et sa puissance croissant, Camondo devint le ṣarrāf (banquier personnel) d’un certain nombre de dignitaires ottomans, surtout du grand-vizir Muṣṭafā Res̲h̲īd Pas̲h̲a avec qui il établit des liens extrêmement étroits. Il représenta par la suite les intérêts du baron Hirsch et agit parfois de ¶ concert avec les banques Rothschild et Bleichröder. En 1854, C…

Res̲h̲ād Nūrī

(923 words)

Author(s): Balim, Çİğdem
(Reşad Nuri Güntekin), auteur ottoman tardif et turc moderne né en 1889 à Istanbul, mort en 1956 à Londres. Il était le fils d’un médecin militaire et de Luffiyye, fille de Yawer Pas̲h̲a, gouverneur d’Erzurum. Il fréquenta le Lycée de Galata Saray à Istanbul, puis l’Ecole Supérieure des Frères d’Izmir. Après avoir acquis ses diplômes à la Faculté des Lettres de l’Université d’Istanbul en 1912, il enseigna le français, la littérature turque et la philosophie à Bursa et dans plusieurs Lycées d’Istan…

S̲h̲ināsī

(1,452 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
Ibrāhīm Efendi (1826-71), poète, journaliste et dramaturge ottoman. Pionnier de l’occidentalisation de la littérature turque ottomane, Ibrahīm S̲h̲ināsī Efendi (orthographe turque moderne: İbrahim Şinasi) est crédité de beaucoup de «premières»: première pièce de théâtre proprement dite, preinières traductions de poésie française, premier journal propriété d’un Turc, quelques uns des plus anciens articles de presse, usage de la ponctuation, premiers essais de critique littéraire moderne en prose, ainsi q…

Sarajevo

(5,775 words)

Author(s): Popovic, A.
, principale ville de Bosnie (et de la République de Bosnie-Herzégovine de l’ex-Yougoslavie) située au bord d’une petite rivière nommée Miljacka (affluent occidental de la rivière Bosna), au débouché d’une vallée ouverte vers l’Ouest, à savoir la «Plaine du Sérail» — en turc Saray Ova ou Saray Ovasi̊ (d’où le nom de la ville), entourée de hautes montagnes escarpées (notamment celles d’Ozren [1452 m] et de Trebevic [1629 m]), à une altitude se situant, selon les différents quartiers, entre 537 et 700 m. Sa première mention, sous le nom de Vrhbosna («la Crête de Bosnie», dont la župa [circons…

Buḳʿa

(655 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.) signifie étymologiquement « parcelle de terre qui se distingue du terrain environnant par une différence de couleur », ou « région déprimée où stagne de l’eau » (voir Lane, s.v.); cette dernière acception est évidemment à la base du pl. Biḳāʿ [ q.v.], nom de la vallée marécageuse (à l’origine) qui s’étend entre les chaînes du Liban et de l’Anti-Liban; c’est également d’elle que provient sans aucun doute le nom d’al-Buḳay’a donné à une localité proche du Lac de Ḥimṣ [

Nigeria

(4,102 words)

Author(s): Hiskett, M.
, le plus grand des Etats de la côte occidentale d’Afrique. Le Nigeria a été formé en 1914 sur les anciens protectorats britanniques du Nigeria du Nord et du Sud pour devenir la colonie et le protectorat du Nigeria. Il est limité au Sud par le golfe de Guinée, à l’Ouest par le Bénin, au Nord par le Niger, au Nord-est par le Tchad et à l’Est par le Cameroun. La capitale administrative est Abuja. Les principales villes sont Lagos, Ibadan, Ilorin, Kano et Sokoto. La population, en 1984, se montait à 88 148 000 habitants, pour une superficie de 923 768 km2. Elle comprend plus de 250 groupes de tribu…

Taṣawwuf

(32,256 words)

Author(s): Massignon, L. | Radtke, B. | Chittick, W.C. | Jong, F. de | Lewisohn, L. | Et al.
(a.) forme musulmane du mysticisme. Ce mot est le maṣdar, Ve forme, du verbe ṣ-w-f, indiquant en premier lieu celui qui porte des habits de laine, vêtement rêche des ascètes et des mystiques. D’autres propositions de dérivations étymologiques avancées en Occident ou, en particulier, dans des sources musulmanes, ne peuvent être acceptées. À partir de cette racine, un mystique est désigné comme un ṣūfī ou un mutaṣawwif et le collectif (ou le féminin) donne ṣūfiyya ou mutaṣawwifa. 1/ Premiers développements dans les territoires arabes et persans. 2/ Ibn al-ʿArabī et la période suiva…

Sanāʾī

(2,296 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Mad̲j̲dūd b. Adam al-G̲h̲aznawī, poète persan. Dès les anciennes sources, la kunya Abū l-Mad̲j̲d est parfois ajoutée à son nom. Son pseudonyme ¶ était Sanāʾī, et rarement Mad̲j̲dūd, ou Mad̲j̲dūd-i Sanāʾī. Le premier pourrait venir de Sanāʾ al-Milla, un des laḳabs du sultan gljaznawide Masʾūd III, mais la relation du poète à son souverain n’est pas claire, car aucun panégyrique directement à son intention n’a été conservé. En fait, il n’existe aucune donnée biographique digne de foi extérieure à l’œuvre du poète. Néanmoins, les nombre…

T̲h̲üreyyā

(344 words)

Author(s): Woodhead, Christine
, Meḥmed, biographe ottoman, (1261-1326/1845-1909). Meḥmed T̲h̲üreyyā, né à Istanbul, fils de Meḥmed Ḥüsnü Bey, était fonctionnaire de l’administration ottomane. En 1863, il entra dans le bureau de traduction de Bāb-i ʿAlī, et pendant quelques temps collabora aussi au journal Ḏj̲erīde-i Ḥawādīt̲h̲. Il fut nommé, en 1886, au Conseil de l’Éducation, où il exerça jusqu’à sa mort en 1909. Il fut inhumé dans le cimetière Ḳarad̲j̲a Aḥmed d’Üsküdar (Ö. F. Akün, art. Süreyya, dans IA, IX, 247). Il écrivit ou compila…

As̲h̲raf Ḏj̲ahāngīr

(441 words)

Author(s): Bazmee Ansari, A.S.
b. Sulṭān Muḥammad Ibrāhim, ṣūfī indien; il naquit en 688/1289 à al-Simnān (Ḵh̲urāsān), principauté de son père. Sa mère Ḵh̲adīd̲j̲a était une petite-fille de Aḥmad Yasawī [ q.v.]. Ḥāfiẓ du Ḳurʾān, avec ses sept lectures, il termina son éducation à l’âge de quatorze ans. Son…

Indonésie

(26,211 words)

Author(s): Wheatley, P. | Josselin de Jong, P.E. de | Jones, Russell | Attas, S.M.N. al- | McC., R.B. | Et al.
I. — Géographie. La République d’Indonésie occupe près des quatre cinquièmes de l’ensemble de l’archipel qui s’étend d’Ouest en Est à partir de la pointe Sud-est de l’Asie, sépare l’Inde de l’océan Pacifique et forme un lien discontinu entre l’Asie et l’Australasie; cet archipel mesure environ 5 400 kilomètres d’Est en Ouest et 2 000 kilomètres du Nord au Sud (entre 92 et 141 de longitude Est et les latitudes 6° Nord et 11° Sud) et il comprend environ 3 000 îles différentes de dimensions, de caract…

Atatürk

(1,224 words)

Author(s): Mantran, R.
(Mustafa Kemal), fondateur et premier président de la République de Turquie, né à Salonique en 1881, mort à Stamboul le 10 novembre 1938. Ayant perdu très jeune son père, Ali Riza, c’est sa mère, Zübeyde Hani̊m, qui s’occupa de son éducation. A 12 ans, il entre à l’école militaire préparatoire de Salonique, où l’un de ses professeurs lui fait ajouter à son nom de Mustafa celui de Kemal. En 1895, il entre à l’école militaire de Monastir, puis, en 1899, à celle de Stamboul où il commence à s’intér…

Amān Allāh

(1,206 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, amīr d’Afg̲h̲ānistān (1919-29), successeur de Ḥabīb Allāh [ q.v.] dont il était le 3e fils, par son épouse principale, ʿUlyā Ḥaḍrat (m. 1965). Né le 2 juin 1892 à Pag̲h̲mān, il fit ses études à l’Académie militaire. Intelligent, énergique et travailleur, il fut attiré par les idées modernistes, nationalistes et islamiques de Maḥmūd Ṭarzī (1866-1935), rédacteur en chef du Sirād̲j̲ al-ak̲h̲bār, dont il épousa en 1914 la fille, Soraya (T̲h̲urayyā, m. le 21 avril 1968). Quand son père fut assassiné (20 février 1919), Amān Allāh, qui était gouverneur de Kābu…

Tawfīḳ al-Ḥakīm

(1,994 words)

Author(s): Allen, R .M. A.
, écrivain égyptien moderne, mort au Caire en 1987. Personnage clef dans le développement du théâtre moderne arabe en tant que genre littéraire, al-Ḥakīm joua un rôle majeur dans la vie culturelle de son Egypte natale et dans le monde arabe en général. Outre ses activités dans le domaine du théâtre, il contribua également de façon importante à la fiction et participa activement à la vie culturelle de sa patrie tout au long de sa vie. Né dans une riche famille d’Alexandrie (probablement en 1898, bien que d’autres sources parlent de 1902), al-Ḥakīm se rendit au Caire pour…
▲   Back to top   ▲