Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Rad̲j̲āʾ b. Ḥaywa

(990 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
b. Ḵh̲anzal al-Kindī, Abū l-Miḳdām ou Abū Naṣr ( nasab complet dans Gottschalk, 331, d’après Ibn ʿAsākir), client ou mawla assez mystérieux qui paraît avoir été influent en ce qui concerne le domaine religieux et qui fut conseiller politique à la cour des premiers califes marwānides de ʿAbd al-Malik jusqu’à ʿUmar b. ʿAbd al-ʿAzīz. On ignore sa date de naissance, pourtant à sa mort en 112/730, il devait avoir environ soixante-dix ans. ¶ Selon un récit, la famille de Rad̲j̲āʾ provenait de Maysān en Bas-ʿIrāḳ, indigènes locaux, Nabats ou Araméens; c’est là que le lien de walāʾ avec la tribu a…

Rukn al-Dīn Bārbak S̲h̲āh

(187 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Nāṣir al-dīn Maḥmūd S̲h̲āh, Sultan du Bengale de la lignée restaurée des Ilyās S̲h̲āhī, r. 864-79/1460-74. Bārbak, l’un des plus puissants des souverains médiévaux du Bengale, s’acquit une grande réputation en combattant les souverains hindous d’Orissa et du Bengale septentrional et oriental, et en reprenant Silhet [ q.v.] (Sylhet) et Chittagong [ q.v.] aux Arakanais. Il recruta pour ses forces armées des esclaves militaires ḥabas̲h̲īs et des mercenaires arabes; la tradition populaire hagiographique attribue beaucoup des conquêtes de Bārbak à u…

Wenedik

(2,152 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Greene, Molly
, forme turque ottomane du nom de la ville italienne de Venise, cependant, on voit, auparavant, apparaître en arabe Bunduḳiya et d’autres formes similaires. 1. Dans les époques islamiques anciennes. La ville était connue de géographes arabes anciens comme Ibn Rusta, Ibn Ḥawḳal, etc.: ces géographes avaient une bonne connaissance des noms de maintes cités et villes italiennes des époques lombardes et carolingiennes. Le savoir d’écrivains ultérieurs comme al-Idrīsī ¶ fut, à plus forte raison, encore élargi après quelques trois siècles de domination par les Arabes de la Sicile [voir Siḳ…

Sāwa

(1,678 words)

Author(s): Minorsky, V. | Bosworth, C.E. | Schaeder, H.H.
(forme ancienne Sāwad̲j̲, cf. la nisba al-Sāwad̲j̲ī, existant à côté de Sāwī), ville de la Perse septentrionale, à quelque 125 km au Sud-ouest de Téhéran (lat. 35° 00’ N., long. 50° 22’ E., altitude 960 m). Elle se trouvait naguère sur la route Ḳazwīn-Ḳumm utilisée au moyen âge, mais actuellement remplacée par le réseau moderne de routes pavées centré sur Téhéran, et sur la principale route de caravanes et de pèlerinage allant de la Perse du Sud-ouest et du bas ʿIrāḳ à Rayy et au Ḵh̲urāsān, Cette dernière également ¶ a été remplacée par la grand route moderne du Ḵh̲ūristān à Arāk, Ḳ…

Lāhīd̲j̲ān

(2,426 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | Minorsky, V.
— I. — Ville de la province caspienne du Gīlān [ q.v.], dans le Nord-ouest de la Perse (37° 12´ 30˝ N., 50° 0´ 20˝ E.); elle est située dans la plaine qui s’étend à l’Est du cours inférieur du Safīd-rūd et au Nord du mont Dulfek, sur le petit fleuve du nom de Čom-k̲h̲ala ou Purdesar, mais à une vingtaine de km de la côte de la Caspienne. Lāhīd̲j̲ān ne paraît pas avoir été connue sous ce nom par les premiers géographes arabes, bien que la légende en attribuât la fondation à Lāhīd̲j̲ b. Sām b. Nūḥ. Elle figure toutefois dans le texte persan des Ḥudūd al-ʿālam (372/982) sous la forme Lāhīd̲j̲ān désignan…

Sulṭānābād

(465 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom de divers lieux de Perse. 1. Le plus connu est l’actuelle ville de Perse d’Arāk, (long. 49° 41′ E., lat. 34) 5′ N, altitude 1 753 m, à 284 km au Sud-ouest de Téhéran. Elle se trouve dans l’angle Sud-ouest de la plaine de Farahān, à proximité du massif du Zagros. Le nom populaire, devenu officiel d’Arāk doit provenir de ʿIrāḳ, au sens de ʿIrāḳ-i ʿAd̲j̲am, ou ʿIraḳ persan, le Ḏj̲ibāl médiéval [ q.v.]. La région moderne d’Arāk se trouve dans la boucle du Ḳara Ṣu. Ses districts ruraux comprennent celui de Kazzāz, qui semble se confondre avec le médiéval Karad̲j̲ Abī Dulaf (voir Le Strange, Lands, 19…

Muḥammad b. Maḥmūd b. Muḥammad b. Malik-s̲h̲ah

(588 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū S̲h̲ud̲j̲āʿ G̲h̲iyāt̲h̲ al-dunyā wa-l-dīn, sultan sald̲j̲ūḳide de Perse occidentale (548-55/1153-9). La mort, en 547/1152, du sultan Masʿūd b. Muḥammad [ q.v.] sans héritier mâle direct ouvrit une période de confusion dans le sultanat des Grands Sald̲j̲ūḳides, en ce sens qu’il y avait encore plusieurs princes qui prétendaient au trône, notamment le frère de Masʿūd, Sulaymān-S̲h̲āh, et les fils de ses frères Maḥmūd et Ṭog̲h̲ri̊l. Tous ces prétendants, sauf Muḥammad, ne possédaient que de médiocres capacités et dépendaient largement des Atabegs et d’autres amīrs turcs, dont…

al-Mawṣil

(4,041 words)

Author(s): Honigmann, E. | Bosworth, C.E. | Sluglett, P.
, Mossoul, Mosul dans l’usage européen, ville du Nord de la Mésopotamie (ʿIrāḳ), sur la rive occidentale du Tigre, en face de l’ancienne Ninive. Au début de l’Islam, c’était le chef-lieu du Diyār Rabīʿa [ q.v.] qui constituait la partie orientale de la province d’al-Ḏj̲azīra [ q.v.]. Aujourd’hui, elle est la troisième ville de la république d’Irak. — 1. Histoire jusqu’en 1900. Al-Mawṣil doit son nom au fait qu’un certain nombre de bras du fleuve se réunissent à cet endroit (arabe, waṣala) pour former un seul cours d’eau. La ville est située près du Tigre, sur un éperon du pl…

Kōhāt

(1,039 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(p. montagnes), district sous administration directe de ce qui fut, jusqu’en 1955, la Province frontière du Nord-ouest des Indes britanniques puis du Pakistan; sa superficie est de 7000 km2 environ et son centre administratif se trouve dans la ville de Kōhāt. Il est entouré au Nord par l’Agence de Khyber [voir Ḵh̲aybar Pass], à l’Ouest par celles du Kurram et du Wazīrīstān du Nord, au Sud par le district de Bannū [ q.v.] et à l’Est, par PIndus et le taḥṣīl de ʿĪsā Ḵh̲ēl du Pand̲j̲āb. Le district est formé d’un plateau accidenté, situé à une hauteur moyenne de 600 m., avec des cha…

al-Nūs̲h̲arī

(140 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou al-Naws̲h̲arī. Abū Mūsā ʿĪsā b. Muḥammad, général de la garde des califes ʿabbāsides à Sāmarrā (on le disait turc, mais c’était peut-être un Persan du Ḵh̲urāsān, car al-Sāmʿānī, Ansāb, éd. Ḥaydarābād, XIII, 201-2, rattache sa nisba d’al-Nūs̲h̲ārī ( sic) à Nūs̲h̲ār, un village du district de Balk̲h̲). Il fut gouverneur de Damas à plusieurs reprises sous le califat d’al-Muntaṣir et d’al-Muʿtazz [ q.vv.] à partir de 247/861. A l’avènement d’al-Muʿtazz, il étendit son autorité vers le Sud, en Palestine, et destitua le gouverneur arabe de Ramla [ q.v. ], ʿĪsā b. al-S̲h̲ayk̲h̲ [ q.v.]. Par …

ʿUrwa b. Masʿūd

(314 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Muʿattib al-T̲h̲aḳafī, Abū Yaʿfur (m. 9/630), un des chefs du groupe des Aḥlāf à al-Ṭāʾif [ q.v.], au début de l’Islam, et considéré techniquement comme un Compagnon du Prophète. Par sa mère, il descendait de ʿAbd S̲h̲ams de Ḳurays̲h̲, et il épousa une fille, Āmina ou Maymūna, d’Abū Sufyān [ q.v.], le chef de la résistance mecquoise contre Muḥammad. Comme allié de Ḳurays̲h̲, ʿUrwa prit part aux négociations entre le Prophète et les Mecquois lors de la trêve d’al-Ḥudaybiya [ q.v.], conclue en 6/28. Quand les hommes de Ṭāʾif, venant des deux groupes des Banū Aḥlāf et des Ba…

Rayčūr

(158 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville et district d u Sud de l’Inde, ajourd’hui dans le département de Gulbargā de l’Etat de Karnataka (Union Indienne), mais, avant 1947, dans l’Etat princier de Haydarabad (Inde Britannique). Lalat. est de 16°15′ N., et la long, de 77°20′, E. Ancienne ville hindoue dépendant autrefois du royaume de Warangal, Rāyčūr passa aux sultans k̲h̲ald̲j̲is de Dihlī au VIIIe/XIVe siècle, puis aux Bahmanides et, après la conquête du Deccan par Awrangzīb, aux Mug̲h̲als. La ville possède d’intéressants monuments islamiques. L’Ek Mīnār kī masd̲j̲id bahmanide a son …

Tālīkōt́ā

(284 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, petite ville du centre du Deccan, au Moyen Age, aujourd’hui dans le district de Bīd̲j̲apur de l’Etat du Karnataka, de l’Union indienne (lat. 16° 31’ N., long. 76° 20’ E.). Elle est célèbre pour avoir été le lieu de réunion et le camp de base pour les forces combinées des sultanats du Sud de l’Inde (les ʿĀdil S̲h̲āhīs, Barīd S̲h̲āhīs, Ḳuṭb S̲h̲āhīs et Niẓām S̲h̲āhīs [ q.vv.]). Us marchèrent tous ensemble quelques 50 kms vers le Sud, au sud de la rivière Krishna et des villages de Rakshasa et Tangadi, traversèrent la rivière et, à un point situé à 20 km au sud …

Ḏh̲ikris

(504 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Zikris, secte musulmane du Balūčistān méridional, particulièrement puissante chez les Balūč du Makrān [ q.v.], mais également représentée chez les Brahūis, plus au Nord. Le nom de la secte provient du fait que ses membres plaçaient la récitation liturgique de formules comprenant les noms et les titres de Dieu, c’est -à -dire le d̲h̲ikr [ q.v.], au -dessus du culte islamique régulier, la ṣalāt ou namāz. Hughes -Buller pense que les Ḏh̲ikris sont issus du mouvement hétérodoxe de la Mahdawiyya du Nord de l’Inde, constituée par les partisans de Sayyid Muḥammad Mah…

Kwat́t́a

(1,689 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Quetta, ville et district du Balūčistān septentrional, actuellement au Pakistan; aussi bien à l’époque de l’Inde britannique qu’aujourd’hui au Pakistan, Quetta a formé un district administratif avec Pīs̲h̲īn, située à une trentaine de km au Nord. Du point de vue géologique, ce territoire est complexe et très montagneux, avec des pics atteignant près de 3 900 mètres, et il est centré sur le bassin du Pīs̲h̲īn-Lora et de ses affluents; le climat y est tempéré avec des hivers rigoureux. La culture, pratiquée par irrigation et principalement de blé récolté au printemps ( rabīʿ) et de sorg…

Wān

(2,175 words)

Author(s): Bosworth, C. E. | V. Minorsky-[C. E. Bosworth]
, actuelle Van, nom d’un lac et d’une ville (38° 28’ N., 43° 21’ E.) dans ce qui est maintenant la région kurde du Sud-est de la Turquie. 1. Le lac (turc moderne, Van Gölü), C’est une large étendue d’eau qui s’étend sur les ils de Van et de Bidis. Il se trouve à une altitude de 1.720 m avec un niveau qui monte en été quand fondent les neiges des chaînes de montagnes environnantes. Il couvre une surface de 3.737 km2. Entouré de terre et sans déversoir, il renferme une grande quantité de sels minéraux, en particulier du carbonate de sodium ce qui rend l’eau impropre à la conso…

Taḥṣīl

(149 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), nom d’action du verbe de forme II ḥaṣṣala, «rassembler, acquérir». Dans l’usage islamoindien, ce mot — emprunté à des régimes antérieurs — désigne dans les provinces anglo-indiennes de Bombay, Madras et dans les Provinces Unies la collecte des revenus et par suite la région administrative dans laquelle les impôts sont collectés. C’est ainsi que dans les provinces mentionnées cidessus, le taḥṣīl était une subdivision du district ( taʿalluḳa, altéré en tālūḳ) couvrant une zone allant jusqu’à 1 500 km2. Par ses dimensions, le taḥṣīl s’insère entre le pargana [ q.v.] et le sarkār de l…

Siyālkūt

(449 words)

Author(s): Haig, T. W. | Bosworth, C. E.
, officiellement Sialkot, ville du Pand̲j̲āb, située à 32° 30′ N. et 74° 32′ E.; la légende attribue sa fondation à Rād̲j̲ā Sālā, l’oncle du Pāṇḍavas, et sa restauration à Rād̲j̲ā Sālivāhan, à l’époque de Vikramāditya. Sālivāhan eut deux fils : l’un, Pūran, tué à l’instigation d’une mauvaise belle-mère, et jeté dans un puits qui est encore un lieu de pèlerinage, près de la ville; l’autre, Rasālu, le héros mythique des légendes populaires du Pand̲j̲āb, qui passe pour avoir régné à Siyālkūt. En l’…

Mutaṭawwiʿa

(978 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muṭṭawwiʿa ( a.), litt. «ceux qui accomplissent des actes de piété surérogatoires, au delà des obligations imposées par la s̲h̲arīʿa», en écho à l’emploi du verbe taṭawwaʿa dans Ḳurʾān, II, 153/158, 180/184, IX, 80/79; ce terme est utilisé dans un contexte militaire pour les combattants volontaires. Al-Samʿānī les définit ( Ansāb, éd. Ḥaydarābād, XII, 318) comme «un groupe qui se consacre au g̲h̲azw et au d̲j̲ihād, tient garnison dans les ribāṭs le long des frontières ( t̲h̲ug̲h̲ūr) et va bien au delà de son devoir ( taṭawwaʿû) dans le g̲h̲azw en entreprenant celui-ci en territoire…

Wus̲h̲mgīr b. Ziyār

(394 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Ẓahīr al-dawla, second souverain de la dynastie daylamite des Ziyārides [ q.v.] de Perse septentrionale, r. 323-56/ 935-67. Wus̲h̲mgīr aurait signifié «piégeur de cailles» d’après al-Masʿūdī, Murūd̲j̲, IX, 30 = § 3603, voir Justi, Iranisches Namenbuch, 259. Wus̲h̲mgīr était le lieutenant de son frère Mardāwīd̲j̲ [ q.v.] et, après la mort de celui-ci, fut acclamé à Rayy par les troupes daylamites comme son successeur. Jusque vers 328/940, il conserva les conquêtes de son frère de Perse septentrionale, mais par la suite il fut entraîné dans …
▲   Back to top   ▲