Search

Your search for 'dc_creator:( "Uzunçarşili, İ.H." ) OR dc_contributor:( "Uzunçarşili, İ.H." )' returned 7 results. Modify search

Did you mean: dc_creator:( "uzuncarsili, İ.H." ) OR dc_contributor:( "uzuncarsili, İ.H." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Čorbad̲j̲i̊

(454 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ. H.
(littéralement: marchand de soupe) I. — Titre donné, chez les Janissaires, aux commandants des ortas et des ag̲h̲a bölükleri, bien que, d’après la terminologie ottomane officielle, les commandants des d̲j̲emāʿat ortalari̊ fussent nommés serpiyādegān ou désignés par l’équivalent turc, yayabas̲h̲i̊, de ce terme persan, alors que les commandants des ag̲h̲a bölükleri étaient appelés odabas̲h̲i̊. Comme les 101 d̲j̲emāʿat ortalari̊ avaient été créés avant les 61 ag̲h̲a bölükleri, leurs čorbad̲j̲i̊s bénéficiaient de certains privilèges par rapport à ceux des ag̲h̲a bölükleri: de …

Baḥriyya

(3,950 words)

Author(s): Ayalon, D. | Uzunçarşili, İ. H.
, la marine. I. — La marine arabe jusqu’aux Fāṭimides. (L’article prévu n’étant point parvenu, la Rédaction se voit dans l’obligation de renvoyer le Lecteur au supplément). II. — La marine mamlūke. Le sultanat mamlūk vit le jour longtemps après que l’Europe chrétienne eut établi à son profit, dans la Méditerranée, une suprématie navale incontestée. Durant toute l’existence de ce sultanat, cette suprématie se renforça encore. Dans ces conditions, la marine mamlūke avait peu de chances de pouvoir même affirmer son existence. Les…

Bölük-bas̲h̲i̊

(267 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ.H.
, titre donné aux chefs de diverse groupes de fonctionnaires dans l’organisation administrative de l’État ottoman. Dans l’ancienne organisation militaire ottomane, les chefs des bölüks [ q.v.] dans Vod̲j̲ak [ q.v.] des Janissaires étaient généralement connus sous le nom de yayabas̲h̲i ou ser-piyādeh (fantassin-chef), tandis que les chefs des bölüks dans l’ od̲j̲aḳ des ʿad̲j̲ami og̲h̲lāns [ q.v.] étaient appelés čorbad̲j̲i. Seuls, les chefs des « bölüks de l’ag̲h̲a» [voir Bölük] étaient appelés Bölük-bas̲h̲i, le plus ancien portant le titre de bas̲h̲- bölük-bas̲h̲i. Les bölük-ba…

Bostānd̲j̲i̊-bas̲h̲i̊

(686 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ.H.
, le plus haut fonctionnaire de l’ odj̲a̲ḳ [ q.v.] des bostānd̲j̲i̊s [ q.v.]. Sa suite comprenait des bostānd̲j̲i̊s, de plusieurs classes. Sa résidence était à Yali̊-Köşkü au carrefour de Seraglio à Istanbul. En tant que responsable du maintien de l’ordre sur les côtes de la Corne d’Or, de la mer de Marmara et du Bosphore, il patrouillait le long de la rive en bateau avec une suite de 30 hommes, et inspectait la campagne et les forêts autour d’Istanbul. Quand le sultan voyageait en bateau à rames, le Bostānd̲j̲i̊-bas̲h̲i̊ était chargé de tenir le gouvernail ( Ḳānūn-nāme-i Āl-i ʿOt̲h̲mān, dans T…

Deli

(907 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ.H.
, adjectif turc signifiant «fou, sans tête courageux, ardent, etc». Dans l’empire ottoman, les delis étaient une classe de cavalerie formée à l’origine dans les Balkans (Rumeli [ q.v.]) à la fin du IXe/XVe s. et au début du Xe/XVIe. Bien que, par la suite, l’usage officiel, abandonnant leur nom véritable, leur eût donné le titre de delīl (guide), ils continuèrent d’être connus dans le peuple jusqu’à une époque récente sous le nom de deli, qu’ils devaient à leur courage extraordinaire et à leur témérité. Ils considéraient le calife ʿUmar comme le patron de leurs od̲j̲aḳs, et leur devise ét…

Bölük

(470 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ.H.
(du verbe bölmek), qui signifie une partie, une section, ou une catégorie, était utilisé en turc oriental et en persan pour désigner une province ou une région. En turc d’Anatolie, depuis l’époque des Tanẓīmāt [ q.v.], il désignait des unités d’infanterie ou de cavalerie placées sous le commandement d’un yüzbas̲h̲i (capitaine). Dans l’ancienne organisation militaire ottomane, le terme de bölük était utilisé dans les od̲j̲aḳs [ q.v.] de ḳapi-ḳulus [ q.v.], ainsi que dans les troupes provinciales et la suite militaire des hauts dignitaires. L’importance du bölük était variable. Par…

Bostānd̲j̲i̊

(1,228 words)

Author(s): Uzunçarşili, İ.H.
( būstānd̲j̲i̊, du persan būstān «jardin»), nom donné, dans l’ancienne organisation de l’État ottoman, aux personnes employées dans les jardins d’agrément et potagers, ainsi que ¶ dans les hangars à bateaux et sur les bateaux à rames des palais sultaniens. Tant que la loi de dews̲h̲irme (recrutement forcé [ q.v.]) resta en vigueur, ils furent recrutés selon ses dispositions. Les bostānd̲j̲i̊s formaient deux od̲j̲aḳs [ q.v.] indépendants, basés l’un à Istanbul et l’autre à Edirne (Andrinople), et commandés par le bostānd̲j̲i̊-bas̲h̲i̊. Seules les recrues les plus plus fortes…