Search

Your search for 'dc_creator:( "Davies, C. Collin" ) OR dc_contributor:( "Davies, C. Collin" )' returned 108 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Pand̲j̲āb

(3,123 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Talbot, I.
(en persan «pays des cinq rivières», province située dans le Nord-ouest du souscontinent indo-pakistanais. Avant la «partition», l’Inde britannique comprenait toute cette partie de l’empire indien, à l’exception de la province Frontière du Nord-ouest et du Kas̲h̲mīr, du Nord du Sindh et du Rād̲j̲pūtāna ainsi que l’Ouest de la Ḏj̲amna. Géographiquement, par conséquent, il renferme plus de régions que son nom ne l’implique: en effet, en plus de la région arrosée par le Ḏj̲helum, le Čināb, le Rāwī, le Beās et le Satled̲j̲, il comprend le plateau de ¶ Sirhind entre le Satled̲j̲ et la Ḏ…

Bāra

(857 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, Sayyids, descendants de Sayyid Abū l-Faraḥ de Wāsiṭ, près de Bag̲h̲dād, qui, avec ses douze fils, émigra dans l’Inde au VIIe/XIIIe s.; ils s’établirent dans quatre villages proches de Patiāla, dans le sarkār de Sirhand ( sūba de Dihlī). Les quatre principales branches de la famille étaient désignées par les noms de ces villages. Sayyid Dāwūd s’établit à Tihanpūr, Sayyid Abū l-Faḍl à Čhatbanūr ou Čhatrauri, Sayyid Abū l-Faḍāʾil à Kūndlī et Sayyid Naẓm al-dīn Ḥusayn à Jagner ou Jhajari. De cette région, ils émigrèrent par la suite dans le district de Muẓaffarnagar ( doāb de Gange-Jumna). …

Berār

(404 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, autrefois province des Indes britanniques, formée des quatre districts d’Amraotī, Akola, Buldāna et Yeotmāl; superficie: 47000 km2 (17809 milles carrés); population: 3 604 866, dont 335 169 Musulmans (recensement de 1941); administrée, sous le gouvernement britannique, comme partie des Provinces du Centre; récemment incorporée à l’État de Bombay. Les territoires des Vākātakas, contemporains des Guptas, correspondaient approximativement à l’actuelle Berār. Elle fut d’abord envahie par des Musulmans en 1294, mais ne fut pas occupée de façon pe…

Mahsūd

(1,090 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, nom d’une tribu pafhane de la frontière Nord-ouest du Pakistan qui fut jadis l’adversaire le plus acharné de la domination britannique. Les Mahsūd habitent au cœur du Wazīristān autour de Kāniguram et sont séparés du territoire pakistanais par la région de Bhittani. Sur tous les autres côtés, ils sont bordés par les Wazīris Derwīs̲h̲ Ḵh̲ēl. On admet généralement aujourd’hui qu’ils ont abandonné leur habitat primitif des collines de Birmal en Afg̲h̲ānistān, vers la fin du VIIIe/XIVe siècle, et que, s’étendant peu à peu vers l’Est, ils occupèrent la région dans laquelle…

Buxar

(163 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, ville située sur la rive Sud du Gange dans le district de S̲h̲āhābād, de la division du Patnā, dans l’État indien de Bihār; population: 18 087 habitants (recensement de 1951). Elle semble avoir été un centre sacré dans les anciens temps, et s’appelait à l’origine Vedagarbha «le sein des Védas». Une tradition locale fait dériver le nom de la ville d’un réservoir dont le nom, ag̲h̲sar «qui efface les péchés», fut par la suite changé en bag̲h̲sar «réservoir du tigre». Ce fut à Buxar, le 23 octobre 1764, que les forces de Mīr Ḳāsim, ex-nawāb du Bengale, et S̲h̲ud̲j̲āʿ al-dawla, nawāb-wāzir d’Awad…

Pand̲jdih

(1,050 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, village de la République de Turkménistan, située à l’Est du Kus̲h̲k, près de son confluent avec le Murg̲h̲āb à Pul-i Kis̲h̲ti. La circonstance que les habitants de cette région, les Turcomans Sarik, ont été divisés en cinq fractions, les Soktis, Harzagis Ḵh̲urāsānlis, Bayrač, et les ʿAlī S̲h̲āh, a pu offrir une explication possible de l’origine du nom de Pend̲j̲deh, mais celle-ci ne tient pas compte du fait que les Sarik n’immigrèrent qu’au XIXe siècle, alors que le nom était déjà en usage au XVe. Cette obscure oasis doit une importance assez triste à l’«Incident de Pand̲j̲dih…

Bid̲j̲nawr

(177 words)

Author(s): Davies, C. Collin
(Bijnor), ville et district situésdans la circonsription de Rōhīlkhand, dans l’État indien d’Uttar Pradesh. Le district a une superficie de 4 960 km2 (1867 milles carrés), avec une population de 984 196 habitants, dont 36% de Musulmans. La ¶ ville a une population de 30 646 âmes (recensement de 1951). On sait peu de choses sur la première histoire du district. En 1399, il fut ravagé par Tīmūr. Sous Akbar, il forme une partie du sarkār de Sambhal, dans le sūba de Delhi. Durant le déclin du pouvoir mug̲h̲al, il est dévasté par les Rohillas, sous le commandement de ʿAlī Muḥamm…

Bakkār

(190 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, île fortifiée située sur l’Indus, entre les villes de Sukkur et de Rohri. Son importance ¶ fut remarquée par Ibn Baṭṭūṭā qui la visita sous le règne de Muḥammad b. Tug̲h̲luḳ. En 1522, S̲h̲āh Beg, le fondateur de la dynastie Arg̲h̲ūn, en fit sa capitale. En 1540, son fils, S̲h̲āh Ḥusayn, refusa de donner asile à l’empereur fugitif Humāyūn, et celui-ci chercha en vain par la suite à s’emparer de l’île. En 1574, sous Akbar, elle fut annexée par l’empire mug̲h̲al. C’est dans le Tārīk̲h̲-i Maʿṣūmī de Mīr Muḥammad Maʿṣūm, qui était de Bakkār, que l’on trouve le récit le plus complet …

Nāgpur

(1,004 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, nom d’une ville, d’un district et d’une circonscription de l’État de Maharashtra, autrefois dans les Provinces Centrales des Indes britanniques. La ville est située sur le Nāg à 21° 10′ N. et 79° 12′ E, ¶ Ce territoire, qui correspond à peu près au Gondwāna, a été profondément influencé dans son histoire par l’existence de la longue chaîne de Sātpura à travers laquelle la brèche de Burhānpur-Asīrgaŕh formait la route principale qui va de l’Hindustān au Dakhan. Quand les envahisseurs musulmans pénétrèrent pour la première fois dan…

Pes̲h̲āwar

(1,534 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C.E.
, ville de l’Inde musulmane, dans le Nord-ouest du sous-continent, aujourd’hui au Pākistān (lat. 34°01’ N., long. 71°40’ E., altitude 320 m). Dans le Pākistān actuel, Pes̲h̲āwar est aussi le nom de diverses unités administratives centrées sur la ville (voir infra). Le district est limité à l’Est par l’Indus, qui le sépare du Pand̲j̲āb et des Hazāra, et au Sud-est par la chaîne de Nīlāb G̲h̲as̲h̲a qui forme une barrière entre lui et le district de Kōhāt. Dans les autres directions, il est borné par des territoires de tribus. Au Sud, se…

Rāwalpindi

(356 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C.E.
, ville, district et division dans le Nord du Pand̲j̲āb, au Pakistan. La ville est située à 33°40ʹ delat. N.et 73°08ʹ de long. E., aune altitude de 530 m. A l’époque britannique, c’était une des stations militaires les plus importantes du Nord de l’Inde, et c’est aujourd’hui le quartier-général de l’Armée pakistanaise, avec des casernements étendus, ainsi qu’un centre industriel et commercial important et le point de départ de la route menant au Kas̲h̲mīr. De 1959 à 1969, Rāwalpindi a été la cap…

Awrangābād

(237 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, ville et district de l’État de Bombay, dont la population s’élevait en 1951 à 1 179 404 habitants. Sous le règne de ʿAlāʾ al-dīn Ḵh̲ald̲j̲ī, les souverains hindous de cette région du Deccan furent contraints de payer tribut aux envahisseurs musulmans. En 1347, l’Awrangābād fut annexé au royaume Bahmanī, puis, lorsque ce royaume se désagrégea, il fut rattaché au sultanat Niẓām S̲h̲āhī d’Aḥmadnagar. Malik ʿAmbar, ministre abyssin remarquable, défendit avec acharnement l’État d’Aḥmadnagar contre …

Rādhanpūr

(357 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, ancien État princier gouverné par un nawwāb [ q.v.], qui, dans l’Inde britannique, se trouvait dans l’Agency de Pālanpūr [ q.v.] de la province de Bombay, et appartient aujourd’hui à l’État du Gud̲j̲arāt de l’Union Indienne. Rādhanpūr est également le nom de sa capitale (23° 49’ N., 71° 39’ E.), à 90 km au Sud-ouest de Pālanpūr et à l’Est du Rann de Cutch. Les souverains de Rādhanpūr font remonter leur origine à un aventurier musulman qui arriva dans l’Inde, venant d’Iṣfahān, vers le milieu du XIe/XVIIe siècle. Ses descendants devinrent fawd̲j̲ārs et fermiers de l’impôt dans la provi…

Bād̲j̲awr

(266 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, région montagneuse du Pākistān occidental; elle fait partie de l’ensemble politique formé par les anciens États du Dīr, du Swāt et du Čītrāl dans la province de Pes̲h̲āwar. Elle est limitée au Nord par le Dīr, à l’Est par le Dīr et le Swāt, au Sud-est et au Sud par les territoires de Utmān Ḵh̲ēl et de Moḥmund, et à l’Ouest par l’Afg̲h̲ānistān. Elle a une superficie d’environ 10 000 km2, et est traversée par cinq vallées : Čahārmung, Bābūkara, Watalai, Rūd et Sūr Kamar. En l’absence de tout recensement, on en a estimé la population approximativement à 100 000 hab.…

Doʾāb

(175 words)

Author(s): Davies, C. Collin
(p.), «deux eaux», correspondant au grec μεσοποταμία, est dans le sous-continent indo- pakistanais généralement appliqué aux terres situées entre deux rivières confluentes, et plus particulièrement à la fertile plaine qui s’étend entre le Ḏj̲amnā [ q.v.] et le Gange dans l’Uttar Prades̲h̲. Les langues de terre allongées entre les cinq cours d’eau du Pand̲j̲āb sont aussi connues sous le nom de doʾāb. Entre le Satlad̲j̲ et le Beʾās s’étend le doʾāb de Bist; entre le Beʾās et le Rāwī, le doʾāb de Bārī; entre le Rāwī et le Čēnāb, le doʾāb de Rečnā;. entre le Čēnāb et le Ḏj̲helam, le doʾāb de Čad̲j…

Dhārwār

(322 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, district de la division de Belgaum dans l’État indien de Mysore. Il a une superficie de 14 270 km2 (5305 milles carrés) et une population de 1 575 386 habitants dont 15% de Musulmans (recensement de 1951). Jusqu’au VIIe/XIIIe siècle, il demeura à l’abri des envahisseurs musulmans. Au siècle suivant, il fit partie du vaste empire de Muḥammad b. Tug̲h̲luḳ. Après le déclin du pouvoir des Tug̲h̲luḳs, ¶ sa situation géographique — en particulier sa proximité du Dōʾāb de Rāyčūr — en fit une pomme de discorde entre le royaume bahmanide du Deccan et l’empire hindou de…

Saʿādat ʿAlī K̲h̲ān

(602 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C. E.
, nawāb d’Awadh, ou Oudh (règn. 1798-1814). Son frère Āṣaf al-dawla était mort en septembre 1797, mais après un intérim de quatre mois, le fils putatif de ce dernier, Wazīr ʿAlī Ḵh̲ān fut écarté, et le gouverneur-général britannique Sir John Shore installa à sa place Saʿādat ʿAlī Ḵh̲ān, qui vivait sous protection britannique à Bénarès depuis 1776. Son règne est intéressant pour avoir coïncidé avec l’extension du contrôle britannique sur les territoires d’Awadh. Un traité conclu avec le dernier n…

Afrīdī

(1,687 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, nom d’une grande et puissante tribu Pathān comprenant un nombre de combattants évalué à 50.000, à la frontière Nord-Ouest du Pakistan. Le territoire occupé par les Afrīdīs s’étend des contreforts orientaux du Safīd Kūh à travers la moitié Nord de Tirāh et la passe de Khyber (Ḵh̲aybar [ q.v.]) jusqu’aux régions Ouest et Sud du district de Pes̲h̲āwar. Il est limité à l’Est par les régions colonisées du Pakistan, au Nord par le territoire des Mohmunds, à l’Ouest par les S̲h̲inwārīs, et au Sud par les tribus Ōrakzay et Bangas̲h̲. Les Afrīdīs se …

Ayyūb K̲h̲ān

(296 words)

Author(s): Davies, C. Collin
, quatrième fils de S̲h̲ir ʿAlī, amīr d’Afg̲h̲ānistān, et frère de Yaʿḳūb Ḵh̲ān. Comme tous les souverains d’Afg̲h̲ānistān, S̲h̲īr ʿAlī éprouva des difficultés avec ses fils. Quand, en 1873, il désigna son fils favori ʿAbd Allāh Ḏj̲ān comme héritier présomptif, Ayyūb Ḵh̲ān s’enfuit en Perse. En 1879, lorsque Yaʿḳūb Ḵh̲ān succéda à S̲h̲īr ʿAlī comme amīr, Ayyūb Ḵh̲ān revint en Afg̲h̲ānistān et fut nommé gouverneur de Herāt. Vers la fin de la ¶ seconde guerre afghane (1878-80), le gouvernement de Lord Lytton choisit un prince Sadōzai, du nom de S̲h̲īr ʿAlī, comme wālī de Ḳandahār. Il fut…

Pānīpat

(669 words)

Author(s): Davies, C. Collin | Bosworth, C.E.
, ville du Nord de l’Inde (lat. 29° 24´ N, long. 76° 58´ E.), à 86 km au Nord de Dihli. C’est aussi le nom du taḥṣīl le plus méridional du district de Karnāl, que constituait dans l’Inde britannique la province du Pand̲j̲āb [ q.v], mais est, depuis 1947, dans la partie orientale ou indienne de cette ancienne province, dans celle de Haryana de l’Union Indienne actuelle. A trois reprises, le sort de l’Hindustān s’est joué dans la plaine de Pānīpat: en 1526, quand Bābur [ q.v.], le Turc Barlās, battit Ibrāhīm Lodī [ q. v. ]; en 1556, quand Akbar [ q. v. ] écrasa les forces de Hēmū; enfin, en 1761, q…
▲   Back to top   ▲