Search

Your search for 'dc_creator:( "Smith, G.R." ) OR dc_contributor:( "Smith, G.R." )' returned 90 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Yuʿfirides

(819 words)

Author(s): Smith, G.R.
, première dynastie locale apparue au Yémen à l’époque islamique (232-387/847-997). Le nom est souvent vocalisé à tort «Yaʿfurides», mais al-Hamdānī, l’érudit yéménite du IVe/Xe s. contemporain des Yuʿfirides, explique clairement que Yuʿfirides est l’orthographe correcte ( al-Iklīl, Südarabisches Muštabih, édit. O. Löfgren, Uppsala etc. 1953, 36, et al-Iklīl, II, édit. Löfgren, Uppsala 1965, 71). C’était une famille des Ḏh̲ū Ḥiwāl, tribu de S̲h̲ibām-Kawkabān à quelque 40 km au Nord-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.]. Le fondateur de la dynastie, Yuʿfir b. ʿAbd al-Raḥmān al-Ḥiwālī, avait attendu dans les coulisses, témoin de l’impuissance de plus en plus grave des gouverneurs ʿabbāsides de Ṣanʿāʾ. L’armée yuʿfiride, après quelques escarmouches avec les forces ʿabbāsides du Yémen, suivies de l’é…

ʿUṣfūrides

(121 words)

Author(s): Smith, G.R.

Laḥd̲j̲

(869 words)

Author(s): Smith, G. R.
(dial. Laḥid̲j̲), ville et territoire de l’Arabie du Sud-ouest, aujourd’hui dans le deuxième gouvernorat de la République démocratique et populaire du Yémen. La ville, également appelée al-Ḥawṭa, est située à une quarantaine de km au Nord-ouest d’Aden, entre les deux affluents ¶ du Wādī Tuban, al-Wādī al-Kabīr et al-Wādī l-Sag̲h̲īr; elle est entourée d’une contrée fertile qui est cultivée au moyen d’un système d’irrigation compliqué utilisant les eaux des wādīs et aussi des puits. Les dattiers sont abondants, ainsi que les céréales et les légumes; au cours de ces…

T̲h̲ulā

(474 words)

Author(s): Smith, G.R.
, ville historique, munie d’une enceinte, d’environ 4 000 hab. (Waysī, 65, publ. en 1962) située à 45 km approximativement de la ville principale du Yémen, Ṣanʿāʾ, [ q.v.], et que Werdecker (139), après Glaser, place à 15° 36’ de lat, et 43° 53’ de long. La ville est dominée par une forteresse inexpugnable perchée sur la montagne, de laquelle on peut voir très loin à la ronde. La tradition nous apprend que le nom de cette ville vient d’un certain T̲h̲ulā b. Lubāk̲h̲a b. Aḳyān b. Ḥimyar al-Aṣg̲h̲ar. Elle est aussi au centre d’un district ( kādāʾ) du même nom. La ville est sans aucun doute d’ori…

al-Ṭawīla

(217 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville et district ( ḳaḍāʾ) situés au Nord-ouest de la principale ville du Yémen, Ṣanʿāʾ [ q.v.], à 55 km environ à vol d’oiseau, et au sommet du Ḏj̲abal al-Ḳarāniʿ à l’altitude de 2 400 m. Elle domine la région d’al-Maḥwīt à l’ouest et de Ḥarāz au sud. Josef Werdecker ( A contribution to the geography and cartography of North-West Temen, dans Bull, de la Société Royale de Géographie d’Égypte [1939], 139) situait la ville à 15…

Kat̲h̲īrī

(1,760 words)

Author(s): Smith, G.R.
, groupe tribal d’Arabie du Sud et sultanat correspondant, ce dernier devenant par la suite une partie du Protectorat d’Aden Oriental, avant le départ des Britanniques d’Arabie du Sud, en ¶ 1967, Cette tribu provient de la région de Ẓafār [ q.v.] sur l’Océan Indien, actuellement au sein de la Région Méridionale du Sultanat d’Oman [voir ʿUmān], et surgit sur la scène historique au IXe/XVe s. Au moment où le Protectorat d’Aden Oriental disparut en 1967, après le départ des Britanniques, le sultanat kas̲h̲īrī était constitué de la partie centrale et de l’extrém…

Zurayʿides

(483 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie sud-arabique …

al-S̲h̲iḥr

(746 words)

Author(s): Smith, G.R.
, ville et région de la côte Sud de l’Arabie, sur l’Océan Indien, à environ 550 km à l’Est d’Aden [voir ʿAdan], principal port du Ḥaḍramawt [ q.v.] jusqu’au XIXe siècle, où il fut supplanté par al-Mukallā. Le port est connu surtout pour ses pêcheries et son commerce, mais a été associé au cours des siècles au trafic de l’encens : Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih (147-8) appelle la région le «pays de l’encens» ( bilād al-kundur), et cite le vers suivant: «Allez à al-S̲h̲iḥr; n’allez pas à Oman ( ʿUmānā); si vous ne trouvez pas de dattes, vous trouverez de l’encens ( lubānā)!» Niebuhr, écrivant au XVIIIe siècle…

Mahdides

(1,186 words)

Author(s): Smith, G. R.
, dynastie de Zabīd, au Yémen, qui prétendait descendre des Tubbaʿs ḥimyarites de l’époque anté-islamique. Histoire. La famille tire son nom de celui du père de son premier chef, ʿAlī b. Mahdī, mort en 554/1159. Alī reçut de son père, dans la Tihāma, une forte éducation islamique traditionnelle. Bien que très adonné à la méditation, il acquit aussi une réputation d’éloquence. Il voyagea beaucoup, accomplit chaque année le pèlerinage et rencontra des

Rasūlides

(2,427 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom d’une dynastie sunnite du Yémen. Elle tient son nom d’un certain Muḥammad b. Hārūn qui s’était acquis le surnom de Rasūl («messager») sous l’un des califes ʿabbāsides du VIe/XIIe siècle en raison de sa fidélité et de son efficacité comme chargé de mission confidentielle. L’arbre généalogique de la famille peut être reconstitué comme suit (voir ci-contre) (l’élément préfixé al-Malik a été omis). Au moment où le dernier sultan apparaît sur la scène, l’histoire des Rasūlides est marquée par de sérieuses querelles de famille autour du pouvoir. 1. Histoire. Les historiens et généa…

al-Yaman

(13,233 words)

Author(s): Grohmann, A. | Brice, W.C. | Smith, G.R. | Burrowes,R. D. | Fr. Mermier | Et al.
, Yémen, partie Sud-ouest de la Péninsule Arabique, couvre actuellement en grande partie la République unifiée du Yémen (qui comprend aussi dans sa partie orientale l’ancienne Républiq…

Wāḥidī

(569 words)

Author(s): Smith, G.R.
, un sultanat et une confédération de tribus installés sur un territoire à 320 km. à l’Est d’Aden [voir ʿadan], affectant la forme d’un delta, allant du littoral de l’Océan Indien au Sud jusqu’à la région de Bayḥān [ q.v.], à environ 208 km vers le Nord, flanqué par les Etats ʿAwlaḳī à l’Ouest et par le sultanat Ḳuʿayṭī à l’Est (voir p. ex. une carte dans Johnston, Steamer Point). Sa capitale administrative était dernièrement Mayfaʿa près des impressionnantes fortifications pré-islamiques de Naḳab al-Ḥad̲j̲ar, dont elle a adopté le nom pré-islamique MYFʿT, alors …

Ṭāhirides

(2,803 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Marín, Manuela | Smith, G.R.
, le nom de trois dynasties de l’Islam médiévale. I. Une lignée de gouverneurs des califes ʿabbāsides dans le Ḵh̲urāsān et détenteurs de hautes fonctions en ʿIrāḳ qui prospérèrent au IIIe/IXe siècle (205-78/821-9). Le fondateur de cette lignée fut le chef persan d’origine mawlā, Ṭāhir (I) b. al-Ḥusayn Ḏh̲ū l-Yamīnayn [ q.v.] qui devint gouverneur du Ḵh̲urāsān en 205/821 mais mourut presque immédiatement après, alors qu’il venait de montrer des velléités d’indépendance par rapport à Bag̲h̲dād. Quoi qu’il en soit, le calife — peut être en raison d…

Nad̲j̲āḥides

(1,125 words)

Author(s): Strothmann, R. | Smith, G.R.
, dynastie d’esclaves abyssins qui régna à Zabīd [ q.v.] de 412 à 553/1022-1158. La meilleure source historique pour comprendre la dynastie est ʿUmāra (voir Kay, dans la Bibl.), mais on doit souligner que son récit est parfois confus, souvent anecdotique, avec des interruptions plus ou moins justifiées, et pauvre en dates. Lorsque le dernier Ziyādide [ q.v.] eut été mis à mort sous la domination du wazīr abyssin Mard̲j̲ān, par un de ses gouverneurs esclaves, Nafīs, l’autre, Nad̲j̲āḥ, s’avança pour le venger. Après le combat, Nafīs fut tué, et, en d̲h̲ū l-ḳaʿda …

al-Yamāma

(673 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville du Royaume d’Arabie Saʿūdite à environ 70 km au Sud-est de la capitale al-Riyāḍ [ q.v.], située dans la région d’al-Ḵh̲ard̲j̲ au sein de l’émirat d’al-Riyāḍ, près de Maḥaṭṭat al-Ḵh̲ard̲j̲, sur la voie ferrée qui va d’al-Riyāḍ à al-Ẓahrān (Dhahran) (Hussein Hamza Bindagji, Atlas of Saudi Arabia, Oxford 1980, 49; Zaki M. A. Farsi, National guide and atlas of the Kingdom of Saudi Arabia, 1989, 71). La ville est à présent relativement petite avec une population de moins de 50.000 hab. (Bindagji, 3). Le nom pourrait venir de yamāma, singulier du nom collectif yamām, qui sign…

Ḳuʿayṭī

(1,129 words)

Author(s): Smith, G.R.
, groupe tribal d’Arabie du Sud et sultanat correspondant, ce dernier devenant par la suite une partie du protectorat d’Aden oriental, avant le départ des Britanniques d’Arabie du Sud, en 1967. La région du sultanat englobait toute la plaine côtière entre le Wāḥidī [ q.v.] à l’Ouest et Mahra à l’Est, la région montagneuse au Nord jusqu’au Wādī Ḥaḍramawt [voir Ḥaḍramawt], la partie occidentale du Wādī et quelques territoires tribaux au Nord du Wādī; il faut y ajouter aussi la région du Wādī Dawʿan (parfois écrit Dawʿān dans les sources arabes) et du Wādī …

T̲h̲ād̲j̲

(398 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ancien site pré-islamique, muni d’un mur d’enceinte, dans le Nord-est de l’Arabie, à quelques 90 km plein Ouest du port de Ḏj̲ubayl sur le golfe arabo-persique (voir Carte générale, Potts, Arabian Gulf, XX). Situé dans le Wadī al-Miyāh, le site couvre une aire d’environ 990 m sur 825 m et s’étend sur la route trans-arabique qui relie l’Arabie du Sud à l’ʿIrāḳ, et à l’époque islamique al-Hamdānī et Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih mentionnent tous deux cette route, appelée par le voyageur du VIIe/XIIIe siècle Ibn al-Mud̲j̲āwir (214) Ṭarīḳ al-Raḍrāḍ «La Route de Gravier». On a suggéré récemme…

al-S̲h̲arḳiyya

(287 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom traditionnel de la zone orientale du Sultanat d’Oman [voir ʿUmān], de nos jours officiellement Région Orientale du Sultanat, dans la zone intérieure du Had̲j̲ar Oriental, au Nordouest de Ḏj̲aʿlān et au Nord des Wahība Sands (voir Wilkinson, Water, 14, fig. 5). Les principales villes de la région sont Ibrā, la plus grande, Samad, al-Muḍaybī, Sināw et al-Ḳābil. La région consiste dans une plaine sableuse traversée de wādīs. Actuellement, la région officielle d’al-S̲h̲arḳiyya dans toute son étendue se compose de treize provinces ( wilāyāt), englobant Ibrā, Bid(d)iyya, al-Ḳāb…

ʿĪnāt

(227 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville du Ḥaḍramawt à une quinzaine de km à l’Est de Tarim, au confluent du Wādī ʿĪnāt et du Wādī Ḥaḍramawt. Les Āl Bū Bakr b. S̲h̲ayk̲h̲ constituent la sainte famille de la ville, et l’illustre manṣab, le s̲h̲ayk̲h̲ Bū Bakr b. Sālim, dit Mawlā ʿĪnāt, y est enterré. La famille est l’objet de sévères critiques de la part d’autres groupes de sayyids parce qu’elle porte les armes. ʿInāt est devenu l’une des ḥawṭas [ q.v.] les plus importantes du pays. Elle est renommée pour sa race de chiens de chasse qui ne paraissent pas se distinguer du «pie-dog» commun. Avec ces chien…

Rassides

(163 words)

Author(s): Smith, G.R.
, appellation parfois utilisée, notamment par Ibn Ḵh̲aldūn ( ʿIbar, IV, 111) pour désigner les Imāms zaydites du Yémen [voir Zaydiyya]. L’expression «Banū l-Rassī» n’est pas communément employée par les historiens zaydites du Yémen, et semble n’avoir trouvé quelque crédit en Europe qu’après la traduction par Kay ( Yaman, 184 sqq.) du chapitre correspondant des ʿIbar d’Ibn Ḵh̲aldūn. C’est peut-être aussi à la suite de la traduction de Kay ¶ que le terme «Imāms rassides» fut employé peu après dans les Dynasties de Lane-Poole, 102 et Table, pour les Imāms zaydites jusque vers 700/1300. La ni…
▲   Back to top   ▲