Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

S̲h̲abānkāra

(2,277 words)

Author(s): Büchner, V.F. | Bosworth, C.E.
, nom d’une tribu kurde et de la région de Perse méridionale qu’elle a occupée au moyen âge islamique. Ibn al-At̲h̲īr l’appelle S̲h̲awānkāra, ¶ et Marco Polo Soncara. Selon Ḥamd Allāh Mustawfī, la contrée des s̲h̲abānkāra était limitée par le Fārs, le Kirmān et le Golfe Persique. Actuellement, elle se trouve dans l’ ustān ou province du Fars, et il reste deux villages respectivement dans les s̲h̲ahrastāns de Ḏj̲ahrum et de Bū S̲h̲āhr qui portent le nom de S̲h̲abānkāra (Razmārā, éd., Fahrang-i d̲j̲ug̲h̲rāfiyā-yi Īrānzamīn, VII, 139). Mustawfī dit que la capitale était la forteress…

Ḳungrāt

(523 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’une tribu d’Asie Centrale, d’abord mongole puisturkmène, et d’une localité qui tire son nom de cette dernière, l’actuelle Kungrad, installée sur le cours inférieur de l’Āmū Daryā ou Oxus. La tribu mongole des Ḳonḳi̊rat/Ḳonḳurat ou Onggirat (on trouve K. n. ḳūrāt chez Ḏj̲uwaynī et Ungrat chez Marco Polo) semble avoir vécu à l’extrême Est de la Mongolie, vers les montagnes du Khinggan, dans une région appelée Ābd̲j̲iya-Küteger; elle se rallia à Čingiz lors de sa lutte contre Ong Ḵh̲ān [voir Čingiz Ḵh̲ān] et eut le privilège de donner des épouses aux Ḵh̲āns: ainsi la femm…

Ḥiṣār

(16,289 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Colin, G. S. | Bosworth, C. E. | Ayalon, D. | Parry, V. J. | Et al.
, siège. Les articles suivants traitent de la guerre de siège. Sur les fortificatiops, voir Burd̲j̲, Ḥiṣn, Ḳalʿa et sūr. I. –– Généralités. La guerre de siège était une des formes essentielles de la guerre, lorsqu’il s’agissait de conquête et non de simples razzias, dans des pays où, depuis l’antiquité, la plupart des grandes villes s’abritaient derrière des murailles et où, de plus en plus, au cours du moyen âge, le plat-pays fut tenu à partir de forteresses [voir Ḥiṣn et Ḳalʿa]. Bien que les effectifs fussent rarement suffisants pour assurer un investissement parfait, ils …

Sūmanāt

(373 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme prise dans les sources islamoindiennes par le nom de l’antique ville indienne de Somnāth, exactement Somanātha «seigneur du soma» (le breuvage hallucinogène des indo-iraniens anciens), qui désigne Siva (S̲h̲iva), et par extension «seigneur de la lune». C’est de nos jours un site en ruine sur la côte sud-occidentale de la péninsule de Kāt̲h̲īāwār, en Inde occidentale, où se trouvait l’ancien sultanat indo-musulman du Gud̲j̲arāt [ q.v.]. De récentes fouilles ont révélé un établissement remontant à 1500 avant J.-C, et Somnāth joue un rôle dans l’histoire de…

Ismāʿīl b. Sebüktigin

(207 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, amīr g̲h̲aznawide, troisième fils du fondateur de l’empire g̲h̲aznawide et dernier membre de la famille à reconnaître la suzeraineté des Sāmānides. Lorsque Sebüktigin mourut en s̲h̲aʿbān 387/août 997, il laissa les provinces de G̲h̲azna et de Balk̲h̲ à Ismāʿīl et le commandement des armées du Ḵh̲urāsān à son fils aîné, Maḥmūd; l’attribution de G̲h̲azna à Ismāʿīl fut probablement due au fait que sa mère était une fille d’Alptigin [v. Alp-Takīn] qui, à l’origine, commandait les Turcs à G̲h̲azna. Maḥmūd n’accepta point ces dispositions et exigea d’être reconnu comm…

Bāriz

(439 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Ḏj̲abal, région montagneuse de la province iranienne du Kirmān qui paraît avoir été boisée au début de l’époque islamique et que les historiens et les géographes du moyen âge présentent comme le repaire de peuples pillards tels que les Kūfičis ou Ḳufṣ et les Balūč [voir Balūčistān, Kirmān et Ḳufṣ]. Le d̲j̲abal Bāriz fait partie de la chaîne granitique aux parois escarpées qui s’étend du Nord-ouest au Sud-est à partir du massif du Kirmān central (c’est-à-dire celui qui culmine notamment au Kūh-i Hazār et au Kūh-i Lālazār) jusqu’au Sud des villes de Bam [ q.v.] et Fahrad̲j̲; pour les géog…

Pīr

(1,187 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Nizami, K.A.
(p.), littéralement «vieille personne, ancien» ( = A. s̲h̲ayk̲h̲). En droit islamique, ces termes désignent des quinquagénaires ou même des quadragénaires (voir al-Tahānawī, al-Kas̲h̲s̲h̲āf ʿ an iṣṭilāḥāt al-funūn, Calcutta 1862, 731), tandis qu’au delà de 50 ans, on est souvent qualifié de harim, fānī «décrépit, usé». — 1. Dans le monde persan et le monde turc. Dans l’usage persan général, pīr est souvent employé, comme l’arabe s̲h̲ayk̲h̲, dans des composés par métonymie, p. ex. pīr-i dihḳan «vin bien affiné» ¶ (voir Vullers, Lexicon persico-latinum, I, 392a) ou dans un titre…

Ṣaff

(1,919 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Shinar, P.
(a.), pl. ṣufūf, littéralement «rang, rangée, ligne, groupe d’hommes en rang, rangée ou ligne» (Lane, 1693, col. 3), terme ayant divers emplois. 1. Dans la pratique religieuse. Ici, ṣaff désigne une ligne de fidèles assemblés dans la mosquée ou ailleurs pour célébrer le culte prescrit; voir Ṣalāt. 2. Dans l’organisation militaire. Dans les formations d’armées en marche ou sur le champ de bataille ( taʿbiya), il existait la classique division en cinq parties: le centre, les ailes gauche et droite, l’avantgarde et l’arrière garde (de là le mot k̲h̲amīs pour désigner l’armée). Dans l’…

Muḥammad S̲h̲āh

(647 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Ḏj̲ahān-S̲h̲āh b. S̲h̲āh ʿAlam Ier, Nāṣir al-dīn (1131-61/1719-48), surnommé Raws̲h̲an Ak̲h̲tar «Étoile brillante», dernier des empereurs mug̲h̲als de Dihlī à jouir d’un pouvoir réel. Son père avait été l’un des trois frères qui avaient péri en disputant la couronne à leur aîné, Ḏj̲ahān-dār S̲h̲āh b. S̲h̲āh ʿĀlam Bahādur. Muḥammad S̲h̲āh naquit le 24 rabīʿ-I 1114/7 août 1702 et fut acclamé empereur par les deux frères Sayyid ʿAbd Allāh et Sayyid Ḥusayn, après les deux brefs règnes de ses cousins Rāfiʿ al-darad̲j̲āt et Rāfiʿ al-dawla (ce der…

Merzifūn

(725 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, ou Mārsiwān (orth. turque moderne: Merzifon) ville de l’Anatolie centrale (40° 52’ N. et 35° 35’ E), à une altitude de 750 m. Elle est située sur les pentes méridionales du Tavşan Daǧi, au Nord d’une plaine riche et fertile (le Sulu Ova, où des fruits, des vignes, des noyers, des pavots, etc. sont cultivés), à 69 km au Nord-est de Çorum ¶ [voir Čorum] et à 49 km au Nord-ouest d’Amasya [ q.v.] La ville s’élève, selon la plus grande vraisemblance, sur l’emplacement de l’antique Phazemon (Φαζημών) dans le pays appelé Phazemonitis; son nom vient probablement de φαζημών; Ibn Bībī ( cf. Recueil des t…

Makka

(28,107 words)

Author(s): Watt, W. Montgomery | Wensinck, A. J. | Bosworth, C. E. | Winder, R. B. | King, D. A.
, La Mekke (dans l’usage courant: La Mecque; Mecca en anglais), ville sainte par excellence de l’Islam où le Prophète Muḥammad vécut près de 50 ans et où se trouve la Kaʿba [ q.v.]. I. — Période pré-islamique et premières années de l’Islam. Description géographique. La Mekke (21° 27′ N., 39° 49′ E) est située à l’intérieur du Ḥid̲j̲āz, à 72 km environ du port, sur la mer Rouge, de Djedda (Ḏj̲udda [ q.v.]); c’est aujourd’hui le cheflieu de la province ( manāṭiḳ idāriyya) de Makka, en Arabie saʿūdite. Sa population est, en temps normal, de 2 à 300 000 âmes, mais elle peut attein…

Muns̲h̲ī

(131 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), exactement muns̲h̲iʾ, secrétaire, spécialiste de ce style épistolaire de haut vol répandu ¶ dans les chancelleries islamiques médiévales à partir du IIe/VIIIe siècle, et connu sous le nom d’ ins̲h̲āʾ [ q.v.]. Dans le monde persan et islamo-indien, le mot muns̲h̲ī s’appliquait aux secrétaires de chancellerie du souverain, par exemple chez les Ṣafawides, pour qui le secrétaire d’Etat, le muns̲h̲ī l-mamālik, était un très important fonctionnaire qui partageait apparemment la responsabilité de la correspondance du s̲h̲āh avec le wāḳiʿa-nuwīs ou historiographe (voir Tad̲h̲kir…

Niẓām al-Mulk

(4,262 words)

Author(s): Bowen, H. | Bosworth, C.E.
Abū ʿAlī al-Ḥasan b. ʿAlī b. Isḥāḳ al-Ṭūsī, le célèbre ministre des sultans sald̲j̲ūḳides Alp Arslân et Maliks̲h̲āh [ q.vv.]. D’après la plupart des sources, il naquit le vendredi 21 d̲h̲ū l-ḳaʿda 408/10 avril 1018, bien que le Taʾrīk̲h̲i Bayhaḳ (VIe/XIIe siècle) d’Ibn Funduḳ al-Bayhaḳī [ q.v.], qui est le seul à fournir des renseignements détaillées sur sa famille, place sa naissance en 410/1019-20. Il naquit à Rādkān, village aux environs de Tus, où son père était agent du fisc pour le compte du gouvernement g̲h̲aznawide. On sait peu de choses sur le début de sa vie. Les Waṣāyā-yi Ḵh̲wād̲j…

Rūd̲h̲rāwar

(242 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, district rural ( rūstāḳ, nāḥiya) de la province islamique médiévale du Ḏj̲ibāl [ q.v.], en Perse occidentale. Les géographes la décrivent comme une plaine fertile au pied du Kūh-i Alwand, renfermant 93 villages et produisant un safran de haute qualité, exporté par les villes voisines de Hamad̲h̲ān et de Nihāwand. Le chef-lieu du district, où étaient le d̲j̲āmiʿ et le minbar, s’appelait Karad̲j̲-i Rūd̲h̲rāwar, décrit par les Ḥudūd al-ʿĀlam, trad. 132, 6 31.8-9, ¶ comme un endroit prospère où demeuraient des marchands. Ce site paraît avoir été distinct du Karad̲j̲ qui…

Maymandī

(474 words)

Author(s): Nazim, M. | Bosworth, C.E.
, Abū l-Ḳāsim Aḥmad b. Ḥasan, dit S̲h̲ams al-Kufāt «le soleil des compétents», vizir des sultans Maḥmūd et Masʿūd de G̲h̲azna [ q.vv.]. Frère de lait de Maḥmūd, il avait été élevé avec lui. Son père, qui était, semble-t-il, originaire de Maymand, au Zābulistān, avait été ʿāmil de Bust sous Sebüktigin, mais, accusé de détourner les impôts, il avait été mis à mort. En 384/994, quand l’ amir sāmānide Nūḥ b. Manṣūr conféra à Maḥmūd le commandement des troupes du Ḵh̲urāsān, ce dernier mit Aḥmad à la tête de sa chancellerie. Après quoi, il s’éleva rapidement au servi…

Fak̲h̲r-i Mudabbir

(611 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, s̲h̲uhra de Fak̲h̲r al-dīn Muḥammad b. Manṣūr Mubārak Shāh al-Ḳuras̲h̲ī, auteur indien qui écrivait en persan; il vivait sous les derniers G̲h̲aznawides, les G̲h̲ūrides et les premiers «rois esclaves» de Dihlī (fin du VIe/XIIe — début du VIIe/XIIIe siècle), mais la date et le lieu de sa naissance sont inconnus. Il prétendait descendre d’Abū Bakr par son père et, par sa mère, de l’ amīr turc Bilgetigin, prédécesseur immédiat, à G̲h̲azna, de Sebüktigin et beau-père de Maḥmūd de G̲h̲azna; il peut donc fort bien être né et avoir été élevé dans cette dernière vi…

Simaw

(383 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, en turc moderne Simav, ville d’Anatolie du Nord-est. sur le fleuve du même nom, et juste au Sud-est du Simav Gölü, à 90 km à vol d’oiseau au Sud-ouest de Kütahya [ q.v.] et sur la route reliant Balikesir à Usak (lat. 39° 05′ N, long. 28° 59′ E., altitude 823 m). A la fin de l’époque ottomane, c’était le chef-lieu d’un ḳaḍāʾ du même nom. C’est maintenant le centre de l’ ilçe, ou district de Simav, dans l’il, ou province de Kütahya. Il ne faut pas la confondre, comme l’a fait Babinger dans son article de l’ EI 1, avec Simāwnā, en Thrace orientale, lieu de naissance de l’ancien rebelle ottoman …

ʿUtba b. G̲h̲azwān

(326 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. al-Ḥārit̲h̲ b. Ḏj̲ābir, Abū ʿUbayd Allāh ou Abū G̲h̲azwān al-Māzinī, de la tribu Māzin des Ḳays ʿAylān, ḥālif ou confédéré des clans mecquois Nawfal ou ʿAbd S̲h̲ams, converti très tôt à l’Islam et un des plus anciens compagnons du Prophète. Il était appelé le «septième des sept», c’est à dire de ceux qui avaient adopté la nouvelle foi. Il participa aux deux hid̲j̲ras en Éthiopie, à la bataille de Badr, et à plusieurs expéditions menées par Muḥammad. Sous le califat de ʿUmar, il fut envoyé de Médine conduire des expéditions sur le bas ʿIrāḳ, s’emparant d’al-Ubulla [ q.v.], tuant le marzbān de…

Nāgawr

(818 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Burton-Page, J.
, orth. moderne Nagaur, Nagor, ville et district de la division de Jodhpur de l’État du Rajasthan (Union indienne), autrefois inclus dans la principauté de Jodhpur de l’Inde britannique; la ville (27° 12’ N. et 73° 48’ E.), située à 120 km au Nord-est de Jod̲h̲pur [voir Ḏj̲ōdhpur], comptait une population de 36 433 habitants en 1971. La cité, ceinte de remparts, tirait son nom de ses fondateurs traditionnels, les Rād̲j̲pūts Nāga. À la fin du XIIe siècle, elle a été sous la domination du prince Čawhān (Čahamāna) de Dihlī, Pṛithvīrād̲j̲a III, puis du G̲h̲ūride Muʿizz al-dīn Muḥammad [voir G̲h̲ū…

Sald̲j̲ūḳides

(49,634 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Bosworth, C.E | Hillenbrand, R. | Rogers, J.M | Blois, F.C.De | Et al.
, dynastie turque de l’Islam médiéval qui, au sommet de son pouvoir pendant les Ve-VIe/XIe-XIIe siècles, régnait, soit directement soit par des princes vassaux, sur une vaste région de l’Asie de l’Ouest s’étendant de la Transoxanie, du Farg̲h̲āna, du Semirecye et du Ḵh̲wārazm à l’Est jusqu’à l’Anatolie, la Syrie et le Ḥid̲j̲āz à l’Ouest. Du noyau de ce qui allait être l’empire des Grands Sald̲j̲ūḳs, des lignées subordonnées de la famille des Sald̲j̲ūḳs se maintinrent dans des régions comme le Kirmān (jusque vers la fin du VIe/XIIe siècle), la Syrie (jusqu’au début du VIe/XIIe siècle) et…
▲   Back to top   ▲