Search

Your search for 'dc_creator:( "Halman, Talat Sait" ) OR dc_contributor:( "Halman, Talat Sait" )' returned 8 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Suʿāwī

(535 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
, ʿalī (1839-78), journaliste contestataire et activiste politique, né à Istanbul. C’est son père, Ḥüseyin Efendi, qui lui aurait communiqué sa vocation à la justice sociale. Suʿāwī fut éduqué dans une rüs̲h̲diyye (école supérieure). Il étudia ensuite les sciences islamiques à la madrasa. Il occupa divers postes administratifs et éducatifs à Istanbul et à Bursa. Enseignant à Plovdiv, en Bulgarie, il fut destitué pour avoir prétendument fomenté des désordres civils. Revenu à Istanbul en 1866, il publia des articles dans le journal Muk̲h̲bir («Le Reporter») et se fit une réputa…

S̲h̲ināsī

(1,452 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
Ibrāhīm Efendi (1826-71), poète, journaliste et dramaturge ottoman. Pionnier de l’occidentalisation de la littérature turque ottomane, Ibrahīm S̲h̲ināsī Efendi (orthographe turque moderne: İbrahim Şinasi) est crédité de beaucoup de «premières»: première pièce de théâtre proprement dite, preinières traductions de poésie française, premier journal propriété d’un Turc, quelques uns des plus anciens articles de presse, usage de la ponctuation, premiers essais de critique littéraire moderne en prose, ainsi q…

Kanik

(386 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
Orhan Veli (1914-50), poète turc qui introduisit d’importantes innovations dans la poésie turque du XXe siècle. Ses premiers poèmes, publiés sous le pseudonyme de Mehmet Ali Sel, étaient des pièces lyriques solennelles suivant la métrique traditionnelle mais, après 1936, il adopta le vers libre introduit au cours de la décennie précédente par Nazim Hikmet (1902-63). Le premier recueil de poèmes de Kamk, Garip (1941), contenait également des pièces de vers de ses collègues Oktay Rifat (né en 1914) et Melih Cevdet Anday (né en 1915); ces trois poètes publièr…

S̲h̲ems al-Dīn Günaltay

(338 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
, en turc moderne Şemseddin Günaltay, homme d’Etat et historien turc du XXe siècle. Enseignant et historien prolifique. S̲h̲ems al-dīn Güanaltay (1883-1961) fut Premier Ministre de la République turque au temps de sa transition décisive vers un système pluraliste au milieu du siècle. Après avoir obtenu un diplôme en sciences dans un collège de formation d’enseignants, il fut lauréat de l’Université de Lausanne, où il étudiait les sciences naturelles. A titre privé, il apprit l’arabe et le persan. Après avoir enseigné et assumé les foncti…

Sezāʾī

(361 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
, Sāmī Pas̲h̲a-zāde (en turc moderne Sami Paçazade Sezai), auteur de fiction et essayiste de la fin de la période ottomane (vers 1859-1936), célèbre pour sa synthèse de «l’art pour l’art» et de «l’art pour la société», du romantisme et du réalisme. Fils de l’homme d’Etat-écrivain Sāmī Pas̲h̲a, Sezāʾī naquit à Istanbul, et fut éduqué dans sa famille, stimulé par la fréquentation d’éminents auteurs. Il commença de publier, des articles journalistiques à quatorze ans, apprit l’arabe, le persan, le français et l’allemand, et tomba sous l’influence de Nāmi̊ḳ Kemāl [ q.v.]. En 1879, il publia S…

ʿÖmer Seyf ül-Dīn

(494 words)

Author(s): Halman, Talat Sait
(Ömer Seyfeddin ou Seyfettin), écrivain turc de la fin de l’époque ottomane et du début de l’époque contemporaine (1884-1920). Grande figure de la fiction turque, ʿÖmer Seyf ül-Dīn fut un pionnier du réalisme et de l’emploi de la langue vulgaire. Sorti en 1903 du Collège Militaire d’Istanbul, il servit comme officier sur les théâtres d’opération, fut fait prisonnier et se retira après sa libération en 1913. Ayant publié des poèmes, des nouvelles et des essais à partir de 1900, il rejoignit ses collègues nationalis…

S̲h̲ahrangīz

(2,820 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Halman, Talat Sait | Rahman, Munibur
(p.) ou S̲h̲āhrās̲h̲ūb («qui bouleverse la ville»), genre de courts poèmes d’amour sur les jeunes artisans, souvent associés au bazar d’une ville donnée. 1. En persan. Dans la littérature persane, ce genre est souvent désigné par la seconde appellation. L’affirmation d’E. J. W. Gibb selon laquelle ce genre fut inventé par la poète turc Mesīḥī [ q.v.] d’Edirne ( HOP, II, 232) a été contestée déjà par E. G. Browne qui, au vu de spécimens persans cités par l’auteur d’anthologie Sām Mīrzā [ q.v.] concluait : «Bien que ces pièces aient probablement été écrites postérieurement au S̲h̲ahr-angíz d…

S̲h̲āʿir

(24,326 words)

Author(s): Fahd, T. | Moreh, S. | Ben Abdesselem, A. | Reynolds, D.F. | Bruijn, J.T.P. de | Et al.
(a.), le poète. 1) Dans le monde arabe. A. Epoques préislamique et umayyade. B. De l’époque ʿabbāside à la Nahḍa [voir au Suppl.] C. De 1850 à nos jours. D. En Espagne musulmane. E. Le poète folklorique en arabe. 2) En Perse. 3) En Turquie. 4) En Inde musulmane. 5) Au Soudan occidental et central. 6) En pays hausa. 7) En Malaisie et en Indonésie. 1. Dans le monde arabe. A — Epoques préislamique et umayyade. Parmi les détenteurs du savoir et du pouvoir dans l’Arabie ancienne figure le s̲h̲āʿir, dont le rôle se confond souvent avec celui de ʿarrāf (s̲h̲aʿara et ʿarafa ayant la même valeur sémantiq…