Search

Your search for 'dc_creator:( "Madelung, W." ) OR dc_contributor:( "Madelung, W." )' returned 150 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

al-Mufīd

(1,647 words)

Author(s): Madelung, W.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Muḥammad b. al-Nuʿmān al-Ḥārit̲h̲ī al-ʿUkbarī, théologien et juriste s̲h̲īʿi te imāmite né le 11 d̲h̲ū l-ḳaʿda 336/23 mai 948 (autres dates proposées, moins vraisemblables: 333 et 338) à Suwayḳat Ibn al-Baṣrī près de ʿUkbarā. Sa famille était d’origine sud-arabe, descendant des Banū l-Ḥārit̲h̲ b. Kaʿb, et son père avait été maître d’école à Wāsiṭ avant de se rendre à ʿUkbarā. Al-Mufīd était d’ailleurs connu aussi sous le nom d’Ibn al-Muʿallim. Venu à Bag̲h̲dād tout enfant, il entendit du ḥadīt̲h̲ dès muḥarram 347/avril 958 à la mosquée d’al-Manṣūr. …

Murd̲j̲iʾa

(2,753 words)

Author(s): Madelung, W.
«partisans de l’ ird̲j̲āʾ», nom d’un mouvement politico-religieux dans l’Islam primitif; il devait s’appliquer ensuite à tous ceux qui identifient la foi ( īmān [ q.v.]) à l’adhésion intérieure ou à la profession de foi, à l’exclusion des oeuvres. Les termes murd̲j̲iʾa et ird̲j̲āʾ dérivent de l’emploi ḳurʾānique du verbe ard̲j̲ā (dans l’usage non-ḳurʾānique ard̲j̲aʾa) au sens de «différer un jugement», notamment dans le verset IX, 106. Le sens connexe de «donner de l’espoir» ( rad̲j̲āʾ) n’est pas en cause, encore que souvent imputé dès le début aux Murd̲j̲iʾa. Le mouvement politico-…

al-Ḥākim al-Ḏj̲us̲h̲amī

(638 words)

Author(s): Madelung, W.
, Abū Saʿd al-Muḥsin b. Muḥammad b. Karāma al-Bayhaḳī al-Barawḳanī, savant muʿtazilite puis zaydite, né en ramaḍān 413/décembre 1022 à Ḏj̲us̲h̲am (persan Ḏj̲is̲h̲um), village de la région de Bayhaḳ; d’après Ibn Funduḳ, il avait pour ancêtre Muḥammad ibn al-Ḥanafiyya, mais la famille n’avait pas la nisba d’al-ʿAlawī. Son premier maître fut Abū Ḥāmid Aḥmad b. Muḥammad al-Nad̲j̲d̲j̲ār, lui-même élève du ḳāḍī muʿtazilite ʿAbd al-Ḏj̲abbār qui lui enseigna la théologie muʿtazilite, les uṣūl al-fiḳh et le ḥadīt̲h̲; après la mort d’Abū Ḥāmīd (en 433/1041-2), il poursuivit ses …

Muk̲h̲ammisa

(995 words)

Author(s): Madelung, W.
(a.) «pentadistes», est le nom donné à un courant doctrinal (plutôt que secte spécifique), ¶ qui, parmi les S̲h̲īʿites extrémistes ( g̲h̲ulāt), avait opté pour la divinité des cinq membres des ahl al-kisāʾ [ q.v.], Muḥammad, ʿAlī, Fāṭima, al-Ḥasan et al-Ḥusayn. L’Ismāʿīlien Abū Ḥātim al-Rāzī (m. 322/934-5) définit les Muk̲h̲ammisa comme étant ceux qui considéraient les cinq membres de la pentade comme égaux et incarnant un esprit divin unique. L’ Umm al-Kitāb, conservé par la communauté ismāʿīlienne de Badak̲h̲s̲h̲ān, est représentatif de ce type de doctrine pentad…

al-T̲h̲āʾir Fī Llāh

(304 words)

Author(s): Madelung, W.
, Abū l-Faḍl Ḏj̲aʿfar b. Muḥammad b. al-Ḥusayn al-S̲h̲āʿir, dirigeant ʿalide zaydite de Hawsam [ q.v.] 319-50/931-61. Sa mère était la fille de son grand-oncle paternel, l’imām zaydite al-Nāṣir li l-Ḥaḳḳ [voir al-Ḥasan al-Uṭrūs̲h̲], qui avait enseigné à Hawsam l’Islam zaydite chez les Gīlīs et les Daylamīs avant de conquérir Āmul et le Ṭabaristān. Alors que le gouvernement ʿalide zaydite s’écroulait au Ṭabaristān, al-T̲h̲āʾir fut en mesure de l’établir plus à l’Ouest, à Hawsam, sur des bases durables. Suivant l’exemple d’al-Nāṣ…

al-Sufyānī

(1,494 words)

Author(s): Madelung, W.
, un descendant de l’Umayyade Abū Sufyān [ q.v.] qui figure dans des prophéties apocalyptiques comme un rival et adversaire du Mahdī [ q.v.] qui, à la fin, sera vaincu par celui-ci. Le gros de ces prophéties date du IIe/VIIIe siècle et la plus grande collection fut assemblée par le traditionnistc sunnite Nuʿ.aym b. Ḥammād (m. 227/842) dans son Kitāb al-fitan. Des opinions divergentes ont été exprimées sur l’origine de ce personnage. Le Zubayride Muṣʿab b. ʿAbd Allāh (m. 236/851) prétendit que Ḵh̲ālid, fils du calife Yazīd I [voir Ḵh̲ālid b. al-Yazīd b. Muʿāwiya] l’avait inventé par ress…

Maymūn b. al-Aswad al-Ḳaddāḥ

(576 words)

Author(s): Madelung, W.
, obscur transmetteur mekkois des imāms Muḥammad al-Bāḳir et Ḏj̲aʿfar al-Ṣādiḳ. Deux siècles après sa mort, il conquit la notoriété en tant que père du présumé fondateur de l’Ismāʿīlisme et ancêtre des califes fatimides, ʿAbd Allāh b. Maymūn [ q.v.]. Selon les sources imāmites, c’était un client des Mak̲h̲zūm et un tailleur de flèches ( yabrī l-ḳidāḥ). Il devint le serviteur privé d’al-Bāḳir et d’al-Ṣādiḳ à La Mekke, Quelques traditions des deux imāms transmises sous son autorité figurent dans les recueils canoniques de ḥadīt̲h̲ imāmite. Al-Ṭūsī ( Rid̲j̲āl, éd. Muḥammad Ṣādiḳ Āl B…

al-Taftāzānī

(1,032 words)

Author(s): Madelung, W.
, Saʿd al-dīn Masʿūd b. ʿUmar b. Abd Allāh, érudit célèbre ayant écrit sur la grammaire, la rhétorique, la théologie, la logique, le droit et l’exégèse du Ḳurʾān, né en Safar 722/février-mars 1322 à Taftāzān, village situé près de Nasa au Ḵh̲urāsān, mort en 793/1390 (sur la forme de ce nom de lieu, voir al-Samʿānī, Ansāb, éd. Ḥaydarābād, III, 61-2; Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, II, 35). Sa famille semble avoir appartenu à l’élite intellectuelle depuis plusieurs générations, et son grand-père Fak̲h̲r al-dīn ʿUmar était un ḳāḍī. On ne sait rien de certain sur son éducation. Ibn Ḥad…

Sunbād̲h̲

(615 words)

Author(s): Madelung, W.
(également Sunfād̲h̲). partisan zoroastrien d’Abū Muslim al-Ḵh̲urāsānī [ q.v.] et chef d’une révolte visant à venger sa mort. Il était originaire d’un village près de Nīs̲h̲āpūr et on le décrit comme un homme aisé, ami et associé d’Abū Muslim. Deux mois après le meurtre de ce dernier par le calife al-Manṣūr (s̲h̲aʿbān 137/février 755), il se souleva avec l’arrière garde des partisans d’Abū Muslim et, selon la tradition historique la plus courante, se saisit de Nīs̲h̲āpūr. A en croire en revanche al-Madāʾinī, il a…

al-Ḥāmidī

(563 words)

Author(s): Madelung, W.
, nisba d’une lignée de duʿāt ismāʿīliens. I. Ibrāhīm b. al-Ḥusayn b. Abī l-Suʿūd al-Hamdānī, deuxième ʿī muṭlaḳ des Ismāʿīliens ṭayyibites au Yaman. Selon ʿUmāra, non confirmé par les sources ṭayyibites, la reine ṣulayḥide al-Sayyida le nomma chef dāʿī en 526/1132, mais conféra ensuite cette fonction à l’ amīr de ʿAdan, Sabaʾ b. Abī l-Suʿūd b. Zurayʿ, qui avait appuyé la prétention du Fāṭimide al-Ḥāfiẓ à l’imamat. Si cette relation est digne de foi, Ibrāhīm pourrait avoir été déposé pour sa sympathie envers la revendication d’al-Ṭayyib. Après la mort du dāʿī al-Ḵh̲aṭṭāb b. al-Ḥasa…

Ibn Mattawayh

(488 words)

Author(s): Madelung, W.
, Abū Muḥammad al-Ḥasan b. Aḥmad, théologien muʿtazilite. L’on ne sait à peu près rien de sa vie sauf qu’il fut un étudiant du ḳāḍī ʿAbd al-Ḏj̲abbār (m. 415/1025), à Rayy, et qu’il lui survécut; on a cru par erreur, sur la foi de la page de titre de l’édition Houben ¶ d’ al-Mad̲j̲mūʿ fī l-Muḥīṭ bi-l-taklīf, que son grandpère Mattawayh s’appelait ʿAlī b. ʿAbd Allāh b. ʿUṭba (lire ʿAṭiyya) b. Muḥammad b. Aḥmad al-Nad̲j̲rānī, mais celui-ci n’est que le copiste de l’un des manuscrits de cet ouvrage. Les dates données pour sa mort, sans indication de sour…

Kuraybiyya

(590 words)

Author(s): Madelung, W.
ou, plus communément, Karibiyya, nom d’une sous-secte des Kaysāniyya [ q.v.] tiré de celui de son chef, autrement inconnu, Abū (plus rarement Ibn) Karib (ou Kurayb, Karnab) al-Ḍarīr. Les sources hérésiographiques s’accordent à dire qu’Abū Karib niait la mort de Muḥammad ibn al-Ḥanafiyya, imām et mahdī des Kaysāniyya. Il est donc évident que la période de son activité se situe immédiatement après la mort d’Ibn al-Ḥanafiyya en 81/700 et qu’il joua probablement un rôle majeur dans la diffusion chez les Kaysāniyya d’idées messianiques ¶ à son sujet. Les sources ne sont cependant p…

Batriyya

(792 words)

Author(s): Madelung, W.
ou Butriyya, appellation péjorative d’un groupe de S̲h̲īʿites modérés à l’époque de Muḥammad al-Bāḳir (m. 117/735) et de l’aile modérée des premiers Zaydites [ q.v.] qui ne rejetait pas le ¶ califat d’Abū Bakr et de ʿUmar et dont l’attitude était opposée à celle des S̲h̲īʿites plus radicaux de la Ḏj̲ārūdiyya [ q.v.] qui considérait ʿAlī comme le seul successeur légitime immédiat du Prophète. Le nom de ce groupe est le plus souvent expliqué dans les sources comme formé sur le surnom de Kat̲h̲īr al-Nawwāʾ, al-Abtar, qui fait allusion à la « mutilation » ( batr) qu’il avait fait subir soit a…

Mulḥid

(894 words)

Author(s): Madelung, W.
(a.), déviationniste, apostat, hérétique, athee. L’emploi religieux de ce terme dérive du sens de base de la racine l ḥ d, «pencher, dévier». On n’a aucune preuve d’un quelconque emploi préislamique dans un sens religieux. L’usage islamique s’est établi sur la base des versets VII, 180: «Laissez ceux qui dévient ( yulḥidūn, var. yalḥadūn) au sujet de Ses noms», XII, 40: «En vérité, ceux qui dévient au sujet de Nos signes ( yulḥidūna fī āyātinā) ne sont pas cachés de Nous», et XXII, 25: «Quiconque cherche à s’y ( = la mosquée sacrée de La Mekke) rendre coupable de déviation ( bi-ilḥād) sans moti…

Abū l-Ḥusayn al-Baṣrī

(968 words)

Author(s): Madelung, W.
, Muḥammad b. ʿAlī b. al-Ṭayyib b. al-Ḥusayn, théologien muʿtazilite. On sait peu de chose sur son éducation et sur le début de sa carrière; il venait de Baṣra où il avait étudié le ḥadīt̲h̲ et, étant donné qu’il apprit le kalām et les uṣūl al-fiḳh avec le ḳāḍī ʿAbd al-Ḏj̲abbār [ q.v.], il doit avoir séjourné pendant quelque temps à Rayy. Il fut initié à la philosophie et aux sciences, probablement à Bag̲h̲dād, par le Chrétien Abū ʿAlī ibn al-Samḥ, lui-même élève de Yaḥyā b. ʿAdī; ce détail est attesté par un manuscrit contenant sa rédaction des notes d’Ibn al-Samḥ sur la Physique d’Aristote. Il …

Ḥamdān Ḳarmaṭ

(640 words)

Author(s): Madelung, W.
, Ibn al-As̲h̲ʿat̲h̲, chef du mouvement ḳarmaṭe dans le Sawād d’al-Kūfa. A l’origine roulier du village d’al-Dūr dans le ṭassūd̲j̲ de Furāt Bādaḳlā, il fut converti au mouvement ismāʿīlien naissant par le dāʿī [ q.v.] al-Ḥusayn al-Ahwāzī. La date de 264/877-8 indiquée à ce sujet par une relation bien postérieure pourrait être approximativement exacte. Quand al-Ḥusayn mourut ou quitta la région, Ḥamdān devint son successeur. Il organisa le mouvement dans tout le Sawād, nommant les dāʿīs dans les principaux districts. Son principal collaborateur fut son beau-frère ʿAbdān [ q.v.] qui …

Ḏj̲aʿfar b. Abī Yaḥyā

(618 words)

Author(s): Madelung, W.
, S̲h̲ams al-dīn Abū l-Faḍl b. Aḥmad b. ʿAbd al-Salām b. Isḥāḳ b. Muḥammad al-Buhlūlī al-Abnāwī, ḳāḍī et savant zaydite; son père, comme ses ancêtres, furent des ḳāḍīs ismaʿīliens à Ṣanʿāʾ sous les Ṣulayḥides et les Ḥātimides, et son frère Yaḥyā (m. 562/1167) fut au service des Zurayʿides ismaʿīliens de ʿAdan comme juge et panégyriste. Ḏj̲aʿfar embrassa le Zaydisme à une date non précisée et adhéra d’abord à la doctrine de la Muṭarrifiyya [ q.v.]; mais il se mit à l’école de Zayd b. al-Ḥasan al-Bayhaḳī, savant zaydite du Ḵh̲urāsān, lorsque celui-ci vint, en 541/1146, …

Ismāʿīliyya

(10,291 words)

Author(s): Madelung, W.
, branche majeure du S̲h̲īʿisme qui compte de nombreuses subdivisions; dérivée de l’Imāmiyya [voir It̲h̲nā ʿAs̲h̲arīyya], elle fait passer l’imamat au fils de l’ imām Ḏj̲aʿfar al-Ṣādiḳ, Ismāʿīl, à qui elle doit son nom. Histoire. Période pré-fāṭimide et fāṭimide. Après la mort de Ḏj̲aʿfar al-Ṣādiḳ, en 148/765, un groupe de ses adhérents demeura fermement attaché à l’imamat de son fils Ismāʿīl, qu’il avait désigné comme son successeur mais qui était mort avant lui; certains d’entre eux soutenaient même qu’Ismāʿīl n’était pas mort et qu’il réapparaîtrait comme Ḳāʾim ou Mahdī, tandis …

al-Karakī

(846 words)

Author(s): Madelung, W.
, Nūr al-dīn ʿAlī b. al-Ḥusayn b. ʿAlī b. Muḥammad b. ʿAbd al-ʿĀlī al-ʿĀmilī, savant imāmite; il naquit dans une famille de savants, probablement avant 870/1466, et sa nisba d’al-Karakī provient de Karak Nūḥ, dans la Biḳāʿ, où il étudia les sciences religieuses, notamment sous la direction de ʿAlī b. Hilāl al-Ḏj̲azāʾirī. Il se rendit également en Égypte où il reçut les enseignements de savants sunnites. Vers 909/1504, il s’installa à Nad̲j̲af et, durant l’hiver 910/1504-5, il se présenta probablement à la cour du Ṣafawide …

Kās̲h̲if al-G̲h̲iṭāʾ

(552 words)

Author(s): Madelung, W.
, surnom du s̲h̲ayk̲h̲ Ḏj̲aʿfar b. Ḵh̲iḍr b. Yaḥyā al-Mālikī al-Ḏj̲anad̲j̲ī al-Nad̲j̲afī, savant imāmite qui naquit à Nad̲j̲af en 1154/1741 ou plus probablement en 1164/ 1751, car les données sont divergentes. Son père, dont la famille appartenait au clan arabe des Banū Mālik, était venu à Nad̲j̲af de Ḏj̲anād̲j̲iyā (Ḳanāḳiyā), village de la région d’al-Ḥilla et il y avait acquis le respect général du fait de sa piété et de ses connaissances en matière de religion. Ḏj̲aʿfar fit ses études à Nad̲j̲af puis à …
▲   Back to top   ▲