Search

Your search for 'dc_creator:( "Pellat, Ch." ) OR dc_contributor:( "Pellat, Ch." )' returned 652 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḥamza b. Bīḍ

(439 words)

Author(s): Pellat, Ch.
al-Ḥanafī al-Kūfī (l’orthographe de Bīḍ est attestée par un vers où ce nom rime avec tanbīḍ; al-Ḏj̲āḥiẓ, Bayān, éd. Hārūn, IV, 47), est un de ces poètes arabes pleins d’esprit et de verve que les grands personnages ne prenaient pas au sérieux, mais comblaient de richesses pour s’attirer leurs éloges et s’épargner leurs sarcasmes, car ils avaient vite fait de mettre les rieurs de leur côté et, ne s’embarrassant d’aucun scrupule, n’hésitaient pas à aller jusqu’au chantage. Ḥamza b. Bīḍ, que ses biographes traitent avec indulgence et ¶ sympathie, aurait réussi à tirer des grands qu’i…

Naṣr b. Nuṣayr

(265 words)

Author(s): Pellat, Ch.
al-Ḥulwānī, Abu l-Muḳātil, poète s̲h̲īʿite aveugle du IIIe/IXe siècle, qui doit de ne pas être tombé dans une totale obscurité à une maḳsūra [ q.v.] (dont il reste deux vers dans les Murūd̲j̲. d’al-Masʿūdī, § 3462) et une nūniyya composées toutes deux à la louange du dāʿī Muḥammad b. Zayd (m. 287/900 [ q.v.]). Trente-six vers de la ḳaṣīda (mètre ramal, rime -ānī) ont été conservés, mais, selon toute apparence, par al-Masʿūdī seulement ( Murūd̲j̲, § 3518), tandis que le maṭlaʿ (lā taḳul bus̲h̲rā... al-mihrad̲j̲ānī): Ne dis pas «une bonne nouvelle», mais «deux bon-nes nouvelles»: …

al-Ḳalammas

(373 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, surnom donné à celui qui, d’après la tradition, fut le premier nasīʾ [ q.v.] des Arabes, Ḥud̲h̲ayfa b. ʿAbd b. Fuḳaym b. ʿAdī, des Banū Mālik b. Kināna; cependant al-Marzubānī ( Muʿd̲j̲am, 250) se fait l’écho d’une tradition d’après laquelle al-Ḳalammas al-Akbar serait ʿAdī, arrière-grand-père de Ḥud̲h̲ayfa, et al-Ṭabarī ( Tafsīr, Būlāḳ 1327/1909, X, 92) déclare que les premiers à être qualifiés de nasīʾ étaient trois, mais sans citer nommément Ḥud̲h̲ayfa, alors qu’il le mentionne en cette qualité dans les Annales, I, 1134. Pour al-Masʿūdī, ( Murūd̲j̲, III, 116 = § 965), ce dern…

al-Maymanī al-Rād̲j̲(a)kūtī

(368 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, ʿAbd al-ʿAzīz, savant arabisant indo-musulman connu sous le nom de Memon. Sa famille était probablement originaire de Maymana [ q. v], mais il naquit à Rad̲j̲(a)kūt (Kāt́hiyāwāŕ) en 1888 et mourut à Karachi le 27 octobre 1978. La majeure partie de sa carrière d’enseignement se déroula à l’Université Islamique de ʿAlīgaŕh, où il fut reader de 1924 à 1942, puis professeur jusqu’à sa retraite, en 1950; auparavant, diplômé d’arabe et de persan en 1909, il avait été lecturer d’arabe, à partir de 1913, à l’Edward Collège de Pes̲h̲āwar. avant de passer à l’Oriental Collège de …

Ibn Wahbūn

(435 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Muḥammad ʿAbd al-Ḏj̲alīl b. Wahbūn, poète arabe d’Espagne dont la carrière se déroula à la cour du maître de Séville, al-Muʿtamid Ibn ʿAbbād [ q.v.]. Né à Murcie, probablement vers les années 430-40/1039-49, dans une famille d’humble origine, il alla tenter sa chance à Séville, où il fut l’élève du philologue al-Aʿlam al-S̲h̲antamarī [ q.v.] et se lia d’amitié avec le vizir-poète Ibn ʿAmmār [ q.v.], avant d’être admis à la cour, dans des circonstances d’ailleurs diversement rapportées. Il devint alors l’un des panégyristes officiels d’al-Muʿtamid, et se s…

al-G̲h̲āḍirī

(160 words)

Author(s): Pellat, Ch.
héros d’une série d’anecdotes recueillies, sans doute au IIIe/IXe s., sous le titre Kitāb al-G̲h̲āḍirī (Fihrist, 435). Il passe pour être un enfant trouvé qui devint un humoriste médinois rival d’As̲h̲ʿab [ q.v.], et le nom d’al-Ḥasan b. Zayd [ q.v.], gouverneur de Médine de 150 à 155/767-72, qui apparaît dans une anecdote, serait de nature à donner quelque consistance à l’historicité du personnage. Cependant, comme les Banū G̲h̲āḍira jouissent d’une réputation d’hommes d’esprit, on peut se demander si le recueil anonyme cité par Ibn …

Badr al-Muʿtaḍidī

(470 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū l-Nad̲j̲m, commandant en chef des armées d’al-Muʿtaḍid (279-89/892-902). Fils d’un mawlā d’al-Mutawakkil dont le nom n’est pas établi avec certitude (Ḵh̲urr ou Ḵh̲ayr?), il fut d’abord au service de l’écuyer d’al-Muwaffaḳ et gagna dès cette époque la faveur du futur al-Muʿtaḍid qui, encore régent après la mort d’al-Muwaffaḳ (ṣafar 278/juin 891), le nomma préfet de police de Bag̲h̲dād puis, dès son accession au califat, chef des armées. Badr commanda plusieurs expéditions dans diverses régions (Fārs, Ḏ…

Ibn Munād̲h̲ir

(338 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Muhammad, poète satirique originaire de ʿAdan qui s’était rendu à Baṣra pour s’instruire, s’y était établi et se faisait passer pour mawlā des Banū Ṣubayr b. Yarbūʿ (Tamīm). Sa jeunesse fut dévote et studieuse, car il suivit les cours des meilleurs maîtres de Baṣra, apprenant de la grammaire, de la lexicographie, du ḥadīt̲h̲, des «lectures», etc., mais il changea totalement d’attitude à la mort de son ami ʿAbd al-Mad̲j̲īd b. ʿAbd al-Wahhāb al-T̲h̲aḳafī (auquel il consacra une oraison funèbre très admirée); appliquant leur point de doctrine relatif au tag̲h̲yīr al-munkar, les Muʿtaz…

Abū Miḥdj̲an

(350 words)

Author(s): Rhodokanakis, N. | Pellat, Ch.
ʿAbd Allāh (ou Mālik ou ʿAmr) b. Ḥabīb, poète arabe de la tribu des ¶ T̲h̲aḳīf, compté parmi les muk̲h̲aḍramūn. Après avoir pris part à la défense d’al-Ṭāʾif contre Muḥammad et blessé d’une flèche un fils d’Abū Bakr (en 8/630), il se convertit en 9/631-2 et combattit à al-Ḳādisiyya [ q.v.]; pour participer à cette bataille, il aurait d’abord échappé à son escorte (car ʿUmar l’avait banni à Ḥaḍawḍa, v. Goldziher, Abhandl., I), puis obtenu d’être mis provisoirement en liberté par la femme de Saʿd b. Abī Waḳḳās [ q.v.]; ce dernier l’avait en effet emprisonné pour ivresse, mais le compo…

al-Ḏj̲arādatān1

(317 words)

Author(s): Pellat, Ch.
« les deux sauterelles », nom donné à deux esclaves chanteuses qui, d’après la légende, vivaient à l’époque des ʿĀdites [voir ʿĀd] et appartenaient à un nommé Muʿāwiya b. Bakr al-ʿImlāḳī (voir al-Ṭabarī, I, 235-9; al-Masʿūdī, Murūd̲j̲, index). Lorsqu’une délégation de ʿĀdites vint faire le pèlerinage à La Mekke pour obtenir de la pluie, elles charmèrent si bien les délégués que Muʿāwiya dut composer des vers pour leur rappeler leur mission; mais ils oublièrent finalement d’accomplir le ṭawāf, et c’est ce manquement qui provoqua la destruction ¶ du peuple de ʿĀd. Les noms de ces d…

al-Barḳī

(1,197 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, nisba d’une famille s̲h̲īʿite dont un membre, Abū Ḏj̲aʿfar Aḥmad b. Muḥammad b. Ḵh̲ālid b. ʿAbd al-Raḥmān b. Muḥammad b. ʿAlī, jouit d’une large renommée dans les milieux imāmites. L’ancêtre, Muḥammad b. ʿAlī, ayant été emprisonné et mis à mort par Yūsuf b. ʿUmar al-T̲h̲aḳafī (gouverneur du ʿIrāḳ de 120 à 126/738-44 [ q.v.]) après la répression de la révolte de Zayd b. ʿAlī (122/740 [ q.v.]), son fils ʿAbd al-Raḥmān prit la fuite et alla s’établir à Barḳa, dans la région de Ḳumm, d’où l’ethnique al-Barḳī, auquel est parfois ajouté, pour éviter une confusion, celui d’al-Ḳummī (Yāḳūt, Buldān,…

Ḳiṣṣa

(24,279 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Vial, Ch. | Flemming, B. | İz, Fahir | Elwell-Sutton, L.P. | Et al.
(a.), pl. ḳiṣaṣ, est le terme qui, après une longue évolution, est généralement employé, de nos jours, pour désigner en arabe un roman, tandis que son diminutif, uḳṣūṣa, pl. aḳāṣīṣ, a été adopté quelque temps, notamment par Maḥmūd Taymūr [ q.v.], comme équivalent de «nouvelle», avant d’être malencontreusement remplacé par un calque de l’anglais, ḳiṣṣa ḳaṣīra (short story). C’est à ces genres littéraires tels qu’il sont cultivés dans diverses littératures que seront en grande partie consacrées les sections du présent article, même si le mot ḳiṣṣa lui-même n’est pas usité. Malgré …

Kināya

(1,768 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(a.), terme technique de la rhétorique correspondant sensiblement à «métonymie» et désignant le remplacement, dans certaines conditions, d’un terme par un autre terme uni au premier par un rapport logique (de cause à effet, de contenant à contenu, de physique à moral, d’opposition, etc.). Étymologiquement, ce vocable implique une idée de dissimulation que l’on retrouve dans le mot kunya [ q.v.], d’ailleurs considéré par un grammairien tel qu’al-Mubarrad ( Kāmil, 677) comme dérivé de kināya. La kināya entre dans le cadre général de la ¶ métaphore ( istiʿāra [ q.v.]) dont elle constit…

al-Naḍr b. al-Ḥārit̲h̲

(479 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, b. ʿAlḳama b. Ḳalada b. ʿAbd Manāf b. ʿAbd al-Dār b. Ḳuṣayy, riche Ḳurays̲h̲ite qui, avant l’Islam, faisait du commerce avec al-Ḥīra et la Perse, d’où il aurait rapporté des livres (?) et ramené une ou des esclaves chanteuses ( ḳayna [ q.v.]). Il représentait les ʿAbd al-Dār dans le groupe des muṭʿimūn, c’est-à-dire des Mekkois qui assuraient la nourriture des pèlerins, et occupait, dans sa ville, une situation assez éminente. Adversaire déterminé du Prophète, il le raillait et ne manquait pas, quand ce dernier rappelait le sort funeste des nati…

al-Kalāʿi

(736 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū l-Rabīʿ Sulaymān b. Mūsā b. Sālim al-Ḥimyarī al-Balansī, souvent désigné sous l’appellatif d’Ibn Sālim al-Kalāʿī, savant mālikite, historien, orateur et poète andalou qui faisait remonter sa généalogie à la famille ḥimyarite de D̲h̲ū l-Kalāʿ. Né en ramaḍān 565/mai-juin 1170, dans les environs de Murcie, il était encore tout enfant quand ses parents s’établirent à Valence, où il fit une partie de ses études, qu’il poursuivit dans d’autres villes d’al-Andalus, notamment à Cordoue. Elève d’Ibn Maḍāʾ [ q.v.], d’Ibn Ḥubays̲h̲, d’Ibn Zarḳūn et de quelques autres maîtres e…

al-Mand̲j̲ūr

(428 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAlī al-Miknāsī al-Fāsī, savant professeur marocain appartenant à une famille originaire de Meknès; il naquit à Fès en 926/1520 et mourut dans la même ville le 16 d̲h̲ū l-ḳaʿda 995/18 octobre 1587. Doué d’une vaste érudition et d’une grande facilité de parole, il consacra sa vie à enseigner, selon les méthodes en usage à l’époque, différentes matières islamiques, en particulier la théologie et le droit, et fut considéré comme l’un des maîtres d’al-Ḳarawiyyīn [ q.v..] les plus éminents de son temps. Entre 987 et 993/1579-85, il accomplit de fréquents…

ʿAmr b. al-Ahtam

(185 words)

Author(s): Wensinck, A.J. | Pellat, Ch.
(Sinān) b. Sumayy al-Tamīmī al-Minḳarī, notable tarmῑmite célèbre pour son talent poétique et oratoire, et aussi pour sa beauté physique qui l’avait fait surnommer al-Mukaḥḥal («le fardé»). Né sans doute quelques années avant l’hégire, il se rendit en 9/630 à Médine, avec une délégation de sa tribu; en 11/632, on le trouve à la suite de la prophétesse Saḏj̲āḥi [ q.v.], mais il se convertit à l’Islam et prit part aux guerres ¶ de conquête; c’est en vers qu’il apprit à ʿUmar la prise de Ras̲h̲ahr; il serait mort en 57/676. Ses poèmes, dont quelques-uns nous sont parve…

Ibn Abī K̲h̲ayt̲h̲ama

(247 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Bakr Aḥmad b. Zuhayr (= Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama) b. Ḥarb b. S̲h̲addād al-Nasāʾī al-Bag̲h̲dādī, traditionniste, généalogiste, historien et poète né à Nasâʾ en 185/801, m. à Bag̲h̲dād en 279/892 (les dates de 205/820 et 299/911-2 sont sans doute trop tardives). Fils d’Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama (m. 243/857), qui était l’auteur d’un K. al-Musnad et d’un K. al-ʿIlm (Fihrist, éd. Caire, 321), il fut l’élève d’Ibn Ḥanbal en ḥadīt̲h̲ et fiḳh, de Muṣʿab al-Zubayrī en généalogie, d’al-Madāʾinī en histoire et de Muḥammad b. Sallām en littérature. Le Fihrist cite parmi ses ouvrages: K. al-Muntamīn (?), K. al…

Mawsūʿa

(7,820 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Vesel, Ž. | Donzel, E. van
(a.), «encyclopédie». I. — En arabe. Dans le sens d’«ouvrage où l’on traite de toutes les sciences et de tous les arts», la notion d’encyclopédie n’était pas exprimée en arabe classique, et il fallut attendre le XIXe siècle pour voir se répandre l’expression dāʾirat al-maʿārif «cercle des connaissances», correspondant sensiblement au sens étymologique du terme courant dans les langues occidentales, et le XXe pour assister à l’éclosion d’un néologisme, mawsūʿa, qui contient une idée d’ampleur, de large contenance, etc. Néanmoins, ¶ l’absence de signifiant parfaitement adéqua…

(al-)Mund̲h̲ir b. Saʿīd

(1,057 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. ʿAbd Allāh b. ʿAbd al-Raḥmān al-Ḳurṭtubī, Abū l-Ḥakam, théologien et juriste andalou, né en 273/886 dans une famille d’origine berbère établie dans la région de Cordoue, à Faḥṣ al-Ballūṭ [ q.v.] (Los Pedroches), d’où sa nisba d’al-Ballūṭī. Il fit ses études dans la capitale d’al-Andalus et alla perfectionner ses connaissances en Orient à l’occasion d’un pèlerinage effectué en 308/921. Il séjourna dans diverses villes, suivit les cours de plusieurs professeurs et se fit remarquer en Égypte lorsqu’il corrigea publiquement la lecture d’un vers de Mad̲j̲nūn Laylā [ q.v.] par Abū Ḏj̲…
▲   Back to top   ▲