Search

Your search for 'dc_creator:( "Pellat, Ch." ) OR dc_contributor:( "Pellat, Ch." )' returned 652 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Abū Miḥdj̲an

(350 words)

Author(s): Rhodokanakis, N. | Pellat, Ch.
ʿAbd Allāh (ou Mālik ou ʿAmr) b. Ḥabīb, poète arabe de la tribu des ¶ T̲h̲aḳīf, compté parmi les muk̲h̲aḍramūn. Après avoir pris part à la défense d’al-Ṭāʾif contre Muḥammad et blessé d’une flèche un fils d’Abū Bakr (en 8/630), il se convertit en 9/631-2 et combattit à al-Ḳādisiyya [ q.v.]; pour participer à cette bataille, il aurait d’abord échappé à son escorte (car ʿUmar l’avait banni à Ḥaḍawḍa, v. Goldziher, Abhandl., I), puis obtenu d’être mis provisoirement en liberté par la femme de Saʿd b. Abī Waḳḳās [ q.v.]; ce dernier l’avait en effet emprisonné pour ivresse, mais le compo…

al-Ḏj̲arādatān1

(317 words)

Author(s): Pellat, Ch.
« les deux sauterelles », nom donné à deux esclaves chanteuses qui, d’après la légende, vivaient à l’époque des ʿĀdites [voir ʿĀd] et appartenaient à un nommé Muʿāwiya b. Bakr al-ʿImlāḳī (voir al-Ṭabarī, I, 235-9; al-Masʿūdī, Murūd̲j̲, index). Lorsqu’une délégation de ʿĀdites vint faire le pèlerinage à La Mekke pour obtenir de la pluie, elles charmèrent si bien les délégués que Muʿāwiya dut composer des vers pour leur rappeler leur mission; mais ils oublièrent finalement d’accomplir le ṭawāf, et c’est ce manquement qui provoqua la destruction ¶ du peuple de ʿĀd. Les noms de ces d…

al-Barḳī

(1,197 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, nisba d’une famille s̲h̲īʿite dont un membre, Abū Ḏj̲aʿfar Aḥmad b. Muḥammad b. Ḵh̲ālid b. ʿAbd al-Raḥmān b. Muḥammad b. ʿAlī, jouit d’une large renommée dans les milieux imāmites. L’ancêtre, Muḥammad b. ʿAlī, ayant été emprisonné et mis à mort par Yūsuf b. ʿUmar al-T̲h̲aḳafī (gouverneur du ʿIrāḳ de 120 à 126/738-44 [ q.v.]) après la répression de la révolte de Zayd b. ʿAlī (122/740 [ q.v.]), son fils ʿAbd al-Raḥmān prit la fuite et alla s’établir à Barḳa, dans la région de Ḳumm, d’où l’ethnique al-Barḳī, auquel est parfois ajouté, pour éviter une confusion, celui d’al-Ḳummī (Yāḳūt, Buldān,…

Ḳiṣṣa

(24,279 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Vial, Ch. | Flemming, B. | İz, Fahir | Elwell-Sutton, L.P. | Et al.
(a.), pl. ḳiṣaṣ, est le terme qui, après une longue évolution, est généralement employé, de nos jours, pour désigner en arabe un roman, tandis que son diminutif, uḳṣūṣa, pl. aḳāṣīṣ, a été adopté quelque temps, notamment par Maḥmūd Taymūr [ q.v.], comme équivalent de «nouvelle», avant d’être malencontreusement remplacé par un calque de l’anglais, ḳiṣṣa ḳaṣīra (short story). C’est à ces genres littéraires tels qu’il sont cultivés dans diverses littératures que seront en grande partie consacrées les sections du présent article, même si le mot ḳiṣṣa lui-même n’est pas usité. Malgré …

Kināya

(1,768 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(a.), terme technique de la rhétorique correspondant sensiblement à «métonymie» et désignant le remplacement, dans certaines conditions, d’un terme par un autre terme uni au premier par un rapport logique (de cause à effet, de contenant à contenu, de physique à moral, d’opposition, etc.). Étymologiquement, ce vocable implique une idée de dissimulation que l’on retrouve dans le mot kunya [ q.v.], d’ailleurs considéré par un grammairien tel qu’al-Mubarrad ( Kāmil, 677) comme dérivé de kināya. La kināya entre dans le cadre général de la ¶ métaphore ( istiʿāra [ q.v.]) dont elle constit…

al-Naḍr b. al-Ḥārit̲h̲

(479 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, b. ʿAlḳama b. Ḳalada b. ʿAbd Manāf b. ʿAbd al-Dār b. Ḳuṣayy, riche Ḳurays̲h̲ite qui, avant l’Islam, faisait du commerce avec al-Ḥīra et la Perse, d’où il aurait rapporté des livres (?) et ramené une ou des esclaves chanteuses ( ḳayna [ q.v.]). Il représentait les ʿAbd al-Dār dans le groupe des muṭʿimūn, c’est-à-dire des Mekkois qui assuraient la nourriture des pèlerins, et occupait, dans sa ville, une situation assez éminente. Adversaire déterminé du Prophète, il le raillait et ne manquait pas, quand ce dernier rappelait le sort funeste des nati…

Ibn Abī K̲h̲ayt̲h̲ama

(247 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Bakr Aḥmad b. Zuhayr (= Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama) b. Ḥarb b. S̲h̲addād al-Nasāʾī al-Bag̲h̲dādī, traditionniste, généalogiste, historien et poète né à Nasâʾ en 185/801, m. à Bag̲h̲dād en 279/892 (les dates de 205/820 et 299/911-2 sont sans doute trop tardives). Fils d’Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama (m. 243/857), qui était l’auteur d’un K. al-Musnad et d’un K. al-ʿIlm (Fihrist, éd. Caire, 321), il fut l’élève d’Ibn Ḥanbal en ḥadīt̲h̲ et fiḳh, de Muṣʿab al-Zubayrī en généalogie, d’al-Madāʾinī en histoire et de Muḥammad b. Sallām en littérature. Le Fihrist cite parmi ses ouvrages: K. al-Muntamīn (?), K. al…

Mawsūʿa

(7,820 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Vesel, Ž. | Donzel, E. van
(a.), «encyclopédie». I. — En arabe. Dans le sens d’«ouvrage où l’on traite de toutes les sciences et de tous les arts», la notion d’encyclopédie n’était pas exprimée en arabe classique, et il fallut attendre le XIXe siècle pour voir se répandre l’expression dāʾirat al-maʿārif «cercle des connaissances», correspondant sensiblement au sens étymologique du terme courant dans les langues occidentales, et le XXe pour assister à l’éclosion d’un néologisme, mawsūʿa, qui contient une idée d’ampleur, de large contenance, etc. Néanmoins, ¶ l’absence de signifiant parfaitement adéqua…

(al-)Mund̲h̲ir b. Saʿīd

(1,057 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. ʿAbd Allāh b. ʿAbd al-Raḥmān al-Ḳurṭtubī, Abū l-Ḥakam, théologien et juriste andalou, né en 273/886 dans une famille d’origine berbère établie dans la région de Cordoue, à Faḥṣ al-Ballūṭ [ q.v.] (Los Pedroches), d’où sa nisba d’al-Ballūṭī. Il fit ses études dans la capitale d’al-Andalus et alla perfectionner ses connaissances en Orient à l’occasion d’un pèlerinage effectué en 308/921. Il séjourna dans diverses villes, suivit les cours de plusieurs professeurs et se fit remarquer en Égypte lorsqu’il corrigea publiquement la lecture d’un vers de Mad̲j̲nūn Laylā [ q.v.] par Abū Ḏj̲…

al-Baʿīt̲h̲

(203 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, surnom du poète satirique de Baṣra nommé Ḵh̲idās̲h̲ b. Bis̲h̲r al-Mud̲j̲ās̲h̲iʿī. Considéré comme le meilleur orateur des Tamīm, il est rangé par Ibn Sallām dans la deuxième classe des grands poètes islamiques, mais les critiques pensent que son obscurité relative est seulement due à la gloire de Ḏj̲arīr; l’activité d’al-Baʿīt̲h̲ est en effet associée à celle des deux rivaux Ḏj̲arīr et al-Farazdaḳ: avec le premier, il échangea des invectives pendant de longues années, mais il dut appeler à l’a…

al-Fatḥ b. Muḥammad b. ʿUbayd Allāh b. K̲h̲aḳān.

(809 words)

Author(s): Ben Cheneb, M. | Pellat, Ch.
, Abū Naṣr al-Ḳaysī al-Is̲h̲bīlī, anthologue andalou dont la biographie est assez mal connue. On sait cependant qu’il fit de solides études auprès de maîtres réputés et mena une vie aventureuse, parcourant une bonne partie de l’Espagne musulmane et jouissant sans aucune retenue des plaisirs les plus contraires aux prescriptions de l’Islam. Il finit toutefois par obtenir une place de secrétaire du gouverneur de Grenade, Abū Yūsuf Tās̲h̲fīn b. ʿAlī, mais ne la conserva pas et se rendit à Marrākus̲h̲ o…

Muṣʿab b. al-Zubayr

(955 words)

Author(s): Lammens, H. | Pellat, Ch.
, Abū ʿAbd Allāh ou Abũ ʿĪsā, fils du célèbre Compagnon du Prophète, al-Zubayr b. al-ʿAwwām [ q.v.] et frère de l’anti-calife ʿAbd Allāh b. al-Zubayr [ q.v.]. Beau, chevaleresque, généreux jusqu’à la plus folle prodigalité, il ne rappelle son aîné et la famille des Zubayrides que par le courage et aussi par des accès de sévérité dans la répression. Il débuta dans la carrière militaire au commencement du califat de Marwān b. al-Ḥakam, par une expédition en Palestine mal conçue, et il doit surtout d’avoir laissé un nom dans l’histoire à son action, en qual…

al-Masʿūdī

(5,696 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. al-Ḥusayn, écrivain arabe dont l’activité, selon l’expression de Brockelmann (dans EI 1, s.v.) «s’est exercée en dehors des chemins battus de l’érudition professionnelle», de sorte qu’il a été plutôt négligé par les biographes et les copistes et qu’un auteur d’ordinaire aussi bien renseigné qu’Ibn al-Nadīm, qui n’a visiblement pas lu ses œuvres, le prend ( Fihrist, 154) pour un Mag̲h̲ribin et ne lui consacre qu’une brève notice, au ¶ demeurant probablement tronquée. En fait, les seules données à peu près sûres que l’on possède sur ce célèbre per…

al-Ak̲h̲fas̲h̲

(465 words)

Author(s): Brockelmann, C. | Pellat, Ch.
(nyctalope ou dépourvu de cils), surnom d’une douzaine de grammairiens énumérés par al-Suyūṭī ( Muzhir, Caire, s.d., II, 282-83): Abū l-Ḵh̲aṭṭāb, Saʿīd b. Masʿada et ʿAlī b. Sulaymān, v. infra; ʿAbd Allāh b. Muḥammad al-Bag̲h̲dādī, élève d’al-Aṣmaʿī; Aḥmad b. ʿImrān b. Salāma al-Alhānī, m. avant 250/863, auteur d’un G̲h̲arīb al-Muwaṭṭaʾ, grammairien, lexicographe et poète, v. Ben Cheneb, Classes des savants de l’Ifrīqiya, 34; Hārūn b. Mūsā b. S̲h̲arīk, m. en 271/884-85; Aḥmad b. Muḥammad al-Mawṣilī, maître d’Ibn Ḏj̲innī; ʿAbd al-ʿAzīz al-Andalusī, maître …

al-Māzarī

(1,107 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. ʿAlī b. ʿUmar, juriste ifrīḳiyen que son savoir et sa notoriété avaient fait surnommer «al-Imām». Sa nisba se rapporte à la ville sicilienne de Mazzara (Māzar en arabe) d’où sa famille était originaire, mais on ne sait si celle-ci avait émigré en Ifrīḳiya avant sa naissance, qui peut être datée de 453/1061, puisqu’il mourut en rabīʿ I 536/octobre 1141, à al-Mahdiyya [ q.v.], à l’âge de 83 années lunaires. C’est dans cette dernière ville qu’il s’était installé après avoir fait ses études traditionnelles à Sfax auprès d’al-Lak̲h̲mī (m.…

Dam

(3,590 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(A.), pl. dimāʾ «sang», ainsi que «crime de sang» [voir Diya, Ḳatl]. Dans le présent article, on sera conduit à citer les nombreux sacrifices sanglants qu’offrent des Musulmans, mais on n’en abordera pas la théorie, de même qu’on s’abstiendra de les énumérer [voir Ḏh̲abīḥa, Ḥad̲j̲d̲j̲, ʿĪd al-aḍḥā]. On se bornera donc à exposer rapidement les croyances relatives au sang, l’usage que des Musulmans en font ou peuvent en faire dans les circonstances variées qui exigent l’immolation d’un animal et le rôle qui lui est attribué dans la magie et la thérapeutique. Les textes arabes du moyen â…

al-Ḥārit̲h̲ b. Ḥilliza

(567 words)

Author(s): Pellat, Ch.
al-Yas̲h̲kurī, poète arabe antéislamique à qui l’on attribue principalement une ḳaṣīḍa dont les critiques du moyen âge ont fait la septième des muʿallaḳāt [ q.v.]. Les données que l’on possède sur sa vie ne sont dignes d’aucune créance, et le poème qui a fait sa renommée est lui-même suspect au point que Ṭaha Ḥusayn le considère comme totalement apocryphe (cf. d’ailleurs al-Ḏj̲āḥiẓ, Ḥayawān, III, 449, à propos d’autres vers). Cette ḳaṣīḍa, de mètre k̲h̲afīf et de rime –āʾū (avec un iḳwāʾ dans un vers en - āʾī), aurait été, d’après la tradition légendaire, improvisée (mais elle n’a rien d’une improvisation), dans les circonstances suivantes: après que le roi d’al-Ḥīr…

al-Namir (Namr) b. Tawlab al-ʿUklī

(578 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Rabīʿa, poète arabe muk̲h̲aḍram [ q.v.] qui mourut probablement avant 23/644, à un âge extrêmement avancé (al-Sid̲j̲istānī, Muʿammarīn, 70, le fait vivre 200 ans! et cite six vers dans lesquels il parle de sa sénilité; plusieurs auteurs font également état de son gâtisme). La générosité dont il paraît avoir fait preuve en diverses circonstances donne à penser qu’il était riche et puissant au sein de sa tribu, qu’il représenta à la tête d’une délégation envoyée auprès du Prophète, à Médine. Les sources les plus anciennes (Ibn Sallām, Ṭabaḳāt, 137, en premier lieu) reproduisent …

Abū Ḥayya al-Numayrī

(541 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, appellatif courant d’al-Hayt̲h̲am b. al-Rabīʿ b. Zurāra, poète mineur de Baṣra qui vivait au IIe/VIIIe siècle; la date de sa mort indiquée par les sources biographiques varie considérablement puisqu’elle va de 143 à 210/760-8…

Miskīn al-Dārimī

(894 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, surnom et nisba d’un poète tamīmite du ʿIrāḳ qui s’appelait en réalité Rabīʿa b. ʿĀmir b. Unayf b. S̲h̲urayḥ [...] b. Dārim (voir sa généalogie dans la Ḏj̲amhara d’Ibn al-Kalbī présentée par Caskel, Tab. 60 et Register, II, 409) et vivait au Ier/VIIe siècle (Yāḳūt, Udabāʾ XI, 132, fixe la date de sa mort à l’année 89/708). Les notices biographiques qui le concernent nous apprennent qu’il était très brun, beau, courageux, éloquent, mais elles sont avares de précisions sur sa ¶ famille et ses descendants (il aurait eu un fils nommé ʿUtba ou ʿUḳba, mais Ibn Ḳutayba, S̲h̲iʿr, éd. Caire, I, 530…
▲   Back to top   ▲