Search

Your search for 'dc_creator:( "Pellat, Ch." ) OR dc_contributor:( "Pellat, Ch." )' returned 652 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḥilf al-Fuḍūl

(649 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, célèbre pacte conclu entre plusieurs clans ḳurays̲h̲ites quelques années avant la mission du Prophète, plus précisément, selon certains, en d̲h̲ū l-ḳaʿda, au retour de la guerre du Fid̲j̲ār [ q.v.]. Les traditions relatives aux événements qui le provoquèrent sont divergentes, mais peuvent se ramener au schéma suivant: un marchand de Zabīd (ou d’ailleurs, ou même le poète al-Ṭamaḥān al-Ḳaysī) vend des marchandises à un notable du clan des Banū Sahm qui se montre mauvais payeur et veut léser le vendeur. Celui-ci monte sur le…

Ibn Daʾb

(380 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū l-Walīd ʿĪsā b. Yazīd b. Bakr b. Daʾb al-Layt̲h̲ī al-Madanī, traditionniste, généalogiste, rāwī et poète de Médine qui, après avoir été maître d’école, vécut un certain temps à la cour d’al-Mahdī et surtout d’al-Hādi, auprès de qui il jouit d’une faveur inaccoutumée, et mourut en 171/787. Il doit principalement sa renommée à l’élégance et à la finesse de sa parole et de ses manières, à l’ampleur de ses connaissances en matière de généalogies et de poésie ancienne, à la promptitude de ses reparties et à …

al-K̲h̲irrīt

(613 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. Rās̲h̲id al-Nād̲j̲ī, partisan de ʿAlī b. Abī Ṭālib qui combattit dans ses rangs à Ṣiffīn [ q.v.], mais se révolta contre lui lorsque furent connus les premiers résultats de l’arbitrage, après en avoir, semble-t-il, accepté le principe. Chef des ʿAbd al-Bayt b. al-Ḥārit̲h̲ b. Sāma b. Luʾayy (le plus souvent appelés Banū Nād̲j̲iya, du nom de la mère de ʿAbd al-Bayt) qui s’étaient récemment convertis à l’Islam, quand ils n’avaient pas conservé leur foi chrétienne, il fit part à ʿAlī de son intention de ne pas se…

Bag̲h̲l

(581 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, mulet (pl. big̲h̲āl, fém. bag̲h̲la; mais certains pensent que bag̲h̲l désigne l’hybride sans distinction de sexe, et que bag̲h̲la est un singulatif s’appliquant aussi bien au mâle qu’à la femelle); le même mot désigne le bardot produit par l’accouplement d’un cheval et d’une ânesse (cp. cependant kawdan dans al-Masʿūdī, Murūd̲j̲, II, 408; contra: al-Ḏj̲āḥiẓ, Big̲h̲āl, 120; al-Damīrī, sv.; cf. al-Ḏj̲āḥiẓ, Tarbīʿ éd. Pellat, index, s.v.), et le mulet engendré par un âne et une jument, les caractères morphologiques des deux variétés se situant à michemin ¶ entre ceux de l’âne et c…

al-Dīkdān

(463 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, forteresse située sur la partie de la côte orientale du golfe Persique appelée Sīf ʿUmāra, non loin de l’île de Ḳays [ q.v.], et célèbre au IVe/Xe siècle. Elle était connue sous trois appellations: Ḳalʿat al-Dīkdān, Ḥiṣn Dikbāya et Ḥiṣn Ibn ʿUmāra, sans compter le persan Diz-i Pisar-i ʿUmāra ( Ḥudūd al-ʿālam, 126). Elle protégeait un village de pêcheurs et un port qui pouvait abriter une vingtaine de navires et, d’après Ibn Ḥawḳal (trad. Kramers-Wiet, 268-9) reprenant al-Iṣṭak̲h̲ri (140), personne ne pouvait y accéder par ses propres moyens, ca…

Abū l-ʿArab

(184 words)

Author(s): Pellat, Ch.
Muḥammad b. Tamīm b. Tammām al-Tamīmī, faḳīh mālikite, traditionniste, historien et poète de Kairouan. Descendant d’une grande famille arabe dont un membre, son arrière grand-père, avait été gouverneur de Tunis, s’était emparé de Kairouan en 183/799 et avait fini sa vie en prison à Bag̲h̲dād, Abū l-ʿArab, né à Kairouan entre 250 et 260/864-873, se consacra à l’étude sous la direction de nombreux maîtres, forma à son tour quelques disciples (notamment Ibn Abī Zayd al-Ḳayrawānī [ q.v.], prit part à la révolte d’Abū Yazīd [ q.v.] contre les Fāṭimides, fut jeté en prison et mourut e…

al-Muk̲h̲tār b. ʿAwf al-Azdī, agitateur k̲h̲ārid̲j̲ite, également bien connu sous sa kunya d’abū Ḥamza

(483 words)

Author(s): Pellat, Ch.
Originaire de Baṣra, il exerça une partie de son activité à La Mekke, où il se rendait pour pousser à la révolte contre le calife umayyade Marwān II b. Muḥammad [ q.v.]. Sur les instances d’Abū ʿUbayda Muslim b. Abī Karīma, alias Karzīn, un traditionniste qui était le chef des Ibāḍites de ¶ Baṣra, il se fit, à partir de 128/745-6, l’auxiliaire de ʿAbd Allāh b. Yaḥyā, surnommé Ṭālib al-Ḥaḳḳ [ q.v.], qu’il rencontra à La Mekke, suivit au Haḍramawt et reconnut comme Imām. Lorsque ce dernier décida d’occuper les villes saintes, il envoya vers le Nord une armée d’un mil…

Muḥammad b. Yasīr al-Riyās̲h̲ī

(1,070 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Ḏj̲aʿfar, poète mineur qui naquit et vécut à Baṣra. II vit le jour vers le milieu du IIe/VIIIe siècle et mourut à une date inconnue, probablement sous le califat d’al-Maʾmūn (198-218/813-33) ou sous celui d’al-Muʿtaṣim (218-27/833-42). Son existence, dont on ne sait à peu près rien, a d’autant moins retenu l’attention des biographes qu’elle paraît s’être déroulée sans accroc, dans une atmosphère qu’aucun événement de quelque gravité n’est sans doute jamais venu troubler. Au demeurant, le nom de son père ne peut être établi ¶ que grâce à une tradition ( Ag̲h̲ānī 1, XII, 138) d’après…

Ibn al-Ḏj̲aṣṣāṣ

(481 words)

Author(s): Pellat, Ch.
«le fils du plātrier», appellatif d’au moins deux personnages qu’il convient de distinguer. I. Abū Yaʿḳūb Isḥāḳ b. ʿAmmār al-Kūfī, transmetteur de poésie, qui fut très lié avec le prince ʿabbāside ʿĪsā b. Mūsā [ q.v.]. Bibliography Yāḳūt, Udabāʾ, VI, 74-6 (= Irs̲h̲ād, II, 232). II. Abū ʿAbd Allāh Ḥusayn (ou Ḥasan) b. ʿAbd Allāh b. al-Ḏj̲aṣṣāṣ al-Ḏj̲awharī. célèbre joaillier et financier de l’époque ʿabbāside. D’abord courtier du harem du Ṭūlūnide Ḵh̲umārawayh [ q.v.], il paraît avoir dû le début de sa fortune à une affaire de collier dont il avait été chargé de faire…

Muḥammad b. Abī ʿUyayna

(417 words)

Author(s): Pellat, Ch.
[ = Abū l-Minhāl] b. al-Muhallab b. Abī Ṣufra, Abū Ḥarb al-Muhallabī, fonctionnaire ʿabbāside qui fut gouverneur de Rayy sous le califat d’al-Manṣūr (13658/754-75); on sait encore de lui que ce dernier le jeta en prison et le condamna à une amende ( Aghānī, éd. Beyrouth, XX, 23). Ce personnage obscur ne mérite une notice qu’à cause de la confusion introduite dans l’esprit des auteurs et des éditeurs ou commentateurs, d’un côté par le nom (ou surnom, mais non kunya) d’Abū ʿUyayna porté par deux descendants d’al-Muhallab [ q.v.]: son fils, qui fut le père de ce Muḥammad, et son arriè…

Anwāʾ

(1,190 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(a.), système de comput des anciens Arabes. Le sing. nawʾ, rattaché à la racine nāʾa «se lever avec peine, pencher, supporter difficilement ¶ une charge» (cf. Coran, XXVIII, 76) désigne le coucher acronyque d’une étoile ou d’un astérisme et le lever héliaque de son opposite ( raḳīb); par extension, il s’applique à une période de temps et, dans la langue du bas moyen âge et de l’époque moderne, il en est arrivé à signifier «nuage, pluie, orage, tempête» (voir Dozy, Suppl., s.v.; Beaussier, s.v.; H. Wehr, Arab. Wörterbuch, s.v.), à cause du rôle pluvieux prêté aux étoiles considérées. Au pl., an…

ʿAmr b. al-Ahtam

(185 words)

Author(s): Wensinck, A.J. | Pellat, Ch.
(Sinān) b. Sumayy al-Tamīmī al-Minḳarī, notable tarmῑmite célèbre pour son talent poétique et oratoire, et aussi pour sa beauté physique qui l’avait fait surnommer al-Mukaḥḥal («le fardé»). Né sans doute quelques années avant l’hégire, il se rendit en 9/630 à Médine, avec une délégation de sa tribu; en 11/632, on le trouve à la suite de la prophétesse Saḏj̲āḥi [ q.v.], mais il se convertit à l’Islam et prit part aux guerres ¶ de conquête; c’est en vers qu’il apprit à ʿUmar la prise de Ras̲h̲ahr; il serait mort en 57/676. Ses poèmes, dont quelques-uns nous sont parve…

Rābiʿa al-ʿAdawiyya al-Ḳaysiyya

(2,288 words)

Author(s): Smith, M. | Pellat, Ch.
(double nisba parce qu’on la rattache à une famille, les Āl ʿAtīk, des ʿAdī b. Ḳays (de Ḳurays̲h̲; voir Ibn al-Kalbī-Caskel, tab. 35), célèbre mystique et sainte de Baṣra. On ne peut aller jusqu’à révoquer en doute son existence historique, mais les traditions concernant sa vie et ses enseignements comportent une très large part de légende qu’il n’est guère possible aujourd’hui de distinguer des données authentiques. Cette réserve faite, il n’est pas interdit de présenter le portrait de la sainte imaginé par ses coreligionnaires au cours des siècles. Elle aurait vu le jour en 95/71…

al-ʿArd̲j̲ī

(253 words)

Author(s): Pellat, Ch.
ʿAbd Allāh b. ʿUmar, arrière-petitfils du calife ʿUt̲h̲mān et poète considéré comme le meilleur parmi ceux qui appartiennent à la famille umayyade. D’un caractère généreux mais violent, il essaya de jouer un rôle politique et participa à quelques expéditions (en particulier avec Maslama b. ʿAbd al-Malik contre les Byzantins), mais, écarté du pouvoir, il se retira au Ḥid̲j̲āz, partageant son temps entre la Mekke et une de ses propriétés proche d’al-Ṭāʾif, al-ʿArd̲j̲, d’où il tire sa nisba. Réduit à l’oisiveté comme tant de membres de l’aristocratie ḥid̲j̲āzienne, il se t…

al-Ak̲h̲ras

(234 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, ʿAbd al-G̲h̲affār b. ʿAbd al-Wāḥid b. Wahb, poète arabe d’Irak, né à al-Mawṣil vers 1220/1805, mort à al-Baṣra en 1290/1874. Etabli à Bag̲h̲dād, il fut en relation avec le wālī Dāwūd Pas̲h̲a qui, sur sa demande, l’envoya dans l’Inde pour y subir un traitement contre le défaut d’élocution qui lui avait valu le surnom d’al-Ak̲h̲ras (le muet), mais il refusa de se faire opérer. Les panégyriques qu’il adressa à Dāwūd Pas̲h̲a et à ʿAbd al-Bāḳī al-Fārūḳī, ainsi qu’à diverses notabilités de Bag̲h̲dād et d’al-Baṣra paraissent avoi…

Muʿāwiya b. His̲h̲ām

(190 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. ʿAbd al-Malik, prince umayyade que son père His̲h̲ām [ q.v.], calife de 105 à 125/724-43, avait désigné comme héritier présomptif parce qu’il était son fils aîné, mais qui mourut prématurément, à une date variant entre 117 et 119/735-7, âgé seulement d’une trentaine d’années. S’il ne monta pas lui-même sur le trône, du moins fut-il le père de ʿAbd al-Raḥmān [ q.o.J, dit al-Dāk̲h̲il, qui s’enfuit en Espagne, où il restaura la dynastie fondée à Damas par Muʿāwiya b. Abī Sufyān [ q.v.]. Muʿāwiya b. His̲h̲ām, qui aurait eu 13 fils, fut ainsi l’ancêtre des amīrs et des califes qui régnèrent…

al-Maḥallī

(440 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū ʿAlī Ḏj̲alāl al-dīn Muḥammad b. Aḥmad b. Muḥammad b. Ibrāhim al-Anṣārī al-S̲h̲āfīʿī, savant égyptien qui naquit et mourut au Caire (791-1er muḥarram 864/1389-28 octobre 1459). Il est surtout connu comme coauteur du fameux commentaire du Ḳurʾān désigné sous le titre de Tafsīr al-Ḏj̲alālayn parce qu’il fut achevé par un autre Ḏj̲alāl al-dīn, le célèbre al-Suyūṭī (849-911/1445-1505 [ q.v.]), qui avait été quelque temps son élève. D’après ce dernier, al-Maḥallī avait commenté les sourates qui vont de la XVIIIe ( al-Kahf) à la CXIVe ( al-Nās), ainsi que la Ire ( al-Fātiḥa) et quelques…

Ibn Muṭayr

(343 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, al-Ḥusayn b. Muṭayr b. Mukammil al-Asadī, poète arabe du IIe/VIIIe siècle. Mawlā des Banū Asad (à la suite de l’affranchissement ou de la mukātaba [ q.v.] de son grand-père Mukammil), il était originaire d’al-T̲h̲aʿlabiyya [ q.v]; de là, il semble avoir circulé dans la péninsule Arabique et s’être rendu notamment à Médine, où on le trouve une fois auprès du gouverneur de la ville; peut-être même eut-il l’occasion de réciter des vers devant al-Walīd b. Yazīd, mais sa fortune date de son séjour au Yémen, où il s’attacha à Maʿn b. Zāʾida [ q.v.], gouverneur de cette province de 141 à 151/…

Ḥārit̲h̲a b. Badr al-G̲h̲udānī

(366 words)

Author(s): Lammens, H. | Pellat, Ch.
, poète et notable du clan tamlmite des Banū G̲h̲udāna, à Baṣra. Né probablement peu avant l’hégire, il aurait d’abord suivi dans sa jeunesse la prophétesse Sad̲j̲āḥi [ q.v.], puis, établi à Baṣra, il prit parti, à la bataille du Chameau [voir al-Ḏj̲amal], contre ʿAlī à qui il se rallia ensuite; mais, dès l’arrivée de Ziyād en ʿIrāḳ (45/666), il s’attacha étroitement au nouveau gouverneur qui finit par l’inscrire sur le rôle de la tribu de Ḳurays̲h̲ pour augmenter sa solde. Des vers satiriques du poète que Ziyād lui opposait, Anas b. Abī Unās, indiquent qu’il fut nommé quelques temps ʿāmil de …

Ibn ʿAbbād

(2,370 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Pellat, Ch.
, Abū l-Ḳāsim Ismāʿīl b. ʿAbbād b. al-ʿAbbās b. ʿAbbād b. Aḥmad b. Idrīs, vizir et homme de lettres de l’époque būyide sur- nommé Kāfī l-kufāt et surtout al-Ṣāḥib, titre honorifique qu’il devait peut-être à ses relations avec Abū l-Faḍl Ibn al-ʿAmīd [voir Ibn al-ʿAmīd, I], mais plus probablement à sa fidélité à l’ amir Muʾayyid al-dawla [ q.v.]. Né sans doute à Iṣṭak̲h̲r le 16 d̲h̲ū l-ḳaʿda 326/14 septembre 938 (mais les sources divergent sur la date et le lieu de sa naissance), dans une famille de hauts fonctionnaires (son père tout au moins, surnommé al-S̲h̲ayk̲h̲ al-amīn, avait été kātib, p…
▲   Back to top   ▲