Search

Your search for 'dc_creator:( "Rahman, Munibur" ) OR dc_contributor:( "Rahman, Munibur" )' returned 103 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḳāsim Arslān

(300 words)

Author(s): Rahman, Munibur
(?-995/?-1587), poète indomusulman, panégyriste de cour de l’empereur moghol Akbar [ q.v.] à la fin du Xe/XVIe s. Les détails concernant sa vie et sa carrière sont rares. D’après Muntak̲h̲ab al-tawārīk̲h̲, il était natif de Tus; pourtant, d’autres auteurs se réfèrent à lui comme Mas̲h̲hadī, il aurait donc vécu à Mas̲h̲had. Il fut élevé en Transoxiane et vint en Inde durant le règne d’Akbar. On rapporte qu’il prit son nom d’écrivain parce que son père prétendait descendre d’Arslān Ḏj̲ād̲h̲ib, commandant militaire au service d…

S̲h̲ayk̲h̲ Mūsā Nat̲h̲rī

(452 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, écrivain persan moderne dans le domaine de la nouvelle historique. Les détails au sujet de sa vie sont très incomplets. Par profession, il se livrait à des activités ayant trait à l’éducation, étant le principal du collège gouvernemental Nuṣrat à Hamadān et le directeur de l’éducation à Kirmāns̲h̲āhān (sur cette dernière nomination, voir Armāg̲h̲an [mars, avril 1930], 73). Il édita le périodique Ittiḥād qui fut publié à Hamadān en 1293/1914 (Ṣadr Hās̲h̲imī, Tārīk̲h̲-i d̲j̲arāyid u mad̲j̲allāt-i Irān, I, Iṣfahān 1343/1964-5, 46). Un de ses articles, intitulé S̲h̲āʿir kīst «Qui est…

Hidāyat, Ṣādiḳ

(412 words)

Author(s): Rahman, Munibur
(né le 17 février 1903, mort le 9 avril 1951) fut probablement le plus révolutionnaire des écrivains persans modernes. Sa production littéraire variée comprend des ouvrages d’intérêt différent, mais c’est essentiellement comme auteur de fiction, spécialement de courtes histoires, qu’il occupe sa véritable place. Ses audacieuses expériences de technique et de pensée ont exercé une influence profonde sur l’évolution de la fiction persane moderne. En dehors de son instruction primaire, Hidāyat ne semble pas avoir suivi un cycle régulier d’études; il occupa diff…

Nīma Yūs̲h̲īd̲j̲

(1,062 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, poète persan contemporain né le 11 novembre 1897 à Yūs̲h̲, village de la commune d’Āmul au Māzandarān, mort en 1960. Il s’appelait ʿAlī Isfandiyārī, mais son nom a été remplacé, dans l’usage courant, par son pseudonyme, tiré de son lieu de naissance, car Yūs̲h̲īd̲j̲ signifie, dans le parler local, «natif de Yūs̲h̲». Le père du poète, Ibrāhīm Nūrī, était un agriculteur et éleveur. Nīmā Yūs̲h̲īd̲j̲ passa son enfance dans l’ambiance tribale qui distinguait la vie de cette région. Il fit ses premi…

Madrasa

(27,778 words)

Author(s): Pedersen, J. | Makdisi, G. | Rahman, Munibur | Hillenbrand, R.
(a.) désigne en particulier, dans l’usage moderne, un établissement où sont enseignées les sciences islamiques, c’est-à-dire un collège de hautes études, par opposition à l’école élémentaire de type traditionnel ( kuttāb); au moyen âge, ce terme s’appliquait essentiellement à un collège de droit, où les autres sciences islamiques, y compris les disciplines littéraires et philosophiques, n’étaient que des auxiliaires. I. — L’Institution dans les pays arabes, en Iran et en Turquie 1. — Écoles pour enfants. La question de l’éducation islamique en général sera traitée sous Tarbiya. O…

Parwīn Iʿtiṣāmī

(833 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, célèbre poétesse iranienne, née le 16 mars 1907 à Tabrīz. Son père Yūsuf Iʿtiṣāmī (m. 2 janvier 1938) était un auteur respecté connu principalement pour ses traductions en persan du français et de l’arabe. Il était aussi le fondateur et le principal rédacteur du magazine littéraire Bahār, qui parut d’avril 1910 à novembre 1911, puis de nouveau d’avril 1921 à décembre 1922. Parwīn fut initiée par son père à la littérature persane et arabe. Lorsqu’elle était encore enfant, sa famille s’installa à Téhéran. Elle y fréquenta l’American High School for Women. Au fil de l’acquisition de ses…

Ḳudsī

(205 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, Muḥammad Ḏj̲ān, poète de la cour mug̲h̲ale. Né et élevé à Mas̲h̲had, d’où il accomplit le pèlerinage à La Mekke, il fut épicier avant de se rendre dans l’Inde et de se mêler, en 1041/1632, aux poètes de S̲h̲āh Ḏj̲ahān. Dāg̲h̲istānī, dans ses Riyāḍ al-s̲h̲uʿarāʾ, affirme que Ḳudsī avait le pas sur Kalīm Abū Ṭālib [ q.v.] auprès de l’empereur, mais ce détail n’est pas confirmé par les sources contemporaines. Il mourut à Lahore en 1056/1646-7, et ses restes furent transportés au Ḵh̲urāsān. selon l’ Ātas̲h̲-kada d’Ād̲h̲ar. Les poèmes de Ḳudsī se distinguent par un heureux à-propos. C…

Mat̲h̲nawī

(7,737 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Flemming, B. | Rahman, Munibur
(a.), poème composé en strophes rimées. I. — En arabe. Voir Muzdawid̲j̲. II. — En persan. « Selon le prosodiste S̲h̲ams-i Ḳays (VIIe/XIIIe siècle), «ce nom désigne un poème constitué de vers indépendants, à rime interne ( abyāt-i mustaḳill-i muṣarraʿ). Les Persans l’appellent mat̲h̲nawī parce que chaque vers exige deux lettres à la rime [...]. Cette forme ( nawʿ) est employée dans les narrations étendues et les histoires longues qui peuvent difficilement être traitées dans des poèmes ne comportant qu’une lettre spécifique à la rime» ( al-Muʿd̲j̲am, éd. Téhéran 1338p./1959, 418 sq…

S̲h̲āʿir

(24,326 words)

Author(s): Fahd, T. | Moreh, S. | Ben Abdesselem, A. | Reynolds, D.F. | Bruijn, J.T.P. de | Et al.
(a.), le poète. 1) Dans le monde arabe. A. Epoques préislamique et umayyade. B. De l’époque ʿabbāside à la Nahḍa [voir au Suppl.] C. De 1850 à nos jours. D. En Espagne musulmane. E. Le poète folklorique en arabe. 2) En Perse. 3) En Turquie. 4) En Inde musulmane. 5) Au Soudan occidental et central. 6) En pays hausa. 7) En Malaisie et en Indonésie. 1. Dans le monde arabe. A — Epoques préislamique et umayyade. Parmi les détenteurs du savoir et du pouvoir dans l’Arabie ancienne figure le s̲h̲āʿir, dont le rôle se confond souvent avec celui de ʿarrāf (s̲h̲aʿara et ʿarafa ayant la même valeur sémantiq…

Mug̲h̲als

(36,565 words)

Author(s): Burton-Page, J. | Islam, Riazul | Athar Ali, M. | Moosvi, Shireen | Moreland, W. H. | Et al.
(Mogols), dynastie indomusulmane qui régna de 932 à 1274/1526-1858 (de moins en moins effectivement vers la fin). — I. Histoire. — II. Relations extérieures. — III. Organisation administrative et sociale. — IV. Économie et commerce intérieur. — V. Commerce et relations commerciales entre l’Europe et l’Inde mug̲h̲ale. — VI. Vie religieuse. ¶ — VII. Architecture. — VIII. Tapis et tissus. — IX. Peinture et arts appliqués. — X. Littérature. — XI Numismatique. I. Histoire. Le présent article, comme la section relative à l’histoire sous Hind (IV), ne vise qu’à orienter vers les nombr…

Wafa

(874 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, nom de plume de différents poètes persans mineurs, des XVIIIe-XIXe siècles. On peut citer: 1. Muḥammad Amīn, né en 1110/1698-9 à Īličpūr (Eličpur) dans le Deccan occidental, m. en 1193/1779-80. Ses ancêtres étaient d’Iṣfahān d’où son père, Ḥakīm Muḥammad Taḳī Ḵh̲ān, émigra en Inde sous le règne d’Awrangzīb (1658-1707), et parvint à un poste important sous Nawwāb Āṣaf Ḏj̲āh (m. en 1748), gouverneur du Deccan à l’époque de l’empereur mogol Farruk̲h̲siyar (1713-19). Muḥammad Amīn reçut son éducation de son père…

Saḥābī Astarābādī

(445 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, Kamāl al-dīn, poète ¶ persan du Xe/XVIe siècle, né à S̲h̲us̲h̲tar [ q.v.]. Il est connu sous le nom d’Astarābādī, qui lui vient de la ville d’Astarābād, lieu d’origine de son père, et sous celui de S̲h̲ūs̲h̲tarī, d’après son propre lieu de naissance. Certains l’appellent Nad̲j̲afī, en raison du fait qu’il vécut quarante ans à Nad̲j̲af, où il était venu vers 970/1562-3 pendant le règne du souverain ṣafawide Ṭahmāsp I (930-84/1524-76). Au cours de son séjour dans cette ville, il étudia et enseigna comme juriste au mausolée associé au tombeau de ʿAlī. L’auteur du Haft iḳlīm, Amīn Aḥmad Rāzī [ q.…

Ṣabā

(1,079 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, Fatḥ ʿAlī Ḵh̲ān, poète persan, né à Ḳās̲h̲ān probablement en 1179/1765, m. 1238/1822-3. Sa lignée était originaire d’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān, et provenait de la tribu Dunbalī, population kurde installée dans la région de Ḵh̲ūy. Des membres de sa famille occupèrent des fonctions de gouverneurs et d’administrateurs à l’époque des souverains zands et ḳād̲j̲ārs. Son père Āḳā Muḥammad était gouverneur de Ḳās̲h̲ān sous les Zands, et son frère aîné Muḥammad ʿAlī Ḵh̲ān fut ministre du souverain zand Luṭf ʿAlī Ḵ…

Ṭālibūf

(551 words)

Author(s): Rahman, Munibur
(Talibov) ʿAbd al-raḥīm, écrivain et intellectuel persan du XIXe siècle (né à Tabrīz (1250/1834, m. 1329/1911). Vers l’âge de 16 ans, il partit pour Tiflis (Tbilisi) en Transcaucasie, où il apprit le russe et put connaître les écrits d’auteurs russes mais aussi les idées politiques occidentales. Ensuite, il s’établit à Tamir Ḵh̲ān S̲h̲ūra (aujourd’hui Buynaksk) capitale du Dāg̲h̲istān. Vers 1306/1888, il créa conjointement avec Sayyid Muḥammad S̲h̲abistarī (ultérieurement éditeur de Īrān-i naw) le journal S̲h̲āhsawan à Istanbul, dont il ne fut publié qu’un seul numéro…

Mak̲h̲fī

(526 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, nom de plume très discuté de Zīb al-Nisāʾ Begum, fille aînée de l’empereur mug̲h̲al Awrangzīb (1027-1118/1618-1707). Elle naquit en 1048/1638 à Dawlatābād, au Deccan. Sa mère, Dilras Bānū Begum (m. 1067/1657), était la fille de S̲h̲āhnawāz Ḵh̲ān (m. 1069/1659), dignitaire du règne de S̲h̲āhd̲j̲ahān. Pour son instruction élémentaire, elle fut confiée à Ḥāfiẓa Maryam, une dame instruite qui était la mère de l’un des nobles ¶ de confiance d’Awrangzīb, ʿInāyat Allāh Ḵh̲ān (m. 1139/1726-7), et apprit par cœur le Ḳurʾān sous sa direction; pour la récompenser, son …

Taḥsīn

(565 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, Mīr Muḥammad Ḥusayn Atā Ḵh̲ān. pionnier urdū de l’écrit en prose qui vécut au milieu du XVIIIe siècle. Il était natif de Etawah (Itāwa) dans l’Uttar Pradesh actuel et était originaire d’une famille de la classe moyenne des sayyids. On rapporte que ses ancêtres émigrèrent de Gardiz, qui est aujourd’hui l’Afg̲h̲ānistān oriental, pour venir s’installer à Kará Mānikpūr. Son père, Mīr Muḥammad Bāḳir, se rendit à Dihlī dès son jeune âge et fut employé pour commander 3 000 hommes ( sih hazārī) ¶ dans l’administration d’Awrangzīb; on dit qu’il fut poète sous le nom d’emprunt de S̲h̲…

Lāhūtī

(645 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, Abū l-Kāsim, poète et révolutionnaire persan, né à Kirmāns̲h̲āh le 4 décembre 1887. Fils d’un petit cordonnier, il se rallia dans sa jeunesse à la lutte pour le constitutionalisme et, en 1908, participa à Ras̲h̲t aux combats contre les forces royalistes à la suite de la tentative de Muḥammad ʿAlī s̲h̲āh d’imposer à nouveau l’autocratie. Après la restauration de la Constitution, en 1909, il fut incorporé dans la gendarmerie, où il finit par atteindre le grade de commandant; accusé alors de subver…

K̲h̲ayāl

(323 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, forme de chant qui est la plus importante dans le répertoire classique de la musique du Nord de l’Inde; considérée par les uns comme ayant été inventée par Amīr Ḵh̲usraw (651-726/ 1253-1325), elle est attribuée par d’autres à Ḥusayn S̲h̲āh S̲h̲arḳī (863-935/1458-1528), souverain de Ḏj̲awnpur, qui fut dépossédé par Bahlūl Lodī vers 881/1476. Quelle que soit son origine, le k̲h̲ayāl connut sans aucun doute son plus grand développement au cours de la période islamique de l’histoire de l’Inde, et les principaux auteurs qui en ont parlé sont généralement de…

K̲h̲alīfa S̲h̲āh Muḥammad

(192 words)

Author(s): Rahman, Munibur
(fin du XVIIe-début du XVIIIe siècle), savant indomusulman qui est l’auteur d’un ouvrage d’épistolographie en persan, le Ḏj̲āmiʿ al- ḳawānīn, également connu sous le titre d’ Ins̲h̲āʾ-yi Ḵh̲alīfa. G̲h̲ulām ʿAlī Ḵh̲ān Āzād Bilgrāmī dit que S̲h̲āh Muḥammad passa quelque temps à Bilgrām où il suivit les cours de deux savants locaux, S̲h̲ayk̲h̲ ʿAbd al-G̲h̲afūr et Sayyid Ḵh̲ayr Allāh (m. 1115/1703) et que son manuel était largement utilisé dans les écoles. Le Ḏj̲āmiʿ al-ḳawānīn est divisé en quatre parties: les deux premières contiennent respectivement de longues et de …

Salīm, Muḥammad Ḳulī

(786 words)

Author(s): Rahman, Munibur
, poète indopersan du XIe/XVIIe siècle, mort en 1057/1647-8. Il était originaire de la tribu turque des S̲h̲āmlū et natif de Téhéran mais les détails concernant sa vie sont peu nombreux. En Perse, il servit sous Mīrzā ʿAbd Allāh Ḵh̲ān en tant que gouverneur de Lāhīd̲j̲an [ q.v.] dans le Gīlān. Il se maria à cette époque et eut un fils. Parmi les personnalités éminentes auxquelles il adressa d’abord ses poèmes figurent des dirigeants safawides S̲h̲āh ʿAbbās I (règne 996-1038/1588-1629) et son successeur S̲h̲āh Ṣafī I (règne 1038-52/1629-42). …
▲   Back to top   ▲