Search

Your search for 'dc_creator:( "Yapp, M.E." ) OR dc_contributor:( "Yapp, M.E." )' returned 12 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Pas̲h̲tunistān

(1,028 words)

Author(s): Yapp, M.E.
, nom donné à un projet d’union politique centré sur la province pākistānaise de la Frontière du Nord-ouest (NWFP). Ce projet avait une double origine, la NWFP et l’Afg̲h̲ānistān. Bien que les Pas̲h̲tūns aient possédé un sens aigu de leur identité culturelle, conditionné par la langue, la généalogie, les lois et les coutumes, rien ne révèle avant les années 1920 une velléité d’expression politique de cette identité. Une condition préalable à la formulation d’exigences politiques était la création d’un forum politique, sous …

Wazīrīs et Wazīristān

(1,047 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, nom de tribus Pas̲h̲tūn et de leur région, principalement dans le secteur de la frontière Nord-ouest du Pakistan actuel. La région du Wazīristān, s’étend à la frontière occidentale du Pakistan entre la rivière Kuŕam au Nord, le Gūmal au Sud, et les limites occidentales des districts administrés par Bannū et Dēra Ismāʿīl Ḵh̲ān à l’Est. La frontière occidentale du Wazīristān coïncide à peu près avec la frontière internationale de l’Afg̲h̲ānistān (la ligne Durand) mais la région s’étend au-delà en Afg̲h̲ānistān, au …

Hilmand

(264 words)

Author(s): Yapp, M.E.
(Helmand), nom du fleuve (l’Etymandrus d’Arrien, lʾErymanthus de Polybe, le Haētūmat de l’Avesta, le Hīd̲h̲mand des Ḥudūd al- ʿālam) qui, avec ses cinq grands affluents (Ḵh̲ūd Rūd, Tirīn, Arg̲h̲andāb, Tarnak, Arg̲h̲asān), arrose tout le Sudouest de l’Afg̲h̲ānistān (voir carte, supra, I, 228). Prenant sa source dans une vallée située au lieu de rencontre des chaînes du Kūh-i Bābā et du Sangak̲h̲, il coule en direction du Sud-ouest dans le Hazārad̲j̲āt et le Dihrāwat vers Ḵh̲wādia ʿAlī, où il oblique vers l’Ouest et enfin au Nord pour se perdre dans les lacs du Sīstān. …

Amān Allāh

(1,206 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, amīr d’Afg̲h̲ānistān (1919-29), successeur de Ḥabīb Allāh [ q.v.] dont il était le 3e fils, par son épouse principale, ʿUlyā Ḥaḍrat (m. 1965). Né le 2 juin 1892 à Pag̲h̲mān, il fit ses études à l’Académie militaire. Intelligent, énergique et travailleur, il fut attiré par les idées modernistes, nationalistes et islamiques de Maḥmūd Ṭarzī (1866-1935), rédacteur en chef du Sirād̲j̲ al-ak̲h̲bār, dont il épousa en 1914 la fille, Soraya (T̲h̲urayyā, m. le 21 avril 1968). Quand son père fut assassiné (20 février 1919), Amān Allāh, qui était gouverneur de Kābu…

Hindū Kus̲h̲

(652 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, vaste chaîne de montagnes située dans le Nord de l’Afg̲h̲ānistān et formant la ligne de partage des eaux entre les bassins de l’Amū Daryā et de l’Indus [ q.vv.]; elle s’étend en direction de l’Ouest à partir de la jonction des chaînes de Mustag̲h̲ et de Sariḳōl dans la région des Pāmirs jusqu’aux collines de la chaîne de Paropamise parmi lesquelles elle se perd. Les montagnes de Kūh-i Bābā sont moins une extension qu’un chevauchement de l’Hindū Kus̲h̲ dont elles sont séparées par la vallée de Bāmiyān. L’origine du nom de …

Durrānī

(701 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, tribu afg̲h̲āne qui porta le nom de Abdālī jusqu’au jour où celui-ci fut changé par Ahmad S̲h̲āh Durrāna [voir Abdālī, Aḥmad S̲h̲āh, Afg̲h̲ānistān]. Transférée de Harāt par Nādir S̲h̲āh qui lui concéda des terres dans la région de Ḳandahār, la tribu était à cette époque constituée par des nomades pasteurs mais, à la fin du XIIe/XVIIIe siècle, elle se mit à l’agriculture. Ses larges privilèges financiers et économiques furent maintenus et étendus sous le règne d’Aḥmad S̲h̲āh et de Tīmūr S̲h̲āh, à l’époque où les Durrānis constituaient le principal s…

Muḥammad Dāwūd K̲h̲ān

(649 words)

Author(s): Yapp, M.E.
(1908-78), premier président de l’Afg̲h̲ānistan. Son père était le sardār Muḥammad ʿAzīz, demifrère de Muḥammad Nādir S̲h̲āh. Il fit ses études à l’école Amāniyya de Kābul et en France. En 1931, il entra dans l’armée, fut nommé major général en 1932 et, de cette date à 1947, il exerça divers commandements et des fonctions de gouverneur de province. En 1947, il devint ministre de la Défense dans le gouvernement de son oncle, S̲h̲āh Maḥmūd, démissionna et revint comme ministre de l’Intérieur (1949-50). Du …

S̲h̲īr ʿAlī

(1,457 words)

Author(s): Yapp, M.E.
(vers 1823-79), Amīr d’Afg̲h̲ānistān 1863-79, cinquième fils et successeur d’Amīr Dūst Muḥammad (m. 9 juin 1863). Sa mère Ḵh̲adīd̲j̲a était à la fois l’épouse préférée de Dūst Muḥammad et une Bārakzay (fille de Raḥmat Allāh Ḵh̲ān Popalzay); c’est sans doute pour toutes ces raisons qu’il fut désigné comme héritier présomptif à la mort de son frère germain G̲h̲ulām Ḥaydar le 2 juillet 1858, après avoir fait fonction de gouverneur de G̲h̲aznī. En 1863, les prétentions de S̲h̲īr ʿAlī furent contesté…

Kāmrān S̲h̲āh Durrānī

(269 words)

Author(s): Yapp, M.E.
, maître de Harāt [ q.v.] après son père Maḥmūd S̲h̲āh (m. 1244/1828). En écartant la puissante famille Bārakzay, Kāmrān contribua à l’effondrement de la souveraineté des Sadōzay en Afg̲h̲ānistān (1235/1819). Par la suite, ¶ Maḥmūd et Kāmrān s’assurèrent la possession de Harāt, qui comprenait un territoire s’étendant du Harī Rūd à l’Ouest au Hilmand à l’Est et du Sīstān au Sud à Maymana au Nord, mais leur autorité sur les régions excentriques fut toujours contestée. Au début, Kāmrān manifesta beaucoup d’énergie et de capacité ma…

Yūsufzay

(782 words)

Author(s): Yapp, M.E.
, nom d’une confédération tribale de langue pak̲h̲tūe habitant la Province frontalière au Nord-ouest du Pākistān, et divisée en deux grands groupes: les Mandans (Mandańrs) qui (avec les Yūsufzay Baīzay) habitent la plaine dite Yūsufzay (qui se trouve principalement dans le district de Mardān, et se divise entre les taḥṣīls de Sawābī et de Mardān); et (ce qui complique encore) les Yūsufzay des vallées de Swāt, de Pand̲j̲kōra, de Dīr, et de Bunēr et de la région à l’Est de l’Indus qui s’étend sur les pentes occidentales de la Montagne Noire. Ces…

Mad̲j̲lis

(53,565 words)

Author(s): Réd. | Madelung, W. | Rahman, Munibur | Landau, J.M. | Yapp, M.E. | Et al.
(a.), nom de lieu du verbe d̲j̲alasa ¶ «s’asseoir» et, par extension, «siéger», «tenir séance»; à partir du sens primitif de «lieu où l’on s’assoit, où l’on se tient», donc «siège» (J. Sadan, Le mobilier au Proche-Orient médiéval, Leyde 1976, index), le champ sémantique de mad̲j̲lis s’étend très largement (voir les dictionnaires de Lane, Dozy, Blachère, etc.). Parmi les principaux sens dérivés, on retiendra ceux de «lieu de réunion», «réunion, assemblée» (cf. Ḳurʾān, LXVIII, 12/11), «salon de réception (d’un calife, d’un haut dignitaire ou…

Dūst Muḥammad

(801 words)

Author(s): Yapp, M. E.
, fondateur réel du pouvoir des Bārakzāy en Afg̲h̲ānistān, était le 20e fils de Pāyinda Ḵh̲ān, chef du clan Bārakzāy sous Tīmūr S̲h̲āh. Après l’exécution de Pāyinda Ḵh̲ān sous le règne de Zamān S̲h̲āh, Dūst Maḥammad fut élevé par les parents Ḳi̊zi̊lbas̲h̲ de sa mère jusqu’au moment où il fut confié aux soins de son frère aîné, Fatḥ Ḵh̲ān, qui jouissait d’une influence considérable sous Maḥmūd S̲h̲āh. Sous le second règne de Maḥmūd, Dūst Muḥammad occupa des fonctions de premier plan, notamment celles de gou…