Search

Your search for 'dc_creator:( "Smith, G.R." ) OR dc_contributor:( "Smith, G.R." )' returned 90 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Taʿizz

(791 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville principale des hautes terres méridionales du Yémen, à quelques 195 km au Sud/Sud-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.] et environ 140 km au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan]. Elle se trouve au pied du Ḏj̲abal Sabir qui culmine à près de 3 000 mètres. Bien que la ville ait été mentionnée à l’époque ayyūbide de l’histoire du Yémen (569-626/1173-1228) [voir Ayyūbides], elle prit son essor sous les Rasūlides (628-845/1230-1441) [ q.v.], qui en firent leur capitale. Il semble que Taʿizz ait été à l’origine un village de la région d’al-Ḏj̲anad, siège des gouverneurs m…

Ziyādides

(440 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie du Sud-ouest de l’Arabie, centrée sur la Tihāma [ q.v.] entre les années 203-409?/818-1018?, mais ayant également contrôlé les montagnes du Nord du Yémen [voir al-Yaman] et une part du littoral de l’Océan Indien. Malheureusement, les sources conservées sont tardives et mal informées, les dates avancées divergent et même les noms des membres tardifs de la famille sont ignorés. La dynastie tient son nom de Muḥammad b. Ziyād, dont la généalogie remontait jusqu’à la dynastie umayyade et qui, sous le calife ʿabbāside al-Maʾmūn [ q.v.], devint le protégé du vizir al-Faḍl b. Sahl [ q.v…

Wāḥidī

(569 words)

Author(s): Smith, G.R.
, un sultanat et une confédération de tribus installés sur un territoire à 320 km. à l’Est d’Aden [voir ʿadan], affectant la forme d’un delta, allant du littoral de l’Océan Indien au Sud jusqu’à la région de Bayḥān [ q.v.], à environ 208 km vers le Nord, flanqué par les Etats ʿAwlaḳī à l’Ouest et par le sultanat Ḳuʿayṭī à l’Est (voir p. ex. une carte dans Johnston, Steamer Point). Sa capitale administrative était dernièrement Mayfaʿa près des impressionnantes fortifications pré-islamiques de Naḳab al-Ḥad̲j̲ar, dont elle a adopté le nom pré-islamique MYFʿT, alors …

Ibn Ḥātim

(412 words)

Author(s): Smith, G. R.
, Badr al-dīn Muḥammad al-Hamdānī, fonctionnaire et historien sous le deuxième sultan rasūlide du Yémen, al-Muẓaffar Yūsuf (647-94/1249-95). Le nom d’Ibn Ḥātim ne figure nulle part dans la littérature biographique du Yémen médiéval, et l’on ne connaît ni la date de sa naissance, ni celle de sa mort; c’est en 702/1302-3 qu’il est question de lui pour la dernière fois. On peut cependant tirer quelques informations sur l’homme et sa vie publique de son histoire des Ayyūbides et des premiers Rasūlides du Yémen intitulée al-Simṭ al-g̲h̲ālī l-t̲h̲aman fī ak̲h̲bār al-mulūk min al-G̲h̲…

Ṣubayḥī

(271 words)

Author(s): Smith, G. R.
(comme dans «la tribu des Ṣubayḥīs»), ou Ṣubayḥa, nom d’un groupe tribal habitant la zone située à l’Ouest et au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan] au Yémen, de Raʾs ʿImrān, à quelques km à l’Ouest de la Petite Aden à l’Est, jusqu’à Bāb al-Mandab à l’Ouest, et dans l’intérieur. Ils se divisent en cinq groupes principaux : Ḵh̲ulayfī, ʿUṭīrī, ʿĀṭifī, Muṣaffī et Buraymī. Leur nom est hérité de leur ancêtre Ḏh̲ū Aṣbaḥ de Ḥimyar. Ecrivant au IVe/Xe siècle, al-Hamdānī, 53, déclare que Laḥd̲j̲ englobe les Aṣābiḥ, descendants d’Aṣbaḥ b. ʿAmr b. Ḥārit̲h̲ Ḏh̲ī Aṣbaḥ. Il note plus lo…

Mad̲h̲ḥid̲j̲

(921 words)

Author(s): Smith, G.R. | Bosworth, C.E.
, groupe tribal important qui, de nos jours, occupe principalement les régions de Ḏh̲amār et de Radāʿ dans la République arabe du Yémen. Sa généalogie traditionnelle, donnée notamment par Ibn Durayd ( Is̲h̲tiḳāḳ, éd. Wüstenfeld, 237 sqq.) et par Yāḳūt (Beyrouth 1374-6/1955-7, V, 89), le fait descendre de Mālik b. Udad b. Zayd b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. ʿArīb b. Zayd b. Kahlān b. Sabaʾ b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. Yaʿrub b. Ḳaḥṭān; les nombreuses ḳabāʾil qui le composent sont énumérées en totalité par al-Malik al-As̲h̲raf ʿUmar, Ṭurfat al-aṣḥāb fī maʿrifat al-ansāb (éd. K. V. Zetterstéen, Damas 1949…

Ṣanʿāʾ

(2,040 words)

Author(s): Smith, G.R.
, de toute an tiquité ville principale du Yémen et capitale actuelle de la République du Yémen. Sa population présente est évaluée à un peu plus d’un demi-million d’habitants. La ville est située au centre du haut pays septentrional du Yémen (lat. 15° 22′ N., long. 44° 11′ E.), à environ 170 km à vol d’oiseau du point le plus proche de la mer Rouge, et à quelque 300 km du port d’Aden [voir ʿAdan], sur l’océan Indien. Elle se trouve à une altitude de 2 200 m. Elle est entourée de montagnes de toutes parts: le Ḏj̲abal Nuḳum (2 892 m) à l’Est, au pied duquel la ville s’é…

al-Nud̲j̲ayr

(288 words)

Author(s): Smith, G.R.
, forteresse du Ḥaḍramawt [ q.v.] où, en 12/633, sous le califat d’Abū Bakr [ q.v.], des rebelles commandés par al-As̲h̲ʿat̲h̲ b. Ḳays [ q.v.] trouvèrent refuge contre Ziyād b. Labīb al-Anṣārī, nommé gouverneur par le Prophète. A la fin de 11/633, Abū Bakr avait décidé que l’autorité de l’Islam ne pouvait être effectivement imposée au Yémen que par la force. Il était en particulier inquiet de par la situation au Ḥaḍramawt où al-As̲h̲ʿat̲h̲ b. Ḳays, chef des Kinda, avait refusé de le reconnaître comme calife en lui prêtant le sermen…

Salūḳī

(652 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom donné par les Arabes à un membre ¶ de la famille des chiens courants à vue (angl. «gazehounds»), par opposition avec ceux qui poursuivent leur gibier à la piste. Le salūḳī mesure environ 65 cm au garrot. Le salūḳī a souvent été confondu avec le lévrier par les voyageurs du Moyen Orient, mais leurs oreilles sont longues et pendantes, alors que celles du lévrier sont courtes et droites. Le lévrier est plus large de charpente et plus lourdement bâti. Si le lévrier est un sprinter, le salūḳī est d’une grande robustesse. De nombreux témoignages de la littérature arabe montrent que le salūḳī chas…

ʿUmān

(4,469 words)

Author(s): Smith, G.R. | Bosworth, C.E | C. Holes
, dont le nom d’usage est Oman, sultanat situé dans l’angle sud-est de la Péninsule Arabique, avec une deuxième région, séparée de la première par certaines parties des Emirats Arabes Unis, à la pointe de la péninsule de Musandam. Le pays, dont la population est d’environ 2 000 000 d’habitants, couvre quelque 312 000 km2 au total, avec 1 700 km de côtes, le long du golfe d’Oman et de l’Océan Indien. Le chef de l’État est Sulṭān Ḳābūs b. Saʿīd, quatorzième souverain de la dynastie Āl Bū Saʿīd [ q.v.]. Le pays est divisé d’un point de vue ethnique et culturel en deux parties: le Nord i…

al-S̲h̲arḳiyya

(287 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom traditionnel de la zone orientale du Sultanat d’Oman [voir ʿUmān], de nos jours officiellement Région Orientale du Sultanat, dans la zone intérieure du Had̲j̲ar Oriental, au Nordouest de Ḏj̲aʿlān et au Nord des Wahība Sands (voir Wilkinson, Water, 14, fig. 5). Les principales villes de la région sont Ibrā, la plus grande, Samad, al-Muḍaybī, Sināw et al-Ḳābil. La région consiste dans une plaine sableuse traversée de wādīs. Actuellement, la région officielle d’al-S̲h̲arḳiyya dans toute son étendue se compose de treize provinces ( wilāyāt), englobant Ibrā, Bid(d)iyya, al-Ḳāb…

al-Rustāḳ

(302 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom d’une ville et d’une région du ʿUmān [ q.v.] dont on ne trouve pas trace chez les géographes arabes classiques. La ville se situe à environ 112 km à vol d’oiseau de la capitale du Sultanat, Muscat [voir Maṣkaṭ], du côté Nord de la chaîne du Ḏj̲abal al-Ak̲h̲ḍar. Le district, selon Lorimer ( Gazetteer of the Persian Gulf, Calcutta 1908, II B, 1603-4), s’identifie à la région du Had̲j̲ar occidental à partir d’al-Ḥazm, et englobe tous les villages de l’endroit. Le nom lui-même est universellement reconnu comme une forme arabisée du persan (voir art. précédent) «village», «m…

S̲h̲ahāra

(503 words)

Author(s): Smith, G.R.
, communément S̲h̲uhāra, nom d’une haute montagne, d’une ville et d’une forteresse dans le district ( nāḥiya) d’al-Ahnūm au Yémen, localisées par Werdecker ( Contribution, 138) à 16° 14’ de latitude et 43° 40’ de longitude, c’est-à-dire approximativement à 90 km de la côte de la mer Rouge et à 110 km au Nord-nord-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.]. Al-Ahnūm appartenait à l’origine à Ḥās̲h̲id, l’une des deux fractions de Hamdān. De nos jours cependant, la majorité de ses groupes tribaux sont de Bakīl, l’autre fraction, et ce district est considéré comme territoire des Bakīl. La ville elle-même, conn…

Tūrāns̲h̲āh b. Ayyūb

(932 words)

Author(s): Smith, G. R.
, al-Malik al-Muʿahẓhẓam S̲h̲ams al-Dawla Fak̲h̲r al-dīn, frère aîné du célèbre Ṣalāḥ al-dīn [ q.v.], le Saladin des écrivains européens, conquérant du Yémen en 569/1173 et fondateur de la dynastie ayyūbide locale [voir Ayyūbides]. Tūrāns̲h̲āh apparaît pour la première fois sur la scène historique en l’an 564/1168-9, après son arrivée en Égypte, en provenance de Syrie avec un certain nombre des membres de la maison ayyūbide, pour prêter main forte à Ṣalāḥ al-dīn, encore officiellement vizir du calife fāṭimide. Tūrāns̲h̲āh entra …

Ṣulayḥides

(1,297 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie ismāʿīlienne ayant régné sur une grande partie de la région montagneuse ¶ tagneuse du Yémen et la Tihāma [ q.v.] dans les années 439-532/1047-1138 approximativement. 1. L’histoire. Les sources ismāʿīliennes ont toujours été d’accès difficile, et nous souffrons toujours de leur politique générale du secret. Une source importante est encore le Taʾrīk̲h̲ al-Yaman de ʿUmāra (m. 569/1174), dont la meilleure édition reste celle de Kay (voir ci-après). L’œuvre n’est toutefois pas idéale. L’auteur, écrivant pour de hauts fonctionnaires du calife…

Tabāla

(262 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville et wādī des marches septentrionales de l’émirat du ʿAsīr, dans l’actuelle Arabie Saoudite, à environ 200 km à vol d’oiseau de la côte de la mer Rouge, et à moins de 100 km à l’Ouest de Bīs̲h̲a (Zaki M. A. Farsi, National guide and atlas of the Kingdom of Saudi Arabia, carte 34, G5). La ville est ancienne, et figure dans la littérature relative au Prophète. Al-Wāḳidī (éd. Marsden Jones, Londres 1966, II, 853-4 et III, 981) mentionne à deux reprises des expéditions contre Ḵh̲at̲h̲ʿam à Tabāla en 8/629 et 9/630. Il est indiqué dans plusieurs sou…

Tarīm

(382 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville célèbre du Wādī Ḥaḍramawt [ q.v.], située à environ 40 km de S̲h̲ibām, et 25km de Sayʿūn, dans la direction de l’Est, légèrement au Nord (voir H. von Wissmann, carte, Southern Arabia, RGS, Londres 1958). La ville indique où se termine le Wādī Ḥaḍramawt et où commence le Wādī al-Masīla. Dans la tradition arabe, le nom vient de Tarīm b. al-Sukūn b. al-As̲h̲ras b. Kinda ou du nom du premier qui s’y établit, Tarīm b. Ḥaḍrarnawt; b. Sabaʾ al-Aṣg̲h̲ar. Le nom est attesté dans les inscriptions pré-islamiques: trm en Iryani 32 et trym en Jamme 547. La ville est célèbre pour son savoir et…

Maʿāfir

(804 words)

Author(s): Grohmann, A. | Smith, G. R.
(ou al-Maʿāfir), nom d’une tribu de l’Arabie du Sud qui fait partie des Ḥimyar et dont la généalogie serait Yaʿfur b. Mālik b. al-Ḥārit̲h̲ b. Murra b. Udad b. Hamaysaʿ b. ʿAmr b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. ʿArīb b. Zayd b. Kahlān b. Sabaʾ. Ce nom était également donné au territoire occupé par cette tribu et qui correspondait en gros au ḳaḍāʾ turc de Taʿizziyya et, dans l’actuelle République arabe du Yémen, au ḳaḍāʾ (province) d’al-Ḥud̲j̲ariyya (pron. locale: Ḥugariyya) qui fait lui-même partie de la circonscription administrative ( liwāʾ) de Taʿizz; dans les temps anciens et au moyen âge, c…

al-S̲h̲arīf Abū Muḥammad Idrīs

(647 words)

Author(s): Smith, G.R.
b. ʿAlī, appelé ʿImād al-dīn, s̲h̲arīf ḥasanide du Yémen. Comme il appartenait aussi aux Ḥamza zaydites, on lui donne en général le nisba d’al-Ḥamzī. Originaire de Ṣanʿāʾ, il naquit en 673/1274 et mourut en 714/ 1314. Idrīs était d’un milieu zaydite strict et sa jeunesse se passa sous les yeux de son père Ḏj̲amāl al-dīn ʿAlī, qui jouait un rôle militaire important du côté des Zaydīs dans les luttes zaydites-rasūlides de la fin du VIIe/XIIIe siècle. Son père, vers le temps où il mourut en 699/1299, avait fait la paix avec les Rasūlides et Idrīs resta chargé des as̲h̲rāf ḥamzīs au Yémen. A par…

Ṣaʿda

(1,095 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville située approximativement à 240 km la nord de la capitale du Yémen, Ṣanʿāʾ, en bordure Sud de la plaine de Ṣaʿda, capitale administrative de la province ( muḥāfaẓa) du même nom, La ville se trouve à environ 1 800 m du niveau de la mer et le dernier recensement de 1986 fait état d’une population de 24 245 personnes. Les habitants de la province sont au nombre de 323 110. Bien qu’al-Hamdānī, 67, nous informe que la ville portait le nom de Ḏj̲umāʿ à l’époque préislamique, certaines inscriptions sabéennes mentionnent hgrn Ṣʿdtm, «la ville de Ṣaʿda» en faisant référence à la tribu pri…
▲   Back to top   ▲