Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Mukārī

(324 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), littéralement «loueur», fournisseur d’animaux de selle et de bêtes de somme (voir WbKAS, lettre K. s.v., 164-5); l’usage de ce terme va de la personne qui achète, vend et loue, à l’ânier, au muletier ou à quelqu’un qui accompagne un animal chargé; il y a un chevauchement avec d’autres termes plus spécifiques tels que ḥammār «ânier» et bag̲h̲g̲h̲āl «muletier», tandis qu’au XIXe siècle, à Damas, rakkāb était également employé pour désigner le loueur d’ānes et l’homme qui les accompagnait. A l’époque pré-moderne, les mukārūn/ mukāriya et les métiers qui leur étaient associés …

ʿUd̲j̲ayf b. ʿAnbasa

(230 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, commandant de l’armée ʿabbāside, qui servit sous al-Maʾmūn et al-Muʿtaṣim, dans la première moitié du IIIe/IXe siècle, m. en 223/838. Rien n’a été écrit sur ses antécédents mais il semble qu’il descende d’une souche arabe du Ḵh̲urāsān ou de Transoxiane; au faîte de sa carrière, il reçut la donation des revenus du marché d’Is̲h̲tīk̲h̲ān [ q.v. dans Suppl.], près de Samarkand (Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, I, 196). Il fut d’abord partisan, en Transoxiane, du rebelle Rāfiʿ b. al-Layt̲h̲ [ q.v.], pendant la dernière partie du règne de Harūn al-Ras̲h̲īd, mais il se rangea du cô…

Buʿāt̲h̲

(234 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, site d’une bataille qui eut lieu vers 617 de J.-C. entre la plupart des fractions des deux tribus de Médine, les Aws et les Ḵh̲azrad̲j̲. Il se trouve dans le quart Sud-est de l’oasis de Médine, sur le territoire des Banū Ḳurayẓa. La bataille fut l’aboutissement de toute une série de conflits internes. Les Aws, dont la situation avait été diminuée, reçurent l’appoint des deux grandes tribus juives, les Ḳurayẓa et les al-Naḍīr, ainsi que de nomades de Muzayna ; leur chef était Ḥuḍayr b. Simāk. L…

Ud̲j̲d̲j̲ayn

(347 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ville de l’Inde du Centre dans ce qui fut au Moyen-Age le sultanat musulman de Mālwā [ q.v.], et parfois capitale de celui-ci. C’est aujourd’hui une ville d’une certaine importance dans la partie la plus occidentale de l’État de Madhya Pradesh au sein de l’Union Indienne (23° 11΄ N. et 75° 50΄ E.). Renommée depuis le temps des Maurya et des Gupta pour être un lieu sacré des Hindous, elle joua également un rôle prédominant dans l’astronomie indienne car les Indiens de l’Antiquité calculaient les longitudes à partir du méridien de Ud̲j̲d̲j̲ayn [voir Ḳubba]. La ville apparaît donc dans la Géograp…

Sārī

(443 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme arabe Sāriya, ville de la région Caspienne de la Perse; au moyen âge islamique, elle se trouvait dans la province du Ṭabaristān, actuellement dans la province du Māzandarān [ q.v.] (lat. 36° 33ʹ N., long 53° 06ʹ E.). Elle se trouve à quelque 32 km de la mer Caspienne, sur la rivière Tid̲j̲in ( Ḥudūd al-ʿĀlam, trad., 77: Tižin-Rūd̲h̲), dans la plaine côtière chaude et humide. La région environnante a toujours été réputée pour sa production de soie et ses fruits. On ne sait si Sārī eut une histoire préislamique, bien que la légende assigne sa fondation au personnage pīs̲h̲dādide [ q.v.] lég…

al-Malik al-Raḥīm

(366 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Naṣr Ḵh̲usraw-Fīrūz, amīr būyide (m. 450/1058). A la mort, en 440/1048, d’Abū Kālīd̲j̲ār qui régnait sur le Ḵh̲ūzistān, le Fārs, le Kirmān, le ʿUmān et Baṣra parallèlement à son oncle Ḏj̲alāl al-dawla [ q.v.] de Bag̲h̲dād, l’aîné de sa dizaine de fils, Ḵh̲usraw-Fīrūz. lui succéda en qualité d’ amīr avec le titre d’al-Malik al-Raḥīm arraché au calife. Cependant, cette succession lui fut disputée par plusieurs de ses frères et surtout par Fūlād-Sutūn; pendant ses sept années de règne, Ḵh̲usraw-Fīrūz ne fut le maître incontesté que du ʿIrāḳ,…

al-Samāwa

(413 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a., «le terrain élevé»). 1. Al-Samāwa était le nom donné, selon la définition d’al-Bakri ( Muʿd̲j̲am mā staʿd̲j̲am, Caire 1364-71, III, 754, reprise par Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, III, 245) aux époques islamiques médiévales, au désert et au territoire steppique s’étendant entre al-Kūfa et la Syrie. Les géographes antérieurs étaient plus précis. Ainsi, Ibn Ḥawḳal (éd. Kramers, 22, 34-5, trad. Kramers-Wiet, 21, 34; voir aussi sa carte de la péninsule arabique) la définit comme la plaine s’étendant de Dūmat al-Ḏj̲andal [ q.v.], en Arabie du Nord-ouest, à ʿAyn al-Tamr [ q.v], dans le …

Biʾr Maʿūna

(368 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, puits sur la route de la Mekke à Médine, entre les territoires des ʿĀmir b. Ṣaʿṣaʿa et des Sulaym, où un groupe de Musulmans fut tué en ṣafar 4/juil.-août 625. D’après le récit traditionnel, le chef des ʿĀmir, Abū Barāʾ (ou Abū l-Barāʾ), pria Muḥammad d’envoyer un groupe de missionnaires dans sa tribu, leur promettant sa protection personnelle.Ainsi, un groupe de «lecteurs du Ḳurʾān » ( ḳurrāʾ) fut envoyé de Médine. Quand ils atteignirent Biʾr Maʿūna, ils furent massacrés par trois clans des Sulaym, conduits par ʿĀmir b. al-Ṭufayl qui n’avait pas réussi à ame…

Faḳīr D’ipi

(256 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom donné, dans l’usage populaire, à Ḥād̲j̲d̲j̲ī Mīrzā ʿAlī Ḵh̲ān (m. 1960), mullah pathan qui provoqua une certaine agitation le long de la frontière Nord-ouest du sous-continent indo-pakistanais, tant à la fin de la domination britannique que dans les premières années de l’existence du Pakistan. Membre de la fraction des Torī Ḵh̲ēls des Wazīrs ʿut̲h̲mānzays du Wazīristān du Nord, qui étaient probablement l’une des tribus pathanes de la Frontière les plus irréductibles à l’époque britannique, il se distingua particulièrement en 1936-7, e…

Safīd Kūh

(222 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), en pas̲h̲to Spīn G̲h̲ar («la Montagne Blanche»), nom d’une chaîne de montagnes située en grande partie en Afg̲h̲anistan oriental. Selon Bābur, son nom est dû à sa couverture neigeuse éternelle; de ses versants Nord naissent neuf rivières qui se jettent dans la rivière de Kābul ( Bābur-nāma, trad. Beveridge, 209, cf. appendice E, pp. XVII-XXIII). Le Safīd Kūh et ses annexes commencent à l’Est de G̲h̲azna [ q.v.] en direction du Nord-est, puis de l’Est presque jusqu’à Attock (voir Atak) sur l’Indus (approx. entre les long. 68°40′ E. et 72° E.), séparant généralement les…

Kurram

(1,004 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Kuram, nom d’une rivière qui, descendant de l’extrémité occidentale du Safīd Kūh (chaîne du Spīn G̲h̲ar), dans le massif de l’Hindū Kus̲h̲-Kōh-i Bābā (Afg̲h̲ānistān oriental), se jette dans l’Indus dans le Pakistan actuel, juste en aval de ʿĪsā Ḵh̲ēl. Son cours inférieur traverse Bannū [ q.v.] et son cours moyen passe par l’extrême Nord du Wazīristān [ q.v.]; sa vallée supérieure, au delà de la tête de ligne de Thāl, forme ce qui, aussi bien dans l’Inde britannique que dans le Pakistan actuel, constitue la région administrative de l’Agence du Kurram,…

Ekinči b. Ḳočḳar

(289 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, officier turc esclave des Sald̲j̲ūḳides qui, en 490/1097, le nommèrent gouverneur du Ḵh̲wārzm avec le titre traditionnel; de k̲h̲w ārazm-s̲h̲āh [ q.v.]; il succédait dans cette fonction à Anūs̲h̲itigin G̲h̲arčaʿī, fondateur de la dynastie des Ḵh̲wārazm-S̲h̲āhs qui devaient, par la suite, faire de leur province le centre d’un grand empire militaire dans la période qui précéda les invasions mongoles. Selon Ibn al-At̲h̲īr (X, 181-2), il était un esclave du sultan Berk-Yaruḳ (ou de Sand̲j̲ar, d’après al-Ḏj̲uwaynī. II, 3, tr. Boyle, I, 278); il fut envoyé au Ḵh̲wārazm par le dād-beg Ḥab…

S̲h̲āh Rūd

(422 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, hydronyme et toponyme de Perse. 1. Rivière de la région de l’Elburz, en Perse du Nord-ouest. Elle coule du Sud-est au Nord-ouest à partir de sa source située dans les montagnes à l’Ouest de Téhéran, et rejoint le Ḳi̊zi̊l Üzen [ q.v.] à Mand̲j̲īl, constituant ainsi le Safīd Rūd [ q.v.], lequel se jette dans la mer Caspienne. Le cours supérieur du S̲h̲āh Rūd est appelé S̲h̲āh Rūd-i Ṭālaḳān, pour le distinguer de son affluent de droite, le S̲h̲āh Rūd-i Alamūt. Ce dernier prend sa source près du mont Tak̲h̲t-i Sulaymān, et creuse son lit entre de …

al-Mustakfī

(508 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
bi-llāh, Abū l-Ḳāsim ʿAbd Allāh, calife ʿabbāside qui régna en 333-4/944-6. Il était le fils du calife al-Muktafī [ q.v.] et d’une concubine esclave grecque nommée G̲h̲uṣn. Lorsque le commandant en chef des troupes turques à Bag̲h̲dad, Tūzūn, eut déposé et aveuglé al-Muttakī ibn al-Muḳtadir [ q.v.], il mit sur le trône un cousin de ce dernier sous le nom d’al-Mustakfī, en ṣafar 333/septembre-octobre 944. Le nouveau calife, alors âgé de 41 ans, trouva au ʿIrāḳ une situation qui ne lui était pas favorable. Les califes étaient des pantins aux …

Liṣṣ

(1,793 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), laṣṣ, luṣṣ, pl. luṣūṣ, noms verbaux luṣūṣiyya, talaṣṣuṣ (voir LA et Lane, s.v.) est l’un des deux principaux termes arabes pour désigner un voleur (l’autre étant sāriḳ); en persan, on a duzd «voleur», duzdī «vol»; en turc ancien og̲h̲ri̊, en turc ottoman k̲h̲ayrsi̊z, moderne hirsiz. L’arabe liṣṣ et les formes sans assimilation li/a/uṣt doivent avoir fait leur apparition dans la langue à l’époque byzantine, probablement par l’intermédiaire du syriaque leṣtā, tandis qu’existe la forme listīs, plus proche de l’original grec λῃστήΣ, dans l’hébreu mishnaïque et l’aram…

Ili

(717 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, grand fleuve d’Asie Centrale, formé de deux rivières, le Tekes et le Kunges, qui prennent leur source sur les versants septentrionaux des monts T’ien-Shan; après la réunion des deux cours d’eau, l’Ili coule sur 950 km. environ dans la partie Nord de la région connue au moyen âge sous le nom de « pays des sept fleuves », Yeti-su ou Semirečye, et se jette dans le lac Balk̲h̲as̲h̲. Le cours inférieur de l’Ili baigne la république soviétique du Kazakhstan tandis que la partie orientale du bassin appartient à la région autonome chinoise du Sinkiang-Uyghur. L’Ili est pour la première fois men…

al-ʿUtbī

(689 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’une famille de descendants d’Arabes installés au Ḵh̲urāsān, qui fournit des secrétaires et des vizirs aux Sāmānides et aux premiers G̲h̲aznawides [ q.vv.], au IVe/Xe s. et au début du Ve/VXIe s. (les sources ne précisent pas de quels ʿUtba du début de l’islam ils seraient issus). 1. Abū Ḏj̲aʿfar (l’ ism et le nasab sont rapportés de façon variée), vizir sous l’ amīr sāmānide ʿAbd al-Malik I b. Nūḥ I, de 344/956 à 348/959, puis de nouveau, en compagnie d’Abū ʿAlī Muḥammad al-Baʿlamī [ q.v.], sous son successeur Manṣūr I b. Nūḥ I, quelques années plus tard. Sa politique visa…

al-K̲h̲uld

(281 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Ḳaṣr, nom d’un palais des premiers ʿAbbāsides à Bag̲h̲dād, ainsi appelé car on le compare par sa splendeur au d̲j̲annāt al-Ḵh̲uld «jardin d’éternité», c’est-à-dire le Paradis. Il fut construit par le fondateur de la nouvelle capitale Bag̲h̲dād, al-Manṣūr [ q.v.], en 158/775 sur la rive occidentale du Tigre à l’extérieur de la ville ronde fortifiée, peut-être sur le site d’un ancien monastère chrétien (al-Ṭabarī, III, 273; Yāḳūt, Buldān, édit. Beyrouth, II, 382). Il était situé stratégiquement entre les deux grandes régions militaires de la Harbiyya et d’al-Rus…

al-Rūd̲h̲rāwarī

(359 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū S̲h̲ud̲j̲āʿ Muḥammad b. al-Ḥusayn, Zaḥīr al-dīn, vizir des califes ʿabbāsides et adīb (437-88/1045-95). Il naquit en réalité à Kangāwar [voir Kinkiwar] dans le Ḏj̲ibāl, mais son père, membre d’une classe de notables, était originaire du district proche de Rud̲h̲rāwar [ q.v.]. Abū S̲h̲ud̲j̲āʿ Muḥammad exerça la fonction de vizir auprès d’al-Muḳtadir très peu de temps en 471/1078-9 après la révocation de ʿAmīd al-dawla Ibn Ḏj̲ahīr (voir Ḏj̲ahīr. Banū], puis pendant une période plus longue — s̲h̲aʿbān 476-ṣafar ou rabīʿ I 484/décembre 1083 ou janvier 1084-avri…

Yeñi S̲h̲ehir

(525 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, en turc moderne Yenişehir, ville du Nord-ouest de l’Anatolie, dans ce qui fut la Bithynie classique. Elle est située à 40° 17’ de lat. N. et 29° 38’ de long. E. et à une altitude de 245 m, dans une longue dépression qui part d’Inegol en direction du Nord-est où elle se rétrécit; cette plaine est drainée par le Gök Su, dont les eaux sont utilisées ici pour l’irrigation, et qui se jette au-delà de Yeñi S̲h̲ehir dans le fleuve Sakarya [ q.v.]. Yeñi S̲h̲ehir joua un rôle majeur au début de l’histoire ottomane. Ce fut la première ville d’importance à être prise au début du VIIIe/XIVe s. par ʿOt̲h̲mān Ier [ q.…

Rohtak

(204 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’une région et d’une ville au Nord-ouest de l’Inde, actuellement dans l’état de Hariyana de l’Union Indienne. Cette région n’est pas mentionnée dans les sources indo-musulmanes les plus anciennes, mais à partir de la période du sultanat, son histoire est souvent liée à celle de Dihlī, toute proche au Sud-est. Au XVIIIe s., elle fut le théâtre de combats entre les commandants des armées mogoles moribondes et les militants Sikhs [ q.v.]; pour son histoire générale, voir Hariyānā. Du début de l’époque de l’Inde britannique jusqu’en 1832, elle fut administrée par un agent politique ( Pol…

Yada Tas̲h̲

(1,052 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(t.), litt. pierre de pluie, dans les textes arabes ḥad̲j̲ar al-maṭar, est une pierre magique grâce à laquelle son (ou ses) détenteur(s) pouvai(en)t faire apparaître pluie, neige, brouillard, etc. La connaissance et l’usage de ces pierres étaient largement répandus, en particulier en Asie Centrale, jusque très récemment. La croyance en l’existence de pierres et autres moyens servant à contrôler le temps météorologique a toujours existé, tant dans l’Ancien que dans le Nouveau Monde (voir Sir J. G. Frazer, The golden bough, a study in magic and religion, édit. abrégée, Londres 1922…

Rāfiʿ b. al-Layt̲h̲ b. Naṣr b. Sayyār

(225 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petitfils, semble-t-il, du dernier gouverneur umayyade du Ḵh̲urāsān, Naṣr b. Sayyār [ q.v.], qui se rebella contre le califat ʿabbāside dans les premières années du IXe siècle de J.-C. En 190/806, Rāfiʿ dirigea à Samariḳand un soulèvement qui tourna à la rébellion générale de toute la Transoxiane contre la rudesse et l’exploitation financière du gouverneur du Ḵh̲urāsān, ʿAlī b. ʿĪsā b. Māhān [ q.v.]. En plus de l’appui de la population iranienne locale, Rāfiʿ s’assura l’aide des Turcs des steppes de l’Asie centrale, les Tog̲h̲uz-Og̲h̲uz [voir G̲h̲uzz] et les Ḳarluk [ q.v.]. Hārūn al-…

Naṣr b. Muzāḥim

(211 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abu l-Faḍl al-Minḳarī al-Tamīmī, historien s̲h̲īʿite ancien (mais pas le premier, comme le remarque justement Sezgin) et traditionniste qui a transmis d’après Sufyān al-T̲h̲awrī [ q.v.]. La date de sa naissance est incertaine, mais on sait qu’il mourut en 212/827. Il vécut d’abord à Kūfa, puis alla s’établir à Bag̲h̲dād. Sa réputation d’ ak̲h̲bārī et de muḥaddit̲h̲ était faible, et certains auteurs sunnites le considèrent comme un S̲h̲īʿite extrémiste ( g̲h̲āli). On le connaît surtout grâce à son Kitāb Waḳʿat Ṣiffīn (reconstitué par ʿAbd al-Salām Muḥ. Hārūn, d’après les ci…

Aʿyāṣ

(314 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, groupe qui faisait partie du clan mekkois d’Umayya ou ʿAbd S̲h̲ams. et dont le nom est un pluriel de celui du fondateur, un fils d’Umayya b. ʿAbd S̲h̲ams b. ʿAbd Manāf b. Ḳuṣayy appelé ¶ al-Īṣ ou Abu l-Īs ou al-Āṣ (ī) ou Abū l-ʿĀṣ (ī) ou ʿUways; tous ces noms figurent séparément dans les ouvrages généalogiques, mais ne concernent en fait, sans aucun doute, qu’une seule et même personne (sur les deux orthographes al-ʿĀṣ et al-ʿĀṣī, dont la première peut s’expliquer comme une forme ḥid̲j̲āzienne apocopée, voir K. Vollers, Volksprache und Schriftsprache im alten Arabien, Strasbourg 1906, 13…

Simnān

(1,044 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville de Perse septentrionale (long. 53° 24′ E., lat. 35° 33′ N, ait. 1138 m), située au Moyen Age islamique dans la province du Ḳūmis [ q.v.], sur la grande voie reliant Rayy au centre administratif du Ḳūmis, Dāmg̲h̲ān [ q.v.], et au Ḵh̲urāsān. La chaīne de l’Elburz se trouve au Nord, et le Grand Désert au Sud de la ville. 1. Histoire. Simnān se situe dans ce qui fut le coeur du territoire des Parthes (dont la capitale était presque certainement a S̲h̲ahr-i Ḳūmis, au Sud-est de Dāmg̲h̲ān. sur la route de Simnān), mais on ignore tout de l’histoire préislam…

Yaḥyā b. Akt̲h̲am

(241 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Muḥammad al-Marwazī al-Tamīmī, faḳīh, disciple d’al-S̲h̲āfiʿī, qui fut juge et conseiller de califes ʿabbāsides, m. 242/857. Né à Marw, il devint Grand Juge, ḳāḍī l-ḳuḍāt, de Bag̲h̲dād après avoir été nommé juge à Baṣra par al-Ḥasan b. Sahl [ q.v.] en 202/817-18. Il fit rapidement partie du cercle central de la cour d’al-Maʾmūn comme consultant et compagnon favori, renforçant ainsi la tendance constatée sous ce calife, de choisir de préférence les conseillers parmi les savants légistes plutôt que parmi les administrateurs. Il acc…

Sand̲j̲a

(168 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(grec Sangas, turc moderne Gök Su) nom d’un petit affluent rive droite (grec Sangas, turemod. Keysun Çayi, affluent du Gök Su)du haut Euphrate, et d’une petite ville sur son cours; tous deux étaient situés au moyen âge dans la partie-Nord du Diyār Muḍar [ q.v.]. La rivière Sand̲j̲a se jette dans l’Euphrate entre Sumaysāṭ et Ḳalʿat al-Rūm [ q.v.]. Elle était célèbre pour son pont, que les géographes arabes disaient fait d’une arche unique de 200 pas de portée, construite en pierre taillée, et avoir été l’une des merveilles du monde (cf. Yāḳūt, Buldān, III, 264-5). C’est là, près de Baddā…

Riḍwān

(648 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Ruḍwān b. Tutus̲h̲ b. Alp Arslan, Fak̲h̲r al-Mulk (m. 507/1113), devenu prince sald̲j̲ūḳide d’Alep après la mort de son père Tutus̲h̲ [ q.v.] en ṣafar 488/février 1095. Après avoir acquis le pouvoir à Alep, Riḍwān, associé à son beau père, l’Atabeg Ḏj̲anāḥ al-dawla Ḥusayn, voulut reprendre Damas, l’ancienne capitale de Tutus̲h̲, pour contrôler l’ensemble des territoires de Syrie et de Palestine restant encore en dehors de l’autorité fāṭimide. Or le frère de Riḍwān Duḳāḳ et son Atabeg Ṭug̲h̲tigin s’accrochèrent à Damas, et après la rupture entre Riḍwān et Ḏj̲anāḥ al-dawla, ce ¶ derni…

al-Ṭabarī

(5,867 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Ḏj̲aʿfar Muḥammad b. Ḏj̲arīr b. Yazīd, esprit universel dont les compétences englobent la tradition et le droit mais qui est surtout connu pour avoir été l’historien universel par excellence et le commentateur du Ḳurʾān des trois ou quatre premiers siècles de l’Islam, né au cours de l’hiver 224-5/839 à Āmul, mort à Bag̲h̲dād en 310/923. 1. Sa vie. On se doit tout d’abord de remarquer que les œuvres d’al-Ṭabarī, lorsqu’elles nous sont parvenues, ne fournissent que très peu de données biographiques bien qu’elles nous mettent souvent sur la voie de se…

al-Zaynabī

(420 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ʿAlī b. Ṭirād (ou Ṭarrād) b. Muḥammad Abū l-Ḳāsim S̲h̲araf al-dīn (n. 462/1069-70, m. 558/1144), vizir de deux califes ʿabbāsides, al-Mustars̲h̲id et al-Muḳtafī [ q.vv.] dans la première moitié du VIe/XIIe s. ¶ La nisba fait référence à Zaynab bt. Sulaymān b. ʿAlī b. ʿAbd Allāh b. al-ʿAbbās; cette ascendance ʿabbāside aida sans aucun doute le père de ʿAlī al-Zaynabī, Ṭirād ou Ṭarrād, dont le laḳab était Ḏh̲ū l-s̲h̲arafayn, à se faire attribuer en 453/1061 l’office de naḳīb [voir Naḳīb al-As̲h̲rāf] des s̲h̲arīfs hās̲h̲imites et également de faire une carrière diplomatique au …

Ṭāhir b. al-Ḥusayn

(415 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Muṣʿab b. Ruzayḳ, surnommé Ḏh̲ū l-Yamīnayn («l’ambidextre»?), (159-207/776-822), ¶ fondateur d’une brève dynastie de gouverneurs du Ḵh̲urāsān à la haute époque ʿabbāside, les Ṭāhirides [ q.v.]. Ses ancêtres portaient la nisba aristocratique arabe d’«al-Ḵh̲uzāʿī», mais étaient à peu près certainement des mawlās d’origine persane orientale. Muṣʿab s’était distingué pendant la révolution ʿabbāside en qualité de secrétaire du dāʿī Sulaymān b. Kat̲h̲īr [ q.v.]. Lui-même et son fils al-Ḥusayn en furent récompensés du gouvernorat de Pūs̲h̲ang [voir Būs̲h̲and̲j̲], et il sembl…

Ḳāʾin

(994 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme usuelle Qayen, etc., ville de Perse orientale (33° 43’ N; 59° 06’ E.), actuellement dans la province administrative du Ḵh̲urāsān mais à l’époque médiévale islamique, la région où elle se trouvait était appelée Ḳūhistān [ q.v.]. La ville est située sur la route reliant les centres urbains du Nord du Ḵh̲urāsān (Mas̲h̲had, Turbat-i Ḥaydariyya, etc.) à Bird̲j̲and, au Sistān persan et à Zāhidān. Ḳāʾin doit être une ville ancienne, mais dont on ne sait pratiquement rien avant les descriptions faites par les géographes du IVe/Xe s. La géographie arménienne du VIIIe s. attribue sa fond…

Muḥtād̲j̲ides

(536 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie locale de l’Asie Centrale qui régna sur la principauté de Čag̲h̲āniyān [ q.v.], sur le cours supérieur de l’Oxus, au IVe/Xe siècle et au début du Ve/XIe. A l’époque des invasions arabes du début du IIe/VIIIe siècle, Čag̲h̲āniyān avait été gouverné par une dynastie de Čag̲h̲ān-Ḵh̲udās, probablement de souche iranienne (comme les princes de Sogdiane et du Ḵh̲wārazm) qui, contrairement à d’autres souverains locaux, paraît avoir coopéré avec les envahisseurs arabes (voir H.A.R. Gibb, The Arab conquests in Central Asia, Londres 1923, 9, 32). L’ancêtre éponyme, Muḥtād̲j…

Maymūn-diz

(252 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, château-fort des Ismāʿīliens [voir Ismāʿīliyya] dans la région de l’Alburz (Nord-ouest de l’Iran) qui constituait au Moyen Āge le Daylam [ q.v.]. Ras̲h̲īd al-dīn dit qu’il a été construit en 490/1097 parle grand-maître des Assassins Ḥasani Sabbāḥ ou par son successeur Kiyā Buzurg-Ummīd au début du VIe/XIIe siècle. Ḏj̲uwaynī (trad. Boyle, H, 621-36; cf. M. G. S. Hodgson, The order of the Assasins, La Haye 1955, 265 sqq.) présente un récit détaillé de la prise de la forteresse par l’Īl-Ḵh̲ān Hülegü en s̲h̲awwāl 654/novembre 1265. Les Mongols l’assiégèrent p…

Warangal

(673 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
ville du Nord-est du Deccan en Inde (18° 00’ de lat. N., 79° 35’ de long. E.) importante au Moyen Age pour être le centre d’une principauté hindoue dans la région de Telingāņa [ q.v.]. Elle bloquait l’expansion musulmane qui venait du centre du Deccan en direction du Golfe du Bengale, et se trouva donc souvent en guerre, aux VIIIe-IXe/VXIVe-XVe s., avec le Sultanat de Dihlī [ q.v.], puis avec le sultanat local du Deccan septentrional des Bahmanides [ q.v.]. Warangal est située sur le bord oriental du plateau du Deccan à quelques 130 km au Sud-ouest du fleuve Godāvāri. Au Mo…

ʿUbayd Allāh b. Abī Bakra

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ḥātim, commandant arabe des Umayyades et gouverneur au Sīstān, mort en 79/698. La famille Abū Bakra était d’origine mawlā, le père d’Abū Bakra étant, semble-t-il, un esclave venu d’Abyssinie. Bien qu’il ait épousé une femme libre arabe des Banū ʿId̲j̲l, ʿUbayd Allāh avait lui-même la peau sombre et le teint basané, et on le disait adg̲h̲am; une tentative pour faire remonter la famille à al-Ḥārit̲h̲ b. Kalada [ q.v. dans Suppl.], appelé le «Médecin des Arabes», fut refusée plus tard par le calife al-Mahdī. La famille devint florissante à Baṣra car ils étaient…

Ṭulaḳāʾ

(279 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), pl. de ṭaliḳ, qui signifie «une personne relâchée, libérée, par ex. de la prison ou de l’esclavage» (Lane, 1874). Le pluriel devint un terme technique au début de l’Islam pour désigner les Mecquois de Ḳurays̲h̲ qui, lorsque Muḥammad entra en triomphe à La Mecque (Ramaḍān 8/janvier 630), formaient théoriquement le butin du Prophète selon la loi mais qu’en fait il libéra (al-Ṭabarī, I, 1642-3: ḳāla d̲h̲habū faantum al-ṭulaḳāʾ. Cf. Glossarium, p. CCCXLII, et Mad̲j̲ al-dīn Ibn al-At̲h̲īr, Nihāya, éd. Al-Zāwī et al-Ṭannāḥī, Caire 1383/1963, III, 136). Il fut, par la suite, utilis…

G̲h̲azna

(2,087 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville de l’Afg̲h̲ānistān oriental, à 145 km. au Sud-ouest de Kābul (33° 44’ N., 68° 18’ E.; ait.: 2220 m.). La forme originelle du nom doit avoir été * Ganzak < gand̲j̲a «trésor», avec une meta thèse postérieure en iranien oriental de - nz-/- nd̲j̲- en - zn-, et cette étymologie montre que G̲h̲azna était déjà à l’époque préislamique la métropole de la région environnante du Zābulistān. Les formes parallèles G̲h̲aznī (dans l’usage actuel) et G̲h̲aznīn doivent remonter à des thèmes tels que * G̲h̲aznīk et * G̲h̲aznēn; le géographe al-Muḳaddasī et l’auteur anonyme des Ḥudūd al-ʿālam (fin du IVe…

Śrīrangapat́t́anam

(208 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, européanisé en Seringapatam, ville de l’Inde du Sud (lat. 12° 25′ N., long. 76° 42′ E.). Dans l’Inde britannique, elle se situait dans l’Etat princier de Mysore [voir Mahisur, Maysūr], et actuellement dans le district de Mysore, le plus méridional de l’Etat du Karnataka, dans l’Union Indienne. Elle s’élève sur une île de la rivière Cauvery, au Nord-nord-est de la ville de Mysore. Elle tire son nom du mausolée du dieu hindou Śri Raṅga (Viṣṇu), et fut au XVIIe siècle la capitale des Rād̲j̲ās hindous de Mysore, puis après 1761 des sultans musulmans Ḥaydar ʿAlī et Tīpū Sulṭān [ q.vv.]. L’opposit…

al-G̲h̲azzi

(616 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
Abū Is̲h̲āḳ Ibrāhīm (b. Yaḥyā ?) b. ʿUt̲h̲mān b. ʿAbbās al-Kalbī al-As̲h̲habī (441-524/10491129), poète arabe de l’époque sald̲j̲ūḳide. Ne à G̲h̲azza [ q.v.], alors que la ville était encore sous la domination des Fāṭimides, mais sunnite s̲h̲āfiʿite et particulièrement fier d’être né au même endroit que l’imam al-S̲h̲āfiʿr, il devait passer sa vie plus à l’Est, dans une région où les Sald̲j̲ūḳides avaient permis le retour à l’orthodoxie sunnite. Il étudia à Damas en 481/1088 sous la direction du traditionniste Naṣr b…

K̲h̲ud̲j̲istān

(278 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville ou village de la région islamique médiévale de Bād̲h̲g̲h̲īs [ q.v.], au Nord-est de Harāt dans l’Afg̲h̲ānistān moderne; les géographes du moyen-âge la disent montagneuse, pourvue de terres agricoles et peuplée d’habitants belliqueux (al-Iṣṭak̲h̲rī. 268-9; Ibn Ḥawḳal2, 441, tr. Kramers-Wiet, 426; Ḥudūd al-ʿālam, 104, 327; Yākūt, II, 404; Barbier de Meynard, Dict. géogr. hist. et litt. de la Perse, 197). Bien qu’étant à l’intérieur d’une région sunnite, Ḵh̲ud̲j̲istān était l’un des derniers bastions des Ḵh̲awārid̲j̲ dans l’Iran Oriental, et s…

Al-K̲h̲azrad̲j̲ī

(466 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muwaffaḳ al-Dīn Abū l-Ḥasan ʿAlī b. al-Ḥasan al-K̲h̲azrad̲j̲ī al-Zabīdī, appelé Ibn Wahhās, historien de l’Arabie du Sud qui écrivait au Yémen au temps de la dynastie rasûlide [ q.v.] turque et mourut à la fin de 812/ début de 1410, âgé de plus de 70 ans. Les dictionnaires biographiques ne disent à peu près rien de sa vie; al-Sak̲h̲āwī rapporte seulement qu’il le rencontra à Zabīd et que son ancêtre Ibn Wahhās avait été loué pour sa science par al-Zamak̲h̲s̲h̲arī. D’après Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḵh̲alīfa, al-Ḵh̲azrad̲j̲ī écrivit trois histoires du Yém…

Özbeg b. Muḥammad Pahlawān

(441 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muẓaffar al-dīn (r. 607-22/1210-25), cinquième et dernier Atabeg de la lignée Ildegizide ou Eldigūzide [voir Ilden̄izides] qui régna en ʿAd̲h̲arbayd̲j̲ān à la fin des époques sald̲j̲ūkide et k̲h̲wārazms̲h̲āhī. Il épousa Malika Ḵh̲ātūn. veuve du dernier sultan grand sald̲j̲ūḳ Tog̲h̲ri̊l III (tué en 590/1194 [ q.v.]). Pendant la première partie de sa carrière, il gouverna à Hamad̲h̲ān par délégation de son frère Nuṣrat al-dīn Abū Bakr, dans le même temps qu’une grande partie de l’Ad̲h̲arbayd̲j̲ān et du ʿIrāḳ ʿAd̲j̲amī tombait dans l’anarchi…

Ḳūla

(332 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville de l’Anatolie occidentale, l’Opsicium de l’époque classique. Située en bordure d’une plaine fertile, à quelques km. au Sud du cours supérieur du Gediz et au Nord de la grand’route Manisa-Uşak (38° 33’ N. et 28º 40’ E., à 652 m. d’altitude), elle se trouve dans une zone volcanique (Katakekaumene ou Combusta classique), au Sudouest du volcan éteint du nom de Karadevlit; c’est pourquoi de nombreuses maisons sont construites en basalte. De l’époque classique, il subsiste beaucoup de morceaux de marbre, mais la citadelle qui date, semble-t-il, de la fin du moyen âge, est en ruine. Ḳūla, …

Rūs̲h̲anī, Dede ʿUmar

(279 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, turc, adepte de la ṭarīḳa ṣūfīe al-Ḵh̲alwatiyya [ q.v.] et poète en persan et en turc. Il naquit à une date non spécifiée à Güzel Ḥiṣār dans la province d’Aydi̊n, en Anatolie occidentale. Du côté maternel, il était lié à la famille régnante des Aydi̊n Og̲h̲ullari̊ [voir Aydi̊n-Og̲h̲lu]. Il mourut à Tabrīz en Ad̲h̲arbāyd̲j̲ān en 892/1487. Dede ʿUmar était le k̲h̲alīfa de Sayyid Yaḥyā S̲h̲īrwānī, le pīr-i t̲h̲ānī ou deuxième fondateur de l’ordre k̲h̲alwatī et, en tant que chef de la branche rūs̲h̲anīe de l’ordre, engagea un oeuvre missionaire dans le nord de l’Ā…

al-Ruk̲h̲k̲h̲ad̲j̲

(600 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(dans les Ḥudūd dl-ʿālam, trad. Minorsky, 111, 121, Ruk̲h̲ud̲h̲: dans al-Muḳaddasī, 50, 297, Ruk̲h̲ūd, à lire peut-être Ruk̲h̲wad̲h̲). nom donné dans les premiers temps de l’Islam à la région sud-orientale de l’Afg̲h̲ānistān, autour du site futur de la ville de Ḳandahār [ q.v.], et occupant le bassin inférieur du fleuve Arg̲h̲andāb (voir D. Balland, EIr, art. Argandāb). Le nom islamique fait écho à celui de l’Arachosie classique, que traversa Alexandre le Grand lors de son expédition en Inde en 330 av. J.-C. (voir PW, III/1, col. 367-8 [W. Tomaschek]). Ce mot est d’ailleurs la…

Ḳābūs b. Wus̲h̲magīr

(942 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
b. Zivār, S̲h̲ams al-Maʿālī Abū l-Ḥasan (366-711977-81 et 388-403/ 998-1013), quatrième souverain de la dynastie ziyāride fondée par Mardāwid̲j̲ b. Ziyār [ q.v.] qui régna au Ṭabaristān et au Gurgān (Ḏj̲urd̲j̲ān). Comme d’autres familles qui sont parvenues à un rang éminent durant «l’intermède daylamite» de l’histoire de la Perse, les Ziyārides s’efforcèrent de se rattacher au passé iranien pré-islamique, et le petit-fils de Ḳābūs, Kay Ḳāʾūs, fait de leurs ancêtres les souverains du Gīlān à l’époque de Kay Ḵh̲usraw ( Ḳābūs-nāma, préface). De même que sous ses prédécesseurs,…

Irič

(253 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ou Erič ou Erač, sur les cartes actuelles, Erachh, petite ville du centre Nord de l’Inde, sur la rive Sud de la Betwā, à 65 kms au Nord-est de Jhansi, et à 100 kms au Sud-est de Gwalior (25° 47’ N.; 79° 9’ E.). Elle se trouve actuellement dans le district de Jhansi, à l’extrémité Sud-ouest de la province d’Uttar Pradesh, dans l’Union indienne. Quoique situé aujourd’hui dans une région majoritairement hindoue, le territoire autour d’Irič renferme nombre de vestiges et de monuments indo-musulmans. Il était entre les mains de Musulmans quand Malik Kāfūr [ q.v.], le commandant k̲h̲ald̲j̲ī s’…

Tard̲j̲umān

(3,463 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Turd̲j̲umān (a.), pl. tarād̲j̲im, tarād̲j̲ima, apparaît sous la forme Terd̲j̲ümān, interprète, en turc ottoman. Le mot est d’origine araméenne et se trouve couramment sous la forme Targum pour désigner les traductions ou paraphrases araméennes ou encore les interprétations de l’Ancien Testament en hébreu qui devinrent usuelles lorsque l’utilisation de l’hébreu en tant que langue vivante et parlée déclina dans le peuple. Le mot arabe et le verbe tard̲j̲ama «traduire» étaient certainement d’usage fréquent à l’époque ʿabbāsside. 1. Dans les territoires arabes à l’époque m…

Prêtre Jean

(484 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’un potentat mystérieux, dont on disait qu’il était un chrétien nestorien, hostile envers l’Islam. Les chrétiens de l’Europe médiévale le plaçaient au-delà des pays islamiques en Asie centrale ou orientale. Le nom de Presbyter Johannes est rencontré pour la première fois dans la chronique appelée Historia de duabus civitatibus du prélat allemand Otto, évêque de Freising. Il y raconte, sous l’autorité d’une rencontre en 1145 avec l’évêque latin Hugues de Ḏj̲abala (Byblos au Liban [ q.v. II, 363a]) que le Prêtre Jean était un monarque qui descendait des Mages de l’E…

Thānā

(234 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville située dans la partie occidentale de la péninsule indienne, à 21 km/15 miles de la côte de la mer d’Oman et à 32 km au nordnord-est de Bombay, à 19° 14΄ de latitude Nord et 73° 02΄ de longitude Est (voir la carte à Gud̲j̲arât, en II, 1126). Thānā était à l’époque pré-islamique le centre d’un grand royaume hindou, mais fut conquise en 718/1318 par Mubārak S̲h̲āh Ḵh̲ald̲j̲ī, sultan de Dihlī/Dehli. Peu de temps après, elle devint un avant-poste du sultanat bahmanide du Deccan, mais fut par moment convoitée par les sultans du Gud̲j̲arāt, qui s’en emparèrent par exemple en 833/1430 (voir Hind. …

Marāfiḳ

(291 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.), sing marfiḳ, «pots-de-vin, gratifications», littéralement «avantages, faveurs». Dans la société islamique du moyen âge, plusieurs autres ¶ termes étaient employés, notamment ras̲h̲wa/ris̲h̲wa, manāla, d̲j̲aʿāla, hadiyya, etc. avec diverses valeurs d’euphémisme, pour désigner les encouragements donnés soit directement à une personne susceptible de faire obtenir un avantage, soit pour s’assurer l’intercession ou la médiation de quelqu’un ( s̲h̲afāʿa, wasāṭa). Sous les ʿAbbāsides, cette forme de corruption fut institutionalisée sous le califat d’al-M…

Ismāʿīl b. Nūḥ

(206 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Ibrāhīm al-Muntaṣir, dernier des Sāmānides de Transoxiane et du Ḵh̲urāsān. Lorsque, en 389/999, le Ḳarak̲h̲ānide Ilig Ḵh̲ān Naṣr occupa Buk̲h̲ārā, la capitale sāmānide, Ismāʿīl et d’autres membres de la famille furent emmenés à Uzkend. Il parvint cependant à s’enfuit à Ḵh̲wārizm et, durant les quatre années suivantes, entreprit une série d’attaques contre les G̲h̲aznawides dans le Ḵh̲urāsān septentrional et contre les Ḳarak̲h̲ānides à Buk̲h̲ārā. En 393/1003, il obtint l’appui des Og̲h̲uz, alliés traditionnels des Sāmānides et, sel…

Tamīm b. Baḥr al-Muṭṭawwiʿ

(218 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, voyageur arabe qui parcourut l’Asie Centrale au début de la période ʿabbāside et seul musulman à nous avoir laissé un récit de sa visite dans la capitale des Turcs Uyg̲h̲ur (avant 840) sur le fleuve Org̲h̲on [ q.v.] en Mongolie, à savoir le Ḵh̲ara Balg̲h̲asun ou Ḳarabalg̲h̲asun de l’actuelle République mongole. On peut affirmer que Tamīm était arabe; il figurait peut-être parmi ceux qui s’installèrent au cœur du Ḵh̲urāsān et sa nisba laisse entendre qu’il fut un combattant volontaire de la foi contre les païens. Il semble sans aucun doute avoir été un grand voyage…

Isfīd̲j̲āb

(855 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville, et région étendue, en Asie centrale musulmane médiévale, que l’on peut identifier à la ville musulmane plus récente de Sayram. L’étymologie populaire rapproche ce nom de sipīd ou ispīd ‘blanc’ en persan. Elle se situe sur la rivière Aris, affluent de rive droite de la Si̊r Daryā [ q.v.], à 14 kms à l’Est de l’actuelle ville de Chimkent (42° 16’ N.; 69° 05’ E.). Cette dernière, à l’extrême Sud de l’actuel Kazakhstan, est mentionnée par les sources historiques à partir de l’époque tīmūride (voir par ex. S̲h̲araf al-dīn Azdī). Isfīd̲j̲āb connut apparemment une histoire préislamiq…

Warāmīn

(638 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville de la Perse septentrionale (35° 19’ N., 51° 40’ E.; altitude 922 m.) située dans la plaine fertile de Warāmīn, qui bénéficie d’un bon approvisionnement en eau venant du Ḏj̲ād̲j̲a Rūd et qui a été très fréquentée par les nomades turkmènes jusqu’à l’époque moderne. 1. Histoire. Les géographes musulmans du Moyen Âge la situent¶ à deux étapes de Rayy (al-Muḳaddasī, 401) ou à 30 mīls de là (Yāḳūt, Buldān, édit. Beyrouth, V, 370). Déjà à l’époque būyide, c’était une petite ville florissante avec un bazar, mais elle s’est développée considérablement après l…

Nuṣratābād

(251 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom plus récent de la ville de Perse orientale appelée, à l’époque médiévale islamique, Isfīd̲h̲. Sipih, Safīd̲j̲ (écrit chez al-Iṣṭak̲h̲rī et Ibn Ḥawḳal Sanīd̲j̲, pour *Sabīd̲j̲/Safīd̲j̲). Elle était située sur ce qu constituait alors la grand-route du Kirmān au Sīstān [ q. vv. ]; des géographes musulmans classiques l’attribuaient administrativement au Sīstān, d’autres au Kirmān, ce qui montre qu’elle se trouvait sur la limite des deux provinces. Al-Muḳaddasī et d’autres décrivent cette seule ville du Grand Désert comme florissante, peuplée et approvisionnée en eau par des ḳanā…

Māʾ

(1,874 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
10. Irrigation en Transoxiane. Les fleuves d’Asie Centrale, qui s’étendent, à travers la Transoxiane, depuis le Ḵh̲wārazm à l’Ouest vers le Turkestan oriental (futur Sinkiang) et vers le Semirečye au Nord, ont tous été largement utilisés pour irriguer les terres situées le long de ces cours d’eau et les diverses oasis, ce qui permettait de faire de l’agriculture dans les zones favorables qui n’étaient pas trop exposées aux attaques des nomades de la steppe ou, plus au Nord, des peuplades des forêts. Par conséquent, comme ailleurs dans le monde ancien, ¶ l’entretien des travaux d’irri…

Sabzawār

(459 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom de deux villes du monde iranien oriental. 1. Sabzawār au Ḵh̲urāsān occidental était avec Ḵh̲usrūd̲j̲ird l’une des deux agglomérations constituant le district administratif de Bayhaḳ [ q.v.], nom sous lequel était connu l’ensemble du district à l’époque islamique médiévale. Il était situé dans la zone cultivable de la bordure septentrionale du Das̲h̲t-i Kawīr, ou Grand Désert. Sabzawār elle-même est décrite dans les Ḥudūd al-ʿālam, trad. 102, § 23.2, comme une petite ville, chef-lieu d’un district. Les géographes arabes ne la citent que comme étape le lo…

Arg̲h̲iyān

(244 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’un district du Ḵh̲urāsān septentrional que l’on rencontre à l’époque médiévale. Situé au Sud de Kūčān/Ḵh̲abūs̲h̲ān [ q.v.], il était à cheval sur la région montagneuse appelée aujourd’hui Kūh-i S̲h̲āh Ḏj̲ahān et le Kūh-i Binālūd, autour des sources du Kas̲h̲af-Rūd. On ne doit pas l’identifier au district de Ḏj̲ād̲j̲arm [ q.v. au Suppl.], situé plus à l’Ouest, comme l’a fait Le Strange ( Lands, 392), suivi par B. Spooner dans son Arghiyān. The area of Jājarm in Western Khurāsān (dans Iran, Journal of the British Inst. of Persian Studies, III (1965), 97-107). Le nom du chef-lie…

Mīr Ḳāsim ʿAlī

(355 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, officier indo-musulman qui fut nawwāb [ q.v.] du Bengale de 1760 à 1764. L’arrivée de Mīr Kāsim au pouvoir est un épisode de l’extension de la puissance de la Compagnie britannique des Indes Orientales dans l’Est de l’Inde au cours des dernières décennies du XVIIIe siècle. Comme le nawwāb du Bengale Mīr Ḏj̲aʿfar [voir Ḏjaʿfar, Mīr] ne pouvait remplir les obligations financières contractées à l’égard de la Compagnie, il fut déposé en octobre 1760 au profit de son gendre Mīr Ḳāsim, qui devint alors nawwāb, mais dut céder les districts de Burdwan, Midnapur et Chittagong aux Brita…

Ob

(840 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ou Obi, nom de l’un des plus grands fleuves de Sibérie, qui prend sa source dans l’Altaï et coule jusqu’au golfe de l’Ob et la mer de Kara de l’Océan Arctique. Son cours est de 3 680 km, ou 5 410 si l’on inclut son affluent de gauche, l’Irtych [voir Irtis̲h̲ au Suppl.]. Son bassin total couvre une énorme zone dans la Sibérie occidentale. Au début de l’époque historique, les territoires bordant le cours moyen et inférieur de l’Ob étaient peuplés de Samoyèdes et de Vogouls et Ostiaks finnois (qui sont en fait, aujourd’hui, la population indigène de ces région…

Nāʾīn

(285 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Nāyīn, petite ville (lat. 53° 05’ N., long. 32° 52’ E., altitude 1408 m.) à la bordure Sud-est du Grand Désert de la Perse centrale et sur la route reliant Yazd à Iṣfahān et Ḳum. La ville semble avoir une histoire préislamique, mais nous en ignorons tout. Les géographes musulmans du Moyen Âge la localisent dans le sardsīr, à savoir la région plus élevée et plus fraîche, et la rattachent administrativement au Fārs (al-Iṣṭak̲h̲rī), mais dépendant soit de Yazd, soit d’Iṣfahān. Selon Mustawfī ( Nuzha, 69, trad. 77), la citadelle (dont les ruines sont encore visibles) possédait une…

Yaylaḳ

(352 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, (t., à l’origine yaylag̲h̲), «quartiers d’été» terme désignant la résidence estivale des anciens ḳag̲h̲ans turcs, ou le pâturage estival des tribus nomades ou transhumantes d’Asie centrale, son antonyme «quartier d’hiver», est ḳi̊shlaḳ [ q.v.]. L’origine du mot est yay «été» (signifiait primitivement «printemps», voir Kās̲h̲g̲h̲arī, Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, trad. turque Atalay, III, 160-1, pourtant dans les inscriptions d’Ork̲h̲on désigne déjà «l’été»; dans la plupart des langues turques yaylamaḳ veut dire «passer l’été», voir G. Clauson, An etymological dictionary of …

Miyāna

(429 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, généralement Miyānid̲j̲ dans les sources islamiques anciennes, ville de Perse située sur le Ḳizil-Üzen [ q. v.] affluent du Safīd-Rūd qui draine le Sud-est de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān [ q.v.]. La ville actuelle est à 37°45ʹ E., à une altitude de 1100 m. Au confluent de plusieurs cours d’eau sur le tronçon du Ḳizil-Üzen connu dans l’Islam médiéval sous le nom de «rivière de Miyānid̲j̲» (cf. Ḥamd Allāh ¶ Mustawfī, Nuzha, 224, trad. 216), Miyāna (littéralement «lieu situé au milieu», cf. Yāḳūt, éd. de Beyrouth, V, 240), était, au Moyen Âge, une importante localité sur l…

Maḥmūd Yalawač

(449 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ministre des k̲h̲āns mongols en Asie Centrale et en Chine au XIIIe siècle de J.-C. Barthold suppose ( Turkestan 3, 396, n. 3) que Maḥmud Yalawač n’est autre que le Ḵh̲wārazmien du nom de Maḥmūd que Nasawī cite comme l’un des chefs de l’ambassade envoyée par Čingiz, en 1218, au Ḵh̲wārazm-s̲h̲āh ʿAlāʾ al-dīn Muḥammad [voir Ḵh̲warāzm-s̲h̲āhs]. En fait, l’ Histoire secrète des Mongols (trad. E. Haenisch, Die geheime Geschichte der Mongolen 2, Leipzig 1948, 132) fait de Maḥmūd Yalawač et de son fils Masʿūd Beg [ q.v.] des Ḵh̲wārazmiens (Ḳurums̲h̲i) et dit que yalawač/ yalawar signifie en tur…

al-Zāb

(879 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom de deux affluents de la rive gauche du Tigre [voir Did̲j̲la], dans le Nord du ʿIrāḳ, tous deux prenant leur source dans la chaîne de montagne du Zagros au Kurdistān. 1. Le Grand Zāb ou Zāb Supérieur ( al-Zāb al-akbar ou al-aʿlā) était déjà connu des Assyriens, sous le nom de Zabu ēlū «Zāb supérieur», et on le trouve en grec classique, ΛύκοΣ (voir PW, XIII, cols. 2391-92), en grec byzantin ό μέγάΣ ΖάβαΣ, en syriaque Zāb̲ā et en araméen tardif Zav. En kurde, aujourd’hui, on l’appelle Zēʾ-i Bādinān et en turc Zap. J. Markwart examina plusieurs étymologies possibles et proposa un ¶ lien avec l’a…

Ṭabas

(525 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom de deux lieux de Perse orientale désignés dans les sources islamiques anciennes par le duel al-Ṭabasāni (p. ex. al-Samʿānī, Ansāb, éd. Ḥaydarābād, IX, 45 et Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, IV, 20), et distingués sous les noms de Ṭabas al-Tamr «Ṭabas des palmiers» et Ṭabas al-ʿUnnāb «Ṭabas des jujubiers», en persan plus tardif respectivement Ṭabas Gīlakī et Ṭabas Masīnān. Ṭabas al-Tamr se trouvait au Ḳūhistān [ q.v.] occidental, dans le Grand Désert Central, à un carrefour routier entre le Das̲h̲t-i Lūṭ au Sud et le Das̲h̲t-i Kawīr au Nord et à l’Ouest. Ṭabas…

Sayyid

(866 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Sāʾid (a., pl. asyād, sāda, sādāt, noms d’action siyāda, suʾdad, etc.), à l’origine, chef, p. ex. d’une tribu arabe, puis, a l’époque islamique, titre honorifique des descendants du Prophète Muḥammad, et dans cette acception synonyme à bien des égards du mot s̲h̲arīf [ q.v.]. Sayyid s’employait en sud-arabique ancien, sous la forme sʾwd(chef) (A. F. L. Beeston, etc., Sabaic dictionary, Louvain-Beyrouth 1982, 129), mais la racine semble être absente du sémitique du Nord-ouest, attestée seulement sous une forme douteuse en araméen d’Eléphantine Q. Hoftijzer et K. Jongeling, Diction…

Muḥammad b. Hindū-s̲h̲āh

(213 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
Nak̲h̲čciwānī, S̲h̲ams al-dīn, fonctionnaire et littérateur persan du VIIIe/XIVe siècle qui était, semble-t-il, le fils de Hindū-S̲h̲āh b. Sand̲j̲ar Gīrānī ou al-Ḏj̲īrānī, auteur d’un ouvrage d’ adab en arabe (Brockelmann, II2, 245, S II, 256) et d’une version persane du Fak̲h̲rī d’Ibn al-Ṭiḳṭaḳā, les Tad̲j̲ārib al-salaf (voir Storey, I, 81, 1233; Storey-Bregel, I, 326-7). Muḥammad était secrétaire de chancellerie sous les Īl-k̲h̲ānides. Il écrivit un glossaire persan-persan, le Ṣiḥāḥ al-Furs, dédié à son supérieur, G̲h̲iyāth al-dīn, fils du grand vizir des Mongo…

Wak̲h̲s̲h̲

(207 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, district en Asie Centrale et nom d’une rivière qui y coule. Le Wak̲h̲s̲h̲ Āb est un affluent de rive droite de l’Oxus, coulant de la chaîne de montagne de l’Alai au Sud du Farg̲h̲āna. Geiger et Markwart crurent que le nom grec ‘‘ΟξοΣ, Oxos, venait de Wak̲h̲s̲h̲, l’affluent donnant dans ce cas son nom au fleuve principal (voir Marwart, Wehrot und Arang, 3 et suiv., 89; Barthold, Turkestan down to the Mongol invasion, 65; et Āmū Daryā). Au début des temps médiévaux, le district de Wak̲h̲s̲h̲ devait comprendre dans sa population des descendants des Hephtalites, comme les Kumīd̲j̲īs [ q.v.] ains…

Sarandīb

(541 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom donné dans les sources géographiques et historiques islamiques médiévales à l’île de Ceylan (le Sri Lanka actuel). La forme arabe rend bien le skr. Simhala «Ceylan» + dvīpa «île»; on trouve une forme intermédiaire dans al-Bīrūnī, India, trad. E. Sachau, Londres 1910, I, 233, celle de Sangadilīp. Dès l’époque de Yāḳūt (au début du VIIe/XIIIe siècle), on trouve la forme ṣīlān (Buldān, éd. Beyrouth, I, 346, art. Baḥr al-Hind). La plupart des géographes islamiques médiévaux, à ¶ partir d’Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih, reproduisent quelques récits concernant Sarandīb, la situant …

Sārangpur

(195 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, petite ville d’Inde centrale, située avant la partition dans l’Etat Indigène de Dewās, actuellement dans le district de Shajapur de l’Etat de Madhya Pradesh, dans l’Union Indienne (lat. 23° 34ʹ N., long. 76° 24ʹ E.). C’est une ville essentiellement musulmane, fondée par les sultans de Mālwā [ q.v.] sur un site ancien. Elle aurait été le siège d’une batailīe en 840/1437, lorsque Maḥmūd Ḵh̲ald̲j̲ī de Mālwā fut défait par les forces de Mēwār [ q.v.]; plus certainement, elle fut prise en 932/1526 à Maḥmūd II de Mālwā par Rāriā Sāṇgā [ q.v.] de Čitawr. En 968/1561, elle fut enlevée par Ak…

Ḳarā K̲h̲iṭāy

(3,674 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
nom que les sources islamiques des VIe et VIIe/XIIe et XIIIe siècles donnent généralement au peuple kitai que les sources chinoises citent, à partir du IVe siècle de J.-C, comme habitant les confins septentrionaux de l’empire de Chine. Au cours du VIe/XIIe siècle, un groupe s’en détacha pour s’installer dans les territoires islamiques de l’Asie centrale et y établir sa domination pendant près de 80 ans. Les inscriptions d’Ork̲h̲on de la Mongolie extérieure, qui constituent les annales royales des T’u-chiieh ou Turcs (vers 732 de J.-C), indiquent que les Kitai …

K̲h̲āṣṣ Oda

(306 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, la «Chambre Privée» dans l’organisation du Palais ottoman et le plus important des quatre départements de l’enderūn ou service intérieur (les autres étant, par ordre décroissant, le Trésor ou Ḵh̲azīne [ q.v.], le Garde-Manger privé ou Ki̊lār-i̊ Ḵh̲āṣṣ et la Grande et la Petite Chambres ou Büyük ve Küčük Odalar). La k̲h̲āṣṣ oda, tel que nous la connaissons, fut créée par Meḥemmed le Conquérant qui, dans son ḳānūnnāme, mentionne par leur titre ses quatre officiers principaux et son équipe de 32 pages ou ič og̲h̲lans [ q.v.] appelés k̲h̲āṣṣ oda g̲h̲ilmāni̊ ou k̲h̲āṣṣ odali̊lar. Selīm Ier en…

S̲h̲ūl

(367 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
1. Nom d’une contrée et d’une ville de Chine cité par le géographe arabe médiéval Ḳudāma b. Ḏj̲aʿfar [ q.v.], 264, qui emprunte ici à la partie perdue de l’œuvre de son prédécesseur Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih [ q.v.]. Selon Ḳudāma, Alexandre le Grand, en compagnie de l’empereur de Chine, partant de Chine en direction du Nord, conquit le pays de S̲h̲ūl et y fonda deux cités, Ḵh̲.mdān et S̲h̲ūl, et ordonna au souverain chinois d’installer une garnison ( rābiṭa) en ce dernier endroit. Ḵh̲umdān est attestée dans d’autres sources islamiques (p. ex. Gardīzī, Marwazī, trad. Minorsky, 25-6…

Nūr al-Dīn Arslān S̲h̲āh

(399 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū l-Ḥārit̲h̲ b. Masʿūd b. Mawdūd b. Zangī, appelé al-Malik al-ʿĀdil, sixième souverain de la dynastie des Atabegs zangides de Mawṣil, régna 589-607/1193-1211. A la mort de son père ʿIzz al-dīn Masʿūd [ q. v.] Nūr al-dīn lui succéda, mais resta pendant des années sous la tutelle du gouverneur de la citadelle de Mawṣil, l’eunuque Mud̲j̲āhid al-dīn Ḳaymaz al-Zaynī, jusqu’à la mort de ce dernier en 595/1198-9. La politique extérieure de Nūr aldīn consista d’abord à s’assurer le contrôle de Nīṣībīn [ q.v.] contre son parent, le seigneur zangide de Sind̲j̲ār ʿImād al-dīn Zangī, …

al-Malik al-ʿAzīz

(203 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Manṣūr Ḵh̲usraw-Fīrūz, prince būyide (407-41/1016 ou 17-49), fils aîné de Ḏj̲alāl al-dawla S̲h̲īrzīl [ q.v.]; du vivant de son père, qui régnait à Bag̲h̲dād, il fut gouverneur de Baṣra et Wāsiṭ et, dans les derniers temps, héritier du trône, mais il se trouvait à Wāsiṭ lorsque Ḏj̲alāl al-dawla mourut en s̲h̲aʿbān 435/mars 1044, et des ressources financières supérieures permirent à son cousin ʿImād al-dīn Abū Kālīd̲j̲ār Marzubān [ q.v.], qui était plus puissant, de s’assurer le loyalisme des troupes būyides de Bag̲h̲dād et de s’établir fermement au ʿIrāḳ. Ḵh̲…

Kerč

(926 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, port de mer situé à l’extrémité orientale de la presqu’île du même nom, dans la partie orientale de la Crimée [voir Ḳi̊ri̊m,] constituant aujourd’hui l’ oblast’ de Crimée de la RSS d’Ukraine. Il est évident que la région était bien peuplée aux époques préhistorique, cimmérienne et scythe, car elle possède un grand nombre de kurgans ou tumuli ¶ funéraires dont beaucoup ont été fouillés depuis le siècle dernier. A l’époque classique, le site fut occupé, à partir du VIe siècle avant J.-C, par la florissante colonie grecque ionienne de Pantikapaion qui fut par la suite appel…

Tukarōʾi

(104 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Mug̲h̲almārī, lieu situé près de Midnapūr, au Sud du Bengale occidental, où se déroula, en 982/1574, la bataille entre Rād̲j̲ā T́ōd́ar Mal [ q.v.], ministre des finances et général au service d’Akbar et le jeune prince du Bengale, Dāwūd Ḵh̲ān Kararānī [ q.v.], qui avait rejeté la suzeraineté mog̲h̲ole. Dāwūd fut vaincu grâce à une ruse [voir Ḥarb, VI, vol III, 206a] et contraint à la fuite, permettant à Akbar d’annexer officiellement le Bihar, le Bengale et l’Orissa. (C.E. Bosworth) Bibliography Voir Dāwūd Ḵh̲ān Karabānī et J. F. Richards, The Mughal empire, dans The New Cambridge His…

Masʿūd Beg

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ministre, en Asie Centrale, des k̲h̲āns mongols au XIIIe siècle de J-C. Peu après 1238, sous le règne du Grand Ḵh̲ān Ögedey (1227-41), une partie de la Transoxiane et du Mog̲h̲olistān [ q.v.] ( = région des steppes au Nord de la Transoxiane) fut cédée à Čag̲h̲atay en ind̲j̲ü ou apanage [voir Čag̲h̲atay Ḵh̲ān et Māwarāʾ al-Nahr, II. Histoire]. Quand le père de Masʿūd Beg Maḥmūd Yalawač [ q.v.] fut muté en Chine et quitta son poste de gouverneur de la population sédentaire de Transoxiane et du Mog̲h̲olistān, il fut nommé lui-même à sa succession. En effet, d’aprè…

K̲h̲ārān

(450 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ancien État indigène du Balūčistān occidental aujourd’hui partie intégrante du Pakistan. Géographiquement, il comprend un vaste bassin, celui du Mas̲h̲kel à l’Ouest et du Baddo à l’Est, entre de hautes chaînes de montagnes (le Ra’s Kūh s’élève à plus de 3000 m.). Dans la vallée, s’étend un vaste rēgistān ou désert de sable. La population est en majorité balūče, avec quelques Brahūīs dans la partie orientale. L’histoire ancienne du Ḵh̲ārān est très obscure. La ¶ tradition locale dit que les chefs Naws̲h̲īrwānis y entrèrent au VIIIe/XIVe siècle; au cours des siècles suivants, ces…

Naṣīḥat al-Mulūk

(4,715 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), littéralement «fait de conseiller les rois» expression qui peut commodément servir à caractériser le genre de littérature islamique pré-moderne consistant en conseils aux souverains et à leurs fonctionnaires à propos de la politique et du gouvernement ( siyāsa [ q.v. ] ou tadbīr al-mulūk), le comportement du chef de l’État à l’égard de Dieu et à l’égard des sujets ( raʿiyya [ q. v. ]) que Dieu a confiés à sa charge, la conduite de la guerre, la diplomatie et l’espionnage, etc. Tous ces sujets correspondent au genre de la littérature européenne médiévale des «miroirs des princes» ou Fürs…

Fayd

(901 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, localité du Nad̲j̲d qui était importante au moyen âge, mais n’est plus qu’un village (27° 8’ N., 42° 28’ E.). Situé dans une plaine aux confins des deux régions du d̲j̲abal S̲h̲ammar au Nord-ouest et d’al-Ḳaṣīm [ q.vv.] au Sud-est, à 130 km environ au Sud-est de Ḥ āʾil [ q.v.], Fayd est placé par les anciens géographes musulmans sur le territoire où se rencontraient les terrains de parcours des Ṭayyiʾ et des Asad, près de « deux montagnes des Ṭayyiʾ » souvent citées, Salmā et ‘Ad̲j̲ā’. Al-Bakrī, suivi par al-Samhūdī, dit que c’était un célèbre ḥimā avant l’Islam, et tous deux, ainsi qu’al…

Ibn Saʿdān

(697 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū ʿAbd Allāh al-Ḥusayn b. Aḥmad, fonctionnaire et vizir des Būyides dans la seconde moitié du IVe.Xe siècle et protecteur des savants (m. 374/984-5). L’on ne sait à peu près rien de ses origines, mais il fut au service du grand amīr ʿAḍud al-dawla Fanā-Ḵh̲usraw [ q.v.], occupant à Bag̲h̲dād l’un des deux postes d’inspecteur de l’armée ( ʿāriḍ al-d̲j̲ays̲h̲), celui qui concernait les troupes turques, arabes et kurdes. A la mort de ʿAḍud en 372/983, son fils Samsam al-dawla Marzubān, qui prit le pouvoir à Bag̲h̲dād en qualité d’ amīr suprême, l’éleva à la fonction de vizir. Il occup…

Ṣaband̲j̲a

(431 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, en turc moderne Sapanca, ville d’Anatolie du Nord-ouest, dans l’ancienne Bithynie, sur la rive Sud-est du lac d’eau douce du même nom, et à l’Ouest du fleuve Sakarya (lat. 40° 41´ N., long. 30° 15´ E.). On ignore presque tout de son histoire préislamique, bien qu’il s’y trouve des vestiges byzantins. Le nom peut être une altération populaire de Sophon. Selon Ewliyā Čelebi, la ville fut fondée par un certain Ṣaband̲j̲ī Ḳod̲j̲a, mais ce dernier peut n’avoir été qu’un héros éponyme. Elle semble ne faire son apparition dans l’histoire qu’au Xe/XVIe siècle, lorsque le Grand Vizir de Süla…

Zuhra

(233 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, clan de Ḳurays̲h̲ [ q.v.] à la Mecque; généalogie reçue: Zuhra b. Kilāb b. b. Murra b. Kaʿb b. Luʿayy b. G̲h̲ālib b. Fihr. À l’époque préislamique, le clan paraît avoir été prospère et ses membres entretenaient des relations commerciales avec ʿAbd Shams. Lors des disputes entre factions à propos de la Mecque, Zuhra faisait partie du groupe entraîné par ʿAbd Manāf, les Muṭayyabūn, «les Parfumés», [voir Laʿaḳat al-Dam], puis participa au Ḥilf al-Fuḍūl [ q.v.] avec Hās̲h̲im et al-Muṭṭalib. Le clan acquit du prestige aux yeux de l’Islam, la mère de Muḥammad, Āmina bt. Wahb [ q.v.], étant de Zu…

Sulaymān

(169 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’une chaîne de montagnes qui s’étend approximativement en direction Sud-Nord à l’Ouest de l’Indus, dans le Pakistan moderne. Les monts Sulaymān commencent dans les basses terres du Dērad̲j̲āt [ q.v.], le long de la rive droite de l’Indus, et s’étendent en une série de longues crêtes aiguës et de pics dentelés à partir des districts de Bugtī et de Marī, dans le Balūčistān du Nord-est, jusqu’au col de Gomal et au fleuve du même nom plus au Nord. Ils se prolongent ensuite sous la forme des collines du Wazīristān (entre le…

Ḳufṣ

(691 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme arabisée du persan Kūfič, est le nom d’un peuple qui habitait le Sud-est de la Perse, plus exactement la région Kirmān-Balūčistān occidental, durant le haut moyen âge islamique. Ce nom, qui signifie littéralement « montagnards», remonte probablement en dernière analyse au vieux persan ākaufačiiya-(kaufa, en vieux persan = montagne), appellation, dans l’inscription de Daiva de¶ Xerxès, d’un peuple cité avec les Mačiya «hommes de Maka» (= Makrān, région côtière du Balūèistān?), par l’intermédiaire du néo-persan kūfid̲j̲/kūfič (cf. R. G. Kent, Old Persian grammar, texts,…

al-Ḳās̲h̲ānī

(309 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, al-Ḳās̲h̲ī, Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAlī, appelé Ibn Bābā ou Bābā, auteur persan de la période sald̲j̲ūḳide et «commensal» ( nadīm) de profession. Il a probablement vécu dans la seconde moitié du Ve/XIe siècle et dans les premières années du suivant; Bag̲h̲dādli̊ Ismāʿīl Pas̲h̲a ( Īdaḥ al-maknūn, I, 546) dit qu’il mourut en 510/1116-7 et cela est approximativement confirmé par Yāḳūt qui le dit mort à Marw. Seuls al-Samʿānī ( A nsāb, ff. 80 a, 437 b) et Yāḳūt ( Buldān, éd. Beyrouth I, 412, IV, 296-7) fournissent sur lui des renseignements de quelque importance. Il semble avoi…

Sebüktigin

(365 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(turc sevük tegin, «prince bienaimé»). Abū Manṣūr, chef militaire de statut servile des Sāmānides [ q.v.] et fondateur de la dynastie g̲h̲aznawide [ q.v.] d’Afg̲h̲ānistān oriental. Le peu que nous sachions de ses débuts provient essentiellement de son prétendu Pand-nāma, recommandations posthumes à son successeur (conservées par un historien persan postérieur [voir S̲h̲abān-kāraʾī]), et de citations extraites par Ḏj̲ūzd̲j̲ānī de la dernière partie des Mud̲j̲alladāt d’Atm l-Faḍl al-Bayhaḳī [ q.v.], qui traite du gouvernement de Sebüktigin. Il était originaire du d…

Ilek-k̲h̲āns ou Ḳarak̲h̲ānides

(4,523 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie turque qui régna, du IVe/Xe au début du VIIe/XIIIe siècle, sur les territoires de l’Asie Centrale ¶ encadrant les montagnes du T’ien-chan, c’est-à-dire dans le Turkestan occidental (Transoxiane ou Mā warāʾ al-nahr) et oriental (Kās̲h̲g̲h̲arie ou Sin-kiang). 1. — Introduction. C’est aux numismates du XIXe siècle que l’on doit la dénomination d’IlekḴh̲āns ou Ilig-Ḵh̲āns; l’élément ilek/ ilig (connu dans l’onomastique hunnique, magyare et turque uyg̲h̲ure) se retrouve couramment sur les pièces de monnaie de la dynastie, mais n’est d’aucune mani…

Sīrāf

(631 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, port du Golfe Persique qui prospéra aux premiers siècles de l’Islam, et fut l’un des principaux centres commerciaux du Golfe, rival de Baṣra. Il se trouvait sur la côte du Fārs, près du village moderne de Ṭāhirī, à quelque 200 km au Sud-est de Bushire (Bū S̲h̲ahr [ q.v.]), dans le garmsīr (zone chaude) du sīf, ou région côtière. Les fouilles effectuées sur le site de Sīrāf en 1966-73 par une équipe du British Institute of Persian Studies ont montré qu’il se trouvait là un port sāsānide, desservant probablement le centre d’Ardas̲h̲īr Ḵh̲urra, à l’intéri…

Sayābid̲j̲a

(794 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, pour Sayābiga, nom donné dans les anciennes sources islamiques à un groupe de migrants non-arabes, en provenance immédiate du Sind, mais sans doute originaires du Sud-est asiatique, établis sur les rivages arabes du golfe Persique et à Baṣra aux environs des deux premiers siècles de l’Islam. Les auteurs arabes les associent souvent aux Zuṭṭ [ q.v.] ou aux Jhāts [voir Ḏj̲āt́] de l’Inde du Nord-ouest (voir p. ex. al-Ṭabarī, I, 1961, 3125, 3134, 3181), encore qu’il s’agisse de deux groupes ethniques distincts. De Goeje fut le premier à s’intéresser de façon approfondie aux Sayā…

Zamīndāwar

(468 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom utilisé à l’époque pré-contemporaine pour désigner l’actuel l’Afg̲h̲ānistān oriental; l’équivalent arabe, Bilād al-Dāwar, était auparavant en usage en arabe médiéval. Cette région s’étendait de part d’autre des cours supérieurs de l’Helmand et de l’Arg̲h̲andāb, au Nord de leur confluent à Bust, alors qu’au Nord, elle était limitrophe du Zābulistān et, au Sud-sud-ouest, d’al-Ruk̲h̲k̲h̲ad̲j̲ [ q.vv.]; pourtant, les frontières de toutes ces régions étaient mal établies, en particulier, le Zarmīndāwar paraît avoir été souvent confondu dans les sources avec le Zābulistān. ¶ L…

Ziyād b. Ṣāliḥ al-Khuzāʿī

(395 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, général arabe au service d’Abū Muslim lors de la révolution ʿabbāside (m. 135/752-3). C’était un des naḳïbs [ q.v.] choisis par Abū Muslim parmi les chefs arabes du Ḵh̲urāsān en 134/747-8. Avec le triomphe de la cause ʿabbāside. Abū Muslim nomma Ziyād gouverneur de Buk̲h̲ārā et de Sogdiane; celui-ci écrasa la rébellion des Arabes mécontents de la garnison de Buk̲h̲ārā, conduits par S̲h̲arīk (ou S̲h̲urayk) b. S̲h̲ayk̲h̲ al-Mahrī (133/750-1). Peu de temps plus tard, Ziyād commanda l’expédition des Arabes envoyés d…

al-Marwazī

(166 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, S̲h̲araf al-zamān Ṭāhir, médecin et auteur d’un ouvrage de géographie, d’anthropologie et de sciences naturelles, qui naquit probablement à Marw [voir Marw al-S̲h̲āhid̲j̲ān] (ou descendait d’un natif de cette ville) et mourut après 514/1120. Il fut le médecin du sultan sald̲j̲ūḳide Malik-S̲h̲āh [ q.v.] et peut-être de ses successeurs jusqu’à l’époque de Sand̲j̲ar [ q.v.], mais on n’en sait guère plus sur sa vie. Sa renommée repose principalement sur son livre intitulé Ṭabāʾiʿ al-ḥayawān qui est essentiellement un ouvrage de zoologie, mais contient des sections de va…

Is̲h̲kās̲h̲im

(366 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite agglomération (36° 43’ N; 71° 34’ E.) dans la région dénommée, au Moyen Âge comme dans l’Afg̲h̲ānistān actuel, Badak̲h̲s̲h̲ān [ q.v.] et à ne pas confondre avec Is̲h̲kāmis̲h̲, plus à l’Ouest, dans le district de Ḳunduz ou de Ḳaṭag̲h̲ān de la même province. L’Is̲h̲kās̲h̲im historique est sur la rive gauche, ou Sud, du Pand̲j̲ ou Oxus supérieur. Ce ne fut qu’à l’époque soviétique, qu’une petite agglomération, installée sur l’autre rive du fleuve, devint le chef-lieu du tuman d’Is̲h̲kās̲h̲im, ou district de la région autonome de Gorno-Badak̲h̲s̲h̲ān dans la RSS Tād̲j̲īke [voir Bad…

Tigin

(319 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Takīn (t.), tégin sous la forme turque la plus vieille, ancien titre turc signifiant à l’origine «prince». Au début de l’empire turc, il désignait le fils légitime ou le petit-fils du Ḳag̲h̲an suprême. C’est avec ce sens qu’on le trouve dans les inscriptions org̲h̲on [ q.v.] parmi lesquelles figure celle de Kül Tigin (littéralement «le jeune frère [d’Elteris̲h̲ Ḳag̲h̲an], le prince héritier de la couronne»), cf. Talât Tekin, A grammar of Orkhon Turkic, Bloomington 1968, 237. G. Doerfer ( Türkische und mongolische Elemente in Neupersischen, Wiesbaden 1963-7, II, 533-41, n° 922)…
▲   Back to top   ▲