Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 119 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Mentes̲h̲e-Og̲h̲lulari̊

(712 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, a petty dynasty in Anatolia. The princes of Mentes̲h̲e first appear in history after the break up of the Seld̲j̲ūk empire. The founder of the family is said to have been a certain Mentes̲h̲e Beg b. Behāʾ al-Dīn Kurdī. He had his court at Mīlās (Mylasa) in the ancient Caria, and not far from it his stronghold Paičīn (Petsona). His descendants also lived in Mīlās until they moved their court to Miletus. The son of Mentes̲h̲e was Urk̲h̲ān Beg, who is known from an inscription on a building in Mīlās and from Ibn Baṭṭūṭa who visited him in 1334 in Mīlās (cf. Ibn Baṭṭūṭa, Voyages, ed. Defrémery, Paris …

Mīk̲h̲āl-og̲h̲lu

(1,080 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, an old Ottoman noble family. This family traces its descent to the feudal lord Köse Mīk̲h̲āl ʿAbd Allāh, originally a Greek (cf. F.-A. Geuffroy in Ch. Schefer, Petit traicte de l’origine des Tureqz par Th. Spandouyn Cantacasin, Paris 1696, p. 267: L’ung desdictz Grecz estoit nommé Michali…. Dudict Michali sont descendus les Michalogli), who appears in the reign of ʿOt̲h̲mān I as lord of Chirmenkia (Ḵh̲irmend̲j̲ik) at the foot of Olympus near Edrenos, and later as an ally of the first Ottoman ruler earned great merit for his share in aiding the latter’s expansion (cf. J. v. Hammer, in G.O.R.,…

Mihr-i Māh Sulṭān

(443 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, daughter of Suleiman the Magnificent. Mihr-i Māh (sometimes also written Mihr-u-māh: cf. Ḳaračelebizāde, Rawḍat ul-Ebrār, p. 458) was the only daughter of Suleimān the Magnificent [q. v., as well as F. Babinger, in Meister der Politik, ii.2, Berlin 1923, p. 39—63]. While still quite young she was married to the grand vizier Rustem Pas̲h̲a (cf. F. Babinger, G. O. W., p. 81 sq.) in the beginning of December 1539 (cf. J. H. Mordtmann, in M. S. O. S., Year xxxii., Part 2, p. 37), but the marriage does not seem to have been a happy one. She used her enormous wealth — St. Ger…

Mezzomorto

(564 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, an Ottoman Grand Admiral whose real name was Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḥusein Pas̲h̲a. Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḥusein Pas̲h̲a, known as Mezzomorto, i. e. “half-dead” because he was severely wounded in a naval battle, came from the Balearic Islands, if A. de la Motraye’s statement ( Voyages, The Hague 1727, i. 206) that he was born in Mallorca is right. He probably spent his youth sailing with corsairs on the seas off the North African coast. He first appears as a desperate pirate in the summer of 1682 in the Barbary States. When France was preparing to deal a …

Merkez

(320 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Muṣliḥ al-Dīn Mūsā, an Ottoman S̲h̲aik̲h̲ of an Order and Saint. Merkez Muṣliḥ al-Dīn Mūsā b. Muṣṭafā b. Ḳilid̲j̲ b. Ḥad̲j̲dar belonged to the village of Ṣari̊ Maḥmūdlu in the Anatolian district of Lād̲h̲ikīya. He was at first a pupil of the Mollā Aḥmad Pas̲h̲a, son of Ḵh̲iḍr Beg [q. v.], and later of the famous Ḵh̲alwetī S̲h̲aik̲h̲ Sünbül Sinān Efendi, founder of the Sünbülīya, a branch of the Ḵh̲alwetīya, head of the monastery of Ḳod̲j̲a Muṣṭafā Pas̲h̲a in Stambul (cf. on him: Brūsali̊ Meḥemmed Ṭāhir, Ot̲h̲mānli̊ Müʾellifleri̊, i. 78 sq.). When the latter died in 936 (1529), Merke…

Mentes̲h̲e-eli

(218 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, a little principality in Anatolia. The boundaries of the territory of the Mentes̲h̲e-og̲h̲lu’s [q. v.] are given by Müned̲j̲d̲j̲im-bas̲h̲i̊ (cf. Fr. Babinger, G.O.W., p. 234 sq.) in his Ṣaḥāʾif al-Ak̲h̲bār (Stambul 1285) as marked by Mug̲h̲la, Balāṭ, Boz-Üyük, Mīlās, Bard̲j̲īn, Marīn, Čīne, Ṭawās, Bornāz, Makrī, Göd̲j̲iñiz, Foča and Mermere. They thus correspond approximately to those of the ancient Caria. The origin of the name is uncertain, but it can confidently be asserted that the opinion, presumably first put forward by F. Meninski ( Lexicon, iv. 737) and till quite rec…

Merzifūn

(725 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, ou Mārsiwān (orth. turque moderne: Merzifon) ville de l’Anatolie centrale (40° 52’ N. et 35° 35’ E), à une altitude de 750 m. Elle est située sur les pentes méridionales du Tavşan Daǧi, au Nord d’une plaine riche et fertile (le Sulu Ova, où des fruits, des vignes, des noyers, des pavots, etc. sont cultivés), à 69 km au Nord-est de Çorum ¶ [voir Čorum] et à 49 km au Nord-ouest d’Amasya [ q.v.] La ville s’élève, selon la plus grande vraisemblance, sur l’emplacement de l’antique Phazemon (Φαζημών) dans le pays appelé Phazemonitis; son nom vient probablement de φαζημών; Ibn Bībī ( cf. Recueil des t…

Nefʿī

(835 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, (980-1044/1572-1635), le plus grand satirique ottoman, ʿOmer Efendi, dont le pseudonyme ( mak̲h̲laṣ) est Nefʿī, originaire du village de Ḥasan ḳalʿa non loin d’Erzerūm (Anatolie orientale). On ne sait pas grand-chose de ses premières années. Il passa sa jeunesse à Erzerùm où il connut l’historien ʿAlī [ q.v.] qui y exerçait les fonctions de defterdār. Pendant le règne d’Aḥmed Ier le destin le dirigea vers la capitale, Istanbul, où, pendant un certain temps, il exerça le métier de comptable. Ses tentatives en vue de gagner la faveur du sultan ou celle d…

Kenʿān Pas̲h̲a

(706 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Göyünç, Nejat
surnommé Ṣari̊ («visage pâle») et Topai («boiteux»), grand-amiral ( ḳapudān pas̲h̲a [ q.v.]) sous le règne du sultan ottoman Meḥemmed IV. Originaire de la côte du Nord-est de ¶ la mer Noire (et par conséquent russe ou circassien), il fut placé comme esclave au service de Baḳi̊rd̲j̲ī Aḥmad Pas̲h̲a, gouverneur ottoman d’Égypte. Après l’exécution de ce dernier, il fut recueilli par le sultan Murād IV et instruit au Palais. Il fut ensuite promu ag̲h̲a des hommes chargés de tenir les étriers ( rikāb-dār ag̲h̲asi̊; Wed̲j̲īhī, 91 b du ms. de Vienne), devint un favori du sultan Ibrāhī…

Nāḥiye

(137 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(t., de l’arabe nāḥiya «région; voisinage»), vocable employé dès le IXe/XVe siècle dans l’administration de l’empire ottoman pour désigner les subdivisions d’une wilāyet ou province, mais c’est plus tard qu’il est devenu un terme spécifiquement réservé à la subdivision d’un ḳaḍāʾ [ q.v.] ou ḳażā qu’on peut comparer approximativement à l’arrondissement français et qui est placée sous l’autorité d’un kāʾim-maḳām [ q.v.], tandis qu’elle est administrée par un mudīr. Ce fonctionnaire anciennement nommé par le wālī, gouverneur de la province, recevait ses directives du ḳāʾim-maḳām, …

Rūḥī

(335 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Woodhead, Christine
, historien ottoman, m. après 917/1511. On a peu d’informations précises sur cet historien, à part son mak̲h̲laṣ de Rūḥī. A en juger parle nom d’Edrenewī Mewlānā Rūḥī que lui attribue ʿAlī [ q.v.] dans le Künhü l-ak̲h̲bār, il est probable qu’il faisait partie des ʿulamāʾ et avait un lien familial ou professionnel avec Edirne (J. Schmidt, Muṣṭafā ʿĀlī’s Künhü l-aḫbār and ils préface according to the Leiden manuscript, Istanbul 1987, 58). Une quelconque identification avec Rūḥī Fāḍi̊l Efendi (m. 927/1528), fils du s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām Zenbilli ʿAlī Efendi, demeure hypothétique (Ba…

K̲h̲osrew Mollā

(386 words)

Author(s): Babinger, Fr.
célèbre juriste ottoman, de son vrai nom Meḥmed b. Farāmurz b. ʿAlī. Selon certaines sources, il était d’origine turcomane (tribu des Warsaḳ) et natif du village de Ḳarg̲h̲in, à michemin entre Sīwās et Toḳat ; selon d’autres, il était d’origine «franque», fils d’un aristocrate «français» converti à l’Islam; Saʿd al-dīn affirme que son père descendait des Rūm. Il suivit les enseignements du célèbre disciple d’al-Taftazānī, Burhān al-dīn de Herāt (cf. Islam, XI, 61; Saʿd al-dīn, Tād̲j̲ al-tawārīk̲h̲, II, 430) et enseigna lui-même à la medrese de S̲h̲āh Malik à Andrinople. En 848/…

Aynabak̲h̲ti̊

(405 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, nom turc de Lépante, ou Naupaktos, en Grèce, sur le golfe de Corinthe, dans un site pittoresque; mais elle n’est plus actuellement qu’une petite ville modeste, appelée Epaktos par le peuple et Lepanto par les Italiens. Elle est entourée de murs croulants qui datent de la domination vénitienne, et coiffée d’une citadelle. Au moyen âge, Aynabak̲h̲ti̊ était maîtresse du golfe de Corinthe; elle tomba aux mains des Vénitiens en 1407 (cf. Vitt. Lazzarini, L’acquisto di Lepanto, 1407, dans Nuovo Archivio Veneto, XV, Venise 1898, 267-83). En 1483, elle fut en vain assiégée par les…

Niẓām-i̊ Ḏj̲edīd

(1,079 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
(t.), littéralement «nouveau régime, réorganisation», désigne les nouvelles unités militaires créées par le sultan ottoman Selîm III (1203-22/1789-1807 [ q.v.]). Le traité de Sistova entre l’empire ottoman et ¶ l’Autriche (août 1791) et celui de Jassy entre l’empire et la Russie (janvier 1792) signifiaient que la Turquie devait reconnaître la perte de la Crimée et la domination par la Russie d’une grande partie de la mer Noire, bien que l’Autriche se fût retiré de ses conquêtes en Serbie, en Bosnie et dans les principautés…

Pīrī Meḥmed Pas̲h̲a

(456 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(m. 939/1532-3), grand -vizir ottoman originaire d’Amasya. Il descendait du célèbre Ḏj̲amāl al-dīn d’Aḳsarāy, et faisait par conséquant remonter son origine à Abū Bakr. Il s’engagea dans la carrière judiciaire, devint successivement kāḍī de Sofia, Siliwri et Galata, administrateur de la cuisine des pauvres (ʿ imārei) de Meḥemmed II, à Istanbul et, au début du règne de Bāyezīd II, il fut appelé au poste de premier dejterdār ( bas̲h̲ defterdār). Sous Selīm Ier, il se distingua pendant la campagne de Perse par ses sages conseils (cf. J. von Hammer, GOR, II, 412, 417 sqq.), fut envoyé e…

ʿAbdī Efendī

(147 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, historien ottoman. La seule information que nous ayons sur sa vie est que son activité se place sous les sultans Maḥmūd Ier et Muṣṭafā III, c.-à-d. vers 1730-64. Son histoire, appelée soit simplement ʿ Abdī Tārīk̲h̲i ou Tārīk̲h̲-i Sulṭân Maḥmūd Ḵh̲ān, traite principalement des antécédents de la révolte de Patrona Ḵh̲alīl et de la révolte elle-même (1730-1). C’est l’une des sources contemporaines les plus importantes pour cet événement.On trouve des mss. à Istanbul, Esʿad Efendī, 2153 et Millet Kütüpk̲h̲anesi. 409. (Fr. Babinger) Bibliography F.R. Unat, 1730 Patrona Īhtilali hak…

Mihr-i Māh Sulṭān

(475 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(parfois écrit Mihr-ü-māh; cf. Ḳaračelebi-zāde, Rawḍat ul-ebrār, 458), fille unique du sultan ottoman Sulaymān (Soliman le Magnifique) [ q.v.; voir aussi F. Babinger, dans Meister der Politik, II2, Berlin 1923, 39-63]. Encore enfant, elle fut, au début de rad̲j̲ab 946/décembre 1539 (cf. J. H. Mordtmann, dans MSOS, XXXII/2, 37), mariée au grand-vizir Rüstem-Pas̲h̲a (cf. F. Babinger, GOW, 81-2); mais ce mariage ne semble pas avoir été très heureux. Elle consacra son énorme fortune — St. Gerlach évalue en 984/1576 son revenu quotidien à 2000 ducats au moins (cf. Tagebuch, Francfort 16…

Nedīm

(555 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Aḥmad, poète ottoman. Né à Istanbul, il était le fils dʾun certain juge nommé Meḥmed Bey originaire de Merzifūn. Son grand-père était (dʾaprès Gibb, HOP, IV, 30) un ḳāḍī-ʿaske du nom de Muṣtafā. Aḥmed RefīḲ, cite comme étant son arrière grand-père le Ḳara-Čelebi-zāde [ q.v.] Maḥmūd Efendi, qui avait été lui aussi ḳāḍī-ʿasker. Le tableau généalogique dressé par Aḥmed RefīḲ est toutefois erroné, parce qu’il confond Ḳaramānī Meḥmed Pas̲h̲a [ q.v.] avec Rūm Meḥmed Pas̲h̲a. Il y a ainsi une véritable confusion dans le fait de tirer de d̲j̲alāl al-dīn l’origine d’Aḥmed…

Merkez

(318 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, s̲h̲ayk̲h̲ Muṣlih al-dīn Mūsā b. Mūṣṭafā b. Ḳi̊li̊d̲j̲ b. .Ḥad̲j̲dar, chef d’une confrérie sūfie ottomane et saint. Originaire du village de Ṣari̊ Maḥmūdlu, dans la conscription de Lād̲h̲ikiyya, en Anatolie, il fut d’abord l’élève du Mollā Aḥmad Pas̲h̲a, fils de Ḵh̲iḍr Beg [ q.v.], puis du s̲h̲ayk̲h̲ k̲h̲alwatī bien connu, Sūnbūl Sinān Efendi, fondateur de la Sünbüliyya, qui est une branche de la Ḵh̲alwatiyya, et supérieur du monastère ¶ de Ḳod̲j̲a Muṣṭafa Pas̲h̲a à Istanbul (voir Bursali̊ Meḥmed Ṭāhir, ʿOt̲h̲mānli müʾellifleri̊, I, 78-9). Quand celui-ci mourut en 936/1520…

Mīk̲h̲āl Og̲h̲lu

(972 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, vieille famille ottomane noble, qui fait remonter son origine à ce seigneur d’origine grecque Köse Mīk̲h̲āl ʿAbd Allāh (cf. F.-A. Geuffroy, dans Ch. Schefer, Petit traicté de l’origine des Turcqz par Th. Spandouyn Cantacasin, Paris 1696, 267: L’ung desdictz Créez estoit nommé MichaliDudict Michali sont descenduz les Michalogli) qui apparaît sous ʿOt̲h̲mān Ier comme maître de Chîrmenkia (Ḵh̲irmend̲j̲ik). au pied de l’Olympe près d’Edrenos; par la suite, comme allié du premier prince ottoman, il contribua largement à l’accroissement de sa puissance (cf. J. von Hammer, GOR, I, 48…
▲   Back to top   ▲