Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C. E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C. E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ṣu Bas̲h̲i̊

(747 words)

Author(s): Kramers, J. H. | Bosworth, C. E.
(t.), dans l’organisation tribale turque, ancien titre désignant le «commandant de l’armée, des troupes». Le premier terme avait d’abord la forme , avec voyelle d’avant. Rien ne confirme que le mot ait été primitivement un emprunt au chinois (voir Sir Gérard Clauson, An etymological dict. of the pre-thirteenth century Turkish, Oxford 1972, 781). apparaît fréquemment dans les inscriptions de l’Ork̲h̲on [ q.v.], et probablement aussi dans celles du Ienisseï. Dans les premières, on trouve l’expression sü sülemek «faire une expédition militaire», et le titre de sü bas̲h̲i̊ existe…

S̲h̲āh Malik

(263 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. ʿAlī Yabg̲h̲u, prince turc og̲h̲uz [voir G̲h̲uzz] de la ville de Ḏj̲and [ q.v. au Suppl.], sur le bas Syr Darya en Transoxiane pendant le second quart du Ve/XIe siècle. S̲h̲āh Malik, auquel Ibn Funduḳ attribue la kunya d’Abū l-Fawāris et les laḳabs de Ḥusām al-dawla et de Niẓām al-milla, était le fils et successeur de l’Og̲h̲uz Yabg̲h̲u, chef d’une fraction de cette tribu turque opposée à celle qui avait pour chefs la famille sald̲j̲ūḳide [voir Saldjūḳides. II]. Cette rivalité est à la base de l’alliance entre S̲h̲āh Malik et le G̲h̲aznawide Masʿūd b. Maḥmūd [ q.v.] contre ses congénères…

Turkistān

(3,060 words)

Author(s): Barthold, W. | Bosworth, C. E. | Poujol, Catherine
, Turkestan, mot persan signifiant «territoire des Turcs». 1. Pour désigner les terres d’Asie Centrale situées au nord de la Perse moderne et de l’Afg̲h̲ānistān. Cela correspond plus ou moins à l’ancienne Transoxiane ou Mā warāʾ al-Nahr [ q.v.] et aux territoires steppiques s’étendant vers le Nord, bien qu’à partir de l’époque mongole (depuis le XIIIe siècle), ceux-ci furent souvent désignés comme Mog̲h̲olistān [ q.v.]. Pour les Persans, naturellement, seule comptait la frontière sud du territoire des Turcs, la frontière face à l’Īrān, et son tracé variait s…

Ṣamṣām al-Dawla

(535 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Kālīd̲j̲ār Marzubān, S̲h̲ams al-milla (353-88/964-98), amīr Buyide et fils aîné de ʿAḍud al-dawla [ q.v.]. A la mort de son père en s̲h̲awwāl 372/mars 983, Ṣamṣām al-dawla accéda au pouvoir en qualité d’ amīr al-umarāʾ, mais sa position fut immédiatement contestée par un autre frère, S̲h̲araf al-dawla S̲h̲īrzīl, qui s’empara du Fārs et du Ḵh̲ūzistān. Depuis ses bases en ʿIrāḳ, Ṣamṣām al-dawla dut aussi combattre le chef kurde Bād̲h̲. ancêtre de la dynastie marwānide [voir Marwānides] du Diyār Bakr, qui s’était rendu maître de diverses villes d’al-Ḏj̲azīra. et occup…

Ḳarā-köl

(445 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(en turc «lac noir»), Ḳarākul, nom de plusieurs lacs d’Asie centrale et d’une ville moderne dans la RSS d’Uzbekistan. Le lac le plus connu est celui qui est situé à l’extrémité occidentale de la rivière Zarafs̲h̲ān en Sog̲h̲diane (Uzbekistan moderne), à mi-distance entre Buk̲h̲ārā et Čārd̲j̲ūy (médiéval Āmul-i S̲h̲aṭṭ [voir Āmul, 2]). Le bassin dans lequel il se trouve était connu sous le nom de bassin du Sāmd̲j̲an (voir al-Iṣṭak̲h̲rī, 315 et Ibn Ḥawḳal, éd. Kramers, 485, tr. Kramers et Wiet, 466). Dans le Taʾrīk̲h̲-i Buk̲h̲ārā de Nars̲h̲ak̲h̲ī (éd. Schefer, 17, tr. Frye, 19), l…

Samrū ouSumrū, Bēgam

(534 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Digby, S.
, épouse d’origine indienne musulmane de l’aventurier européen Walter Reinhardt Sombre ou Samrū, qui gouverna le pargana [ q.v.] de Sardhana [ q.v.] dans le Nord-ouest de l’Inde sous l’empereur mughal S̲h̲ah ʿAlam II [ q.v.]. A la mort de Reinhardt en 1778, Samrū Bēgam conserva ce qui était pratiquement une petite principauté du Sardhanā, avec une armée composée de 300 mercenaires européens et métis; en 1792, elle épousa un soldat de fortune français du nom de Levassault. Spoliée du contrôle de Sardhanā en 1793 par un fils de Rei…

Marand

(1,679 words)

Author(s): Minorsky, V. | Bosworth, C. E.
, ville de la province persane de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān. ¶ …

Ḳul

(263 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, vieux mot turc qui, sous l’Islam, finit par signifier «jeune esclave, esclave mâle» et que Maḥmūd Kās̲h̲g̲h̲arī [ Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, éd. Kilisli Rifʿat Bilge, I, 282, trad. Atalay, I, 336-7) rend par ʿabd. Cependant, le sens primitif de ḳul, dans le turc d’Orkhon, était plutôt «serviteur, vassal, dépendant» (masc. de kün «servante», etc.; les deux mots sont mis en rapport dans l’inscription de Kültegin; réfé…

G̲h̲ūrides

(4,593 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’une dynastie iranienne orientale qui jouit d’un pouvoir indépendant au VIe/XIIe s. et dans les premières années du VIIe…

Nūba

(4,990 words)

Author(s): Hillelson, S. | Christides, V. | Bosworth, C.E. | Kaye, A.S. | Shahi, Ahmed al-
, forme islamique médiévale du nom de la Nubie et de ses peuples. I. — Définition. Nubie, Nubien, Nūba sont couramment employés sans précision scientifique, et ce n’est qu’au sens linguistique qu’ils présentent une signification exempte d’ambiguïté. La frontière sé…

Muʿāwiya II

(1,056 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b., Yazīd b. Muʿāwiya Ier, dernier calife de la branche sufyānide des Umayyades, qui régna peu de temps en 64/683-4. Lorsque Yazīd Ier b. Muʿāwiya [ q.v.] mourut à Ḥuwwārīn, dans le désert de Syrie, en rabīʿ I 64/novembre 683, il laissait trois jeunes fils de mères libres; Muʿāwiya et son frère Ḵh̲ālid b. Yazīd [ q.v.] ne peuvent guère avoir eu plus de vingt ans, l’âge du premier variant dans les sources entre 17 et 23 ans. La plupart des Sufyānides survivants étaient en fait jeunes et inexp…

Sībī

(499 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(également orthographié Sīwī dans les sources islamiques médiévales, par exemple dans les Ḥudūd al-ʿālam), est une ville et un district du Nord-est du Balūčistān, sur la plaine située en dessous de l’entrée du col…

Tād̲j̲ al-Dīn Yildiz

(172 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
Muʿizzī, chef militaire turc de condition servile du sultan g̲h̲ūride Muʿizz al-dīn, ou S̲h̲ihāb al-dīn Muḥammad, qui après la mort de ce souverain en 602/1206 se rendit indépendant avec le soutien d’un groupe de mi…

Ustān

(330 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), terme de géographie administrative datant des Sāsānides et utilisé dans l’Orient musulman jusqu’au Moyen-Âge. À la fin de l’époque sāsānide, ustān s’appliquait à ¶ un domaine d’État administré par un ustāndār [ q.v.]; l’usage en fut repris par les Arabes quand ils conquirent le ʿIrāḳ, ainsi le terme ṣawafi al-ustān désigna les domaines attribués par le calife ʿUmar à l’État musulman (voir Morony, 68-9). Sous les Sāsānides, le mot avait aussi un sens plus large, celui d’une «province» avec ses subdivisions, s̲h̲āhrs [ q.v.], ou en ʿIrāḳ, kūras, [ q.v.], sens repris également dan…

Ismāʿīl b. Aḥmad

(616 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Ibrāhīm, appelé al-Amīr al-Māḍī ou al-Amīr al-ʿĀdil, premier membre de la famille sāmānide qui gouverna réellement toute la Transoxiane et le Farg̲h̲āna en souverain indépendant. Né en 234/849, il fut pendant vingt ans gouverneur de Buk̲h̲ārā pour le compte de son frère Naṣr, qui résidait à Samarḳand (260-79/874-92). La situation précaire du Ḵh̲urāsān durant les années qui s’écoulèrent entre la chute des Ṭāhirides et l’établissement de ʿAmr b. al-Layt̲h̲ [ q.v.] se répercutait également en Transoxiane. Ismāʿīl eut à repousser de Buk̲h̲ārā une armée d’envahisseurs venue du Ḵh̲w…

ʿOt̲h̲mānli̊

(48,745 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Kramers, J.H. | Faroqhi, Suraiya | Alpay Tekin, Gönül | Köprülü, M. Fuad | Et al.
, nom d’une dynastie turque, d’origine og̲h̲uze [voir G̲h̲uzz], qui figure dans les sources européennes sous les formes Ottomans (angl. et fr.), Osmanlis (fr.), Osmanen (all.), etc. ¶ I. L’histoire politique et dynastique. II. L’histoire sociale et économique. III. La littérature. IV. La vie religieuse. V. L’architecture. VI. Les tapis et étoffes. …

Ḳadamgāh

(383 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a. et p.), ‘lieu (de l’empreinte) du pied’, village du Ḵh̲urāsān sur la grande route de Mas̲h̲had, à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Nīs̲h̲āpūr, à la lisière Sud du Kūh-i Bīnâlud (36° 07’ N., 59° 00’ E.). Localement, c’est un lieu de pèlerinage renommé,

Linga

(584 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, petit port de mer, aujourd’hui Bandar-i Linga, sur la rive iranienne du golfe Persique (26° 34´ N., 54ο 53’E.), au Sud du Lāristān [voir Lār, Lāristān] et en face des îles de Ḳis̲h̲m [ q.v.] et des Ṭunbs. Linga a un port assez profond permettant ¶ un trafic de dhows et caboteurs; derrière la ville s’étendent un marécage salé, puis les montagnes du Band-i Linga qui atteignent 1190 m. La population, autrefois largement arabe, est maintenant à prédominance persane, mais avec un fort mélange d’Arabes, de Baloutches, d’Indiens et de descendant…

Ṣaymara

(151 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville de Perse médiévale, dans ce qui devait être plus tard le Luristān [ q.v.], et chef-lieu ¶ du district de Mihrad̲j̲ānkad̲h̲aḳ. Un affluent du Kark̲h̲ā. qui se jette dans la rivière Kārūn [ q.v.] est encore connu de nos jours sous le nom de Saymareh. Le district tomba pacif…

Sardāb

(482 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), litt. «eau froide», souvent sous la forme arabisée sirdāb, chambre souterraine destinée à garder la fraîcheur pendant les grandes chaleurs des étés p.ex. irakiens ou persans. De telles constructions sont une caractéristique ancienne de la vie du Proche et Moyen Orient, que l’on trouve chez les Égyptiens d’époque pharaonique, et en Babylonie. On en a trouvé des spécimens dans les vestiges de l’ancien palais ʿabbāside d’al-Uk̲h̲ayḍir [ q.v.] et au palais d’al-Muʿtaṣim, le Ḏj̲awsaḳ al-Ḵh̲āḳānī, à Sāmarrāʾ. A Bag̲h̲dād, jusqu’à une époque récente, les maisons de style traditionnel disposaient d’une cave voûtée en entresol, enterrée à environ 1,5 m en-dessous de la surface du sol. Elle était ventilée par un conduit situé du côté Nord et débouchant au point le plus élevé de la maison, afin de capter le vent du Nord, plus frais (ce conduit s’appelait en arabe médiéval …
▲   Back to top   ▲