Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C. E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C. E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Tukarōʾi

(104 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Mug̲h̲almārī, lieu situé près de Midnapūr, au Sud du Bengale occidental, où se déroula, en 982/1574, la bataille entre Rād̲j̲ā T́ōd́ar Mal [ q.v.], ministre des finances et général au service d’Akbar et le jeune prince du Bengale, Dāwūd Ḵh̲ān Kararānī [ q.v.], qui avait rejeté la suzeraineté mog̲h̲ole. Dāwūd fut vaincu grâce à une ruse [voir Ḥarb, VI, vol III, 206a] et contraint à la fuite, permettant à Akbar d’annexer officiellement le Bihar, le Bengale et l’Orissa. (C.E. Bosworth) Bibliography Voir Dāwūd Ḵh̲ān Karabānī et J. F. Richards, The Mughal empire, dans The New Cambridge His…

Masʿūd Beg

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ministre, en Asie Centrale, des k̲h̲āns mongols au XIIIe siècle de J-C. Peu après 1238, sous le règne du Grand Ḵh̲ān Ögedey (1227-41), une partie de la Transoxiane et du Mog̲h̲olistān [ q.v.] ( = région des steppes au Nord de la Transoxiane) fut cédée à Čag̲h̲atay en ind̲j̲ü ou apanage [voir Čag̲h̲atay Ḵh̲ān et Māwarāʾ al-Nahr, II. Histoire]. Quand le père de Masʿūd Beg Maḥmūd Yalawač [ q.v.] fut muté en Chine et quitta son poste de gouverneur de la population sédentaire de Transoxiane et du Mog̲h̲olistān, il fut nommé lui-même à sa succession. En effet, d’aprè…

K̲h̲ārān

(450 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ancien État indigène du Balūčistān occidental aujourd’hui partie intégrante du Pakistan. Géographiquement, il comprend un vaste bassin, celui du Mas̲h̲kel à l’Ouest et du Baddo à l’Est, entre de hautes chaînes de montagnes (le Ra’s Kūh s’élève à plus de 3000 m.). Dans la vallée, s’étend un vaste rēgistān ou désert de sable. La population est en majorité balūče, avec quelques Brahūīs dans la partie orientale. L’histoire ancienne du Ḵh̲ārān est très obscure. La ¶ tradition locale dit que les chefs Naws̲h̲īrwānis y entrèrent au VIIIe/XIVe siècle; au cours des siècles suivants, ces…

Naṣīḥat al-Mulūk

(4,715 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), littéralement «fait de conseiller les rois» expression qui peut commodément servir à caractériser le genre de littérature islamique pré-moderne consistant en conseils aux souverains et à leurs fonctionnaires à propos de la politique et du gouvernement ( siyāsa [ q.v. ] ou tadbīr al-mulūk), le comportement du chef de l’État à l’égard de Dieu et à l’égard des sujets ( raʿiyya [ q. v. ]) que Dieu a confiés à sa charge, la conduite de la guerre, la diplomatie et l’espionnage, etc. Tous ces sujets correspondent au genre de la littérature européenne médiévale des «miroirs des princes» ou Fürs…

Fayd

(901 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, localité du Nad̲j̲d qui était importante au moyen âge, mais n’est plus qu’un village (27° 8’ N., 42° 28’ E.). Situé dans une plaine aux confins des deux régions du d̲j̲abal S̲h̲ammar au Nord-ouest et d’al-Ḳaṣīm [ q.vv.] au Sud-est, à 130 km environ au Sud-est de Ḥ āʾil [ q.v.], Fayd est placé par les anciens géographes musulmans sur le territoire où se rencontraient les terrains de parcours des Ṭayyiʾ et des Asad, près de « deux montagnes des Ṭayyiʾ » souvent citées, Salmā et ‘Ad̲j̲ā’. Al-Bakrī, suivi par al-Samhūdī, dit que c’était un célèbre ḥimā avant l’Islam, et tous deux, ainsi qu’al…

Rāfiʿ b. al-Layt̲h̲ b. Naṣr b. Sayyār

(225 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petitfils, semble-t-il, du dernier gouverneur umayyade du Ḵh̲urāsān, Naṣr b. Sayyār [ q.v.], qui se rebella contre le califat ʿabbāside dans les premières années du IXe siècle de J.-C. En 190/806, Rāfiʿ dirigea à Samariḳand un soulèvement qui tourna à la rébellion générale de toute la Transoxiane contre la rudesse et l’exploitation financière du gouverneur du Ḵh̲urāsān, ʿAlī b. ʿĪsā b. Māhān [ q.v.]. En plus de l’appui de la population iranienne locale, Rāfiʿ s’assura l’aide des Turcs des steppes de l’Asie centrale, les Tog̲h̲uz-Og̲h̲uz [voir G̲h̲uzz] et les Ḳarluk [ q.v.]. Hārūn al-…

K̲h̲aybar

(565 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Ḵh̲yber Pass, un des principaux passages (avec ceux de Kurram, Toči, Gomal et Bolan) à travers la chaîne montagneuse séparant de l’Afg̲h̲ānistān les plaines de l’Indus. La passe s’étend vers le Nord-ouest sur une longeur d’environ 50 km. depuis le Shadi Bagiar qui commence à 5 km. de Fort Jamrud, lui-même à 12 km. de Pes̲h̲awar, jusqu’à la plaine aride de Loi Dakka qui s’étend ensuite jusqu’aux rives du Kābul. Le point le plus élevé de la passe est à Landi Kotal (1280 m.), important marché de l…

Ibn Dārust

(637 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Tād̲j̲ al-Mulk Abū l-G̲h̲anāʾim Marzubān b. Ḵh̲usraw-Fīrūz S̲h̲īrāzī (438-86/1046-93), haut fonctionnaire dans l’administration des Grands Sald̲j̲ūḳides sous le sultan Malik S̲h̲āh [ q.v.], et dernier vizir de ce souverain. Né au Fārs dans une famille de secrétaires, il commença sa carrière administrative au service de l’officier esclave Sāwtigin qui finit par le recommander au sultan en le présentant comme un fonctionnaire d’avenir. Malik S̲h̲āh fit de lui l’intendant des études et des possessions de certains de ses enfan…

Maʾmūn b. Muḥammad

(185 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū l-ʿAbbās, fondateur de l’éphémère lignée des Ḵh̲wārazm-S̲h̲āhs maʾmūnides au Khwārazm [ q.v.]. Maʾmūn était gouverneur, probablement en qualité de vassal nominal des Sāmānides [ q.v.], de la ville de Gurgand̲j̲ [ q.v.] qui, au IVe/Xe siècle, avait prospéré, du point de vue commercial, aux dépens de l’ancienne capitale, Kat̲h̲ [ q.v.], siège de la lignée depuis longtemps établie des Ḵh̲wārazm-S̲h̲āhs afrīg̲h̲ides [voir Ḵh̲wārazm-S̲h̲āhs]. En 385/995, les Afrīg̲h̲ides furent renversés, et leur dynastie s’éteignit, de sorte que Maʾmūn devint le maître du Ḵh̲wārazm unifié. Il …

Kutāhiya

(696 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(auj. Kütahya), ville du Nord- ouest de l’Anatolie (ait. 990 m.; 39°25’ N., 29°59’ E.), dans l’angle Sud-ouest de la plaine fertile du Porsuk Çay qui se jette dans la Sakarya. La ville ancienne est blottie sur les pentes de la colline du nom de ʿAd̲j̲em Dag̲h̲ que couronne la citadelle en ruine. A l’époque classique, elle s’appelait Cotyaeum, la cité de Cotys; c’était la plus grande ville de la Phrygia Salutaris, centre ancien du Christianisme, puis siège d’un archevêché à l’époque byzantine. Kutāhiya fut prise par le Turkmène Sulaymān b. Ḳutulmus̲h̲ vers 472/1080, à la suite …

Zirih

(595 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Zarah, lac au Sīstān [ q.v.], à présent traversé par la frontière entre Iran et Afg̲h̲anistān; c’est la pièce d’eau douce la plus étendue existant sur le plateau iranien. Le nom vient de l’avestan zrayah-, perse oriental drayah- «mer, lac». Le lac joue un rôle dans la légende iranienne antique à propos d’un Saos̲h̲yant ou Rédempteur, un fils de Zoroastre, qui en sortira. Les versions musulmanes de cette légende décrivent le roi Salomon, entraînant son armée des d̲j̲inns au fond de la surface du lac, de façon à ce que les terres as…

Masʿūd b. Maḥmūd

(835 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Saʿīd, S̲h̲ihāb al-dawla, Ḏj̲amāl al-milla, etc. sultan de la dynastie des G̲h̲aznawides [ q.v.] qui régna de 421 à 432/1030-40. Fils aîné du grand Maḥmūd b. Sebüktigin [ q.v.], il naquit en 388/998. En 406/1015-16, en qualité d’héritier présomptif ( walī ʿahd), il fut nommé gouverneur de Harāt et, en 411/1020, il commanda une expédition dans l’enclave encore paϊenne de G̲h̲ūr [ q.v.], ¶ dans l’Afg̲h̲ānistān central. En 420/1029, lorsque Maḥmūd annexa l’émirat būyide septentrional de Ray et du Ḏj̲ibāl et attaqua les Kākūyides [ q.v.] d’Iṣfahān et de Hamad̲h̲ān, Masʿūd fut ch…

Mākān b. Kākī

(628 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Manṣūr, soldat de fortune daylamite qui joua un rôle important dans la politique tortueuse et les opérations militaires auxquelles participèrent, dans le Nord de la Perse, des chefs daylamites locaux, les ʿAlides du Ṭabaristān et les Sāmānides, dans la première moitié du IVe/Xe siècle. La famille de Kākī gouvernait As̲h̲kawar, dans la région du Rānikūh, la partie orientale du Gīlān sur la côte de la Caspienne. Mākān prit de l’importance au Ṭabaristān, au service des princes ʿalides du pays et, lorsque ces derniers se perdirent dans de…

Ḏj̲irga

(600 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(pashto; voir H. G. Raverty, A dictionary of the Pukhto, Puchto, or language of the Afghans, Londres 1867, 330 b), assemblée tribale sans statut officiel qui, dans les pays constituant aujourd’hui l’Afg̲h̲anistān et le Pākistān, disposait de la faculté d’intervenir dans pratiquement tous les aspects de la vie privée et publique des Pat́hāns et de prononcer des jugements. Au cours de sa mission avortée auprès de S̲h̲āh S̲h̲ud̲j̲āʿ et de la cour des Durrānis de Kābul en 1809 [voir Afg̲h̲ānistān, V. Histoire (3) (A)], Mountstuart Elphinstone a observé le système des d̲j̲irgas qu’il décri…

al-Mizza

(300 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ferme moderne: Mezzé, village situé, selon des géographes médiévaux, à un demi- farsak̲h̲ (env. 4 km) à l’Ouest de Damas [voir Dimas̲h̲ḳ]. On le dit étendu, peuplé et riche en productions agricoles, étant irrigué par un des bras du Baradā. Il était aussi connu sous le nom de Mizzat Kalb, car il aurait été, à l’époque umayyade, abondamment peuplé par des Arabes du Sud, partisans kalbites des Sufyānides, et, de plus, réputé lieu d’inhumation du Compagnon du Prophète Diḥya b. Ḵh̲alīfa al-Kalbī (al-Harawī, Ziyārāt, 11/27). Dans l’historiographie umayyade, il est mentionné à plusi…

Walwālīd̲j̲

(242 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Warwālīd̲j̲, ville du Ṭuk̲h̲āristān médiéval, située dans ce qui est aujourd’hui l’Afg̲h̲ānistān septentrional, citée dans les Ḥudūd al-ʿālam, tr. 72, 109, comme la ḳaṣaba, centre administratif, de la province. Placée sur la route de Balk̲h̲ et Ḵh̲ulm vers Ṭalaḳān et Badak̲h̲s̲h̲ān [ q.vv.], entre la confluence des rivières de Dös̲h̲ī (Surk̲h̲-āb) et Ṭalaḳān dont les flots réunis rejoignent l’Oxus. Il semble qu’il s’agisse du A-hua de Hiuen-tsang, témoignant de son existence avant l’Islam à l’époque des Hephtalites. E. G. Pulleyblank suggère que les éléments wal-l war — renvoie…

S̲h̲ār

(229 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, titre de souverains d’Asie Centrale, et de l’actuel Afg̲h̲ānistān au début de l’époque islamique, et probablement aussi aux temps préislamiques. La forme S̲h̲ār doit viser à rendre dans l’orthographe arabe la forme du moyen persan et du néo-persan shēr/shīr (< vieux perse k̲h̲s̲h̲at̲h̲riya «chef», et non s̲h̲ēr «lion»; voir Marquait, Ērānšahr, 79). Le titre apparaît dans les anciens textes historiques et géographiques islamiques des confins iraniens orientaux. Ainsi, les Ḥudūd al-ʿālam, trad. Minorsky, 105, comt. 327-8, donne S̲h̲ār comme le titre du souverain du…

Turaba

(640 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’un wādī et d’une bourgade en Arabie occidentale ainsi que d’une bourgade d’Arabie septentrionale. 1. Le wādī. Il descend, vers le Nord-est, des montagnes du Sarāt [ q.v.], au Sud d’al-Ṭāʾif et au-delà du bourg de Turaba, et devient alors le Wādī Ṣubayʿ. Il coule à tavers une région de ḥarras [ q.v.] sur les terre du Ṣubayʿ [ q.v.] et disparaît dans le ʿArḳ al-Ṣubayʿ du Nad̲j̲. Les géographes musulmans du Moyen Age le décrivent en disant qu’il est d’une longueur d’un voyage de trois nuits, et qu’il a des palmiers dattiers, des arbres, des fruits et des cultures. Ils le placent en ¶ divers end…

Sarhang

(122 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), terme désignant un grade d’officier ou de commandant dans les armées médiévales persanes et autres groupes paramilitaires (cf. Vuller, Lexicon perso-latinum, II, 261-2, 293: dux exercituspraefectus. Ainsi, les sarhangs étaient les chefs de bandes de ʿayyārs [ q.v.] ou milices orthodoxes sunnites opposées aux Ḵh̲ārid̲j̲ites du Sīstān au IIIe/IXe siècle; Yaʿḳūb b. al-Layt̲h̲, fondateur de la dynastie ṣaffāride [ q.v.], inaugura son ascension vers le pouvoir en devenant sarhang dans les forces de ʿayyārs d’un chef local à Bust, Ṣāliḥ b. al-Naḍr al-Kinnānī ( Taʾrīk̲h̲-i Sīstān,…

Gūmāl

(554 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Gomal, rivière du réseau hydrographique de la vallée de l’Indus, dans la région de la Frontière Nord-ouest du sous-continent indo-pakistanais. Elle prend sa source dans l’Afg̲h̲anistān oriental, à 62 km à l’Est du lac d’Āb-i Istāda, coule vers l’Est, reçoit le Kundar et le Zhob qui viennent du Sud et constitue la limite méridionale de l’ agency tribale du Wazīristān du Sud dans l’ancienne province de la Frontière Nord-ouest de l’Inde britannique (auj. du Pakistan); après la localité de Murtaḍā, elle quitte la montagne et entre dans le territoire moi…
▲   Back to top   ▲