Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Tukarōʾi

(104 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Mug̲h̲almārī, lieu situé près de Midnapūr, au Sud du Bengale occidental, où se déroula, en 982/1574, la bataille entre Rād̲j̲ā T́ōd́ar Mal [ q.v.], ministre des finances et général au service d’Akbar et le jeune prince du Bengale, Dāwūd Ḵh̲ān Kararānī [ q.v.], qui avait rejeté la suzeraineté mog̲h̲ole. Dāwūd fut vaincu grâce à une ruse [voir Ḥarb, VI, vol III, 206a] et contraint à la fuite, permettant à Akbar d’annexer officiellement le Bihar, le Bengale et l’Orissa. (C.E. Bosworth) Bibliography Voir Dāwūd Ḵh̲ān Karabānī et J. F. Richards, The Mughal empire, dans The New Cambridge His…

Masʿūd Beg

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ministre, en Asie Centrale, des k̲h̲āns mongols au XIIIe siècle de J-C. Peu après 1238, sous le règne du Grand Ḵh̲ān Ögedey (1227-41), une partie de la Transoxiane et du Mog̲h̲olistān [ q.v.] ( = région des steppes au Nord de la Transoxiane) fut cédée à Čag̲h̲atay en ind̲j̲ü ou apanage [voir Čag̲h̲atay Ḵh̲ān et Māwarāʾ al-Nahr, II. Histoire]. Quand le père de Masʿūd Beg Maḥmūd Yalawač [ q.v.] fut muté en Chine et quitta son poste de gouverneur de la population sédentaire de Transoxiane et du Mog̲h̲olistān, il fut nommé lui-même à sa succession. En effet, d’aprè…

K̲h̲ārān

(450 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ancien État indigène du Balūčistān occidental aujourd’hui partie intégrante du Pakistan. Géographiquement, il comprend un vaste bassin, celui du Mas̲h̲kel à l’Ouest et du Baddo à l’Est, entre de hautes chaînes de montagnes (le Ra’s Kūh s’élève à plus de 3000 m.). Dans la vallée, s’étend un vaste rēgistān ou désert de sable. La population est en majorité balūče, avec quelques Brahūīs dans la partie orientale. L’histoire ancienne du Ḵh̲ārān est très obscure. La ¶ tradition locale dit que les chefs Naws̲h̲īrwānis y entrèrent au VIIIe/XIVe siècle; au cours des siècles suivants, ces…

Naṣīḥat al-Mulūk

(4,715 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), littéralement «fait de conseiller les rois» expression qui peut commodément servir à caractériser le genre de littérature islamique pré-moderne consistant en conseils aux souverains et à leurs fonctionnaires à propos de la politique et du gouvernement ( siyāsa [ q.v. ] ou tadbīr al-mulūk), le comportement du chef de l’État à l’égard de Dieu et à l’égard des sujets ( raʿiyya [ q. v. ]) que Dieu a confiés à sa charge, la conduite de la guerre, la diplomatie et l’espionnage, etc. Tous ces sujets correspondent au genre de la littérature européenne médiévale des «miroirs des princes» ou Fürs…

Fayd

(901 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, localité du Nad̲j̲d qui était importante au moyen âge, mais n’est plus qu’un village (27° 8’ N., 42° 28’ E.). Situé dans une plaine aux confins des deux régions du d̲j̲abal S̲h̲ammar au Nord-ouest et d’al-Ḳaṣīm [ q.vv.] au Sud-est, à 130 km environ au Sud-est de Ḥ āʾil [ q.v.], Fayd est placé par les anciens géographes musulmans sur le territoire où se rencontraient les terrains de parcours des Ṭayyiʾ et des Asad, près de « deux montagnes des Ṭayyiʾ » souvent citées, Salmā et ‘Ad̲j̲ā’. Al-Bakrī, suivi par al-Samhūdī, dit que c’était un célèbre ḥimā avant l’Islam, et tous deux, ainsi qu’al…

Ibn Saʿdān

(697 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū ʿAbd Allāh al-Ḥusayn b. Aḥmad, fonctionnaire et vizir des Būyides dans la seconde moitié du IVe.Xe siècle et protecteur des savants (m. 374/984-5). L’on ne sait à peu près rien de ses origines, mais il fut au service du grand amīr ʿAḍud al-dawla Fanā-Ḵh̲usraw [ q.v.], occupant à Bag̲h̲dād l’un des deux postes d’inspecteur de l’armée ( ʿāriḍ al-d̲j̲ays̲h̲), celui qui concernait les troupes turques, arabes et kurdes. A la mort de ʿAḍud en 372/983, son fils Samsam al-dawla Marzubān, qui prit le pouvoir à Bag̲h̲dād en qualité d’ amīr suprême, l’éleva à la fonction de vizir. Il occup…

Ṣaband̲j̲a

(431 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, en turc moderne Sapanca, ville d’Anatolie du Nord-ouest, dans l’ancienne Bithynie, sur la rive Sud-est du lac d’eau douce du même nom, et à l’Ouest du fleuve Sakarya (lat. 40° 41´ N., long. 30° 15´ E.). On ignore presque tout de son histoire préislamique, bien qu’il s’y trouve des vestiges byzantins. Le nom peut être une altération populaire de Sophon. Selon Ewliyā Čelebi, la ville fut fondée par un certain Ṣaband̲j̲ī Ḳod̲j̲a, mais ce dernier peut n’avoir été qu’un héros éponyme. Elle semble ne faire son apparition dans l’histoire qu’au Xe/XVIe siècle, lorsque le Grand Vizir de Süla…

Zuhra

(233 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, clan de Ḳurays̲h̲ [ q.v.] à la Mecque; généalogie reçue: Zuhra b. Kilāb b. b. Murra b. Kaʿb b. Luʿayy b. G̲h̲ālib b. Fihr. À l’époque préislamique, le clan paraît avoir été prospère et ses membres entretenaient des relations commerciales avec ʿAbd Shams. Lors des disputes entre factions à propos de la Mecque, Zuhra faisait partie du groupe entraîné par ʿAbd Manāf, les Muṭayyabūn, «les Parfumés», [voir Laʿaḳat al-Dam], puis participa au Ḥilf al-Fuḍūl [ q.v.] avec Hās̲h̲im et al-Muṭṭalib. Le clan acquit du prestige aux yeux de l’Islam, la mère de Muḥammad, Āmina bt. Wahb [ q.v.], étant de Zu…

Sulaymān

(169 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’une chaîne de montagnes qui s’étend approximativement en direction Sud-Nord à l’Ouest de l’Indus, dans le Pakistan moderne. Les monts Sulaymān commencent dans les basses terres du Dērad̲j̲āt [ q.v.], le long de la rive droite de l’Indus, et s’étendent en une série de longues crêtes aiguës et de pics dentelés à partir des districts de Bugtī et de Marī, dans le Balūčistān du Nord-est, jusqu’au col de Gomal et au fleuve du même nom plus au Nord. Ils se prolongent ensuite sous la forme des collines du Wazīristān (entre le…

Ḳufṣ

(691 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme arabisée du persan Kūfič, est le nom d’un peuple qui habitait le Sud-est de la Perse, plus exactement la région Kirmān-Balūčistān occidental, durant le haut moyen âge islamique. Ce nom, qui signifie littéralement « montagnards», remonte probablement en dernière analyse au vieux persan ākaufačiiya-(kaufa, en vieux persan = montagne), appellation, dans l’inscription de Daiva de¶ Xerxès, d’un peuple cité avec les Mačiya «hommes de Maka» (= Makrān, région côtière du Balūèistān?), par l’intermédiaire du néo-persan kūfid̲j̲/kūfič (cf. R. G. Kent, Old Persian grammar, texts,…

al-Ḳās̲h̲ānī

(309 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, al-Ḳās̲h̲ī, Abū l-ʿAbbās Aḥmad b. ʿAlī, appelé Ibn Bābā ou Bābā, auteur persan de la période sald̲j̲ūḳide et «commensal» ( nadīm) de profession. Il a probablement vécu dans la seconde moitié du Ve/XIe siècle et dans les premières années du suivant; Bag̲h̲dādli̊ Ismāʿīl Pas̲h̲a ( Īdaḥ al-maknūn, I, 546) dit qu’il mourut en 510/1116-7 et cela est approximativement confirmé par Yāḳūt qui le dit mort à Marw. Seuls al-Samʿānī ( A nsāb, ff. 80 a, 437 b) et Yāḳūt ( Buldān, éd. Beyrouth I, 412, IV, 296-7) fournissent sur lui des renseignements de quelque importance. Il semble avoi…

Sebüktigin

(365 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(turc sevük tegin, «prince bienaimé»). Abū Manṣūr, chef militaire de statut servile des Sāmānides [ q.v.] et fondateur de la dynastie g̲h̲aznawide [ q.v.] d’Afg̲h̲ānistān oriental. Le peu que nous sachions de ses débuts provient essentiellement de son prétendu Pand-nāma, recommandations posthumes à son successeur (conservées par un historien persan postérieur [voir S̲h̲abān-kāraʾī]), et de citations extraites par Ḏj̲ūzd̲j̲ānī de la dernière partie des Mud̲j̲alladāt d’Atm l-Faḍl al-Bayhaḳī [ q.v.], qui traite du gouvernement de Sebüktigin. Il était originaire du d…

Ilek-k̲h̲āns ou Ḳarak̲h̲ānides

(4,523 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie turque qui régna, du IVe/Xe au début du VIIe/XIIIe siècle, sur les territoires de l’Asie Centrale ¶ encadrant les montagnes du T’ien-chan, c’est-à-dire dans le Turkestan occidental (Transoxiane ou Mā warāʾ al-nahr) et oriental (Kās̲h̲g̲h̲arie ou Sin-kiang). 1. — Introduction. C’est aux numismates du XIXe siècle que l’on doit la dénomination d’IlekḴh̲āns ou Ilig-Ḵh̲āns; l’élément ilek/ ilig (connu dans l’onomastique hunnique, magyare et turque uyg̲h̲ure) se retrouve couramment sur les pièces de monnaie de la dynastie, mais n’est d’aucune mani…

Sīrāf

(631 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, port du Golfe Persique qui prospéra aux premiers siècles de l’Islam, et fut l’un des principaux centres commerciaux du Golfe, rival de Baṣra. Il se trouvait sur la côte du Fārs, près du village moderne de Ṭāhirī, à quelque 200 km au Sud-est de Bushire (Bū S̲h̲ahr [ q.v.]), dans le garmsīr (zone chaude) du sīf, ou région côtière. Les fouilles effectuées sur le site de Sīrāf en 1966-73 par une équipe du British Institute of Persian Studies ont montré qu’il se trouvait là un port sāsānide, desservant probablement le centre d’Ardas̲h̲īr Ḵh̲urra, à l’intéri…

Sayābid̲j̲a

(794 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, pour Sayābiga, nom donné dans les anciennes sources islamiques à un groupe de migrants non-arabes, en provenance immédiate du Sind, mais sans doute originaires du Sud-est asiatique, établis sur les rivages arabes du golfe Persique et à Baṣra aux environs des deux premiers siècles de l’Islam. Les auteurs arabes les associent souvent aux Zuṭṭ [ q.v.] ou aux Jhāts [voir Ḏj̲āt́] de l’Inde du Nord-ouest (voir p. ex. al-Ṭabarī, I, 1961, 3125, 3134, 3181), encore qu’il s’agisse de deux groupes ethniques distincts. De Goeje fut le premier à s’intéresser de façon approfondie aux Sayā…

Zamīndāwar

(468 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom utilisé à l’époque pré-contemporaine pour désigner l’actuel l’Afg̲h̲ānistān oriental; l’équivalent arabe, Bilād al-Dāwar, était auparavant en usage en arabe médiéval. Cette région s’étendait de part d’autre des cours supérieurs de l’Helmand et de l’Arg̲h̲andāb, au Nord de leur confluent à Bust, alors qu’au Nord, elle était limitrophe du Zābulistān et, au Sud-sud-ouest, d’al-Ruk̲h̲k̲h̲ad̲j̲ [ q.vv.]; pourtant, les frontières de toutes ces régions étaient mal établies, en particulier, le Zarmīndāwar paraît avoir été souvent confondu dans les sources avec le Zābulistān. ¶ L…

Ziyād b. Ṣāliḥ al-Khuzāʿī

(395 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, général arabe au service d’Abū Muslim lors de la révolution ʿabbāside (m. 135/752-3). C’était un des naḳïbs [ q.v.] choisis par Abū Muslim parmi les chefs arabes du Ḵh̲urāsān en 134/747-8. Avec le triomphe de la cause ʿabbāside. Abū Muslim nomma Ziyād gouverneur de Buk̲h̲ārā et de Sogdiane; celui-ci écrasa la rébellion des Arabes mécontents de la garnison de Buk̲h̲ārā, conduits par S̲h̲arīk (ou S̲h̲urayk) b. S̲h̲ayk̲h̲ al-Mahrī (133/750-1). Peu de temps plus tard, Ziyād commanda l’expédition des Arabes envoyés d…

al-Marwazī

(166 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, S̲h̲araf al-zamān Ṭāhir, médecin et auteur d’un ouvrage de géographie, d’anthropologie et de sciences naturelles, qui naquit probablement à Marw [voir Marw al-S̲h̲āhid̲j̲ān] (ou descendait d’un natif de cette ville) et mourut après 514/1120. Il fut le médecin du sultan sald̲j̲ūḳide Malik-S̲h̲āh [ q.v.] et peut-être de ses successeurs jusqu’à l’époque de Sand̲j̲ar [ q.v.], mais on n’en sait guère plus sur sa vie. Sa renommée repose principalement sur son livre intitulé Ṭabāʾiʿ al-ḥayawān qui est essentiellement un ouvrage de zoologie, mais contient des sections de va…

Is̲h̲kās̲h̲im

(366 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite agglomération (36° 43’ N; 71° 34’ E.) dans la région dénommée, au Moyen Âge comme dans l’Afg̲h̲ānistān actuel, Badak̲h̲s̲h̲ān [ q.v.] et à ne pas confondre avec Is̲h̲kāmis̲h̲, plus à l’Ouest, dans le district de Ḳunduz ou de Ḳaṭag̲h̲ān de la même province. L’Is̲h̲kās̲h̲im historique est sur la rive gauche, ou Sud, du Pand̲j̲ ou Oxus supérieur. Ce ne fut qu’à l’époque soviétique, qu’une petite agglomération, installée sur l’autre rive du fleuve, devint le chef-lieu du tuman d’Is̲h̲kās̲h̲im, ou district de la région autonome de Gorno-Badak̲h̲s̲h̲ān dans la RSS Tād̲j̲īke [voir Bad…

Tigin

(319 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Takīn (t.), tégin sous la forme turque la plus vieille, ancien titre turc signifiant à l’origine «prince». Au début de l’empire turc, il désignait le fils légitime ou le petit-fils du Ḳag̲h̲an suprême. C’est avec ce sens qu’on le trouve dans les inscriptions org̲h̲on [ q.v.] parmi lesquelles figure celle de Kül Tigin (littéralement «le jeune frère [d’Elteris̲h̲ Ḳag̲h̲an], le prince héritier de la couronne»), cf. Talât Tekin, A grammar of Orkhon Turkic, Bloomington 1968, 237. G. Doerfer ( Türkische und mongolische Elemente in Neupersischen, Wiesbaden 1963-7, II, 533-41, n° 922)…
▲   Back to top   ▲