Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ibn Nāẓir al-Djaysh

(222 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Taḳī al-dīn ʿAbd al-Raḥmān, ḳāḍī, fonctionnaire et écrivain de l’époque mamlūke en Égypte. Les dates précises de sa naissance et de sa mort sont inconnues, mais il était, semble-t-il, le fils d’un autre ḳāḍī qui avait été contrôleur de l’armée sous le sultanat d’al-Nāṣir, Nāṣir al-dīn Muḥammad b. Ḳalāwūn, et il fut luimême en service au dīwān al-ins̲h̲āʾ sous les sultans al-Mansūr Ṣalāḥ al-dīn Muḥammad (762-4/13613) et son successeur al-As̲h̲raf Nāṣir al-din S̲h̲aʿbān (764-78/1363-76). Sa correspondance doit avoir été réunie en un mad̲j̲mūʿ, car al-Ḳalḳas̲h̲andī [ q.v.] cite, da…

Turbat-i [s̲h̲ayk̲h̲-i] Ḏj̲ām

(340 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville au Nord-est de l’Iran, située dans l’actuelle province du Ḵh̲urāsān. Elle se trouve sur l’axe routier Mas̲h̲had-Harāt, à 150 km de Mas̲h̲had et à 75 km de la frontière afg̲h̲āne (par 35° 16’ de lat. N. et 60° 36’ de long. E.). Le nom islamique le plus ancien de Turbat-i Ḏj̲ām était Būzad̲j̲ān ou Pūčkān (tous deux dans Mustawfī, Nuzha, 177, trad. 171, cf. aussi 143-4, trad. 151-2, où il l’appelle Ḏj̲ām); c’est là qu’est né le grand mathématicien Abū l-Wafāʾ al-Būzad̲j̲ānī (m. 368/998 [ q.v.]) Les géographes la décrivent comme étant à quatre étapes de Nīs̲h̲āpūr, dans …

Muḥammad b. Maḥmūd b. Sebüktigin

(529 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Aḥmad Ḏj̲alāl al-dawla wa-Ḏj̲amāl al-milla, sultan de G̲h̲azna et du Nord-ouest de l’Inde à deux reprises: 421/1030 et 432/1040-1. Né vers 387/997, Muḥammad épousa des filles du Ḳara Ḵh̲ānide Ḳādi̊r Ḵh̲ān Yūsuf de Ḵh̲otan et Kās̲h̲g̲h̲ar et du dernier prince farīg̲h̲ūnide de Gūzgān [ q.v.], Abū Naṣr Muḥammad; aussi, à la mort de ce dernier, en 401/1010-11, fut-il nommé gouverneur de cette région par son père, Maḥmūd de G̲h̲azna [ q.v.]. Vers la fin de sa vie, celui-ci, qui s’était déjà fait remplacer par Muḥammad à G̲h̲azna pendant qu’il faisait campagne à Ḳanawd̲j̲ [ q.v.], dans l’I…

K̲h̲alk̲h̲āl

(536 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, qui était au moyen âge une région et une ville, n’est plus de nos jours qu’un district de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān du Nord-ouest de la Perse; situé au Sud d’Ardabīl, il est limité à l’Est par la partie de la chaîne de l’Elburz qui sépare le Gīlān et le Tālis̲h̲, sur le littoral caspien, des hauteurs intérieures de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān; les montagnes y atteignent une hauteur de plus de 3 000 mètres. La majeure partie de la région est arrosée par les affluents gauches du Ḳi̊zi̊l Uzun, qui se jette dans …

Ḏj̲aʿda

(515 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(ʿĀmir), tribu sud-arabique. Au début de l’Islam, les Ḏj̲aʿda possédaient des terres dans l’extrémité méridionale des hautes terres du Yémen, le Sarw Ḥimyar, entre les villes actuelles d’al-Dāliʿ et de Ḳaʿṭaba au Nord et le wādī Abyan au Sud. La route d’Aden à Ṣanʿaʾ traversait leur territoire; ils avaient pour voisins les B. Mad̲h̲ḥid̲j̲ et les B. Yāfiʿ. Al-Hamdānī affirme que ces Ḏj̲aʿda sud-arabiques sont un clan des ʿAyn al-Kabr et qu’il faut les distinguer de la tribu septentrionale des Ḏj̲…

Mog̲h̲olistān

(464 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
«pays des Mongols», nom usité à partir de l’époque des Mongols (XIIIe siècle) pour désigner la steppe, le plateau et la zone montagneuse de l’Asie Intérieure situés au Nord de la Transoxiane ou Mā warāʾ al-Nahr [ q.v.] et du Si̊r Daryā, et comprenant donc, entre autres, la région de Semirečye (en turc: Yeti-su «pays des sept rivières» qui englobait les bassins de l’Ili et du Ču [ q.vv.]; cette partie du Mog̲h̲olistān correspond dans une large mesure à la RSS kazak̲h̲e actuelle. Mais la région s’étendait aussi vers l’Est à travers les chaînes du Tien Chan et de F…

Kābul

(2,106 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
I. — Rivière d’Afghānistān et de la région frontière au Nord-ouest du Pakistan qui prend sa source près du défilé d’Unai (34°21′ N. et 62°20′ E.) et a un cours de 700 km. Ses affluents sont, du Nord, le Pand̲j̲hīr, l’Alingar, le Kunar et le Swat et, du Sud, le Lōgar; le Kābul coule vers l’Est, où, dans la plaine de l’Inde, il se jette dans l’Indus à Atak (Attock). Les Ḥudūd al-ʿālam (fin du IVe/Xe siècle) l’appellent «la rivière du Lamg̲h̲ān» et disent qu’il prend sa source dans les montagnes limitrophes de Lamg̲h̲ān et du Dunpūr, qu’il passe par Nangrahār (c.-à-d. par…

Ṭarsūs

(1,630 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, forme arabe du nom de la ville de Tarse en Cilicie, située sur le fleuve classique ¶ Cydnus, le Nahr Baradān des premiers temps de l’Islam et le Tarsus Čay turc contemporain, dans la riche plaine agricole de la Çukurova moderne. L’ancienne ville est clairement attestée dans l’histoire tout d’abord sous les rois assyriens, puis comme relevant de la sphère d’influence perse, enfin comme site que se disputèrent les Séleucides et les Ptolémées, appelée un temps Antioche sur le Cydnus en l’honneur d’Antioche IV Epiphanes (175-164 avant J.C…

Nicobar

(734 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un groupe de dix-neuf îles de l’océan Indien, au Sud du Golfe du Bengale, entre 6°40′ et 9°20′ N.; la plus grande et la plus méridionale, la Grande Nicobar, est à 190 km au Nord-ouest de la pointe Nord de Sumatra. Elles couvrent 1953 km2. Les géographes musulmans les placent à 15 jours de navigation de Sarandīb (Ceylon) et à 6 de Kalah [ q.v.], probablement dans la péninsule de Malacca ou, moins sûrement encore, à Kedah. Les Nicobar figurent dans la littérature arabe de voyage ou géographique des Ak̲h̲bār al-Ṣīn wa-l-Hind (237/851), éd.-trad. J. Sauvaget, Relation de la Chine et de l’Inde,…

Sād̲j̲ides

(1,300 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, dynastie de chefs militaires qui ¶ gouvernèrent les provinces nord-occidentales du califat (Ād̲h̲arbayd̲j̲ān, Arrān et Arménie) à la fin du IIIe/IXe et au début du IVe/Xe siècle pour le compte des ʿAbbāsides. Les Sād̲j̲ides faisaient partie de ces chefs militaires originaires de l’Est iranien et de l’Asie centrale qui avaient émigré à l’Ouest pour servir dans les armées ʿabbāsides des premiers temps. La famille semble avoir pris naissance à Us̲h̲rūsana [ q.v.], sur le Syr Darya moyen, en Transoxiane, région où les princes héréditaires avaient été les Afs̲h̲īn [ q.v.] au moins jusqu…

Muḥammad b. Waṣīf

(384 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, secrétaire au service des Ṣaffārides du Sīstān et l’un des premiers poètes dont on sait qu’ils ont composé des vers en néopersan selon les règles de la métrique quantitative arabe, le ʿarūḍ [ q.v.]. L’histoire locale du Sīstān, le Taʾrīk̲h̲-i Sīstān, cite des fragments de quatre poèmes, des ḳaṣīdas, semblet-il, de Muḥammad b. Waṣīf (voir G. Lazard, Les premiers poètes persans (IXe-Xe siècles), Téhéran-Paris 1342 p./1964, I, 18, 54-6, II, 13-15). Le premier fut composé, d’après l’historien anonyme, vers l’époque où Yaʿḳūb b. Layt̲h̲ conquit Harāt, en 253/8…

Naṣr b. Sayyār

(755 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
al-Layt̲h̲ī al-Kinānī, dernier gouverneur du Ḵh̲urāsān sous les Umayyades (m. 131/748). La carrière de Naṣr semble s’être déroulée tout entière au Ḵh̲urāsān et dans l’Est. En 86/705, il fit campagne dans la région du haut Oxus sous Ṣāliḥ, frère du gouverneur du Ḵh̲urāsān. Ḳutayba b. Muslim [ q.v.], et reçut un village en récompense. En ¶ 106/724, il guerroya au Farg̲h̲ānā avec Muslim b. Saʿīd al-Kilābī, et fit office de gouverneur de Balk̲h̲ pendant quelques années. En conséquence de quoi, à la mort du gouverneur des provinces de l’Est, Asad b. ʿAbd Allāh al-Ḳasrī [ q.v], on conseilla au …

al-Sahmī

(193 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Ḥamza b. Yūsuf al-ḳuras̲h̲ī al-Dj̲urd̲j̲ānī, Abū l-Ḳāsim (né vers le milieu du IVe/Xe siècle, m. 427/1038 à Nīs̲h̲āpūr), traditionniste et jurisconsulte. Il était natif de Gurgān [ q.v.], sur les côtes de la Caspienne, où il fut k̲h̲aṭīb et prédicateur. Son principal ouvrage, et apparemment le seul qui ait été conservé, est le Taʾrīk̲h̲ Ḏj̲urd̲j̲ān. ou Kitāb Maʿrifat ʿulamāʾ ahl Ḏj̲urd̲j̲ān. essentiellement ouvrage de rid̲j̲āl [ q.v] consacré aux savants et muḥaddit̲h̲ūn de sa province natale. L’éd. de Ḥaydarābād 1369/1950 (4-18) est précédée d’une brève introduct…

Sūrs

(383 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou dynastie Sūrī, lignée de sultans de Dihlī (947-62/1540-55) fondée par le chef militaire afg̲h̲ān S̲h̲īr S̲h̲āh Sūr b. Miyān Ḥasan [ q.v.], qui avait été au service des précédents sultan lōdīs [ q.v.]. Cette brève période de souveraineté des dynasties indiennes couvre l’intervalle entre le premier et le second règne du Mug̲h̲al Humāyūn [ q.v.] (937-47/1530-40), et la consolidation définitive de l’autorité mug̲h̲ale (962/1555). Depuis une base du Bihār, S̲h̲īr S̲h̲āh se rendit maître dans les années 1530 de l’Inde septentrionale, y compris le Bengale, repous…

Nayrīz

(385 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Nīrīz, au Moyen Âge, nom d’une région et d’une ville du Fārs, dans la Perse du Sud. La plaine de Nayrīz est pour l’essentiel une région enclavée dans le Sud du Zagros, arrosée par le Kūr et le Pulwār qui prennent naissance dans le Zagros et coulent vers le Sud-est pour se jeter dans un lac peu profond connu au Moyen Age sous le nom de Lac de Nayrīz et, plus récemment, sous celui de Lac Bak̲h̲tigan ¶ [ q.v.; voir aussi E. Ehlers, art. Bak̲tagān Lake, dans EIr]; bien que le lac lui-même soit salé, la plaine constitue une région agricole prospère, naguère cœur de la Perse achéménide,…

Īd̲h̲ad̲j̲

(961 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
ou Māl-Amīr, ville de la Perse occidentale, située sur un affluent du cours supérieur du Dud̲j̲ayl ou Kārūn, dans le Lūristān méridional (31° 50’ N. et 49° 45’ E.);au moyen âge, elle faisait partie de la province d’al-Ahwāz ou Ḵh̲ūzistān [ q.v.] et, sous les ʿAbbāsides, elle formait la capitale d’un district administratif ( kūra) distinct. Elle s’étendait sur un plateau à une altitude de 1 000 mètres environ et bien que, d’après les géographes, elle fût située en zone chaude ( garmsīr), les montagnes avoisinantes lui assuraient un climat sain et agréable;les neiges hivernales…

al-Samhūdī

(582 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Nūr al-dīn Abū l-Ḥasan ʿAlī b. ʿAfīf al-dīn ʿAbd Allāh al-S̲h̲āfiʿī, célèbre savant égyptien en histoire, droit, théologie, tradition, etc. (844-91/1440-1506). Il naquit à Samhūd, en Haute Egypte en ṣafar 844/juillet 1440. Fils d’un ḳāḍī, il prétendait être d’une lignée de sayyids ḥasanides. Sa biographie est donnée en détail par al-Sak̲h̲āwī, résumée par Ibn al-ʿImād et autres sources biographiques ultérieures. ¶ Après 853/1449, il étudia sous les grands maîtres du Caire, et reçut également le vêtement ṣūfī ( k̲h̲irḳa). Il fit le pèlerinage en 860/1456, et s’installa fi…

Isfarāyīn

(680 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, district et, dans les premiers temps de l’Islam, ville du Nord-ouest du Ḵh̲urāsān. Le district s’étend sur la bordure septentrionale de la grande plaine qui va de Bisṭām et de S̲h̲āhrūd à l’Ouest jusqu’à Nīs̲h̲āpūr à l’Est, et dont la partie centrale est arrosée par le Kāl-i S̲h̲ūr avant qu’il ne se dirige vers le Sud dans le Das̲h̲t-i Kawīr. Au moyen âge islamique, la route allant de Nīs̲h̲āpūr à Gurgān traversait cette plaine, et les géographes situaient Isfarāyīn à mi-chemin environ, c’est-à-dire à cinq étapes, de chacune des deux villes. Quoiqu’on prétende qu’elle fut fondée par …

Īlāḳ

(255 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, région de Transoxiane située à l’intérieur du grand méandre dirigé vers le Nord du cours moyen du Iaxarte et au Sud de son affluent de droite, l’Āhangarān (en russe, Angren), donc entre les provinces du S̲h̲ās̲h̲ [voir Tas̲h̲kent] au Nord-ouest et de Farg̲h̲āna [ q.o.], à l’Est. D’après les géographes arabes et persans des IIIe-Ve/IXe-XIe siècles, c’était une province florissante qui possédait de l’argent et du sel dans ses montagnes. Ils indiquent les noms de nombreuses villes, et la principale était Tūnkat̲h̲, dont les ruines ont été identifiées…

al-Ziyādī

(224 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ḥassān al-Ḥasan b. ʿUt̲h̲mān al-S̲h̲īrāzī ( nisba annonçant un lien apparent avec la cité iranienne; voir Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, III, 381), juge, traditionniste et historien du début delà période ʿabbāside, né en 156/773 à Baghdād et mort en rad̲j̲ab 242/nov.-déc. 856, ou l’année suivante (al-Ṭabarī, III, 1434 et al-Ḵh̲aṭīb al-Bag̲h̲dādī). Traditionniste d’opinion, associé à al-S̲h̲āfiʿī, il fut interrogé lors de la miḥna [ q.v.], à la fin du règne d’al-Maʾmūn (al-Ṭabarī, III, 1121-5, 1128, 1132). Il devait mieux réussir sous al-Mutawakkil, calife …
▲   Back to top   ▲