Search

Your search for 'dc_creator:( "Bowen, H." ) OR dc_contributor:( "Bowen, H." )' returned 61 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Elites, Enterprise, and the Making of the British Overseas Empire, 1688-1775

(135 words)

Author(s): Bowen, H. V.
Bibliographic entry in Chapter 2: The Se…

Elites, Enterprise, and the Making of the British Overseas Empire, 1688-1775

(131 words)

Author(s): Bowen, H. V.
Bibliographic entry in Chapter 27: Race,…

Aʿyān

(508 words)

Author(s): Bowen, H.
, pl. de l’arabe ʿayn dans le sens de «notable» et souvent employé pour désigner des personnages éminents sous le califat et les régimes islamiques qui lui ont succédé (cf. les célèbres Wafayāt al-aʿyān «obituaires des notables» d’Ibn Ḵh̲allikān). Sous le régime ottoman, après avoir simplement désigné au début les habitants les plus distingués d’un district ou d’un quartier de ville, le terme, souvent employé comme un singulier, acquit une signification plus précise et arriva, au XVIIIe s., à être appliqué à ceux de ces personnages qui avaient auparavant exercé une infl…

ʿAlī Pas̲h̲a Čorlulu

(509 words)

Author(s): Bowen, H.
, grand-vizir ottoman. Né, vers 1670, d’un paysan (ou barbier) de Čorlu, sa bonne mine et son intelligence le firent adopter par un courtisan d’Aḥmad II qui le plaça comme vérificateur au G̲h̲alaṭa Sarāyī; de là, il entra au service du Palais, s’élevant du grade de seferli oda à celui de silāḥdār sous Muṣṭafā II En qualité de silāḥdār, il rehaussa grandement l’importance de son office, dont le titulaire remplaça dès lors le Dār al-Saʿāde Ag̲h̲asi̊ comme intermédiaire entre le sultan et le grand-vizir, et le Bāb al-Saʿāde Ag̲h̲asi̊ comme contrôleur des ič-og̲h̲lans, et composa un niẓām-nāme…

Niẓām al-Mulk

(4,262 words)

Author(s): Bowen, H. | Bosworth, C.E.
Abū ʿAlī al-Ḥasan b. ʿAlī b. Isḥāḳ al-Ṭūsī, le célèbre ministre des sultans sald̲j̲ūḳides Alp Arslân et Maliks̲h̲āh [ q.vv.]. D’après la plupart des sources, il naquit le vendredi 21 d̲h̲ū l-ḳaʿda 408/10 avril 1018, bien que le Taʾrīk̲h̲i Bayhaḳ (VIe/XIIe siècle) d’Ibn Funduḳ al-Bayhaḳī [ q.v.], qui est le seul à fournir des renseignements détaillées sur sa famille, place sa naissance en 410/1019-20. Il naquit à Rādkān, village aux environs de Tus, où son père était agent du fisc pour le compte du gouvernement g̲h̲aznawide. On sait peu de choses sur le début de sa vie. Les Waṣāyā-yi Ḵh̲wād̲j…

Aḥmad III

(3,248 words)

Author(s): Bowen, H.
, vingt-troisième sultan ottoman, fils de Meḥmed IV (Muḥammad IV, [ q.v.]). Né en 1084/1673, il succéda à son frère Muṣṭafā II [ q.v.] le 10 rabīʿ II 1115/21 août 1703, lorsque ce dernier abdiqua à la suite d’une révolte de Janissaires. Les instigateurs de cette révolte furent bientôt élimînés par le nouveau sultan qui avait immédiatement refait d’Istanbul la résidence habituelle de la Cour. Pendant les quelques années qui suivirent, un grand nombre d’individus notoirement impliqués dans le complot ou simplement suspe…

Bayraḳdār

(174 words)

Author(s): Bowen, H.
, terme turco-persan désignant un «porte-étendard», appliqué sous le régime ottoman à divers officiers appartenant tant à l’armée féodale qu’à l’armée régulière et à certains chefs héréditaires d’Albanie. Dans l’armée féodale, l’ alay-beyi de chaque province avait un bayraḳdār comme subordonné, et dans l’armée régulière, l’un des officiers de chacun des bölüks de la cavalerie et de chacune des ortas de Janissaires en était le porte-étendard; on l’appelait d’ordinaire bayraḳdār mais aussi, en guise de synonyme, ʿ alemdār (ʿ alam étant l’équivalent arabe du turc bayraḳ «drapeau»).…

ʿĀlī Pas̲h̲a Muḥammad Aml̄n

(1,576 words)

Author(s): Bowen, H.
, grandvizir ottoman, né en février 1815 à Istanbul où son père était boutiquier au marché égyptien. A l’âge de quatorze ans, il obtint son premier poste au secrétariat du Dīwān impérial et, à cause soit de sa petite taille, soit de son habileté, il reçut le surnom de ʿĀlī. En 1833, comme il avait déjà appris un peu de français, il fut nommé au département de traduction du Dīwān, puis, trois ans plus tard, envoyé en mission d’abord à Vienne, où il séjourna quelque dix-huit mois, ensuite à St Pétersbourg en 1837. A son retour, il fut nommé interprète du Dīwān; l’année suivante, à la nomination d…

Rukn al-Dawla

(1,318 words)

Author(s): Bowen, H. | Bosworth, C.E.
, Abū ʿAlī al-Ḥasan b. Būya, le cadet des trois frères qui fondèrent la dynastie bùyide [voir Buwayhides]. Sa fortune suivit celle de son frère aîné ʿAlī (plus tard ʿImād al-Dawla [ q.v.]) jusqu’au moment où ce dernier occupa le Fārs en 322/934; Rukn al-dawla reçut alors le gouvernement de Kāzarūn et d’autres districts. Mais peu après, il fut forcé par le général ʿabbāside Yāḳūt, aux frais duquel la conquête būyide du Fārs avait été entreprise, à se réfugier auprès de son frère; et quand à son tour Yāḳūt fut défait par le ziyāride Mardāwid̲j̲ [ q.v.], l’ancien suzerain des Būyides contre l…

Bas̲h̲maḳli̊ḳ

(308 words)

Author(s): Bowen, H.
, nom donné sous le régime ottoman, aux XVIe et XVIIe siècles, à des revenus de fiefs concédés aux dames du harem du sultan pour leurs dépenses personnelles, surtout en vêtements et en babouches (en turc, bas̲h̲maḳ ou pas̲h̲maḳ signifie babouche). On n’a pas encore rencontré ce mot dans aucun document antérieur à la fin du XVIe siècle, et il cessa d’être employé à partir du début du XVIIIe siècle. Les dames qui avaient le droit de toucher des bas̲h̲maḳli̊ḳs étaient la mère du sultan ( wālide), ses sœurs, ses filles, ses ḳadi̊ns et ses k̲h̲āṣṣekīs; mais on ignore quel était le taux des rev…

Ag̲h̲ač

(208 words)

Author(s): Huart, Cl. | Bowen, H.
, signifie en turc ottoman «arbre», «bois», et en turc oriental (où les formes yiʾg̲h̲ač, yiʾg̲h̲āč sont les plus fréquentes) également «membre viril» et «parasange» (cf. Ḳās̲h̲g̲h̲arī, Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, Istanbul 1333, III, 6 et Brockelmann, Mitteltürkische Wortschatz, Budapest-Leipzig 1928, 87. Ḳās̲h̲g̲h̲arī ne donne que les formes yiʾg̲h̲āč et yiʾg̲h̲ač, mais W. Radloff, Versuch eines Wörterbuches der Türk-Dialekte, 1893, I, 150, fournit également ag̲h̲ač et d’autres formes telles que ag̲h̲atz, ag̲h̲as et yag̲h̲ač, avec les sens d’«arbre» et de «bois», mais …

ʿAzab

(591 words)

Author(s): Bowen, H.
, mot arabe désignant «un ou une célibataire vierge», appliqué à plusieurs sortes de combattants sous les Ottomans et autres régimes turcs entre le VIIe/XIIIe et le XIXe siècle. Les soldats de diverses formations ottomanes, notamment ceux qui étaient recrutés par dews̲h̲irme [ q. v.], avaient défense de se marier avant la retraite; on peut supposer que les premiers ʿazabs dont nous ayons trouvé mention — ceux que les Aydi̊n Og̲h̲ullari̊ utilisaient comme armée de mer au VIIe/XIIIe siècle — étaient des célibataires recrutés dans les villages de la côte. Le terme fut proba…

Abū Kālīdj̲ār

(1,066 words)

Author(s): Bowen, H.
al-Marzubān b. Sulṭān al-Dawla, prince de la dynastie būyide, né à Baṣra en s̲h̲awwāl 399/mai-juin 1009. En 412/1021, les troupes de Mus̲h̲arrif al-Dawla assassinèrent son vizir à al-Ahwāz et prirent le parti de son frère Sulṭān al-Dawla [ q.v.]; alors ce dernier, que Mus̲h̲arrif avait évincé du gouvernement du ʿIrāḳ l’année précédente, prit courage et leur envoya son fils Abū Kālīd̲j̲ār, qui n’était alors qu’un garçon de douze ans, pour récupérer la ville en son nom. L’année suivante, Mus̲h̲arrif et Sulṭān firent la paix; Mus̲h̲arr…

Arpa

(59 words)

Author(s): Bowen, H.
, «orge» en turc; l’expression arpa tanesi «un grain d’orge» fut employée sous le régime ottoman pour désigner à la fois un poids et une mesure: un poids d’environ 35,3 milligrammes (une demi- ḥabba), et une mesure égale à un peu moins de 6 milli mètres, six unités valant un parmaḳ (qui équivaut à 32,5 millimètres). (H. Bowen)

Nāṣir al-Dawla

(1,452 words)

Author(s): Bowen, H.
, Abū Muḥammad al-Ḥasan b. ʿAbd Allāh, prince de la dynastie ḥamdānide [ q.v.]. A partir de l’année 308/920-1, il exerça la lieutenance de son père, Abū l-Hayd̲j̲āʾ ʿAbd Allāh, au gouvernement d’al-Mawṣil, et, à la mort de celui-ci en 317/929, il lui succéda comme chef de famille ḥamdānide. Vu le rôle joué par Abū l-Hayd̲j̲āʾ dans la seconde déposition temporaire du calife ʿabbāside al-Muḳtadir [ q.v.], ce dernier, à sa restauration, essaya de mettre fin au contrôle des Ḥamdānides sur al-Mawṣil en nommant un gouverneur pris en dehors d’eux. Néanmoins, quand ce…

ʿAwāriḍ

(866 words)

Author(s): Bowen, H.
, terme employé sous le régime ottoman, jusqu’au deuxième quart du XIXe s., pour désigner des contributions de divers types imposées par le gouvernement central au nom du sultan, et, de là, souvent appelées ʿawāriḍ-i dīwāniyye. Le système ottoman des fiefs dispensait le gouvernement central de lever des impôts pour le paiement des milices féodales et de nombre d’officiers et de fonctionnaires, tandis que l’institution des waḳfs lui enlevait de la même façon la responsabilité de la construction et de l’entretien d’ouvrages publics de toutes sortes. Mais ces deu…

Muʾnis al-Muẓaffar

(807 words)

Author(s): Bowen, H.
, Abū l-Ḥasan, principal général ʿabbāside de 296 à 321/908-33, et en dernier lieu véritable dictateur (la nisba d’al-Ḳus̲h̲ūrī qu’on lui attribue d’ordinaire, semble pouvoir s’appuyer sur le passage du Kitāb al-Wuzaraʾ, éd. Amedroz, 347, de Hilāl al-Sābiʾ, où l’on doit lire Naṣr au lieu de Muʾnis); il était eunuque (le passage de Miskawayh, éd. Amedroz et Margoliouth, I, 160, montre que ¶ k̲h̲ādim, dans ce cas, ne signifie pas simplement affranchi, comme le suggère Massignon, al-Hallaj, 205, n. 2); selon les dires d’al-Ḏh̲ahabī, Taʾrīk̲h̲ al-Islām (suivi par Ibn Tag̲h̲rībirdī, …

Balṭad̲j̲i̊

(737 words)

Author(s): Bowen, H.
nom donné sous les Ottomans jusqu’au début du XIXe siècle aux hommes formant différentes compagnies de gardes du palais. On employait indifféremment ce terme ou son équivalent persan tabardār; tous deux signifiaient littéralement «homme armé d’une hache», et, de là, prirent le sens de «bûcheron», «éclaireur», «hallebardier». Il semble qu’à l’origine les balṭad̲j̲i̊s, dont le corps était recruté parmi les ʿAd̲j̲emī Og̲h̲lans [ q.v.], étaient utilisés en liaison avec l’armée pour abattre les arbres, niveler les routes, draîner les marais, mais que, dès avant …

ʿAd̲j̲amī Og̲h̲lān

(418 words)

Author(s): Bowen, H.
( acemî oǧlan) terme signifiant «garçon étranger» et appliqué aux jeunes Chrétiens recrutés pour le service comme ḳapiʾ ḳulus ottomans [ q.v.], à l’origine en vertu du Penčik ḳānūn de 1362, en retenant un prisonnier de guerre sur cinq, et plus tard par dews̲h̲irme [ q.v.], ou conscription. Ils étaient d’abord mis, pour une période allant de cinq à sept ans, à la disposition de sipāhīs féodaux ou autres, en Anatolie, puis aussi en Roumélie, afin d’apprendre le turc et de s’accoutumer aux usages musulmans; par la suite, ils étaient affectés au ʿ ad̲j̲emī od̲j̲āḳ de Gallipoli et — après la …

Bak̲h̲s̲h̲īs̲h̲

(144 words)

Author(s): Bowen, H.
, ou Bak̲h̲s̲h̲is̲h̲, nom verbal tiré du persan bak̲h̲s̲h̲īdan «donner», et employé non seulement en persan mais aussi en turc et en arabe post-classique, pour désigner une gratification accordée par un supérieur à un subalterne, un pourboire ou une rémunération donnée par-dessus le marché et également, quoique improprement, un pot-de-vin, surtout celui qui est offert aux juges et aux fonctionnaires. Le terme fut appliqué notamment sous le régime ottoman à la gratification accordée par un sultan lors de…
▲   Back to top   ▲