Search

Your search for 'dc_creator:( "Lambton, Ann K. S." ) OR dc_contributor:( "Lambton, Ann K. S." )' returned 6 results. Modify search

Did you mean: dc_creator:( "lambton, ann K. S." ) OR dc_contributor:( "lambton, ann K. S." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Zāyanda-rūd

(1,512 words)

Author(s): Lambton, Ann K.S.
, litt. «fleuve qui augmente», fleuve du bassin central de la Perse qui passe par Iṣfahān. On l’a appelé ainsi car on croyait que des sources situées le long de son cours augmentaient son débit (Ibrāhīm Ḵh̲ān Taḥwīldār, Ḏj̲ug̲h̲rāfiyā-yi Isfahān, édit. M. Sotoodeh, Téhéran AHS 1342/ 1963-4, 37). Les auteurs anciens l’appelaient Zinda-Rūd. Dans le Bundahis̲h̲n on le mentionne sous le nom de Zendeh Rud (A. Houtum-Schindler, Eastern Persian Irak, Londres 1898, 17). Abū Ḥusayn b. Muljammad b. Abī l-Riḍā Āwī indique qu’on l’appelait aussi Zarīn-Rūd, «le Fleuve Doré», …

Tiyūl

(1,128 words)

Author(s): Lambton, Ann K.S.
, tuyūl (t.?) terme indiquant un don en argent ou en terres dans les territoires de la Perse pré-moderne. Le mot n’est pas attesté avant le IXe/XVe siècle [voir Soyūrg̲h̲āl]. Doerfer suggère que c’est une erreur d’orthographe du mot türk čag̲h̲atay yatul

Yarg̲h̲u

(2,779 words)

Author(s): Lambton, Ann K.S.
(t.), procès, interrogatoire, désigne le tribunal ou la cour de justice des Mongols (Doerfer, IV, 58 et suiv., n. 1784), d’où yarg̲h̲uči, juge. Le frère adoptif de Čing̲h̲iz Ḵh̲ān (ou d’après Ras̲h̲īd al-dīn, son fils adoptif, Ḏj̲āmiʿ al-tawārīk̲h̲, 1/1, édit. A. Romaskevič, L. Ḵh̲etagurov et A. A. Alizade, Moscou 1965, 178; même ouvr. édit. B. Karīmī, Téhéran 1970, I, 414) S̲h̲igi-Ḳutuku fut désigné comme yarg̲h̲uči au ḳuriltay qui se tint en 1206 (D. O. Morgan, The Mongols, Oxford 1986, 97). Il devait juger certains cas au pénal selon les circonstances de chacun, surv…

Wazīr

(14,763 words)

Author(s): Zaman, Muhammad Qasim | Bainquis, Th | Eddé, Anne-Marie | Carmona, A. | Lambton, Ann K. S. | Et al.
(a.), vizir ou premier ministre. I. Dans le Monde Arabe 1. Les ʿAbbāsides. Etymologie On trouve le terme wazīr dans le Ḳurʾān (XXV, 35; «Nous avons donné à Moïse le livre et nous avons fait de son frère Aaron son wazīr»), où il signifie «assistant», sens qui est bien attesté dans la poésie du début de l’Islam (voir, pour des exemples, Goitein, The origin of the Vizierate, 170-1). Bien que plusieurs érudits aient proposé des origines persanes pour ce terme et pour cette institution, il n’existe pas de raison convaincante pour douter de la provenance arabe du te…

Taʾrīk̲h̲

(51,484 words)

Author(s): Blois, F. C. de | Dalen, B. van | Humphreys, R. S. | Marίn, Manuela | Lambton, Ann K. S. | Et al.
(a.), «date, datation, chronologie, ère», puis aussi «annales, histoire». I. Dates et Ères dans le Monde Islamique 1. Avec le sens de «date, datation» etc. 2. Chronologie des ères dans les manuels astronomiques. II. Ecriture Historique 1. Dans le monde arabe. (a) Des origines jusque vers 950. (b) Pays du centre et de l’Est 950-1500. (c) La période 1500-1800. (d) Les XIXe et XXe siècles. (e) En Afrique du nord. (f) Dans al-Andalus. 2. En persan. 3. En turc ottomane et en turc moderne. 4. En Inde musulmane. 5. En Afrique occidentale et en Afrique centrale. 6. En Afrique orientale. 7. En Indonési…

Waḳf

(50,069 words)

Author(s): Peters,R. | Behrens-Abouseif, Doris | Powers, D.S. | Carmona, A. | Layish, A. | Et al.
(a.), en Droit musulman, l’acte de fondation d’une institution charitable, d’où l’institution elle-même. Le synonyme, utilisé principalement par les juristes mālikites, est ḥabs, ḥubus ou ḥubs (souvent traduit en français par habous). L’essentiel, pour quiconque a l’intention d’accomplir une pieuse action, est qu’il ou elle déclare qu’une partie de ses biens immobiliers est désormais inaliénable ( ḥabs, taḥbīs) et qu’il ou elle désigne des personnes ou des services publics comme bénéficiaires de leurs revenus ( al-taṣadduḳ bi l-manfaʿa, tasbīl al-manfaʿa). Le S̲h̲īʿisme im…