Search

Your search for 'dc_creator:( "Nizami, K.A." ) OR dc_contributor:( "Nizami, K.A." )' returned 74 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Pīr

(1,187 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Nizami, K.A.
(p.), littéralement «vieille personne, ancien» ( = A. s̲h̲ayk̲h̲). En droit islamique, ces termes désignent des quinquagénaires ou même des quadragénaires (voir al-Tahānawī, al-Kas̲h̲s̲h̲āf ʿ an iṣṭilāḥāt al-funūn, Calcutta 1862, 731), tandis qu’au delà de 50 ans, on est souvent qualifié de harim, fānī «décrépit, usé». — 1. Dans le monde persan et le monde turc. Dans l’usage persan général, pīr est souvent employé, comme l’arabe s̲h̲ayk̲h̲, dans des composés par métonymie, p. ex. pīr-i dihḳan «vin bien affiné» ¶ (voir Vullers, Lexicon persico-latinum, I, 392a) ou dans un titre…

Urīśā

(1,802 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, Odra-deśa, nom d’usage Orissa, territoire des Oriyas, est une province de l’Union Indienne (entre 17° 49’ et 22° 34’ N., et entre 81° 29’ et 87° 29’ E.). Sa superficie couvre 155 707 km2 et sa population est de 31 659 736 habitants dont 5 777 775 sont musulmans. La capitale, Bhubaneswar, est située au Sud de Cuttack. L’Orissa s’étend sur la région du delta du Mahānadī et d’autres rivières, et il est limité à l’Est par le Golfe du Bengale, au Nord-est par le Bengale Occidental, et par le Madhya Pradesh à l’Ouest et l’Andra Pradesh au Sud. L’État est ar…

Maktūbāt

(1,363 words)

Author(s): Nizami, K.A.
(a.), litt, «lettres», terme utilisé spécialement en Inde musulmane pour désigner les épîtres des chefs ṣūfīs. En dehors des recueils épistolaires à caractère politique et littéraire (comme Iʿd̲j̲āz-i Ḵh̲usrawī, Mukātabāt-i Ras̲h̲īdī, Riyāk̲h̲ al-lns̲h̲āʾ, Ins̲h̲āʾ-i Abū l-Faḍl), il existe des recueils de lettres écrites par des maîtres ṣūfīs à leurs disciples. Cette littérature épistolaire, qui apporte un éclairage précieux sur l’idéologie mystique et les institutions de l’époque, peut être classée dans quatre grandes catégories…

Srīnagar

(3,000 words)

Author(s): Nizami, K. A. | Koch, Ebba
, ville historique du Kas̲h̲mīr et l’une des plus anciennes (lat. 34° 08′ N., long. 74° 50′ E., altitude 1600 m), aujourd’hui capitale d’été de l’Etat de Jammu et du Kashmir au sein de l’Union Indienne (population en 1981:586 038, en majorité musulmane). 1. Histoire. D’après le Rād̲j̲atranginī, la ville fut fondée par Asoka en 250 av. J.-C, et fut connue sous le nom de Srīnagarī, la cité de Sri ou Laks̲h̲amī (la déesse de la fortune). Elle se tient sur le site du présent village de Pandrethan, quelque 5 km au dessus de Srīnagar sur la route …

Iʿtiṣām al-Dīn

(368 words)

Author(s): Nizami, K. A.
b. S̲h̲. Tād̲j̲ al-dīn, S̲h̲ayk̲h̲, habitant de Tād̲j̲pur, dans le district Nadiya, au Bengale, vint en Angleterre en mission diplomatique en 1180/1766. Il écrivit un récit de son voyage dans son S̲h̲igarf-nāma-yi wilāyat ou Wilāyatnāma. Iʿtiṣām al-dīn commença sa carrière officielle au service de Mīr Ḳāsim [voir Ḏj̲aʿfar, Mīr]. À l’époque de Mīr Ḳāsim [ q.v.], il se mit au service du major Yorke. En 1177/1763, il combattit au côté des Britanniques contre Mīr Ḳāsim. Pendant une courte période (1765-6), il servit le général Carnac, plus tard il entra…

Deoband

(688 words)

Author(s): Nizami, K. A.
, dans le district de Sahāranpur de l’État d’Uttar Prades̲h̲, est une ville très ancienne, mais les débuts de son histoire se perdent dans le mythe et la fable. Dans l’un des nombreux bois qui entourent presque entièrement le site de la ville, se trouve un ancien temple de Devi. C’est pourquoi on a supposé que son nom est une corruption de Devi-ban «forêt de la déesse». La référence la plus ancienne que l’on en possède se trouve dans l’ Âʾīn-i Akbarī où Abū l-Faḍl parle d’un fort construit «en briques cuites à Deoband». On trouve toutefois à Deoband des monuments plus ancien…

Malfūẓāt

(1,422 words)

Author(s): Nizami, K.A.
(a.), littéralement «mots prononces, propos», dans le parler des Ṣūfīs, désigne les entretiens d’un maître mystique. Bien que des propos d’un maître aient été compilés précédemment dans d’autres pays, par ex. les Ḥālāt wa-suk̲h̲anān-i S̲h̲ayk̲h̲ Abū Saʿīd (Rieu, I, 342b II) et Asrār al-tawḥīd (édit. Aḥmad Bahmanyār, Téhéran 1934) [voir Abū Saʿīd b. Abī Lḥaydarābād 1328/1910-Ḵh̲ayr], ce fut Ḥasan Sid̲j̲zī de Dihlī qui donna à ce genre une forme littéraire définie. En 707/1307 il décida d’écrire un résumé de ce qu’il avait entendu de son guide spiritu…

S̲h̲aṭṭāriyya

(575 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, ordre ṣūfī introduit en Inde par S̲h̲āh ʿAbd Allāh (m. 890/1485), descendant de S̲h̲ayk̲h̲ S̲h̲ihāb al-dīn Suhrawardī [ q.v.]. En route pour l’Inde, S̲h̲āh ʿAbd Allāh entreprit une visite éclair du pays. Il était vêtu d’une robe royale et ses disciples, en tenue militaire, portaient des bannières et annonçaient son arrivée au son des tambours. Dans ses Latāʾif-i g̲h̲aybiyya, il expliqua les principes de base de la discipline s̲h̲aṭṭārī, qu’il considérait comme la voie le plus rapide pour atteindre la gnose. S̲h̲āh ʿAbd Allāh s’installa à Mandu [ q.v.] où il établit le premier k̲h̲ānḳāh …

S̲h̲arḳīs

(1,908 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, nom d’une dynastie indienne établie dans les dernières années du VIIIe/XIVe siècle, avec Ḏj̲awnpur [ q.v.] comme capitale. Elle eut une durée d’environ cent ans (796-901/1394-1495) pendant lesquels six souverains exercèrent le pouvoir : Malik ¶ Sarwar Ḵh̲wād̲j̲a Ḏj̲ahān (796-802/1394-9), Malik Mubārak S̲h̲ah Ḳaranfal (802-4/1399-1401), S̲h̲ams al-dīn Ibrāhīm S̲h̲āh (804-44/1401-40), Maḥmūd S̲h̲āh (844-62/1440-67), Muḥammad S̲h̲āh (862-3/1457-8) et Ḥusayn S̲h̲āh (863-901/1458-95). Le fondateur du royaume des S̲h̲arḳīs. Malik Sarwar [ q.v.], était un eunuque au se…

Ḏj̲inn

(3,710 words)

Author(s): MacDonald, D.B. | Massé, H. | Boratav, P.N. | Nizami, K.A. | Voorhoeve, P.
, d’après la conception des Musulmans, êtres corporels ( ad̲j̲sām) formés d’une vapeur ou d’une flamme, doués d’intelligence, imperceptibles à nos sens; ils peuvent apparaîtrẹ sous différentes formes et sont capables d’accomplir de pénibles travaux (al-Bayḍāwī, comm. sur Ḳurʾān, LXXII, 1; al-Damīrī, Ḥayawān, s.v. d̲j̲inn). Ils ont été créés d’une flamme sans fumée (Ḳurʾān, LV, 14), tandis que les hommes et les anges, les deux autres classes d’êtres intelligents, ont été faits de limon et de lumière. Ils peuvent avoir part au salut; Muḥamm…

S̲h̲āh Muḥammad b. ʿAbd Aḥmad

(558 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, communément appelé Mullā S̲h̲āh, saint éminent de la silsila ḳādiriyya en Inde (992-1072/1584-1661). Selon Ḏj̲ahān Arā, le nom de son père était Mawlānā ʿAbdī, mais Mullā S̲h̲āh, dans son Mat̲h̲nawī risāla nisbāt, le nomme ʿAbd Aḥmad. Né en 992/1584 à ¶ Arkasa, village du Badak̲h̲s̲h̲ān, il y vécut environ vingt-et-un ans. Par la suite, il visita Balk̲h̲, Kābul et autres lieux à la recherche d’un maître spirituel. Il atteignit Lahore en 1023/1614-15 et fut attiré par Miyān Mīr [ q.v.], au service duquel il resta pendant quelque trente ans. A l’instigation du maître, il s’…

Bahāʾ al-Dīn Zakariyyāʾ

(644 words)

Author(s): Nizami, K. A.
, connu communément sous le nom de Bahāʾ al-Ḥaḳḳ, saint de l’ordre suhrawardī, né à Kot Karor (près de Mūltān) en 578/1182-83 selon Firis̲h̲ta. Il fut l’un des plus éminents k̲h̲alīfas de S̲h̲ayk̲h̲ S̲h̲ihāb al-dīn Suhrawardī [ q.v.] et c’est lui qui fonda l’ordre suhrawardī aux Indes. Après avoir achevé l’étude du Ḳurʾān, suivant ses sept lectures, à Kot Karor, il se rendit dans les grands centres de culture musulmane — au Ḵh̲urāsān, à Buk̲h̲ārā et Médine, et en Palestine — en vue de compléter son étude des sciences traditionnelles. Pendant son séjour à Médine, il étudia le ḥadīt̲h̲ avec un…

Čis̲h̲tī

(1,126 words)

Author(s): Nizami, K. A.
, Ḵh̲wād̲j̲a Muʿīn al-dīn Ḥasan, une des figures les plus marquantes dans les annales du mysticisme musulman et fondateur de l’ordre des Čis̲h̲tiyya [voir art. suivant] dans l’Inde, naquit en ou vers 536/1141 au Sid̲j̲istān. Il était adolescent quand son père, Sayyid G̲h̲iyāt̲h̲ al-dīn, mourut, laissant comme héritage un moulin et un verger. La mise à sac du Sid̲j̲istān par les Turcs G̲h̲uzz l’amena à se replier sur lui-même et à développer ses fortes tendances mystiques. Il distribua tous ses biens…

Sūḳ

(17,369 words)

Author(s): Bianquis, Th. | Guichard, P. | Raymond, A. | Atassi, Sarab | Pascual, J.-P. | Et al.
(a.), le marché. 1. Dans le monde arabe traditionnel. 2. L’Occident musulman. 3. Les marchés du Caire sous les Mamlūks et les Ottomans. 4. En Syrie. a) Damas à l’époque ottomane. b) Alep. 5. En ʿIrāḳ. [Voir Suppl.]. 6. En Perse. 7. A l’époque ottomane (Anatolie et Balkans). 8. En Inde musulmane. 1, Les sūḳs dans le monde arabe traditionnel. Sūḳ/aswāḳ marché, sans doute à l’origine le lieu où l’on conduisait, sāḳa, yasūḳu, les animaux que l’on désirait vendre. Comme le terme français «marché» et le terme anglais «market», le mot arabe sūḳ a acquis une double signification, il désigne à …

al-ʿImrānī

(231 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, Muʿīn al-dīn al-Hindī, théologien et savant de Delhi, que le s̲h̲ayk̲h̲ ʿAbd al-Haḳḳ Muḥaddit̲h̲ appelle ustād-i s̲h̲ahr «professeur de [toute] la ville». Il écrivit des commentaires sur le Kanz al-daḳāʾiḳ, al-Manār , al-Miftāḥ, al-Talk̲h̲īṣ, al-Ḥuṣāmī et le Talwīḥ (sur les mss, voir Zubaid Ahmad, cité infra). Muḥammad b. Tug̲h̲luḳ (725-52/1324-51), qui le tenait en grande estime en raison de son érudition, l’envoya à S̲h̲īrāz pour convaincre le ḳāḍī ʿAḍud al-dīn de venir en Inde; le maître de S̲h̲īrāz le reçut avec respect, mais persuada au ḳāḍī de décliner l’invitation pour D…

Niẓām al-Dīn Awliyāʾ

(843 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, S̲h̲ayk̲h̲, saint très vénéré de la confrérie des Čis̲h̲tiyya [ q.v.] qui a répandu sa silsila dans toute l’Inde. Né à Badāʾūn [ q.v.] (Uttar Pradesh), vers-640-1/1243-4, il reçut le nom de Muḥammad, mais il est connu par son titre de Niẓām al-dīn. Son grand-père avait émigré de Buk̲h̲ārā en Inde sous la pression des invasions mongoles. Son père mourut alors qu’il était encore enfant, et sa mère, Bībī Zulak̲h̲ā, une femme très pieuse, l’éleva et forma sa pensée et son caractère. A Badāʾūn, S̲h̲ādī Muḳrī lui enseigna le Ḳurʾān, et Mawlânâ ʿAlāʾ al-dīn Usûlī, lui fit connaître Ḳudūrī et la Hidāy…

G̲h̲āzī Miyān

(997 words)

Author(s): Nizami, K. A.
, titre donné par le peuple à Sipāh Sālār Masʿūd G̲h̲āzī, un des saints indo-musulmans les plus anciens et les plus renommés, qui est enterré à Bahrāič dans l’Uttar Pradesh. Selon Ḍiyāʾ al-dīn Baranī, c’était un soldat de l’armée du sultan Maḥmūd de G̲h̲azna, tandis que pour Abū l-Faḍl c’était un parent ( k̲h̲wes̲h̲āwand) du sultan. ʿAbd al-Ḳādir Badāʾūnī cite un saint de Ḵh̲ayrābād qui déclara, à propos du Sālār: «C’était un Afg̲h̲ān qui trouva la mort dans le martyre». Il n’existe aucun récit ancien de sa vie, et les générations postérieures ont…

Hind

(59,120 words)

Author(s): Réd. | Ahmad, Maqbul S. | Mayer, A.C. | Burton-Page, J. | NIzami, K.A | Et al.
, nom couramment employé en arabe pour désigner le sous-continent indo-pakistanais, dont le nom usuel en persan était Hindūstān, Hindistān «pays des Hindous» [voir Hindū], d’où le turc ottoman Hindistān. Le présent article comprend les sections suivantes: I. — Géographie du sous-continent vue par les géographes musulmans du moyen âge; II. — Ethnographie du sous-continent à l’époque moderne; III. — Langues; IV. — Aperçu historique (avec renvois aux souverains, dynasties, etc. qui font l’objet d’articles particuliers); V. — Expansion de l’Islam, répartition des sectes isl…

Gwāliyār

(1,343 words)

Author(s): Nizami, K.A.
, autrefois capitale de l’État Sindhia de Gwāliyār, actuellement ville du Madhya Prades̲h̲. «La tradition attribue la fondation de la ville à un certain Sūrad̲j̲ Sen qui fut guéri de la lèpre par un ascète appelé Gwālipa. Ce dernier habitait la colline sur laquelle se dresse maintenant le fort, et celui-ci fut appelé Gwāliyār en souvenir de lui». Une atmosphère mythique et romanesque entoure, toutefois, les débuts de l’histoire de Gwāliyār. Les aventuriers Hūńa, Toramana et son fils Mihirkula, qui renversèrent en partie le pouvoir des Guptas au VIe siècle de l’ère chrétienne sont c…

Ḥusaynī Sādāt Amīr

(578 words)

Author(s): Nizami, K. A.
, nom populaire de Ḥusayn b. ʿĀlim b. Abī l-Ḥasan al-Ḥusaynī, ¶ écrivain mystique éminent et disciple distingué du s̲h̲ayk̲h̲ Bahāʾ al-dīn Zakariyyāʾ de Multān [ q.v.]. Né à Guziv, village du G̲h̲ur, il émigra par la suite à Harāt. Il vint avec son père à Multān et entra dans l’ordre des Suhrawardis. Selon une tradition mentionnée dans les Laṭāʾif-i As̲h̲rafīn, le s̲h̲ayk̲h̲ Bahāʾ al-dīn lui donna une de ses filles en mariage. Ḏj̲amālī rapporte qu’il visita Delhi avec son maître spirituel durant le règne dʾIletmis̲h̲ (606-33/1210-35). En raison des trouble…
▲   Back to top   ▲