Search

Your search for 'dc_creator:( "Golden, P.B." ) OR dc_contributor:( "Golden, P.B." )' returned 28 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Saḳsīn

(2,561 words)

Author(s): Büchner, V.F. | Golden, P.B.
, nom d’une ou plusieurs villes d’Eurasie occidentale. La localisation de cette ville (ou ces villes) n’est toujour pas évidente. Aucune indication à ce sujet n’a été enregistrée dans les ouvrages classiques des géographes musulmans. Maḥmūd al-Kās̲h̲g̲h̲arī (trad. R. Dankoff, éd. J. Kelly, Cambridge, Mass. 1982-5, I, 330), qui venait de terminer la rédaction de son Dīwān lug̲h̲at al-Turk, vers 469/1077, mentionne cette ville comme «une cité près de Bulg̲h̲ār. C’est Suwār.» Cette dernière était un nom de tribu (Saviri/Σαβίροι des sources latines et byza…

Pečenegs

(2,383 words)

Author(s): Golden, P.B.
, confédéra tion tribale turque d’Eurasie centrale et occidentale au moyen âge. Leur ethnonyme apparaît dans nos sources dans le tibétain Be-ča-nag, l’arabo-persan Bd̲j̲näk, Bd̲j̲ānāk, Bd̲j̲nh, le géorgien Pačanik-i, l’arménien Pacinnak, le grec IIατζινάxoι, IIατζινxτται le russe Pečeněgʾ, le latin Pizenaci, Bisseni, Bysseni, Bessi, Beseneu, le polonais Pieczyngowie et le hongrois Besenyô ( <Bes̲h̲enäg̲h̲) = Becenäk/Pečenäk. On en a proposé une étymologie d’ailleurs incertaine (cf. Pritssak, Pecenegs, 211; Bazin, A propos du nom des Petchénégues), à savoir une variante de b…

Tümen

(827 words)

Author(s): Golden, P.B.
, Russe Tyumen’, nom d’une ville, auparavant appelée Čimgi-Tura sur le fleuve Tura, en Sibérie méridionale, et d’un sous-groupe, les Tümenli, faisant partie des Tatars sibériens (qui en 1926 étaient au nombre de 22 636). Ce toponyme dérive, probablement, de l’unité fiscale et administrative činggiside tümen (turkique tümen «10 000» < tok̲h̲ar. A. tmān, B. tmāne, emprunt ancien en mongol où il en vint à désigner une unité militaire de 10 000. (Clauson, Dictionary, 507-8; Spuler, Goldene Horde, 303, 333, 377; Nasonov, Mongoh, 98 sq. [voir Tūmān. 1]). Cette région a été largement ha…

Tog̲h̲uzg̲h̲uz

(2,321 words)

Author(s): Golden, P.B.
, (türk Toḳuz Og̲h̲uz «les Neuf Og̲h̲uz») nom d’une confédération tribale türke qui fut utilisé dans des récits, dont la chronologie est souvent erronée, écrits par des Musulmans pour désigner les Uyg̲h̲urs en général, jusqu’à la fin du Ve/XIe siècle. Les sources chinoises, dans lesquelles ils sont attestés pour la première fois en 630, traduisent invariablement plus qu’ils ne transcrivent ce nom sous la forme Chiu hsing, les «Neufs Noms», c’est-à-dire clans ou groupements tribaux. Les noms d’ethnie Uyg̲h̲ur et Toḳuz Og̲h̲uz n’étaient pas stricto sensu des termes équivalents. Le…

al-Ṣaḳāliba

(10,124 words)

Author(s): Golden, P.B. | Bosworth, C.E. | Guichard, P. | Meouak, Mohamed
, sing. Ṣaḳlabī, Ṣiḳlabī, dans les sources islamiques du Moyen-Age, désignation des Slaves et d’autres peuples d’Europe du Nord aux cheveux blonds et à la peau colorée (voir A. Z. Velidi Togan, Die Schwerter der Germanen, 19-38). 1. Les Ṣaḳāliba d’Europe du Nord et de l’Est. Le vrai nom des Ṣaḳāliba était «Slave», un mot d’emprunt du grec moyen ΣκλάβοΣ. Celui-ci, à son tour, est à relier à Slovĕne, appellation choisie par les Slaves eux-mêmes (cf. l’emploi par les Rus’ de Slovĕne, Slovyane, Sloven’skiy yazik «Slaves», «nation slave», dans le Povest’ vremyannik̲h̲ let, dans PSRL, I, 5-6, …

Turcs (türks)

(57,734 words)

Author(s): Bazin, L. | Golden, P. B. | Zürcher, E. J. | Andrews, P. A. | Hazai, G. | Et al.
I. Histoire 1. La période préislamique: les premiers Turcs dans l’histoire et leurs langues 2. Histoire tribale des Turcs de l’Asie Centrale 3. Les Turcs d’Eurasie Occidentale et d’Europe Centrale ¶ 4. Les Turcs à l’époque des Sald̲j̲ūḳs et des Ottomans 5. La République de Turque moderne 6. Les Turcs en dehors de la Turquie jusqu’en 1860 7. Les Turcs en dehors de la Turquie depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours II. Langues (I) Introduction (II) Situation génétique (III) Principales caractéristiques structurelles (IV) Langues turciques du passé (V) Langues turciques d’aujourd’hui III.…

Rūs

(11,672 words)

Author(s): Golden, P.B.
, parfois Rūsiyya, forme arabe (et de là en d’autres langues islamiques) du slave oriental Poycb (Rus ’). C’est l’appellation d’un peuple et d’une contrée d’où sont issus les actuelles Russie, Ukraine et Biélorussie ( Belarus). La rapide évolution ethnique, politique et sociale de ce mot et des peuples qu’il désignait au cours des IIIe-IVe/IXe-Xe siècle a donné lieu à une série de notices télescopées dans le temps et à l’occasion contradictoires dans la littérature géographique islamique classique. Dans les sources byzantines contemporaines, le mot…

Sībīr

(1,629 words)

Author(s): Golden, P.B.
, désignant la Sibérie occidentale, est tout d’abord utilisé dans les sources de l’époque čingizide des XIIe et XIVe siècles. Le terme russe moderne (puis le terme «Siberia, Sibérie» des langues européennes ou autres) en dérive. Les origines de ce toponyme ne sont pas claires. On suggéra un lien avec les Sabirs, un groupe de nomades turcs qui faisaient partie de l’Etat k̲h̲azar (cf. les Suwār en Bulgarie de la Volga) et qui occupèrent peut être certaines parties de cette région avant de se rendre dans la région de la Volga au début du VIe siècle après J.-C. (Patkanov, Über dos Volk der Sabiren, 2…

Teptyar

(392 words)

Author(s): Golden, P. B.
, traduction russe de Tiptär en Tat. Bas̲h̲k., terme social et de surcroît ethnonyme signifiant les «gens du registre» (< pers. <arabe daftar «livre, récit, registre» ult. διφθέρα en gr.) et désignant un groupe parlant un dialecte tatar (influencé par le Bas̲h̲kir) à Bas̲h̲ḳortostan/Bas̲h̲kiria. Il concerne des populations d’origine tatare de la Volga, Mis̲h̲är, Bas̲h̲kir, Čuvas̲h̲ et d’origine finnoise de la Volga, qui furent autorisées à s’installer et à cultiver les terres Bas̲h̲kir après la conquête russe des Ḵh̲ānats de la Volga tatare (milieu du XVIe siècle). L’élément fin…

K̲h̲azar

(9,949 words)

Author(s): Golden, P.B.
, confédération de tribus qui se forma au cours du VIe siècle de J.-C. à la suite d’une série de migrations de peuples venus de l’Asie Intérieure et Centrale. Avec l’effrondrement de l’empire européen des Huns en 454 de J.-C, des éléments nomades de la horde d’Attila se retirèrent vers la zone des steppes pontiques; il y furent rejoints, vers 463, par des vagues de tribus og̲h̲ur qui avaient été chassées de la Sibérie occidentale et de la steppe kazak̲h̲e par les Sabirs qui, à leur tour, avaient été oblig…

Tatar

(1,809 words)

Author(s): Golden, P. B.
, nom donné à un groupe tribal mongol. On trouve le premier témoignage à leur propos dans des inscriptions turques Ork̲h̲on du VIIIe siècle dans lesquelles les Otuz Tatar («Trente T.») sont cités (KT, e 14, si) aux côtés d’autres peuples proto-Mongols (les Kitan, Tatabi) en tant que sujets rebelles de l’Empire turc. Ailleurs (BK. e35) les Toḳuz Tatars («Neuf T.») sont cités en tant qu’alliés des Og̲h̲uz qui furent défaits par Bilge Ḳag̲h̲an (Tekin, Orhon yazitlari, voir aussi les fragments runiques de Tuva et de Ḵh̲akasia, Vasil’ev, Korpus, 33-4; Kljaštornyj, Dos Reich, 75) et par les …

Ṭark̲h̲ān

(379 words)

Author(s): Golden, P. B.
, également tark̲h̲ān, titre de rang élevé en Asie centrale dans l’antiquité. Il entra sans doute dans la langue arabe à partir du sog̲h̲dien trg̲h̲ʾn ou du moyen perse trk̲h̲ʾn < turc tarḳan (pl. en mongol tarḳat) et semble avoir fait partie de la titulature impériale que les Turcs héritèrent de l’empire Jou-jan. Son étymologie n’est pas claire. Des tentatives furent faites de le rapprocher du mot Shan-yü en Hsiung-nu (chinois archaïque *dân-hwâh), titre de leur ¶ dirigeant suprême (Pulleyblank, 91). On le trouve aussi chez les Hephtalites, autre régime politique pré-t…

Sayrām

(558 words)

Author(s): Golden, P.B.
(également Ṣayram, etc.), nom d’une ville de l’actuel Kazak̲h̲stān, à une douzaine de km à l’Est de Čimkent, sur la rivière Ari̊s, affluent du Syr Darya. Kās̲h̲g̲h̲arī (éd. et trad. Dankoff, II, 241; repris dans le Taʾrīk̲h̲-i Ras̲h̲īdī, trad. Ross, 171), dans les plus anciennes références qui lui sont attribuées, l’identifie à la «ville blanche appelée Isbīd̲j̲āb» (voir Isfīd̲j̲āb, au Suppl.). A l’époque de Kās̲h̲g̲h̲arī (I, 84), ses habitants parlaient à la fois le sog̲h̲dien et le turc». Il convient de la distinguer d’une cité du même nom au Turkist…

Tobol

(390 words)

Author(s): Golden, P.B.
, nom d’une rivière de la Sibérie occidentale, duquel dérive Toboli̊ḳ, nom ethnique d’une subdivision des Tatars sibériens, ainsi que celui ¶ de la ville russe de Tobol’sk construite (1587) près de Sibir, capitale du Ḵh̲ānat de Sibir [voir Sībīr]. Les Tatars tobols, avec les Tümenli, constituent l’une des subdivisions les plus importantes des Tatars sibériens, comme les groupements de Tara, de Baraba, de Tomsk et de Buk̲h̲arli̊ḳ. On dénombre actuellement environ 50.000 Toboli̊ḳs, qui vivent éparpillés dans des villages habités par des Russ…

al-Ṣaḳāliba

(9,736 words)

Author(s): Golden, P.B. | Bosworth, C.E. | Guichard, P. | Meouak, Mohamed
, sing. Ṣaḳlabī, Ṣiḳlabī, the designation in mediaeval Islamic sources for the Slavs and other fair-haired, ruddy-complexioned peoples of Northern Europe (see A.Z. Velidi Togan, Die Schwerter der Germanen , 19-38). 1. The Ṣaḳāliba of Northern and Eastern Europe. The actual name was a borrowing from Middle Greek Σλάβος, “Slav.” this, in turn, is to be connected with the self-designation of the Slavs, Slověne (cf. the Rus’ usage Slověne, Slovyane , Sloven’ski̊y yazi̊k “Slavs”, “Slavic nation” in the Povest’ vremyanni̊k̲h̲ let , in PSRL, i, 5-6, 28, Mod. Russ. Slavyane , Ukr. Slov’yani̊

Tog̲h̲uzg̲h̲uz

(2,239 words)

Author(s): Golden, P.B.
(Turkic Toḳuz Og̲h̲uz “the Nine Og̲h̲uz”), the name of a Turkic tribal confederation that was used in often chronologically confused Muslim accounts as the general designation of the Uyg̲h̲urs until the late 5th/11 th century. Chinese sources, in which they are first attested in 630, invariably translate rather than transcribe this name as Chiu hsing , the “Nine Surnames”, i.e. clans or tribal groupings. The ethnonyms Uyg̲h̲ur and Toḳuz Og̲h̲uz were not, stricdy speaking, coterminous. The Uyg̲h̲urs (consisting of ten tribes or …

Ṭark̲h̲ān

(366 words)

Author(s): Golden, P.B.
, also tark̲h̲ān , a high-ranking Inner Asian title of considerable antiquity. It probably entered Arabic from Sog̲h̲dian trg̲h̲ʾn or Middle Pers. trk̲h̲ʾn < Turk, tarḳan (pl. in Mongolian tarḳat ), which appears to have been part of the imperial titulature that the Turks inherited from the Jou-jan empire. Its etymology is unclear. Attempts have been made to link it with the Hsiung-nu Shan-yü (Archaic Chin. * dânhwâh ), the tide of their supreme ruler (Pulleyblank, 91). It is also noted among the Hephthalites, another pre-Türk polity derivi…

Sayrām

(555 words)

Author(s): Golden, P.B.
(also Ṣayram, etc.), the name of a town in present-day Kazak̲h̲stan, some 7-8 miles east of Čimkent, on the Ari̊s river, a tributary of the Syr Darya. Kās̲h̲g̲h̲arī (ed. and tr. Dankoff, ii, 241; repeated in the Taʾrīk̲h̲-i Ras̲h̲īdī , tr. Ross, 171), in the earliest reference to it under this name, identifies it as the “White City which is called Isbīd̲j̲āb” [see isfīd̲j̲āb, in Suppl.]. In Kās̲h̲g̲h̲arī’s day (i, 84) its inhabitants spoke “both Sog̲h̲dian and Turkic.” It is to be distinguished from a city of the same name in Eastern Turkistan (located betw…

Tatar

(1,756 words)

Author(s): Golden, P.B.
, the name of a Mongolic tribal grouping. Their earliest attestation is in the 8th century Ork̲h̲on Turk inscriptions in which the Otuz Tatar (“Thirty T.”) are noted (KT, e14, sl) together with other Proto-Mongolian peoples (the Ḳitan, Tatabi̊) as rebellious subjects of the Türk Empire. Elsewhere (BḲ, e35), the Toḳuz Tatar (“Nine T.”) are reported as allies of the Og̲h̲uz who were defeated by Bilge Ḳag̲h̲an (Tekin, Orhon yazitlari , see also runic fragments from Tuva and K̲h̲akasia, Vasil’ev, Korpus , 33-4; Kljaštornyj, Das Reich , 75) and in the late 740s b…

Turks

(54,970 words)

Author(s): Bazin L. | Golden, P.B. | Golden.P.B | Zürcher E.J | Andrews.P.A | Et al.
¶ I. History. 1. The pre-Islamic period: the first Turks in history and their languages. Towards 540, on the northern fringes of China, the nomadic empire of the Z̲h̲ouan-z̲h̲ouan (proto-Mongols?) dominated the lands of Mongolia and some neighbouring zones. Its Ḳag̲h̲an or ruler had as his vassals notably the chiefs of two important tribal confederations, those of the Türks, in the northern Altai, and the equally Turkish-speaking one of the “High Waggons” (Chinese Kao-kiu) in the Selenga basin (the northern part of central Mongolia). After an abortive revolt by these last, the …
▲   Back to top   ▲