Search

Your search for 'dc_creator:( "Smith, G.R." ) OR dc_contributor:( "Smith, G.R." )' returned 90 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ṭāhirides

(2,803 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Marín, Manuela | Smith, G.R.
, le nom de trois dynasties de l’Islam médiévale. I. Une lignée de gouverneurs des califes ʿabbāsides dans le Ḵh̲urāsān et détenteurs de hautes fonctions en ʿIrāḳ qui prospérèrent au IIIe/IXe siècle (205-78/821-9). Le fondateur de cette lignée fut le chef persan d’origine mawlā, Ṭāhir (I) b. al-Ḥusayn Ḏh̲ū l-Yamīnayn [ q.v.] qui devint gouverneur du Ḵh̲urāsān en 205/821 mais mourut presque immédiatement après, alors qu’il venait de montrer des velléités d’indépendance par rapport à Bag̲h̲dād. Quoi qu’il en soit, le calife — peut être en raison d…

Nad̲j̲āḥides

(1,125 words)

Author(s): Strothmann, R. | Smith, G.R.
, dynastie d’esclaves abyssins qui régna à Zabīd [ q.v.] de 412 à 553/1022-1158. La meilleure source historique pour comprendre la dynastie est ʿUmāra (voir Kay, dans la Bibl.), mais on doit souligner que son récit est parfois confus, souvent anecdotique, avec des interruptions plus ou moins justifiées, et pauvre en dates. Lorsque le dernier Ziyādide [ q.v.] eut été mis à mort sous la domination du wazīr abyssin Mard̲j̲ān, par un de ses gouverneurs esclaves, Nafīs, l’autre, Nad̲j̲āḥ, s’avança pour le venger. Après le combat, Nafīs fut tué, et, en d̲h̲ū l-ḳaʿda …

al-Yamāma

(673 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville du Royaume d’Arabie Saʿūdite à environ 70 km au Sud-est de la capitale al-Riyāḍ [ q.v.], située dans la région d’al-Ḵh̲ard̲j̲ au sein de l’émirat d’al-Riyāḍ, près de Maḥaṭṭat al-Ḵh̲ard̲j̲, sur la voie ferrée qui va d’al-Riyāḍ à al-Ẓahrān (Dhahran) (Hussein Hamza Bindagji, Atlas of Saudi Arabia, Oxford 1980, 49; Zaki M. A. Farsi, National guide and atlas of the Kingdom of Saudi Arabia, 1989, 71). La ville est à présent relativement petite avec une population de moins de 50.000 hab. (Bindagji, 3). Le nom pourrait venir de yamāma, singulier du nom collectif yamām, qui sign…

Ḳuʿayṭī

(1,129 words)

Author(s): Smith, G.R.
, groupe tribal d’Arabie du Sud et sultanat correspondant, ce dernier devenant par la suite une partie du protectorat d’Aden oriental, avant le départ des Britanniques d’Arabie du Sud, en 1967. La région du sultanat englobait toute la plaine côtière entre le Wāḥidī [ q.v.] à l’Ouest et Mahra à l’Est, la région montagneuse au Nord jusqu’au Wādī Ḥaḍramawt [voir Ḥaḍramawt], la partie occidentale du Wādī et quelques territoires tribaux au Nord du Wādī; il faut y ajouter aussi la région du Wādī Dawʿan (parfois écrit Dawʿān dans les sources arabes) et du Wādī …

T̲h̲ād̲j̲

(398 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ancien site pré-islamique, muni d’un mur d’enceinte, dans le Nord-est de l’Arabie, à quelques 90 km plein Ouest du port de Ḏj̲ubayl sur le golfe arabo-persique (voir Carte générale, Potts, Arabian Gulf, XX). Situé dans le Wadī al-Miyāh, le site couvre une aire d’environ 990 m sur 825 m et s’étend sur la route trans-arabique qui relie l’Arabie du Sud à l’ʿIrāḳ, et à l’époque islamique al-Hamdānī et Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih mentionnent tous deux cette route, appelée par le voyageur du VIIe/XIIIe siècle Ibn al-Mud̲j̲āwir (214) Ṭarīḳ al-Raḍrāḍ «La Route de Gravier». On a suggéré récemme…

ʿUmān

(4,469 words)

Author(s): Smith, G.R. | Bosworth, C.E | C. Holes
, dont le nom d’usage est Oman, sultanat situé dans l’angle sud-est de la Péninsule Arabique, avec une deuxième région, séparée de la première par certaines parties des Emirats Arabes Unis, à la pointe de la péninsule de Musandam. Le pays, dont la population est d’environ 2 000 000 d’habitants, couvre quelque 312 000 km2 au total, avec 1 700 km de côtes, le long du golfe d’Oman et de l’Océan Indien. Le chef de l’État est Sulṭān Ḳābūs b. Saʿīd, quatorzième souverain de la dynastie Āl Bū Saʿīd [ q.v.]. Le pays est divisé d’un point de vue ethnique et culturel en deux parties: le Nord i…

al-S̲h̲arḳiyya

(287 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom traditionnel de la zone orientale du Sultanat d’Oman [voir ʿUmān], de nos jours officiellement Région Orientale du Sultanat, dans la zone intérieure du Had̲j̲ar Oriental, au Nordouest de Ḏj̲aʿlān et au Nord des Wahība Sands (voir Wilkinson, Water, 14, fig. 5). Les principales villes de la région sont Ibrā, la plus grande, Samad, al-Muḍaybī, Sināw et al-Ḳābil. La région consiste dans une plaine sableuse traversée de wādīs. Actuellement, la région officielle d’al-S̲h̲arḳiyya dans toute son étendue se compose de treize provinces ( wilāyāt), englobant Ibrā, Bid(d)iyya, al-Ḳāb…

ʿĪnāt

(227 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville du Ḥaḍramawt à une quinzaine de km à l’Est de Tarim, au confluent du Wādī ʿĪnāt et du Wādī Ḥaḍramawt. Les Āl Bū Bakr b. S̲h̲ayk̲h̲ constituent la sainte famille de la ville, et l’illustre manṣab, le s̲h̲ayk̲h̲ Bū Bakr b. Sālim, dit Mawlā ʿĪnāt, y est enterré. La famille est l’objet de sévères critiques de la part d’autres groupes de sayyids parce qu’elle porte les armes. ʿInāt est devenu l’une des ḥawṭas [ q.v.] les plus importantes du pays. Elle est renommée pour sa race de chiens de chasse qui ne paraissent pas se distinguer du «pie-dog» commun. Avec ces chien…

Rassides

(163 words)

Author(s): Smith, G.R.
, appellation parfois utilisée, notamment par Ibn Ḵh̲aldūn ( ʿIbar, IV, 111) pour désigner les Imāms zaydites du Yémen [voir Zaydiyya]. L’expression «Banū l-Rassī» n’est pas communément employée par les historiens zaydites du Yémen, et semble n’avoir trouvé quelque crédit en Europe qu’après la traduction par Kay ( Yaman, 184 sqq.) du chapitre correspondant des ʿIbar d’Ibn Ḵh̲aldūn. C’est peut-être aussi à la suite de la traduction de Kay ¶ que le terme «Imāms rassides» fut employé peu après dans les Dynasties de Lane-Poole, 102 et Table, pour les Imāms zaydites jusque vers 700/1300. La ni…

Sayʾūn

(411 words)

Author(s): Smith, G.R.
, ville du Wādī Ḥaḍramawt [ q.v.] située à environ 16 km à l’Est de S̲h̲ibām [ q.v.], à 24 km à l’Ouest de Tarīm [ q.v.] et à quelque 480 km au Nord du port du Ḥaḍramawt, al-Mukallā [ q.v.] (voir H. von Wissmann et R. B. Serjeant, carte de l’Arabie du Sud, Royal Geographical Society, 1958). La ville se trouvait dans les limites du Cinquième Gouvernorat de la République Populaire Démocratique du Yémen. Landberg ( Etudes sur les dialectes de l’Arabie méridionale, III, Dat̲înah, Leyde 1913, 1820) discute la forme du nom, Sayʾūn, Saywūn, etc., et conclut que la première est la forme…

Ibn Ḥātim

(412 words)

Author(s): Smith, G. R.
, Badr al-dīn Muḥammad al-Hamdānī, fonctionnaire et historien sous le deuxième sultan rasūlide du Yémen, al-Muẓaffar Yūsuf (647-94/1249-95). Le nom d’Ibn Ḥātim ne figure nulle part dans la littérature biographique du Yémen médiéval, et l’on ne connaît ni la date de sa naissance, ni celle de sa mort; c’est en 702/1302-3 qu’il est question de lui pour la dernière fois. On peut cependant tirer quelques informations sur l’homme et sa vie publique de son histoire des Ayyūbides et des premiers Rasūlides du Yémen intitulée al-Simṭ al-g̲h̲ālī l-t̲h̲aman fī ak̲h̲bār al-mulūk min al-G̲h̲…

Ṣubayḥī

(271 words)

Author(s): Smith, G. R.
(comme dans «la tribu des Ṣubayḥīs»), ou Ṣubayḥa, nom d’un groupe tribal habitant la zone située à l’Ouest et au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan] au Yémen, de Raʾs ʿImrān, à quelques km à l’Ouest de la Petite Aden à l’Est, jusqu’à Bāb al-Mandab à l’Ouest, et dans l’intérieur. Ils se divisent en cinq groupes principaux : Ḵh̲ulayfī, ʿUṭīrī, ʿĀṭifī, Muṣaffī et Buraymī. Leur nom est hérité de leur ancêtre Ḏh̲ū Aṣbaḥ de Ḥimyar. Ecrivant au IVe/Xe siècle, al-Hamdānī, 53, déclare que Laḥd̲j̲ englobe les Aṣābiḥ, descendants d’Aṣbaḥ b. ʿAmr b. Ḥārit̲h̲ Ḏh̲ī Aṣbaḥ. Il note plus lo…

Mad̲h̲ḥid̲j̲

(921 words)

Author(s): Smith, G.R. | Bosworth, C.E.
, groupe tribal important qui, de nos jours, occupe principalement les régions de Ḏh̲amār et de Radāʿ dans la République arabe du Yémen. Sa généalogie traditionnelle, donnée notamment par Ibn Durayd ( Is̲h̲tiḳāḳ, éd. Wüstenfeld, 237 sqq.) et par Yāḳūt (Beyrouth 1374-6/1955-7, V, 89), le fait descendre de Mālik b. Udad b. Zayd b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. ʿArīb b. Zayd b. Kahlān b. Sabaʾ b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. Yaʿrub b. Ḳaḥṭān; les nombreuses ḳabāʾil qui le composent sont énumérées en totalité par al-Malik al-As̲h̲raf ʿUmar, Ṭurfat al-aṣḥāb fī maʿrifat al-ansāb (éd. K. V. Zetterstéen, Damas 1949…

Ṣanʿāʾ

(2,040 words)

Author(s): Smith, G.R.
, de toute an tiquité ville principale du Yémen et capitale actuelle de la République du Yémen. Sa population présente est évaluée à un peu plus d’un demi-million d’habitants. La ville est située au centre du haut pays septentrional du Yémen (lat. 15° 22′ N., long. 44° 11′ E.), à environ 170 km à vol d’oiseau du point le plus proche de la mer Rouge, et à quelque 300 km du port d’Aden [voir ʿAdan], sur l’océan Indien. Elle se trouve à une altitude de 2 200 m. Elle est entourée de montagnes de toutes parts: le Ḏj̲abal Nuḳum (2 892 m) à l’Est, au pied duquel la ville s’é…

al-Nud̲j̲ayr

(288 words)

Author(s): Smith, G.R.
, forteresse du Ḥaḍramawt [ q.v.] où, en 12/633, sous le califat d’Abū Bakr [ q.v.], des rebelles commandés par al-As̲h̲ʿat̲h̲ b. Ḳays [ q.v.] trouvèrent refuge contre Ziyād b. Labīb al-Anṣārī, nommé gouverneur par le Prophète. A la fin de 11/633, Abū Bakr avait décidé que l’autorité de l’Islam ne pouvait être effectivement imposée au Yémen que par la force. Il était en particulier inquiet de par la situation au Ḥaḍramawt où al-As̲h̲ʿat̲h̲ b. Ḳays, chef des Kinda, avait refusé de le reconnaître comme calife en lui prêtant le sermen…

Salūḳī

(652 words)

Author(s): Smith, G.R.
, nom donné par les Arabes à un membre ¶ de la famille des chiens courants à vue (angl. «gazehounds»), par opposition avec ceux qui poursuivent leur gibier à la piste. Le salūḳī mesure environ 65 cm au garrot. Le salūḳī a souvent été confondu avec le lévrier par les voyageurs du Moyen Orient, mais leurs oreilles sont longues et pendantes, alors que celles du lévrier sont courtes et droites. Le lévrier est plus large de charpente et plus lourdement bâti. Si le lévrier est un sprinter, le salūḳī est d’une grande robustesse. De nombreux témoignages de la littérature arabe montrent que le salūḳī chas…

al-Mahdī Li-dīn Allāh Aḥmad

(1,692 words)

Author(s): Strothmann, R. | Smith, G. R. | Blackburn, J. R.
, titre et nom d’un certain nombre d’ imāms zaydites du Yémen. Environ 250 ans après al-Hādī ilā l-Ḥaḳḳ Yaḥyā, fondateur de l’imamat zaydite au Yémen, son descendant, al-Mutawakkil ʿalā Llāh, rendit au territoire zaydite, entre 532 et 566/1137-70, l’étendue qu’il avait à l’époque d’al-Hādī, avec Saʿda, Nad̲j̲rān et, pour un temps, Zabīd et Ṣanʿāʾ. Une génération plus tard (593-614/1197-1217), la région montagneuse de Ṣaʿda au Nord à Ḏh̲amār au Sud de Sanʿāʾ, était à nouveau gouvernée par le Zaydite al-Manṣū…

ʿUyūnides

(91 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie mineure en Arabie médiévale, dont la capitale fut al-Ḳaṭīf [ q.v.], et qui domina al-Aḥsā/al-Ḥasā du Ve/XIe s.’au VIIe/XIIIe s. Ils y détruisirent les Ḳarāmiṭa [ q.v.], quoique peu ¶ est connu quant à leur histoire. Ils sont donnés pour appartenir à Āl Ibrāhīm, famille des Murra [ q.v.], ḳabīla de ʿAbd al-Ḳays [ q.v.]. Leur influence déclina rapidement au VIIe/XIIIe s., quand, environ au milieu de ce siècle, les Uṣfūrides [ q.v.] prirent le contrôle de la région. (G.R. Smith) Bibliography ʿUmar Riḍā Kaḥḥāla, Muʿd̲j̲am ḳabāʾil al-ʿArab, Beyrouth 1982, 1071 voir également Baḥrayn…

Riyām

(338 words)

Author(s): Smith, G.R.
, Banū, également, et peut-être primitivement Riʾām, groupement tribal en Oman [voir ʿUmān]. La tribu semble tirer son origine de la région côtière du ʿUmān méridional; au IVe/Xe siècle, al-Hamdānī ( Ṣifa, 52) en parle comme d’un baṭn d’al-Ḳamar, lequel est défini à son tour par Ibn Manzūr ( LʿA, V, 115) comme un baṭn des Mahra b. Ḥaydān — il ne s’agit pas du groupe principal des Mahra, qui stationne en Arabie du Sud. Kaḥḥāla ( Muʿd̲j̲am, II, 458), s’appuyant sur le géographe du IVe/Xe siècle al-Bakrī, déclare que les Banū Riyām sont eux-même un baṭn des Mahra b. Ḥaydān b. ʿAmr b. al-Ḥāf, …

Taʿizz

(791 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville principale des hautes terres méridionales du Yémen, à quelques 195 km au Sud/Sud-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.] et environ 140 km au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan]. Elle se trouve au pied du Ḏj̲abal Sabir qui culmine à près de 3 000 mètres. Bien que la ville ait été mentionnée à l’époque ayyūbide de l’histoire du Yémen (569-626/1173-1228) [voir Ayyūbides], elle prit son essor sous les Rasūlides (628-845/1230-1441) [ q.v.], qui en firent leur capitale. Il semble que Taʿizz ait été à l’origine un village de la région d’al-Ḏj̲anad, siège des gouverneurs m…
▲   Back to top   ▲