Search

Your search for 'dc_creator:( "Buhl, F." ) OR dc_contributor:( "Buhl, F." )' returned 67 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ad̲h̲riʿāt

(410 words)

Author(s): Buhl, F. | Elisséeff, N.
l’Edréi de la Bible, aujourd’hui Derʿa, chef-lieu du Hauran ( Ḥawrān) à 106 km. au Sud de Damas. Située à la limite d’une région basaltique et du désert, la ville, célèbre jadis pour son vin et son huile, fut de tout temps un grand marché de céréales et un important centre de routes commerciales. Avant la conquête assyrienne (732 av. J. C) elle fut disputée entre le royaume de Damas et celui d’Israel; certains l’ont identifiée à l’Aduri des tablettes d’Amarna. Capitale de la Batanée, Adraa fut prise par A…

Muḥammad

(26,983 words)

Author(s): Buhl, F. | Welch, A. T. | Schimmel, Annemarie | Noth, A. | Ehlert, Trude
, le Prophète de l’Islam. I. — Sa vie et sa carrière. La croyance au fait que Muḥammad est le Messager de Dieu ( rasūlu llāh) vient seulement après celle qui concerne l’unicité de Dieu ( lā ilāh illā llāh) d’après la s̲h̲ahāda [ q.v.], qui est la quintessence de la foi islamique, au cœur de laquelle Muḥammad a un rôle glorieux. En même temps, le Ḳurʾān et l’orthodoxie islamique insistent sur son caractère pleinement humain, sans pouvoirs surnaturels. Que Muḥammad soit une des plus grandes figures dans l’histoire du monde, étant donné l’impact mondial du mouvement qu’il a f…

ʿAḳrabāʾ

(116 words)

Author(s): Buhl, F.
, nom de deux localités: 1. Localité sur la frontière de la Yamāma, célèbre par la bataille sanglante dans laquelle Ḵh̲ālid b. al-Walīd remporta une victoire sur Musaylima et les Banū Ḥanīfa. Dans le voisinage, se trouvait un verger ( ḥadīḳa) entouré d’un mur, appelé auparavant «jardin de Raḥmān» et après cette fameuse bataille, «jardin de la mort ». Bibliography Ṭabarī, I, 1937-1940 Balād̲h̲urī, Futūḥ, 88 Yāḳūt, II, 226 III, 694. 2. Résidence des princes g̲h̲assānides de Ḏj̲awlān, probablement identique avec la ʿAḳrabāʾ qui existe encore dans la contrée Ḏj̲ēdūr. Bibliography Yāḳūt, I…

al-Nāṣira

(1,024 words)

Author(s): Buhl, F. | Bosworth, C.E.
, hébreu moderne Nāṣerat, Nazareth, résidence de Jésus, ville de la Palestine du Nord, en Israël depuis 1948 (38° 42ʹ N., 35° 17ʹ E.; ait. 505 m). Elle est située dans une vallée entourée de montagnes qui s’abaisse vers le Sud, au milieu d’une région fertile. Tandis que les montagnes sont plus basses vers le Nord et le Nord-est, le Ḏj̲abal al-Sīk̲h̲ se dresse du côté du Nord-ouest jusqu’à une hauteur de 488 m au-dessus du niveau de la mer. Le nom de la ville, qui ne figure pas dans l’Ancien Test…

Muḥammad b. ʿAbd Allāh b. al-Ḥasan (al-Mut̲h̲annā) b. al-ḥasan b. ʿAlī b. Abī Ṭālib, dit al-Nafs al-Zakiyya

(1,483 words)

Author(s): Buhl, F.
«l’Âme pure», rebelle ʿalide qui se révolta en même temps que son frère germain Ibrāhīm [ q.v.] contre le calife ʿabbāside al-Manṣūr, à Médine en 145/762-3. Son frère et lui furent, d’après al-Wāḳid̲j̲, élevés comme de futurs souverains, et Muḥammad reçut de son père le nom d’al-Mahdī. Encore sous le calife umayyade His̲h̲ām, les deux sectaires al-Mug̲h̲īra b. Saʿīd al-ʿId̲j̲lī et Bayān b. Samʿān [ q.vv.], qui ne reconnaissaient pas Muḥammad b. ʿAlī al-Bāḳir [ q.v.], essayèrent de faire de la propagande en sa faveur. Lorsque l’effondrement de la souveraineté umayyade a…

ʿĀd

(633 words)

Author(s): Buhl, F.
, tribu de l’antiquité, fréquemment citée dans le Ḳurʾān. Son histoire n’y est relatée que par allusions éparses. C’était une nation puissante, qui vivait immédiatement après l’époque de Noé, et que sa grande prospérité rendit orgueilleuse (VII, 69; XLI, 15). Les monuments ʿādites sont mentionnés aux versets XXVI, 128 sqq.; cf. dans LXXXIX, 6-7 l’expression «ʿĀd, Iram aux piliers» (voir Iram Ḏh̲āt al-ʿImād). Selon XLVI, 21, les ʿĀdites habitaient al-Aḥḳāf [ q.v.], les dunes de sable. Le prophète qui leur fut envoyé, leur «frère» Hūd [ q.v.], fut traité par eux tout comme Muḥammad…

ʿAkkā

(522 words)

Author(s): Buhl, F.
, l’Hacco (ʿAkko) de l’Ancien Testament, la Ptolémaïs des Grecs, l’Acre des Français, ville maritime de Palestine. ʿAkkā fut prise par les Arabes sous le commandement de S̲h̲uraḥbīl b. Ḥasana. La ville ayant souffert dans les guerres avec les Byzantins, Muʿāwiya la fit rebâtir et y fit construire des ateliers que, plus tard, le calife His̲h̲ām fit transporter à Tyr. Ibn Ṭūlūn fit entourer le port de grandes digues de pierre; al-Muḳaddasī, dont le grand-père exécuta le travail, donne une descript…

Madyan S̲h̲uʿayb

(1,147 words)

Author(s): Buhl, F. | Bosworth, C.E.
, ville du Nord-ouest de l’Arabie, en retrait par rapport à la côte orientale du golfe de ʿAḳaba. Les géographes musulmans du moyen âge la citent sur la route du pèlerinage de Syrie au Ḥid̲j̲āz qui, à cet endroit, passait à l’intérieur des terres pour éviter le littoral montagneux du golfe. Le nom de cette localité est en rapport avec celui de la tribu des Madianites connue d’après l’Ancien Testament (LXX: Mαδιαμ, Mαδιαυ; chez Josèphe: Mαδιηνίται, ἡ Mαδιηυἢ χωρα), mais il ne peut guère servir directement à identifier le territoire d’origine de c…

Allāhumma

(225 words)

Author(s): Buhl, F.
, antique formule d’invocation arabe: «ô Allāh!», remplacée parfois par lā-humma (comp. Nöldeke, Zur Grammatik d. class. Arab., 6). On ne saurait accueillir sans réserves l’explication de Wellhausen, Reste arabischen Heidentums (2e éd.), 224, d’après laquelle cette invocation se serait primitivement adressée à Allāh, en tant que dieu supérieur, différent des anciennes divinités arabes, parce que chaque dieu pouvait être également invoqué comme «le Dieu» (et comme «le Maître»). Cette formule était employée dans les prières, sa…

al-Muzdalifa

(408 words)

Author(s): Buhl, F.
, localité située approximativement à mi-chemin entre Minā et ʿArafat, où les pèlerins revenant de la station en ce dernier lieu passent la nuit du 9 au 10 d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a, après avoir accompli les deux ṣalāts du soir. Le lendemain matin, ils se mettent en route avant le lever du soleil et montent ensuite par la vallée de Muḥassir jusqu’à Minā. Cette localité porte encore d’autres noms: al-Mas̲h̲ʿar al-ḥarām (d’après Ḳurʾān, II, 194) et Ḏj̲amʿ (cf. Laylal Ḏj̲amʿ dans Ibn Saʿd, II/l, 129); cependant, d’après une autre donnée, Ḏj̲amʿ désigne toute la région qui s’étend entre ʿAra…

al-ʿArīs̲h̲

(201 words)

Author(s): Buhl, F.
ou «ʿArīs̲h̲ d’Égypte», l’ancienne ville de Rhinokolura dans une fertile oasis au milieu des sables de la côte méditerranéenne, sur la frontière d’Égypte et de Palestine. Elle apparaît déjà sous le nom de Laris aux premiers siècles du Christianisme. D’après l’opinion ordinaire, que suppose aussi l’anecdote connue de l’expédition de ʿAmr b. al-ʿĀṣ en Égypte, elle appartenait à l’Égypte. Les habitants étaient, selon al-Yaʿḳūbī, des Ḏj̲ud̲h̲ām. Ibn Ḥawḳal parle de deux grandes mosquées dans la ville et de sa richesse en fruits. C’est là que mourut le roi Baudouin Ier en 1118. Il y avai…

Muṣʿab b. ʿUmayr

(419 words)

Author(s): Buhl, F.
, Compagnon du Prophète qui appartenait à la famille ḳurays̲h̲ite des ʿAbd al-Dār. Beau, fils de parents riches, il avait déjà attiré l’attention par son élégance quand la prédication de Muḥammad fit sur lui une si forte impression qu’il renonça aux avantages de sa situation sociale pour se joindre à la troupe méprisée de ses partisans. Les traditions ne se lassent pas de décrire le contraste entre la vie facile qu’il menait d’abord et la médiocrité qui fut ensuite son lot; ces descriptions, com…

Māriya

(778 words)

Author(s): Buhl, F.
, jeune fille copte dont le père, d’après une donnée, se nommait S̲h̲am’ûn; avec sa sœur Sīrīn, elle fut envoyée en 6 ou 7/627-9 par le Muḳawḳis [ q.v.] en présent à Muḥammad (selon une autre version, il y avait quatre jeunes filles). Le Prophète fit d’elle sa concubine et donna Sīrīn à Ḥassān b. T̲h̲ābit [ q.v.]. Il l’aimait beaucoup et l’installa dans une maison de la ville haute de Médine, où l’on dit qu’il allait la voir jour et nuit; cette maison reçut le nom de mas̲h̲raba de la mère d’Ibrāhīm, car, à la grande joie du Prophète, elle lui donna un fils qu’il nomma Ibrāhīm, mais…

al-G̲h̲awr

(611 words)

Author(s): Buhl, F. | Sourdel, D.
, «dépression», «plaine encaissée», terme géographique désignant diverses régions des pays musulmans. 1. La plus connue est le G̲h̲awr de Palestine, qui correspond à la profonde dépression, appelée Aulôn par les Septante, dans laquelle coule le Jourdain ¶ entre le lac de Tibériade et la mer Morte et qui n’est qu’un tronçon du fossé médian syro-palestinien. Le G̲h̲awr comporte d’abord une plaine, que surplombent les monts de Samarie d’un côté et le mont ʿAd̲j̲lūn de l’autre, longue de 105 km. et descendant en pente douce de — 208 m.…

Miskīn

(739 words)

Author(s): Buhl, F. | Bosworth, C.E.
(a.), pl. masākīn, miskīnun «pauvre, indigent». Ce terme appartient au sémitique ancien. En accadien, muškēnu/ maškēnu paraît avoir désigné au premier chef une classe sociale qui se situait entre les citoyens à part entière et les esclaves, et c’est de là qu’il acquit le sens de «pauvre, indigent» (voir E. A. Speiser, The muškēnum, dans Orientalia, n.s. XXVII (1958), 19-28; Chicago Akkadian dictionary, Letter M, 2e partie, 272-6; Von Soden, Akkadisches Wörterbuch, II, 684a; le même, Muškenum und die Mawālī desfrühen Islam, dans ZA, n.s. XXII (1964), 133-41). Dans ce dernier se…

Muʾta

(868 words)

Author(s): Buhl, F.
, localité qui, située au milieu d’une plaine fertile dans le pays qui s’étend à l’Est du Jourdain et de la pointe méridionale de la mer Morte, à environ deux lieues au Sud de Karak, est connue pour la défaite qu’y subirent les Musulmans en d̲j̲umādā I de l’an 8. D’après la version arabe, le motif pour lequel Muḥammad avait envoyé 3 000 hommes dans cette région était le meurtre, par un G̲h̲assānide, du messager qu’il avait dépêché auprès du roi (c’est-à-dire vraisemblablement le gouverneur impérial) de Boṣrā; mais la cause véritable qu’on devin…

Nābulus

(1,327 words)

Author(s): Buhl, F. | Bosworth, C.E.
, ville de la Palestine centrale, qui tire son nom de la Flavia Neapolis bâtie en l’honneur de Vespasien. L’Ancien Testament mentionne à peu près au même endroit la ville de Sichem, un peu plus à l’Est seulement, là où se trouve aujourd’hui le village de Balāṭa (dont S. Klein dans ZDPV, XXXV, 38-9, cf. R. Hartmann, ibid., XXXIII, 175-6, explique ¶ le nom comme venant de platanus, en s’appuyant sur le récit du pèlerin de Bordeaux et le Midras̲h̲ Gen. rb., c. 81, § 3). D’après Eusèbe, on montrait, dans un faubourg de Neapolis, le lieu où s’élevait la ville ancienne. L’exactitu…

Ḏj̲abala

(697 words)

Author(s): Buhl, F. | Headley, R.L.
, montagne isolée (connue localement sous le nom de ḥaḍba) située dans le Nad̲j̲d (environ 24° 48′ N. et 43° 54′ E.) à une soixantaine de km. au Nord-ouest d’al-Dawādimī, 25 km. au Sud-est de Nafī et 15 km. à l’Ouest de Wādī l-Ris̲h̲āʾ. La montagne, de roche rougeâtre, s’élève d’une façon abrupte au-dessus des plaines graveleuses qui l’entourent. Long d’environ sept km. et large de ¶ trois, le Ḏj̲abala est orienté Sud-ouest-Nord-est; trois principaux wādīs descendent de ses pentes, au Sud-est, au Nord-est et au Nord-ouest, qui tous coulent vers l’Est pour se jeter dans…

Milla

(416 words)

Author(s): Buhl, F. | | Bosworth, C.E.
(a.), religion, secte. Bien que les philologues arabes prétendent que ce terme est purement arabe (cf. Nôldeke, dans ZDMG, LVII (1903), 413), leurs explications sont tellement tirées par les cheveux qu’elles donnent quasiment la certitude qu’il vient de l’hébreu et de l’araméen judéo-chrétien mella, syriaque melltâlmilltà «expression, mot», traduisant le grec logos. Il ne paraît pas y en avoir des attestations préislamiques, de sorte qu’il peut avoir été emprunté par Muḥammad lui-même. Dans le Ḳurʾān, où il signifie toujours «religion», il figur…

Abū Sufyān

(1,018 words)

Author(s): Buhl, F.
(or Abū Ḥanẓala) Ṣak̲h̲r b. Ḥarb b. Umaiya, of the Ḳorais̲h̲ite family of ʿAbd Manāf, a leader of the aristocratic party in Mecca hostile to Muḥammed. According to the usual statement regarding his death (see below), he was a few years older than Muḥammed, according to others, however, he was ten years older. Abū Sufyān was a rich and respected merchant, who repeatedly led the great Meccan caravan. Like most of the great merchants he took up a hostile attitude to the movement brought about by Muḥammed,…
▲   Back to top   ▲