Search

Your search for 'dc_creator:( "Smith, G.R." ) OR dc_contributor:( "Smith, G.R." )' returned 44 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

S̲h̲ahāra

(503 words)

Author(s): Smith, G.R.
, communément S̲h̲uhāra, nom d’une haute montagne, d’une ville et d’une forteresse dans le district ( nāḥiya) d’al-Ahnūm au Yémen, localisées par Werdecker ( Contribution, 138) à 16° 14’ de latitude et 43° 40’ de longitude, c’est-à-dire approximativement à 90 km de la côte de la mer Rouge et à 110 km au Nord-nord-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.]. Al-Ahnūm appartenait à l’origine à Ḥās̲h̲id, l’une des deux fractions de Hamdān. De nos jours cependant, la majorité de ses groupes tribaux sont de Bakīl, l’autre fraction, et ce district est considéré comme territoire des Bakīl. La ville elle-même, conn…

Tūrāns̲h̲āh b. Ayyūb

(932 words)

Author(s): Smith, G. R.
, al-Malik al-Muʿahẓhẓam S̲h̲ams al-Dawla Fak̲h̲r al-dīn, frère aîné du célèbre Ṣalāḥ al-dīn [ q.v.], le Saladin des écrivains européens, conquérant du Yémen en 569/1173 et fondateur de la dynastie ayyūbide locale [voir Ayyūbides]. Tūrāns̲h̲āh apparaît pour la première fois sur la scène historique en l’an 564/1168-9, après son arrivée en Égypte, en provenance de Syrie avec un certain nombre des membres de la maison ayyūbide, pour prêter main forte à Ṣalāḥ al-dīn, encore officiellement vizir du calife fāṭimide. Tūrāns̲h̲āh entra …

Ṣulayḥides

(1,297 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie ismāʿīlienne ayant régné sur une grande partie de la région montagneuse ¶ tagneuse du Yémen et la Tihāma [ q.v.] dans les années 439-532/1047-1138 approximativement. 1. L’histoire. Les sources ismāʿīliennes ont toujours été d’accès difficile, et nous souffrons toujours de leur politique générale du secret. Une source importante est encore le Taʾrīk̲h̲ al-Yaman de ʿUmāra (m. 569/1174), dont la meilleure édition reste celle de Kay (voir ci-après). L’œuvre n’est toutefois pas idéale. L’auteur, écrivant pour de hauts fonctionnaires du calife…

Tabāla

(262 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville et wādī des marches septentrionales de l’émirat du ʿAsīr, dans l’actuelle Arabie Saoudite, à environ 200 km à vol d’oiseau de la côte de la mer Rouge, et à moins de 100 km à l’Ouest de Bīs̲h̲a (Zaki M. A. Farsi, National guide and atlas of the Kingdom of Saudi Arabia, carte 34, G5). La ville est ancienne, et figure dans la littérature relative au Prophète. Al-Wāḳidī (éd. Marsden Jones, Londres 1966, II, 853-4 et III, 981) mentionne à deux reprises des expéditions contre Ḵh̲at̲h̲ʿam à Tabāla en 8/629 et 9/630. Il est indiqué dans plusieurs sou…

Tarīm

(382 words)

Author(s): Smith, G. R.
, ville célèbre du Wādī Ḥaḍramawt [ q.v.], située à environ 40 km de S̲h̲ibām, et 25km de Sayʿūn, dans la direction de l’Est, légèrement au Nord (voir H. von Wissmann, carte, Southern Arabia, RGS, Londres 1958). La ville indique où se termine le Wādī Ḥaḍramawt et où commence le Wādī al-Masīla. Dans la tradition arabe, le nom vient de Tarīm b. al-Sukūn b. al-As̲h̲ras b. Kinda ou du nom du premier qui s’y établit, Tarīm b. Ḥaḍrarnawt; b. Sabaʾ al-Aṣg̲h̲ar. Le nom est attesté dans les inscriptions pré-islamiques: trm en Iryani 32 et trym en Jamme 547. La ville est célèbre pour son savoir et…

Ibn Ḥātim

(412 words)

Author(s): Smith, G. R.
, Badr al-dīn Muḥammad al-Hamdānī, fonctionnaire et historien sous le deuxième sultan rasūlide du Yémen, al-Muẓaffar Yūsuf (647-94/1249-95). Le nom d’Ibn Ḥātim ne figure nulle part dans la littérature biographique du Yémen médiéval, et l’on ne connaît ni la date de sa naissance, ni celle de sa mort; c’est en 702/1302-3 qu’il est question de lui pour la dernière fois. On peut cependant tirer quelques informations sur l’homme et sa vie publique de son histoire des Ayyūbides et des premiers Rasūlides du Yémen intitulée al-Simṭ al-g̲h̲ālī l-t̲h̲aman fī ak̲h̲bār al-mulūk min al-G̲h̲…

Ṣubayḥī

(271 words)

Author(s): Smith, G. R.
(comme dans «la tribu des Ṣubayḥīs»), ou Ṣubayḥa, nom d’un groupe tribal habitant la zone située à l’Ouest et au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan] au Yémen, de Raʾs ʿImrān, à quelques km à l’Ouest de la Petite Aden à l’Est, jusqu’à Bāb al-Mandab à l’Ouest, et dans l’intérieur. Ils se divisent en cinq groupes principaux : Ḵh̲ulayfī, ʿUṭīrī, ʿĀṭifī, Muṣaffī et Buraymī. Leur nom est hérité de leur ancêtre Ḏh̲ū Aṣbaḥ de Ḥimyar. Ecrivant au IVe/Xe siècle, al-Hamdānī, 53, déclare que Laḥd̲j̲ englobe les Aṣābiḥ, descendants d’Aṣbaḥ b. ʿAmr b. Ḥārit̲h̲ Ḏh̲ī Aṣbaḥ. Il note plus lo…

Mad̲h̲ḥid̲j̲

(921 words)

Author(s): Smith, G.R. | Bosworth, C.E.
, groupe tribal important qui, de nos jours, occupe principalement les régions de Ḏh̲amār et de Radāʿ dans la République arabe du Yémen. Sa généalogie traditionnelle, donnée notamment par Ibn Durayd ( Is̲h̲tiḳāḳ, éd. Wüstenfeld, 237 sqq.) et par Yāḳūt (Beyrouth 1374-6/1955-7, V, 89), le fait descendre de Mālik b. Udad b. Zayd b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. ʿArīb b. Zayd b. Kahlān b. Sabaʾ b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. Yaʿrub b. Ḳaḥṭān; les nombreuses ḳabāʾil qui le composent sont énumérées en totalité par al-Malik al-As̲h̲raf ʿUmar, Ṭurfat al-aṣḥāb fī maʿrifat al-ansāb (éd. K. V. Zetterstéen, Damas 1949…

ʿUyūnides

(91 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie mineure en Arabie médiévale, dont la capitale fut al-Ḳaṭīf [ q.v.], et qui domina al-Aḥsā/al-Ḥasā du Ve/XIe s.’au VIIe/XIIIe s. Ils y détruisirent les Ḳarāmiṭa [ q.v.], quoique peu ¶ est connu quant à leur histoire. Ils sont donnés pour appartenir à Āl Ibrāhīm, famille des Murra [ q.v.], ḳabīla de ʿAbd al-Ḳays [ q.v.]. Leur influence déclina rapidement au VIIe/XIIIe s., quand, environ au milieu de ce siècle, les Uṣfūrides [ q.v.] prirent le contrôle de la région. (G.R. Smith) Bibliography ʿUmar Riḍā Kaḥḥāla, Muʿd̲j̲am ḳabāʾil al-ʿArab, Beyrouth 1982, 1071 voir également Baḥrayn…

Riyām

(338 words)

Author(s): Smith, G.R.
, Banū, également, et peut-être primitivement Riʾām, groupement tribal en Oman [voir ʿUmān]. La tribu semble tirer son origine de la région côtière du ʿUmān méridional; au IVe/Xe siècle, al-Hamdānī ( Ṣifa, 52) en parle comme d’un baṭn d’al-Ḳamar, lequel est défini à son tour par Ibn Manzūr ( LʿA, V, 115) comme un baṭn des Mahra b. Ḥaydān — il ne s’agit pas du groupe principal des Mahra, qui stationne en Arabie du Sud. Kaḥḥāla ( Muʿd̲j̲am, II, 458), s’appuyant sur le géographe du IVe/Xe siècle al-Bakrī, déclare que les Banū Riyām sont eux-même un baṭn des Mahra b. Ḥaydān b. ʿAmr b. al-Ḥāf, …

Taʿizz

(791 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville principale des hautes terres méridionales du Yémen, à quelques 195 km au Sud/Sud-ouest de Ṣanʿāʾ [ q.v.] et environ 140 km au Nord-ouest d’Aden [voir ʿAdan]. Elle se trouve au pied du Ḏj̲abal Sabir qui culmine à près de 3 000 mètres. Bien que la ville ait été mentionnée à l’époque ayyūbide de l’histoire du Yémen (569-626/1173-1228) [voir Ayyūbides], elle prit son essor sous les Rasūlides (628-845/1230-1441) [ q.v.], qui en firent leur capitale. Il semble que Taʿizz ait été à l’origine un village de la région d’al-Ḏj̲anad, siège des gouverneurs m…

Ziyādides

(440 words)

Author(s): Smith, G.R.
, dynastie du Sud-ouest de l’Arabie, centrée sur la Tihāma [ q.v.] entre les années 203-409?/818-1018?, mais ayant également contrôlé les montagnes du Nord du Yémen [voir al-Yaman] et une part du littoral de l’Océan Indien. Malheureusement, les sources conservées sont tardives et mal informées, les dates avancées divergent et même les noms des membres tardifs de la famille sont ignorés. La dynastie tient son nom de Muḥammad b. Ziyād, dont la généalogie remontait jusqu’à la dynastie umayyade et qui, sous le calife ʿabbāside al-Maʾmūn [ q.v.], devint le protégé du vizir al-Faḍl b. Sahl [ q.v…

Wāḥidī

(569 words)

Author(s): Smith, G.R.
, un sultanat et une confédération de tribus installés sur un territoire à 320 km. à l’Est d’Aden [voir ʿadan], affectant la forme d’un delta, allant du littoral de l’Océan Indien au Sud jusqu’à la région de Bayḥān [ q.v.], à environ 208 km vers le Nord, flanqué par les Etats ʿAwlaḳī à l’Ouest et par le sultanat Ḳuʿayṭī à l’Est (voir p. ex. une carte dans Johnston, Steamer Point). Sa capitale administrative était dernièrement Mayfaʿa près des impressionnantes fortifications pré-islamiques de Naḳab al-Ḥad̲j̲ar, dont elle a adopté le nom pré-islamique MYFʿT, alors …

Ṭāhirides

(2,803 words)

Author(s): Bosworth, C.E. | Marín, Manuela | Smith, G.R.
, le nom de trois dynasties de l’Islam médiévale. I. Une lignée de gouverneurs des califes ʿabbāsides dans le Ḵh̲urāsān et détenteurs de hautes fonctions en ʿIrāḳ qui prospérèrent au IIIe/IXe siècle (205-78/821-9). Le fondateur de cette lignée fut le chef persan d’origine mawlā, Ṭāhir (I) b. al-Ḥusayn Ḏh̲ū l-Yamīnayn [ q.v.] qui devint gouverneur du Ḵh̲urāsān en 205/821 mais mourut presque immédiatement après, alors qu’il venait de montrer des velléités d’indépendance par rapport à Bag̲h̲dād. Quoi qu’il en soit, le calife — peut être en raison d…

Nad̲j̲āḥides

(1,125 words)

Author(s): Strothmann, R. | Smith, G.R.
, dynastie d’esclaves abyssins qui régna à Zabīd [ q.v.] de 412 à 553/1022-1158. La meilleure source historique pour comprendre la dynastie est ʿUmāra (voir Kay, dans la Bibl.), mais on doit souligner que son récit est parfois confus, souvent anecdotique, avec des interruptions plus ou moins justifiées, et pauvre en dates. Lorsque le dernier Ziyādide [ q.v.] eut été mis à mort sous la domination du wazīr abyssin Mard̲j̲ān, par un de ses gouverneurs esclaves, Nafīs, l’autre, Nad̲j̲āḥ, s’avança pour le venger. Après le combat, Nafīs fut tué, et, en d̲h̲ū l-ḳaʿda …

al-Yamāma

(673 words)

Author(s): Smith, G.R.
, aujourd’hui ville du Royaume d’Arabie Saʿūdite à environ 70 km au Sud-est de la capitale al-Riyāḍ [ q.v.], située dans la région d’al-Ḵh̲ard̲j̲ au sein de l’émirat d’al-Riyāḍ, près de Maḥaṭṭat al-Ḵh̲ard̲j̲, sur la voie ferrée qui va d’al-Riyāḍ à al-Ẓahrān (Dhahran) (Hussein Hamza Bindagji, Atlas of Saudi Arabia, Oxford 1980, 49; Zaki M. A. Farsi, National guide and atlas of the Kingdom of Saudi Arabia, 1989, 71). La ville est à présent relativement petite avec une population de moins de 50.000 hab. (Bindagji, 3). Le nom pourrait venir de yamāma, singulier du nom collectif yamām, qui sign…

Ḳuʿayṭī

(1,129 words)

Author(s): Smith, G.R.
, groupe tribal d’Arabie du Sud et sultanat correspondant, ce dernier devenant par la suite une partie du protectorat d’Aden oriental, avant le départ des Britanniques d’Arabie du Sud, en 1967. La région du sultanat englobait toute la plaine côtière entre le Wāḥidī [ q.v.] à l’Ouest et Mahra à l’Est, la région montagneuse au Nord jusqu’au Wādī Ḥaḍramawt [voir Ḥaḍramawt], la partie occidentale du Wādī et quelques territoires tribaux au Nord du Wādī; il faut y ajouter aussi la région du Wādī Dawʿan (parfois écrit Dawʿān dans les sources arabes) et du Wādī …

Sayʾūn

(411 words)

Author(s): Smith, G.R.
, ville du Wādī Ḥaḍramawt [ q.v.] située à environ 16 km à l’Est de S̲h̲ibām [ q.v.], à 24 km à l’Ouest de Tarīm [ q.v.] et à quelque 480 km au Nord du port du Ḥaḍramawt, al-Mukallā [ q.v.] (voir H. von Wissmann et R. B. Serjeant, carte de l’Arabie du Sud, Royal Geographical Society, 1958). La ville se trouvait dans les limites du Cinquième Gouvernorat de la République Populaire Démocratique du Yémen. Landberg ( Etudes sur les dialectes de l’Arabie méridionale, III, Dat̲înah, Leyde 1913, 1820) discute la forme du nom, Sayʾūn, Saywūn, etc., et conclut que la première est la forme…

Maʿāfir

(804 words)

Author(s): Grohmann, A. | Smith, G. R.
(ou al-Maʿāfir), nom d’une tribu de l’Arabie du Sud qui fait partie des Ḥimyar et dont la généalogie serait Yaʿfur b. Mālik b. al-Ḥārit̲h̲ b. Murra b. Udad b. Hamaysaʿ b. ʿAmr b. Yas̲h̲d̲j̲ub b. ʿArīb b. Zayd b. Kahlān b. Sabaʾ. Ce nom était également donné au territoire occupé par cette tribu et qui correspondait en gros au ḳaḍāʾ turc de Taʿizziyya et, dans l’actuelle République arabe du Yémen, au ḳaḍāʾ (province) d’al-Ḥud̲j̲ariyya (pron. locale: Ḥugariyya) qui fait lui-même partie de la circonscription administrative ( liwāʾ) de Taʿizz; dans les temps anciens et au moyen âge, c…

al-S̲h̲arīf Abū Muḥammad Idrīs

(647 words)

Author(s): Smith, G.R.
b. ʿAlī, appelé ʿImād al-dīn, s̲h̲arīf ḥasanide du Yémen. Comme il appartenait aussi aux Ḥamza zaydites, on lui donne en général le nisba d’al-Ḥamzī. Originaire de Ṣanʿāʾ, il naquit en 673/1274 et mourut en 714/ 1314. Idrīs était d’un milieu zaydite strict et sa jeunesse se passa sous les yeux de son père Ḏj̲amāl al-dīn ʿAlī, qui jouait un rôle militaire important du côté des Zaydīs dans les luttes zaydites-rasūlides de la fin du VIIe/XIIIe siècle. Son père, vers le temps où il mourut en 699/1299, avait fait la paix avec les Rasūlides et Idrīs resta chargé des as̲h̲rāf ḥamzīs au Yémen. A par…
▲   Back to top   ▲