Search

Your search for 'dc_creator:( "Babinger, Fr." ) OR dc_contributor:( "Babinger, Fr." )' returned 53 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Niyāzī

(871 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, poète et mystique ottoman. S̲h̲ams al-dīn Meḥmed, connu sous les noms de Miṣrī Efendi, S̲h̲ayk̲h̲ Miṣrī, et le mak̲h̲laṣ Niyāzī, est originaire d’Aspūzī, l’ancienne résidence d’été de Malaṭya (cf. Ewliyā Čelebi, IV, 15; voir Moltke, Reisebriefe, 349), où son père était un derviche naḳs̲h̲bandī. Il naquit en 1027/1617-18. L’indication qu’on trouve çà et là, d’après laquelle il serait né à Sog̲h̲anli̊, n’est pas exacte. Son père lui enseigna la doctrine de sa confrérie; il se rendit ensuite à Diyārbekr en 1048/1638, plus tard, à Mārdīn, où il étudia trois ans…

Newʿī

(580 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, YaḥYā b. Pīr ʿAlī b. Naṣūḥ, théologien et poète ottoman qui écrivait sous le pseudonyme ( mak̲h̲laṣ) de Newʿī, naquit à Malghara [voir Malḳara] (Roumélie) en 940/1533. Il était le fils du s̲h̲ayk̲h̲ Pīr ʿAlī. Jusqu’à l’âge de 10 ans il reçut l’enseignement que lui donna son père, un homme très lettré, puis il fut l’élève de Ḳaramānī-zāde Meḥmed Efendi, avec le poète Bāḳi [ q.v.] et Saʿd al-dīn, le célèbre historien [ q.v.]. Une étroite amitié le lia au premier de ces deux hommes. Il entra dans le corps des ʿulemāʾ, fut nommé en 973/1565 müderris à Gallipoli, puis investi de différentes fo…

ʿOt̲h̲mānd̲j̲i̊ḳ

(744 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, turc moderne Osmancik, centre administratifd’un ilçe ou district du même nom dans l’ il ou province de Çorum [voir Çorum] dans le Nord de l’Anatolie, correspondant à la partie méridionale de la Paphlagonie classique. La ville est située sur le Halys ou Ḳi̊zi̊l İrmaḳ [ q.v.] à un important croisement du fleuve et de la route Tosya-Merzifun (lat. 40°58΄ N, long. 34° 50΄ E.; ait. 430 m). Elle occupe une situation pittoresque au pied d’une hauteur volcanique couronnée d’un château qui commandait autrefois le célèbre pont que Bāyazīd Ier passe pour avoir construit. La localité est prob…

Og̲h̲ul

(301 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, terme commun à toutes les langues turques (voir Radloff, Versuch eines Wörterbuches der türk-Dialecte, St.-Pétersbourg 1888-1911, I/2, col. 1015-16) que l’on rencontre déjà dans le turc de l’Ork̲h̲on et signifiant «rejeton, enfant», mais plutôt «enfant mâle», par opposition à ḳi̊z «fille» [ q.v] (G. Clauson, An etymological dictionary of pre-thirieenth century Turkish, Oxford 1972, 83-4), pl. originel og̲h̲lan, encore ainsi en kās̲h̲g̲h̲arī ( Dīwān lug̲h̲āt al-Turk, éd. facs. Atalay, IV Dizini, 425-6; C. Brockelmann, Mitteltürkischer Wortschatz, Budapest 1928, 126). A pro…

Merzifūn

(725 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, ou Mārsiwān (orth. turque moderne: Merzifon) ville de l’Anatolie centrale (40° 52’ N. et 35° 35’ E), à une altitude de 750 m. Elle est située sur les pentes méridionales du Tavşan Daǧi, au Nord d’une plaine riche et fertile (le Sulu Ova, où des fruits, des vignes, des noyers, des pavots, etc. sont cultivés), à 69 km au Nord-est de Çorum ¶ [voir Čorum] et à 49 km au Nord-ouest d’Amasya [ q.v.] La ville s’élève, selon la plus grande vraisemblance, sur l’emplacement de l’antique Phazemon (Φαζημών) dans le pays appelé Phazemonitis; son nom vient probablement de φαζημών; Ibn Bībī ( cf. Recueil des t…

Nīksār

(605 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, classique Néo-Caesarea, en Bythinie, ville située sur la bordure méridionale de la chaîne Pontique d’Asie Mineure (en turc moderne Kuzey Anadolu Dağlan), sur la rive droite du Kelkit. Elle est à une altitude de 350 m, à 40°35′ de lat. N., et 36°59′ de long. E. Le noyau de la ville est pittoresquement situé au pied d’une colline couronnée par les ruines d’un château fort du Moyen-Âge qui fut édifié avec les débris de nombreuses constructions de l’Antiquité, Il y avait là dans l’Antiquité la plus reculée Cabira et, après sa destruction, Dios…

ʿAzmī-zāde

(563 words)

Author(s): Babinger, Fr.
Muṣṭafā, poète et styliste ottoman; comme poète, il est connu sous le nom de Ḥāletī. Né au cours de la laylat al-barāt, à Istanbul, le 15 s̲h̲aʿbān 977/23 janvier 1570, il était le fils de ʿAzmī Efendi, qui est devenu célèbre comme précepteur de Murād IV, et aussi comme poète, écrivain et traducteur (m. 990/1582). Disciple de Saʿd al-dīn [ q.v.] qui devint célèbre comme historien, il étudia le droit; il doit à son maître un penchant particulier pour la recherche historique. Il devint müderris à la madrasa de Ḥād̲j̲d̲j̲a-Ḵh̲ātūn à Istanbul, mais en 1011/1602-3, il fut envoyé à Dama…

Rāg̲h̲ib Pas̲h̲a

(584 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Ḵh̲od̲j̲a Meḥmed (1111-76/1699-1763), grand-vizir et homme de lettres ottoman qui naquit à Istanbul. Fils du kātib Meḥmed S̲h̲ewḳī. il fut très tôt employé dans la chancellerie en raison de ses talents remarquables, puis il entra au service des gouverneurs de Van, ʿĀrifī Aḥmed Pas̲h̲a et finalement Ḥekīm-zāde ʿAlī-Pas̲h̲a comme secrétaire et intendant suppléant. En 1141/1728, il revint à Istanbul, mais pour retourner l’année suivante à Bag̲h̲dād avec les fonctions de suppléant du reʾīs efendi. Aussitôt après la conquête de Bag̲h̲dād (1146/1733), il y obtint le poste de defterdār,…

Mihr-i Māh Sulṭān

(475 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(parfois écrit Mihr-ü-māh; cf. Ḳaračelebi-zāde, Rawḍat ul-ebrār, 458), fille unique du sultan ottoman Sulaymān (Soliman le Magnifique) [ q.v.; voir aussi F. Babinger, dans Meister der Politik, II2, Berlin 1923, 39-63]. Encore enfant, elle fut, au début de rad̲j̲ab 946/décembre 1539 (cf. J. H. Mordtmann, dans MSOS, XXXII/2, 37), mariée au grand-vizir Rüstem-Pas̲h̲a (cf. F. Babinger, GOW, 81-2); mais ce mariage ne semble pas avoir été très heureux. Elle consacra son énorme fortune — St. Gerlach évalue en 984/1576 son revenu quotidien à 2000 ducats au moins (cf. Tagebuch, Francfort 16…

Sinān Pas̲h̲a, K̲h̲od̲j̲a

(1,885 words)

Author(s): Woodhead, Christine | Babinger, Fr. | Dávid, G.
, nom de deux dignitaires ottomans. 1. Le vizir, savant et prosateur, (845-91/ 1440-86). Sinān al-dīn Yūsuf Pas̲h̲a naquit probablement en 845/1440 à Bursa de Ḵh̲iḍr Beg b. Ḳāḍī Ḏj̲elāl al-dīn (m. 863/1459 [ q.v.]), premier ḳāḍī ottoman d’Istanbul. Par sa mère, fille de Mollā Yegān (m. 878/1473), il descendait aussi d’une autre famille de ʿulemāʾ qui se distingua au cours de la période ottomane des débuts. Après avoir servi comme müderris à Edirne, il fut désigné par Meḥemmed II à un poste d’enseignement dans le ṣaḥn-i t̲h̲emāniye [ q.v.] d’Istanbul, fonction jumelée avec celle de k̲h̲od̲j…

Pertew Pas̲h̲a

(662 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, nom de deux hommes d’Etat ottomans. I. Pertew Meḥmed Pas̲h̲a, amiral et vizir. Provenant du service du harem impérial, il fut promu ḳapud̲j̲i bas̲h̲i [voir Ḳapi̊d̲j̲i̊], puis ag̲h̲a des Janissaires en 962/1555. En 968/1561, il devint troisième vizir, en 982/1574 second vizir et finalement, sous le ḳapudan pas̲h̲a [ q.v.] Muʾed̲h̲d̲h̲in-zāde ʿAlī Pas̲h̲a, commandant ( serdār) de la flotte impériale. Il avait participé à la bataille de Lépante [voir Aynabak̲h̲ti̊]. Il tomba plus tard en disgrâce et mourut en 982/1574 à Istanbul, où il repose dans une türbe personnelle au cimetière …

Sawd̲j̲i̊

(657 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Bosworth, C.E.
, Sawd̲j̲ī, nom de trois princes ottomans. Le nom semble tirer son origine du mot turc ancien (notamment oriental) saw «mot, discours, propos» qui existe dès les inscriptions de l’Ork̲h̲on, puis dans les textes uyg̲h̲urs, dans le Ḳutadg̲h̲u bilig [ q.v.] à la fin du Ve/XIe siècle, et jusqu’au VIIIe/XIVe siècle, après quoi il n’est plus attesté en tant que mot isolé (Clauson, An etymological dict. of pre-lhirteenth ceniury turkish, 782-3). Voir aussi le nom du commandant servile du sultan sald̲j̲ūḳ Alp Arslan, Sāwtigin. Sawd̲j̲i̊ serait donc le «fournisseur/transm…

Mīk̲h̲āl Og̲h̲lu

(972 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, vieille famille ottomane noble, qui fait remonter son origine à ce seigneur d’origine grecque Köse Mīk̲h̲āl ʿAbd Allāh (cf. F.-A. Geuffroy, dans Ch. Schefer, Petit traicté de l’origine des Turcqz par Th. Spandouyn Cantacasin, Paris 1696, 267: L’ung desdictz Créez estoit nommé MichaliDudict Michali sont descenduz les Michalogli) qui apparaît sous ʿOt̲h̲mān Ier comme maître de Chîrmenkia (Ḵh̲irmend̲j̲ik). au pied de l’Olympe près d’Edrenos; par la suite, comme allié du premier prince ottoman, il contribua largement à l’accroissement de sa puissance (cf. J. von Hammer, GOR, I, 48…

Aynabak̲h̲ti̊

(405 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, nom turc de Lépante, ou Naupaktos, en Grèce, sur le golfe de Corinthe, dans un site pittoresque; mais elle n’est plus actuellement qu’une petite ville modeste, appelée Epaktos par le peuple et Lepanto par les Italiens. Elle est entourée de murs croulants qui datent de la domination vénitienne, et coiffée d’une citadelle. Au moyen âge, Aynabak̲h̲ti̊ était maîtresse du golfe de Corinthe; elle tomba aux mains des Vénitiens en 1407 (cf. Vitt. Lazzarini, L’acquisto di Lepanto, 1407, dans Nuovo Archivio Veneto, XV, Venise 1898, 267-83). En 1483, elle fut en vain assiégée par les…

ʿÖmer Efendi

(371 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, historien ottoman qui ¶ d’après la tradition populaire se serait d’abord appelé Elkazović ou Čaušević, et était originaire de Bosna-Novi (Bosanski Novi). De sa vie, on sait seulement qu’il exerçait les fonctions de ḳāḍī dans son pays natal lorsque se déroulèrent sur le sol bosniaque de violents combats entre les Impériaux et les troupes de Ḥekīm-Og̲h̲lu ʿAlī Pas̲h̲a (1150/1737). ʿÖmer Efendi écrivit alors, dans une langue simple et aisée, un récit vivant, extrêmement intéressant au point de vue de l’histoire sociale, des événe…

Dimetoḳa

(970 words)

Author(s): Babinger, Fr.
(également Dimotiḳa), ville de l’ancienne Roumélie ottomane, en Thrace occidentale, dans une vallée latérale de la Maritsa; elle joua parfois un rôle important dans l’histoire ottomane. Son territoire, qui a repris son nom pré-ottoman de Didymóteik̲h̲on, appartient à la Grèce depuis le traité de Neuilly (27 nov. 1919) et fait partie du district administratif d’Ebros (Nomos); la ville compte une population d’environ 10 000 âmes et est le siège d’un évêché de l’Église grecque ainsi que d’un éparqu…

Rusčuk

(1,917 words)

Author(s): Babinger, Fr. | Lory, B.
, préfecture et port surle Danube en ¶ Bulgarie (appelé et écrit souvent par erreur Ruščuk), officiellement en bulgare Ruse Pyce; Roussé) est situé au confluent du Rusenski Lom (en türk Ḳara Lom) avec le Danube, qui atteint alors une largeur de 1300 m, en face du port roumain de Giurgiu (en türk Yer Köki̊); la ville s’étage sur des terrasses de loess, hors d’atteinte des crues. Premier port danubien et quatrième ville de Bulgarie, c’est un nœud ferroviaire et routier (pont de l’Amitié, construit en 1954), ainsi qu’un centre industriel et culturel de 200 000 habitants. Après le déclin de la …

Ramaḍān-zāde

(317 words)

Author(s): Babinger, Fr.
Meḥmed Čelebi Pas̲h̲a Yes̲h̲ild̲j̲e, historien ottoman, originaire de Merzifūn [ q.v.] et fils d’un certain Ramaḍān Čelebi. Investi des fonctions de secrétaire du dīwān, il fut nommé en 960/1553 defterdār en chef, en 961/1554, reʾīs ül-küttāb (secrétaire d’Etat) et en 965/1558, secrétaire chargé du chiffre ( ṭug̲h̲ra [ q.v.]) du sultan. Il fut ensuite promu defterdār d’Alep, puis gouverneur d’Egypte et finalement envoyé en Morée pour établir le cadastre ( taḥrīr) du pays. En 970/1562, il prit sa retraite et il mourut en d̲j̲umādā I 979/septembre-octobre 1571. Pour…

Atīna

(986 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, Athènes, actuelle capitale de la Grèce. L’histoire d’Athènes à l’époque préislamique est connue dans ses moindres détails, et il n’en sera pas question ici. Le premier contact immédiat — et hostile — que la ville eut avec les Musulmans se place en 283/896, lorsque des pirates sarrasins occupèrent temporairement la ville (cf. D. G. Kambourouglos, ‘H ἅλωσιΣ’ Aθηνων, ύπò των Σαρακηνων, Athènes 1934). On fait remonter à cet événement certains vestiges arabes et une certaine influence esthétique qu’on trouve en terre athénienne (cf. G. Soteriou, Arabie remains in Athens in Byzantine…

Ḳoyun Baba

(224 words)

Author(s): Babinger, Fr.
, «père du mouton», saint ottoman considéré comme contemporain de Ḥād̲j̲d̲j̲ī Bektas̲h̲ [ q.v.]. Il tiendrait son surnom du fait qu’il ne parlait pas, mais cinq fois par jour, à l’heure des prières, bêlait comme un mouton. Le sultan Bāyezīd II fit élever, sur ce qu’on dit être sa tombe à ʿOt̲h̲mānd̲j̲i̊ḳ (non loin d’Amasia, en Anatolie), un splendide tombeau en même temps qu’un couvent de derviches qui était un des plus beaux et des plus riches de l’empire ottoman. Ewliyā Čelebi, dans son récit de voyage ( Siyāḥetnāme, II, 180 sqq.), décrit en détail cette grandiose colonie de Bekt…
▲   Back to top   ▲