Search

Your search for 'dc_creator:( "Bruijn, J.T.P. de" ) OR dc_contributor:( "Bruijn, J.T.P. de" )' returned 47 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Īrān

(87,351 words)

Author(s): McLachlan, K. S. | Coon, C. S. | Mokri, M. | Lambton, A. K. S. | Savory, R. M. | Et al.
, l’Iran, nom actuel de l’ancienne Perse. I. — Géographie. 1. — Caractères géologiques. Le tracé des principaux traits topographiques de l’Iran, représentés par le Kūhhā-yi Alburz et la chaîne du Zagros, va respectivement d’Ouest en Est et de Nord-ouest en Sud-est; l’Alburz continue les structures alpines européennes, alors que la chaîne du Zagros rejoint, en passant par Chypre, les Alpes dinariques (Fisher, 1956). La structure du pourtour montagneux du pays a fortement subi les effets des mouvements tectoniq…

al-Kirmānī

(1,638 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
, Ḥamīd al-dīn Aḥmad b. ʿAbd Allāh, important dāʿī des Fāṭimides sous le règne d’al-Ḥākim bi-amr Allāh (386-411/996-1021), et auteur de nombreux ouvrages sur la théorie de l’imāmat et la philosophie ismāʿīlienne. De la vie d’al-Kirmāni, on ne connaît que les grandes lignes grâce à ce qu’il en dit dans ses propres écrits; quelques détails supplémentaires peuvent être tirés de sources ismāʿīliennes inédites, comme l’a fait notamment Muṣṭafā G̲h̲ālib (introd. à la Rāḥat al-ʿaḳl, 41 sq.) qui ne les précise cependant pas. Sa nisba indique qu’il est originaire de la province iranien…

K̲h̲wāndamīr

(1,550 words)

Author(s): Beveridge, H. | Bruijn, J.T.P. de
, nom de famille de l’historien persan G̲h̲iyāt̲h̲ al-dīn, né vers 880/1475 dans une famille de savants et de hauts fonctionnaires. Son père, Ḵh̲wād̲j̲a Humām al-dīn Muḥ. b. Ḵh̲wād̲j̲a Ḏj̲alāl al-dīn Muḥ. b. Ḵh̲wād̲j̲a Burhān al-dīn Muḥ. S̲h̲īrāzī, fut pendant de longues années le ministre du sultan Maḥmūd b. Abī Saʿīd qui, à la fin de sa carrière politique, fut le souverain tīmūride de Samarḳand de 899 à 900/1494-5. L’historien Mīrk̲h̲wānd [ q.v.], qui était son oncle maternel, participa largement à son instruction primaire. Il est donc probable que Ḵh̲wāndamīr naquit à Herāt où de…

Parī

(1,144 words)

Author(s): Boratav, P.N. | Bruijn, J.T.P. de | J. T. P. de Bruijn
(p.; turc: peri) être surnaturel des contes et légendes, de même que de toute une catégorie de croyances populaires. 1. Chez les Turcs. Le mot est dérivé du persan par «aile»; en effet, il est imaginé, parfois, comme un être ailé. La tradition des Turcs le considère comme un esprit bienfaiteur. Toutefois, chez les Kazaks, il est parfois représenté comme un mauvais génie. Dans la tradition anatolienne, on le conçoit comme un être appartenant aux deux sexes; on emploie le terme composé Peri- Kizi, «Fille-Peri», quand il s’agit de peris du sexe féminin. Dans certains contes et légendes…

Masraḥ

(31,344 words)

Author(s): Landau, J.M. | Bencheneb, R. | And, Metin | Bruijn, J.T.P. de | Allworth, E. | Et al.
(a.), «scène», de plus en plus employé pour désigner le «théâtre» (dans le même sens que Bühne en allemand); fréquemment synonyme de tiyātrō (de l’italien). Phénomène artistique et littéraire qui se manifesta au premier chef dans les deux derniers siècles, le théâtre arabe a ses racines dans des représentations locales de la passion de Ḥusayn [voir Ta ʿziya], les marionnettes et le théâtre d’ombres [voir Ḳaragöz], la mimique et d’autres farces populaires et a été influencé par le théâtre étranger contemporain (plutôt que classique). I. — Orient arabe. Bien que des pièces populaires…

S̲h̲ahriyār

(549 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Sayyid (ou Mīr) Muḥammad ḥusayn, poète persan moderne, né vers 1905 à Tabrīz, fils d’un avocat. Il appartenait à une famille de sayyids, du village de Ḵh̲us̲h̲gnāb. Au début de sa carrière, il prit le pseudonyme de Bahd̲j̲at, qu’il abandonna par la suite pour S̲h̲ahriyār, emprunté au Dīwān de Ḥāfiẓ, lequel était son grand modèle en tant qu’auteur de g̲h̲azal. Il entreprit des études de médecine au Dār al-Funūn de Téhéran, mais ne termina pas et devint fonctionnaire au Ḵh̲urāsān. Au bout d’un certain temps, il revint à Téhéran, où il fut longtemps emplo…

Naṣr Allāh b. Muḥammad

(429 words)

Author(s): Berthels, E. | Bruijn, J.T.P. de
b. ʿAbd al-Ḥamīd,Niẓām al-dīn Abū l-Maʿālī, également connu sous le nom de Naṣr Allāh Muns̲h̲ī, écrivain et homme d’État persan né à G̲h̲azna dans une famille qui venait de S̲h̲īrāz. Il fut employé comme secrétaire au dīwān des G̲h̲aznawides. Sous le règne de Ḵh̲usraw Malik (555-82/1160-86), il s’éleva au rang de vizir, mais il tomba en disgrâce auprès de ce même sultan et fut exécuté en prison (voir ʿAwfī, Lubāb, I, 92 sqq.). La renommée de Naṣr Allāh Muns̲h̲ī repose sur sa version ( Tard̲j̲uma) de Kalīla wa-Dimna [ q.v.] en persan, d’après le texte arabe d’Ibn al-Muḳaffaʿ; elle a …

Malik al-S̲h̲uʿarāʾ

(943 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
(a.) «roi des poètes», titre honorifique donné (également sous d’autres formes) à un poète lauréat persan. C’était la plus haute distinction qui pût être décernée à un poète par un protecteur royal. Comme d’autres titres honorifiques [voir Laḳab], il confirmait le statut de son bénéficiaire au sein de sa profession et était considéré comme une addition permanente à son nom qui pouvait même parfois devenir un titre héréditaire. A un niveau moins élevé, se situait le privilège, accordé parfois à des poètes de cour, de choisir un pseudonyme [voir Tak̲h̲alluṣ] fondé sur le nom ou sur l’un des la…

Sabk-ī Hindī

(1,703 words)

Author(s): Bruijn, J. T. P. de
(p.), le style indien, est le troisième terme d’une classification de la littérature persane en trois périodes stylistiques. Les autres termes, sabk-i k̲h̲urāsānī (appelé à l’origine sabk-i turkistānī) et sabk-i ʿīrāḳī, s’appliquent respectivement aux régions orientale et occidentale de la Perse médiévale. La conception sous-jacente à cette terminologie implique que le glissement du centre de l’activité littéraire d’une région à l’autre, récurrent depuis le IVe/Xe siècle, s’accompagnait d’une évolution stylistique, notamment en poésie. En gros, il s’est agi …

Ṣafawides

(31,397 words)

Author(s): Savory, R.M. | Bruijn, J.T.P. de | Newman, A.J. | Welch, A.T. | Darley-Doran, R.E.
N dynastie qui gouverna en Perse en qualité de souverains, 907-1135/1501-1722, puis de fainéants, 1142-8/1729-36, et par la suite, exista en tant que prétendants au trône jusqu’en 1186/1773. I. Histoire politique et militaire de la dynastie. L’établissement de l’Etat safawide en 907/1501 par le S̲h̲āh Ismāʿīl I [ q.v.] (à l’origine gouverneur uniquement de l’Ād̲h̲arbāyd̲j̲ān) marque un moment critique important dans l’histoire de la Perse. En premier lieu, les Safawides rétablirent la souveraineté persane sur l’ensemble de la région tradition…

Taḳī Awḥadī

(451 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ou Taḳī al-dīn Muḥammad al-Ḥusaynī al-Awḥadī, auteur d’anthologies, lexicographe et poète persan. Né à Iṣfahān le 3 Muḥarram 973/31 Janvier 1565, d’une famille de tradition ṣūfie originaire de Balyān, dans le Fārs. Il eut pour ancêtre du côté de son père, S̲h̲ayk̲h̲ Abū ʿAlī al-Daḳḳāḳ, au Ve/XIe siècle. Au cours de son adolescence, il étudia à S̲h̲īrāz, où il présenta ses premiers poèmes à un cercle de poètes et il fut encouragé par ʿUrfī [ q.v.]. De retour à Iṣfahān, il attira l’attention du jeune S̲h̲āh ʿAbbās Ier et rejoignit ses familiers. En 1003/1594-5, Taḳī se retira pour …

Sanāʾī

(2,296 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Mad̲j̲dūd b. Adam al-G̲h̲aznawī, poète persan. Dès les anciennes sources, la kunya Abū l-Mad̲j̲d est parfois ajoutée à son nom. Son pseudonyme ¶ était Sanāʾī, et rarement Mad̲j̲dūd, ou Mad̲j̲dūd-i Sanāʾī. Le premier pourrait venir de Sanāʾ al-Milla, un des laḳabs du sultan gljaznawide Masʾūd III, mais la relation du poète à son souverain n’est pas claire, car aucun panégyrique directement à son intention n’a été conservé. En fait, il n’existe aucune donnée biographique digne de foi extérieure à l’œuvre du poète. Néanmoins, les nombre…

Mad̲j̲āz

(2,463 words)

Author(s): Reinert, B. | Bruijn, J.T.P. de | Stewart-Robinson, J.
(A.), terme de rhétorique désignant un trope et, plus généralement, l’emploi d’un mot dans un sens ne correspondant pas à sa signification originale. L’opposé en est ḥaḳīḳa (expression «véritative»). En arabe. Les différents modes d’expression dénommés mad̲j̲āz par les théoriciens arabes ont été classés par Fak̲h̲r al-dīn al-Rāzī (m. 606/1210) en douze catégories sans suivre un système consistant de critères (cf. al-Suyūṭī, Muzhir, éd. Caire 1282, I, 171). On rencontre ce même principe de classification, sous une forme plus fine et détaillée, chez al-Suyūṭ…

S̲h̲ams-i Ḳays

(979 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, forme courante du nom S̲h̲ams al-dīn Muḥammad b. Ḳays Rāzī, auteur du plus ancien ouvrage sur la poétique en persan, al-Muʿd̲j̲am fī maʿāyīr as̲h̲ʿār al-ʿAd̲j̲am, qui recouvre la gamme complète de l’érudition littéraire traditionnelle. Les seuls éléments que l’on possède sur sa vie sont issus de ses propres affirmations, provenant pour la plupart de l’introduction du seul de ses ouvrages qui ait subsisté ( Muʿd̲j̲am, 2-24). Sa ville natale était Rayy, où il est sans doute né autour du début du dernier quart du XIe siècle. Il vécut de nombreuses années en Transoxiane, au Ḵh̲wārazm et dan…

ʿUbayd-i Zākānī

(931 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, ou Niẓām al-dīn ʿUbayd Allāh al-Zākānī, poète persan de l’époque mongole, qui devint particulièrement célèbre pour ses satires et ses parodies. Il est né d’une famille d’érudits et de fonctionnaires gouvernementaux descendant des Banū Ḵh̲afād̲j̲a [ q.v.], Arabes installés dans la région de Ḳazwīn depuis le début de l’époque islamique. En 730/1329-30, l’historien Ḥamd Allāh Mustawfī le décrivit comme un poète de talent et un écrivain de traités savants. Son recueil de dictons arabes de prophètes et d’hommes sages, intitulé Nawādir al-amt̲h̲āl, appartient à cette période anci…

K̲h̲araḳānī

(2,077 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. Aḥmad, mystique persan, m. le 10 muḥarram 425/5 décembre 1033 à l’âge de 73 ans. Sa nisba vient du village de Ḵh̲araḳān situé dans les montagnes au Nord de Bisṭām, sur la route d’Astarābād (mod. Gurgān); ce nom de lieu est diversement vocalisé, même dans les sources anciennes relatives à la vie de ce mystique, et la confusion peut fort bien provenir de l’existence d’autres toponymes dont le ductus consonantique est le même, notamment Ḵh̲arḳān, près de Samarḳand, et Ḵh̲anaḳān, entre Hamadān et Ḳazwīn. Dans les poèmes de ʿAṭṭār, la nisba de ce mystique est uniformément…

Kisāʾī

(889 words)

Author(s): Kramers, J. H. | Bruijn, J. T. P. de
, Mad̲j̲d al-dīn Abū l-Ḥasan, poète persan de la seconde moitié du IVe/Xe siècle. Dans des sources plus tardives, il porte la kunya d’Abfi Isḥāḳ, mais la forme indiquée ci-dessus se trouve déjà dans une source aussi ancienne que les Čahār makāla. La Dumyat al-ḳaṣr d’al-Bāk̲h̲arzī contient une référence à l’«ascète solitaire» ( al-mud̲j̲tahid al-mukīm bi-nafsi-h) Abu l-Ḥasan ʿAlī b. Muḥammad al-Kisāʾī de Marw qui pourrait bien être le poète (cf. A. A teş, giriş à son éd. du Kitāb Tarcumān al-Balāġa, 97 sq.). Le pseudonyme de Kisāʾī serait dû, d’après ʿAwfī, au mode de vie asc…

S̲h̲ahrangīz

(2,820 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Halman, Talat Sait | Rahman, Munibur
(p.) ou S̲h̲āhrās̲h̲ūb («qui bouleverse la ville»), genre de courts poèmes d’amour sur les jeunes artisans, souvent associés au bazar d’une ville donnée. 1. En persan. Dans la littérature persane, ce genre est souvent désigné par la seconde appellation. L’affirmation d’E. J. W. Gibb selon laquelle ce genre fut inventé par la poète turc Mesīḥī [ q.v.] d’Edirne ( HOP, II, 232) a été contestée déjà par E. G. Browne qui, au vu de spécimens persans cités par l’auteur d’anthologie Sām Mīrzā [ q.v.] concluait : «Bien que ces pièces aient probablement été écrites postérieurement au S̲h̲ahr-angíz d…

S̲h̲āʿir

(24,326 words)

Author(s): Fahd, T. | Moreh, S. | Ben Abdesselem, A. | Reynolds, D.F. | Bruijn, J.T.P. de | Et al.
(a.), le poète. 1) Dans le monde arabe. A. Epoques préislamique et umayyade. B. De l’époque ʿabbāside à la Nahḍa [voir au Suppl.] C. De 1850 à nos jours. D. En Espagne musulmane. E. Le poète folklorique en arabe. 2) En Perse. 3) En Turquie. 4) En Inde musulmane. 5) Au Soudan occidental et central. 6) En pays hausa. 7) En Malaisie et en Indonésie. 1. Dans le monde arabe. A — Epoques préislamique et umayyade. Parmi les détenteurs du savoir et du pouvoir dans l’Arabie ancienne figure le s̲h̲āʿir, dont le rôle se confond souvent avec celui de ʿarrāf (s̲h̲aʿara et ʿarafa ayant la même valeur sémantiq…

Yūsuf et Zulayk̲h̲ā

(2,739 words)

Author(s): Bruijn, J.T.P. de | Flemming, Barbara
, célèbre histoire de la littérature islamique médiévale. 1. Dans la littérature persane. L’histoire biblique de Joseph et de la femme de Putiphar, à qui l’on donna plus tard le nom de Zulayk̲h̲ā, entra dans la littérature persane principalement à travers des sources arabes, et en premier lieu par la Surat Yūsuf (XII) du Ḳurʾān, puis par des commentaires de cette «histoire parmi les plus belles» et par des traditions sur la vie des anciens Prophètes ( Ḳiṣaṣ al-anbiyāʾ [ q.v.]). Les nombreuses adjonctions à l’histoire telle qu’elle est racontée dans les écritures saintes pro…
▲   Back to top   ▲