Search

Your search for 'dc_creator:( "Schoeler, G." ) OR dc_contributor:( "Schoeler, G." )' returned 8 results. Modify search

Did you mean: dc_creator:( "schoeler, G." ) OR dc_contributor:( "schoeler, G." )

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Musammaṭ

(2,290 words)

Author(s): Schoeler, G. | Rahman, Munibur
(a.) [ s̲h̲iʿr] musammaṭ ou [ ḳaṣīda] musammaṭa et aussi ḳaṣīda simṭiyya, nom d’une forme strophique de poésie à l’origine en arabe, puis en hébreu, en persan et en turc; il est tiré de simṭ «fil, cordon sur lequel sont enfilées des perles; lanière ou courroie suspendue à la selle» (cf. Lane, s.v.); le sens primitif de musammaṭ est probablement «disposé sur des fils, en lignes, en files, etc.» (I. ʿAbbās, Taʾrīk̲h̲, 221; cf. cependant les remarques étymologiques d’Ibn Ras̲h̲īḳ, ʿUmda, I, 180 et TA, s.v. simṭ). —1. Dans les traditions arabe, judéo-arabe, persane primitive et turque. Structur…

Ḳiṭʿa

(2,291 words)

Author(s): Schoeler, G.
(a.), pl. ḳiṭaʿ, ou muḳaṭṭa’a, pl. muḳaṭṭāʿāt, littéralement «morceau, partie extraite d’un ensemble, segment». Comme concept littéraire, ḳiṭʿa désigne une forme de poésie. 1. Dans la poésie arabe Une ḳiṭʿa ou muḳaṭṭaʿa est un poème court ou fragment de poème monothématique, par opposition à la ḳaṣīda [ q.v.], poème long (souvent polythématique). Le terme ḳiṭʿa peut en fait désigner un morceau ou une partie d’un poème plus long (par ex. des extraits cités dans des anthologies) [voir Muk̲h̲tārāt] . Cependant, ce sont principalement de courts poèmes indépendants que l’on d…

Zahriyyāt

(3,937 words)

Author(s): Schoeler, G.
(a.), sg. zahriyya, de zahr «fleur, floraison» (ou, plus précisément, “fleur jaune, floraison jaune”, comme les nawriyyāt [ q.v.], terme qui désigne la poésie consacrée à la description de fleurs. Il est attesté dans la liste des chapitres du Dīwān de Ṣafī al-dīn al-Ḥillī [ q.v.]. 1. En arabe. On trouve déjà des descriptions de prairies ( rawḍ, riyāḍ) et de fleurs ici et là dans la poésie de la Ḏj̲āhiliyya. Dans le nasīb [ q.v.], la comparaison de la fragrance de l’aimée avec l’arôme d’une prairie en fleur pouvait donner lieu à une peinture détaillée de ce pré (dans le…

Zad̲j̲al

(5,934 words)

Author(s): Schoeler, G. | Stoetzer, W.
(a.), nom d’un genre de poésie strophique vernaculaire qui acquit un statut littéraire, vers 500/1100, en al-Andalus. Cultivé par de nombreux poètes andalous (le plus célèbre étant Ibn Ḳuzmān [ q.v.]), il se répandit plus tard au Mag̲h̲rib et dans l’Orient arabophone. Depuis le VIIe/XIIIe s., sa structure strophique se rencontre aussi dans la poésie de plusieurs langues romanes. En arabe contemporain le terme zad̲j̲al peut désigner différents types de poèmes en dialecte, même ceux à rime unique. Le sens non technique de zad̲j̲al est «voix, son, cri, émission de la voix, etc.; …

Muwas̲h̲s̲h̲aḥ

(3,961 words)

Author(s): Schoeler, G.
(a), muwas̲h̲s̲h̲aḥ ou muwas̲h̲s̲h̲aḥa, pl. -ât, nom d’un genre de poésie strophique qui, selon la tradition locale, a pris naissance dans al-Andalus vers la fin du IIIe/IXe siècle et figure parmi les sept genres post-classiques de la poésie en arabe [voir Kān wa-kān]. Structure. Le muwas̲h̲s̲h̲aḥ possède un schéma de rimes particulier et une partie finale spéciale, la k̲h̲ard̲j̲a. Le corps du poème est toujours composé en arabe classique, tandis que la partie finale est en majorité non-classique (arabe dialectal ou roman mêlé plus ou moins au dialecta…

al-T̲h̲aʿlabī

(785 words)

Author(s): Schoeler, G.
, (ou al-Tag̲h̲libī), Muḥammad b. al-Ḥārit̲h̲, prosateur arabe peu connu du milieu du IIIe/IXe siècle, très vraisemblablement d’origine persane, auteur du K. Ak̲h̲lāḳ al-mulūk «le miroir des princes» [voir Naṣīḥat al-Mulūk] qui nous est parvenu, et qu’il écrivit pour al-Fatḥ b. Ḵh̲āḳān (tué en 247/861 [ q.v.]), favori du calife al-Mutawakkil. Dans les manuscrits tardifs ou non datés qui existent, cet ouvrage est attribué par erreur, quand il l’est, à al-Ḏj̲āḥiẓ [ q.v.]. Dans l’un des manuscrits, il porte le titre erroné de K. al-Tād̲j̲, dans un autre, il s’appelle, de façon tou…

Tarṣīʿ

(1,607 words)

Author(s): Schoeler, G.
(a.), une figure de style dans la rhétorique arabe comme plus tard également dans les rhétoriques persane, turque et autres. Le concept Ne tenant pas compte de la terminologie, tarṣīʿ signifie «l’action d’assembler, de fixer ou de monter ensemble (joyaux, pierres précieuses), de faire (quelque objet) en suivant une mesure, de le fabriquer en insérant une partie dans une autre. Tarṣīʿ al-ʿiḳd signifie selon les rhétoriciens «que les perles des deux côtés du collier sont les mêmes» (voir Lane, sous la racine r-s-ʿ; Ibn al-At̲h̲īr, al-Mat̲h̲al, I, 361). Descriptiondéfinitionexemples…

ʿUrwa b. al-Zubayr

(2,700 words)

Author(s): Schoeler, G.
b. al-Awwām al-Ḳuras̲h̲ī al-Asadī al-Madanī, Abū ʿAbd Allāh, traditionniste éminent, l’un des Sept Juristes de Médine [voir Fuḳahāʾ al-Madīna al-Sabʿa, dans Suppl.] fondateur de l’étude historique en Islam. Il naquit à Médine, probablement en 23/643-4 et il mourut vraisemblablement en 93/711-12 ou en 94/712-13. Il était le fils du célèbre Compagnon al-Zubayr b. al-ʿAwwām [ q.v.] et de Asmāʾ [ q.v.], fille du premier calife Abū Bakr et sœur de la femme du Prophète, ʿĀʾis̲h̲a. Son frère, l’anti-calife ʿAbd Allāh b. al-Zubayr [ q.v.] était son aîné de 20 ans. L’esquisse qui suit tente d…