Search

Your search for 'dc_creator:( "Young, M. J. L." ) OR dc_contributor:( "Young, M. J. L." )' returned 14 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Buṭrus Karāma

(348 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
(1774-1851), écrivain et poète né à rlims. Avec son père Ibrāhīm, il passa de la foi grecque orthodoxe au catholicisme grec et fut obligé d’émigrer avec lui à Acre où il entra au service du pas̲h̲a ʿAlī al-Asʿad (1806). En 1811, il se rendit au Liban, où il fut employé par l’ amīr Bas̲h̲īr al-S̲h̲ihābī [voir Bas̲h̲īr S̲h̲ihāb II] comme précepteur de ses fils et chef de sa chancellerie. Après la déposition de Bas̲h̲īr, en 1840, Buṭrus l’accompagna à Malte, puis à Constantinople, où il excerça les fonctions de secrétaire du sultan et d’interprète de la …

al-Ḳurṭubī

(252 words)

Author(s): Ebied, R.Y. | Young, M.J.L.
, Yaḥyā b. ʿUmar b. Saʿdūn al-Azdī, poète et juriste mālikite né à Cordoue en 486/1093; il fit de longs voyages en Orient, se rendit au Caire, à Bag̲h̲dād et à Damas pour y faire des études et mourut à Mawṣil le jour du ʿĪd al-Fitr 567/1172. Ses principaux ouvrages conservés sont les Dalāʿil al-aḥkām, la ʿAḳīdat al-Imām ʿAlī et l’ Urd̲j̲ū-zat al-wildān, poème sur les observances religieuses de l’Islam, connu également sous le nom d’ al-Muḳad-dima al-ḳurṭubiyya, qui est son principal titre à la célébrité. L’ Urd̲j̲ūza expose sous une forme som- maire les observances fondamentales d…

al-Ḏj̲azarī

(262 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
, S̲h̲ams al-milla wa-l-dīn Abū l-Nadā Maʿadd b. Naṣr Allāh, auteur ʿirāḳien de maḳāmāt, né à Ḏj̲azīrat Ibn ʿUmar, mort en 701/1301. Ses Maḳāmāt Zayniyya, écrites en 672/1273 pour son fils Zayn al-dīn Abū l-Fatḥ Naṣr Allāh, constituent un bon exemple d’imitation des Maḳāmāt d’al-Ḥarīrī: la forme extérieure de l’œuvre suit exactement celle d’al-Ḥarirī et comporte 50 maḳāmāt dont la majeure partie porte des noms de villes. Les différents épisodes ont pour lien commun un héros, Abū Naṣr al-Miṣrī, et un narrateur appelé al-Ḳāsim b. Ḏj̲iryāl al-Dimas̲h̲ḳī.…

Musāḳāt

(437 words)

Author(s): Young, M.J.L.
, terme juridique désignant la convention par laquelle un propriétaire concède la jouissance d’une plantation pour une période agricole et moyennant un partage des fruits; une telle convention s’établit entre le propriétaire du fond et un cultivateur ( ʿāmil) qui s’engage à soigner les arbres ou la vigne de la plantation pour une saison à la fin de laquelle les fruits sont partagés par les parties contractantes dans la proportion convenue entre elles, la portion revenant au propriétaire constituant son loyer ( ud̲j̲ra). Le contrat de musāḳāt est, à divers égards, semblable à celui de muzā…

Handžić

(259 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
(al-Ḵh̲ānd̲j̲ī), Muḥammad b. Muḥammad b. Ṣāliḥ b. Muḥammad, Musulman bosniaque qui écrivait en arabe. Né à Saray Bosnia vers 1909, il fit ses premières études en Bosnie puis entra à al-Azhar où il obtint la ʿālimiyya. Il accomplit ensuite le ḥad̲j̲d̲j̲ avec son père et rentra dans son pays pour y enseigner. Il appartenait au mad̲h̲hab ḥanafite et, en fiḳh, suivait les enseignements d’Ibn Taymiyya. Il mourut à Saray Bosnia le 29 juillet 1944. Pendant sa brève carrière littéraire, il apporta sa contribution à la littérature internationale de l’Islam en rédigeant divers …

Ḥinn

(144 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
, espèce inférieure de d̲j̲inns [ q.v.]. Al-Masʿūdī ( Murūd̲j̲, IV, 11 = § 1340) rapporte que de nombreuses personnes croient que les Ḥinn sont une sous-espèce des d̲j̲inns, d’une nature plus basse et plus faible, mais il condamne cette croyance comme erronée. Cependant elle est admise par les Druzes (voir H. Guys, Théogonie des Druses, Paris ¶ 1863, 106, n. 78; Taḳsīm Ḏj̲abal Lubnān (Leeds, ms. ar. 178, fol. 14 b); C. F. Seybold, Du Drusenschrift: Kitāb Alnoqaṭ Waldawāir. Das Buch der Punkte uni Kreise, Kirchhain 1902, 71) et il en est occasionnellement question ailleurs dans l…

Ibn Daḳīḳ al-ʿĪd

(258 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
, Taḳī al-dīn Abū l-Fatḥ Muḥammad b. ʿAlī b. Wahb b. Muṭīʿ b. Abī l-Ṭāʿa, juriste et traditionniste, né en s̲h̲aʿbān 625/juillet 1228 à Yanbuʿ au Ḥid̲j̲āz (et non en Basse-Égypte comme le dit Brockelmann), bien que ses parents aient été originaires de Manfalūṭ, en Basse-Égypte. II fut élevé à Ḳūṣ, en Haute-Égypte, et se rendit au Caire et à Damas pour recueillir des ḥadīt̲h̲s; il enseigna par la suite le droit selon les écoles mālikite et s̲h̲āfiʿite, fut nommé juge en 675/1295 et mourut au Caire le 11 ṣafar 702/6 octobre 1302. Il écrivit un certain nombre d’ouvrages sur le fiḳh et le ḥadīt̲h̲ et …

Ikrāh

(317 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
(a.), terme juridique signifiant « contrainte »; les juristes en distinguent deux sortes: illicite ( ikrāh g̲h̲ayr mas̲h̲rūʿ) et licite ( ikrāh bi-ḥaḳḳ); seule la première est mentionnée dans le Ḳurʾān ( lā ikrāh fī l-dīn; II, 256) et a des effets juridiques. La contrainte illicite peut être grave ( ikrāh tāmm ou mulad̲j̲d̲j̲ʾ) si elle entraîne un sérieux préjudice corporel, ou légère ( ikrāh nāḳiṣ ou g̲h̲ayr mufad̲j̲d̲j̲ʾ) si elle n’implique que des menaces verbales ou des voies de fait sans gravité. La contrainte licite, qui n’a pas d’effet juridique, peut pre…

ʿAḳār

(181 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
(a.), terme juridique désignant un bien immobilier, maison, boutique, terrain, par opposition à māl manḳūl, bien meuble. Toute propriété ʿaḳār est non-fongible ( ḳīmī), mais ces deux termes ne sont pas co-extensifs étant donné que les animaux, l’ameublement, etc. sont ḳīmī bien qu’ils ne constituent pas des ʿaḳārāt. Le propriétaire d’un ʿaḳār est également propriétaire de tout ce qui est sur ce bien, au-dessus ou audessous à quelque hauteur ou profondeur que ce soit; lui appartiennent donc tous les minéraux souterrains et toutes les construction…

Darb Zubayda

(1,117 words)

Author(s): al-Rashid, Saad A. | Young, M. J. L.
, route du pèlerinage du ʿIrāḳ aux villes saintes du Ḥid̲j̲āz qui doit son nom à Zubayda bint Ḏj̲aʿfar [ q.v.], épouse de Hārūn al-Ras̲h̲īd. La partie principale du Darb Zubayda, de Kūfa à La Mekke, a un peu plus de 1400 km. de long. La bifurcation vers Médine est située à Maʿdin al-Naḳira, où arrive également la route de Baṣra. De ce point, il y a encore 500 km. environ jusqu’à La Mekke et 250 jusqu’à Médine. Entre Maʿdin al-Naḳira et La Mekke, le tronçon qui va de Maʿdīn Banī Sulayin et al-Mislaḥ se double d’une autre…

Māʾ

(32,728 words)

Author(s): Fahd, F. | Young, M. J. L. | Hill, D. R. | Rabie, Hassanein | Cahen, Cl. | Et al.
(a.) «eau». Le présent article traitera des aspects magico-religieux et juridique de l’eau, ainsi que des techniques d’irrigation: I. Hydromancie. II. L’eau dans le droit islamique classique. III. Machines hydrauliques. IV. L’irrigation en Egypte avant le XXe siècle. V. L’irrigation en Mésopotamie. VI. L’irrigation en Perse. VII. L’irrigation en Afrique du Nord et en Espagne. VIII. L’irrigation dans l’empire ottoman. IX. L’irrigation dans l’Inde musulmane avant le XXe siècle. X. Aspects économiques de l’irrigation moderne. XI. Emplois décoratifs de l’eau dans l’Inde mu…

Muzāraʿa

(478 words)

Author(s): Young, M.J.L.
, terme juridique relatif à la location d’une terre agricole avec partage du produit; il s’agit d’une convention très répandue, ¶ écrite ou verbale, par laquelle le propriétaire d’une terre cultivable la concède à un agriculteur ( ʿ amīl) pour une période déterminée durant laquelle celui-ci sème, soigne et recueille une récolte. La semence peut être fournie par l’un ou l’autre des contractants et, lorsque la récolte est achevée, les deux parties se la partagent dans la proportion convenue, la part revenant au propriétaire formant le loyer ( ud̲j̲rā) pour la location de la terre. Pour être…

Isḳāṭ

(312 words)

Author(s): Ebied, R.Y. | Young, M. J. L.
(a), terme légal signifiant ‘renonciation’ en particulier à un droit ( ḥaḳḳ). D’une manière générale, quatre conditions sont posées pour qu’une renonciation soit valide: (a) le droit doit exister au moment où on y renonce (ainsi, le droit de recouvrer une dette, qui sera contractée dans le futur, ne peut faite l’objet d’une renonciation); (b) le droit auquel on renonce ne doit pas concerner un milk al-ʿayn (la propriété de la substance d’une chose, meuble ou immeuble, qui ne peut faire l’objet d’une renonciation mais uniquement d’un transfert, naḳl); (c) l’intérêt de la personne re…

Binn

(260 words)

Author(s): Ebied, R. Y. | Young, M. J. L.
, terme technique de la religion druze désignant l’une des races ou sectes anciennes dont les noms sont également cités dans les écrits des ¶ Druzes, telles que les Rimm et les Ṭimm. Les Binn auraient été un groupe d’habitants de Had̲j̲ar, au Yémen, qui avaient foi dans le message de S̲h̲aṭnīl. incarnation de Ḥamza à l’époque d’Adam. D’après les Druzes, la ville s’appelait à l’origine Surna (« miracle » selon Ḥamza); Shaṭnīl y vint de l’Inde et invita la population à renoncer au polythéisme et à adorer al-Ḥākim bi-amr Allāh [ q.v.] comme déité unique. Ceux qui acceptèrent son message r…