Search

Your search for 'dc_creator:( "İnalcık, Halil" ) OR dc_contributor:( "İnalcık, Halil" )' returned 48 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Čerkesses

(5,013 words)

Author(s): Quelquejay, Ch. | Ayalon, D. | İnalcık, Halil
Le nom de Čerkesses (en turc čerkas, peut-être de l’ancien «kerkète», nom indigène: Adi̊g̲h̲e) est une désignation générale appliquée à un groupe de peuples qui forment avec les Abk̲h̲az [ q.v.], les Abaza [cf. Beskesek Abaza] et les Ubək̲h̲. la branche Nord-ouest ou abasgo-adi̊g̲h̲e des peuples ibéro-caucasiens. Les ancêtres des peuples čerkesses étaient connus des anciens sous les noms de Σıνδоì, K ερκεταì Zıκχоì Zυγοì, et habitaient sur les rives de la mer d’Azov et de la mer Noire et dans les plaines du Kuban, au Sud et au Nord de ce fleuve, s’étendant peut-être jusqu’au Don. Au Xe siècl…

Girāy

(2,243 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, surnom des membres de la dynastie qui gouverna la Crimée du début du IXe/XVe siècle à l’année 1197/1783. La famille descendait de Tog̲h̲a Temür, un des plus jeunes fils de Ḏj̲oči, fils de Čingiz Ḵh̲ān. Möngke Temür, k̲h̲ān de la Horde d’or (665-69/1267-70), octroya la Crimée et Kafa à titre de nuntuk̲h̲ (apanage) à son fils Urang Temür (Öreng Timur; Abu l-G̲h̲āzī Bahādur Ḵh̲ān, S̲h̲ed̲j̲ere-i Türk, St-Pétersbourg 1871, 173). Pendant les guerres civiles qui, à partir de 760/1359, troublèrent les possessions de la Horde d’or, les descendants de Tog̲h̲a Temür p…

Dār al-ʿAhd

(676 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, la «Terre de pacte», était considérée par certains juristes musulmans (voir al-S̲h̲āfiʿī Kitāb al-Umm, Caire 1321, IV, 103-104; Yaḥyā b. Adam, Kitāb al-Ḵh̲arādj. trad. A. Ben Shemesh, Leyde 1958, 58) comme un territoire de statut temporaire et souvent intermédiaire entre le Dār al-Islām [ q.v.] et le Dār al-ḥarb [ q.v.]. Al-Māwardī ( Kitāb al-Aḥrām al-sulṭāniyya, trad. E. Fagnan, Alger 1915, 291) affirme que parmi les terres passées aux mains des Musulmans en vertu d’un accord, on appelait Dār al-ʿahd celles dont la propriété était laissée aux anciens possédants à conditi…

Ispend̲j̲e

(338 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, nom ottoman d’un impôt ʿörfī ( ʿurfī) perçu sur les sujets non-musulmans adultes et s’élevant en général à 25 aḳčas par an. Aucune des explications avancées pour son étymologie ( pend̲j̲ik [ q.v.]: Hammer-Purgstall, Slaatsverfassung, I, 213; spenza: Truhetka, dans THIM, I, 63) n’est convaincante; dans des textes datant de la première moitié du IXe/XVe siècle (par ex. dans H. İnalcik (éd.), Süret-i defter-i sancak-i Arvanid, Ankara 1954, 130) il est orthographié ispenče. Les plus anciennes mentions de cet impôt remontent au règne de Bāyezīd Ier ( Arvanid, 103); d’après ce registre…

Māʾ

(32,728 words)

Author(s): Fahd, F. | Young, M. J. L. | Hill, D. R. | Rabie, Hassanein | Cahen, Cl. | Et al.
(a.) «eau». Le présent article traitera des aspects magico-religieux et juridique de l’eau, ainsi que des techniques d’irrigation: I. Hydromancie. II. L’eau dans le droit islamique classique. III. Machines hydrauliques. IV. L’irrigation en Egypte avant le XXe siècle. V. L’irrigation en Mésopotamie. VI. L’irrigation en Perse. VII. L’irrigation en Afrique du Nord et en Espagne. VIII. L’irrigation dans l’empire ottoman. IX. L’irrigation dans l’Inde musulmane avant le XXe siècle. X. Aspects économiques de l’irrigation moderne. XI. Emplois décoratifs de l’eau dans l’Inde mu…

Ḥād̲j̲d̲j̲ī Girāy

(1,219 words)

Author(s): İnalcık, Halil
(m. 871/1466), fondateur de la dynastie Girāy de k̲h̲āns de Crimée. Sur ses monnaies, il s’appelle lui-même «al-sulṭān Ḥad̲j̲d̲j̲ī Kerey b. G̲h̲iyāt̲h̲ al-dīn Ḵh̲ān» (voir O. Retovski, Die Münzen der Girei, Moscou 1905, nos 1-4); selon Abū l-G̲h̲āzī Bahādur Ḵh̲ān ( S̲h̲ad̲j̲ara-i Turk, éd. Riḍā Nûr, Istanbul 1925, 184), son père et son grandpère étaient respectivement G̲h̲iyāth al-dīn et Tas̲h̲tīmūr (cf. M. Riḍā, al-Sabuʿ al-sayyār, 69-71). Son identification avec Dewletberdi (V. D. Smirnov, Kri̊mskoe k̲h̲anstvo. .., St. Pétersbourg 1887, 221-34) paraît incorrecte. De…

Čiftlik

(1,293 words)

Author(s): İnalcık, Halil
est, en turc, le terme usuel pour désigner une ferme, mais à l’époque ottomane, il s’appliquait d’abord à une certaine unité de terres agricoles dans le système de tenure puis, par la suite, à une grand domaine. Il est formé de čift (paire, plus spécialement, paire de bœufs), du persan d̲j̲uft, et du suffixe turc lik. A l’origine, un čiftlik était conçu comme la surface que l’on pouvait ¶ cultiver avec une paire de bœufs; čift et čiftlik étaient employés concurremment. Dans les régions slaves de l’empire ottoman, le terme bas̲h̲ti̊na était souvent substitué à čiftlik. Dans le système de t…

Rūmeli

(4,052 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, primitivement Rūm-ili, le territoire des Rūm [ q.v.], nom géographique donné par les Ottomans à la péninsule des Balkans, et à la province incluant ces régions. Les Musulmans qualifiaient les Byzantins de Rūm, et l’empire Romain d’Orient Bilād al-Rūm, ou Mamlakat al-Rūm. Lorsque l’Anatolie entra dans l’orbite islamo-turque, l’appellation Rūm demeura comme nom géographique de l’Asie Mineure. Toutefois, les voyageurs occidentaux du XIIIe siècle appellent l’Anatolie turque Turquemenie ou Turquie, et emploient le mot Romania pour désigner les territoires sous contrôle by…

Azaḳ

(466 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, en russe Azov; appelée Tana par les Italiens d’après l’antique Tanaïs (la Vieille-Tana de Jos. Barbaro), ville située dans le voisinage de l’embouchure du Don, que l’on trouve indiquée pour la première fois sur une carte italienne de 1306. Le nom turc d’Azaḳ apparaît sur des monnaies à partir de 717/1317. D’abord les Génois, vers 1316, puis les Vénitiens, en 1332, installèrent des colonies commerciales à Azaḳ. Il semble cependant qu’elle soit restée essentiellement une ville tatare musulmane q…

Meḥemmed Ier

(4,062 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, sultan ottoman qui régna de 816 à 824/1413-21. Il est également appelé Čelebi (turc: «de haut lignage, prince») ou Kiris̲h̲d̲j̲i (grec: Krytzes «jeune seigneur»). Pendant l’interrègne de 804 à 816/1402-13, il régna sur l’Anatolie à partir de Tokat, d’Amasia et de Bursa, tandis que ses frères Süleymān (804-13/1402-11) et Mūsā (813-16/1411-13) dominaient la Roumélie à partir d’Edirne. Meḥemmed étendit son autorité sur Bursa et l’Anatolie occidentale dans les années 805-6/1403-4 et 813-16/1410-13…

Ḳuṭn

(11,660 words)

Author(s): Ashtor, E. | İnalcık, Halil
, Ḳuṭun (a.), «coton». I. — Pays arabes et persans médiévaux. A l’époque des conquêtes arabes, le coton s’était déjà propagé de l’Inde dans la Perse orientale et dans les pays avoisinants. On l’y cultivait partout, et une florissante industrie y produisait des cotonnades. Les géographes arabes, en décrivant l’économie de ces pays à l’époque ‘abbàside, parlent surtout de la production de cotonnades, mais on a de bonnes raisons de supposer que ces manufactures employaient le coton planté dans leurs propres régions. Dans l’Afg̲h̲ānistān d’aujourd’hui, Kābul et Herāt avaient des …

Islām Girāy

(1,042 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, nom de trois k̲h̲āns de Crimée. Islām Girāy Ier (938/1532), fils de Mengli Girāy [ q.v.] et chef du parti qui voulait suivre une politique indépendante, s’engagea dans une lutte contre son frère, le k̲h̲ān Saʿādet Girāy, qui avait été nommé par le sultan ottoman; il était soutenu dans son entreprise par l’aristocratie tribale de Crimée qui désirait mener une guerre à outrance contre les Russes. Grâce à cet appui, il ravagea, en 933/1527, la région de Ryazan et menaça Moscou. En 938/1532, Saʿādet Girāy, avec l…

G̲h̲āzī Girāy II

(1,047 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, surnommé Bora «tempête», k̲h̲ān de Crimée à deux reprises (996-1005/1588-96 et 1005-16/1596-1607). Né en 961/1554, il se distingua d’abord en 986/1578 à la tête des troupes de Crimée qui appuyaient l’armée ottomane contre la Perse et obtint la faveur d‘Özdemir-og̲h̲lu ʿOt̲h̲mān Pas̲h̲a [ q.v.] (ʿĀlī, Künh al-ak̲h̲bār, ms.; le même, Nuṣret-nāme, ms. Istanbul, Esad Ef. [Süleymaniye], 2433; Āsafī. S̲h̲ed̲j̲āʿ-at-nāme, ms. Bibl. de l’Univ. d’Istanbul, 6043; Iskandar Muns̲h̲ī, Tarʾrīk̲h̲-i ʿālam-ārā-yi ʿabbāsī, Téhéran 1314, 191, 197). Fait prisonnier par les Persans…

Erzurum

(906 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, l’une des principales villes de Turquie orientale, aujourd’hui chef-lieu de la province d’Erzurum (pop.: 91 196 âmes au recensement de 1960). Située entre les vallées du Karasu et de l’Aras qui constituaient, entre la Turquie et l’Iran, le principal passage pour les caravanes et les armées, Erzurum est devenue un important centre commercial et militaire de la région dès une époque ancienne. C’est de l’ancien Ḳarin également appelé Ḳarnoi Ḳal(g̲h̲)aḳ en arménien, que doivent venir les formes Ḳālīḳalā ou Ḳālī des sources arabes (cf. Ibn Ḥawḳal,I, 343; Ibn al-Faḳīh, Ak̲h̲bār al-buldān,…

G̲h̲urabāʾ

(1,344 words)

Author(s): İnalcık, Halil
(en turc: G̲h̲urebā), pl. de l’ar. g̲h̲arīb, terme ottoman désignant les deux régiments de cavalerie ( Alti̊ Bölük) les moins élevés, sur les six des Ḳapi̊-ḳullari̊. Le régiment qui chevauchait à la droite du sultan était connu sous le nom du G̲h̲urebāʾ-i yemīn (Sag̲h̲ g̲h̲arībler, Sag̲h̲ g̲h̲arīb-yigitler), et celui qui chevauchait à sa gauche était appelé G̲h̲urebāʾ-i yesār (Sol g̲h̲arībler, Sol g̲h̲arīb-yigitler). Les termes les plus anciens pour les désigner sont g̲h̲arīb-yigitler et g̲h̲arīb-og̲h̲lanlar (voir F. Babinger, Die Aufzeichnungen des Genuesen lacopo de Pr…

Ḏj̲em

(2,393 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, fils du sultan Meḥemmed II, naquit le 27 ṣafar 864/23 déc. 1459 à Andrinople (cf. Wāḳiʿāt-i Sulṭān Ḏj̲em. 1). Sa mère Čiček Ḵh̲atun, était une des d̲j̲āriyes du harem de Meḥemmed II, qui peut avoir été apparentée à la famille royale de Serbie (cf. Thuasne, Ḏj̲em-Sultan, Paris 1892, 2) et dont le frère, ʿAlī Beg, était avec Ḏj̲em à Rhodes en 887/1482 ( Waḳiʿāt, 7). Ḏj̲em fut envoyé dans le sand̲j̲aḳ de Ḳastamoni en qualité de gouverneur, avec ses deux lalas, dans la première décade ( awāʾil) de rad̲j̲ab 873/15-25 janvier 1469 ( Wāḳiʿāl, 1 Selon Kemāl Pas̲h̲azāde, Tewārik̲h̲-i Āl-i ‘Ut̲h̲mān, é…

Maṭbak̲h̲

(8,842 words)

Author(s): Waines, D. | İnalcık, Halil | Burton-Page, J.
(a.) «cuisine», nom de lieu défini par les lexicographes comme signifiant «local du cuisinier» ( bayt al-ṭabbāk̲h̲), de la racine verbale ṭ.b.k̲h̲ qui implique l’idée de «faire cuire de la viande». Cette racine est commune à la famille sémitique?” Déjà en Akkadien, en hébreu biblique, en syriaque, en éthiopien et en hébreu post-biblique, on trouve en outre le sens apparenté d’«abattre un animal», et il est certain qu’au Moyen Âge le maṭbak̲h̲ domestique combinait les deux fonctions. Par extension, ce terme désignait le lieu où tous les aliments crus concevables, y …

Ḏj̲amālī

(611 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, Mawlānā ʿAlāʾ al-dīn, ʿAlī b. Aḥmad b. Muḥammad, s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām ottoman de 908/1503 à 932/1526, également appelé simplement ʿAlī Čelebi ou Zenbilli. ʿAlī Čelebi appartenait à une famille de s̲h̲ayk̲h̲s et de savants de Karaman qui s’était établie à Amasya, et c’est dans cette ville qu’il naquit (Ḥ. Ḥusām al-dīn, Amasya taʾrik̲h̲i, I, Istanbul 1327, 105, 321). Après avoir terminé ses études sous la direction de savants aussi renommés que Molla Ḵh̲usraw, à Istanbul, et Ḥusām-zāde Muṣliḥ al-dīn, à Brousse, Ḏj̲amālī fut nommé mudarris à la madrasa ʿAlī Beg d’Andrinople. Son cou…

Ḳaplan Girāy Ier

(690 words)

Author(s): İnalcık, Halil
, k̲h̲ān tatar de Crimée, troisième fils de Ḥād̲j̲d̲j̲ī Selīm Girāy [ q.v.]. né à Rhodes en s̲h̲aʿbān 1091/juilIet 1680. En 1108/1697, il commanda temporairement les troupes au Bud̲j̲āḳ [ q.v.] et effectua une fructueuse expédition en Pologne. Pendant les négociations de Carlovitz, il assura la défense de Ferah-Kerman, mais Örek-Tīmūr, beg des S̲h̲irins rebelles, le força à se réfugier à Kiliya (rabīʿ II 1111/octobre 1699). Il fut par la suite nommé commandant militaire de Circassie, où il combattit les Kalmuks (1112/1700) e…

Ḥaydar-og̲h̲lu , plus correctement Ḳara Ḥaydar-og̲h̲lu, Meḥmed

(794 words)

Author(s): İnalcık, Halil
(parfois pourvu du titre de beg), célèbre chef de bande de l’époque ottomane. Son père, Ḳara Ḥaydar, n’est cité dans les sources que comme brigand; selon Ewliyā Čelebi ( Seyāḥatnāme, IV, 472-3; cf. Naʿīmā, IV, 240), il se rendit dans les montagnes vers 1050/1640 et se mit à piller les caravanes aux cols situés entre Eskis̲h̲ehir et Izmir (Smyrne). Sous le grand-vizirat de Ḳara-Muṣṭafā (donc avant 1052/1643, date de l’exécution du vizir), un nefīr-i ʿāmm contre Ḳara Ḥaydar fut proclamé en Anatolie, c’est-à-dire que la population civile reçut l’ordre de lui donner la ch…
▲   Back to top   ▲