Search

Your search for 'dc_creator:( "Kuran, E." ) OR dc_contributor:( "Kuran, E." )' returned 44 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Eldem, K̲h̲alīl Edhem

(363 words)

Author(s): Kuran, E.
, archéologue et historien turc, né le 24 (?) juin 1861 à Istanbul. ¶ Il était le plus jeune fils du grand-vizir Ibrahim Edhem Pas̲h̲a [ q.v.]. Après avoir achevé ses études primaires à Istanbul, il poursuivit son instruction secondaire à Berlin à partir de 1876 et étudia ensuite la chimie et les sciences naturelles à Zurich et à l’école polytechnique de Vienne. En 1885, il fut reçu docteur en philosophie de l’université de Berne. A son retour à Istanbul, il fut nommé au ministère de la guerre et muté ensuite au service …

Ibrāhīm Edhem Pas̲h̲a

(757 words)

Author(s): Kuran, E.
, grand-vizir ottoman sous le règne du sultan ʿAbd al-Ḥamīd, naquit probablement à Chios en 1818 (?) de parents grecs; il fut acheté comme esclave par Ḵh̲usrew Pas̲h̲a [ q.v.] et envoyé en France en 1827 pour y recevoir une formation technique. Après avoir, en 1839, obtenu à Paris le diplôme d’ingénieur des mines, il revint à Istanbul où il fut affecté à la S̲h̲ūrā-yi ʿAskerī (conseil militaire supérieur), avec le grade de colonel; après un séjour de quelques années en Anatolie comme ingénieur en chef des mines, il fut rappelé à Istanbul en 1263/1847 et affec…

Fehīm Pas̲h̲a

(231 words)

Author(s): Kuran, E.
, chef de la police secrète sous le règne du sultan ottoman ʿAbd al-Ḥamīd II. Né à Istanbul en 1873 (?), il était le fils aîné de l’ et̲h̲wābd̲j̲i̊bas̲h̲i̊ ʿIṣmet Bey, frère de lait du sultan; il fit ses études dans la classe spéciale du Mekteb-i ḥarbiyye, à la sortie de laquelle il fut nommé capitaine en 1894. Deux ans plus tard, il devint yāver-i s̲h̲ehriyārī et reçut le titre de pas̲h̲a en 1898. Fehīm Pas̲h̲a fut nommé directeur de la police secrète du sultan et conserva son poste pendant plusieurs années. Il assura la sécurité de ʿAbd al-Ḥamīd en étendant le réseau de k̲h̲alīfes (agents secret…

Muṣṭafā Fāḍil Pas̲h̲a

(514 words)

Author(s): Kuran, E.
, Miṣirli, homme d’État ottoman, né le 2 février 1830 au Caire; il était le plus jeune fils d’Ibrāhīm Pas̲h̲a et le petitfils de Muḥammad ʿAlī Pas̲h̲a, wālī d’Égypte. Après avoir fait ses études au Caire, il alla en 1262/ 1846 à Istanbul, où il fut attaché au grand-vizirat. avança dans sa carrière et fut nommé vizir en s̲h̲aʿbān 1274/mars-avril 1858; le 19 novembre 1862, il fut nommé ministre de l’Éducation, puis passa le janvier 1863 au ministère des Finances; il conserva ce poste jusqu’en mars 1864, date à laquelle il démissionna. Le 5 novembre 1865, il fut nommé président du med̲j̲lis-i k̲h̲…

Meḥmed Saʿīd G̲h̲ālib Pas̲h̲a

(679 words)

Author(s): Kuran, E.
, homme d’État ottoman. Né à Istanbul en 1177/1763-4, il était le fils de Seyyid Aḥmed Efendi, bas̲h̲-k̲h̲alīfe au service mektūbī du grand-vizir. Après la mort de son père (1188/1774-5), il entra au même service, où il devint bas̲h̲-k̲h̲alīfe en 1210/1795. Il fut nommé āmedd̲j̲i [ q.v.] le 15 ramaḍān 1213/3 février 1798 et envoyé en France (avril 1802) pour négocier la paix qui avait été rompue par l’expédition française en Égypte (juillet 1798). Il réussit à signer le traité de Paris le 25 juin 1802 (texte du traité dans G. Noradounghian, Recueil d’actes internationaux de l’Empire ot…

Kaḥyā

(490 words)

Author(s): Kuran, E.
, Ketk̲h̲udā ou Ḏj̲enāze Ḥasan Pas̲h̲a, grand-vizir ottoman sous le règne du sultan Selīm III. Esclave d’origine circassienne, il fut au service de divers dignitaires ottomans jusqu’au jour où il devint kaḥyā (ketk̲h̲udā [ q.v.]) de Melek Meḥmed Pas̲h̲a [ q.v.], ce qui lui valut le nom de Ketk̲h̲udā Ḥasan PaS̲h̲a. Ses aptitudes militaires apparurent pour la première fois au cours de la révolte grecque en Morée, lorsque, en qualité de mütesellim de Tripolitza, il battit les rebelles qui assiégeaient la ville le 23 d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a 1183/19 avril 1770. Il fut nommé…

Ḳāʾim-maḳām

(697 words)

Author(s): Holt, P.M. | Kuran, E.
, terme qui a le sens général de «lieutenant» d’un fonctionnaire supérieur, mais a revêtu un certain nombre de significations particulières dans l’Égypte ottomane. 1. Avant Muḥammad ʿAlī Pas̲h̲a, il désignait: le vice-roi faisant fonction, qui occupait ce poste entre la mort ou la déposition d’un vice-roi et la nomination de son successeur. Après 1013/1604, la charge a été invariablement confiée à un bey et donc, en pratique, à un membre d’une maison mamlūke; la déposition d’un vice-roi et la désignation d’un ḳāʾim-maḳām devint, surtout au XIIe/XVIIIe siècle, un moyen par lequel …

G̲h̲alaṭa-sarāyi̊

(773 words)

Author(s): Kuran, E.
, collège du palais, puis lycée moderne à Pera (Beyoǧlu), séparé d’Istanbul par la Corne d’Or. Fondé au début du règne du sultan ottoman Bāyezīd II (886-918/1481-1512), il était un des collèges impériaux d’Istanbul et d’Edirne destinés à l’instruction des ʿad̲j̲amī og̲h̲lān [ q.v.]; il couvrait une vaste superficie sur laquelle s’élevaient de nombreux bâtiments, des dortoirs, un hôpital, une cuisine, des bains, des mosquées et un ḳaṣr (petit palais) pour le sultan. L’administration du collège était confiée à un ag̲h̲a (ou bas̲h̲ag̲h̲a) qui avait sous ses ordres le corps ensei…

Ḥālet Efendi

(805 words)

Author(s): Kuran, E.
, Meḥmed Saʿīd, homme d’État ottoman, né à Istanbul vers 1175/1761; fils d’un ḳāḍī, Ḥüseyn Efendi, originaire de Crimée, il reçut son instruction dans la maison du s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām S̲h̲erīf Efendi, puis servit sous les ordres de divers gouverneurs de provinces en Roumélie et en qualité de ketk̲h̲udā [ q.v.] du nāʾib de Yeñis̲h̲ehir Fener (Larissa). A son retour à Istanbul, il s’attacha étroitement à G̲h̲ālib Dede [ q.v.], s̲h̲ayk̲h̲ du couvent mewlewī de G̲h̲alaṭa, ce qui lui permit d’achever sa formation littéraire; il était à l’époque le secrétaire de certai…

Karakol

(330 words)

Author(s): Kuran, E.
(T), terme moderne pour désigner un «poste de police», une «patrouille [militaire]» et formé par étymologie populaire ( «arme (ou patrouille) noire [= menaçante] des autorités»; sur l’ottoman ḳarāg̲h̲ull/ ḳarāvul, emprunt au mongol attesté depuis le VIIIe/XIVe s., voir Tarama sözluğü, Ankara 1969, IV, 2283 sqq. Le terme mongol a également donné en persan ḳarāvul/ ḳarāʾul; autres références et détails sur la diffusion du mot jusqu’au swahili dans Doerfer, I, n° 276). Dans l’empire ottoman, le maintien de l’ordre et de la sécurité dans les différents quartiers d’Istan…

Ḵh̲od̲j̲a Isḥāḳ Efendi

(485 words)

Author(s): Kuran, E.
, mathématicien et ingénieur ottoman de l’époque de Maḥmūd II, né à Arta, dans la province de Janina (Yanya) en 1774 (?) d’un père iuif converti à l’Islam (la thèse de Faik Reşit Unal dans Başhoca Ishak Efendi [ Bell., XXVIII (1964), 89-115] selon laquelle Ḵh̲od̲j̲a Isḥāḳ Efendi et Sulṭān-zāde Isḥāḳ Bey, favori de Selīm III. n’étaient qu’une même personne, est loin d’être convaincante). Après la mort de son père, il vint à Istanbul où il prit des leçons particulières de mathématiques et étudia différentes langues, orientales et occidentales. Nommé instructeur ( k̲h̲od̲j̲a) de mathémati…

Ḏj̲ezāʾirli G̲h̲āzī Ḥasan Pas̲h̲a

(1,038 words)

Author(s): Mordtmann, J. H. | Kuran, E.
, un des plus fameux ḳapudan pas̲h̲as (grands-amiraux) de la marine turque. Il était originaire de Tekfurdag̲h̲i̊ (Rodosto) sur la mer de Marmara, où il aurait été esclave d’un commerçant musulman; affranchi, il fit comme janissaire la campagne contre l’Autriche en 1737-39. La guerre terminée, il alla à Alger où il fut admis chez les Deys, et finalement nommé beg de Tlemcen, Quelque temps après, pour se soustraire aux vexations du Dey d’Alger, il se réfugia en Espagne. En 1760, il put regagner Constan…

Seyyid Ḥasan Pas̲h̲a

(344 words)

Author(s): Mordtmann, J.H. | Kuran, E.
, grand-vizir ottoman sous le règne du sultan Maḥmūd Ier; natif d’un village du district de S̲h̲ārḳī (S̲h̲ebin) Ḳara Ḥiṣār, il entra à l’ od̲j̲aḳ des Janissaires, parvint en 1146/1733-4 au grade de ḳul-kāhyasi̊ (général de brigade), prit part aux campagnes de Perse et, à la mi-rabīʿ I 1151/29 juin-8 juillet 1738, pendant la guerre avec l’Autriche, fut promu ag̲h̲a des Janissaires. Après avoir reçu le titre de vizir le 22 ramaḍān 1152/23 décembre 1739 pour sa bravoure dans cette guerre, il fut nommé grand-vizir le 4 s̲h̲aʿbān 1156/23 septembre 1743, grâce à la faveur de Bas̲h̲īr, l’influent k…

K̲h̲ayr Allāh Efendi

(618 words)

Author(s): Kuran, E.
, médecin, historien et administrateur ottoman, né à Istanbul vers 1235/1819-20 d’une famille qui avait donné des médecins de premier plan à l’empire. Il adopta la même profession que son père ʿAbd al-Ḥaḳḳ Mollā (m. 1270/1853-4); après avoir terminé ses études de medrese, il devint molla d’Izmir en 1256/1840-1 et fut promu l’année suivante au grade de ḳāḍī de La Mekke. Il faisait en même temps ses études médicales au Mekteb-i Ṭibbiyye et il obtint son diplôme en 1260/1844. Nommé ders nāẓiri (directeur des études) à l’école Ṭibbiyye, il passa de la section religieuse ( ʿilmiyye) à la secti…

Kabakči̇og̲h̲lu Muṣṭafā

(393 words)

Author(s): Kuran, E.
, chef de la rébellion qui renversa le sultan ottoman Selīm III [ q.v.]. Originaire de Kastamonu, ville du Nord de l’Anatolie, il fut choisi comme chef par les yamaks (janissaires surnuméraires) des forteresses de Rumelikavak sur le Bosphore, qui s’étaient révoltés le 17 rabīʿ I 1222/25 mai 1807 à l’instigation du ḳāʾimaḳām, du grand-vizir, Köse Mūsā Pas̲h̲a, et du s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām ʿAṭāʾ Allāh Efendi. Il mena la rébellion d’une façon méthodique, mit à mort les principaux organisateurs du Niẓām-i d̲j̲edīd [ q.v.] et réalisa les objectifs des instigateurs de la rébellion en …

Ḥamza Ḥāmid Pas̲h̲a

(361 words)

Author(s): Mordtmann, J. H. | Kuran, E.
, grand-vizir ottoman sous le règne du sultan Muṣṭafā III; fils d’un marchand de Develi Ḳara Ḥiṣār du nom d’Aḥmed Ag̲h̲a, il naquit à Istanbul vers 1110/1698-9 et commença sa carrière officielle dans les bureaux de la Sublime Porte. Grâce à la protection du célèbre Rāg̲h̲ib Pas̲h̲a [ q.v.] qui lui avait enseigné la prose ornée du style officiel, il fut nommé mektūbd̲j̲u (secrétaire du grand-vizir) le 19 d̲h̲ū l-ḳaʿda 1153/5 février 1741, et conserva ses fonctions pendant de longues années. Le 19 muḥarram 1169/25 octobre 1755, il fut nommé reʾīs al-kuttāb (ministre des Affaires étrangè…

Ḥusayn ʿAwnī Pas̲h̲a

(843 words)

Author(s): Kuran, E.
, général et grandvizir ottoman sous le règne du sultan ʿAbd al-ʿAzīz, naquit à Gelendost, village du sand̲j̲ak d’Isparta ( wilāyet de Konya) en 1236/1820-1; son père était un paysan pauvre nommé Aḥmed Ag̲h̲a. Il vint à Istanbul à l’âge de seize ans, entra au Mehteb-i Ḥarbiyye (Académie militaire) et en sortit avec le grade de capitaine d’État-Major en 1264/1848. Après quelques années d’enseignement dans la même institution, il fut, au début de la guerre de Crimée (1853), incorporé dans les forces combattantes avec le grade de lieutenant-co…

ʿIlmiyye

(2,222 words)

Author(s): Heyd, U. | Kuran, E.
, corps des hauts fonctionnaires musulmans de caractère religieux ( ʿulamāʾ [ q.v.]) de l’empire ottoman, notamment de ceux qui administraient la justice et enseignaient dans les collèges religieux [voir Madrasa]. A la tête de leur hiérarchie compliquée et sans précédent dans l’Islam, se trouvait le muftī [ q.v.] d’Istanbul, qui portait le titre de s̲h̲ayk̲h̲ al-Islām [q.v.]. L’organisation des ḳāḍīs, qui constituait l’ordre le plus élevé des ʿulamaʾ ottomans, se modifia au cours des siècles par suite de l’expansion et des retraites de l’empire ottoman, ainsi qu…

Siliḥdār Ḥamza Pas̲h̲a

(427 words)

Author(s): Mordtmann, J. H. | Kuran, E.
, grand-vizir ottoman, naquit à Develi Ḳara Ḥiṣār vers 1140/1727-8; fils d’un ag̲h̲a propriétaire terrien du nom de Meḥmed, il commença sa carrière en 1156/1743-4 dans la ḥalwak̲h̲āne (fabrique de miel) du Kilār-i humayūn ¶ (intendance impériale privée) mais, grâce à ses dons, il obtint rapidement une place parmi les pages de l’ Enderūn [ q.v.], où il gagna la faveur de Muṣṭafā III. Lorsque ce dernier monta sur le trône, le 16 ṣafar 1171/30 octobre 1757, il fit aussitôt de Ḥamza son siliḥdār [ q.v.]; par la suite, il lui conféra le rang de vizir (s̲h̲awwāl 1171/juin 1758) et le …

Karakol Ḏj̲emʿiyyeti

(254 words)

Author(s): Kuran, E.
, société secrète fondée à Istanbul vers la fin de 1918 par un groupe d’anciens membres du Comité Union et Progrès [voir Ittiḥād we Teraḳḳī Ḏj̲emʿiyyeti]; elle avait pour objectif d’organiser des bandes de guérilleros luttant contre les armées alliées qui avaient occupé des points stratégiques de Turquie à la suite de l’armistice de Moudros (30 octobre 1918). Après la constitution, en Anatolie, du Mouvement Nationaliste, sous la direction de Muṣṭafā Kemāl Pas̲h̲a, cette société lui fournit des renseignements, des offici…
▲   Back to top   ▲