Search

Your search for 'dc_creator:( "Lambton, A. K. S." ) OR dc_contributor:( "Lambton, A. K. S." )' returned 46 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḳawmiyya

(15,972 words)

Author(s): Vatikiotis, P. J. | Brett, M. | Lambton, A. K. S. | Dodd, C. H. | Wheeler, G. E. | Et al.
(a.), nationalisme. I. — Orient arabe. Le mot ḳawmiyya dérive de ḳawm, terme d’origine tribale employé pour désigner un groupe possédant ou prétendant posséder un ancêtre commun, ou une tribu descendant d’un même ancêtre; le ḳawm d’un individu est simplement sa famille, généalogiquement établie ou considérée comme telle par la mythologie et le folklore. A l’époque actuelle, ḳawmiyya s’applique d’abord au mouvement nationaliste né parmi les Arabes des possessions ottomanes du Croissant Fertile conquises par les Alliés durant la Grande Guerre; l’emploi …

S̲h̲iḥna

(1,728 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
(a.), appartient à la titulature de l’administration militaire du monde islamique oriental médiéval. A partir de la fin du IIIe/IXe siècle, le mot, qui au sens le plus général désigne un corps d’hommes d’armes assurant la garde et le contrôle d’une ville ou d’un district pour le compte de l’autorité, se trouve parfois dans le sens spécifique de s̲h̲urṭa [ q.v.] (Tyan, L’organisation judiciaire en pays d’Islam, Paris 1938-43, II, 366, n. 5). Comme titre du gouverneur militaire d’une ville ou d’une province, le mot appartient primitivement à la période des Grand…

Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ibrāhīm

(553 words)

Author(s): Lambton, A. K. S.
Ḵh̲ān Kalāntar, homme d’État persan, troisième fils de Ḥād̲j̲d̲j̲ī Hās̲h̲im, qui était chef ( kadk̲h̲udā-bās̲h̲i) des quartiers Ḥaydarik̲h̲āna de S̲h̲īrāz sous le règne de Nādir S̲h̲āh; ses ancêtres auraient été des Juifs convertis à l’Islam, et l’un d’entre eux aurait émigré de Ḳazwīn à Iṣfahān et aurait épousé une femme de la maison de Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḳawām al-dīn S̲h̲īrāzī. Ḥād̲j̲d̲j̲ī Maḥmūd ʿAlī, grandpère d’Ibrāhīm, était un riche marchand de S̲h̲irāz. Après la mort, en 1200/1786, de Mīrzā Muḥammad, kalāntar de S̲h̲īrāz, Ibrāhīm fut nommé dans cette fonction par Ḏj̲aʿf…

Īrān

(87,351 words)

Author(s): McLachlan, K. S. | Coon, C. S. | Mokri, M. | Lambton, A. K. S. | Savory, R. M. | Et al.
, l’Iran, nom actuel de l’ancienne Perse. I. — Géographie. 1. — Caractères géologiques. Le tracé des principaux traits topographiques de l’Iran, représentés par le Kūhhā-yi Alburz et la chaîne du Zagros, va respectivement d’Ouest en Est et de Nord-ouest en Sud-est; l’Alburz continue les structures alpines européennes, alors que la chaîne du Zagros rejoint, en passant par Chypre, les Alpes dinariques (Fisher, 1956). La structure du pourtour montagneux du pays a fortement subi les effets des mouvements tectoniq…

K̲h̲alīfa

(17,692 words)

Author(s): Sourdel, D. | Lambton, A. K. S. | Jong, F. de | Holt, P. M.
, calife. I. — Histoire de l’institution du califat L’étude de l’institution califienne et de ses développements successifs n’a en fait jamais été entreprise jusqu’à présent dans son ensemble. La raison en est principalement que pareille recherche ne saurait être menée indépendamment des études historiques, relatives aux divers règnes, qui sont encore le plus souvent insuffisantes, voire inexistantes, ainsi que des études doctrinales qui, elles, tout en étant plus avancées, demeurent cependant inégales s…

K̲h̲aṣī

(7,989 words)

Author(s): Pellat, Ch. | Lambton, A.K.S. | Orhonlu, Cengiz
(a.), pl. k̲h̲iṣyān «castrat, eunuque». A partir du IVe/Xe siècle surtout, divers euphémismes furent appliqués aux eunuques, nombreux dans les palais et fréquemment investis d’importantes fonctions: notamment k̲h̲ādim (coll. k̲h̲adam, pl. k̲h̲uddām), muʿallim, s̲h̲ayk̲h̲, ustād̲h̲ (voir M. Canard, Akhbâr ar-Râdî…, I, 210-1, note), plus tard ṭawās̲h̲ī (qui, selon al-Maḳrīzī, Hist. des Sultans Mamlouks, trad. Quatremère, I/II (1840), 132, viendrait du turc ṭābūs̲h̲ī = osmanli̊ tapug̲h̲či̊ «serviteur» et désignait aussi, dans la langue administrative de l’Égypt…

Marʿā

(8,824 words)

Author(s): Chelhod, J. | Lambton, A. K. S. | Güriz, Adnan
(a), pâturage. 1. — Vie bédouine arabe. Ce terme figure deux fois seulement dans le Ḳurʾān pour glorifier la puissance divine (LXXIX, 3 et LXXXVII, 4). Dans le ḥadīt̲h̲, on en note également deux emplois (cf. Wensinck, Concordances); l’un touche incidemment au problème de l’exploitation des pâturages, mais le ḥadīt̲h̲ est plus explicite à propos du kalaʾ, le fourrage sec et vert. En effet, une tradition déclare que «les Musulmans sont associés ( sh̲urakāʾ) en trois choses: l’eau, le fourrage et le feu»; c’est le principe du collectivisme primitif de la tribu arabe qu…

Dihḳān

(663 words)

Author(s): Lambton, A. K. S.
, forme arabisée de dēhkān, chef de village et membre de la petite noblesse féodale de la Perse sāsānide. Le pouvoir des dihḳāns dérive de leur titre héréditaire à l’administration locale. Ils constituaient une classe extrêmement importante, bien que la superficie réelle des terres qu’ils cultivaient comme possession héréditaire de leur famille fût souvent réduite. Ils représentaient le gouvernement auprès des paysans, et leur principale fonction consistait à percevoir les impôts; d’après Christensen, «c’est surtout …

Fatḥ ʿAlī S̲h̲āh

(982 words)

Author(s): Lambton, A. K. S.
, deuxième souverain de la dynastie des Ḳād̲j̲ārs [ q.v.]; né en 1185/1771, il portait le nom de Bābā Ḵh̲ān. Il fut nommé gouverneur du Fārs, du Kirmān et de Yazd par son oncle Aḳa Muḥammad Ḵh̲ān qui le désigna comme héritier présomptif en 1211/1796-7. Il monta sur le trône en 1212/1797, mourut en 1250/1834 et fut enterré à Ḳumm. La majeure partie de son règne de 38 ans et 5 mois se passa en expéditions militaires contre des rebelles à l’intérieur et des ennemis à l’extérieur. Aḳa Muḥammad Ḵh̲ān ayant ét…

Māʾ

(32,728 words)

Author(s): Fahd, F. | Young, M. J. L. | Hill, D. R. | Rabie, Hassanein | Cahen, Cl. | Et al.
(a.) «eau». Le présent article traitera des aspects magico-religieux et juridique de l’eau, ainsi que des techniques d’irrigation: I. Hydromancie. II. L’eau dans le droit islamique classique. III. Machines hydrauliques. IV. L’irrigation en Egypte avant le XXe siècle. V. L’irrigation en Mésopotamie. VI. L’irrigation en Perse. VII. L’irrigation en Afrique du Nord et en Espagne. VIII. L’irrigation dans l’empire ottoman. IX. L’irrigation dans l’Inde musulmane avant le XXe siècle. X. Aspects économiques de l’irrigation moderne. XI. Emplois décoratifs de l’eau dans l’Inde mu…

Dārūg̲h̲a

(1,005 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
, mot dérivé du mongol daru «presser, sceller», et qui était employé pour désigner un chef dans la hiérarchie féodale mongole (K. H. Menges, Glossar zu den Volkskundlichen Texten aus Ost. Turkistan, II, Wiesbaden 1955, 714, s.v.dor dorya) a ; B. Vladimirtsov,

Imāmzāda

(1,294 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
(P.) désigne à la fois le descendant d’un imām s̲h̲iʿite et le tombeau de ce personnage — (c’est de ce dernier sens que traite, en grande partie, le présent article). Les imāmzādagān sont donc des sayyids [ q.v.], mais tous les sayyids n’ont pas forcément le titre d ’imāmzāda. Dans l’usage courant, ce titre est donné aux fils et petits-fils des imāms, sauf à ceux qui sont eux-mêmes devenus des imāms, ainsi qu’à ceux de leurs descendants qui se sont distingués par une sainteté particulière ou qui ont subi le martyre. Il n’est pas, en règle gén…

Pīs̲h̲kas̲h̲

(798 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
(p.), désigne couramment un cadeau, normalement d’un inférieur à un supérieur; comme terme technique, s’applique à une taxe «régulière» ( pīs̲h̲kas̲h̲-i mustamarrī), à une taxe ad hoc levée par les souverains sur les gouverneurs provinciaux et autres, et à un impôt ad hoc appliqué par les gouverneurs et autres fonctionnaires investis d’un pouvoir sur les populations soumises à leur contrôle. L’offrande de cadeaux aux puissants est connue depuis les premiers temps (cf. Abū l-Faḍl Bayhaḳī, Tārīk̲h̲-i Bayhaḳī, éd. A. A. Fayyāḍ, Mas̲h̲had 1350 p./1971,655, 679, 705, 734-5, …

Anūs̲h̲irwān b. K̲h̲ālid

(236 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
b. Muḥammad al-Kās̲h̲ānī (S̲h̲araf al-dῑn Abū Naṣr) était le trésorier et le ʿ āriḍ al-d̲j̲ays̲h̲ du sultan sald̲j̲ūḳide Muḥammad b. Maliks̲h̲āh. Lorsque S̲h̲ams al-mulk b. Niẓām al-mulk lui eut succédé au poste de ʿ ariḍ al-d̲j̲ays̲h̲, il se rendit à Bag̲h̲dād. Il fut emprisonné pendant un certain temps sous le règne de Maḥmūd b. Maliks̲h̲āh, mais il fut par la suite nommé wazῑr par Maḥmūd (521/1127-522/1128). De 526/1132 à 528/1134, il fut wazῑr…

K̲h̲udāwand

(349 words)

Author(s): Lambton, A. K. S.
(p.), dieu, seigneur, maître; l’on n’a pu établir l’étymologie précise de ce mot et on ne lui connaît aucun antécédent dans le vieux perse ou le moyen persan. Il était utilisé à l’époque g̲h̲aznawide dans le sens de seigneur ou maître (cf. Abū l-Faḍl Muḥammad b. Ḥusayn Bayhaḳī, Taʾrīk̲h̲-i Bayhaḳī, éd. ʿAlī Akbar Fayyāḍ, Mas̲h̲had 1971, 23, 435 et passim). Dans des documents et les lettres concernant les Sald̲j̲ūḳides et les Ḵh̲…

S̲h̲īrāz

(7,846 words)

Author(s): Lambton, A.K.S.
, qualifiée de dār al-ʿilm, est la capitale de la province du Fārs et une cité musulmane fondée sur un site longtemps inhabité qui remonte sans doute à l’époque sāsānide, voire à des temps plus anciens. Elle fut probablement créée ou rebâtie en 74/693 par Muḥammad, frère d’al-Had̲j̲djād̲j̲ b. Yūsuf, ou par son cousin Muḥammad b. al-Ḳāsim, (A. J. Arberry, Shiraz, Persian city of saints and poets, Norman, Okla. 1960, 31). Elle est située à 1650 m au dessus du niveau de la mer, à 29° 36′ N et 52° 32′ E, à l’extrême Ouest d’un vaste bassin de quelques 130 km de lo…

Ḏj̲amʿiyya

(9,800 words)

Author(s): Hourani, A.H. | Rustow, D.A. | Lambton, A.K.S. | Demeerseman, A. | Ahmad, Aziz
, communément employé en arabe moderne pour désigner une société ou association, est dérivé de la racine Ḏj̲M ʿ «rassembler, réunir, etc.». Dans son sens moderne, il semble n’être entré que récemment dans l’usage; peut-être fut-il employé pour la première fois pour désigner les communautés monastiques organisées ou les congrégations qui apparurent dans le…

Dīwān

(15,700 words)

Author(s): Duri, A. A. | Gottschalk, H. L. | Colin, G. S. | Lambton, A. K. S. | Bazmee Ansari, A. S.
, recueil de poésie ou de prose [voir ʿArabiyya, Īrān (litt.), Turk (litt.), Urdū (litt.), S̲h̲iʿr], registre ou bureau. Les sources ne sont pas d’accord sur l’étymologie du terme: les unes lui attribuent une origine persane, dēv «fou» ou «diable» appliqué aux secrétaires, d’autres le font ¶ venir de l’arabe dawwana «recueillir» ou «enregistrer», de là «collection de pièces ou de feuilles» (voir al-Ḳal-ḳas̲h̲andī, ṣubḥ, I, 90; LA, XVII, 23-4; al-Ṣūlī, Kuttāb, 187; al-Māwardī, al- Aḥkām al- sulṭāniyya, 175; al-Ḏj̲ahs̲h̲iyārī, Wuzarāʾ, 16-17; cf. al-Balād̲h̲urī, Futūḥ, 449). Cepe…

Ḍarība

(19,470 words)

Author(s): Cahen, Cl. | J. F. P., Hopkins | İnalcik, H. | Rivlin, H. | Lambton, A.K.S | Et al.
, un des termes les plus courants pour désigner l’impôt, et qui s’applique plus spécialement à toute la catégorie des taxes ajoutées en pratique aux impôts fondamentaux de la théorie canonique. De ces derniers ( zakāt ou ʿ us̲h̲r, d̲j̲izya et k̲h̲arād̲j̲, etc.) et de leur rendement pendant la période «classique», un tableau sommaire a été donné ci-dessus à l’article Bayt al-māl, et l’étude précise de leurs modalités d’assiette et de perception sera faite sous leurs noms respectifs, en particulier sous Ḵh̲arād̲j̲; à l’occasion du k̲h̲arād̲j̲ et de la ¶ zakāt seront indiquées les taxes…

Mawākib

(20,440 words)

Author(s): Sanders, P. | Chalmeta, P. | Lambton, A.K.S. | Nutku, Özdemir | Burton-Page, J.
(a., sing. mawkib) «processions». I. — Sous les ʿAbbāsides et les Fāṭimides. Le sens fondamental de procession (à cheval ou non), de cortège, se trouve dans le ḥadīt̲h̲ (al-Buk̲h̲ārī, Badʾ al-k̲h̲alḳ, 6; Ibn Ḥanbal, III, 213; al-Dārimī, 2695); c’est lui que donnent les dictionnaires et qu’entendaient les Umayyades, les ʿAbbāsides et les Fāṭimides lorsqu’ils parlaient du cortège d’un amīr, d’un wazīr ou d’un autre dignitaire (voir par ex. al-Ṭabarī, II, 1731; Hilāl al-Ṣābiʾ, Rusūm dār al-k̲h̲ilāfa, 9-10, 12, 14 sqq.). Au IVe/Xe siècle, ce terme avait pris en outre le sens plu…
▲   Back to top   ▲