Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ispahbad̲h̲

(1,373 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), «chef d’armée», forme islamique d’un titre militaire employé dans les empires persans pré-islamiques qui subsista dans les provinces caspiennes de la Perse jusqu’aux invasions mongoles. A l’époque achéménide, le spād̲h̲apati était le commandant en chef de l’armée. A l’époque arsacide, la charge de spāhpat était, semble-t-il, héréditaire dans l’une des grandes familles parthes; le géographe arménien Moïse de Khorène (VIIIe siècle de J.C.) dit que lorsque Kos̲h̲m ou Koms̲h̲. fille du roi Ars̲h̲ayir (= Phraate IV), épousa le commandant en chef de l’ar…

Tad̲j̲mīr

(182 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.), nom d’action de la forme II de d̲j̲-m-r, dont le sens de base est «se rassembler». Dans l’usage administratif et militaire des débuts de l’Islam, d̲j̲ammara signifiait «laisser les troupes en garnison dans des marches reculées, loin de leurs familles» (voir LA, V, 217). Le calife ʿUmar aurait désapprouvé cette méthode, de nature à mécontenter les guerriers arabes qui auraient pu se rebeller. Mais une fois la phase initiale des conquêtes achevée, les muḳātila furent amenés à combattre dans des environnements lointains, difficiles par leur climat et leur configura…

Kulām

(1,171 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom donné, dans les ouvrages des géographes et des voyageurs arabes du moyen âge, au port de Quilon située au Kerala (8° 53’ N., 76° 36’ E.), à l’extrémité méridionale de la côte de Malabar, dans le Sud-ouest de l’Inde. Quilon, qui fut de bonne heure un centre des Chrétiens de Saint Thomas du Sud de l’Inde, est cité, sous le nom de Colon, dans une lettre du patriarche nestorien Īs̲h̲ūʿyāb d’Adiabene (m. 660 de J.-C.) à Simon, métropolitain du Fārs, à qui est signalé le manque de prêtre à cette époque (Assemamis, Bibliotheca orientalis, III/2, Rome 1728, 437). La première mention de la v…

Tūn

(334 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville de la région médiévale du ḳuhistān [ q.v.] dans le Nord-est de la Perse. Elle se trouve à quelques 80 km à l’Ouest-Nord-ouest de la principale ville de la région, Qāʾin, et fut souvent associée à celle-ci; Marco Polo parle de Tunocain (Yule et Burnell, The Book of Ser Marco Polo’, Londres 1903, I, 83, 86), et Tūn wa-Ḳāʾin figure encore dans le Bābur-nāma (trad. Beveridge, 296, 301). On ne connaît pas l’histoire de Tūn avant l’Islam, mais elle fut une ville florissante au IVe/Xe siècle, époque où elle est décrite par les géographes qui mentionnent particulièrement sa puiss…

Hazārad̲j̲āt

(141 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, région de l’Afg̲h̲ānistān central qui comprend, après la réorganisation de 1964, les provinces de Bāmiyān, Wardak, G̲h̲aznī. G̲h̲ōr et Uruzgàn; elle est presque entièrement ¶ montagneuse avec une dorsale septentrionale formée par la chaîne du Kūh-i Bābā [ q.v.] et ses contreforts. Il y a donc très peu d’agglomérations, et celles-ci sont généralement situées dans les vallées des cours d’eau, comme par exemple Dawlatyār sur le cours supérieur du Harī Rūd et Pand̲j̲āb ou Pand̲j̲āō sur l’affluent de ce nom du Helmand supérieur. Les Hazāra [ q.v. au Suppl.] agriculteurs sédentaires, …

Ḳarā Bāg̲h̲

(531 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(en turco-persan «jardin noir», à cause, a-t-on dit, de la fertilité des vallées du haut pays, mais il s’agit probablement d’une étymologie populaire), nom récent de la région montagneuse située en Transcaucasie, au Nord du cours moyen de l’Araxe, et correspondant à la région méridionale de l’Arrān [ q.v.] islamique médiéval. Les montagnes du Ḳarābāg̲h̲ dépassent 3 650 mètres, et la population 1 actuelle, composée en majorité d’Arméniens, avec quelques Turcs azéris s̲h̲īʿites, est concentrée dans les vallées encaissées de la région. Les princes arméniens originaires d’Artzak̲…

Ḳun

(688 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(ar. Ḳūn), tribu turque de l’Asie centrale dont il est question, bien que d’une manière assez vague, dans la période pré-mongole. La plus ancienne mention en est faite dans le Kitāb al-Tafhīm (420/1029) d’al-Bīrūnī (éd. R. R. Wright, Londres 1934, 145) qui la situe dans le sixième climat, dans le territoire des Turcs orientaux, entre les Ḳāy et les Ḵh̲irkīz [voir Ḳāyi̇ et Ḳi̇rgi̇z], mais il n’en est pas question dans al-Ḳānūn al-Masʿūdī du même auteur malgré ce que dit Pelliot ( A propos des Comans, dans JA, IIe sér., IV (1920), 134-5), ni dans al-Kās̲h̲g̲h̲arī qui parle des deux a…

Wahriz

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, fils de Kāmd̲j̲ār, un général perse de Ḵh̲usraw Anūs̲h̲arwān (531-79, ap. J.-Ch., [voir Kisrā]). Le nom vient sans doute du moyen perse, vēhrēz, “jouir d’une bonne abondance”, voir Nöldeke, Gesch. der Perser und Araber, 223, n. 2, et Justi, Iranisches Namenbuch, 340, mais à l’origine c’était un titre; en effet l’historien byzantin Procope écrit que le commandant de l’expédition envoyée par l’empereur sassānide Kawād en Géorgie et au Lazique (début du Ve siècle) portait le titre de Ouarizês ( <*wahriz); voir Daylam, vol II, 196b. Pour répondre à l’appel que Sayf b. Ḏh̲ī Yazan, c…

Ḳarluḳ

(1,192 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(en arabe ancien Ḵh̲arluk̲h̲, en persan Ḵh̲alluk̲h̲, d’où la confusion que font fréquemment les sources avec les Ḵh̲alad̲j̲ [ q.v.], en chinois Ko-lo-lu, *kâr-lâ-luk dans le chinois moyen du Nord-ouest), groupe tribal turc de l’Asie centrale. Les Ḳarluḳs formaient à l’origine une petite fédération, relativement peu importante, de trois tribus (d’où le nom d’Uč Ḳarli̊ḳ qui leur est donné dans l’inscription uyg̲h̲ur de Shine-usu remontant à 760 environ; les Ḥudūd al-ʿālam (98) indiquent, d’autre part, que les Ḳarluḳ comptaient sept tribus). Leur chef suprême ne port…

Mirbāṭ

(192 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a., «lieu d’immobilisation, d’attache», c’estàdire «ancrage»), port de la côte de l’Arabie du Sud au Ẓufar [ q.v.] (Dhofar), lat. 17° N., long. ¶ 54° 41′ E., à environ 70 km à l’Est delà ville de Salāla [ q.v.], dans le sultanat d’Oman. Yāḳūt ( Buldān, éd. Beyrouth 1374-6/1955-7, V, 97) place Mirbāṭ à 5 farsak̲h̲s de la ville de Ẓufar (auj. al-Balīd) et dit que c’est le seul port de la région. Il avait un sulṭān indépendant, et les hauteurs de l’intérieur produisaient de l’encens [voir Lubān]. Au début du XIXe siècle, il était gouverné par un corsaire du nom de Muḥammad b. ʿAḳīl qui …

Muwāḍaʿa

(219 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.) désigne, en droit islamique, la rescision d’une vente ou d’une transaction (synonyme: mutāraka); sur les aspects lexicaux du terme, voir LA 1, X, 282; TA 1, V, 535; Freytag, Lexicon, IV, 476. Mais, dans l’usage administratif de l’Orient musulman au Moyen Âge, ce vocable s’applique au contrat de service de titulaires de fonctions officielles, conformément à son autre sens de «fait de poser des conditions pour conclure un accord avec quelqu’un». On possède le texte de deux muwāḍaʿas effectuées par des vizirs des premiers G̲h̲aznawides avec leur souverain, l’une par Aḥm…

Mad̲j̲d al-Dawla

(748 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ṭālib Rustam b. Fak̲h̲r al-dawla ʿAlī, Kahf al-Umma, titulaire de l’émirat būyide du Nord (Rayy et Ḏj̲ibāl) de 387 à 420/997-1029. A la mort de Fak̲h̲r al-dawla [ q.v.], en s̲h̲aʿbān 387/août-septembre 997, son jeune fils Rustam lui succéda à l’âge de huit ans (ainsi d’après le Mud̲j̲mal al-tawārīk̲h̲ wa-l-ḳiṣaṣ anonyme, éd. Bahār, Téhéran 1318 P./1939, 396, qui le fait naître en rabīʿ II 379/ juillet-août 989, et Ibn al-At̲h̲īr, éd. Beyrouth, IX, 69; mais, d’après Rud̲h̲rāwarī, dans Eclipse of the ʿAbbasid caliphate, III, 297, et Ibn al-At̲h̲īr, IX, 132, à l’âge de quatr…

K̲h̲uldābād

(178 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville (20° 1´ N, 75° 12´ E) du Nord-ouest de l’ancien État de Ḥaydarābād (auj. dans l’État de Maharashtra de l’Union Indienne); elle porte également le nom de Rauza (= Rawḍa). Elle est située à 225 km. d’Awrangābād et à 13 de Dawlatābād [ q.vv.], en un lieu particulièrement sacré pour les Musulmans du Deccan, car elle abrite les tombes de plusieurs saints et grands hommes, notamment du ministre des Nīẓāms̲h̲āhides Malik ʿAnbar [ q.v.], de Niẓām al-mulk Āṣaf Ḏj̲āh, fondateur de l’État de Ḥaydarābād [ q.v.] et surtout de l’empereur mug̲h̲al Awrangzīb [ q.v.] qui mourut à Aḥmadnagar en d̲h…

Mihrān

(1,093 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom généralement donné par les géographes musulmans classiques à l’Indus (skr. Sindhu, grec ΣίνθοΣ, ʾ΄ΙνδοΣ, latin Sindus, Indus), mais ils employaient également les expression Nahr al-Sind, Sind-Rūdh, Nahr Multān, etc. Une confusion considérable s’est en fait produite à propos de la nomenclature précise de l’Indus et ses éléments constitutifs avec, en particulier, une incertitude sur ce qui devait être considéré comme le lit principal du fleuve. Ainsi al-Iṣṭak̲h̲rī. suivi par Ibn Ḥawḳal, mentionne le Nahr Multān ou Mihrān …

Fasāʾī

(497 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Hād̲j̲d̲j̲ī Mīrzā Ḥasan, savant persan du XIXe siècle et auteur d’un ouvrage sur l’histoire et la géographie de sa province natale du Fārs, le Fārs-nāma-yi Nāṣirī (la dernière partie de ce titre renvoie au sultan ḳād̲j̲ār Nāṣir al-dīn S̲h̲āh, sous le règne duquel l’auteur écrivait). Une autobiographie insérée dans cet ouvrage indique qu’il naquit en 1237/1821-2 dans la petite ville de Fasā [ q.v.], au Fārs, et que sa famille avait été, pendant quatre siècle au moins, l’une des plus en vue dans la vie intellectuelle et religieuse de S̲h̲īrāz : plusieurs de …

Zāwa

(320 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, district et cité du Ḵh̲urāsān. La ville (actuellement Turbat-i Ḥaydarī ou Ḥaydariyya, voir plus bas), à environ 140 km. au Sud de Mas̲h̲had, est située sur la route de Gunābād à environ 1280 m. d’altitude (35° 16′ N„ 59° 08′ E.). Al-Muḳaddasī, 319, n. a, le décrit simplement comme un district rural sans ville, mais Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, III, 128, désigne sa ḳaṣaba sous le nom de Ruk̲h̲k̲h̲ ou Rīk̲h̲, À l’époque Il-Ḵh̲ānide, la cité de Zāwa paraît avoir été florissante, cinquante villages en dépendaient, elle produisait de la soie et des fruits (Mustawfī, Nuzha, éd. Le Strange, 154…

Ṭabarsarān

(181 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(dans Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, IV, 16, Ṭabarstarān), district du Caucase oriental, essentiellement le bassin du fleuve Rūbās qui se jette dans la mer Caspienne juste au Sud de Darband [voir Derbend], l’ancien Bāb al-Abwāb [ q.v.]. Il est actuellement englobé dans la région de l’extrême Sud du Dāg̲h̲istān (voir la carte dans Ḳabḳ). Sa population se compose de montagnards caucasiens, augmentée d’un apport considérable de locuteurs iraniens du dialecte tātī [voir Tāt]. Au temps des expéditions du prince umayyade Marwān b. Muḥammad à travers le Caucase, il existait u…

Maybud

(109 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, petite ville du s̲h̲āhrastān d’Ardakān [ q.v.] dans l’ ustān ou province persane actuelle de Yazd, à 50 km au Nord-ouest de cette dernière. Les géographes du Moyen Âge (par ex. Ibn Ḥawḳal2, 263, 287, trad. Kramers-Wiet 260, 281; Ḥudūd al-ʿālam, trad. Minorsky, 29, §29.45; Le Strange, 285) la placent sur la route Iṣfahān-Yazd, à 10 farsak̲h̲s de Yazd. Située comme elle l’est en bordure du Grand Désert, elle est irriguée au moyen de ḳanāts [ q.v.] (voir K.A.S. Lambton, Landlord and peasant in Persia 1, 219). Vers 1950, elle avait une population de 3798 âmes. (C.E. Bosworth) Bibliography Outre …

Madura, Madurāʾī

(317 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom au Moyen-Âge d’une cité appelée aujourd’hui Madurai, en Inde méridionale. Sur le fleuve Valdai, la cité (9° 55’ N. et 78° 07’ E.) est située dans une région, nommée Ma’bar par les Musulmans au Moyen-Âge, puis Coromandel plus tard par les commerçants européens. Voir dans Maʿbar, ce qui concerne la géographie historique et l’histoire musulmane de cette province côtière, s’étendant en gros du Cap Comorin au Sud jusqu’à Madras au Nord. En 734/1334, S̲h̲arīf Ḏj̲alāl al-dīn Aḥsan [ q.v.], gouverneur pour le compte du sultan de Dihlr, Muḥammad b. Tug̲h̲luḳ [ q.v.], renonça à cette allége…

Nad̲j̲īb al-Dawla

(331 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, chef afg̲h̲ān de l’Inde septentrionale au XVIIIe siècle; son quartier général se trouvait au Rohilkhand, où il fonda la ville de Nad̲j̲ībābād [ q.v.]. Impliqué dans les luttes confuses pour le pouvoir à Dihlī pendant le règne des empereurs mug̲h̲als «fainéants» Aḥmad S̲h̲āh Bahādur [ q.v.] et ʿĀlamgīr II dans les années 1750 en s’opposant au nawwāb-wazīr d’Awadh (Oudh) [ q.v.] Ṣafdār Ḏj̲ang, il collabora étroitement avec le souverain afg̲h̲ān Aḥmad S̲h̲āh Durrānī [ q.v.] et reçut de lui, en 1757, le titre d’ amīr al-umarāʾ et la mission de veiller sur l’empereur ʿĀlamgīr II. À …

Musāwāt

(468 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.) «égalité», maṣdar de la IIIe forme du verbe sawiya «être égal, valoir» avec le même sens que la Ire. Aujourd’hui, il est employé pour le concept politique d’égalité des humains (turc ottoman: müsāwāt; turc moderne: müsavat; persan: musāwāt, barābarī). La racine figure souvent dans le Ḳurʾān, mais une fois seulement à la IIIe forme (XVIII, 95/96), dans le sens de «niveler, aplanir». Dans les controverses littéraires et culturelles de la période ʿabbāside, celles des S̲h̲uʿūbiyya [ q.v.], les non-Arabes qui cherchaient à obtenir l’égalité sociale avec la classe arabe …

Ḳūčān

(1,283 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme moderne de Ḵh̲ābūs̲h̲an/Ḵh̲ūd̲j̲ān, qui était en usage au moyen âge islamique, est une ville du Ḵh̲urāsān septentrional, située sur la grand’route de Téhéran à Mas̲h̲had, à une altitude de 1260 m., dans le couloir fertile et peuplé de l’Atrek-Kas̲h̲af Rūd, sur le haut Atrek et entre les chaînes parallèles du Kūh-i Hazār Masd̲j̲id au Nord, du Kūh-i S̲h̲āh Ḏj̲ahān et du Kūh-i Bīnālūd au Sud; la ville actuelle est à plusieurs km. en amont, c’est-à-dire à l’Est-Sud-est, de la ville médiévale. Il semble que Ḵh̲abūs̲h̲ān soit la forme islamique la plus ancienne du nom de la …

Maymana

(602 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville du Nord-ouest de l’Afg̲h̲ānistan (35° 55′ N., 64° 67′ E.jàune altitude de 870 m, sur le cours supérieurde l’Āb-i Maymana, une des rivières constituant l’Āb-i Ḳayṣar qui se perd dans le désert au delà d’Andk̲h̲ūy [ q.v.] et dans les sables du Ḳizil Ḳum [ q.v.]. Le site de l’agglomération paraît ancien. Le Vendidad parle de Niyāsa, et la géographie arménienne de l’Iran (VIIIe siècle?) mentionne Nsai-mianak = moyen persan *Nisāk-i Miyānak «la Moyenne Nisā», peut-être identique à la Νισαία en Margiane de Ptolémée (Marquart, Ērānšahr, 78-9). Il paraît s’agir là de l’emplacement…

al-Muʿtaṣim Bi-llāh

(988 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Isḥāḳ Muḥammad b. Hārūn al-Ras̲h̲īd, calife ʿabbāside qui régna de 218 à 227/833-42. Sa mère était une concubine esclave du nom de Mārida. Sous le règne de son frère et prédécesseur al-Maʾmūn [ q.v.], al-Muʿtaṣim acquit une réputation de grand capitaine en Anatolie et comme gouverneur d’Égypte. Lorsque al-Maʾmūn mourut dans les marches byzantines en rad̲j̲ab 218/août 833, al-Muʾtaṣim fut reconnu comme calife malgré l’appui accordé dans l’armée à son neveu al-ʿAbbās b. al-Maʾmūn (qui devait d’ailleurs conspirer contre lui en…

Isfizārī

(258 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Muʿīn al-dīn Muḥammad Zamčī, styliste épistolaire et historien du Ḵh̲urāsān tīmūride, rédigea ses oeuvres dans la seconde moitié du IXe/XVe s., ses dates exactes de naissance et de mort étant inconnues. D’après ce qu’il écrit, il arriva à Harāt en 873/14689, venant sans doute d’Isfizār dans ce qui est aujourd’hui l’Afg̲h̲ānistān occidental. Il fut employé comme muns̲h̲ī à la cour du Sultan Ḥusayn Bayḳara [voir Ḥusayn (b. Manṣūr b. Bayḳara) au vol. III, 623b] sous le patronage du vizir Kiwām al-dīn Niẓām al-Mulk (m. 903/1497-8). Isfizārī est surtout connu pou…

Dandānḳān ou Dandānaḳān

(282 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville située dans le désert de sable du Ḵh̲urāsān médiéval, entre Marw et Sarak̲h̲s, à dix farsak̲h̲s, ou 55 km. environ, de Marw; son emplacement se trouve dans l’actuelle RSS du Turkménistan (voir V. A. Z̲h̲ukovsky, Razvalini̊ Starago Merva, St.-Pétersbourg 1894, 38). Les géographes du IVe/Xe siècle disent qu’elle était bien fortifiée et ceinte d’un mur de 500 pas de circonférence à l’extérieur duquel les bains et le ribāṭ ou caravansérail étaient situés (Ibn Ḥawḳal2, 436-7, 456, tr. Kramers-Wiet, 422, 440; Ḥudūd al-ʿālam, 105). Lorsque Yāḳūt la vit, au début du VIIe/XIIIe si…

Ḳunduz

(848 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un cours d’eau, d’une ville et, aujourd’hui, d’une province de l’Afg̲h̲ānistan. La rivière est l’un des deux principaux affluents de la rive gauche de l’Oxus en Afg̲h̲ānistān. Elle prend sa source dans la région centrale du Hindū Kus̲h̲ [ q.v.] où elle arrose Bāmiyān, et elle a un cours de 480 kilomètres jusqu’à son confluent avec l’Oxus juste en aval du point où se jette son affluent de droite, le Wak̲h̲s̲h̲. Ses tronçons successifs ont des noms différents; ainsi, son cours central, sur lequel se trouvent les villes de Bag̲h̲l…

ʿAbd al-Raḥmān b. Ḥassan

(475 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
b. T̲h̲ābit al-Anṣārī, poète de Médine et de Damas, moins célèbre que son père, le panégyriste du Prophète Ḥassān b. T̲h̲ābit [ q.v.]. Il naquit, semble-t-il, vers 6/627-8 ou 7/628 et fit des séjours dans la capitale des Umayyades, mais passa la majeure partie de sa vie à Médine, où il mourut, d’après Ibn Ḥad̲j̲ar ( Tahd̲h̲īb, VI, 162-3) vers 104/722-3, après avoir, comme son père, atteint un âge très avancé. Dans ses dernières années, Ḥassān avait puissamment ¶ plaidé pour que ʿUt̲h̲mān fût vengé et avait soutenu la cause de Muʿāwiya; son fils s’engagea lui aussi dans le…

Ibn Farīg̲h̲ūn

(362 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, S̲h̲aʿyā (?), auteur, au IVe/Xe siècle, d’une encyclopédie concise des sciences en arabe, les Ḏj̲awāmiʿ al-ʿulūm «liens des sciences», écrite dans la région de l’Oxus supérieur et dédiée à l’ amīr muhtād̲j̲ide de Čag̲h̲āniyān [ q.v.] Abū ʿAlī Aḥmad b. Muḥammad b. al-Muẓaffar (m. 344/955). Minorsky a déduit de son nom (si l’interprétation en est correcte), qu’il descendait des Farīg̲h̲ūnides [ q.v.] du Nord de l’Afg̲h̲ānistān, maîtres du district de Gūzgān [ q.v.] en tant que vassaux des Sāmānides et plus tard des G̲h̲aznawides: il n’est pas impossible, d’autre part…

K̲h̲ayrpūr

(822 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un ancien État et de plusieurs villes du Pakistan. I. Ancien État indigène de la province du Sind de l’Inde britannique (auj. Pakistan), à l’Est du cours inférieur moyen de l’Indus (entre 27° 46´ et 26° 10´ N, 68° 20´ et 70° 14´ E.), d’une superficie de 15 587 km2. Ḵh̲ayrpūr est aussi le nom d’une ville, autrefois capitale de l’État, à une quarantaine de km. au Sud-ouest de Sukkur et de Rohri. La partie ¶ sud-orientale de ce qui était l’État de Ḵh̲ayrpūr est plutôt désertique, mais la plaine alluviale au Nord et à l’Ouest, le long du fleuve, est fertile et irrigué…

Masʿūd b. Muḥammad b. Malik-s̲h̲āh

(788 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū l-Fatḥ G̲h̲iyāt̲h̲ al-dunyā wa-l-dīn, sultan sald̲j̲ūḳide qui régna au ʿIrāḳ et dans la Perse occidentale de 529 à 547/1134-52. Comme les autres fils de Muḥammad b. Malik-S̲h̲āh [ q.v.], Masʿūd fut placé dans son enfance sous la tutelle d’atabegs [voir Atabak] turcs, en dernier lieu Ay-Aba Ḏj̲uyūsh Beg, et reçut en apanage l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et la Ḏj̲azīra: avec les encouragements de Ḏj̲uyūsh Beg, il se révolta sans succès, à l’âge de 12 ans, contre son frère aîné, le sultan Maḥmūd b. Malik-S̲h̲āh [ q.v.], mais il lui fut pardonné. La mort de ce dernier, en 525/1131, fut suivie…

Sābūr b. Ardas̲h̲īr

(357 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Naṣr Bahāʾ al-dīn (330-416/942-1025), fonctionnaire et vizir pour le compte des Būyides au Fārs. Ayant commencé sa carrière de haut fonctionnaire comme délégué du vizir de S̲h̲araf al-dawla Abū Manṣūr b. Ṣāliḥān, il devint ensuite vizir lui-même pour la première fois en 380/990, et pour le successeur de S̲h̲araf al-dawla à S̲h̲īrāz, Bahāʾ al-dawla [ q.v. au Suppl.]. Il fut de nouveau vizir à S̲h̲īrāz en d̲j̲umādā I 386/mai-juin 996, cette fois pour plus de trois ans, puis en 390/1000 à Bag̲h̲dād comme délégué du vizir Abu ʿAlī al-Muwaffaḳ. Sābūr…

Musawwida

(488 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), littéralement «ceux qui noircissent» et, par extension, «qui portent du noir», nom donné aux partisans des ʿAbbāsides au temps de la daʿwa d’Abū Muslim al-Ḵh̲urāsānī et d’Abū Salama al-Ḵh̲allāl [ q.vv.], d’après, semble-t-il, les bannières noires que portaient ces rebelles aux Umayyades, de sorte qu’ils sont qualifiés dans certaines sources d’ aṣḥāb al-rāyāt al-sawdāʾ. Les origines de cet emploi du noir sont obscures, et on les a beaucoup discutées. En premier lieu, ce peut avoir été simplement une marque de rébellion, car le rebelle anti-umay…

Thālnēr

(229 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville du nord-ouest du Deccan ou Inde du Sud, située sur le cours moyen du fleuve Tāptī à 21° 15’ de latitude Nord et 74° 58΄ de longitude Est (voir la carte à Gud̲j̲arāt, II, 1152). Sa renommée dans l’histoire indo-musulmane médiévale vient de ce qu’elle fut la première capitale des souverains Fārūkī [voir Fārūḳides] du Ḵh̲āndēs̲h̲ [ q.v.] avant qu’ils ne se déplacent à Burhānpūr [ q.v.]. Elle fut le centre du pouvoir hindou dans l’Inde occidentale quand Malik Rād̲j̲ā Aḥmad la choisit vers la fin du VIIIe/XIVe siècle. Elle fut prise en 914/1509 par le sultan du Gud̲j̲arāt Maḥmūd Begaŕhā [ q.v.]…

Muḥammad Ṣāliḥ Kanbō Lāhawrī

(163 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, historien indomusulman et styliste dont les dates exactes de naissance et de mort ne sont pas connues, mais qui écrivait au XIe/XVIIe siècle sous les empereurs Mog̲h̲ols S̲h̲āh Ḏj̲ahān et Awrangzīb [ qq.v.]. Il ¶ est peut-être un frère plus jeune de l’historien et littérateur ʿInāyat Allāh Kańbō (m. 1082/1671 [ q.v.]), si au moins la référence de Muḥammad Ṣāliḥ à ce dernier comme son maître et patron, birādar-i kalān "frère aîné", doit être interprété littéralement. On ne sait presque rien de sa vie, mais il était fonctionnaire gouvernemental à Lahore où son tombeau se…

Mīt̲h̲āḳ

(653 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a., nom d’instrument de wat̲h̲iḳa «croire, avoir confiance en» ou wat̲h̲uḳa «être ferme», équivalent, dans l’usage, du maṣdar mīmī ou du nom de lieu et de temps mawt̲h̲īḳ), pacte, accord, employé 25 fois dans le Ḳurʾān, et souvent en relation avec son synonyme ʿahd [ q.v.]. Dans quelques occurrences, il désigne des conventions politiques (IV, 92/90, 94/92, VIII, 73/72, et cf. l’emploi de ʿāhada en VIII, 58/56) et une fois un pacte ¶ entre mari en femme (IV, 25/21), mais, dans la plupart des cas, il s’agit de pactes entre Dieu et divers membres de Sa création humain…

Ubāgh

(241 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ʿAyn Ubāg̲h̲, nom d’une source ou d’un cours d’eau, sur les confins orientaux, c.-à-d. ʿirāḳīs, du Désert de Syrie, qui fut le théâtre d’un yawm pré-islamique, ou bataille entre les Arabes. Les sources arabes confuses disent qu’il s’agit de la bataille de 554 ap. J. C. au cours de laquelle le Lak̲h̲mide al-Mund̲h̲ir III b. al-Nuʿmān II fut tué en combattant le G̲h̲assānide al-Ḥārith b. Ḏj̲abala [ q.v.], à savoir le Yawm al-Ḥalīma (voir par ex. al-Bakrī, Muʿd̲j̲am mā staʿd̲j̲ama, I, 95; Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth, IV, 175. Cf. A. P. Caussin de Perceval, Essai sur l’histoire des Arabes a…

al-Warkāʾ

(224 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Tall, nom arabe de ce qui est aujourd’hui un site archéologique dans le liwāʾ (gouvernorat) ¶ de Nāṣiriyya en ʿIrāḳ (31° 18ʹ N, 45° 40ʹ E.). C’est l’Uruk des Sumériens et des Babyloniens, Erech dans la Bible (Gen. X, 10), une ville d’importance majeure, et un des centres religieux de l’ancienne Babylonie, dont la première visite fut effectuée par W. K. Loftus dans les années 1850. Au début de l’Islam, cela semble avoir été un bourg modeste du district de Kaskar; les traditions musulmanes y situaient le lieu de naissance du patriarche Ibrāhīm/Abraham (nombre d…

Ṭalḥat al-Ṭalaḥāt

(305 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
«le Ṭalḥa des Ṭalḥa», nom par lequel était connu le généralissime arabe des premiers temps de l’Islam, Abū Muḥammad Ṭalḥa b. ʿAbd Allāh b. Ḵh̲alaf al-Ḵh̲uzāʿī. Ibn Ḵh̲allikān, éd. ʿAbbās, III, 88, trad. de Slane, II, 53, explique ce surnom par le nom de sa mère: Ṭalḥa bt. Abī Ṭalḥa. Par sa mère, il était lié à ḳurays̲h̲ (Caskel-Strenziok, Ğamharat an-nasab, II, 555). Il apparaît dans l’histoire des Umayyades comme gouverneur du Sīstān, vers la fin du califat de Yazīd Ier, nommé par le gouverneur du Ḵh̲urāsān, Salm b. Ziyād [ q.v.], juste après une razzia arabe dans l’Afg̲h̲ānistān ori…

Safīd Rūd

(272 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(p.), «Rivière Blanche», système hydrographique de la Perse du Nord-ouest drainant la partie Sud-est de l’Afg̲h̲ānistān, et ce qui au moyen âge islamique était la région du Daylam [ q.v.]. Les géographes du IVe/Xe siècle l’appelaient déjà Sabīd/Sapīd̲h̲ Rūd̲h̲, et Ḥamd Allāh Mustawfī (VIIIe/XIVe siècle) applique nettement le mot à l’ensemble du système. A une époque plus récente, le nom tend cependant à désigner plus étroitement la partie du système qui se constitue après le confluent à Mard̲j̲il des deux grands tributaires, le Ḳi̊zi̊l Üzen [ q.v.] venant de la gauche, et le S̲h̲…

Özkend

(319 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Ūzkend, parfois écrit dans les sources Yūzkand ou Uzd̲j̲and, ville du Farg̲h̲āna [ q.v.] islamique médiéval, en Asie Centrale, à l’extrémité orientale de la vallée du Farg̲h̲āna, et considérée comme proche de la frontière avec les Turcs païens. Dès le milieu du IIIe/IXe siècle, Özkend était gouvernée par un potentat local portant le nom turc de Ḵh̲ūrtigin (?Čūr-tigin) (Ibn Ḵh̲urradād̲h̲bih, 30). Les géographes du siècle suivant (celui des Sāmānides) lui attribuent le caractère tripartite typique des ville islamiques orientales, avec une citadelle dans la madīna (cité intérieur…

Ḳurḥ

(678 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, al-ḳurḥ, ville et district du Nord du Ḥid̲j̲āz qui étaient d’une importance primordiale au moyen âge d’après les anciennes sources islamiques, mais sont inconnus de nos jours sous ce nom. Il est très vraisemblable que la localité ait joué un rôle dans l’histoire préislamique du Wādī l-Ḳurā [ q.v.] où le Ḳurḥ cité plus tard était situé, bien que les principales villes fussent alors Dēdān (aujourd’hui al-Ḵh̲urayba) et al-Ḥid̲j̲r [ q.v.] ou Madāʾin Ṣāliḥ (auj. al-ʿUlā). D’après Yāḳūt (éd. Beyrouth 1374-6/ 1955-7, IV, 320-1) et al-Samhūdī ( Wafāʾ al-wafāʾ, éd. M. M. ʿAbd al-Ḥamīd, Bey…

Narāḳ

(159 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Nirāḳ, petite ville de Perse (lat. 34° N., long. 50° 49´ E.) dans la province actuelle de Ḳum, à 60 km de Kās̲h̲ān et sur la bordure Nord-ouest du Kūh-i Kargas. Elle n’est pas mentionnée chez les géographes musulmans classiques, mais est connue comme ville natale du savant Muḥammad Mahdī b. Abī Ḏh̲arr Nirāḳī (m.? 1209/1794-5), auteur d’ouvrages en arabe et en persan sur la rhétorique, les martyrs s̲h̲īʿites. les mathématiques, etc. (Storey, I, 219-20, III, 213; Brockelmann, S II, 824) et de son fils Mullā Aḥmad Nirāḳī (m. 1244/1828-9), théologien et poète sous le tak̲h̲alluṣ de Ṣafāʾī (B…

Rād̲j̲ā Ganes̲h̲

(207 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(du hindī Gaṇésa, transcrit en arabe G.n.s. ou G.n.sī) propriétaire terrien hindou du Bengale du Nord qui usurpa le pouvoir au Bengale pendant les dernières années de la première période de la dynastie des Ilyās S̲h̲āhides, probablement dans la première décennie du IXe/XVe siècle. Les sources ne sont pas claires, mais il semble que Rād̲j̲ā Ganes̲h̲ ait exercé le pouvoir dans l’Etat sous l’autorité nominale des Ilyās S̲h̲āhides, puis ait mis sur le trône, en 817/1414, son jeune fils Ḏj̲adu, qui se convertit à l’Islam et prit le nom de Ḏj̲a…

Ḳandahār

(3,307 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville du Sud-ouest de l’Afg̲h̲anistān (31°27’ N et 63° 43’ E) qui, de nos jours, a donné son nom à une province; elle est située à une altitude de 1 000 mètres environ, entre les cours de l’Arg̲h̲andāb et du S̲h̲ōrāb, dans la partie méridionale, plus tempéiée, de l’Afg̲h̲ānistān; la neige y dure rarement longtemps et, à l’époque moderne, la ville est devenue la résidence d’hiver des habitants de Kābul désireux d’éviter les rigueurs du climat de la capitale (voir J. Humlum et autres, La géographie de l’Afghanistan, étude d’un pays aride, Copenhague 1959, 141-2; Ibn Baṭṭūta, III, 89 ra…

Bād̲h̲ām

(521 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Bād̲h̲ān, gouverneur persan du Yémen vers la fin de la vie du Prophète. La présence des Persans au Yémen remontait à l’époque (vers 570 de J.-C.) où s’était produite sous l’impulsion du prince ḥimyarite Sayf b. Ḏh̲ī Yazan [ q.v.], une réaction nationale contre le gouverneur, Masrūḳ b. Abraha, soutenu par les Éthiopiens. Le roi de Perse Ḵh̲usraw Anūs̲h̲irwān avait envoyé des troupes, [voir Wahriz] pour appuyer Sayf b. Ḏh̲ī Yazan, et une garnison persane, avec un gouverneur militaire à sa tête, avait finalement été installée à Ṣanʿāʾ. Ce sont les descendants …

Küčük ʿAlī Og̲h̲ullari̊

(481 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, une lignée de derebeys [ q.v.] turcomans, seigneurs locaux contrôlant un siècle durant la région autour de Payas [ q.v.], strategiquement située à l’entrée du golfe d’Alexandrette (à présent dans l’ il ou province de Hatay), et, durant quelques temps, Adana en Cilicie. Le fondateur, Ḵh̲alīl Bey Küčük ʿAlī Og̲h̲lu apparaît vers 1770 comme un chef de bandits, basé à Payās, prélevant son butin sur la navigation dans le golfe, y compris sur les navires des puissances européennes, ainsi que sur le trafic terrestre contraint d’emprunter une é…

al-Nuwayrī

(208 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muḥammad b. al-Ḳāsim al-Iskandarānī, historien de sa ville natale, Alexandrie, où il vécut au VIIIe/XIVe siècle (les dates précises sont inconnues). Entre 767 et 775/1366-74, il écrivit une histoire de la ville en trois volumes, le K. al-Ilmām fīmā d̲j̲arat bihi l-aḥkām al-maḳḍiyya fī wāḳiʿāt al-Iskandariyya dans le but de décrire la calamité provoquée en muḥarram 767/octobre 1365 par les Croisés francs qui, conduits par Pierre de Lusignan, roi de Chypre, descendirent sur Alexandrie, l’occupèrent pendant une semaine et la mirent à sac (voir S. Runciman, A history ofthe Crusades, Lo…

Muḥammad Farīd Bey

(469 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Aḥmad Farīd Pas̲h̲a (1284-1338/1867-1919), politicien nationaliste égyptien, dont l’action se déroula dans les deux premières décennies du XXe siècle. Appartenant à l’aristocratie turque, il fit une carrière d’avocat devant les tribunaux ahliyya, puis de partisan de Muṣṭafā Kāmil Pas̲h̲a [ q.v. ], leader de l’opposition nationaliste au protectorat britannique sur l’Égypte et fondateur, en 1907, du Parti Nationaliste ( al-Ḥizb al-Waṭanī [voir Ḥihẓb I. Pays arabes]). A la mort de Muṣṭafā Kāmil (début 1908), Muḥammad Farīd lui succéda à la tête du parti, ma…

Ürgenč

(442 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville du delta du fleuve Oxus, ou Amū Daryā [ q.v.] dans le Ḵh̲warazm [ q.v.], et qui, durant cinq siècles, à partir de la conquête mongole, fut la capitale de la province. Après la destruction totale en 618/1221 par les Mongols de Gurgand̲j̲, la précédente capitale du Ḵh̲warazm, les conquérants fondèrent une nouvelle ville, sur un site proche, sans doute celui du «petit Gurgand̲j̲», à trois farsak̲h̲s de l’ancienne capitale. Sous la pax mongolica, Ürgenč devint rapidement un centre commercial, peuplé et florissant, (voir Barthold, Turkestan down to the Mongol invasion, 457 et du même, A …

Konkan

(352 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, région littorale dans la partie occidentale du Dekkan (ou péninsule indienne), comprise entre Thālnēr et Bombay au Nord et Goa au Sud, c’est à dire entre les latitudes 19° 30ʹ N. et 15° 30ʹ N., et s’étendant sur environ 560 kms. Elle a été désignée sous ce nom tant au Moyen Âge qu’à l’époque contemporaine. Dans l’Inde britannique, elle était officiellement dans la présidence de Bombay, plus ¶ tard province de Bombay, et à présent dans l’État de Maharashtra de l’Union Indienne. Elle comprend une plaine basse, très forestière, allant de la mer d’Oman à la barriè…

Mangrōl

(169 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom de deux localités de l’Inde. 1. Port sur la côte Sud-ouest de la péninsule de Kāt̲h̲iāwāŕ (21° 28´ N., 70° 14´ E.) qui se trouvait autrefois à l’intérieur de l’État indigène de Ḏj̲unāgaŕh [ qv.] et dont le chef musulman local était vassal du nawwāb de cet État. La mosquée porte la date de 785/1383. Bibliography Imperial gazetteerof India 2, XVII, 180. 2. Ville de l’ancien territoire de l’Inde britannique de Rajputana, à l’intérieur de l’État indigène de Kotah (25° 20´ N., 70° 31´ E.) et à 70 km. au Nord-est de la cité de Kotah. C’est là qu’eut lieu, le 1er octobre 1821, la bataille entre de…

Kilāt

(1,280 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Kalāt, Kelāt, nom d’une ville et d’une vaste région du Balūčistān qui constituait un k̲h̲ānat avant de devenir un district du Pakistan. I. La ville (souvent appelée Kalāt-i Balūč pour la distinguer de la Kalāt-i G̲h̲ilzay afg̲h̲āne) est située à 28଀ 53′ de lat. N. et 66° 28′ de long. E., à une altitude de 2000 m.; au cours des derniers siècles, elle resta la capitale du k̲h̲ānat de Kalāt et la ville la plus importante du Balūčistān, jusqu’au moment où Quetta [voir Kwat́t́a] devint une base ¶ militaire de l’Inde britannique. Kalāt ou Kilāt représente l’arabe ḳalʿa et le persan ḳala/ ḳalāt souven…

Kūh-i Bābā

(496 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, massif motagneux de l’Afghanistan central constitué par l’extension vers l’Ouest et le Sud du «nœud» des Pamirs et de l’Hindau Kus̲h̲ [ q.v.] du Nord-est de l’Afg̲h̲ānistān. Le nom de Kūh-i Bābā est proprement donné à la chaîne maîtresse Est-Ouest qui s’étend de Kābul vers l’Ouest, au Sud du Herī Rūd supérieur, avec des prolongements vers le Sud et l’Ouest à travers les régions des G̲h̲ōrāt [voir G̲h̲ūr] et des Hazārad̲j̲āt [ q.v., au Suppl.], entre les vallées telles que celles de l’Helmand, de PArg̲h̲andāb et du Tarnak. Sur le versant Nord du Herī Rūd, se dressen…

Kāfiristān

(2,601 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
« pays des incroyants », nom d’unerégion montagneuse du massif de l’Hindou Kouch, au Nord-est de l’Afg̲h̲ānistān, qui resta très isolée et politiquement indépendante jusqu’à la conquête afg̲h̲āne (1896), mais devint dès lors, avec l’introduction de l’Islam, le Nūristān « pays de lumière ». Quelques auteurs européens anciens ont fait état de ce que l’on pourrait qualifier de « GrandKāfiristān » comprenant, outre le Kāfiristān proprement dit (voir infra), des régions telles que le Lag̲h̲mān, le Čitrāl, le Swāt, le Bad̲j̲war, le Gilgit, etc., ce qui correspondrait …

Mīkālī

(1,097 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nisba d’une famille iranienne du Ḵh̲urāsān qui occupa une place en vue dans le monde culturel et politique de la région et joua un rôle actif dans l’administration locale et municipale sous les Sāmānides et les premiers G̲h̲aznawides [ q.vv.]. Elle était apparemment d’origine sogdienne, et l’on cite parmi ses ancêtres préislamiques le prince de Pand̲j̲kent, S̲h̲īr Dīvāstič, tué par les Arabes au Mont Mug̲h̲, en 104/722-3 [voir Mā warāʾ al-Nahr. II. Histoire]; al-Samʿānī ( Ansāb, éd. en facsimile, fol. 548 b-549 b) la fait remonter aux Sāsānides Yazdagird II et Bahrān …

Munād̲j̲āt

(244 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), nom d’action du verbe de IIIe forme nād̲j̲ā «murmurer, causer confidentiellement avec quelqu’un», employé en ce sens dans Ḳurʾān, LVIII, 13, et à la VIe forme réciproque en LVIII, 9, 10, à propos des murmures de mécontentement circulant parmi les partisans du Prophète, probablement après la défaite d’Uḥud (voir Nöldeke-Schwally, G.d.Q, I, 212-13). Munād̲j̲āt devient toutefois un terme technique de piété islamique et d’expérience mystique au sens de «prière spontanée», par opposition au devoir d’obligation rendu à Dieu à l’occasion de la ṣalāt (voir Hughes, A dictionary of I…

Lanbasar

(387 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(ainsi chez Ras̲h̲īd al-dīn et Mustawfī; prononciation populaire avec assimilation: Lam(m)asar < Lambasar), nom d’une des forteresses ismāʿīliennes du Nord-ouest de l’Iran prise à un chef local par le lieutenant et finalement successeur de Ḥasan-i Sabbāḥ, Kiyā Buzurg-Ummīd, en 495/1102 selon Ḏj̲uwaynī [voir Alamūt, Ismaʿīliyya]. Ses ruines encore vastes sont situées, sur une pente à 30° aisément défendable dont la surface ressemble à un tronc de cône et qui mesure environ 480 m sur 190, dans le district de Rūdbār, sur le haut S̲h̲āh-Rūd, affluent du Safīd-Rūd [ q.v.], où se trouvai…

Ḏj̲and

(1,917 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville médiévale située sur le cours inférieur du Si̊r Daryā, en Asie centrale, vers l’embouchure de ce cours d’eau dans la mer d’Aral, dans l’actuelle RSS du Kazakstan; sa renommée était telle que la mer d’Aral fut souvent appelée mer de Ḏj̲and. C’est vers le milieu du IVe/Xe siècle que, pour la première fois, il en est fait état par les géographes arabes, notamment par Ibn Ḥawḳal et, après lui, par l’auteur anonyme des Ḥudūd al-ʿālam (372/982). Ibn Ḥawḳal indique qu’il existait trois agglomérations sur le cours inférieur du Si̊r Daryā, chez les Turcs og̲h̲uz de cette…

Ṭarāz

(982 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom arabe désignant Talas, rivière d’Asie centrale et ville préislamique et des premiers temps de l’Islam située sur ses rives. Le site exact est inconnu mais se trouvait probablement près de la ville plus récente d’Awliyā Atā/Aulie Ata, la Dzhambul actuelle. Cette dernière est aujourd’hui dans la République du Kazakhstan, mais l’ancien nom de Talas a été réutilisé pour désigner un site moderne plus à l’est, sur la rive gauche de la rivière de Talas, au cœur du Kirg̲h̲istan. Le Talas d’origine éta…

ʿUḳaylides

(796 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie arabe qui prospéra en ʿIrāḳ et en Syrie du Nord, d’environ 380/990 à 564/1169. La famille est issue de ʿUḳayl [ q.v.], une tribu d’Arabie du Nord. Au IVe/Xe siècle, les ʿUḳayl, installés dans le Nord de la steppe ʿirāḳo-syrienne, dépendaient des Ḥamdānides [ q.v.] de Mawṣil et d’Alep. Quand les derniers Ḥamdānides de Mawṣil, Abū ʿAbd Allāh al-Ḥusayn et Abū Ṭāhir Ibrāhīm, furent menacés par le chef kurde Bād̲h̲ al-Ḥusayn b. Dustak, fondateur au Diyār Bakr de la dynastie marwānide [voir Marwānides], ils appelèrent à leur secours le chef ʿuḳaylide Abū l-Ḏh̲awwād Muḥamma…

Kānpur

(543 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Cawnpore, ville située sur les rives du Gange dans la province de l’Uttar Pradesh (République indienne, 26° 28′N. et 8o°20′E.); c’est également le nom d’un district administratif de cette province. Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, Kānpur n’était guère qu’un village connu sous le nom de Kanbaiyāpur ou Kanhpur; comme il était situé sur les frontières occidentales de l’Awad̲h̲ ou Oud̲h̲ [ q.v.], le district de Kānpur fut l’objet de disputes, au milieu du XVIIIe siècle, entre les Nawwābs de l’Awad̲h̲, les empereurs mug̲h̲als de Dihlī et la puissance croissante des Marāth…

Zand̲j̲ān

(805 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville du Nord-ouest de la Perse, située sur le Zand̲j̲ān Rūd, affluent sur la rive droite du Safīd Rūd [ q.v.]. Elle se trouve sur la grande route qui mène de Téhéran et Ḳazwīn à Tabrīz, à une distance de 314 km de Téhéran et à 302 km de Tabrīz, à une altitude de 1.625 m (36° 40’ de lat. N., 48° 30’ de long. E.). La plupart des géographes du Moyen Age plaçaient Zand̲j̲ān dans la province de Ḏj̲ibāl, l’associant habituellement à Abhar [ q.v.] ou Awhar à quelque 80 km au Sud-est, mais ils déclaraient généralement qu’elle était à la frontière avec l’Ād̲h̲arbāyd̲j̲ān. et certaines …

K̲h̲ulm

(1,038 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville du Nord de l’Afg̲h̲ānistān (36°42´N., 67° 41´E.); située dans la région des basses terres au Sud du cours supérieur de l’Oxus à une altitude de 450 m., elle se trouve à environ 50 km. à l’Est de l’actuelle Mazār-i S̲h̲arīf et, selon les géographes islamiques médiévaux, à deux marḥalas, ou dix farsak̲h̲s à l’Est de Balk̲h̲ [ q.v.]. Elle est en outre arrosée par le Ḵh̲ulm qui coule dans une étroite vallée de l’Hindū Kus̲h̲, dépasse la ville de Haybak, puis Ḵh̲ulm, pour s’épuiser avant d’atteindre l’Oxus; il est possible que cette rivière soit l’Artamis des géographes grecs. Les géographe…

al-Rass

(391 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom, dans les ouvrages géographiques en arabe, de l’Araxes (forme perso-turque: Aras; ¶ arménienne: Eraskʿ; géorgienne: Rak̲h̲s̲h̲ī; moderne: Aras). Ce fleuve prend sa source dans ce qui est aujourd’hui la Turquie orientale, près d’Erzurum, et coule en gros vers l’Est sur 1072 km pour se jeter dans la Caspienne. Son cours moyen, à partir d’un point proche du Mont Ararat, forme aujourd’hui la frontière entre l’ancienne RSS d’Azerbeidjan et la Perse; le cours inférieur reçoit le Kur et traverse les steppes de Mūḳān [ q. v.] et un territoire maintenant totalement azerbaïdjanais. Le nom a…

Laḳab

(14,290 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.), surnom et, à une époque plus tardive et dans un emploi particulier, titre honorifique (pi. alākb). On trouvera des suggestions à propos de son étymologie dans L. Caetani et G. Gabrieli, Onomasticon aràbicum, I. Fonte-introduzione, Rome 1915, 144-5; sur sa place dans le schéma général de la composition des noms islamiques, voir Ism. Le laḳab paraît avoir été à l’origine un surnom ou sobriquet possédant toutes sortes de valeurs et pouvant être admiratif, purement descriptif et de contenu neutre ou insultant et péjoratif. Dans ce dernier cas, il était souvent désigné sous le nom de naba…

Sand̲j̲ar

(2,638 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Malik S̲h̲āh, ʿAḍud al-Dawla Abū l-Ḥārit̲h̲ Aḥmad, malik sald̲j̲ūḳide au Ḵh̲urāsān, 490-511/1197-8, puis sultan suprême des Grands Sald̲j̲ūḳs, maître du Ḵh̲urāsān et de la Perse du Nord jusqu’à sa mort en 552/1157. Il régna donc une soixantaine d’années. Le nom de Sand̲j̲ar, qui s’applique à d’autres membres de la famille sald̲j̲ūḳide et en d’autres secteurs du monde turc, paraît signifier en turc «celui qui perce, qui enfonce»; cf. M. Th. Houtsma, Ein türkisch-arabisches Glossar, Leyde 1894, texte 29, glossaire 78, 80, et la discussion approfondie de P. Pelliot dans Oeuvres posth…

Rifāʿiyya

(1,171 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom de l’une des plus importantes confréries çùfies depuis la période d’institutionnalisation des ṭarīḳas [ q.v.]. Elle se fit remarquer à l’époque pré-moderne pour l’extravagance de certaines de ses pratiques. On ne sait pas vraiment si le fondateur, Aḥmad al-Rifāʿī [ q.v.] était lui-même un mystique du style thaumaturge et faiseur de miracles, mais l’ordre qu’il fonda et qui fut développé par des parents acquit certainement sa réputation extravagante au cours du VIe/XIIe siècle. Il n’est peut-être pas indifférent que la confrérie ait émergé dans les régions maréc…

Naṣr b. Muzāḥim

(211 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abu l-Faḍl al-Minḳarī al-Tamīmī, historien s̲h̲īʿite ancien (mais pas le premier, comme le remarque justement Sezgin) et traditionniste qui a transmis d’après Sufyān al-T̲h̲awrī [ q.v.]. La date de sa naissance est incertaine, mais on sait qu’il mourut en 212/827. Il vécut d’abord à Kūfa, puis alla s’établir à Bag̲h̲dād. Sa réputation d’ ak̲h̲bārī et de muḥaddit̲h̲ était faible, et certains auteurs sunnites le considèrent comme un S̲h̲īʿite extrémiste ( g̲h̲āli). On le connaît surtout grâce à son Kitāb Waḳʿat Ṣiffīn (reconstitué par ʿAbd al-Salām Muḥ. Hārūn, d’après les ci…

Aʿyāṣ

(314 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, groupe qui faisait partie du clan mekkois d’Umayya ou ʿAbd S̲h̲ams. et dont le nom est un pluriel de celui du fondateur, un fils d’Umayya b. ʿAbd S̲h̲ams b. ʿAbd Manāf b. Ḳuṣayy appelé ¶ al-Īṣ ou Abu l-Īs ou al-Āṣ (ī) ou Abū l-ʿĀṣ (ī) ou ʿUways; tous ces noms figurent séparément dans les ouvrages généalogiques, mais ne concernent en fait, sans aucun doute, qu’une seule et même personne (sur les deux orthographes al-ʿĀṣ et al-ʿĀṣī, dont la première peut s’expliquer comme une forme ḥid̲j̲āzienne apocopée, voir K. Vollers, Volksprache und Schriftsprache im alten Arabien, Strasbourg 1906, 13…

Simnān

(1,044 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville de Perse septentrionale (long. 53° 24′ E., lat. 35° 33′ N, ait. 1138 m), située au Moyen Age islamique dans la province du Ḳūmis [ q.v.], sur la grande voie reliant Rayy au centre administratif du Ḳūmis, Dāmg̲h̲ān [ q.v.], et au Ḵh̲urāsān. La chaīne de l’Elburz se trouve au Nord, et le Grand Désert au Sud de la ville. 1. Histoire. Simnān se situe dans ce qui fut le coeur du territoire des Parthes (dont la capitale était presque certainement a S̲h̲ahr-i Ḳūmis, au Sud-est de Dāmg̲h̲ān. sur la route de Simnān), mais on ignore tout de l’histoire préislam…

Yaḥyā b. Akt̲h̲am

(241 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Muḥammad al-Marwazī al-Tamīmī, faḳīh, disciple d’al-S̲h̲āfiʿī, qui fut juge et conseiller de califes ʿabbāsides, m. 242/857. Né à Marw, il devint Grand Juge, ḳāḍī l-ḳuḍāt, de Bag̲h̲dād après avoir été nommé juge à Baṣra par al-Ḥasan b. Sahl [ q.v.] en 202/817-18. Il fit rapidement partie du cercle central de la cour d’al-Maʾmūn comme consultant et compagnon favori, renforçant ainsi la tendance constatée sous ce calife, de choisir de préférence les conseillers parmi les savants légistes plutôt que parmi les administrateurs. Il acc…

Sand̲j̲a

(168 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(grec Sangas, turc moderne Gök Su) nom d’un petit affluent rive droite (grec Sangas, turemod. Keysun Çayi, affluent du Gök Su)du haut Euphrate, et d’une petite ville sur son cours; tous deux étaient situés au moyen âge dans la partie-Nord du Diyār Muḍar [ q.v.]. La rivière Sand̲j̲a se jette dans l’Euphrate entre Sumaysāṭ et Ḳalʿat al-Rūm [ q.v.]. Elle était célèbre pour son pont, que les géographes arabes disaient fait d’une arche unique de 200 pas de portée, construite en pierre taillée, et avoir été l’une des merveilles du monde (cf. Yāḳūt, Buldān, III, 264-5). C’est là, près de Baddā…

Riḍwān

(648 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Ruḍwān b. Tutus̲h̲ b. Alp Arslan, Fak̲h̲r al-Mulk (m. 507/1113), devenu prince sald̲j̲ūḳide d’Alep après la mort de son père Tutus̲h̲ [ q.v.] en ṣafar 488/février 1095. Après avoir acquis le pouvoir à Alep, Riḍwān, associé à son beau père, l’Atabeg Ḏj̲anāḥ al-dawla Ḥusayn, voulut reprendre Damas, l’ancienne capitale de Tutus̲h̲, pour contrôler l’ensemble des territoires de Syrie et de Palestine restant encore en dehors de l’autorité fāṭimide. Or le frère de Riḍwān Duḳāḳ et son Atabeg Ṭug̲h̲tigin s’accrochèrent à Damas, et après la rupture entre Riḍwān et Ḏj̲anāḥ al-dawla, ce ¶ derni…

al-Ṭabarī

(5,867 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Abū Ḏj̲aʿfar Muḥammad b. Ḏj̲arīr b. Yazīd, esprit universel dont les compétences englobent la tradition et le droit mais qui est surtout connu pour avoir été l’historien universel par excellence et le commentateur du Ḳurʾān des trois ou quatre premiers siècles de l’Islam, né au cours de l’hiver 224-5/839 à Āmul, mort à Bag̲h̲dād en 310/923. 1. Sa vie. On se doit tout d’abord de remarquer que les œuvres d’al-Ṭabarī, lorsqu’elles nous sont parvenues, ne fournissent que très peu de données biographiques bien qu’elles nous mettent souvent sur la voie de se…

al-Zaynabī

(420 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ʿAlī b. Ṭirād (ou Ṭarrād) b. Muḥammad Abū l-Ḳāsim S̲h̲araf al-dīn (n. 462/1069-70, m. 558/1144), vizir de deux califes ʿabbāsides, al-Mustars̲h̲id et al-Muḳtafī [ q.vv.] dans la première moitié du VIe/XIIe s. ¶ La nisba fait référence à Zaynab bt. Sulaymān b. ʿAlī b. ʿAbd Allāh b. al-ʿAbbās; cette ascendance ʿabbāside aida sans aucun doute le père de ʿAlī al-Zaynabī, Ṭirād ou Ṭarrād, dont le laḳab était Ḏh̲ū l-s̲h̲arafayn, à se faire attribuer en 453/1061 l’office de naḳīb [voir Naḳīb al-As̲h̲rāf] des s̲h̲arīfs hās̲h̲imites et également de faire une carrière diplomatique au …

Ṭāhir b. al-Ḥusayn

(415 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Muṣʿab b. Ruzayḳ, surnommé Ḏh̲ū l-Yamīnayn («l’ambidextre»?), (159-207/776-822), ¶ fondateur d’une brève dynastie de gouverneurs du Ḵh̲urāsān à la haute époque ʿabbāside, les Ṭāhirides [ q.v.]. Ses ancêtres portaient la nisba aristocratique arabe d’«al-Ḵh̲uzāʿī», mais étaient à peu près certainement des mawlās d’origine persane orientale. Muṣʿab s’était distingué pendant la révolution ʿabbāside en qualité de secrétaire du dāʿī Sulaymān b. Kat̲h̲īr [ q.v.]. Lui-même et son fils al-Ḥusayn en furent récompensés du gouvernorat de Pūs̲h̲ang [voir Būs̲h̲and̲j̲], et il sembl…

Ḳāʾin

(994 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme usuelle Qayen, etc., ville de Perse orientale (33° 43’ N; 59° 06’ E.), actuellement dans la province administrative du Ḵh̲urāsān mais à l’époque médiévale islamique, la région où elle se trouvait était appelée Ḳūhistān [ q.v.]. La ville est située sur la route reliant les centres urbains du Nord du Ḵh̲urāsān (Mas̲h̲had, Turbat-i Ḥaydariyya, etc.) à Bird̲j̲and, au Sistān persan et à Zāhidān. Ḳāʾin doit être une ville ancienne, mais dont on ne sait pratiquement rien avant les descriptions faites par les géographes du IVe/Xe s. La géographie arménienne du VIIIe s. attribue sa fond…

Muḥtād̲j̲ides

(536 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie locale de l’Asie Centrale qui régna sur la principauté de Čag̲h̲āniyān [ q.v.], sur le cours supérieur de l’Oxus, au IVe/Xe siècle et au début du Ve/XIe. A l’époque des invasions arabes du début du IIe/VIIIe siècle, Čag̲h̲āniyān avait été gouverné par une dynastie de Čag̲h̲ān-Ḵh̲udās, probablement de souche iranienne (comme les princes de Sogdiane et du Ḵh̲wārazm) qui, contrairement à d’autres souverains locaux, paraît avoir coopéré avec les envahisseurs arabes (voir H.A.R. Gibb, The Arab conquests in Central Asia, Londres 1923, 9, 32). L’ancêtre éponyme, Muḥtād̲j…

Maymūn-diz

(252 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, château-fort des Ismāʿīliens [voir Ismāʿīliyya] dans la région de l’Alburz (Nord-ouest de l’Iran) qui constituait au Moyen Āge le Daylam [ q.v.]. Ras̲h̲īd al-dīn dit qu’il a été construit en 490/1097 parle grand-maître des Assassins Ḥasani Sabbāḥ ou par son successeur Kiyā Buzurg-Ummīd au début du VIe/XIIe siècle. Ḏj̲uwaynī (trad. Boyle, H, 621-36; cf. M. G. S. Hodgson, The order of the Assasins, La Haye 1955, 265 sqq.) présente un récit détaillé de la prise de la forteresse par l’Īl-Ḵh̲ān Hülegü en s̲h̲awwāl 654/novembre 1265. Les Mongols l’assiégèrent p…

Warangal

(673 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
ville du Nord-est du Deccan en Inde (18° 00’ de lat. N., 79° 35’ de long. E.) importante au Moyen Age pour être le centre d’une principauté hindoue dans la région de Telingāņa [ q.v.]. Elle bloquait l’expansion musulmane qui venait du centre du Deccan en direction du Golfe du Bengale, et se trouva donc souvent en guerre, aux VIIIe-IXe/VXIVe-XVe s., avec le Sultanat de Dihlī [ q.v.], puis avec le sultanat local du Deccan septentrional des Bahmanides [ q.v.]. Warangal est située sur le bord oriental du plateau du Deccan à quelques 130 km au Sud-ouest du fleuve Godāvāri. Au Mo…

ʿUbayd Allāh b. Abī Bakra

(343 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ḥātim, commandant arabe des Umayyades et gouverneur au Sīstān, mort en 79/698. La famille Abū Bakra était d’origine mawlā, le père d’Abū Bakra étant, semble-t-il, un esclave venu d’Abyssinie. Bien qu’il ait épousé une femme libre arabe des Banū ʿId̲j̲l, ʿUbayd Allāh avait lui-même la peau sombre et le teint basané, et on le disait adg̲h̲am; une tentative pour faire remonter la famille à al-Ḥārit̲h̲ b. Kalada [ q.v. dans Suppl.], appelé le «Médecin des Arabes», fut refusée plus tard par le calife al-Mahdī. La famille devint florissante à Baṣra car ils étaient…

Ṭulaḳāʾ

(279 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), pl. de ṭaliḳ, qui signifie «une personne relâchée, libérée, par ex. de la prison ou de l’esclavage» (Lane, 1874). Le pluriel devint un terme technique au début de l’Islam pour désigner les Mecquois de Ḳurays̲h̲ qui, lorsque Muḥammad entra en triomphe à La Mecque (Ramaḍān 8/janvier 630), formaient théoriquement le butin du Prophète selon la loi mais qu’en fait il libéra (al-Ṭabarī, I, 1642-3: ḳāla d̲h̲habū faantum al-ṭulaḳāʾ. Cf. Glossarium, p. CCCXLII, et Mad̲j̲ al-dīn Ibn al-At̲h̲īr, Nihāya, éd. Al-Zāwī et al-Ṭannāḥī, Caire 1383/1963, III, 136). Il fut, par la suite, utilis…

G̲h̲azna

(2,087 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ville de l’Afg̲h̲ānistān oriental, à 145 km. au Sud-ouest de Kābul (33° 44’ N., 68° 18’ E.; ait.: 2220 m.). La forme originelle du nom doit avoir été * Ganzak < gand̲j̲a «trésor», avec une meta thèse postérieure en iranien oriental de - nz-/- nd̲j̲- en - zn-, et cette étymologie montre que G̲h̲azna était déjà à l’époque préislamique la métropole de la région environnante du Zābulistān. Les formes parallèles G̲h̲aznī (dans l’usage actuel) et G̲h̲aznīn doivent remonter à des thèmes tels que * G̲h̲aznīk et * G̲h̲aznēn; le géographe al-Muḳaddasī et l’auteur anonyme des Ḥudūd al-ʿālam (fin du IVe…

Śrīrangapat́t́anam

(208 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, européanisé en Seringapatam, ville de l’Inde du Sud (lat. 12° 25′ N., long. 76° 42′ E.). Dans l’Inde britannique, elle se situait dans l’Etat princier de Mysore [voir Mahisur, Maysūr], et actuellement dans le district de Mysore, le plus méridional de l’Etat du Karnataka, dans l’Union Indienne. Elle s’élève sur une île de la rivière Cauvery, au Nord-nord-est de la ville de Mysore. Elle tire son nom du mausolée du dieu hindou Śri Raṅga (Viṣṇu), et fut au XVIIe siècle la capitale des Rād̲j̲ās hindous de Mysore, puis après 1761 des sultans musulmans Ḥaydar ʿAlī et Tīpū Sulṭān [ q.vv.]. L’opposit…

al-G̲h̲azzi

(616 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
Abū Is̲h̲āḳ Ibrāhīm (b. Yaḥyā ?) b. ʿUt̲h̲mān b. ʿAbbās al-Kalbī al-As̲h̲habī (441-524/10491129), poète arabe de l’époque sald̲j̲ūḳide. Ne à G̲h̲azza [ q.v.], alors que la ville était encore sous la domination des Fāṭimides, mais sunnite s̲h̲āfiʿite et particulièrement fier d’être né au même endroit que l’imam al-S̲h̲āfiʿr, il devait passer sa vie plus à l’Est, dans une région où les Sald̲j̲ūḳides avaient permis le retour à l’orthodoxie sunnite. Il étudia à Damas en 481/1088 sous la direction du traditionniste Naṣr b…

K̲h̲ud̲j̲istān

(278 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville ou village de la région islamique médiévale de Bād̲h̲g̲h̲īs [ q.v.], au Nord-est de Harāt dans l’Afg̲h̲ānistān moderne; les géographes du moyen-âge la disent montagneuse, pourvue de terres agricoles et peuplée d’habitants belliqueux (al-Iṣṭak̲h̲rī. 268-9; Ibn Ḥawḳal2, 441, tr. Kramers-Wiet, 426; Ḥudūd al-ʿālam, 104, 327; Yākūt, II, 404; Barbier de Meynard, Dict. géogr. hist. et litt. de la Perse, 197). Bien qu’étant à l’intérieur d’une région sunnite, Ḵh̲ud̲j̲istān était l’un des derniers bastions des Ḵh̲awārid̲j̲ dans l’Iran Oriental, et s…

Al-K̲h̲azrad̲j̲ī

(466 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muwaffaḳ al-Dīn Abū l-Ḥasan ʿAlī b. al-Ḥasan al-K̲h̲azrad̲j̲ī al-Zabīdī, appelé Ibn Wahhās, historien de l’Arabie du Sud qui écrivait au Yémen au temps de la dynastie rasûlide [ q.v.] turque et mourut à la fin de 812/ début de 1410, âgé de plus de 70 ans. Les dictionnaires biographiques ne disent à peu près rien de sa vie; al-Sak̲h̲āwī rapporte seulement qu’il le rencontra à Zabīd et que son ancêtre Ibn Wahhās avait été loué pour sa science par al-Zamak̲h̲s̲h̲arī. D’après Ḥād̲j̲d̲j̲ī Ḵh̲alīfa, al-Ḵh̲azrad̲j̲ī écrivit trois histoires du Yém…

Özbeg b. Muḥammad Pahlawān

(441 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Muẓaffar al-dīn (r. 607-22/1210-25), cinquième et dernier Atabeg de la lignée Ildegizide ou Eldigūzide [voir Ilden̄izides] qui régna en ʿAd̲h̲arbayd̲j̲ān à la fin des époques sald̲j̲ūkide et k̲h̲wārazms̲h̲āhī. Il épousa Malika Ḵh̲ātūn. veuve du dernier sultan grand sald̲j̲ūḳ Tog̲h̲ri̊l III (tué en 590/1194 [ q.v.]). Pendant la première partie de sa carrière, il gouverna à Hamad̲h̲ān par délégation de son frère Nuṣrat al-dīn Abū Bakr, dans le même temps qu’une grande partie de l’Ad̲h̲arbayd̲j̲ān et du ʿIrāḳ ʿAd̲j̲amī tombait dans l’anarchi…

Ḳūla

(332 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville de l’Anatolie occidentale, l’Opsicium de l’époque classique. Située en bordure d’une plaine fertile, à quelques km. au Sud du cours supérieur du Gediz et au Nord de la grand’route Manisa-Uşak (38° 33’ N. et 28º 40’ E., à 652 m. d’altitude), elle se trouve dans une zone volcanique (Katakekaumene ou Combusta classique), au Sudouest du volcan éteint du nom de Karadevlit; c’est pourquoi de nombreuses maisons sont construites en basalte. De l’époque classique, il subsiste beaucoup de morceaux de marbre, mais la citadelle qui date, semble-t-il, de la fin du moyen âge, est en ruine. Ḳūla, …

Rūs̲h̲anī, Dede ʿUmar

(279 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, turc, adepte de la ṭarīḳa ṣūfīe al-Ḵh̲alwatiyya [ q.v.] et poète en persan et en turc. Il naquit à une date non spécifiée à Güzel Ḥiṣār dans la province d’Aydi̊n, en Anatolie occidentale. Du côté maternel, il était lié à la famille régnante des Aydi̊n Og̲h̲ullari̊ [voir Aydi̊n-Og̲h̲lu]. Il mourut à Tabrīz en Ad̲h̲arbāyd̲j̲ān en 892/1487. Dede ʿUmar était le k̲h̲alīfa de Sayyid Yaḥyā S̲h̲īrwānī, le pīr-i t̲h̲ānī ou deuxième fondateur de l’ordre k̲h̲alwatī et, en tant que chef de la branche rūs̲h̲anīe de l’ordre, engagea un oeuvre missionaire dans le nord de l’Ā…

al-Ruk̲h̲k̲h̲ad̲j̲

(600 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(dans les Ḥudūd dl-ʿālam, trad. Minorsky, 111, 121, Ruk̲h̲ud̲h̲: dans al-Muḳaddasī, 50, 297, Ruk̲h̲ūd, à lire peut-être Ruk̲h̲wad̲h̲). nom donné dans les premiers temps de l’Islam à la région sud-orientale de l’Afg̲h̲ānistān, autour du site futur de la ville de Ḳandahār [ q.v.], et occupant le bassin inférieur du fleuve Arg̲h̲andāb (voir D. Balland, EIr, art. Argandāb). Le nom islamique fait écho à celui de l’Arachosie classique, que traversa Alexandre le Grand lors de son expédition en Inde en 330 av. J.-C. (voir PW, III/1, col. 367-8 [W. Tomaschek]). Ce mot est d’ailleurs la…

Pīs̲h̲dādides

(330 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, dynastie mythique de la Perse antique à laquelle la tradition historique nationale attribue un rôle considérable. Cette tradition est recensée dans les Ḵh̲wadāy-nāmags de la fin de la période sāsānide et, comme la plupart de nos renseignements sur l’histoire des Sāsânides, elle doit être reconstituée en partant de sources post-sāsānides, datant pour la plupart des débuts de l’Islam, en particulier al-Ṭabarī, al-Masʿūdī, Ḥamza al-Iṣfahānī et al-T̲h̲aʿalibī. Ḥamza (éd. Beyrouth s.d. [vers 1961], 13, 16-17), fait des Fīs̲h̲dādiyya la première ṭabaḳa des rois de Perse (la deu…

Nandana

(357 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’une étendue vallonnée et d’une forteresse de l’Inde médiévale et de la période indo-musulmane. Elle se trouve dans un pli du “Sait Range” (‘le Chaînon salé’), au nord du fleuve Jhelum dans le Pand̲j̲āb du nord. Le lieu est toujours signalé par les ruines d’une forteresse et d’un temple hindou près de Čao Saydān S̲h̲āh (32° 43’ N., 73° 17’ E.), dans le district de Jhelum de la province de Pand̲j̲āb pakistanais. L’endroit est mentionné dans l’histoire indo-musulmane du moyen-âge primitif. En 404-5/1013-4, Maḥmud de G̲h̲azna [ q.v.] attaqua les Hindūs̲h̲āhīs [ q.v.] de l’Inde du Nor…

Zuhayr b. Ḥarb

(109 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ḵh̲ayt̲h̲ama al-S̲h̲aybānī al-Nasāʾī traditionniste de la première période ʿabbāside. Né à Nasā au Ḵh̲urāsān en 160/776-7, ¶ il vécut surtout à Bag̲h̲dād où il mourut en s̲h̲aʿbān 234/mars 849. Il était l’un des sept savants envoyés par Isḥāḳ b. Ibrāhīm auprès du calife al-Mamūn pour être interrogés à propos du Coran créé ou non-créé (al-Ṭabarī, III, 1166; voir également Miḥna). Considéré comme un fidèle, t̲h̲iḳa, rapporteur de traditions, il est l’auteur d’un K. al-ʿIlm (publ. Damas 1966). (C.E. Bosworth) Bibliography al-Ḵh̲aṭīb al-Bag̲h̲dādī, VIII, 482-4 n 4597 Ibn Abī Ḥāti…

Nīzak, Ṭark̲h̲ān

(385 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, chef de la branche septentrionale de la confédération hephtalite qui, à l’époque pré-islamique, avait régné sur le Nord et le Sud de l’Hindou Kouch, entre ce qui est aujourd’hui l’Asie Centrale soviétique et l’Inde du Nord; ce peuple est appelé par les historiens musulmans Hayṭal ( < *Habṭal), pl. Hayāṭila [ q.v.; voir en outre R. Ghirshman, Les Chionites-Hephtalites, Caire 1958, 69 sqq.]. On ne voit pas nettement si l’élément Ṭark̲h̲ān de son appellatif est en fait un nom personnel ou le titre d’Asie Centrale bien connu (sur quoi, voir Bosworth et G. Clauson, dans JPAS, 1965, 11-12). Le po…

Naṣr b. S̲h̲abat̲h̲

(243 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
al-ʿUḳaylī, chef d’une rébellion contre l’autorité des ʿAbbāsides fomentée sous le califat d’al-Amīn et d’al-Maʾmūn par des Ḳaysites (Arabes du Nord) de Ḏj̲azīra. On le trouve en 196/811-12 à la tête de bandes d’Arabes hors-la-loi, les zawāḳīl, pour la plupart des Ḳaysites qui avaient profité de l’effondrement de l’autorité pendant la guerre civile (sur le mot zawāḳīl, voir D. Ayalon, The military reforms of caliph al-Muʿtaṣim their background and conséquences, communication inédite au Congrès intern. des Orient., New Delhi 1964, dactyl. Jérusalem 1963, 14-20). L…

Zarafs̲h̲ān

(378 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, couramment Zerafshan, fleuve endoréique d’Asie centrale, coulant actuellement au Tadjikistan et en Ouzbekistan. Dans l’Antiquité, on le connaissait comme «le fleuve de Sogdiane», Nahr Ṣug̲h̲d [voir Ṣug̲h̲d], ou comme «le fleuve de Buk̲h̲ārā» (voir al-Yaʿḳūbī, Buldān, 293-4, trad. Wiet 110-1; al-Iṣṭak̲h̲rī, 319-21; Ibn Ḥawḳal, éd. Kramers II, 495-7, tr. Kramers et Wiet, II, 475-7; Ḥudūd al-ʿālam, tr. Minorsky, 55, 73, comm. 198, 211). Il s’écoule en direction de l’Ouest, sortant de sources situées dans ce que les géographes désignaient comme les mon…

Mik̲h̲lāf

(280 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a. pl. mak̲h̲ālīf), terme technique de la géographie administrative islamique employé particulièrement au Yémen durant le Moyen Âge. Les sources disent d’ordinaire qu’il équivaut à l’arabe kūra [ q.v.] «province administrative» (Nas̲h̲wān al-Ḥimyarī, Die auf Südarabien bezüglichen Angaben im Šams al-ʿulūm, Leyde-Londres 1916, 34) ou au persan rustāḳ [ q.v.] «district rural» (al-Khalīl b. Aḥmad, cité par Yāḳūt, Buldān, éd. Beyrouth 1374-6/1955-7, I, 37, trad. Wadie Jwaideh, The introductory chapters of Yāqūt’s Muʿjam al-buldān, Leyde 1959, 56-7), avec une explication…

Muʾnis al-Faḥl

(222 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Muʾnis al-Ḵh̲āzin, officier ʿabbāside qui se distingua sous le califat d’al-Muʿtaḍid, d’al-Muktafī et d’al-Muḳtadir [ q.vv.], c’est-àdire à la fin du IIIe/IXe siècle et au début du IVe/Xe. Il fut appelé «l’étalon» ( al-faḥl) pour le distinguer de son contemporain plus célèbre, Muʾnis al-Ḵh̲ādim («l’eunuque») [voir Muʾnis al-Muhẓaffar]. Muʾnis al-Faḥl, ṣāḥib al-ḥaras ou commandant de la garde d’al-Muʿtaḍid, fut envoyé par le calife effectuer diverses expéditions punitives contre des Bédouins turbulents et d’autres rebelles dans le ʿIrāḳ central…
▲   Back to top   ▲