Search

Your search for 'dc_creator:( "Cahen, Cl." ) OR dc_contributor:( "Cahen, Cl." )' returned 221 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḏj̲ays̲h̲

(12,125 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Cour, A. | Kedourie, E.
, l’un des termes arabes usuels (avec d̲j̲und et ʿaskar) pour désigner l’armée. I. L’Arabie préislamique, tout en ayant vécu dans des conditions de petite guerre permanente, n’a connu d’armée spécifique qu’en cas d’occupation étrangère ou peut-être au Yémen. Les luttes entre tribus y mettaient en action virtuellement tous les hommes valides, mais sans organisation militaire, et les combats le plus souvent s’y résolvaient en exploits singuliers. Un embryon d’armée apparaît, si l’on veut, avec l’Islam, dans les expéditions conduites ou préparées par le Prophète, bien que le d̲j̲ihād

Arslan-arg̲h̲ūn

(283 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, frère de Maliks̲h̲āh qui, à la mort de celui-ci, mit la main sur le Ḵh̲urāsān et la province de Balk̲h̲, défit et mit à mort un autre frère, Buribars, envoyé contre lui (488/1095), mais se fit mal voir en raison des mesures de terreur prises contre les complices du vaincu et des destructions préventives des remparts de Merv, Nis̲h̲āpūr, Sarak̲h̲s, Sabzawār, etc. ordonnées par lui, et finit tué par un de ses esclaves en 490; son jeune fils de sept ans fut sans peine alors écarté par Sand̲j̲ar, …

Ḏj̲arād

(1,359 words)

Author(s): Kopf, L. | Cahen, Cl.
«sauterelles»: le mot est un collectif dont le nom d’unité, d̲j̲arāda, s’applique aussi bien au mâle qu’à la femelle. Aucun synonyme apparenté ne semble exister dans les autres langues sémitiques. Pour les différentes phases du développement de la sauterelle, l’arabe possède des noms spéciaux (par ex. sirwa, dabā, g̲h̲awg̲h̲āʾ, k̲h̲ayfān, etc.) qui sont cependant définis de façon différente par diverses autorités. Comme elles sont abondantes dans le pays des Arabes, les sauterelles sont souvent mentionnées et décrites dans la poésie et les proverbes de l’…

Māʾ

(32,728 words)

Author(s): Fahd, F. | Young, M. J. L. | Hill, D. R. | Rabie, Hassanein | Cahen, Cl. | Et al.
(a.) «eau». Le présent article traitera des aspects magico-religieux et juridique de l’eau, ainsi que des techniques d’irrigation: I. Hydromancie. II. L’eau dans le droit islamique classique. III. Machines hydrauliques. IV. L’irrigation en Egypte avant le XXe siècle. V. L’irrigation en Mésopotamie. VI. L’irrigation en Perse. VII. L’irrigation en Afrique du Nord et en Espagne. VIII. L’irrigation dans l’empire ottoman. IX. L’irrigation dans l’Inde musulmane avant le XXe siècle. X. Aspects économiques de l’irrigation moderne. XI. Emplois décoratifs de l’eau dans l’Inde mu…

Bayt al-Māl

(7,944 words)

Author(s): Coulson, N.J. | Cahen, Cl. | Lewis, B. | [R. Le Tourneau]
, litt. «la Maison du Trésor», de là, le fisc de l’État musulman. I. — Aspect juridique. Doctrine juridique. Bilāl et ses compagnons demandèrent à ʿUmar b. al-Ḵh̲aṭṭāb de partager le butin conquis en ʿIrāḳ et en Syrie. «Partage les terres entre ceux qui les ont conquises, dirent-ils, comme on le fait pour les dépouilles de l’armée». Mais ʿUmar refusa de faire droit à leur requête, disant: «Allāh a donné un droit sur ces terres à ceux qui viendront après vous!» ( Kitāb al-Ḵh̲arād̲j̲. 24, Le livre de lImpôt foncier, 37). Dans cette prétendue décision de ʿUmar, se trouve en germe la n…

Arslan b. Sald̲j̲ūḳ

(639 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, fils, probablement aîné, de l’aïeul et éponyme des dynasties sald̲j̲ūḳides, Sald̲j̲ūḳ. Son histoire se confond avec celle des premiers contacts entre les Og̲h̲uz conduits par sa famille et les États musulmans d’Asie Centrale. Il s’appelait proprement Isrāʾīl (cf. ses frères Mīk̲h̲āʾīl et Mūsā, prénoms sous lesquels on peut voir une influence k̲h̲azare israélite ou centre-asiatique nestorienne), avec Arslan comme nom totémique (cf. ses illustres neveux Ṭug̲h̲ril Muḥammad et Čag̲h̲rī Dāʾūd). Les…

Armīniya

(16,479 words)

Author(s): Canard, M. | Cahen, Cl. | Deny, J.
, Arménie, pays de l’Asie antérieure. I. — Esquisse géographique. L’Arménie est la partie centrale et la plus élevée de l’Asie antérieure. Enserrée entre deux chaînes, la chaîne pontique au Nord et la chaîne taurique au Sud, elle est comprise entre l’Asie Mineure à l’Ouest de l’Euphrate, l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et la région Sudouest de la Caspienne (au niveau du confluent du Kurr [Kura] et de l’Araxe) à l’Est, les régions pontiques au Nord-ouest, et le Caucase (dont le sépare la ligne du Rion et du Kurr) au No…

Besni

(442 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, au moyen âge Behesnī, du syriaque Bet Hesnā, localité occupant un important carrefour, situé à près de 900 mètres, en particulier des routes Malatya-Alep et (Cilicie)-Marʿas̲h̲-Diyār Bakr; Besni tenait la charnière de la série des places-fortes qui, au Nord de la grande boucle de l’Euphrate, gardaient les vallées supérieures de ses affluents de rive droite au contact entre plateaux et hautes chaînes du Taurus oriental, et de celles qui, vers le Sud, surveillaient les petits bassins au Nord de …

Croisades

(3,373 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, expéditions militaires et religieuses formées en Europe occidentale et destinées à reprendre à l’Islam et à défendre contre lui les Lieux Saints de Palestine et la Syrie proche; plus tard, le terme s’est étendu à toutes guerres ¶ menées contre des «infidèles», voire à toutes entreprises conduites au nom d’une cause sincère ou prétendue telle; ces extensions ne nous concernent naturellement pas ici. La première Croisade (1096-99), qu’avaient précédée des expéditions contre les Musulmans d’Occident, a abouti à la constitution autour de Jérusalem, Tripoli, An…

Ayyūbides

(10,038 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, dynastie, fondée par Ṣalāḥ al -dīn b. Ayyūb, qui, à la fin du VIe/XIIe siècle et dans la première moitié du VIIe/XIIIe, gouverna l’Égypte, la Syrie-Palestine musulmane, la plus grande partie de la Haute-Mésopotamie, et le Yémen. L’éponyme de la famille, Ayyūb b. S̲h̲ād̲h̲ī b. Marwān, né au village d’Ad̲j̲danaḳān près de Dvin (Dabīl) en Arménie, appartenait au clan Rawwādī de la tribu kurde des Had̲h̲bānīs, et avait été, au début du VIe/XIIe siècle, au service de la dynastie également kurde des S̲h̲addādides, installée au gouvernement de cette région par le sultan s…

K̲h̲afāra

(128 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, (a.) «protection», s’emploie, parfois concurremment avec ḥimāya [ q.v.], surtout pour ¶ désigner quelques coutumes sociales. A l’origine, il s’agissait surtout de la protection qu’accordaient, souvent contre paiement et à la suite de traités [voir Īlāf], des tribus arabes aux marchands, voyageurs, pèlerins traversant leur territoire. Par la suite, l’usage du mot a été étendu à la «protection», nécessairement payée, que tel groupe social (par exemple, dans les villes, les ʿayyārūn [ q.v. et Futuwwa] s’arrogeaient sur d’autres ou sur des individus plus riches. A partir…

ʿAbd al-ʿAzīz b. Yūsuf

(178 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Abū l-Ḳāsim al-Hakkār?) secrétaire particulier et homme de confiance du Būyide ʿAḍud al-dawla d’un bout à l’autre de son règne, puis trois fois, alternativement vizir et en disgrâce, de ses fils Ṣamṣām al-dawla et Bahāʾ al-dawla. Il est l’auteur d’un recueil de correspondance officielle ( ins̲h̲āʾ) en grande partie conservé dans le manuscrit Petermann 406 (Ahlwardt 8625), qui se limite à la période du règne de ʿAḍud al-dawla (quelques fragments manquant ici cités dans al-T̲h̲aʿālibī, Yatīma, II, 89 sq.) et qui, sans le placer au rang de ses contemporains Abū Isḥāḳ al-…

Ibn Al Ṭuwayr

(94 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū Muḥammad ʿAbd al-Salām B. al-Ḥasan al-Ḳaysarānī al-Miṣrī (525-617/1130-1220), haut fonctionnaire des derniers Fāṭimides, écrivit sous Ṣalāḥ al-dīn une «Histoire des deux Dynasties », Nuzhat al-muḳlatayn fī ak̲h̲bār al-dawlatayn, œuvre importante malheureusement perdue, à laquelle les grands compilateurs de l’époque mamlūke, Ibn al-Furāt, al-Maḳrīzī, al-Ḳalḳas̲h̲andī, Ibn Tag̲h̲rībirdī, et même avant eux Ibn Ḵh̲aldūn, doivent l’essentiel de ce qu’ils savent de l’histoire des derniers Fāṭimides et des institutions générales du régime. (Cl. Cahen) Bibliography Cl. …

Ḳānūn

(4,094 words)

Author(s): Linant de Bellefonds, Y. | Cahen, Cl. | İnalcık, H | RÉd.
, du grec χανών, a fini par avoir, en arabe, le sens très général de loi et de code (plur. ḳawānīn). Pendant une longue période, qui va de l’époque ʿabbāside jusqu’aux grandes codifications ottomanes des XVe et XVIe siècles, le vocable a surtout désigné les règlements pris par les gouverneurs de province ( wālī), en matière administrative, financière et pénale. I. Droit. En théorie, la s̲h̲arīʿ-a devait régenter toute la vie publique et privée du Musulman, mais comme les ouvrages de fiḳh ne comportent que très peu de dispositions de droit public et que, par ailleurs, le syst…

Ard̲j̲īs̲h̲

(352 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, ancienne petite ville située sur la rive Nord-est du lac de Van, appelé encore au moyen âge lac d’Ard̲j̲īs̲h̲. L’existence en paraît attestée dès l’époque ourartéenne, et l’est plus formellement par les géographes hellénistico-romains. Momentanément occupée par les Arabes au temps de ʿUt̲h̲mān, mais restée partie intégrante des principautés arméniennes jusqu’au VIIIe siècle, elle fut alors englobée, à partir de 772, dans l’émirat ḳaysite d’Ak̲h̲lāṭ [ q. v.]. Au Xe siècle, elle appartint aux Marwânides, mais fut enlevée vers 1025 par les Byzantins, qui annexaient…

Fak̲h̲r al-Dawla

(1,066 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. al-Ḥasan, né vers 341/952, troisième fils du Būyide Rukn al-dawla [ q.v.] et d’une fille du chef daylamite al-Ḥasan b. Fayzurān, cousin de Mākān b. Kākī [ q.v.], reçut son laḳab en 364/975 et fut convoqué en 365 avec ses frères ʿAḍud al-ḍawla [ q.v.], l’aîné, et Muʾayyid al-dawla au chevet de leur père malade, afin de convenir des parts qu’ils recevraient, sous la suzeraineté de ʿAḍud al-dawla, de la succession paternelle; pour son lot, Fak̲h̲r al-dawla recevait les provinces de Hamad̲h̲ān et Dīnawar, c’est-à-dire le Ḏj̲a…

Īnāl

(281 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Īnālides, nom d’un chef turcoman (du vieux titre centre-asiatique Yi̊nal) qui se rendit indépendant à Āmid (Diyār Bakr [ q.v.]) à la fin du Ve/XIe siècle au cours des luttes qui mirent aux prises les successeurs de Maliks̲h̲āh, et nom de la dynastie qui conserva la place jusqu’à la fin du VIe/XIIe ¶ siècle. Bien que quelques inscriptions attestent leur activité, les Īnālides ont peu retenu l’attention des historiens. Maîtres d’une place commercialement et stratégiquement importante, ils ont cependant tenu au Diyār Bakr une place secondaire à côt…

Fasand̲j̲us

(552 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Banū), nom d’une des familles qui, héréditairement, se partagèrent les hautes fonctions administratives du régime būyide. La fortune de celle-ci remonte à Abū l-Faḍl al-ʿAbbās b. Fasand̲j̲us, riche notable de S̲h̲īrāz, qui, après avoir été frappé d’une amende de 600 000 dirhams par ʿAlī b. Buwayh ʿlmād al-dawla), avait participé à la ferme des impôts pour ce prince (322/934) puis, en 338/949, était passé au service de Muʿizz al-dawla, pour lequel il avait géré les finances de Baṣra. C’est là qu…

Itāwa

(66 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(de atā, apparemment doublet de ʿatā), litt. « don », terme peu technique qu’on rencontre en fait surtout aux temps pré- et proto-islamiques dans le sens d’un tribut ou versement global de nature vague effectué par exemple à ou par une tribu ou une autre collectivité; plus tard, le mot désigne parfois pudiquement un pourboire, un «pot-de-vin». (Cl. Cahen) Bibliography Løkkegaard, Islamic Taxation, index, s.v.

Bak̲h̲tiyār

(391 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, prince būyide, fils, héritier présomptif (344/955) et successeur (356/967) de Muʿizz al-dawla au ʿIrāḳ, avec le laḳab de ʿIzz al-dawla. Il paraît avoir été peu doué pour le gouvernement, dont, pour se distraire, il laissait, à la différence de son père, la charge à des vizirs (qu’il choisissait sans grand discernement), et qu’il gênait néanmoins par des initiatives verbales ou actives intempestives. Au début de son règne, il continua la politique de son père hostile au Ḥamdānide Abū Tag̲h̲lib de Mossoul et au …

Ḳonya

(3,117 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Goodwin, G.
, l’antique Iconium, ville importante sur les franges du plateau steppique anatolien, et sur la diagonale allant des Détroits aux passes du Taurus et en Syrie. I. — Histoire. Ḳonya était, aux mains des Byzantins, pendant les siècles d’attaques arabes, une base militaire que les assaillants paraissent pour cette raison avoir plus ou moins délibérément évitée et contournée, soit à partir de Tarse au Sud, soit surtout à partir de la Cappadoce par les routes du Nord; d’où apparemment le rareté des mentions qui en sont faites da…

Buwayhides ou Būyides

(6,726 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, principale des dynasties qui, sur le Plateau iranien, puis en ʿIrāḳ, à côté des Sāmānides du Ḵh̲urāsān et du Mā warāʾ al-nahr, marquent, entre la domination arabe des débuts de l’Islam et la conquête turque du Ve/XIe siècle, l’«intermède iranien» (Minorsky). Elle tire son nom de Buwayh ou Būyeh, le père des trois frères qui la fondèrent, ʿAlī, al-Ḥasan, et, plus jeune, Aḥmad. Condottieri d’humble origine, ils appartenaient à la population des Daylamites [ q.v.], qui, récemment gagnés à l’Islam (s̲h̲īʿite), s’engageaient alors massivement dans toutes les armées de l’O…

Ḥarb

(27,513 words)

Author(s): Khadduri, M. | Cahen, Cl. | Ayalon, D. | Parry, V.J. | Bosworth, C.E. | Et al.
(A.) «guerre». I. — Aspect juridique. Ḥarb peut signifier soit combat ( ḳitāl) au sens matériel, soit «état de guerre» entre deux ou plusieurs groupes, les deux sens étaient implicites dans l’ordre juridique de l’Arabie préislamique. A défaut d’autorité organisée, la guerre était devenue la base des relations inter-tribales, et la paix ne régnait que quand deux ou plusieurs tribus étaient convenues de la maintenir. En outre, la guerre servait à l’exercice de la vendetta et des représailles. Le désert, propi…

Kaykāʾūs

(1,589 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de deux sultans sald̲j̲ūḳides de Rūm (Asie Mineure). Kaykāʾūs 1er, successeur de son père Kayk̲h̲usraw Ier [ q.v.] à la suite de la bataille où celui-ci était ¶ mort (608/1211), avait d’abord eu à écarter la rivalité de ses frères Kayferidūn et Kayḳubād̲h̲ [ q.v.], mais n’eut plus ensuite de difficulté intérieure. Son règne est surtout marqué par la combinaison d’une politique de paix avec les Grecs de Nicée et d’interventions sur les autres fronts, Sud, Nord et Est. Au Sud, où Kayk̲h̲usraw avait pris Anṭālya, il essaya de combiner de…

Ḳaṭīʿa

(69 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, pl. ḳaṭāʾiʿ terme qui désigne, dans l’administration musulmane, d’une part des concessions faites à des particuliers sur les domaines de l’État aux premiers siècles de l’hégire [voir Ḍayʿa], d’autre part le montant fixe d’un impôt ou d’un tribut, par opposition à des modes de taxation proportionnelle ou de quelque façon variable. Le verbe ḳaṭaʿa est aussi utilisé au sens d’imposer, normalement suivi de ḳaṭīʿatan. (Cl. Cahen)

Ḏj̲awālī

(302 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, double pluriel de d̲j̲ālin (par la forme intermédiaire d̲j̲āliya qu’on rencontre aussi, surtout dans les vieux papyrus), litt. «émigrés», terme qui très rapidement, dans l’usage administratif, a servi à désigner la d̲j̲izya [ q.v.]. Des auteurs anciens ont cru que le mot s’était appliqué d’abord à l’impôt de capitation des d̲h̲immīs émigrés (refoulés) d’Arabie; des modernes ont pensé qu’il pouvait avoir reçu son sens par extension d’un terme qui aurait été en tendu de l’impôt de la communauté juive dans l’«Exil» d̲j̲ālūt: il n’y a aucune trace de tels emplois spécifiques. I…

Bahrām S̲h̲āh. al-Malik al-Amd̲j̲ad

(261 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, fils de Farrūkh S̲h̲āh, fils de S̲h̲āhāns̲h̲āh, fils d’Ayyūb, et petit-neveu de Ṣalāḥ al-dīn, fut investi par lui de la succession de Baʿlbak à la mort de son père en 578/ 1182 (ʿImād al-dīn al-Iṣfahānī, al-Barḳ al-S̲h̲āmī. Bodl., Marsh 425, 36r°, d’où Abū S̲h̲āma. Rawḍatayn, Caire, 33-34), et la conserva lors des partages consécutifs à la mort de Ṣalāḥ al-dīn. Il apparaît dès lors et constamment comme un vassal fidèle de l’Ayyūbide régnant à Damas (Ibn Wāṣil, Mufarrid̲j̲, années 599,603, 606, 618, 623). Cependant, à la fin de sa vie, il fut en butte à des opposants qui…

ʿArl̄f

(1,289 words)

Author(s): Ali, Saleh A. El-Ali | Cahen, Cl.
, «quelqu’un qui sait”, terme appliqué aux titulaires de certains offices militaires ou civils, reposant sur la compétence en matière d’usage ʿurf, par opposition à la connaissance de la Loi, qui caractérise le ʿālim. Il peut avoir existé, dans quelques cas de facto, des ʿurafāʾ en Arabie déjà avant et durant la période de Muḥamrnad (al-S̲h̲āfiʿī, Umm, IV, 81) qui les aurait condamnés (Ibn Ḥanbal, IV, 133; Ibn al-At̲h̲īr, Nihāya, III, 86; al-Sarakḥsī. S̲h̲arḥ al-siyar al-kabīr, I, 98; al-Buk̲h̲ārī, al-Taʾrīk̲h̲ al-kabīr, II, 341). Mais de telles traditions sont évidemment i…

K̲h̲anzīt

(187 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(grec: Anzitène, Hinzīṭ chez Yāḳūt), nom de la province et du bassin enserrés entre la grande boucle de l’Euphrate au Nord-est de Malaṭya ¶ et le d̲j̲abal Baharmaz avec au pied le «petit lac» Göld̲j̲ük (arabe: al-Buḥayra) de Dzovk (ar. al-Baḥīratān), d’où l’on passe vers les sources du Tigre, par une des grandes voies historiques de communication. Région longtemps arménienne (le Cat̲h̲olicos de l’Église arménienne séjournait à Dzovk au XIIe s.), le Ḵh̲anzīt avait été conquis par les Arabes et reconquis par les Byzantins au IVe/Xe siècle, avant d’être inclus dans les territoires …

Ibn al-ʿAmīd

(1,503 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de deux vizirs des premiers Būyides, le premier connu aussi comme lettré: I. Abū l-Faḍl Muḥammad b. al-Ḥusayn b. Muḥammad était le fils d’un colporteur ou marchand de blé dans la ville s̲h̲īʿite de Ḳumm en Iran central qui, devenu ultérieurement kātib au Ḵh̲urāsān, y avait reçu le titre de ʿamīd [ q.v.] usuel en cette région pour les fonctionnaires supérieurs; on le signale à Buk̲h̲ārā ( Mat̲h̲alib, 232-6) à une date indéterminée, ¶ peut-être postérieure aux suivantes, et en 321/933 comme vizir de Was̲h̲mgīr [ q.v.] à Rayy, en 323 comme l’un des principaux dignitaires de Mard…

Čag̲h̲ri̊-beg

(1,435 words)

Author(s): Cahen, Cl.
Dāwūd b. Mīk̲h̲āʾīl b. Sald̲j̲ūḳ, frère de Ṭug̲h̲ri̊l-Beg [ q.v.] et l’un des fondateurs de la dynastie sald̲j̲ūḳide. Les deux frères, entre lesquels il est difficile d’établir l’ordre de primogéniture, ont, pendant la plus grande partie de leur carrière, une histoire indissociable. Ils étaient apparemment nés vers 380-85/990-95, sans qu’on puisse assurer si la famille était déjà ou devint seulement un peu plus ¶ tard musulmane. Leur vie, avant 416/1025, est mal connaissable. Orphelins de bonne heure, ils durent, jusque vers la quinzaine, être élevés du côt…

Köse-dag̲h̲

(351 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, passage, à quelque 80 km. au Nord-ouest de Siwas, où se livra, en 641/1243, probablement le 6 s̲h̲awwāl/26 juin, la bataille décisive qui ouvrit l’Asie Mineure aux Mongols et sonna le glas de l’État sald̲j̲ūḳide de Rūm. Les premiers contacts entre les Mongols et les Sald̲j̲ūkides remontaient aux dernières années du règne de ʿAlāʾ al-din Kaykubād, mais à cette époque l’Anatolie était trop en flèche par rapport aux conquêtes jusqu’ici réalisées par les Mongols pour qu’ils pussent avoir vraiment …

Dār al-Ṣināʿa

(1,839 words)

Author(s): Colin, G.S. | Cahen, Cl.
(aussi, mais plus rare: dār al-ṣanʿa). Etymologiquement, ce composé peut se traduire par «établissement industriel, manufacture». En fait il s’applique toujours à une manufacture d’État: par exemple, sous les Umayyades d’Espagne, aux établissements d’orfèvrerie destinée au souverain, et de fabrication et stockage des armes. Mais le sens le plus courant est celui d’«établissement pour la construction et l’équipement des navires de guerre»: dār ṣināʿa li- ins̲h̲āʾ al- sufun; on trouve aussi simplement dār al- ins̲h̲āʾ. Ce sera exclusivement de ces arsenaux qu’il sera qu…

K̲h̲as̲h̲ab

(1,016 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(a.), bois. Dans la majeure partie du monde musulman, le bois est peu abondant et, pour cette raison même, joue dans la vie matérielle des populations un rôle relativement moindre que dans les sociétés mieux pourvues à cet égard; par contre, et justement parce que son emploi est limité, il fait une large place à la création artistique, par exemple dans le mobilier privé ou celui des mosquées. Architecturalement, il sert surtout aux portes, toitures, cintrages, plafonds; on l’emploie également da…

Bag̲h̲rās

(402 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Pagrae de l’Antiquité, gardait l’extrémité syrienne de la passe de Baylān sur la route d’Antioche à Alexandrette à travers l’Amanus, et était donc un lieu de passage et une position stratégique d’importance. La région, qui avait été dévastée lors des premières guerres entre Arabes et Byzantins, fut pourvue de colons par Maslama, de qui elle relevait, et His̲h̲ām y bâtit un fortin; naturellement, ¶ elle fut incluse dans le district des ʿawāṣim [ q.v.] organisé par Hārūn al-Ras̲h̲īd en arrière des t̲h̲ug̲h̲ūr syro-ciliciens, et il y existait au temps d’al-Balk̲h̲ī un hospice …

Ibn al-Ḏj̲awzī

(912 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, S̲h̲ams al-dīn Abū l-Muẓaffar Yūsuf b. Ḳi̊zog̲h̲lu. dit SIBṬ —, célèbre prédicateur et historien (581/1185 ou 582/1186-654/ 1256). Fils d’un affranchi turc du vizir califal Ibn Hubayra et d’une fille de l’illustre prédicateur et polygraphe bag̲h̲dādien Ibn al-Ḏj̲awzī. d’où le nom ¶ sous lequel il est connu, le jeune Yūsuf fut en fait élevé par ce grand-père; après la mort de celui-ci (597/1201), il s’établit à Damas, où il se lia avec l’Ayyūbide al-Muʿaẓẓam, puis ses successeurs al-Nāṣir Dāwūd et al-As̲h̲raf. S’il abandonna le Ḥanbali…

Begteginides

(839 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, importante famille seigneuriale qui, sans s’émanciper jamais totalement de la suzeraineté de ses puissants voisins, posséda pendant un siècle, en Haute Mésopotamie, de considérables territoires, d’une part à l’Est autour d’Irbil, d’autre part à l’Ouest, moins durablement, autour de Ḥarrān. Le fondateur, Zayn al-din ʿAlī Küčük b. Begtegin, est un officier turcoman associé dès l’origine à la fortune de Zenki. Probablement, comme suite de participation aux campagnes de ce prince en pays kurde, no…

Mafṣūl

(46 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(a.), terme en usage pour désigner certaines catégories juridiques de terres dans la Syrie des Mamlūks. Il n’a aucun rapport avec la racine arabe f.ṣ.l., mais dérive, selon al-Nuwayrī ( Nihāya, VIII, 256), «du franc» vassal. (Cl. Cahen) Bibliography Cl. Cahen, dans JESHO, XVIII/3 (1975), 238.

Artuḳides

(3,768 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(et non Urtuḳides), dynastie turque qui régna sur tout ou partie du Diyār Bakr, indépendante ou sous protectorat, de la fin du Ve/XIe au début du IXe/XVe siècle. Artuḳ, fils d’Ekseb, appartenait à la tribu turcomane des Döger [ q.v.]. En 1073, il est en Asie-Mineure, opérant pour et contre l’Empereur byzantin Michel VII. Mais il apparaît surtout par la suite comme officier au service du grand Sald̲j̲ūḳide Maliks̲h̲āh. En 1077, il lui soumet les Ḳarmaṭes du Baḥrayn, en 1079 est adjoint par lui à son frère Tutus̲h̲ pour la conquête de …

Ḥisba

(8,304 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Talbi, M. | Mantran, R. | Lambton, A. K. S. | Bazmee Ansari, A. S.
, terme non ḳurʾānique par lequel l’usage désigne d’une part le devoir de tout Musulman d’«ordonner le bien et défendre le mal», d’autre part la fonction du personnage effectivement chargé en ville de l’application de cette règle à la police des moeurs et plus particulièrement à celle du marché — personnage qui, assumant la ḥisba, s’appelle le muḥtasib —; il ne semble pas qu’aucun texte précise explicitement ni la raison du choix de ce terme ni comment les acceptions indiquées ont été déduites de la notion de «compte» ou «suffisance» incluse dans la racine. I. — Généralités: sources, origi…

Ibn al-Ḳalānisī

(367 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū Yaʿlā Ḥamza b. Asad … al-Tamīmī (vers 465-555/1073-1160), d’une grande famille de Damas et un moment raʾīs de cette ville, en a surtout été l’historien, pour la période allant du milieu du IVe/Xe siècle à 555/1160. L’Histoire d’Ibn al-Ḳalānisī, connue simplement sous le titre de Ḏh̲ayl taʾrīk̲h̲ dimas̲h̲ḳī, se compose de deux parties dont la limite est d’ailleurs imprécise. La première, dont manquent pour nous ¶ les premières pages et qui s’étend approximativement jusqu’au temps de la jeunesse de l’auteur, repose sur des archives et petites chroniques syr…

Ibn ʿAbbād

(2,370 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Pellat, Ch.
, Abū l-Ḳāsim Ismāʿīl b. ʿAbbād b. al-ʿAbbās b. ʿAbbād b. Aḥmad b. Idrīs, vizir et homme de lettres de l’époque būyide sur- nommé Kāfī l-kufāt et surtout al-Ṣāḥib, titre honorifique qu’il devait peut-être à ses relations avec Abū l-Faḍl Ibn al-ʿAmīd [voir Ibn al-ʿAmīd, I], mais plus probablement à sa fidélité à l’ amir Muʾayyid al-dawla [ q.v.]. Né sans doute à Iṣṭak̲h̲r le 16 d̲h̲ū l-ḳaʿda 326/14 septembre 938 (mais les sources divergent sur la date et le lieu de sa naissance), dans une famille de hauts fonctionnaires (son père tout au moins, surnommé al-S̲h̲ayk̲h̲ al-amīn, avait été kātib, p…

Ḥasanwayh

(1,197 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom d’un des chefs kurdes (etdeladynastie issue de lui) qui, au IVe/Xe et au début du Ve/XIe siècle, réussirent à fonder et maintenir en Iran occidental et en Haute-Mésopotamie des principautés plus ou moins autonomes et durables. Ḥasanwayh b. Ḥusayn (Abū l-Fawāris) appartenait à une branche de la tribu kurde des Barzikānī dont quelques-uns de ses parents commandaient d’autres groupes (Ibn al-At̲h̲īr, VIII, 518-9). La mort de deux oncles (349/960 et 350/961) et, contre un neveu, l’emploi de la force lui permirent de concentrer ent…

Barkyārūḳ

(1,577 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Berkyārūḳ), quatrième sultan Sald̲j̲ūḳide, et celui au temps duquel commence la décadence visible du régime. Bien qu’aîne des fils de Maliks̲h̲āh, il n’avait, à la mort de ce dernier (s̲h̲awwāl 485/novembre 1092), qu’environ treize ans et, contrairement à son père qui, au même âge, avait été guidé par son vizir et atabeg Niẓām al-mulk, il n’avait auprès de lui aucune personnalité incontestée. Aussi la dernière femme de Maliks̲h̲āh, Turkān Ḵh̲ātūn, qui était aussi de naissance la plus noble, et en outre, l’ayant dominé dans ses derniers temps, d…

al-Bundārī

(182 words)

Author(s): Houtsma, M. Th. | Cahen, Cl.
, al-Fath b. ʿAlī b. Muḥammad al-Iṣfahānī, Ḳiwām al-dīn, historien de langue arabe connu surtout par sa revision de l’Histoire des Sald̲j̲ūḳides de son compatriote d’origine ʿImād al-dīn al-Iṣfahānī, qu’il dédia à l’Ayyūbide al-Muʿaẓẓam en 623/1226, allégée de certaines fioritures stylistiques (éd. M. Th. Houtsma, dans Recueil de Textes relatifs à l’Histoire des Seldjoucides, II); antérieurement, il avait, dit-il, effectué un travail analogue sur l’Histoire de Saladin, al-Barḳ al-S̲h̲āmī, du même auteur. Il a d’autre part donné une continuation de l’Histoire (bi…

Ḳalāwd̲h̲iya

(212 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Claudias, localité d’origine antique (la Claudiopolis de Pline? cf. Pauly-Wissowa, s.v.) dont le site exact n’a pas été établi, mais qui commandait presque sûrement l’entrée des gorges de l’Euphrate, en aval de Malaṭya/Mélitène, entre le Taurus Oriental et le Ḵh̲anzit [ q.v.]. Elle a joué un certain rôle parmi les places frontalières prises et reprises par les Arabes et les Byzantins, a été restaurée par al-Manṣūr, mais est retombée aux mains des Byzantins, avec la province de Mélitène, au milieu du IVe/Xe siècle. En fait, devenue à peu près inutile comme les autres places …

Karm

(1,466 words)

Author(s): Bolens, L. | Cahen, Cl.
(A.), vigne. A qui connaît l’attitude officielle de l’Islam en face du vin [voir Ḵh̲amr], la vitalité de la culture de la vigne dans la plupart des pays musulmans médiévaux peut paraître paradoxale. Elle n’est cependant pas contestable, et s’explique par la force de la tradition dans des pays où la vigne est de longue date chez elle, par les multiples usages du raisin (fruit frais, raisin sec, vinaigre, usages pharmaceutiques, la lie comme engrais, etc.), par la survivance de communautés non musulmanes, et au…

G̲h̲āzī Čelebī

(463 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, seigneur de Sinope (700/1300?-vers 730/1330?), connu surtout par ses exploits de pirate commis au détriment des Génois et, tantôt avec l’alliance, tantôt aussi au détriment des Grecs de Trébizonde (faits connus en 1313-4, 1319, 1324); on lui prête à cet égard un manque de scrupule (capture d’hôtes), une audace (attaque de Caffa en Crimée), une adresse (il aurait su, en nageant sous l’eau, percer la cale de navires ennemis) qui, en tous cas, témoignent de sa réputation (voir les épisodes et les…

Buḳa

(90 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, l’un des chefs du groupe des Og̲h̲uz du Ḵh̲urāsān qui, après la capture et la mort de son chef Arslan b. Sald̲j̲ūḳ (427/1036?), se fit, pour ses pillages, chasser de la province par les troupes g̲h̲aznawides, et porta ses déprédations à travers l’Iran central et occidental jusqu’aux confins arméniens et à la Haute-Mésopotamie, et, là, fut anéanti par les Bédouins et les Kurdes en 435/1044. Voir ¶ EI 1, s.v., l’art. Sald̲j̲ūḳides, et Cl. Cahen, Le Maliknameh et l’histoire des origines seldjukides, dans Oriens, 1949, 57. (Cl. Cahen)

Bābāʾī

(638 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom d’un mouvement religieux-social qui agita les milieux turcomans de l’Asie-Mineure centrale quelques années avant l’invasion mongole, et paraît avoir une grande importance dans l’histoire générale du développement social et culturel du peuple turc. On ne peut le comprendre que par référence à certaines conditions d’ensemble du développement de l’État sald̲j̲ūḳide de Rūm. Au VIIe/XIIIe siècle, celui-ci était devenu un État à forte armature administrative et culturelle d’influence iranienne, appuyée sur la population musulmane et surtout sunnite …

Luʾluʾ

(399 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Badr al-dīn Abū l-Faḍāʾil al-Malik al-Raḥīm, affranchi, peut-être noir, des derniers Zengides d’al-Mawṣil, dont il prolongea le régime. Nommé par Arslān S̲h̲āh Ier à sa mort, en 607/1210-11, gérant de la principauté pour son jeune fils al-Ḳāhir puis, par ce dernier (m. 615/1218), pour son fils mineur Arslān S̲h̲āh II, il fut officiellement désigné, avec diplôme califal, comme seigneur de droit en 629/1232. Les chroniques le mentionnent surtout pour ses petites luttes interminables contre les petits Zengides subsista…

Ḳi̊li̊d̲j̲ Arslan II

(568 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, fils et successeur de Masʿūd Ier, et l’un des plus importants sultans de Rūm (550-88/1155-92). Masʿūd avait, en ménageant les Grecs, réussi à redresser la position des Sald̲j̲ūḳides en face des Dānis̲h̲mendites divisés par des querelles de succession. Ḳi̊li̊d̲j̲ Arslan continua d’abord cette politique, et la poussa en 557/1162 jusqu’à aller rendre à Constantinople, au Basileus Manuel Comnène, une espèce d’hommage qui concrètement d’ailleurs ne lui coûtait rien. Il put alors se rendre maître d’une partie des p…

G̲h̲uzz

(4,608 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Deverdun, G. | Holt, P.M.
, forme que revêt en général, chez les auteurs arabes, le nom du peuple turc og̲h̲uz. L’origine des Og̲h̲uz, restée longtemps obscure en raison de la diversité des transcriptions des noms de peuples dans les sources chinoises, arabes, byzantines, etc., paraît avoir été tirée au clair par J. Hamilton, Toquz oghuz et On-Uyghur, dans JA, CCL/1 (1962), 23-64. Au début du VIIe siècle, se serait formée, parmi les tribus turques orientales T’ie-lo, une confédération de Neuf Clans = Toḳuz Og̲h̲uz — forme connue des auteurs arabes — qui se serait révoltée contre l…

K̲h̲arād̲j̲

(29,108 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Lambton, A.K.S. | Orhonlu, Cengiz | Subhan, Abdus
, terme dérivé, par l’intermédiaire du syriaque, du grec χορηγία, mais rattaché par les Arabes à leur racine k̲h̲.r.d̲j̲. Le mot, contrairement à son sens original, désignait, semble-t-il, dans l’usage courant du Proche-Orient, l’impôt en général, et se trouvait appliqué, non sans confusion, à divers cas d’impôts particuliers [cf. Ḏj̲izya]. La littérature technique et juridique arabe l’employa plus spécifiquement, du moins avant la formation des États turcs, dans le sens d’impôt foncier, et c’est en ce sens exclusivement qu’il sera étudié ci-a…

Kayḳubād

(724 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de trois sultans sald̲j̲ūḳides de Rūm. Kayḳubād Ier, ʿAlāʾ al-dīn, est le plus prestigieux des sultans sald̲j̲ūḳides de Rūm, auquel de nombreux souverains ultérieurs voudront se référer. Écarté du pouvoir par son frère et prédécesseur Kaykāʾūs [ q.v.], il lui succéda en 618/1221. Sa politique extérieure acheva de faire de sa dynastie l’une des plus puissantes de son temps. Au Sud, dès le début de son règne, il étendit son pouvoir sur une grande ¶ partie du Taurus cilicien, où il établit des Turcomans, et élargit sa façade maritime, en particulier par la prise de K…

Ḍarība

(19,470 words)

Author(s): Cahen, Cl. | J. F. P., Hopkins | İnalcik, H. | Rivlin, H. | Lambton, A.K.S | Et al.
, un des termes les plus courants pour désigner l’impôt, et qui s’applique plus spécialement à toute la catégorie des taxes ajoutées en pratique aux impôts fondamentaux de la théorie canonique. De ces derniers ( zakāt ou ʿ us̲h̲r, d̲j̲izya et k̲h̲arād̲j̲, etc.) et de leur rendement pendant la période «classique», un tableau sommaire a été donné ci-dessus à l’article Bayt al-māl, et l’étude précise de leurs modalités d’assiette et de perception sera faite sous leurs noms respectifs, en particulier sous Ḵh̲arād̲j̲; à l’occasion du k̲h̲arād̲j̲ et de la ¶ zakāt seront indiquées les taxes…

Būz-abeh

(350 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, gouverneur du Fārs sous les Sald̲j̲ūḳides. Būz-Abeh était un des amīrs de Mengubars, gouverneur du Fārs, pour qui il administrait la province du Ḵh̲ūzistān. Aussi se trouvait-il dans l’armée de son chef, quand celui-ci, en compagnie d’autres amīrs, s’avança contre le sultan sald̲j̲ūḳide Masʿūd et fut fait prisonnier à la bataille de Kurs̲h̲enbe (d’autres sources appellent le lieu de la rencontre: Pend̲j̲ Angus̲h̲t), et ensuite mis à mort en 532/1137-1138. Comme, après leur victoire, les troupes du sultan commençaient à piller le c…

Ḏh̲imma

(4,457 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, terme qui désigne la sorte de contrat indéfiniment reconduit par lequel la communauté musulmane accorde hospitalité-protection aux membres des autres religions révélées, à condition qu’eux-mêmes respectent la domination de l’Islam; on appelle d̲h̲immīs les bénéficiaires de la d̲h̲imma, et ahl al-d̲h̲imma ou même d̲h̲imma tout seul leur collectivité. On a vu ci-dessus, à l’article Ahl al-kitāb, l’étude des positions doctrinales de l’Islam vis-à-vis des religions en question, et de la polémique entre lui et elles; on trouvera plus loin, aux articles Mad̲j̲ūs, Naṣrā, ṢĀbiʾūn, …

Īg̲h̲ār

(136 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom d’action de la IVe forme de la racine w.g̲h̲.r.(?) signifiant ici une exemption ou un privilège en matière d’impôt. L’administration ʿabbāside classique désigne ainsi le privilège, et le territoire sur lequel s’exerce le privilège, de n’avoir à payer qu’un impôt forfaitaire versé directement au Trésor sans intervention des agents du fisc. On appelle aussi couramment al-Īg̲h̲ārayn les districts de Mard̲j̲ et Karad̲j̲ en Iran occidental, même après qu’ils eurent perdu le statut spécial qui leur avait valu ce nom. Aux siècles suivants, le terme d’ īg̲h̲ār disparaît et est absor…

Eretna

(1,196 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Ärätnä, Ärdäni?), nom d’un chef d’origine uyg̲h̲ure, qui fit fortune en Asie Mineure comme héritier du régime īlk̲h̲ānide. Le nom s’explique peut-être par le sanscrit «ratna», pierre précieuse, fréquent en milieu oyg̲h̲ur depuis la diffusion du Bouddhisme (communication de L. Bazin); ce qui n’empêche naturellement pas la famille d’être devenue musulmane, comme l’ensemble des Mongols et Turcs de l’État īlk̲h̲ānide. Probablement officier au service de Čūbān/Čoban [ q.v.], Eretna, établi en Asie Mineure à la suite du fils de ce dernier, Tīmūrtās̲h̲, nommé gouvern…

Ibn al-Uk̲h̲uwwa

(109 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Ḍiyāʾ al-dīn Muḥammad b. Muḥammad b. Aḥmad al-Ḳuras̲h̲ī al-S̲h̲āfiʿī.dit Ibn al-Uk̲h̲uwwa, auteur d’un manuel de ḥisba élargissant, d’un point de vue égyptien, celui du Syrien du siècle précédent al-S̲h̲ayzarī, et qui a été publié par Reuben Levy, avec une analyse en anglais, sous le titre incertain de Maʿālim al-ḳurba fī aḥkām al-ḥisba (GMS., n.s. XII, Londres 1938); d’après le seule notice biographique jusqu’ici retrouvée, due à Ibn Ḥad̲j̲ar ( Durar, Ḥaydarābād, n° 446), l’auteur, dont on ne sait rien d’autre, est mort en 729/1329. (Cl. Cahen) Bibliography Outre l’ouvrage préci…

ʿAmīd

(335 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(A.), titre de hauts fonctionnaires de l’administration sāmānide-g̲h̲aznawide, que les Sald̲j̲ūḳides, héritiers de leurs institutions et de leur personnel, étendirent à tout leur empire. Le mot désigne non pas à proprement parler une fonction, mais la dignité de la catégorie des fonctionnaires parmi lesquels étaient recrutés les gouverneurs civils ʿ āmil (par opposition aux commandants militaires, sallār, s̲h̲iḥna); ainsi Sibṭ Ibn al-Ḏj̲awzī, Mirʾā t al-zamān, ms. Bibl. Nat. Paris ar. 1503, 193 v°: on nomme gouverneur «l’un des ʿ umadāʾ»; le même auteur, complété par Ibn a…

Ibn Abī Ṭayyiʾ

(320 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Yaḥyā b. Ḥamīd al-Nad̲j̲d̲j̲tār al-Ḥalabī (575/1180-vers 625-30/1228-33), important historien s̲h̲īʿite d’Alep, auteur surtout d’une Histoire universelle, Maʿādin al-d̲h̲ahab fī taʾrīk̲h̲ al-mulūk wa-l-k̲h̲ulafāʾ wa-d̲h̲awī l-rutab, que même les auteurs sunnites, qu’ils l’avouent ou non, n’ont pu se dispenser d’utiliser. D’importants extraits s’en trouvent conservés dans l’Histoire d’Ibn al-Furāt [ q.v.] et les Rawḍatayn d’Abū S̲h̲āma [ q.v.], portant sur les trois premiers quarts du VIe/XIIe siècle; elle a aussi été connue, entre autres, de ʿIzz al-dīn Ibn S̲h̲addād [ q…

ʿAṭāʾ

(915 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, «don», terme le plus usuellement employé pour désigner, au début de l’Islam, la pension des Musulmans, et, plus tard, la solde des troupes. Il est impossible de faire ici l’historique du système des rétributions à travers tout le monde musulman, et l’on se contentera d’une orientation. Le point de départ traditionnel réside dans l’organisation des pensions par ʿUmar b. al-Ḵh̲aṭṭāb. Les premiers Musulmans n’avaient eu d’autre avantage matériel que leur part du butin dans les ¶ expéditions victorieuses. L’afflux des impôts dans les caisses de l’État califal naissant ame…

Ibn Muyassar

(439 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(et non Mīsar) Tād̲j̲ al-dīn Muḥ. b. ʿAlī b. Yūsuf …b. Ḏj̲alab Rāg̲h̲ib (628-77/1231-78), historien égyptien II descendait, d’où son surnom, d’un Tunisien «importé» au début du VIe/XIIe siècle par un amīr égyptien appelé Rāg̲h̲ib; sous Saladin, la famille, exclue de la carrière militaire par la nouvelle armée, était entrée dans la vie civile. L’historien devait son nom d’Ibn Muyassar à un ancêtre maternel, apparemment amīr lui aussi sous le régime fāṭimide. Il est l’auteur d’ Annales d’Égypte (éd. H. Massé, Caire 1919; cf. G. Wiet, dans JA, 1921) qui nous sont parvenues ¶ par un manuscr…

Aḥdāt̲h̲

(963 words)

Author(s): Cahen, Cl.
Littéralement «jeunes gens», sorte de milice urbaine qui joue un rôle considérable dans l’histoire des villes de Syrie et de Haute-Mésopotamie du IVe/Xe au VIe/XIIe siècle, et qui est particulièrement bien connue à Alep et à Damas. Officiellement, le rôle en est celui d’une police, chargée de l’ordre public et de la lutte contre les incendies etc. ainsi que, en cas de besoin, de la défense militaire en renfort à l’armée régulière. Les aḥdāt̲h̲ touchent à cet effet une solde, dont le montant est prélevé sur le produit de certains taxes urbaines. Ce qui les distingue d…

Alp Arslan

(1,405 words)

Author(s): Cahen, Cl.
ʿAḍud al-dawla Abū S̲h̲ud̲j̲āʿ Muḥammad b. Dāwūd Čag̲h̲ribeg, illustre sultan sald̲j̲ūḳide, le deuxième de la dynastie (455/1063-465/1073). Né probablement en 421/1030, il commanda très jeune et avec succès les armées de son père Čag̲h̲ribeg, en particulier contre les Ghaznévides, et en 450/1058, sauva son oncle, le Sultan Tug̲h̲rilbeg, de la révolte d’Ibrāhīm Inal en Iran. Il succéda deux ou trois ans plus tard à Čag̲h̲ribeg, depuis longtemps malade, puis également, à la fin de 455/1063, à Tug̲h̲rilbe…

Ḥasan b. Ustād̲h̲-hurmuz

(443 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū ʿAlī, un des principaux personnages du régime būyide à la fin du IVe/Xe siècle. Son père, Ustād̲h̲-Hurmuz, l’un des ḥud̲j̲d̲j̲āb de ʿAḍud al-dawla, était, dit-on, né vers 300/912; passé au service du fils et successeur du grand Būyide au Fārs, S̲h̲araf al-dawla, il fut pour lui gouverneur du ʿUmān, puis, ayant voulu transférer son allégeance à l’autre fils, Ṣamṣam al-dawla, maître du ʿIrāḳ, dut rentrer dans la vie privée (374/984). Le fils, Ḥasan, né vers 350/ 961, était, lui, déjà auparavant au service de Ṣam…

Dīnār

(258 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Malik), nom d’un des chefs og̲h̲uzz qui s’établirent au Ḵh̲urāsān après la dislocation du royaume du Sald̲j̲ūḳide Sand̲j̲ar; ne pouvant s’y maintenir devant la poussée de l’État k̲h̲wārizmien, il trouva le moyen de profiter des dissensions entre les Sald̲j̲ūḳides du Kirmān pour mettre la main sur cette principauté (582/1186) et la conserver, malgré des hostilités sur les confins du Sīstān, du Fārs et du golfe Persique, jusqu’à sa mort en 591/1195 Après sa mort, cependant, le Kirmān devait à son tour être englobé dans l’empire k̲h̲wârizmien, en raison de l’insuffisante immigrati…

Kasb

(3,948 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Gardet, L. | L. Gardet
(A.), «gain», «acquisition», «appropriation», est employé tant dans le domaine spirituel et théologique que dans le domaine matériel. I. — Aspect matériel. Nul n’ignore que l’Islam, dans ses principales tendances de pensée, est une doctrine non pas de renonciation au monde, mais de respect des commandements de Dieu dans l’usage fait de ce monde, qu’il a donné à l’homme pour qu’il en profite. Il n’y a donc en particulier aucune objection à réaliser, pourvu que ce soit par des moyens ¶ licites, les gains nécessaires à l’amélioration de la vie de soi-même et des siens. Le Prop…

al-Makīn b. al-Amīd

(1,044 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Coquin, R. G.
, Ḏj̲ird̲j̲is (602-72/1205-73), historien copte de langue arabe dont l’ Histoire, qui s’étend de la création du monde à l’an 658/1260, a été l’une des toutes premières chroniques orientales médiévales à être connues en Europe et a par conséquent joué un rôle notable dans les premières connaissances des islamisants modernes. Les encyclopédistes qui, depuis le XVIIe siècle, ont donné une biographie d’al-Makīn derrière laquelle s’abritent encore Brockelmann (I, 348, S I, 590) et Graf, ( GCAL, I 348), ont négligé d’indiquer leurs sources; nous savons seulement que l’histoi…

Atabak ou Atabeg

(1,777 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, titre d’un haut dignitaire chez les Sald̲j̲ūḳides et leurs épigones. Le terme est turc, et n’apparaît dans l’histoire musulmane qu’avec les Sald̲j̲ūḳides; il est donc raisonnable de se demander s’il a des antécédents dans les sociétés turques d’Asie Centrale. Le mot exact n’a cependant pas, semble-t-il, été signalé jusqu’ici, et le fait que dans la civilisation de l’Orkhôn il y ait peut-être un personnage baptisé ata, père, dans le rôle de tuteur d’un jeune prince, reste trop imprécis, des faits semblables existant dans d’autres civilisations (voir par ex. H…

Ḳarasi̊

(1,605 words)

Author(s): Cahen, Cl. | X. de Planhol
, nom d’un chef turc d’Asie Mineure et de la dynastie issue de lui, dont le territoire a, jusqu’à nos jours, conservé le nom (l’antique Mysie, rivage et arrière-pays asiatique des Dardanelles). Ni l’étymologie ni le sens du mot n’ont fait l’objet d’hypothèses autres que gratuites. Et toute l’histoire de la dynastie, la première de celles qui devaient être supprimées par les Ottomans, est enveloppée d’obscurité. L’historien byzantin Dukas, qui écrit un siècle et demi après les faits, la classe au milieu de celles qui s’installèrent en Anatolie occidentale sous …

Ḥimāya

(3,145 words)

Author(s): Cahen, Cl. | P. J. Vatikiotis | G. S. Colin
, terme qui désigne des pratiques et institutions de «protection» à peu près inconnues du fiḳḥ, mais importantes en fait dans la société de l’Islam classique. En un premier sens, où l’on emploie plus souvent le synonyme k̲h̲afāra [ q.v.], la ḥimāya s’entend, depuis l’époque préislamique, de la protection accordéer moyennant compensation financière, par une tribu ou un groupe nomade aux habitants sédentaires ou surtout aux voyageurs qui se trouvent sur le territoire qu’ils contrôlent; cette k̲h̲afāra peut être concédée régulièrement par un chef d’État ou usurpée par le g…

ʿArrāda

(214 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, un des engins de l’artillerie médiévale. En gros, de l’Europe à la Chine, il y a partout deux grandes catégories d’engins de projection non-individuels. Dans les uns, lourds, le projectile est envoyé au loin grâce à la force centrifuge produite par le balancement d’un grand bras: ce sont les mand̲j̲anīḳ ou mangonneaux; dans les autres, moins lourds, le projectile est lancé par le choc d’une tige violemment poussée par la distorsion d’une corde: ce sont les ʿarrāda. Le principe de celles-ci ne différait de la grosse arbalète montée sur chassis fixe que par la légèreté r…

Kayk̲h̲usraw

(1,481 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de trois sultans sal-d̲j̲ūḳides de Rūm. Kayk̲h̲usraw Ier, fils et l’un des successeurs de Kilid̲j̲ Arslān II [ q.v.]. Lorsque ce dernier, âgé de quelque soixante-dix ans, décida, vers 583/1187, de partager ses États entre ses dix fils, un frère et un neveu, G̲h̲iyāt̲h̲ al-dīn Kayk̲h̲usraw reçut, sur les confins du territoire byzantin, Sozopolis/Uluborlu, peut-être en considération de ce qu’il était le fils d’une mère byzantine; cette position en tous cas le mettait en contact, d’une part, avec des Chrétiens grecs, d’autre part avec des éléments de ces Turcomans de l’ ud̲j̲ (fronta…

Kiak̲h̲tā

(629 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, forteresse dont les restes imposants dominent de leur crête abrupte le site antique, récemment identifié par F. Dörner, d’Arsaneia en Commagène; ce nom n’apparaît pas avant le VIe/XIIe siècle. La région, dont le chef-lieu effectif était plutôt Gerger, au-dessus de l’Euphrate à la sortie de ses gorges, n’a joué qu’un rôle minime dans les guerres arabo-byzantines des premiers siècles de l’Islam, les grands passages se trouvant plus à l’Ouest ou plus au Nord, et la forteresse de Kiak̲h̲tā, commandant le débouché d’une vallée du Taurus oriental, n’a dû être construite et se…

Alp-takīn

(425 words)

Author(s): Barthold, W. | Cahen, Cl.
(Tigin), fondateur de la puissance des G̲h̲aznawides. Ainsi que la plupart des prétoriens de son temps, c’était un esclave turc acheté et enrôlé dans la garde du corps des Sāmānides, qui, peu à peu, s’éleva jusqu’à la dignité de «Ḥād̲j̲ib des Ḥād̲j̲ibs» (commandant en chef de la garde). En cette qualité, il exerça le pouvoir effectif sous le règne du jeune ʿAbd al-Malik Ier [ q.v.]; le vizir Abū ¶ ʿAlī al-Balʿamī lui dut sa nomination et n’osa rien entreprendre «sans la connaissance et le conseil» d’Alp-Takīn. Pour l’éloigner de la capitale, le souverain dut l’ap…

K̲h̲iṭaṭ

(318 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(a.), pl. de k̲h̲iṭṭa [ q.v.], désignant les divers quartiers que, lors de la fondation des grandes villes neuves, les chefs arabo-musulmans délimitaient (racine k̲h̲.ṭ.ṭ.) pour les groupes de populations qu’ils y attiraient ou pour leurs chefs respectifs.Des préoccupations historico-administratives amenèrent assez vite l’apparition d’un genre littéraire consistant en une description de topographie historique de ces k̲h̲iṭaṭ. Cela fut le cas pour Bag̲h̲dād, où l’on trouve des chapitres de ce genre dans les ouvrages «géographiques» d’al-Yaʿḳūbī et d’I…

Āḳ-sunḳur al-Bursuḳī

(382 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Abū Saʿīd Sayf al-dīn Ḳāsim al-dawla), ancien mamlūk de Bursuḳ [ q.v.] et l’un des principaux officiers des Sultans sald̲j̲ūḳides Muḥammad et Maḥmūd. Son activité essentielle se déroula d’une part en quelques moments comme commandant militaire ( s̲h̲iḥna) du ʿIrāḳ, et d’autre part à la fin de sa vie comme gouverneur de Mossoul, titre qu’il cumula d’ailleurs avec le premier. Nommé s̲h̲iḥna en 498/1105, sa tâche principale fut de combattre les Arabes mazyadides de Dubays [ q.v.], qui infestaient les abords de Bag̲h̲dād. Dans son premier gouvernement de Mossoul (507/1113)…

al-Ḳāḍī al-Fāḍil

(938 words)

Author(s): Brockelmann, C. | Cahen, Cl.
, Abū ʿAlī ʿAbd al-Raḥīm b. ʿAlī b. Muḥammad b. al-Ḥasan al-Lak̲h̲mī al-Baysānī al-ʿAsḳalānī, Muḥyī (Mud̲j̲īr) al-dīn, le célèbre conseiller et secrétaire de Saladin, naquit le 15 d̲j̲umādā II 529/2 avril 1135 à ʿAsḳalān [ q.v.], où son père, originaire de Baysān et surnommé al-Ḳāḍī al-As̲h̲raf, était juge. Il fut introduit par celui-ci, en qualité d’aspirant, au dīwān al-ins̲h̲āʾ du Caire, vers 543-4/1148-9; à une date antérieure à 548/1153, il entra comme secrétaire au service du ḳāḍī d’Alexandrie, Ibn Ḥadīd. Comme les élégants rapports qu’il y rédigeait attiraient su…

K̲h̲artpert

(670 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, place forte située sur un rocher (arménien: pert) dominant de 350 mètres la plaine du Ḵh̲anzit [ q.v.], identique à Ḥiṣna Zayt des textes araméens ¶ (et déjà dans Ammien Marcellin, XIX, 6-1, castellum Ziata, d’où, par confusion, arabe Ḥiṣn Ziyād qu’on trouve jusqu’au XVIe siècle); la forme corrompue Ḵh̲arput se rencontre en arménien vulgaire (d’où déjà chez le Byzantin Cedrenos, II, 419) et en turc moderne; les auteurs latins ou français du temps des Croisades emploient des formes telles que QuartPierre. Al-Dimas̲h̲ḳī (éd. Mehren, 190) c…

Futuwwa

(9,395 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Fr. Taeschner
, nom créé vers le II-/VIIIe siècle comme pendant à muruwwa [ q.v.], vertu de l’homme mûr, pour signifier celle qu’on considère comme caractéristique du fatā, plur. fityān, littéralement « jeune homme », et sous lequel on a pris l’habitude de désigner des mouvements et organisations répandus jusqu’au début des temps modernes à travers toutes les sociétés urbaines de l’Orient musulman. L’étude de ces mouvements est rendue difficile par le fait qu’ils ont revêtu historiquement des formes très diverses, auxquelles correspond…

Ild̲j̲āʾ

(76 words)

Author(s): Cahen, Cl.
ou Tald̲j̲iʾa, mode de protection d’un supérieur sur les inférieurs, sur lequel voir les articles Ḍayʿa et Ḥimāya, en ajoutant à la bibliographie Y. Linant de Bellefonds, Volonté interne et volonté déclarée en droit musulman, dans Revue intem. de droit comparé, X (1958), 513 (la tald̲j̲iʾa intervenant dans le droit comme vente fictive en vue d’obtenir une protection contre confiscation, impôt, etc.; mais comment récupérer le bien une fois le danger passé?). (Cl. Cahen)

Čās̲h̲na-gīr

(127 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, en persan, dégustateur, titre d’un personnage, en général un amīr, à la cour des souverains musulmans d’Orient depuis les Sald̲j̲ūḳides (y compris les Mamlūks). Il n’est pas toujours clair en quel rapport il se trouve avec le préposé à la nourriture, k̲h̲wānsalār, avec lequel il se confond peut-être souvent. Le titre ne paraît pas se rencontrer, même en Iran, scus les dynasties antérieures, bien que les califes et les princes aient évidemment eu des préposés à leur nourriture, et même fait goûter préalablement les mets qu’ils mangeaie…

Ibn Baḳiyya

(574 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū Ṭāhir Muḥammad, vizir du Būyide ʿIzz al-dawla Bak̲h̲tiyār [ q.v.], dont l’histoire objective est peut-être difficile à écrire, les chroniqueurs, qui expriment les points de vue de l’aristocratie militaire ou bureaucratique, étant a priori hostiles au parvenu qu’il était. Originaire d’une famille paysanne d’Awāna (haut-ʿIrāḳ), il avait, à la faveur des troubles de la première moitié du IVe/Xe siècle, organisé une bande qui s’était assuré la maîtrise des péages du Tigre à Takrīt. Lors de la conquête du ʿIrāḳ par le Būyide Muʿizz al-dawla, commandant…

Atsi̊zb.Uvak

(488 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(et non Abak), était l’un des chefs des Turcomans (peut-être de la tribu des Īwāī et peut-être au début de l’expansion sald̲j̲ūḳide établis au Ḵh̲wārizm) qui, en 1070, avaient suivi en Asie-Mineure Erisgen(?), mari d’une fille d’Alp-Arslan, dans sa fuite en territoire byzantin; mais il avait refusé de prendre du service dans l’armée chrétienne, et avait accepté l’appel que lui adressait le gouvernement fàtimide, lui demandant de venir mettre à la raison des Bédouins de Palestine (1071). Début qui suffit à montrer, si l…

Ḳabāla

(1,854 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(A.) «caution», terme juridique employé surtout en matière de technique fiscale, d’une façon que nous avons encore beaucoup de peine à préciser. Le domaine où la discussion nous place est double: celui de la perception de l’impôt foncier ( k̲h̲arād̲j̲ [ q.v.]) et celui des taxes spéciales ( mukūs). Comme cela était déjà le cas avant la conquête arabe tant dans l’empire byzantin que chez les Sāsānides, les collectivités locales sont solidairement responsables devant le fisc du versement à heure voulue du montant ¶ de l’impôt foncier exigible. Néanmoins, il arrive fréquemment qu…

ʿAfrīn

(398 words)

Author(s): Cahen, Cl.
Important affluent de droite du bas Oronte (al-ʿĀṣī [ q.v.], qu’il atteint après s’être mêlé dans le Lac d’Antioche au Nahr Yāghrā (Murad Pas̲h̲a) et au Nahr al-Aswad (Kara-Su), dans le district du ʿAmq. Sa large vallée moyenne, comprise entre le Ḏj̲abal Smān et le Kurd Dag̲h̲, constituait au moyen âge le district de la Djūma. Son importance résidait dans le croisement de la route qui l’emprun tait, et qui reliait Antioche aux pays de l’Euphrate supérieur, avec celles qui menaient de Cilicie et d’Asie-Mi…

Ḏj̲izya

(8,994 words)

Author(s): Cahen, Cl. | İnalcık, Halil | Hardy, P.
, l’impôt de capitation qui, dans le droit musulman traditionnel, frappe les non-musulmans des États musulmans. L’histoire des origines de la d̲j̲izya est extrêmement complexe, pour trois ordres de raisons: d’abord, les auteurs qui, à l’époque ʿabbāside, ont essayé de réunir les matériaux disponibles sur le régime de la d̲j̲izya et du k̲h̲arād̲j̲ se sont trouvés devant des textes où ces mots sont employés en des sens divers, tantôt larges, tantôt techniques et là-même variables, que, pour aboutir à un tableau rationnel, ils ont eu tendance à inte…

al-Mak̲h̲zūmī

(366 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. ʿUt̲h̲mān al-Ḳuras̲h̲ī, auteur d’un important traité fiscal longtemps oublié, le Minhād̲j̲ fī ʿilm k̲h̲arād̲j̲, Miṣr, dont une grande partie a été récemment retrouvée dans le ms. acéphale Add. 23483 du British Museum. Al-Mak̲h̲zūmī appartenait à une grande famille remontant aux origines de l’Islam. Il était ḳāḍī, et c’est à ce titre, bien qu’il fût s̲h̲āfiʿite comme presque tous les Égyptiens, que les Fāṭimides, conformément à leur habitude, lui avaient confié des fonctions de contrôle des employés du fisc, presque tous co…

Balak

(723 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Nūr al-dawla Balak b. Bahrām b. Artuḳ, l’un des premiers Artuḳides, connu surtout comme rude guerrier. Il apparaît dans l’histoire lorsqu’il est installé, en 489/1096, au commandement de Sarūd̲j̲ sur le moyen-Euphrate. Cependant, cette place lui ayant été enlevée dès l’année suivante par les Croisés, et son oncle Ilg̲h̲āzī ayant été nommé gouverneur du ʿIrāḳ par le sultan Muḥammad, il l’accompagne, et on le trouve les années suivantes disputant vainement à des Arabes les petites villes de ʿĀna et Ḥad…

ʿImād al-Dawla

(557 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, ʿAlī b. Buwayh (ou Būyeh), l’aîné de beaucoup, mais le moins bien connu, des trois Daylamites [ q.v.] frères qui allaient fonder la dynastie des Buwayhides ou Būyides [ q.v.]. D’abord au service, avec un corps de ses compatriotes, du Sāmānide Naṣr b. Aḥmad (321-9 [ q.v.]), puis de son lieutenant en Iran, Mākān b. Kākī [ q.v.], il trahit celui-ci en faveur de son rival Mardāwīd̲j̲ [ q.v.], dont il obtint, dans des conditions équivoques, et grâce à ses relations avec le secrétaire du gouverneur de Rayy, père du futur vizir Ibn al-ʿAmīd, le gouvernement de Karad̲j̲ et du Māh al-Baṣra [ q.v.], et, p…

Ḥiṣār

(16,289 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Colin, G. S. | Bosworth, C. E. | Ayalon, D. | Parry, V. J. | Et al.
, siège. Les articles suivants traitent de la guerre de siège. Sur les fortificatiops, voir Burd̲j̲, Ḥiṣn, Ḳalʿa et sūr. I. –– Généralités. La guerre de siège était une des formes essentielles de la guerre, lorsqu’il s’agissait de conquête et non de simples razzias, dans des pays où, depuis l’antiquité, la plupart des grandes villes s’abritaient derrière des murailles et où, de plus en plus, au cours du moyen âge, le plat-pays fut tenu à partir de forteresses [voir Ḥiṣn et Ḳalʿa]. Bien que les effectifs fussent rarement suffisants pour assurer un investissement parfait, ils …

Diyār Muḍar

(986 words)

Author(s): Canard, M. | Cahen, Cl.
, dont le nom s’explique comme il a été dit plus haut sous Diyār Bakr, est la province de la Ḏj̲azīra dont le territoire est arrosé par l’Euphrate et son affluent le Balīk̲h̲ ainsi que par le cours inférieur du Ḵh̲ābūr. Il s’étend sur les deux rives de l’Euphrate de Sumaysāṭ (Samosate) au Nord jusqu’à ʿĀna (ʿĀnāt) au Sud. Le chef-lieu du Diyār Muḍar était al-Raḳḳa sur la rive gauche de l’Euphrate; les villes principales étaient Ḥarrān sur le Balīk̲h̲, Edesse (al-Ruhā, Orfa), capitale de l’Osrhoè…

Mad̲j̲d al-Mulk, Abū l-Faḍl Asʿad b. Muḥammad al-Ḳūmmī al-Balāsānī

(104 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, mustawfī (directeur des finances) du sultan sald̲j̲ūḳide Berk-yaruḳ [voir Barkyārūḳ] dans les premières années de son règne et puis wazīr (490-2/1097-9), mais dont les grands officiers de l’armée obtinrent le sacrifice, en s̲h̲awwāl 492/septembre 1099, sous prétexte des sympathies s̲h̲īʿites, voire ismāʿīliennes, dont il aurait fait preuve dans la lutte contre le sultan rival Muḥammad b. Malik-s̲h̲āh [ q.v.]. (Cl. Cahen) Bibliography Camb. hist. of Iran, V, index C. L. Klausner, The Seljuk vezirate, a study of civil administration 1055-1194, Cambridge, Mass. 1973, 42, 46-…

Ḏj̲ahīr

(1,100 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Banū), une de ces familles d’entrepreneurs de gouvernement caractéristiques de leur période, et qui monopolisa presque complètement le vizirat du calife pendant le protectorat des Grands Sald̲j̲ūḳides, dont elle tire sa signification particulière. Le fondateur de la fortune politique de la dynastie, Fak̲h̲r al-dawla Abū Naṣr Muḥammad b. Muḥammad b. Ḏj̲ahīr, né à al-Mawṣil en 398/1007-8 d’une famille de riches marchands, entra au service des princes ʿuḳaylides s̲h̲īʿites de cette ville, puis, après la chute de l’un d’eux, Ḳirwā…

Ibn al-Furāt

(549 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Nāṣir al-dīn Muḥammad b. ʿAbd al-Raḥīm b. ʿAlī al-Miṣrī al-Ḥanafī (735-807/ 1334-1405), historien égyptien, auteur d’une vaste histoire universelle, Taʾrīk̲h̲ al-duwal mā-l-mulūk, dont il ne mit au net complètement que les volumes postérieurs à l’an 500; la plupart des fragments conservés (surtout à Vienne) sont autographes, et il ne semble pas que l’oeuvre ait été beaucoup recopiée ni donc estimée de son temps, bien qu’elle ait été utilisée par al-Maḳrīzī et d’autres, peut-être en raison de suspicions sur son styl…

Ḥiṭṭīn (ou Ḥaṭṭīn

(305 words)

Author(s): Buhl, Fr. | Cahen, Cl.
), dans le Talmud: Kefar Ḥaṭṭiya, village situé à l’Ouest et en amont de Tibériade dans une plaine fertile dont le bord méridional est constitué par une arête de pierre calcaire s’élevant à pic. A l’Ouest et à l’Est, cette arête se termine par une haute cime, appelée Ḳurūn Ḥiṭṭīn. Une tradition dont l’origine est obscure, mais qui est attestée au VIe/XIIe siècle, transporte ici le tombeau du prophète S̲h̲uʿayb (Jéthro); la petite chapelle, reconstruite aux temps modernes et encore visitée tous les ans par les Druzes, est située sur une colline dans une va…

Diyār Bakr

(3,908 words)

Author(s): Canard, M. | Cahen, Cl. | Yinanç, Mükrimin H. | Sourdel-Thomine, J.
, proprement «demeures de (la tribu de) Bakr». C’est la désignation de la province septentrionale de la Ḏj̲azīra. Elle s’étend dans la ¶ région où coule le Tigre aussi bien sur sa rive gauche que sur sa rive droite, de sa source jusqu’à l’endroit où, abandonnant la direction Ouest-Est, il prend celle du Sud-est. C’est donc le bassin supérieur du Tigre, de la région de Siʿirt et Tell Fāfān jusqu’à celle d’Arḳanīn au Nord-ouest d’Āmid et Ḥiṣn al-Ḥamma (Čermük) à l’Ouest d’Āmid. Yāḳūt fait remarquer que le Diyār Bakr ne dépasse pas la plaine. Le Diyār Bakr est appelé ainsi parce qu’il est d…
▲   Back to top   ▲