Search

Your search for 'dc_creator:( "Pellat, Ch." ) OR dc_contributor:( "Pellat, Ch." )' returned 327 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

sayyidī/sīdī Muḥammad iv b. ʿAbd al-Raḥmān

(1,976 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, souverain ʿalawide qui régna sur le Maroc de 1276 à 1290/1859-73. Né probablement vers 1230/1825, il fut nommé par son père, Mawlāy ʿAbd al-Raḥmān b. His̲h̲ām [ q.v.], vice-roi ( k̲h̲alīfa) à Marrakech, où il devait d’ailleurs continuer à résider après son accession au trône et laisser un certain nombre de constructions (mais moins que Sīdī Muḥammad b. ʿAbd Allāh [ q.v.]); parmi elles, on retiendra le mausolée édifié au cimetière ( rawḍa) de Bāb al-Rubb, la transformation de la ʿArṣat al-Maʿāsh en quartier militaire, la rénovation des grands jardins de l’Agdal, la …

Midrār

(4,319 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(Banū —) ou Midrārides, petite dynastie berbère qui s’établit à Sid̲j̲ilmās(s)a [ q.v.] et jouit d’une relative indépendance jusqu’à sa chute définitive survenue en 366/976-7. L’histoire de cette dynastie peut être retracée sommairement grâce à al-Bakrī [ q.v.], qui vivait au Ve/XIe siècle et possédait donc des informations assez fraîches pour rédiger le chapitre qu’il lui consacre ( Mug̲h̲rib, ar. 148 sqq./trad. 282 sqq.), avant qu’Ibn ʿIdhārī (Vir=-VIIIe/XIIIe-XIV siècle [ q.v.]), Ibn Ḵh̲aldūn (VIIIe/XIVe siècle [ q.v.]) et quelques historiens du Mag̲h̲rib et du Mas̲h…

Ḳāṣṣ

(2,353 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(A.), pl. ḳuṣṣāṣ, «sermonnaire populaire» dont l’activité a considérablement varié au cours des siècles, allant de la prédication dans les mosquées et d’une forme d’exégèse ḳurʾānique à un véritable charlatanisme. Ce terme n’apparaît pas dans le Ḳurʾān, où le verbe ḳaṣṣa est cependant assez souvent employé (voir Flügel, Concordantiae), toujours (sauf en VI, 57) avec le sens de «raconter, narrer, rapporter» un récit généralement édifiant [voir Ḳiṣṣa] et fréquemment à la première personne, le «narrateur» étant donc Dieu lui-même. Le LA (rad. ḳṣṣ) reproduit des ḥadīt̲h̲s dans lesqu…

Ḳunūt

(1,065 words)

Author(s): Wensinck, A.J. | Pellat, Ch.
(a.), terme religieux employé en différents sens; les lexicographes ne sont pas d’accord sur sa signification fondamentale: «fait de s’abstenir de parler», «invocation pendant la ṣalāt», «humilité et reconnaissance du fait qu’on est la créature d’Allah», «fait de se tenir debout» — ce sont là les définitions ordinaires des lexiques, qu’on trouve aussi dans les commentaires des différents versets du Ḳurʾān où se trouvent le mot ḳunūt ou des dérivés de la racine ḳ-n-t. De tous ces passages, il n’en est presque pas un qui permette d’arriver, grâce au contexte, à une déf…

ʿIrāḳ

(20,765 words)

Author(s): Miquel, A. | Brice, W.C. | Sourdel, D. | Aubin, J. | Holt, P.M. | Et al.
, É t a t de religion musulmane et en majeure partie arabophone, situé à l’extrémité orientale du Croissant fertile. ¶ I. — Géographie. La structure du pays ʿiraḳien tire, paradoxalement, son originalité de son appartenance à un grand ensemble géographique. De la table désertique arabosyrienne, qu’il regarde sur son flanc Sud-ouest, il a le faciès et le climat. Tout au long de ses frontières sur le Nord-est, il participe au contraire de l’orientation et du relief des chaînes plissées de l’Asie occidentale, qui lui donn…

ʿAbd Allāh b. Muṭīʿ

(258 words)

Author(s): Zetterstéen, K.V. | Pellat, Ch.
b. al-Aswad al-ʿAdawī fut d’abord, avec ʿAbd Allāh b. Ḥanẓala [ q.v.], l’un des chefs de la révolte qui éclata à Médine contre le calife Yazīd Ier. Voyant qu’ après l’avènement de ce dernier, la domination des Umayyades se créait des ennemis toujours plus nombreux, Ibn Muṭīʿ songea à quitter Médine, mais ʿAbd Allāh b. ʿUmar [ q.v.] lui conseilla de rester, et il se rendit à ses raisons. Lorsque les habitants de Médine se révoltèrent contre le nouveau calife, il prit la tête des éléments ḳurays̲h̲ites de la ville et participa à la bataille de la Ḥarra [ q.v.] en d̲h̲ū l-ḥid̲j̲d̲j̲a ¶ 63/août 683; …

Ḥabāba

(324 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, nom d’une esclave-chanteuse ( ḳayna [ q.v.]) de Médine qui avait appris la musique et le chant auprès des grands chanteurs du Ier/VIIe siècle: Ibn Surayd̲j̲, Mālik, Ibn Muḥriz, Maʿbad, Ḏj̲amīla, ʿAzza [ q.vv.]. Son talent, sa beauté et sa coquetterie conquirent Yazīd b. ʿAbd al-Malik qui en devint définitivement propriétaire dans des conditions que les sources présentent très diversement, mais à une date postérieure à son avènement (s̲h̲aʿbān 101/février 720); elle s’appelait primitivement al-ʿĀliya, et c’est lui qui lui aurai…

Ibn Kunāsa

(310 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Yaḥyā Muḥammad b. ʿAbd Allāh (= Kunāsa) b. ʿAbd al-Aʿlā al-Māzinī al-Asadī, poète, philologue et rāwī de l’époque ʿabbāside. Né à Kūfa en 123/741, il étudia dans sa ville natale la poésie, le ḥadīt̲h̲ et les autres sciences traditionnelles auprès des membres les plus distingués des Banū Asad et se fit le transmetteur de plusieurs poètes, parmi lesquels al-Kumayt [ q.v.] est le plus célèbre. Il transmit également un certain nombre de ḥadīt̲h̲s à des traditionnistes aussi importants qu’al-Aʿmas̲h̲ [ q.v.] et Sufyān al-T̲h̲awrī [ q.v.]. Bien qu’il ait résidé à Bag̲h̲dād, il ne …

al-Ḥakam b. ʿAbdal

(456 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. Ḏj̲bala al-Asadī, poète satirique arabe du Ier/VIIe s. Physiquement ¶ contrefait, puisqu’il était bossu et boiteux, il possédait une certaine dose de méchanceté qui apparaît dans ses diatribes, mais il avait l’esprit vif, la repartie prompte, l’humour et la finesse du clan G̲h̲āḍira auquel il appartenait [cf. al-G̲h̲āḍirī]. Né à Kūfa, il y demeura jusqu’au moment où ʿAbd Allāh b. al-Zubayr en chassa les autorités umayyades (64/684) qu’il suivit à Damas où il fut admis dans l’intimité de ʿAbd al-Malik b. Marwān. Il retourna ensuite à Kūfa e…

Ibn al-Zubayr

(374 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū Ḏj̲aʿfar Aḥmad b. Ibrāhīm b. al-Zubayr b. Muḥammad al-T̲h̲aḳafī al-ʿĀṣimī, traditionniste, lecteur du Ḳurʾān homme de lettres et historien andalou, né à Jaén (Ḏj̲ayyān) en d̲h̲ū l-ḳaʿda 627/sept.-octobre 1230, mort à Grenade le 8 rabiʿ I 708/26 août 1308. Il paraît s’être particulièrement intéressé aux «lectures» ḳurʾāniques, mais ses biographes apprécient hautement ses connaissances en matière de langue arabe et le qualifient de «muḥaddit̲h̲ d’al-Andalus et du Mag̲h̲rib». Sa propension à redresser les torts lui valut quelques ennuis dans sa ville natal…

al-Mad̲j̲d̲h̲ūb

(256 words)

Author(s): Pellat, Ch.
surnom du santon marocain dont le nom complet est Abū Zayd ʿAbd al-Raḥmān b. ʿAyyād al-Ṣanhād̲j̲ī al-Farad̲j̲ī al-Dukkālī. Originaire de Tīṭ, dans la région d’Azemmour, il vécut à Fās, où il eut notamment pour disciple Abū l-Maḥāsin Yūsuf al-Fāsī dont l’arrière-petit-fils, ʿAbd al-Raḥmān b. ʿAbd al-Ḳādir [voir al-Fāsī, au Suppl.] a laissé un Ibtihād̲j̲ al-ḳulūb bi-k̲h̲abar al-s̲h̲ayk̲h̲ Abī l-Maḥāsin wa-s̲h̲ayk̲h̲i-h al-Mad̲j̲d̲h̲ūb (extraits dans ms. Rabat 522/6; voir Lévi-Provençal, Catalogue, 252). ʿAbd al-Raḥmān al-Mad̲j̲d̲h̲iūb mourut dans le G̲h̲arb en 976…

Ahaggar

(745 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, mot berbère désignant d’abord les membres (pi. ihaggarən) d’une des tribus nobles qui constituaient l’ancien groupement des Touareg du Nord, puis une de ces tribus (Kəl Ahaggar ou Ihaggarən) établie dans une région à laquelle elle a donné le nom d’Ahaggar (Hoggar). Dans son sens large, l’Ahaggar est l’ensemble des territoires soumis à la domination des Kel Ahaggar; il couvre une superficie d’environ 500.000 km2, entre le 21e et le 25e degré de lat. N., le 3e et le 6e de long. E. Limité par des massifs montagneux (l’Ahanəf à l’E., la Tassili des Ajjar au N.-E., l’Immidir a…

al-Ḏj̲ammāz

(328 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. ʿAmr b. Ḥammād b. ʿAṭāʾ b. Yāsir, humoriste et poète satirique de Baṣra, qui vivait aux IIe-IIIe/ VIIIe-IXe s. Neveu de Salin al-Ḵh̲āsir [ q.v.], élève d’Abū ʿUbayda et ami d’Abū Nuwās, dont il a laissé un portrait d’une rare précision (voir al-Ḥuṣrī, Zahr al-ādāb, 163; le même, Ḏj̲amʿ al-d̲j̲awāhir, 115), il ne semble pas avoir réussi, comme tant de ses contemporains, à se faire admettre à la cour de Bag̲h̲dād, malgré une tentative effectuée sous le califat d’al-Ras̲h̲īd; il demeura donc dans sa ville natale, où il dut …

Ibrāhīm b. al-Sindī

(503 words)

Author(s): Pellat, Ch.
b. S̲h̲āhak, mawlā des ʿAbbāsides qui paraît avoir défendu leur cause avec talent et persévérance, mais dont l’existence est entourée d’un halo d’imprécision. Son père, al-Sindī b. S̲h̲āhak, d’origine obscure, était sans doute un ancien esclave du Sind qui avait réussi à remplir d’importantes fonctions; il aurait été ḳādī (Ibn Ḳutayba, ʿUyūn, I, 70), et gouverneur ( wālī) en Syrie (al-Ḏj̲āḥiz, Ḥayawān, V, 393), mais il paraît surtout avoir joué un rôle d’officier de police particulièrement dévoué à Hārūn al-Ras̲h̲īd, qui le chargea notamment d’exécuter se…

Ibn His̲h̲ām al-Lak̲h̲mī

(744 words)

Author(s): Pellat, Ch.
al-Sabtī, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Aḥmad b. His̲h̲ām b. Ibrāhīm b. Ḵh̲alaf, lexicographe, grammairien, adīb et versificateur qui, peut-être né à Seville, mourut en tout cas dans cette ville en 577/1182, après avoir longuement séjourné à Ceuta. Sa vie est très mal connue, mais ses biographes énumèrent ses maîtres et ses élèves et indiquent les titres de ses ouvrages, parmi lesquels on relève plusieurs commentaires; on remarquera simplement que, dans le nombre, figurent un s̲h̲arḥ de la Maḳṣūra d’Ibn Durayd qu’al-Ṣafadī ( Wāfī, II, 1301) et al-Bag̲h̲dādī ( Ḵh̲izāna, éd. Būlāḳ, I, 49…

al-Aḥnaf b. Ḳays

(786 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, appellatif usuel d’un notable tamīmite de Baṣra nommé Abū Baḥr Ṣak̲h̲r (parfois al-Ḍaḥḥāk, mais à tort) b. Ḳays b. Muʿāwiya al-Tamīmī al-Saʿdī, de la famille de Murra b. ʿUbayd; par sa mère, il descendait des Bāhilites Awd b. Maʿn. Il naquit avant l’Islam et perdit, sans doute de bonne heure, son père Abū Mālik, tué par les Banū Māzin. Ses biographes précisent qu’il était estropié de naissance et qu’il dut subir une opération; son surnom provient du ¶ fait qu’il avait les pieds contournés (= al-aḥnaf), mais il présentait d’autres difformités encore (voir son portrait physique d…

al-Afwah al-Awdī

(185 words)

Author(s): Pellat, Ch.
(Abū Rabīʿa Ṣalāʾat b. ʿAmr), poète arabe antéislamique, chef du clan Awd des Mad̲h̲ḥid̲j̲, qui vivait vers le milieu du VIe siècle de J.-C. Ses poèmes qui ont été conservés sont ¶ en majeure partie consacrés à vanter la valeur guerrière de sa tribu et de son chef, mais ses vers gnomiques l’ont fait classer parmi les sages de la Ḏj̲āhiliyya. Ḏj̲āḥiẓ, Ḥayawān 2, VI, 280, met cependant en doute l’authenticité des poèmes qui lui sont attribués, et les arguments qu’il présente ne manquent pas de pertinence. (Ch. Pellat) Bibliography Le dīwān d’al-Afwah al-Awdī a été publié dans al-Ṭarāʾif al-ada…

Ibn al-Abbār

(787 words)

Author(s): Ben Cheneb, M. | Pellat, Ch.
, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. ʿAbd Allāh b. Abî Bakr b. ʿAbd Allāh b. ʿAbd al-Rahmān b. Ahmad b. Abi Bakr al-Ḳudāʿī, historien, traditionniste, littérateur et poète, appartenait à une famille originaire d’Onda, patrimoine des Ḳudāʿites en Espagne; il naquit en rabīʿ II 595/fév. 1199 à Valence, où il passa sa jeunesse, étudiant sous la direction de plusieurs maîtres qu’il cite dans son Muʿd̲j̲am. Pendant plus de vingt ans, il fut le disciple du plus savant traditionniste de l’Espagne, Abū l-Rabīʿ ibn Sālim qui l’engagea à compléter la Ṣila d’Ibn Bas̲h̲kuwāl, et fit plusieurs voyages d…

al-Ḥakam b. Muḥammad b. Ḳanbar

(289 words)

Author(s): Pellat, Ch.
al-Māzinī, petit poète de Baṣra dont il ne reste que quelques vers de g̲h̲azal [ q.v.] fort décents et pour la plupart mis en musique, ainsi qu’un petit nombre d’invectives contre Muslim b. al-Walīd [ q.v.]. La date de sa naissance, qui doit se situer vers l’année 110/728-9, est inconnue, et les seuls repères que l’on possède sont deux anecdotes: la première montre des femmes esclaves de Sulaymān b. ʿAlī (m. 142/ 759 [ q.v.]) malmenant Ibn Ḳanbar jusqu’à le déshabiller dans la rue parce qu’elles étaient étonnées de voir un homme si laid capable de composer des vers d’…

al-Nawfalī

(860 words)

Author(s): Pellat, Ch.
, nisba d’une famille hās̲h̲imite d’ ak̲h̲bāris qui se sont transmis de père en fils des traditions de caractère historique. À la mort de Yazīd b. Muʿāwiya (64/683 [ q.v.]), ʿUbayd Allāh b. Ziyād [ q.v.] fut confirmé dans ses fonctions de gouverneur du ʿIrāḳ par les Baṣriens, qui ne tardèrent cependant pas à se rétracter en apprenant que les Kūfiens avaient lapidé ses émissaires. C’est alors que Baṣra désigna, pour la gouverner, ʿAbd Allāh b. al-Ḥārit̲h̲ b. Nawfal b. ʿAbd al-Muṭṭalib b. Hās̲h̲im, dont le grand-père et le père ava…
▲   Back to top   ▲