Search

Your search for 'dc_creator:( "Bosworth, C.E." ) OR dc_contributor:( "Bosworth, C.E." )' returned 667 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Lamg̲h̲ānāt

(790 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, district de l’Afg̲h̲ānistān oriental qui, tirant son nom du centre urbain de Lamg̲h̲ān (devenu par la suite Lag̲h̲mān), est ainsi appelé dans les sources islamiques de la fin du moyen âge. Il comprend la plaine fertile du cours moyen du Kābul et s’étend en grande partie au Nord et à l’Est de la ville de Kābul [ q.v.]. Il est limité au Nord par les montagnes du Kāfiristān [ q.v.], auj. Nūristān, et englobe les parties inférieures du cours de l’Alingār et de l’Alis̲h̲ang; au Sud et à l’Est, il est limitrophe de la région de Nangrahar (qui, pour certains, comme Bāb…

Kākūyides

(2,410 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
ou Kākwayhides, dynastie d’origine daylamite dont les membres régnèrent sur une partie des Ḏj̲ibāl [ q.v.] comme souverains pratiquement indépendants durant la première moitié du Ve/XIe siècle et, par la suite, pendant plus d’un siècle comme seigneurs locaux du Yazd, vassaux des Sald̲j̲ūḳides. L’ascension des Kākūyides constitue l’un des aspects de «l’intermède daylamite» de l’histoire iranienne, durant lequel les éléments daylamites et kurdes, étouffés jusque là, prirent de l’importance. Sous l’impulsion dynamique du m…

Nad̲j̲īb al-Dawla

(331 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, chef afg̲h̲ān de l’Inde septentrionale au XVIIIe siècle; son quartier général se trouvait au Rohilkhand, où il fonda la ville de Nad̲j̲ībābād [ q.v.]. Impliqué dans les luttes confuses pour le pouvoir à Dihlī pendant le règne des empereurs mug̲h̲als «fainéants» Aḥmad S̲h̲āh Bahādur [ q.v.] et ʿĀlamgīr II dans les années 1750 en s’opposant au nawwāb-wazīr d’Awadh (Oudh) [ q.v.] Ṣafdār Ḏj̲ang, il collabora étroitement avec le souverain afg̲h̲ān Aḥmad S̲h̲āh Durrānī [ q.v.] et reçut de lui, en 1757, le titre d’ amīr al-umarāʾ et la mission de veiller sur l’empereur ʿĀlamgīr II. À …

Musāwāt

(468 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.) «égalité», maṣdar de la IIIe forme du verbe sawiya «être égal, valoir» avec le même sens que la Ire. Aujourd’hui, il est employé pour le concept politique d’égalité des humains (turc ottoman: müsāwāt; turc moderne: müsavat; persan: musāwāt, barābarī). La racine figure souvent dans le Ḳurʾān, mais une fois seulement à la IIIe forme (XVIII, 95/96), dans le sens de «niveler, aplanir». Dans les controverses littéraires et culturelles de la période ʿabbāside, celles des S̲h̲uʿūbiyya [ q.v.], les non-Arabes qui cherchaient à obtenir l’égalité sociale avec la classe arabe …

Ḳūčān

(1,283 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, forme moderne de Ḵh̲ābūs̲h̲an/Ḵh̲ūd̲j̲ān, qui était en usage au moyen âge islamique, est une ville du Ḵh̲urāsān septentrional, située sur la grand’route de Téhéran à Mas̲h̲had, à une altitude de 1260 m., dans le couloir fertile et peuplé de l’Atrek-Kas̲h̲af Rūd, sur le haut Atrek et entre les chaînes parallèles du Kūh-i Hazār Masd̲j̲id au Nord, du Kūh-i S̲h̲āh Ḏj̲ahān et du Kūh-i Bīnālūd au Sud; la ville actuelle est à plusieurs km. en amont, c’est-à-dire à l’Est-Sud-est, de la ville médiévale. Il semble que Ḵh̲abūs̲h̲ān soit la forme islamique la plus ancienne du nom de la …

Maymana

(602 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville du Nord-ouest de l’Afg̲h̲ānistan (35° 55′ N., 64° 67′ E.jàune altitude de 870 m, sur le cours supérieurde l’Āb-i Maymana, une des rivières constituant l’Āb-i Ḳayṣar qui se perd dans le désert au delà d’Andk̲h̲ūy [ q.v.] et dans les sables du Ḳizil Ḳum [ q.v.]. Le site de l’agglomération paraît ancien. Le Vendidad parle de Niyāsa, et la géographie arménienne de l’Iran (VIIIe siècle?) mentionne Nsai-mianak = moyen persan *Nisāk-i Miyānak «la Moyenne Nisā», peut-être identique à la Νισαία en Margiane de Ptolémée (Marquart, Ērānšahr, 78-9). Il paraît s’agir là de l’emplacement…

al-Muʿtaṣim Bi-llāh

(988 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Isḥāḳ Muḥammad b. Hārūn al-Ras̲h̲īd, calife ʿabbāside qui régna de 218 à 227/833-42. Sa mère était une concubine esclave du nom de Mārida. Sous le règne de son frère et prédécesseur al-Maʾmūn [ q.v.], al-Muʿtaṣim acquit une réputation de grand capitaine en Anatolie et comme gouverneur d’Égypte. Lorsque al-Maʾmūn mourut dans les marches byzantines en rad̲j̲ab 218/août 833, al-Muʾtaṣim fut reconnu comme calife malgré l’appui accordé dans l’armée à son neveu al-ʿAbbās b. al-Maʾmūn (qui devait d’ailleurs conspirer contre lui en…

Isfizārī

(258 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Muʿīn al-dīn Muḥammad Zamčī, styliste épistolaire et historien du Ḵh̲urāsān tīmūride, rédigea ses oeuvres dans la seconde moitié du IXe/XVe s., ses dates exactes de naissance et de mort étant inconnues. D’après ce qu’il écrit, il arriva à Harāt en 873/14689, venant sans doute d’Isfizār dans ce qui est aujourd’hui l’Afg̲h̲ānistān occidental. Il fut employé comme muns̲h̲ī à la cour du Sultan Ḥusayn Bayḳara [voir Ḥusayn (b. Manṣūr b. Bayḳara) au vol. III, 623b] sous le patronage du vizir Kiwām al-dīn Niẓām al-Mulk (m. 903/1497-8). Isfizārī est surtout connu pou…

Dandānḳān ou Dandānaḳān

(282 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, petite ville située dans le désert de sable du Ḵh̲urāsān médiéval, entre Marw et Sarak̲h̲s, à dix farsak̲h̲s, ou 55 km. environ, de Marw; son emplacement se trouve dans l’actuelle RSS du Turkménistan (voir V. A. Z̲h̲ukovsky, Razvalini̊ Starago Merva, St.-Pétersbourg 1894, 38). Les géographes du IVe/Xe siècle disent qu’elle était bien fortifiée et ceinte d’un mur de 500 pas de circonférence à l’extérieur duquel les bains et le ribāṭ ou caravansérail étaient situés (Ibn Ḥawḳal2, 436-7, 456, tr. Kramers-Wiet, 422, 440; Ḥudūd al-ʿālam, 105). Lorsque Yāḳūt la vit, au début du VIIe/XIIIe si…

Ḳunduz

(848 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un cours d’eau, d’une ville et, aujourd’hui, d’une province de l’Afg̲h̲ānistan. La rivière est l’un des deux principaux affluents de la rive gauche de l’Oxus en Afg̲h̲ānistān. Elle prend sa source dans la région centrale du Hindū Kus̲h̲ [ q.v.] où elle arrose Bāmiyān, et elle a un cours de 480 kilomètres jusqu’à son confluent avec l’Oxus juste en aval du point où se jette son affluent de droite, le Wak̲h̲s̲h̲. Ses tronçons successifs ont des noms différents; ainsi, son cours central, sur lequel se trouvent les villes de Bag̲h̲l…

ʿAbd al-Raḥmān b. Ḥassan

(475 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
b. T̲h̲ābit al-Anṣārī, poète de Médine et de Damas, moins célèbre que son père, le panégyriste du Prophète Ḥassān b. T̲h̲ābit [ q.v.]. Il naquit, semble-t-il, vers 6/627-8 ou 7/628 et fit des séjours dans la capitale des Umayyades, mais passa la majeure partie de sa vie à Médine, où il mourut, d’après Ibn Ḥad̲j̲ar ( Tahd̲h̲īb, VI, 162-3) vers 104/722-3, après avoir, comme son père, atteint un âge très avancé. Dans ses dernières années, Ḥassān avait puissamment ¶ plaidé pour que ʿUt̲h̲mān fût vengé et avait soutenu la cause de Muʿāwiya; son fils s’engagea lui aussi dans le…

Ibn Farīg̲h̲ūn

(362 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, S̲h̲aʿyā (?), auteur, au IVe/Xe siècle, d’une encyclopédie concise des sciences en arabe, les Ḏj̲awāmiʿ al-ʿulūm «liens des sciences», écrite dans la région de l’Oxus supérieur et dédiée à l’ amīr muhtād̲j̲ide de Čag̲h̲āniyān [ q.v.] Abū ʿAlī Aḥmad b. Muḥammad b. al-Muẓaffar (m. 344/955). Minorsky a déduit de son nom (si l’interprétation en est correcte), qu’il descendait des Farīg̲h̲ūnides [ q.v.] du Nord de l’Afg̲h̲ānistān, maîtres du district de Gūzgān [ q.v.] en tant que vassaux des Sāmānides et plus tard des G̲h̲aznawides: il n’est pas impossible, d’autre part…

K̲h̲ayrpūr

(822 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom d’un ancien État et de plusieurs villes du Pakistan. I. Ancien État indigène de la province du Sind de l’Inde britannique (auj. Pakistan), à l’Est du cours inférieur moyen de l’Indus (entre 27° 46´ et 26° 10´ N, 68° 20´ et 70° 14´ E.), d’une superficie de 15 587 km2. Ḵh̲ayrpūr est aussi le nom d’une ville, autrefois capitale de l’État, à une quarantaine de km. au Sud-ouest de Sukkur et de Rohri. La partie ¶ sud-orientale de ce qui était l’État de Ḵh̲ayrpūr est plutôt désertique, mais la plaine alluviale au Nord et à l’Ouest, le long du fleuve, est fertile et irrigué…

Masʿūd b. Muḥammad b. Malik-s̲h̲āh

(788 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū l-Fatḥ G̲h̲iyāt̲h̲ al-dunyā wa-l-dīn, sultan sald̲j̲ūḳide qui régna au ʿIrāḳ et dans la Perse occidentale de 529 à 547/1134-52. Comme les autres fils de Muḥammad b. Malik-S̲h̲āh [ q.v.], Masʿūd fut placé dans son enfance sous la tutelle d’atabegs [voir Atabak] turcs, en dernier lieu Ay-Aba Ḏj̲uyūsh Beg, et reçut en apanage l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et la Ḏj̲azīra: avec les encouragements de Ḏj̲uyūsh Beg, il se révolta sans succès, à l’âge de 12 ans, contre son frère aîné, le sultan Maḥmūd b. Malik-S̲h̲āh [ q.v.], mais il lui fut pardonné. La mort de ce dernier, en 525/1131, fut suivie…

Biyār

(558 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, al-Biyār (a. « puits, sources »), aujourd’hui Biyārd̲j̲umand, petite ville sur les confins septentrionaux du Grand Désert, le Das̲h̲t-i Kavīr, de Perse. Les géographes médiévaux disent qu’elle est à trois jours de voyage de Bisṭām et à 25 farsak̲h̲s de Dāmg̲h̲ān, et qu’elle appartient administrativement à la province de Ḳūmis [ q.v.] mais, à l’époque sāmānide (IVe/Xe siècle), elle semble avoir été rattachée à Nīs̲h̲āpūr, au Ḵh̲urāsān. C’était le terminus d’une route modérément fréquentée qui traversait l’angle Nord-est du désert, vers Turs̲h̲īz, au Ḳūhistān. On trouve chez al-…

Bahrāʾ

(190 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
( nisba: Bahrānī), tribu du groupe des Ḳuḍāʿa, parfois considérée comme faisant partie des Ḏj̲ud̲h̲ām, qui émigra en direction du Nord vers l’Euphrate puis vers la plaine de Ḥimṣ. Comme leurs voisins les Tag̲h̲lib et les Tanūk̲h̲. les Bahrāʾ devinrent chrétiens, mais ils furent convertis après les Tag̲h̲lib, probablement vers 580. Une délégation se rendit auprès de Muḥammad à Médine en 9/630, et devint musulmane; mais l’ensemble de la tribu resta hostile et demeura attachée à Byzance. En 8/629, l…

K̲h̲wārazm-s̲h̲āhs

(3,400 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ancien titre des souverains du Ḵh̲wārazm [ q.v.], régulièrement usité au début de la période islamique (cf. al-Ṭabarī, II, 1238, événements de 93/712) et jusqu’aux invasions mongoles, puis d’une manière intermittente par la suite. Il s’agit donc, comme pour les désignations d’Afs̲h̲īn et d’Ik̲h̲s̲h̲īd [ q.vv.], d’un exemple de la survivance en pleine période islamique de ce qui fut probablement un ancien titre iranien de l’Asie Centrale. Le savant k̲h̲wārazmien al-Bīrūnī donne les noms et la suite généalogique de la première dynastie de Ḵh̲wārazm-s̲h̲āhs, celle d’Afrīg̲h̲, qu…

Yes̲h̲il I̊rmak

(314 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, en turc moderne, Yeşil Irmak («le fleuve vert»), fleuve du Nord de l’Anatolie, l’Iris dans la province du Pont, pour les Classiques (voir PW, IX/2, col. 2045). Le fleuve, appelé Tozanh Su, surgit dans le Köse Dağ, au Nord-est de Sivas, puis coule vers l’Ouest par Tokat [ q.v.] et Turhal. Là se trouve une plaine fertile, la Kazova ou «Plaine de l’Oie», actuellement irriguée par les eaux du barrage de l’Almus, construit en 1966 sur le fleuve en amont. Un canal en sort et court parallèlement au fleuve, permettant la culture de céréales, de bett…

Kābulistān

(99 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, bassin supérieur du Kābul [ q.v.], vaguement défini dans les premiers temps de l’Islam comme étant la région située entre Bāmiyān à l’Ouest et Lamg̲h̲ān à l’Est. Le géographe al-Muḳaddasī (vers 375/985), y inclut toute la région s’étendant au Nord de G̲h̲azna et du Zābulistān, c’està-dire la vallée du Lōgar (cf. Le Strange, 349). C’est seulement depuis cette époque que le nom de Kābul est employé uniquement pour désigner la ville et non la totalité du Kābulistān. Dans l’Afg̲h̲ānistān moderne, ¶ le cœur du Kābulistān médiéval forme, depuis 1964, la wilāyat ou province de Kābul. (C. E. Bos…

al-Muwaḳḳar

(399 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, lieu-dit aux limites du désert dans la région connue au début de l’Islam sous le nom d’al-Balḳāʾ [ q.v.], dans la Jordanie actuelle, à quelque 22 km au Sud-est de ʿAmman, et à 16 km au ¶ Nord-est du palais umayyade de Ms̲h̲attā ou Mus̲h̲attā [ q.v.]. Les vestiges d’un établissement umayyade y sont encore visibles. Ils comprennent les traces d’un palais, une tour qui peut avoir fait partie d’une mosquée, et les restes d’un système d’irrigation extensive sous la forme de trois digues dans le périmètre, ainsi qu’une belle citerne maçonnée en p…

al-Mus̲h̲aḳḳar

(398 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, localité et port de la côte orientale de l’Arabie à l’époque préislamique et au début de l’Islam, dans la région de Had̲j̲ar ou Baḥrayn; sa situation exacte est néanmoins inconnue, et il est probable qu’on ne la découvrira que grâce à des recherches archéologiques. Des traditions diverses attribuent la fondation d’al-Mus̲h̲aḳḳar à l’un des rois de Kinda [ q.v.], Mūsā b. al-Ḥārit̲h̲, ou à un officier de la cavalerie sāsānide lourde (les asāwira, sur lesquels voir C. E. Bosworth, art. Asāwera dans EIr), B.s.k b. Māhbūd̲h̲, à l’époque des Chosroès (al-Ṭabarī, I, 985-6, trad. Nöldeke, Geschi…

Muḥammad Zamān Mīrzā

(144 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, prince mog̲h̲ol en rébellion permanente et beau-frère de l’empereur Humāyūn [ q.v.] A l’avènement de Humāyūn en 937/1530, Muḥammad Zamān s’allia à Bahādur S̲h̲āh du Gud̲j̲arāt, provoquant ainsi une invasion de Humāyūn au Gud̲j̲arāt en passant par Mālwâ. Muḥammad Zamān fut pardonné, mais en 941/1534, il se rebella de nouveau, cette fois au Bihār, mais il dut se réfugier encore une fois au Gud̲j̲arāt, ce qui provoqua une invasion totale, et le Gud̲j̲arāt fut occupé par l’empereur mog̲h̲ol (941-2/1535-6); Muḥ…

Rāfiʿ b. Hart̲h̲ama

(153 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, soldat de fortune qui disputa à d’autres aventuriers et à l’ amīr ṣaffāride ʿAmr b. al-Layth [ q.v.] la possession du Ḵh̲urāsān à la fin du IIIe/IXe siècle (m. 283/896). Rāfiʿ avait été au service des Tahirides [ q.v.] et, après la mort, à Nīs̲h̲āpūr, en 268/882, du prétendant précédent au pouvoir au Ḵh̲urāsān. Aḥmad al-Ḵh̲ud̲j̲istānī, il s’installa comme maître de facto du pays, et obtint ensuite des califes ʿabbāsides sa légitimation¶ lorsque al-Muwaffaḳ rompit avec les Ṣaffārides. En 283/896, ʿAmr réussit cependant à battre Rāfīʿ et à le chasser du Ḵh̲urāsān; il se rendit au Ḵh̲wārazm,…

al-Mūriyānī

(314 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Ayyūb Sulaymān b. Mak̲h̲lad (la nisba vient de Mūriyān, dans l’Ahwāz; voir Yāḳūt, s.v.), secrétaire du deuxième calife ʿabbāside, al-Manṣūr [ q.v.]. Les sources donnent diverses versions de la façon dont il gagna la confiance du calife: — sous le dernier calife umayyade, Marwān b. Muḥammad, il avait sauvé le futur al-Manṣūr de la flagellation qu’il devait subir pour avoir détourné des fonds publics (al-Yaʿḳūbī, al-Ḏj̲ahs̲h̲iyārī): — c’était un esclave affranchi d’al-Saffāḥ passé au service de son successeur (Ibn …

ʿUbayd Allāh b. al-ʿAbbās

(283 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. ʿAbd al-Muṭṭalib, Abū Muḥammad, Compagnon et cousin du Prophète Muḥammad du côté paternel, et frère cadet du célèbre érudit et récitant de traditions ʿAbd Allāh b. al-ʿAbbās [ q.v.], né l’année de la Hid̲j̲ra, mort sous le règne de Yazīd b. Muʿāwiya, soit en 85/704 soit en 87/706. Il fut en outre lié au Prophète par le fait que sa mère Umm al-Faḍl bt. al-Ḥārit̲h̲ al-Hilāliyya était la sœur de Maymūna, femme de Muḥammad (Ibn Ḳutayba, Maʿārif, éd. ʿUkās̲h̲a, 121, 367; al-Balād̲h̲ūrī, Ansāb al-as̲h̲rāf, III, éd. al-Dūrī, 447). A la différence de son frères, il a transmis peu de…

Munādī

(393 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(a.), participe actif de la IIIe forme du verbe nādā «appeler», delà, crieur, héraut. Dans le Ḳurʾān (L, 40/41), munādī désigne quelqu’un qui annoncera le Jour du Jugement et qui, dans la croyance populaire, est d’ordinaire identifié à Isrāfīl [ q.v.]; dans un autre contexte où l’on pourrait attendre ce terme, l’histoire de Joseph, c’est muʾad̲h̲d̲h̲in qui désigne le héraut de ce dernier (XII, 70). Dans les villes du monde islamique pré-moderne, le munādī ou crieur public exerçait une fonction vitale de communication à une époque où les journaux n’existaient pas, ou,…

Maʾṣir

(287 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, terme technique de la pratique fiscale en vigueur dans la civilisation hydraulique du ʿIrāḳ au début de l’Islam, mais remontant sans aucun doute à une époque plus ancienne. Il est défini par al-Ḵh̲wārazmī ( Mafātīḥ al-ʿulūm, 70) comme désignant «une chaîne ou un câble tendu en travers d’une rivière pour empêcher les bateaux de passer» et, plus précisément par Ibn Rusta (85, trad. Wiet, 213) comme un barrage disposé en travers du Tigre à Ḥawānīt près de Dayr al-ʿĀḳūl [ q.v.] et consistant en un câble tendu entre deux bateaux amarrés à chaque rive du fleuve, de façon à inter…

Pamir

(680 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, nom (d’étymologie inconnue) d’un massif montagneux de l’Asie Intérieure. Son centre se trouve dans l’ oblast’ autonome actuel du Gorno-Badak̲h̲s̲h̲ān de l’ex-URSS, mais il s’étend jusqu’à la Kirg̲h̲īzie et le Tād̲j̲īkistān au Nord et à l’Ouest, à la région autonome du Sinkiang Uig̲h̲ur de la Chine à l’Est, à l’Afghanistan (y compris le corridor de Wak̲h̲ān) et au Kas̲h̲mīr pakistanais (ʿĀzād Kas̲h̲mīr) au Sud. Formant des chaînes orientées principalement Est-Ouest, et comprenant de nombreuses vallées où coule…

Ildeñizides ou Eldigüzides

(2,096 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, lignée d’atabegs ou de chefs esclaves turcs qui gouvernèrent la plus grande partie du Nord-ouest de la Perse, y compris l’Arrān, la majeure partie de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et le Ḏj̲ibāl, durant la seconde moitié du VIe/XIIe siècle et les premières décennies du VIIe/XIIIe. Jusqu’à la mort au combat, en 590/1194, de Ṭog̲h̲ri̊l b. Arslan, dernier des Grands Sald̲j̲ūḳides du ʿIrāḳ et de Perse, les Ildeñizides gouvernèrent en qualité de subordonnés théoriques des sultans dont ils reconnurent la suzeraineté sur leurs monnaies presque jusqu’à l…

Las Bēla

(1,200 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, ancien État indigène des Indes britanniques devenu aujourd’hui un district du Pakistan. Situé au Sud-est du Balučistān, le long de la côte qui s’étend à l’Ouest de Karachi (24° 54′ — 26° 29′ N et 64° 7′ — 67° 29′E.), il est limité à l’Ouest par le Makrān [ q.v.] dont fait partie sa région occidentale, au Nord par le district de Jhalawan de ¶ l’ancien État de Kalāt [voir Kilāt], et à l’Est par l’ancienne province du Sind; sa superficie, qui est toujours la même, est de 6 441 milles carrés (16 882 km2). I. — Géographie. La partie centrale de l’État est une plaine ( las = plaine) aride et plate, mais, …

Ṭahmūrāt̲h̲

(638 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, généralement considéré comme le second roi de la dynastie pīs̲h̲dādide [ q.v.] au sein de l’histoire épique iranienne légendaire, venant après le premier roi du monde Kayūmart̲h̲ ou Gayōmard et après Hūs̲h̲ang [ q.v.] fondateur de la dynastie des Pīs̲h̲dādides. Certaines sources islamiques font de lui le premier roi de sa lignée, et la durée du règne qui lui est attribuée — des chiffres à hauteur d’un millénaire ou encore de 600 ans sont donnés — montre l’importance qui lui était accordée. Son nom apparaît dans l’Avesta en tant que Tak̲h̲mō urupa azinavia, la première partie tak̲h̲ma- sig…

Sandābil

(327 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, ville réputée avoir été la capitale du roi de Chine dans le récit du voyageur et écrivain arabe Abū Dulaf Misʿar b. Muhalhil [ q.v.], prétendant décrire sa participation à une ambassade du souverain chinois Ḳālīn b. S̲h̲ak̲h̲īr à son retour de la cour de l’ amīr sāmānide Naṣr b. Aḥmad (301-31/914-43 [ q.v.] à Buk̲h̲ārā. Abū Dulaf voit cette ville comme une immense cité que l’on traversait en une journée, avec des murailles de 90 coudées de hauteur et un temple aux idoles plus grand que la mosquée sainte de Jérusalem ( Risāla, trad. fr. G. Ferrand, dans Relations de voyages ... relatifs à l’E…

Ṭīn

(332 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, (a.), boue, argile. 1. Dans le Ḳurʾān, il est dit que Dieu créa l’homme à partir de l’argile (à la différence du feu supérieur à partir duquel Iblīs se vante d’avoir été créé), et ṭīn y est le mot le plus couramment usité pour «argile» (à côté de turāb, ḥamāʾ). Voir par ex. sūrate VI, 2, VII, 11/12, XVII, 63/61, XXIII, 12, XXXII, 6/7). Ṭīn est employé plus loin comme substance à partir de laquelle Jésus va créer un oiseau vivant (III, 43/49, V, 110) Au sujet de la création en général, à partir de ces éléments, voir Ḵh̲alḳ. IV, 981b. 2. En tant que matériau du potier. Voir à ce sujet Ḵh̲azaf. On peut auss…

Wahb

(1,174 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Banū, famille de fonctionnaires au service des califes, qui se distinguèrent particulièrement comme secrétaires et vizirs des ʿAbbāsides au IIIe/IXe siècle et au début du IVe/Xe siècle. La majorité des sources indique que la famille venait de Wāsiṭ et qu’elle était d’origine chrétienne nestorienne avant de se convertir à l’Islam, se réclamant, toutefois, d’une pure origine arabe remontant à la tribu yéménite des Balḥārit̲h̲ de Nad̲j̲rān. Les Wahbī appartenaient donc à la tradition de ces serviteurs des califes venant d’u…

Nūḥ

(328 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
(Ier) b. Naṣr b. Aḥmad, amīr sāmānide de Transoxiane et du Ḵh̲urāsān (331-43/943-54), qui reçut après sa mort le surnom honorifique d’ al-Amīr al-S̲h̲ahīd («Celui qui est digne d’éloges»). Dans le sillage de la réaction anti Sh̲īʿite qui marqua la fin du règne de Naṣr [ q.v.], père de Nūḥ, les premières années du nouveau règne furent marquées par le vizirat du pieux faḳīh sunnite Abū l-Faḍl Muḥammad Sulamī, mais bientôt de fâcheux signes de déclin apparurent. Des révoltes éclatèrent dans le royaume tributaire du Ḵh̲wārazm [ q.v.], ainsi qu’au Ḵh̲urāsān sous le gouverneur Abū ʿAli …

Ẓahīr al-Dīn Marʿas̲h̲ī

(291 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Nāṣir al-dīn, sayyid, général et diplomate persan, historien de la région Caspienne, n. vers 815/1412, m. après 894/1489. C’était un rejeton de la prestigieuse famille des sayyids Marʿas̲h̲ī qui dominèrent le Māzandarān de la fin du VIIIe/XIVe s. jusqu’à l’incorporation de la province dans l’Empire ṣafavide par le S̲h̲āh ʿAbbās Ier en 1005/1596 [voir Marʿas̲h̲ī], Ẓahīr al-dīn descendait de la branche principale de la famille, celle de Kamāl al-dīn b. Ḳiwām al-dīn (m. 801/1379). Il possédait des biens fonciers à Bāzargāh dans le Gīlān, province dan…

Zaynab bt. Ḏj̲aḥs̲h̲

(477 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Riʾāb al-Asadiyya, une des femmes du prophète qui l’épousa après qu’elle avait divorcé de Zayd b. Ḥārit̲h̲a [ q.v.], l’affranchi et le fils adoptif de Muḥammad. La mère de Zaynab, ʿUmayma bt. ʿAbd al-Muṭṭalib, était une tante maternelle du prophète, et son père, issu de la tribu Asad, était un client du clan ʿAbd S̲h̲ams. Zaynab fut une des premières émigrantes pour Médine et elle était vierge (selon certaines traditions, veuve) quand Muḥammad la donna comme épouse à Zayd. En 4/626, Muḥammad, ayant vu Zaynab seule dans…

Karrāmiyya

(2,845 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, secte florissante dans les contrées centrales et orientales du monde musulman, et notamment dans les régions iraniennes, du IIIe/IXe siècle aux invasions mongoles. 1. — Origines. Le fondateur de cette secte, Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. Karrām (ainsi vocalisé par al-Samʿānī parce que son père aurait été vigneron, karrām, mais on peut également lire Karām ou Kirām), nous est connu par les biographies que l’on trouve notamment dans al-Samʿānī ( Ansāb, 476b477a), al-Ḏh̲ahabī ( Mīzān al-iʿtidāl, Caire 1325/1907, III, 127, et Taʾrīk̲h̲ al-Islām, s.a. 255/869, version abrégée dans le…

al-Bad̲h̲d̲h̲

(299 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, district et surtout forteresse du Nord de l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān qui doit sa célébrité au fait qu’elle fut la base du rebelle k̲h̲urramite Bābak [ q.v.] dans les premières décennies du IIIe/VIXe siècle. L’emplacement de la forteresse n’est pas connu avec certitude, mais elle doit avoir été située dans la montagne appelée aujourd’hui Ḳarad̲j̲a-Dag̲h̲ (anc. Maymad), l’ancienne région arménienne de Pʿaytakaran, au Nord d’Ahar et au Sud de l’Araxe, près de la montagne du nom de Has̲h̲tād-Sar, en un lieu situé entre les districts actuels de Hārand, Kalaybar et Garmādūz (V. Minorsky, Studies …

Vid̲j̲ayanagara

(1,326 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, nom d’une puissance hindoue médiévale qui s’étendait sur une grande partie du Deccan du milieu du XIVe siècle à la fin du XVIIe siècle et qui présente un intérêt particulier pour la présente encyclopédie en raison de l’état de guerre continu entre ses Rād̲j̲ās (dont une soixantaine, de différentes dynasties, promulguèrent par des inscriptions royales leur souveraineté sur l’Inde située au Sud du fleuve Krishna) et les sultanats musulmans du Deccan. Dans les sources indo-musulmanes, on la trouve sous le nom de Bid̲j̲anagar. Le nom de Vid̲j̲ayanagara, signifiant “Ville de la Vi…

Ork̲h̲on

(198 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, rivière au Nord de ce qui est actuellement la République Populaire de Mongolie; elle coule vers le Nord et rejoint la Selenga pour se jeter dans le Lac Baïkal. Pour les turcologues, les bords de cette rivière sont d’une extrême importance en ce qu’elles recèlent des inscriptions en turc ancien, gravées vers le milieu du VIIIe siècle dans une écriture dite «runique», mais en fait lointainement dérivée de l’écriture araméenne [voir Turcs. Langues]. Ces inscriptions renferment les annales royales de l’empire köktürk, basé sur cette région jusqu’à sa chute, en 744, et…

al-Ḥusaynī

(339 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Ṣadr al-dīn Abū l-Ḥasan ʿAlī b. Nāṣir b. ʿAlī, auteur de la fin de l’époque sald̲j̲ūḳide et des premières décennies du VIIe/ XIIIe siècle, dont l’œuvre nous est connue parce qu’elle a été incorporée à une histoire anonyme des Sald̲j̲ūḳides et des Atabegs d’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān qui leur ont succédé, les Ak̲h̲bār al-dawla al-sald̲j̲ūḳiyya (éd. Muh. Iqbal, Lahore 1933; trad. turque Necati Lugal, Ankara 1943; cf. Brockelmann, I2, 392, S I, 554-5). Al-Ḥusaynī paraît avoir écrit la Zubdat al-tawārīk̲h̲, ak̲h̲bār al-umarāʾ wa-l-mulūk al-sald̲j̲ūḳiyya, qui constitue la première partie…

Ṣawlad̲j̲ān

(109 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, (a.), passe pour être une forme arabisée du persan čawgān «crosse de polo» [voir Čawgān]. Le l intrusif présente une difficulté d’interprétation, mais D. N. Mackenzie, A concise dictionary of Pahlavi, Londres 1971, 22, donne * caw(l)agān («de transcription douteuse»). Quoiqu’il en soit, la courbe d’une canne de polo fournit une expression figurée convenable, tant pour une comparaison [voir Tas̲h̲bīh], que pour une métaphore [voir Istiʾāra], en arabe classique, en persan et en turc, pour la courbe des sourcils ou les tresses de cheveux d’une belle fille, voir Annemarie Schimmel, The …

Sulṭān al-Dawla

(196 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Bahāʾ al-dawla Fīrūz, Abū S̲h̲ud̲j̲āʿ, souverain būyide du Fārs, et tout d’abord du ʿIrāḳ, 403-15/1012-24, ayant succédé à son père [voir Bahā ʾ al-dawla au Suppl.] à S̲h̲īrāz. La plus grande partie de son règne se passa en conflits avec ses frères, notamment Abū l-Fawāris Ķawām al-dawla, qui finit par devenir souverain du Kirmān sous la suzeraineté de Sulṭān al-dawla, et Abū ʿAlī Ḥasan, auquel il disputa le contrôle du ʿIrāḳ. En 412/1021, le second sut se faire reconnaître comme maître du ʿIrāḳ, avec le titre de Mus̲h̲arrif al-dawla (il s’était déjà autoproclamé s̲h̲āhans̲h̲āh «roi d…

Taʿarrub

(155 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
(a.), nom d’action d’un verbe dénominatif formé sur ʿarab, pl. aʿrāb, au sens de «nomades, bédouins» (tel est le sens ḳurʾānique du dernier terme, p. ex. IX, 98/97, XLIX, 14; taʿarrub lui-même n’apparaît pas dans le Ḳurʾān). Dans l’Islam ancien, taʿarraba et son synonyme plus rare tabaddā désignent le retour au désert arabique après la hid̲j̲ra [ q.v.] vers ¶ les villes de garnison ( amṣār [voir Miṣr. B]) et la participation aux campagnes militaires destinées à étendre l’empire arabe et le territoire de l’Islam. Une partie de ce mouvement de retour au désert ét…

Muʾayyid al-Dawla

(238 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū Manṣūr Būya b. Rukn al-dawla Ḥasan, amīr būyide, maître d’Iṣfahān, de Rayy et de la majeure partie du Ḏj̲ibāl de 366 à 373/976-84. Son père, Rukn al-dawla, avait partagé ses territoires, avant sa mort, entre Muʾayyid al-dawla (Iṣfahān, Rayy et leurs dépendances) et un autre fils, Fak̲h̲r al-dawla ʿAlī [ q.v.] (Hamadān et le Ḏj̲ibāl kurde). Muʾayyid al-dawla reconnut la suzeraineté de leur autre frère, ʿAḍud al-dawla [ q.v.] du Fārs et, avec l’appui de ce dernier, empêcha Fak̲h̲r al-dawla d’étendre son autorité sur la majeure partie des territoires qui lui av…

Maḥmūd b. Muḥammad b. Malik-s̲h̲āh

(1,242 words)

Author(s): Bosworth, C. E.
, Mug̲h̲īt̲h̲ al-dunyā wa-l-dīn, Abū l-Ḳāsim, sultan grand-sald̲j̲ūḳide en Perse occidentale et au ʿIrāḳ de 511 à 525/1118-31. L’affaiblissement du pouvoir central des Grands-Sald̲j̲ūḳides dans l’Ouest de l’empire, commencé après la mort de Malik-S̲h̲āh dans la période des luttes de succession entre Berk-yaruḳ et Muḥammad [ q.vv.], mais ralenti dès que Muḥammad eut établi son autorité d’une manière incontestée, reprit rapidement pendant les quatorze ans du règne de Maḥmūd. Cette évolution est due en partie à la jeunesse de ce dernier (qui, …

al-Sallāmī

(249 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, Abū ʿAlī al-Ḥusayn b. Aḥmad al-Bayhaḳī, historien de la période sāmānide, vivant au milieu du IVe/Xe siècle, mais dont les dates exactes sont inconnues. Selon l’historien local de Bayhaḳ, Ibn Funduk [voir al-Bayhaḳī, Ẓahīr al-dīn b. Funduḳ], il était le pupille du nadīm et adīb assez mal connu Ibrāhīm b. Muḥammad al-Bayhaḳī [ q.v.], auteur du K. al-Maḥāsin wa-l-masāwī, et selon al-T̲h̲aʿālibī, était au service des amīrs muḥtād̲j̲ides de Čag̲h̲āniyān [voir Muḥtād̲j̲ides], Abū Bakr Muḥammad et Abū ʿAlī Čag̲h̲ānī, à la fortune desquels sa propre carrière chez les Sām…

Ḳurra b. S̲h̲arīk

(1,278 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
b. Mart̲h̲ad b. Ḥāzim al-ʿAbsī al-G̲h̲aṭafānī, gouverneur d’Egypte de 90 à 96/709-14 pour le compte du calife umayyade al-Walīd b. ʿAbd al-Malik, appartenait au groupe de tribus de l’Arabie du Nord qui s’étaient établies en grand nombre dans le Nord de la Syrie et dans la Ḏj̲azīra et qui, le long de la chaîne du Taurus, étaient aux avant-postes contre les Byzantins. Il venait lui-même de la région de Ḳinnasrīn [ q.v.], au Sud d’Alep, et faisait donc partie de ce cadre d’Arabes de Syrie expérimentés et compétents auxquels les Umayyades confiaient volontiers de haute…

S̲h̲araf al-Dīn ʿAlī Yazdī

(310 words)

Author(s): Bosworth, C.E.
, historien et poète persan d’époque tīmūride, né à Yazd, mort en 858/1454. Il était le favori du souverain timuride S̲h̲āh Ruk̲h̲ [ q.v.] et de son fils Mīrzā Abū l-Faṭh Ibrāhīm Sulṭān, gouverneur du Fārs, et devint en 832/1429 tuteur du jeune captif čingizide Yūnus Ḵh̲ān, à qui il dédia plusieurs poèmes. Il fut ensuite au service du prince tīmūride Mīrzā Sulṭān Muḥammad en ʿIrāḳ ʿAd̲j̲amī (Perse occidentale), et échappa de peu à la mort lorsque ce prince se révolta en 850/1447. Après la mort de S̲h̲āh Ruk̲h̲, il se …
▲   Back to top   ▲