Search

Your search for 'dc_creator:( "Cahen, Cl." ) OR dc_contributor:( "Cahen, Cl." )' returned 221 results. Modify search

Sort Results by Relevance | Newest titles first | Oldest titles first

Ḏj̲ays̲h̲

(12,125 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Cour, A. | Kedourie, E.
, l’un des termes arabes usuels (avec d̲j̲und et ʿaskar) pour désigner l’armée. I. L’Arabie préislamique, tout en ayant vécu dans des conditions de petite guerre permanente, n’a connu d’armée spécifique qu’en cas d’occupation étrangère ou peut-être au Yémen. Les luttes entre tribus y mettaient en action virtuellement tous les hommes valides, mais sans organisation militaire, et les combats le plus souvent s’y résolvaient en exploits singuliers. Un embryon d’armée apparaît, si l’on veut, avec l’Islam, dans les expéditions conduites ou préparées par le Prophète, bien que le d̲j̲ihād

Arslan-arg̲h̲ūn

(283 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, frère de Maliks̲h̲āh qui, à la mort de celui-ci, mit la main sur le Ḵh̲urāsān et la province de Balk̲h̲, défit et mit à mort un autre frère, Buribars, envoyé contre lui (488/1095), mais se fit mal voir en raison des mesures de terreur prises contre les complices du vaincu et des destructions préventives des remparts de Merv, Nis̲h̲āpūr, Sarak̲h̲s, Sabzawār, etc. ordonnées par lui, et finit tué par un de ses esclaves en 490; son jeune fils de sept ans fut sans peine alors écarté par Sand̲j̲ar, …

Ḏj̲arād

(1,359 words)

Author(s): Kopf, L. | Cahen, Cl.
«sauterelles»: le mot est un collectif dont le nom d’unité, d̲j̲arāda, s’applique aussi bien au mâle qu’à la femelle. Aucun synonyme apparenté ne semble exister dans les autres langues sémitiques. Pour les différentes phases du développement de la sauterelle, l’arabe possède des noms spéciaux (par ex. sirwa, dabā, g̲h̲awg̲h̲āʾ, k̲h̲ayfān, etc.) qui sont cependant définis de façon différente par diverses autorités. Comme elles sont abondantes dans le pays des Arabes, les sauterelles sont souvent mentionnées et décrites dans la poésie et les proverbes de l’…

Māʾ

(32,728 words)

Author(s): Fahd, F. | Young, M. J. L. | Hill, D. R. | Rabie, Hassanein | Cahen, Cl. | Et al.
(a.) «eau». Le présent article traitera des aspects magico-religieux et juridique de l’eau, ainsi que des techniques d’irrigation: I. Hydromancie. II. L’eau dans le droit islamique classique. III. Machines hydrauliques. IV. L’irrigation en Egypte avant le XXe siècle. V. L’irrigation en Mésopotamie. VI. L’irrigation en Perse. VII. L’irrigation en Afrique du Nord et en Espagne. VIII. L’irrigation dans l’empire ottoman. IX. L’irrigation dans l’Inde musulmane avant le XXe siècle. X. Aspects économiques de l’irrigation moderne. XI. Emplois décoratifs de l’eau dans l’Inde mu…

Bayt al-Māl

(7,944 words)

Author(s): Coulson, N.J. | Cahen, Cl. | Lewis, B. | [R. Le Tourneau]
, litt. «la Maison du Trésor», de là, le fisc de l’État musulman. I. — Aspect juridique. Doctrine juridique. Bilāl et ses compagnons demandèrent à ʿUmar b. al-Ḵh̲aṭṭāb de partager le butin conquis en ʿIrāḳ et en Syrie. «Partage les terres entre ceux qui les ont conquises, dirent-ils, comme on le fait pour les dépouilles de l’armée». Mais ʿUmar refusa de faire droit à leur requête, disant: «Allāh a donné un droit sur ces terres à ceux qui viendront après vous!» ( Kitāb al-Ḵh̲arād̲j̲. 24, Le livre de lImpôt foncier, 37). Dans cette prétendue décision de ʿUmar, se trouve en germe la n…

Arslan b. Sald̲j̲ūḳ

(639 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, fils, probablement aîné, de l’aïeul et éponyme des dynasties sald̲j̲ūḳides, Sald̲j̲ūḳ. Son histoire se confond avec celle des premiers contacts entre les Og̲h̲uz conduits par sa famille et les États musulmans d’Asie Centrale. Il s’appelait proprement Isrāʾīl (cf. ses frères Mīk̲h̲āʾīl et Mūsā, prénoms sous lesquels on peut voir une influence k̲h̲azare israélite ou centre-asiatique nestorienne), avec Arslan comme nom totémique (cf. ses illustres neveux Ṭug̲h̲ril Muḥammad et Čag̲h̲rī Dāʾūd). Les…

Armīniya

(16,479 words)

Author(s): Canard, M. | Cahen, Cl. | Deny, J.
, Arménie, pays de l’Asie antérieure. I. — Esquisse géographique. L’Arménie est la partie centrale et la plus élevée de l’Asie antérieure. Enserrée entre deux chaînes, la chaîne pontique au Nord et la chaîne taurique au Sud, elle est comprise entre l’Asie Mineure à l’Ouest de l’Euphrate, l’Ād̲h̲arbayd̲j̲ān et la région Sudouest de la Caspienne (au niveau du confluent du Kurr [Kura] et de l’Araxe) à l’Est, les régions pontiques au Nord-ouest, et le Caucase (dont le sépare la ligne du Rion et du Kurr) au No…

Besni

(442 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, au moyen âge Behesnī, du syriaque Bet Hesnā, localité occupant un important carrefour, situé à près de 900 mètres, en particulier des routes Malatya-Alep et (Cilicie)-Marʿas̲h̲-Diyār Bakr; Besni tenait la charnière de la série des places-fortes qui, au Nord de la grande boucle de l’Euphrate, gardaient les vallées supérieures de ses affluents de rive droite au contact entre plateaux et hautes chaînes du Taurus oriental, et de celles qui, vers le Sud, surveillaient les petits bassins au Nord de …

Croisades

(3,373 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, expéditions militaires et religieuses formées en Europe occidentale et destinées à reprendre à l’Islam et à défendre contre lui les Lieux Saints de Palestine et la Syrie proche; plus tard, le terme s’est étendu à toutes guerres ¶ menées contre des «infidèles», voire à toutes entreprises conduites au nom d’une cause sincère ou prétendue telle; ces extensions ne nous concernent naturellement pas ici. La première Croisade (1096-99), qu’avaient précédée des expéditions contre les Musulmans d’Occident, a abouti à la constitution autour de Jérusalem, Tripoli, An…

Ayyūbides

(10,038 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, dynastie, fondée par Ṣalāḥ al -dīn b. Ayyūb, qui, à la fin du VIe/XIIe siècle et dans la première moitié du VIIe/XIIIe, gouverna l’Égypte, la Syrie-Palestine musulmane, la plus grande partie de la Haute-Mésopotamie, et le Yémen. L’éponyme de la famille, Ayyūb b. S̲h̲ād̲h̲ī b. Marwān, né au village d’Ad̲j̲danaḳān près de Dvin (Dabīl) en Arménie, appartenait au clan Rawwādī de la tribu kurde des Had̲h̲bānīs, et avait été, au début du VIe/XIIe siècle, au service de la dynastie également kurde des S̲h̲addādides, installée au gouvernement de cette région par le sultan s…

K̲h̲afāra

(128 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, (a.) «protection», s’emploie, parfois concurremment avec ḥimāya [ q.v.], surtout pour ¶ désigner quelques coutumes sociales. A l’origine, il s’agissait surtout de la protection qu’accordaient, souvent contre paiement et à la suite de traités [voir Īlāf], des tribus arabes aux marchands, voyageurs, pèlerins traversant leur territoire. Par la suite, l’usage du mot a été étendu à la «protection», nécessairement payée, que tel groupe social (par exemple, dans les villes, les ʿayyārūn [ q.v. et Futuwwa] s’arrogeaient sur d’autres ou sur des individus plus riches. A partir…

ʿAbd al-ʿAzīz b. Yūsuf

(178 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Abū l-Ḳāsim al-Hakkār?) secrétaire particulier et homme de confiance du Būyide ʿAḍud al-dawla d’un bout à l’autre de son règne, puis trois fois, alternativement vizir et en disgrâce, de ses fils Ṣamṣām al-dawla et Bahāʾ al-dawla. Il est l’auteur d’un recueil de correspondance officielle ( ins̲h̲āʾ) en grande partie conservé dans le manuscrit Petermann 406 (Ahlwardt 8625), qui se limite à la période du règne de ʿAḍud al-dawla (quelques fragments manquant ici cités dans al-T̲h̲aʿālibī, Yatīma, II, 89 sq.) et qui, sans le placer au rang de ses contemporains Abū Isḥāḳ al-…

Ibn Al Ṭuwayr

(94 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū Muḥammad ʿAbd al-Salām B. al-Ḥasan al-Ḳaysarānī al-Miṣrī (525-617/1130-1220), haut fonctionnaire des derniers Fāṭimides, écrivit sous Ṣalāḥ al-dīn une «Histoire des deux Dynasties », Nuzhat al-muḳlatayn fī ak̲h̲bār al-dawlatayn, œuvre importante malheureusement perdue, à laquelle les grands compilateurs de l’époque mamlūke, Ibn al-Furāt, al-Maḳrīzī, al-Ḳalḳas̲h̲andī, Ibn Tag̲h̲rībirdī, et même avant eux Ibn Ḵh̲aldūn, doivent l’essentiel de ce qu’ils savent de l’histoire des derniers Fāṭimides et des institutions générales du régime. (Cl. Cahen) Bibliography Cl. …

Ḳānūn

(4,094 words)

Author(s): Linant de Bellefonds, Y. | Cahen, Cl. | İnalcık, H | RÉd.
, du grec χανών, a fini par avoir, en arabe, le sens très général de loi et de code (plur. ḳawānīn). Pendant une longue période, qui va de l’époque ʿabbāside jusqu’aux grandes codifications ottomanes des XVe et XVIe siècles, le vocable a surtout désigné les règlements pris par les gouverneurs de province ( wālī), en matière administrative, financière et pénale. I. Droit. En théorie, la s̲h̲arīʿ-a devait régenter toute la vie publique et privée du Musulman, mais comme les ouvrages de fiḳh ne comportent que très peu de dispositions de droit public et que, par ailleurs, le syst…

Ard̲j̲īs̲h̲

(352 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, ancienne petite ville située sur la rive Nord-est du lac de Van, appelé encore au moyen âge lac d’Ard̲j̲īs̲h̲. L’existence en paraît attestée dès l’époque ourartéenne, et l’est plus formellement par les géographes hellénistico-romains. Momentanément occupée par les Arabes au temps de ʿUt̲h̲mān, mais restée partie intégrante des principautés arméniennes jusqu’au VIIIe siècle, elle fut alors englobée, à partir de 772, dans l’émirat ḳaysite d’Ak̲h̲lāṭ [ q. v.]. Au Xe siècle, elle appartint aux Marwânides, mais fut enlevée vers 1025 par les Byzantins, qui annexaient…

Fak̲h̲r al-Dawla

(1,066 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū l-Ḥasan ʿAlī b. al-Ḥasan, né vers 341/952, troisième fils du Būyide Rukn al-dawla [ q.v.] et d’une fille du chef daylamite al-Ḥasan b. Fayzurān, cousin de Mākān b. Kākī [ q.v.], reçut son laḳab en 364/975 et fut convoqué en 365 avec ses frères ʿAḍud al-ḍawla [ q.v.], l’aîné, et Muʾayyid al-dawla au chevet de leur père malade, afin de convenir des parts qu’ils recevraient, sous la suzeraineté de ʿAḍud al-dawla, de la succession paternelle; pour son lot, Fak̲h̲r al-dawla recevait les provinces de Hamad̲h̲ān et Dīnawar, c’est-à-dire le Ḏj̲a…

Īnāl

(281 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Īnālides, nom d’un chef turcoman (du vieux titre centre-asiatique Yi̊nal) qui se rendit indépendant à Āmid (Diyār Bakr [ q.v.]) à la fin du Ve/XIe siècle au cours des luttes qui mirent aux prises les successeurs de Maliks̲h̲āh, et nom de la dynastie qui conserva la place jusqu’à la fin du VIe/XIIe ¶ siècle. Bien que quelques inscriptions attestent leur activité, les Īnālides ont peu retenu l’attention des historiens. Maîtres d’une place commercialement et stratégiquement importante, ils ont cependant tenu au Diyār Bakr une place secondaire à côt…

Fasand̲j̲us

(552 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Banū), nom d’une des familles qui, héréditairement, se partagèrent les hautes fonctions administratives du régime būyide. La fortune de celle-ci remonte à Abū l-Faḍl al-ʿAbbās b. Fasand̲j̲us, riche notable de S̲h̲īrāz, qui, après avoir été frappé d’une amende de 600 000 dirhams par ʿAlī b. Buwayh ʿlmād al-dawla), avait participé à la ferme des impôts pour ce prince (322/934) puis, en 338/949, était passé au service de Muʿizz al-dawla, pour lequel il avait géré les finances de Baṣra. C’est là qu…

Itāwa

(66 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(de atā, apparemment doublet de ʿatā), litt. « don », terme peu technique qu’on rencontre en fait surtout aux temps pré- et proto-islamiques dans le sens d’un tribut ou versement global de nature vague effectué par exemple à ou par une tribu ou une autre collectivité; plus tard, le mot désigne parfois pudiquement un pourboire, un «pot-de-vin». (Cl. Cahen) Bibliography Løkkegaard, Islamic Taxation, index, s.v.

Bak̲h̲tiyār

(391 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, prince būyide, fils, héritier présomptif (344/955) et successeur (356/967) de Muʿizz al-dawla au ʿIrāḳ, avec le laḳab de ʿIzz al-dawla. Il paraît avoir été peu doué pour le gouvernement, dont, pour se distraire, il laissait, à la différence de son père, la charge à des vizirs (qu’il choisissait sans grand discernement), et qu’il gênait néanmoins par des initiatives verbales ou actives intempestives. Au début de son règne, il continua la politique de son père hostile au Ḥamdānide Abū Tag̲h̲lib de Mossoul et au …

Ḳonya

(3,117 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Goodwin, G.
, l’antique Iconium, ville importante sur les franges du plateau steppique anatolien, et sur la diagonale allant des Détroits aux passes du Taurus et en Syrie. I. — Histoire. Ḳonya était, aux mains des Byzantins, pendant les siècles d’attaques arabes, une base militaire que les assaillants paraissent pour cette raison avoir plus ou moins délibérément évitée et contournée, soit à partir de Tarse au Sud, soit surtout à partir de la Cappadoce par les routes du Nord; d’où apparemment le rareté des mentions qui en sont faites da…

Buwayhides ou Būyides

(6,726 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, principale des dynasties qui, sur le Plateau iranien, puis en ʿIrāḳ, à côté des Sāmānides du Ḵh̲urāsān et du Mā warāʾ al-nahr, marquent, entre la domination arabe des débuts de l’Islam et la conquête turque du Ve/XIe siècle, l’«intermède iranien» (Minorsky). Elle tire son nom de Buwayh ou Būyeh, le père des trois frères qui la fondèrent, ʿAlī, al-Ḥasan, et, plus jeune, Aḥmad. Condottieri d’humble origine, ils appartenaient à la population des Daylamites [ q.v.], qui, récemment gagnés à l’Islam (s̲h̲īʿite), s’engageaient alors massivement dans toutes les armées de l’O…

Ḥarb

(27,513 words)

Author(s): Khadduri, M. | Cahen, Cl. | Ayalon, D. | Parry, V.J. | Bosworth, C.E. | Et al.
(A.) «guerre». I. — Aspect juridique. Ḥarb peut signifier soit combat ( ḳitāl) au sens matériel, soit «état de guerre» entre deux ou plusieurs groupes, les deux sens étaient implicites dans l’ordre juridique de l’Arabie préislamique. A défaut d’autorité organisée, la guerre était devenue la base des relations inter-tribales, et la paix ne régnait que quand deux ou plusieurs tribus étaient convenues de la maintenir. En outre, la guerre servait à l’exercice de la vendetta et des représailles. Le désert, propi…

Kaykāʾūs

(1,589 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de deux sultans sald̲j̲ūḳides de Rūm (Asie Mineure). Kaykāʾūs 1er, successeur de son père Kayk̲h̲usraw Ier [ q.v.] à la suite de la bataille où celui-ci était ¶ mort (608/1211), avait d’abord eu à écarter la rivalité de ses frères Kayferidūn et Kayḳubād̲h̲ [ q.v.], mais n’eut plus ensuite de difficulté intérieure. Son règne est surtout marqué par la combinaison d’une politique de paix avec les Grecs de Nicée et d’interventions sur les autres fronts, Sud, Nord et Est. Au Sud, où Kayk̲h̲usraw avait pris Anṭālya, il essaya de combiner de…

Ḳaṭīʿa

(69 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, pl. ḳaṭāʾiʿ terme qui désigne, dans l’administration musulmane, d’une part des concessions faites à des particuliers sur les domaines de l’État aux premiers siècles de l’hégire [voir Ḍayʿa], d’autre part le montant fixe d’un impôt ou d’un tribut, par opposition à des modes de taxation proportionnelle ou de quelque façon variable. Le verbe ḳaṭaʿa est aussi utilisé au sens d’imposer, normalement suivi de ḳaṭīʿatan. (Cl. Cahen)

Ḏj̲awālī

(302 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, double pluriel de d̲j̲ālin (par la forme intermédiaire d̲j̲āliya qu’on rencontre aussi, surtout dans les vieux papyrus), litt. «émigrés», terme qui très rapidement, dans l’usage administratif, a servi à désigner la d̲j̲izya [ q.v.]. Des auteurs anciens ont cru que le mot s’était appliqué d’abord à l’impôt de capitation des d̲h̲immīs émigrés (refoulés) d’Arabie; des modernes ont pensé qu’il pouvait avoir reçu son sens par extension d’un terme qui aurait été en tendu de l’impôt de la communauté juive dans l’«Exil» d̲j̲ālūt: il n’y a aucune trace de tels emplois spécifiques. I…

Bahrām S̲h̲āh. al-Malik al-Amd̲j̲ad

(261 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, fils de Farrūkh S̲h̲āh, fils de S̲h̲āhāns̲h̲āh, fils d’Ayyūb, et petit-neveu de Ṣalāḥ al-dīn, fut investi par lui de la succession de Baʿlbak à la mort de son père en 578/ 1182 (ʿImād al-dīn al-Iṣfahānī, al-Barḳ al-S̲h̲āmī. Bodl., Marsh 425, 36r°, d’où Abū S̲h̲āma. Rawḍatayn, Caire, 33-34), et la conserva lors des partages consécutifs à la mort de Ṣalāḥ al-dīn. Il apparaît dès lors et constamment comme un vassal fidèle de l’Ayyūbide régnant à Damas (Ibn Wāṣil, Mufarrid̲j̲, années 599,603, 606, 618, 623). Cependant, à la fin de sa vie, il fut en butte à des opposants qui…

ʿArl̄f

(1,289 words)

Author(s): Ali, Saleh A. El-Ali | Cahen, Cl.
, «quelqu’un qui sait”, terme appliqué aux titulaires de certains offices militaires ou civils, reposant sur la compétence en matière d’usage ʿurf, par opposition à la connaissance de la Loi, qui caractérise le ʿālim. Il peut avoir existé, dans quelques cas de facto, des ʿurafāʾ en Arabie déjà avant et durant la période de Muḥamrnad (al-S̲h̲āfiʿī, Umm, IV, 81) qui les aurait condamnés (Ibn Ḥanbal, IV, 133; Ibn al-At̲h̲īr, Nihāya, III, 86; al-Sarakḥsī. S̲h̲arḥ al-siyar al-kabīr, I, 98; al-Buk̲h̲ārī, al-Taʾrīk̲h̲ al-kabīr, II, 341). Mais de telles traditions sont évidemment i…

K̲h̲anzīt

(187 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(grec: Anzitène, Hinzīṭ chez Yāḳūt), nom de la province et du bassin enserrés entre la grande boucle de l’Euphrate au Nord-est de Malaṭya ¶ et le d̲j̲abal Baharmaz avec au pied le «petit lac» Göld̲j̲ük (arabe: al-Buḥayra) de Dzovk (ar. al-Baḥīratān), d’où l’on passe vers les sources du Tigre, par une des grandes voies historiques de communication. Région longtemps arménienne (le Cat̲h̲olicos de l’Église arménienne séjournait à Dzovk au XIIe s.), le Ḵh̲anzīt avait été conquis par les Arabes et reconquis par les Byzantins au IVe/Xe siècle, avant d’être inclus dans les territoires …

Ibn al-ʿAmīd

(1,503 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom de deux vizirs des premiers Būyides, le premier connu aussi comme lettré: I. Abū l-Faḍl Muḥammad b. al-Ḥusayn b. Muḥammad était le fils d’un colporteur ou marchand de blé dans la ville s̲h̲īʿite de Ḳumm en Iran central qui, devenu ultérieurement kātib au Ḵh̲urāsān, y avait reçu le titre de ʿamīd [ q.v.] usuel en cette région pour les fonctionnaires supérieurs; on le signale à Buk̲h̲ārā ( Mat̲h̲alib, 232-6) à une date indéterminée, ¶ peut-être postérieure aux suivantes, et en 321/933 comme vizir de Was̲h̲mgīr [ q.v.] à Rayy, en 323 comme l’un des principaux dignitaires de Mard…

Čag̲h̲ri̊-beg

(1,435 words)

Author(s): Cahen, Cl.
Dāwūd b. Mīk̲h̲āʾīl b. Sald̲j̲ūḳ, frère de Ṭug̲h̲ri̊l-Beg [ q.v.] et l’un des fondateurs de la dynastie sald̲j̲ūḳide. Les deux frères, entre lesquels il est difficile d’établir l’ordre de primogéniture, ont, pendant la plus grande partie de leur carrière, une histoire indissociable. Ils étaient apparemment nés vers 380-85/990-95, sans qu’on puisse assurer si la famille était déjà ou devint seulement un peu plus ¶ tard musulmane. Leur vie, avant 416/1025, est mal connaissable. Orphelins de bonne heure, ils durent, jusque vers la quinzaine, être élevés du côt…

Köse-dag̲h̲

(351 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, passage, à quelque 80 km. au Nord-ouest de Siwas, où se livra, en 641/1243, probablement le 6 s̲h̲awwāl/26 juin, la bataille décisive qui ouvrit l’Asie Mineure aux Mongols et sonna le glas de l’État sald̲j̲ūḳide de Rūm. Les premiers contacts entre les Mongols et les Sald̲j̲ūkides remontaient aux dernières années du règne de ʿAlāʾ al-din Kaykubād, mais à cette époque l’Anatolie était trop en flèche par rapport aux conquêtes jusqu’ici réalisées par les Mongols pour qu’ils pussent avoir vraiment …

Dār al-Ṣināʿa

(1,839 words)

Author(s): Colin, G.S. | Cahen, Cl.
(aussi, mais plus rare: dār al-ṣanʿa). Etymologiquement, ce composé peut se traduire par «établissement industriel, manufacture». En fait il s’applique toujours à une manufacture d’État: par exemple, sous les Umayyades d’Espagne, aux établissements d’orfèvrerie destinée au souverain, et de fabrication et stockage des armes. Mais le sens le plus courant est celui d’«établissement pour la construction et l’équipement des navires de guerre»: dār ṣināʿa li- ins̲h̲āʾ al- sufun; on trouve aussi simplement dār al- ins̲h̲āʾ. Ce sera exclusivement de ces arsenaux qu’il sera qu…

K̲h̲as̲h̲ab

(1,016 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(a.), bois. Dans la majeure partie du monde musulman, le bois est peu abondant et, pour cette raison même, joue dans la vie matérielle des populations un rôle relativement moindre que dans les sociétés mieux pourvues à cet égard; par contre, et justement parce que son emploi est limité, il fait une large place à la création artistique, par exemple dans le mobilier privé ou celui des mosquées. Architecturalement, il sert surtout aux portes, toitures, cintrages, plafonds; on l’emploie également da…

Bag̲h̲rās

(402 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Pagrae de l’Antiquité, gardait l’extrémité syrienne de la passe de Baylān sur la route d’Antioche à Alexandrette à travers l’Amanus, et était donc un lieu de passage et une position stratégique d’importance. La région, qui avait été dévastée lors des premières guerres entre Arabes et Byzantins, fut pourvue de colons par Maslama, de qui elle relevait, et His̲h̲ām y bâtit un fortin; naturellement, ¶ elle fut incluse dans le district des ʿawāṣim [ q.v.] organisé par Hārūn al-Ras̲h̲īd en arrière des t̲h̲ug̲h̲ūr syro-ciliciens, et il y existait au temps d’al-Balk̲h̲ī un hospice …

Ibn al-Ḏj̲awzī

(912 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, S̲h̲ams al-dīn Abū l-Muẓaffar Yūsuf b. Ḳi̊zog̲h̲lu. dit SIBṬ —, célèbre prédicateur et historien (581/1185 ou 582/1186-654/ 1256). Fils d’un affranchi turc du vizir califal Ibn Hubayra et d’une fille de l’illustre prédicateur et polygraphe bag̲h̲dādien Ibn al-Ḏj̲awzī. d’où le nom ¶ sous lequel il est connu, le jeune Yūsuf fut en fait élevé par ce grand-père; après la mort de celui-ci (597/1201), il s’établit à Damas, où il se lia avec l’Ayyūbide al-Muʿaẓẓam, puis ses successeurs al-Nāṣir Dāwūd et al-As̲h̲raf. S’il abandonna le Ḥanbali…

Begteginides

(839 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, importante famille seigneuriale qui, sans s’émanciper jamais totalement de la suzeraineté de ses puissants voisins, posséda pendant un siècle, en Haute Mésopotamie, de considérables territoires, d’une part à l’Est autour d’Irbil, d’autre part à l’Ouest, moins durablement, autour de Ḥarrān. Le fondateur, Zayn al-din ʿAlī Küčük b. Begtegin, est un officier turcoman associé dès l’origine à la fortune de Zenki. Probablement, comme suite de participation aux campagnes de ce prince en pays kurde, no…

Mafṣūl

(46 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(a.), terme en usage pour désigner certaines catégories juridiques de terres dans la Syrie des Mamlūks. Il n’a aucun rapport avec la racine arabe f.ṣ.l., mais dérive, selon al-Nuwayrī ( Nihāya, VIII, 256), «du franc» vassal. (Cl. Cahen) Bibliography Cl. Cahen, dans JESHO, XVIII/3 (1975), 238.

Artuḳides

(3,768 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(et non Urtuḳides), dynastie turque qui régna sur tout ou partie du Diyār Bakr, indépendante ou sous protectorat, de la fin du Ve/XIe au début du IXe/XVe siècle. Artuḳ, fils d’Ekseb, appartenait à la tribu turcomane des Döger [ q.v.]. En 1073, il est en Asie-Mineure, opérant pour et contre l’Empereur byzantin Michel VII. Mais il apparaît surtout par la suite comme officier au service du grand Sald̲j̲ūḳide Maliks̲h̲āh. En 1077, il lui soumet les Ḳarmaṭes du Baḥrayn, en 1079 est adjoint par lui à son frère Tutus̲h̲ pour la conquête de …

Ḥisba

(8,304 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Talbi, M. | Mantran, R. | Lambton, A. K. S. | Bazmee Ansari, A. S.
, terme non ḳurʾānique par lequel l’usage désigne d’une part le devoir de tout Musulman d’«ordonner le bien et défendre le mal», d’autre part la fonction du personnage effectivement chargé en ville de l’application de cette règle à la police des moeurs et plus particulièrement à celle du marché — personnage qui, assumant la ḥisba, s’appelle le muḥtasib —; il ne semble pas qu’aucun texte précise explicitement ni la raison du choix de ce terme ni comment les acceptions indiquées ont été déduites de la notion de «compte» ou «suffisance» incluse dans la racine. I. — Généralités: sources, origi…

Ibn al-Ḳalānisī

(367 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Abū Yaʿlā Ḥamza b. Asad … al-Tamīmī (vers 465-555/1073-1160), d’une grande famille de Damas et un moment raʾīs de cette ville, en a surtout été l’historien, pour la période allant du milieu du IVe/Xe siècle à 555/1160. L’Histoire d’Ibn al-Ḳalānisī, connue simplement sous le titre de Ḏh̲ayl taʾrīk̲h̲ dimas̲h̲ḳī, se compose de deux parties dont la limite est d’ailleurs imprécise. La première, dont manquent pour nous ¶ les premières pages et qui s’étend approximativement jusqu’au temps de la jeunesse de l’auteur, repose sur des archives et petites chroniques syr…

Ibn ʿAbbād

(2,370 words)

Author(s): Cahen, Cl. | Pellat, Ch.
, Abū l-Ḳāsim Ismāʿīl b. ʿAbbād b. al-ʿAbbās b. ʿAbbād b. Aḥmad b. Idrīs, vizir et homme de lettres de l’époque būyide sur- nommé Kāfī l-kufāt et surtout al-Ṣāḥib, titre honorifique qu’il devait peut-être à ses relations avec Abū l-Faḍl Ibn al-ʿAmīd [voir Ibn al-ʿAmīd, I], mais plus probablement à sa fidélité à l’ amir Muʾayyid al-dawla [ q.v.]. Né sans doute à Iṣṭak̲h̲r le 16 d̲h̲ū l-ḳaʿda 326/14 septembre 938 (mais les sources divergent sur la date et le lieu de sa naissance), dans une famille de hauts fonctionnaires (son père tout au moins, surnommé al-S̲h̲ayk̲h̲ al-amīn, avait été kātib, p…

Ḥasanwayh

(1,197 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom d’un des chefs kurdes (etdeladynastie issue de lui) qui, au IVe/Xe et au début du Ve/XIe siècle, réussirent à fonder et maintenir en Iran occidental et en Haute-Mésopotamie des principautés plus ou moins autonomes et durables. Ḥasanwayh b. Ḥusayn (Abū l-Fawāris) appartenait à une branche de la tribu kurde des Barzikānī dont quelques-uns de ses parents commandaient d’autres groupes (Ibn al-At̲h̲īr, VIII, 518-9). La mort de deux oncles (349/960 et 350/961) et, contre un neveu, l’emploi de la force lui permirent de concentrer ent…

Barkyārūḳ

(1,577 words)

Author(s): Cahen, Cl.
(Berkyārūḳ), quatrième sultan Sald̲j̲ūḳide, et celui au temps duquel commence la décadence visible du régime. Bien qu’aîne des fils de Maliks̲h̲āh, il n’avait, à la mort de ce dernier (s̲h̲awwāl 485/novembre 1092), qu’environ treize ans et, contrairement à son père qui, au même âge, avait été guidé par son vizir et atabeg Niẓām al-mulk, il n’avait auprès de lui aucune personnalité incontestée. Aussi la dernière femme de Maliks̲h̲āh, Turkān Ḵh̲ātūn, qui était aussi de naissance la plus noble, et en outre, l’ayant dominé dans ses derniers temps, d…

al-Bundārī

(182 words)

Author(s): Houtsma, M. Th. | Cahen, Cl.
, al-Fath b. ʿAlī b. Muḥammad al-Iṣfahānī, Ḳiwām al-dīn, historien de langue arabe connu surtout par sa revision de l’Histoire des Sald̲j̲ūḳides de son compatriote d’origine ʿImād al-dīn al-Iṣfahānī, qu’il dédia à l’Ayyūbide al-Muʿaẓẓam en 623/1226, allégée de certaines fioritures stylistiques (éd. M. Th. Houtsma, dans Recueil de Textes relatifs à l’Histoire des Seldjoucides, II); antérieurement, il avait, dit-il, effectué un travail analogue sur l’Histoire de Saladin, al-Barḳ al-S̲h̲āmī, du même auteur. Il a d’autre part donné une continuation de l’Histoire (bi…

Ḳalāwd̲h̲iya

(212 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, Claudias, localité d’origine antique (la Claudiopolis de Pline? cf. Pauly-Wissowa, s.v.) dont le site exact n’a pas été établi, mais qui commandait presque sûrement l’entrée des gorges de l’Euphrate, en aval de Malaṭya/Mélitène, entre le Taurus Oriental et le Ḵh̲anzit [ q.v.]. Elle a joué un certain rôle parmi les places frontalières prises et reprises par les Arabes et les Byzantins, a été restaurée par al-Manṣūr, mais est retombée aux mains des Byzantins, avec la province de Mélitène, au milieu du IVe/Xe siècle. En fait, devenue à peu près inutile comme les autres places …

Karm

(1,466 words)

Author(s): Bolens, L. | Cahen, Cl.
(A.), vigne. A qui connaît l’attitude officielle de l’Islam en face du vin [voir Ḵh̲amr], la vitalité de la culture de la vigne dans la plupart des pays musulmans médiévaux peut paraître paradoxale. Elle n’est cependant pas contestable, et s’explique par la force de la tradition dans des pays où la vigne est de longue date chez elle, par les multiples usages du raisin (fruit frais, raisin sec, vinaigre, usages pharmaceutiques, la lie comme engrais, etc.), par la survivance de communautés non musulmanes, et au…

G̲h̲āzī Čelebī

(463 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, seigneur de Sinope (700/1300?-vers 730/1330?), connu surtout par ses exploits de pirate commis au détriment des Génois et, tantôt avec l’alliance, tantôt aussi au détriment des Grecs de Trébizonde (faits connus en 1313-4, 1319, 1324); on lui prête à cet égard un manque de scrupule (capture d’hôtes), une audace (attaque de Caffa en Crimée), une adresse (il aurait su, en nageant sous l’eau, percer la cale de navires ennemis) qui, en tous cas, témoignent de sa réputation (voir les épisodes et les…

Buḳa

(90 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, l’un des chefs du groupe des Og̲h̲uz du Ḵh̲urāsān qui, après la capture et la mort de son chef Arslan b. Sald̲j̲ūḳ (427/1036?), se fit, pour ses pillages, chasser de la province par les troupes g̲h̲aznawides, et porta ses déprédations à travers l’Iran central et occidental jusqu’aux confins arméniens et à la Haute-Mésopotamie, et, là, fut anéanti par les Bédouins et les Kurdes en 435/1044. Voir ¶ EI 1, s.v., l’art. Sald̲j̲ūḳides, et Cl. Cahen, Le Maliknameh et l’histoire des origines seldjukides, dans Oriens, 1949, 57. (Cl. Cahen)

Bābāʾī

(638 words)

Author(s): Cahen, Cl.
, nom d’un mouvement religieux-social qui agita les milieux turcomans de l’Asie-Mineure centrale quelques années avant l’invasion mongole, et paraît avoir une grande importance dans l’histoire générale du développement social et culturel du peuple turc. On ne peut le comprendre que par référence à certaines conditions d’ensemble du développement de l’État sald̲j̲ūḳide de Rūm. Au VIIe/XIIIe siècle, celui-ci était devenu un État à forte armature administrative et culturelle d’influence iranienne, appuyée sur la population musulmane et surtout sunnite …
▲   Back to top   ▲